Dimanche 17 Décembre 2017

Maroc : un expert en droits humains pour assurer l’intérim au PAM après le départ d’Ilyas El Omari

Maroc : un expert en droits humains pour assurer l’intérim au PAM après le départ d’Ilyas El Omari
(Jeune Afrique 09/08/17)
El Habib Belkouch prend la suite d'Ilyas El Omari.

C'est un homme bien plus discret que le désormais ex-secrétaire général Ilyas El Omari, qui a été choisi pour assurer l'intérim à la tête d'un des partis les plus puissants du Maroc.

« Le conseil national va se réunir entre la fin septembre et début octobre pour trancher », nous dit Mehdi Bensaïd, militant du Parti authenticité et modernité (PAM). Depuis le 7 août au soir, le parti est en effusion : son secrétaire général, l’omniprésent Ilyas El Omari a quitté sa fonction. L’annonce a fait l’effet d’un coup de tonnerre et depuis, chacun se perd en conjectures. El Omary quitte-t-il son poste à cause du discours royal du 29 juillet, qui a tancé la classe politique marocaine ? Est-ce à cause de la crise politique qui frappe le Rif – il est président de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceïma et lui-même rifain – ou encore parce qu’aux dernières élections législatives de 2016, son parti n’a pas taillé des croupières aux islamistes du PJD, ce qu’il avait pourtant promis ? Difficile de savoir.

Un consultant en droits de l’Homme

En attendant, la machine PAM, qui rassemble notables, anciens gauchistes opposés au défunt Hassan II et technocrates, tous liés par une nette opposition au projet islamiste, doit continuer à tourner. Et c’est un profil aux antipodes de celui que beaucoup de Marocains appellent « Ilyas » qui a été choisi par le conseil des sages du parti afin d’assurer l’intérim.

El Habib Belkouch, membre du bureau national du parti, est avant tout une personnalité discrète, peu connue du grand public. Son dada ? Les droits de l’Homme, dont il a fait un engagement et une spécialisation professionnelle en présidant le Centre d’études en droits humains et démocratie, basé à Rabat et en devenant « consultant en droit humains ».

Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/464603/politique/maroc-un-expert-en-droits-h...

Commentaires facebook