Jeudi 23 Novembre 2017

Maroc : nouvelles sanctions royales à la suite des contestations dans le Rif

Maroc : nouvelles sanctions royales à la suite des contestations dans le Rif
(Jeune Afrique 14/11/17)
Manifestation à Al-Hoceima, le 28 mai.

Les secrétaires généraux de sept ministères ainsi que trois directeurs centraux viennent d'être remerciés ce lundi. Et ce n'est sans doute pas fini.

La série de limogeages royaux se poursuit. Sept secrétaires généraux de ministères viennent d’être licenciés, ce lundi 13 novembre, en raison de leur responsabilité dans le retard des projets de développement de la région d’El Hoceima, épicentre d’un mouvement de contestation populaire qui dure depuis un an.

Le secrétaire général de la Primature, Abdelouahed Fikrat, est le premier sur cette longue liste de remerciements, confirme à Jeune Afrique un haut responsable de la bâtisse d’El Méchouar. Au moment des contestations, Fikrat était le numéro deux de l’ancienne secrétaire d’État à l’Environnement, Hakima El Haité, qui ne pourra plus assumer de responsabilités officielles.

Ont également été limogés, les secrétaires généraux des ministères de la Santé, de la Culture, de l’Habitat, du Tourisme, de la Jeunesse et Sports, de la Culture ainsi que l’ancien secrétaire général du ministère de l’Équipement, Redouane Belarbi, qui a été nommé en juillet dernier directeur de la Société nationale des études de la liaison fixe de Gibraltar.

Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/492305/societe/maroc-le-roi-procede-a-une-no...

Commentaires facebook