Mercredi 23 Août 2017

Maroc: le Premier ministre Abdelilah Benkirane remercié par le roi

Maroc: le Premier ministre Abdelilah Benkirane remercié par le roi
(RFI 17/03/17)
Abdelilah Benkirane, ex-Premier ministre et secrétaire général du Parti justice et développement (PJD)

Au Maroc, cinq mois de négociations pour former un gouvernement et, à la fin, un constat d'échec. Le roi Mohammed VI a remercié le Premier ministre sortant Abdelilah Benkirane ce mercredi 15 mars. En dépit de sa victoire aux législatives d'octobre, le leader du parti islamiste PJD n'a pas été en mesure de trouver une solution pour former une coalition. Qui sont les favoris à la succession de Benkirane?

Deux fois victorieux dans les urnes, mais impuissant à l'épreuve de la réalité, Abdelilah Benkirane est donc mis sur la touche. Pourtant, le roi du Maroc l'avait prévenu : à son retour d'une nouvelle tournée africaine, il voulait que le Premier ministre lui présente enfin une équipe gouvernementale. Mais, au terme de cinq mois d'efforts quand même, il n'en a rien été.

Celui qui, jusqu'à mercredi, était le leader incontesté du PJD, le parti islamiste, premier parti du Maroc depuis 2011, doit par conséquent s'effacer au profit d'un autre. Son souhait de reconduire la coalition hétéroclite avec laquelle il avait gouverné pendant cinq ans s'est heurté à un obstacle de taille : les exigences d'Aziz Akhannouch, le très influent et très riche nouveau patron du parti de la droite libérale, le RNI. Ces exigences sont au nombre de deux : l'entrée au gouvernement de deux petits partis alliés du RNI et la mise à l'écart des nationalistes de l'Istiqlal, ce que Benkirane n'acceptait pas.

Commentaires facebook