Vendredi 23 Février 2018

Maroc : « Gas to Power est un projet hors-norme en Afrique »

Maroc : « Gas to Power est un projet hors-norme en Afrique »
(Jeune Afrique 22/01/18)

Associé au sein du cabinet d’avocats DLA Piper Casablanca, en charge des dossiers infrastructures et énergie, Saad El Mernissi revient sur l’un des appels d’offres les plus convoités en Afrique pour 2018 : le projet « Gas to Power », complexe gazier pharaonique à Jorf Lasfar.

Le projet « Gas to Power », l’un des appels d’offres les plus convoités en Afrique pour 2018, est un complexe gazier à Jorf Lasfar (El Jadida), évalué à 4,6 milliards de dollars, comprenant un terminal de gaz naturel liquéfié (GNL), un gazoduc, deux centrales électriques et une unité de regazéification. Saad El Mernissi, associé au sein du cabinet d’avocats DLA Piper Casablanca, détaille les conditions d’attribution de ce projet.

Jeune Afrique : Le 14 janvier, le ministre marocain de l’Énergie, Aziz Rabbah, a confirmé lors d’une interview accordée à Bloomberg à Abu Dhabi, que l’appel d’offres international pour le projet « Gas to Power » serait lancé dans le courant de l’année. Quels en sont les aspects remarquables ?

Saad El Mernissi : C’est tout d’abord l’un des plus grands projets de cet ordre en Afrique. Lors de l’appel lancé en 2015 par l’Office Nationale de l’Électricité et de l’Eau (ONEE), plus de 90 entreprises se sont positionnées. C’est la première fois qu’une initiative marocaine dans le secteur de l’énergie provoque un tel engouement. C’est un projet hors-norme en Afrique sur lequel tous les principaux énergéticiens ont répondu présents.

Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/516106/economie/maroc-gas-to-power-est-un-pr...

Commentaires facebook