Dimanche 20 Août 2017

Le Maroc, nouvel eldorado des touristes chinois?

Le Maroc, nouvel eldorado des touristes chinois?
(TelQuel 11/08/17)

Lors d’une visite à Pékin en mai 2016, le roi Mohammed VI a exempté les ressortissants chinois de visa pour visiter le Royaume, une décision effective dès le mois de juin 2016. Plus d’un an après cette initiative, quel est l'impact sur le tourisme au Maroc ? Sait-on s'adapter à ce nouveau marché émetteur ?

L’effectif des visiteurs en provenance de Chine au dernier semestre de 2016 s’élevait à plus de 40.000, soit 300% de plus qu’en 2015. Au premier semestre de cette année, ils sont près de 50.000 ressortissants chinois à avoir visité le Royaume, se rendant principalement à Casablanca, leur ville d’arrivée, puis à Fès et Ouarzazate.

Un marché comme la Chine ne peut qu'avoir un impact positif sur le tourisme marocain, puisque c'est le pays à plus de 1,5 milliard d'habitants dont plus de 100 millions voyagent. C'est un marché à fort potentiel qui est en plus rémunérateur vu que le touriste chinois est classé n°1 au niveau des dépenses. La suppression des visas a donné une nouvelle impulsion qui a permis de développer le tourisme en provenance de Chine. Ainsi, le Maroc, après avoir reçu à peine plus de 10.000 touristes chinois en 2015, atteint presque les 50.000 à fin juin 2017.

Hayat Jabrane, fondatrice de l'agence Goal Voyages, et ancienne secrétaire générale de la Confédération nationale du tourisme (CNT)

Les intentions du Maroc sont claires: accueillir le plus grand nombre de touristes chinois dans les années à venir. Interrogé par la chaîne 2M au début du mois de juin 2016, le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad avait déclaré que "le marché chinois est un marché important. C’est un marché de 130 millions de touristes. Nous voulons en capter environ 100.000 dans l’immédiat, mais nous voulons, sur le long terme, 5 à 10 ans, en capter un million".

Ce défi ambitieux engage le Maroc à s’adapter à ces nouveaux touristes venus d’Extrême-Orient. En effet, même dans l'hypothèse qu'un million d'entre eux soient prêts à visiter le Maroc, le royaume a-t-il la capacité de les accueillir?

Commentaires facebook