Mercredi 16 Août 2017

BIM rebat les cartes de la grande distribution marocaine

BIM rebat les cartes de la grande distribution marocaine
(Jeune Afrique 12/08/17)

Si le discounter turc, BIM, n’enregistre toujours pas de bénéfices dans le royaume, il continue coûte que coûte son expansion, poussant déjà ses concurrents à revoir leur stratégie.

Huit ans après son incursion sur le marché marocain, BIM continue de désarçonner les acteurs de la grande distribution du pays. Si, début 2017, le discounter turc n’y réalisait toujours pas de bénéfices, il poursuit son expansion : à la fin du premier semestre, il comptait 359 magasins, et réalise chaque année entre 50 et 100 nouvelles implantations. En nombre de points de vente, BIM est désormais, et de loin, le numéro un marocain de la grande distribution.

« Dans ce secteur d’activité, les coûts de structures et de distribution sont très élevés, de l’ordre de 12 % des revenus, décrypte Riad Laissaoui, directeur général adjoint de Label’Vie, l’un des principaux concurrents du groupe turc. BIM a perdu beaucoup d’argent et continue d’en perdre. Selon le registre du commerce, ses pertes n’ont cessé de se creuser : 40 millions de dirhams (3,5 millions d’euros) en 2009, 56 millions de dirhams en 2010, 68 millions de dirhams en 2011 et 86 millions de dirhams en 2012. Et, ces quatre dernières années, elles ont continué à augmenter. Sa stratégie est perdante, ce modèle n’est pas viable, sauf s’il obtient des subventions de l’État turc. »

Une implantation renforcée et des prix bas

En 2016, la fréquentation des enseignes de la grande distribution a connu une baisse comprise entre 5 % et 15 %, et le panier moyen a diminué de 20 % ou 30 %. BIM lui-même a enregistré l’année dernière un recul de ses ventes de 4 %, pour un chiffre d’affaires de 2 milliards de dirhams.

Lire sur: http://www.jeuneafrique.com/mag/461890/economie/bim-rebat-les-cartes-de-...

Commentaires facebook