Dimanche 22 Octobre 2017

Au Maroc, un appel à la grâce royale pour les détenus du Rif

Au Maroc, un appel à la grâce royale pour les détenus du Rif
(La Croix 19/06/17)

Alors que les arrestations se poursuivent à Al Hoceima, la ville au cœur de la contestation dans la région du Rif au nord du Maroc, un collectif d’intellectuels et de militants demande une intervention du roi pour arrêter la politique répressive et libérer tous les manifestants incarcérés.

« Il faut absolument que les détenus du Rif soient libérés avant l’Aïd », implore le médecin Mohamed Nes Nash, porte-parole de « l’initiative civile pour le Rif », un collectif d’universitaires et de responsables d’organisations de défense des droits humains marocains créé il y a près de deux mois pour comprendre le « hirak » le mouvement de contestation qui secoue la région du Rif dans le nord du Maroc depuis près de huit mois. Et pour se faire une opinion à l’abri de l’idéologie véhiculée dans les médias marocains ou des excès de certains médias internationaux prompts selon eux à faire état d’une situation de quasi-guerre civile à Al Hoceima, la ville épicentre de la contestation.

La tradition de la grâce

« La fête de la fin du mois de Ramadan est une occasion traditionnelle de grâce royale, nous en appelons donc au roi pour que tous les manifestants qui ont été emprisonnés ou condamnés soient libérés », précise l’ancien président de l’organisation marocaine des droits humains (OMDH).
L’appel a été lancé vendredi 16 juin dans la soirée à l’issue d’une « conférence nationale » sur le « hirak » organisée à Tanger par le conseil de la région du Nord, en présence de plusieurs ministres, de représentants de partis politiques et de la société civile.

Lire la suite sur: http://www.la-croix.com/Monde/Afrique/Au-Maroc-appel-grace-royale-detenu...

Commentaires facebook