Mercredi 18 Octobre 2017

Athlétisme en Afrique : Le Roi Mohammed VI appelle à une stratégie pour corriger les dysfonctionnements structurels

Athlétisme en Afrique : Le Roi Mohammed VI appelle à une stratégie pour corriger les dysfonctionnements structurels
(APA 10/10/17)
Le Roi Mohammed VI

APA-Rabat (Maroc) - Le Roi Mohammed VI a appelé à une stratégie rigoureusement définie à même de corriger les dysfonctionnements structurels qui entachent le domaine de l’athlétisme en Afrique et de le mettre au diapason des évolutions fulgurantes que connaît ce sport au niveau mondial.

« Nous ne devons pas nous dissimuler les dysfonctionnements structurels qui entachent globalement le domaine de l’athlétisme tel qu’il se pratique dans nos pays africains, et qui ne peuvent être corrigés que par l’adoption d’une stratégie rigoureusement définie », a affirmé le Souverain dans un message adressé au 27ème Congrès de la Confédération Africaine d’Athlétisme, qui a ouvert ses travaux lundi à Skhirat.

Le but ultime de cette stratégie est de « se mettre au diapason des évolutions fulgurantes que connaît ce sport au niveau mondial”, a souligné le Souverain dans ce message dont lecture a été donnée par Abdelatif Menouni, Conseiller du roi.

Cette stratégie doit reposer essentiellement sur la mise en place d’une bonne gouvernance en matière de gestion, sur le développement des talents et la mise à niveau des compétences disponibles, au moyen d’un nouveau système d’encadrement et de formation. Elle doit également se fonder sur le renforcement et l’amélioration des infrastructures et la conciliation entre athlétisme de masse et athlétisme d’élite », a-t-il souligné.

« Un autre pilier de cette stratégie réside dans une ouverture sur le secteur privé, rendue possible par la conclusion de partenariats efficients qui auront vocation à assurer des sources de financement des plans de développement de la filière Athlétisme. Car c’est précisément la question des bailleurs de fonds qui pose un vrai problème à la plupart de nos pays », a relevé le Souverain.

Dans ce message, le roi a également tenu à souligner que le sport en général, et l’athlétisme en particulier, sont des moyens indiqués pour favoriser l’épanouissement de la jeunesse africaine, assurer son insertion socio-économique et renforcer son immunité contre toute forme de déviance et d’extrémisme.

S’agissant des relations du Maroc avec l’Afrique, le Souverain marocain a affirmé que le Royaume n’a pas attendu de retrouver sa place naturelle au sein de l’Union Africaine pour apporter la preuve de son engagement à servir les Causes du continent, y compris en matière de sport.

« Il a constamment été présent à toutes les manifestations sportives africaines, et en a même abrité quelques-unes. Il siège également au sein des organes décisionnels des institutions sportives du continent, au premier chef, à la Confédération africaine d’Athlétisme », a-t-il tenu à rappeler.

« Fidèle à sa démarche de solidarité menée tous azimuts, le Maroc est disposé et s’engage même à ce que l’expérience et les moyens en sa possession dans le domaine sportif en général, et en matière d’athlétisme en particulier, soient mis à la disposition de toute la famille africaine. A cette fin, seront adoptées et mises en œuvre des approches participatives innovantes, grâce à l’instauration de leviers de coopération sud-sud, profitables à toutes les parties », a souligné le Roi.

A propos du Congrès de la Confédération africaine d’Athlétisme, le Souverain a affirmé qu’il a bon espoir que la présente session de ce congrès soit l’occasion de réfléchir à la conclusion de partenariats stratégiques efficients, associant les fédérations africaines et portant sur les domaines de formation, d’encadrement et d’échange d’expertises.

Commentaires facebook