Mardi 26 Septembre 2017
(RFI 26/09/17)
Un civil tué, et deux autres blessés, tous par balle. Cela s'est passé ce lundi 25 septembre à Kouri, petite localité malienne située non loin de la frontière du Burkina, après l'intervention des douanes maliennes appuyées par la gendarmerie lors d'une opération dans le marché. Dans la petite localité malienne de Kouri, située à 20 km de la frontière du Burkina Faso, chaque lundi, c’est jour de la foire de Kouri. Et ce lundi 25 septembre, les douanes maliennes, appuyées par un détachement de forces de sécurité, mènent une opération en plein cœur du marché. Des...
(Le Republicain (ml) 26/09/17)
Les terroristes continuent de semer la terreur au Mali où les assassinats, les rackets et les enlèvements se multiplient. La semaine dernière, au moins, quatre attaques terroristes ont été perpétrées sur le territoire malien. Ainsi de Kidal à Koulikoro, en passant par Gao, les terroristes maintiennent une pression ensanglantée malgré la signature, il y a plus de deux ans de cela, de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali. Retour sur une semaine éprouvante pour les forces armées engagées dans la résolution de la crise au Mali. Les terroristes multiplient les attentats terroristes au Mali, avec au moins, quatre attaques la semaine dernière. Dans la nuit du 24 au 25 septembre, la gendarmerie du village de Mourdiah, dans...
(La Tribune 26/09/17)
Le marché Rose de Bamako sera bientôt rénové. Après plus de deux ans de négociations avec la mairie de la capitale malienne, la société turque de droit malien, PACRAY, s’est vue attribuée la charge de financer les travaux de reconstruction du plus grand centre commercial malien, ravagé par un grave incendie en 2014. Le marché Rose de Bamako va bientôt renaître de ses cendres. Complément ravagé par un incendie d'une rare violence en 2014, le plus grand centre commercial du...
(AFP 25/09/17)
Des hommes armés ont "attaqué, saccagé et brûlé" une gendarmerie du centre du Mali dans la nuit de dimanche à lundi, ont annoncé à l'AFP une source sécuritaire et des élus locaux. "Les terroristes vont venus dans la nuit à Mourdiah. Ils étaient à moto et en voiture. Ils ont attaqué, saccagé et brûlé la gendarmerie locale", a déclaré une source sécuritaire malienne. Les assaillant ont emporté "au moins un véhicule et d'autres biens appartenant à l'Etat". "L'attaque a été menée par les terroristes pour se ravitailler en matériel roulant et en armement.
(AFP 25/09/17)
Au moins trois Casques bleus de l'ONU au Mali ont été tués et cinq blessés "gravement" dimanche dans une attaque à l'engin explosif contre leur convoi dans le nord du pays, ont annoncé les Nations unies. La Mission des Nations unies au Mali (Minusma) a annoncé dans un communiqué un "premier bilan" de trois morts et cinq blessés graves dans cette attaque lancée vers 07H00 GMT, contre "un convoi sur l'axe Anefis-Gao", qu'ils escortaient. L'armée bangladaise a annoncé à Dacca que les Casques bleus appartenaient à son contingent au sein de la Minusma, faisant état d'un bilan de trois morts et quatre blessés.
(RFI 25/09/17)
Au Mali, les attaques terroristes ont redoublé d'intensité, ces dernières semaines. Un engin explosif s'est déclenché, ce dimanche 24 septembre, sur la route empruntée par des casques bleus, dans le nord du pays. On déplore, dans les rangs des soldats de la paix, au moins trois morts et cinq blessés, selon un bilan qui reste provisoire. Les casques bleus au nord du Mali sont sous la pression constante des terroristes, ces deux dernières semaines c'est presque une attaque tous les...
(APA 25/09/17)
Le marché Rose de Bamako, le plus grand centre commercial du Mali qui avait été détruit le 20 mars 2014 par un incendie, sera reconstruit grâce à une enveloppe de 37 milliards entièrement consentie par l’entreprise PACRAY, a annoncé la mairie de la capitale malienne. Des milliers d’emplois seront créés lors des travaux de construction qui se feront en trois phases : le marché Rose, les halles aux légumes et un tunnel reliant les deux infrastructures. ‘’Le marché Rose proprement...
(Le Point 25/09/17)
Selon Amnesty International, à cause de l'insécurité, plus de 150 000 enfants ne peuvent pas aller à l'école au nord et au centre du Mali. C'est un constat alarmant que vient de mettre au jour l'organisation de protection des droits humains Amnesty International dans son rapport publié à la fin de cette semaine. À la suite de l'enquête qu'elle a réalisée, Amnesty International a révélé qu'au mois de juin 2017 plus de 500 écoles étaient fermées dans les régions de...
(RFI 25/09/17)
Au Mali, les attaques terroristes redoublent d'intensité ces dernières semaines. Dimanche matin 24 septembre, un engin explosif s'est déclenché sur une route empruntée par des casques bleus. Au moins trois d’entre-deux sont décédés et cinq autres blessés. Un acte terroriste de plus sur un axe vital mais pourtant extrêmement dangereux. La route qui relie Gao à Ménaka, près de la frontière nigérienne, est un tronçon vital pour l'économie dans cette partie du Mali. Les transporteurs routiers l'empruntent quotidiennement, les casques...
(AFP 24/09/17)
Au moins trois Casques bleus de l'ONU au Mali ont été tués dimanche dans une attaque à l'engin explosif contre leur convoi dans le nord du pays, a-t-on appris de sources concordantes. La Mission des Nations unies au Mali (Minusma) a annoncé dans un communiqué un "premier bilan" de trois morts et cinq blessés graves dans cette attaque lancée vers 07H00 GMT, contre "un convoi sur l'axe Anefis-Gao", qu'ils escortaient. L'armée bangladaise a annoncé à Dacca que les Casques bleus étaient issus de ses rangs, faisant état d'un bilan de trois morts et quatre blessés.
(Jeune Afrique 23/09/17)
Cissé technologie va confectionner avec son partenaire, l’Imprimerie nationale française, les nouvelles cartes d’identité biométriques. Un nouveau challenge pour une société surtout connue comme fournisseur d’appareils médicaux. Au Mali, c’est une entreprise locale, Cissé technologie (Cissé-tech), qui a remporté en 2016 l’appel d’offres du gouvernement pour la fabrication des futures cartes d’identité biométriques, qui doivent être distribuées à partir de 2018. Cependant, les discussions achoppaient encore sur quelques points. « Le dernier volet des tractations concernait le prix unitaire de ces cartes. Or, nous avons accepté début septembre la dernière proposition du gouvernement
(Libération 22/09/17)
A Bamako, mercredi, un accord de cessez-le-feu définitif a été conclu entre les ex-rebelles indépendantistes et les groupes armés pro-gouvernementaux. Leurs affrontements paralysaient le processus de paix signé à Alger en 2015. Les guerriers du nord du Mali ont fait la paix. Mercredi, à Bamako, des représentants de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA, ex-rebelles indépendantistes) et de la Plateforme (groupes armés pro-Bamako) ont convenu d’un cessez-le-feu définitif. Autour de la ville de Kidal, depuis plus d’un an, les frères ennemis touaregs se menaient une guerre d’usure, faite d’escarmouches, d’attente dans les postes avancés du désert et de raids meurtriers.
(RFI 22/09/17)
Au Mali, après plusieurs mois de tensions, les ex-rebelles de la CMA et les groupes progouvernementaux de la Plateforme ont finalement signé un cessez-le-feu qui est entré en vigueur mercredi 20 septembre. Le document paraphé par les deux groupes armés signataires de l'accord de paix, le gouvernement du Mali et l'ONU est sobrement intitulé « Engagements », avec un « S », souligne le chef de file de la médiation internationale. Une commission spéciale a été créée qui devrait à...
(AFP 22/09/17)
Amadou & Mariam publient vendredi "La Confusion" (Because Music), un nouveau disque où le célèbre couple de musiciens aveugles de Bamako aborde sur des musiques toujours festives des sujets aussi brûlants que l'exode dans "C'est Chaud", l'un des titres phares de leur album le plus engagé à ce jour. "Le monde a changé. On écrit les textes par rapport au temps où nous vivons", a expliqué Amadou, sans Mariam, souffrante ce jour-là, lors d'une interview à l'AFP. "Les choses sont...
(RFI 22/09/17)
Au Mali, le chanteur ivoirien Tiken Jah Fakoly se voit réclamer la coquette somme de 10 millions de FCFA. Ce sont les organisateurs d'un festival de musique de Bamako qui la lui réclament, pour un litige remontant à 2004, il y a 13 ans. Le rastaman ivoirien, installé de longue date à Bamako, y voit une tentative d'escroquerie. En 2004, Tiken Jah Fakoly accepte de participer au premier Festival international de musique de Bamako, le FIMBA. Le jour du concert,...
(Afrik.com 22/09/17)
Plus de 150 000 enfants ne peuvent pas aller à l’école en raison du manque de sécurité dans le nord et le centre du Mali, indique Amnesty International dans un rapport rendu public vendredi 22 septembre, en prévision de l’examen de la situation des droits humains dans ce pays par le Conseil des droits de l’homme des Nations unies. Le nouveau rapport, intitulé Mali : Violations and abuses as instability spreads, publié en prévision de l’Examen périodique universel (EPU) du...
(AFP 21/09/17)
Un soldat malien a été tué mercredi dans une embuscade dans le nord du Mali, où deux camps militaires, dont un de l'ONU, ont également été attaqués, a-t-on appris de sources militaires. Une unité de soldats maliens est "tombée dans une embuscade à 55 km de Ménaka" (nord), une attaque qui a fait "un mort (et) des blessés" dans les rangs de l'armée malienne, a annoncé cette dernière, sans donner plus de détail. "Au moins un militaire malien a été...
(RFI 21/09/17)
Deux attaques ont frappé le nord du Mali mercredi 20 septembre, l'une à Kidal, contre les Casques bleus de la Minusma, l'autre à Ménaka, contre la Garde nationale malienne. De quoi donner un argument supplémentaire aux chefs d'Etat ouest-africains venus à New York pour plaider la cause de la force antiterroriste du G5 Sahel, à l'occasion de l'Assemblée générale de l’ONU. Un convoi de la Garde nationale malienne est tombé dans une embuscade à une cinquantaine de kilomètres de Ménaka,...
(Studio Tamani 21/09/17)
Après une semaine de discutions et de négociations, la CMA et la Plateforme sont parvenus ce mercredi à un accord de cessez-le-feu définitif. Cet accord prévoit entre autres : la cessation des hostilités, la libération des prisonniers, la clarification du sort des personnes disparues et le retour des groupes armés de la plateforme sur leur site de cantonnement à Takalot. Les deux groupes rivaux qui se sont affrontés ces derniers mois, se disent satisfaits de ce consensus signé en présence...
(Slate Afrique 21/09/17)
Ce petit contingent appuie les forces françaises de l'opération Barkhane. Leur présence est discrète et le gouvernement américain ne communique que rarement sur ce sujet. Un petit contingent de soldats des forces spéciales américaines opère au Mali pour aider les autorités de Bamako dans leur lutte face aux groupes djihadistes, comme le rapporte le site d'information Military Times. Dans la ligne de mire des militaires américaines se trouve l'organisation terroriste d'Al-Qaeda au Maghreb islamique (Aqmi). «Les forces spéciales américaines sont...

Pages