Mardi 26 Septembre 2017
(Le Republicain (ml) 26/09/17)
Lors de la réunion du cadre de concertation Ministère de l’administration territoriale-partis politiques tenue, le mardi 19 septembre dernier, l’opposition républicaine interpellait le ministre Tiéman Hubert Coulibaly sur un certain nombre de points : l'utilisation de la biométrie pour garantir la transparence des élections, l'audit du fichier électoral, la création d'une autorité unique et indépendante de gestion des élections, la question de la prise en compte des nouveaux majeurs sur la liste électorale, la mise à disposition des cartes NINA et bien d’autres. Cette fois-ci, c’est le parti Adp-Mali (Alliance démocratique pour paix), membre de l’opposition, qui revient encore à la charge. Le mercredi 20 septembre dernier, le parti a adressé une correspondance au Premier...
(RFI 25/09/17)
Le président malien IBK a reçu ce week-end à Bamako des dirigeants des groupes armés pour consolider le processus de paix. Fait significatif, le général El Hadj Ag Gamou conduisait officiellement la délégation du Gatia, groupe armé progouvernemental. Sur la photo de la rencontre, on reconnaît d’abord deux poids lourds de la coordination des mouvements de l’Azawad (CMA, ex-rebellion) : il y a Bilal Ag Cherif et Alghabass Ag Intalla. Côté groupe du Gatia, malgré son turban, le visage d'El Hadj Ag Gamou est tout de suite reconnu. Il est emmitouflé dans un boubou. La veille de la rencontre avec le président IBK, c’est dans sa tenue militaire qu’il a assisté au défilé lors de la fête de l’indépendance du...
(L'Essor 25/09/17)
Le chef suprême des Armées s’est fortement réjoui de l’acquisition récente de moyens aériens (avions et hélicoptères) qui amélioreront la protection de nos hommes sur le terrain. Il n’a pas manqué de rendre hommage à nos braves soldats tombés au champ de l’honneur. 22 Septembre 1960 -22 Septembre 2017, le Mali indépendant a 57 ans. La célébration de cet événement historique n’est pas passée inaperçue cette année. En effet, quelques instants après avoir sacrifié à la tradition en déposant une...
(Le Monde 22/09/17)
L’objectif des sanctions vise à éviter un déraillement complet du processus de reconstruction et de réconciliation du pays. Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté, mardi 19 septembre, à l’unanimité, une résolution créant un régime général de sanctions pour le Mali où les entraves au processus de paix et de réconciliation se multiplient. « Il s’agit d’une demande explicite du gouvernement malien » et « de donner un nouvel élan à l’accord de paix » de 2015 qui est...
(RFI 22/09/17)
Comme chaque année depuis la signature de l'accord de paix d'Alger, une réunion a été consacrée, ce mercredi 20 septembre au cours de l'Assemblée générale de l'ONU à faire le point d'étape sur l'application de la mise en oeuvre de l'accord. Le président malien IBK, le Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, le ministre des Affaires étrangères français et celui de l'Algérie, qui préside la médiation internationale, ainsi que le président de la Cedeao, la Communauté des Etats d'Afrique de l'Ouest, ont tous évoqué un bilan très contrasté de l'année écoulée.
(RFI 22/09/17)
La prochaine élection présidentielle au Mali se tiendra en 2018. Les hostilités sont ouvertes au sein de l'Alliance pour la démocratie au Mali (Adema). Dans l'instance dirigeante de cette formation, principale alliée du parti au pouvoir au sein de la mouvance présidentielle, il y a ceux qui œuvrent pour une candidature interne et ceux qui aimeraient bien soutenir une éventuelle candidature du président malien Ibrahim Boubacar Keïta. Dans la perspective de la présidentielle de 2018, le maire de la localité...
(L'Essor 21/09/17)
C’est le mardi dans l’après-midi que le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, a fait sa déclaration à la tribune de l’Assemblée générale des Nations unies. Le chef de l’Etat a réaffirmé son attachement à la paix et à la sécurité au Mali, au Sahel et dans le reste du monde. Il a ainsi mis l’accent sur les efforts du gouvernement dans la mise en œuvre effective de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, issu du...
(L'Essor 21/09/17)
Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, a participé, hier à New York, à une importante rencontre sur les enjeux et les défis pour le développement économique du Mali. Organisée par Atlantic Council, cette activité de relations publiques a vu la participation de plusieurs personnalités et hommes d’affaires américains. Le chef de l’Etat était accompagné du ministre de l’Economie et des Finances, Dr. Boubou Cissé et du secrétaire général adjoint de la présidence, Moustapha Ben Barka. Après avoir remercié...
(Info-Matin 21/09/17)
La Convention des partis politiques de la majorité présidentielle (CMP) a commémoré, hier mardi, à l’hôtel de l’Amitié de Bamako, les quatre ans au pouvoir du président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA. C’était à la faveur de sa 3e assise, une occasion, pour la CMP de partager avec ses cadres et militants les réussites ainsi que les succès des réalisations du régime et les prendre à témoin des contraintes et des difficultés rencontrées par le pouvoir. Selon la CMP,...
(Info-Matin 21/09/17)
Le ministère de l’Administration territoriale et les Partis politiques ont tenu, hier mardi, leur traditionnel Cadre de concertation essentiellement focalisé sur l’agenda électoral. La rencontre qui s’est déroulée dans la salle de conférence du département était présidée par le ministre Tièman Hubert COULIBALY, en présence des représentants des structures chargées de l’organisation des élections et des représentants de la Majorité et de l’Opposition. La rencontre s’est tenue en hors caméras et micros. Au sortir de la réunion, le ministre COULIBALY...
(Info-Matin 20/09/17)
Le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, est arrivé samedi 16 septembre 2017 à New York pour prendre part à la 72e Assemblée générale des Nations Unies. À sa descente d’avion, IBK, Président en exercice du G5-Sahel, est revenu sur sa tournée qui l’a successivement conduit chez ses Pairs au Tchad, au Niger et au Burkina Faso, après avoir reçu à Bamako, le Président de la République Islamique de Mauritanie le lundi dernier. Insistant sur la nécessité d’agir d’une...
(Le Republicain (ml) 20/09/17)
Le cadre de concertation Ministère de l’administration territoriale-partis politiques s’est réuni le mardi 19 septembre 2017 dans la salle de conférence dudit ministère sous la présidence de Tièman Huber Coulibaly, ministre de l’administration territoriale. Ordre du jour : adoption du procès-verbal de la dernière rencontre, agenda électoral 2017. La date du 3 décembre 2017 retenue pour les élections (communales et régionales) sera examinée par le gouvernement. Par ailleurs, l’opposition républicaine et démocratique qui avait suspendu sa participation au cadre de...
(Xinhua 20/09/17)
NEW YORK (Nations Unies), (Xinhua) -- Intervenant mardi à l'Assemblée générale des Nations Unies, le Président malien Ibrahim Boubakar Keïta est revenu sur les longues négociations qui ont mené à la signature de l'Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, issu du processus d'Alger, selon un communiqué publié par l'ONU. Depuis la mise en œuvre de l'accord, assure-t-il, la situation générale a connu des progrès fort appréciables. Il a donné pour exemple que les autorités intérimaires et les...
(L'indicateur du Renouveau 20/09/17)
Pour les années antérieures, on a vu les membres du gouvernement courir dans tous les sens pour organiser diverses manifestations autant à Bamako qu’à l’intérieur du pays, en vue de défendre le bilan du président de la République. Cette année, ils ont brillé par leur absence, pour ne pas dire leur prise de distance comme hier lors de la conférence-débat de la Convention de la majorité présidentielle sur le sujet à l’occasion de laquelle aucun ministre n’était parmi les conférenciers...
(RFI 19/09/17)
Une réunion sur le G5 Sahel s’est tenue lundi 18 septembre 2017 en marge de l'Assemblée générale de l’ONU, avec les présidents des cinq pays du groupe, mais avec aussi Emmanuel Macron, Alpha Condé, président en exercice de l'Union africaine, Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l’UA, ou encore la cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini et le secrétaire général de l’ONU António Guterres. Et finalement, un représentant américain était bien présent, un conseiller du Homeland Security, le département de Sécurité intérieure. Financement, articulation force G5 et forces de l'Onu, les débats ont porté sur des questions de fond.
(Jeune Afrique 19/09/17)
Moussa Mara a profité d'un récent séjour à Paris pour se rendre à l'Élysée et au ministère des Affaires étrangères. Lors de son passage à Paris, du 11 au 15 septembre, Moussa Mara a tenté de renforcer sa stature internationale en vue de la présidentielle de 2018. Épaulé par le communicant français Marc Bousquet (agence Médiatique), l’ex-Premier ministre malien a été reçu à l’Élysée par Franck Paris, le conseiller Afrique d’Emmanuel Macron. Il a aussi rendu visite à Rémi Maréchaux,...
(L'Essor 19/09/17)
Suite à la proclamation des résultats définitifs par la Cour constitutionnelle, s’est déroulée, le mercredi 4 septembre, l’audience solennelle de prestation de serment du président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta devant la Cour suprême en transport au Centre international de conférences de Bamako (CICB). C’était en présence de plusieurs personnalités dont l’ancien chef de l’État, le général Moussa Traoré, le Premier ministre de l’époque, Django Cissoko, les présidents des Institutions de la République, les membres du gouvernement, des représentants...
(Afrik.com 19/09/17)
Kalifa Sanogo, maire de Sikasso, la deuxième ville de Mali, est devenu dimanche le premier candidat à se lancer dans la campagnes pour les élections présidentielles de 2018 au Mali. Il est d’abord candidat à une primaire de l’Adema mais sa déclaration sonne comme une rupture de l’alliance avec le RPM du président Ibrahim Boubacar Keita. Kalifa Sanogo, maire de Sikasso, s’est fait connaitre dans l’industrie du textile avant d’entrer en politique. Il est le premier candidat officiel pour les...
(RFI 18/09/17)
En marge de l’Assemblée générale de l’ONU, une réunion spécifique aura lieu sur le G5 Sahel ce lundi 18 septembre après-midi à New York. Elle réunira les présidents des cinq pays du groupe, Emmanuel Macron, Alpha Condé, président en exercice de l’Union africaine, la chef de la diplomatie européenne et le secrétaire général de l’ONU. Une réunion de haut niveau pour inciter la communauté internationale à soutenir la force antiterroriste conjointe au moment où le déblocage...
(L'Essor 18/09/17)
L’agenda du président de la République à New York prévoit plusieurs réunions et audiences, notamment avec le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres et le sous-secrétaire d’Etat aux Affaires politiques des Etats-Unis d’Amérique, Thomas Shannon. Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, est arrivé, samedi soir, à New York où il prendra part aux travaux de la 72è session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations unies. La cérémonie d’ouverture du débat général aura lieu ce mardi à partir...

Pages