Samedi 24 Février 2018
(L'Essor 19/07/13)
C’est le ministre de la Communication, Manga Dembélé, qui a présidé le 1er juillet au Carrefour des jeunes de Kita, le lancement de la campagne d’éducation civique et électorale de proximité. Celle-ci est organisée par l’Ong Association d’entraide pour le développement intellectuel de la femme malienne (Adefim) en partenariat avec Ifes (International fondation for elections systems) et l’Usaid. A l’ouverture des travaux, la présidente d’Adefim, Mme Diawara Fatim Diawara, a fait une brève présentation de l’Ong. Créée en 2005 à Bamako, Adefim entend promouvoir le développement économique, social et intellectuel de la femme malienne, à travers l’éducation à tous les niveaux. Mme Diawara Fatim Diawara a également cité quelques actions initiées par son Ong pour aider à la réussite de...
( 19/07/13)
Le long conflit post- électoral ivoirien a abouti, le 21 mai 2011, à l’arrivée au pouvoir d’Alassane Ouattara. Si les Ivoiriens se sont félicités que leur vote – 54% en faveur du candidat Ouattara – soit enfin reconnu, ils ont un motif de satisfaction autrement vital : la remise de l’économie du pays sur les rails. Pilotée de main de maître par l’ancien gouverneur de la Bceao et ancien directeur Afrique du FMI, la Côte d’Ivoire retrouve, en moins de 2 ans, sa place de locomotive économique d’Afrique de l’ouest. SoumiAvec l’appui des bailleurs de fonds, qui ne confient guère leurs sous à un président médiocre, Ouattara a engagé une vaste réforme économique fondée, entre autres, sur la réhabilitation des...
(L'Essor 19/07/13)
L’Office national des produits pétroliers n’a pu mener des activités essentielles comme les négociations de prix fournisseurs et la prospection d’autres sources d’approvisionnement. L’Office national des produits pétroliers (ONAP) a tenu hier la 26ème session ordinaire de son conseil d’administration. Les travaux étaient présidés par le ministre de l’Économie et de l’Action humanitaire, Mamadou Namory Traoré. Ils se sont déroulés en présence de la directrice nationale de l’Office, Mme Tapo Touga Nadio, et de l’ensemble des administrateurs. Si le contexte est particulier, l’ordre du jour était classique : adoption du procès verbal de la session précédente, contrôle des tâches, examen du rapport d’évaluation du budget-programme 2012, du rapport d’exécution du budget du dépôt de stockage des produits pétroliers (ONAP Bamako-Sénou),...
(L'Essor 19/07/13)
C’est ce qu’on appelle un pavé dans la mare. A une dizaine de jours du scrutin et au moment où les candidats sont en plein chassé-croisé à travers le pays, le candidat du Parena, Tiébilé Dramé, a décidé de se retirer de la course à l’élection présidentielle. Ce faisant, il apporte indéniablement un piquant aux doutes sur la faisabilité du premier tour de l’élection à la date du 28 juillet. La décision du président du « parti du bélier blanc » n’est pas, à proprement parler, une grande surprise. En effet, il avait déjà multiplié ces derniers jours les déclarations critiques sur le processus électoral estimant que les conditions d’une élection juste, transparente et donc crédible n’étaient pas réunies pour...
(L'Essor 19/07/13)
En visite hier dans les différentes structures chargées de l’organisation du scrutin, le Premier ministre a jugé bon l’état des préparatifs. Le premier tour de l’élection présidentielle prévue pour le 28 juillet s’approche inexorablement. Les différentes structures impliquées dans l’organisation et la supervision des élections sont évidemment à pied d’oeuvre. C’est pour vérifier l’état des préparatifs que le Premier ministre Diango Cissoko s’est rendu hier dans ces structures. Il était accompagné pour la circonstance du ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Manga Dembélé, et de certains de ses proches collaborateurs. La visite a débuté a débuté par le ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de l’Aménagement du territoire. Ici, le chef du gouvernement a rencontré les...
(L'Essor 19/07/13)
Le Grand hôtel de Bamako abrite depuis mercredi un atelier de renforcement des capacités des organisations féminines. Cette rencontre qui s’achève aujourd’hui a pour thème : « Femmes et leadership politique ». La cérémonie d’ouverture des travaux était présidée par Mme Diallo Maïmouna Coulibaly, représentant le ministère de la Famille, de la Promotion de la Femmes et de l’Enfant. Ont participé à la cérémonie, Mme Massan d’Almeida, directrice exécutive du réseau des organisations féminines d’Afrique francophone (ROFAF), la secrétaire générale de la COFEM, Mme Haïdara Djenèba Haïdara, des responsables d’ONG et associations de femmes, notamment celles des cadres de concertation des femmes des partis politiques et de nombreux invités. Initiée par la Cofem avec l’appui financier du ROFAF, la session...
(AFP 18/07/13)
ABUJA, 18 juillet 2013 (AFP) - Les dirigeants ouest-africains ont dit jeudi ne pas avoir de doutes sur la tenue du premier tour de la présidentielle au Mali à la date fixée, affirmant croire en un scrutin "juste, libre et transparent" le 28 juillet malgré les difficultés. L'élection prévue dans dix jours est censée rétablir l'ordre constitutionnel interrompu par un coup d'Etat en mars 2012 à Bamako et suit l'intervention de la France et de troupes africaines qui ont chassé les groupes armés qui occupaient le nord du Mali depuis 2012. Son organisation a été au centre du 43e sommet ordinaire de la Communauté des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao, 15 pays), qui s'est achevé jeudi à Abuja. "Les chefs...
(AFP 18/07/13)
ABUJA, 18 juillet 2013 (AFP) - Le Nigeria va retirer une partie de ses 1.000 soldats stationnés au Mali au sein de la Mission de paix des Nations unies dans le pays (Minusma), a annoncé jeudi le président ivoirien Alassane Ouattara. "J'ai reçu une lettre du président (Goodluck Jonathan). Le Nigéria a besoin d'une partie de ses troupes", a déclaré M. Ouattara, qui s'exprimait à Abuja en qualité de président en exercice de la Communauté des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao, 15 pays). "Ils (les Nigérians) ne retirent pas tout le monde, une bonne partie restera", a-t-il précisé à la presse, en marge du 43e sommet ordinaire de la Cédéao qui se tient dans la capitale nigériane. "C'est à cause...
(Le Monde 18/07/13)
L'intervention de la France au Mali s'est soldée par une "victoire militaire indéniable", mais a été émaillée de lacunes "logistiques et tactiques", estime la mission d'information de l'Assemblée nationale sur l'opération Serval. "La France est intervenue légitimement au profit d'un Etat faible dans une zone instable (...) et a su, malgré d'importants défis, apporter une victoire militaire indéniable et montrer sa détermination à lutter contre le terrorisme", ont expliqué, mercredi 17 juillet, les députés Christophe Guilloteau (UMP) et Philippe Nauche (PS), rapporteurs de cette mission d'information constituée fin janvier au sein de la commission de la défense de l'Assemblée pour contrôler le déroulement des opérations militaires. La mission, qui s'est déplacée fin mai à Bamako, a loué l'intervention des forces...
(AFP 18/07/13)
PARIS, 18 juillet 2013 (AFP) - L'otage français Philippe Verdon, qui avait été enlevé en novembre 2011 par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et dont le corps a été retrouvé au début du mois dans le nord du Mali, a été assassiné d'une balle dans la tête, a annoncé jeudi le parquet de Paris. "Après rapatriement de la dépouille en France, l'autopsie pratiquée hier (mercredi) -17 juillet 2013- a été complétée aujourd'hui (jeudi) par un examen anthropologique toujours en cours qui permet dès à présent d'établir que Philippe Verdon est mort assassiné d'une balle dans la tête", a précisé le parquet. Philippe Verdon avait été enlevé avec un autre Français, Serge Lazarevic, dans la nuit du 24 novembre 2011 dans...
(L'Essor 18/07/13)
Après la reconquête des régions du nord avec l’aide de la Communauté internationale et l’élection présidentielle dont le premier tour est prévu le 28 juillet prochain, tout le monde est d’accord qu’une page sombre de l’histoire récente de notre pays se tourne. La 43è session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) s’est ouverte hier à Abuja en présence du président de la République par intérim, le Pr. Dioncounda Traoré. L’enjeu de cette rencontre qui se tient dans la capitale nigériane reste toujours la situation dans notre pays. A ce propos lors des travaux à huis clos, le médiateur de cette crise, le président burkinabè Blaise...
(RFI 18/07/13)
Coup de théâtre au Mali. Le candidat Tiébilé Dramé se retire de la course à la présidence. Le président du Parena en profite pour décocher des flèches contre le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, qu'il surnomme le « directeur des élections au Mali ». En ligne de Bamako, l'un des artisans de l'accord de Ouagadougou entre le pouvoir malien et les rebelles touaregs répond aux questions de Christophe Boisbouvier. RFI : Pourquoi retirez-vous votre candidature ? Tiebilé Dramé : Parce qu’il me semble que les conditions d’une élection régulière et crédible ne sont pas réunies pour le 28 juillet. Les habitants de Kidal sont des Maliens et doivent prendre part au choix du président de la République. Il...
( 18/07/13)
Tiebilé Dramé s’est retiré de la course à l’élection présidentielle du 28 juillet 2013. Avant, le candidat a retiré sa requête devant la cour constitutionnelle, qui visait le report de l’élection présidentielle du 28 juillet. Le président du Parena a annoncé sa double décision de retirer sa plainte et sa candidature, prise « en accord avec son Parti et ses alliés », lors d’une conférence de presse qu’il a donnée au siège du Parena, le 17 juillet 2013. C’était en présence des vice-présidents du parti, Me Amidou Diabaté et Bintou Maïga, du secrétaire général du parti Djiguiba Kéita PPR, du député Bréhima Béridogo et de nombreux proches collaborateurs de Tiébilé Dramé. Le Parena reste convaincu que les conditions sont loin...
( 18/07/13)
Détentrice d’un bail de 564 ha, la société Rajaa au lieu de mettre en valeur ces parcelles les loue à des particuliers à 150 000 FCFA par ha contre 46 900 FCFA au prix de l’Office du Niger. Elle empoche ces sous sans payer la redevance eau. Conséquence, les paysans bénéficiaires de ces parcelles mettent la pression sur le patron de Rajaa, Sidi El Moukhtar Mounta. Motif : ils n’ont pas droit à la caution pour l’enlèvement des engrais subventionnés à 12 500 FCFA, malgré le paiement des frais de location des parcelles qu’ils versent à Rajaa. Acculé par de pauvres paysans, le patron de Rajaa s’attaque, à son tour, à l’Office du Niger à qui il doit près de...
( 18/07/13)
L’image du candidat Ibrahim Boubacar Kéita doublée de celle de Soumeylou Boubèye Maïga, à la télévision, expliquant le volet sécuritaire du programme du Rpm et de ses alliés a effectivement de quoi faire douter leurs adversaires. D’autant plus que le Rassemblement pour le Mali est implanté dans l’ensemble du pays. Malgré tout, ces atouts suffisent-ils pour atteindre la barre des 50% +1 d’électeurs dès le premier tour ? D’autres candidats du paysage politique ont aussi des potentialités certaines. Ce qui leur donne la possibilité d’engranger un certain nombre de voix au premier tour. De ce fait, leurs partisans aussi crient au « takokélén ». Dramane Dembélé dispose du poids du parti politique le plus implanté dans l’ensemble du territoire national...
(22 Septembre 18/07/13)
Plus d’une semaine après son lancement, la campagne pour la présidentielle bat son plein. Malgré le record constitué par le nombre exceptionnellement élevé des candidats, on ne sent pas encore la grande fête démocratique. La crise que vit le pays et dont l’ombre plane sur la campagne est certainement passée par là. Certes, affiches géantes, affichettes et panneaux publicitaires arborant l’image et les messages des candidats sont visibles à des points stratégiques de Bamako et de la ville-garnison de Kati. Lancements de campagne, caravanes et autres meetings ont, par ailleurs, commencé. Idem pour la diffusion des messages officiels et des entretiens des candidats sur les antennes de l’ORTM sous la supervision du Comité d’égal accès aux médias d’Etat. Pour le...
(Xinhua 18/07/13)
DAKAR -- Le premier contingent de 140 policiers sénégalais quitte Dakar mercredi pour rejoindre la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), a-t-on appris de source officielle. Composé de sept officiers, quatre sous-officiers et 129 gradés et agents de police, le contingent va s'installer au nord du Mali à Gao où se trouvent déjà un contingent sénégalais de 500 hommes et un détachement de 150 gendarmes sénégalais. Le contingent de policiers a reçu son drapeau des mains du Directeur général de la Police nationale sénégalaise, le commissaire Abdoulaye Niang, en présence de l'ambassadeur du Mali au Sénégal, Moulaye Ascofaré. Le commissaire Niang a invité le contingent sénégalais à ne pas être gagné par la routine...
(Maliweb 18/07/13)
A n’en pas en douter, la rupture, Cheick Modibo Diarra la porte pour un Mali nouveau. Une rupture qui aura déjà commencé par le ton, mais surtout par le style de sa campagne : pas de miel, moins de sucre, sans thé. Quelle cadence ? Une, simplement de la campagne politique de 2013, qui sent vraiment du nouveau. Elle s’inscrit en tout cas dans cette aspiration générale exprimée par le peuple pour le changement. L’élection présidentielle du 28 juillet 2013, affirme l’ex-Premier ministre de la transition, aujourd’hui candidat, revêt un caractère particulier parce qu’elle se tient dans un contexte exceptionnel. Elle sera l’épilogue d’une vaste crise politique et institutionnelle de notre pays. Ayant été un des premiers acteurs de cette...
(22 Septembre 18/07/13)
Ibrahim Boubacar Keïta, candidat à l’élection présidentielle d’une forte coalition de 40 partis et plusieurs dizaines d’associations, s’est rendu, le lundi 15 juillet, à Kidal, capitale de l’Adrar des Ifoghas et bastion de la révolte touarègue. Il était accompagné, pour la circonstance, de son directeur de campagne, Abdoulaye Maiga, son conseiller spécial, Soumeylou Boubèye Maïga, l’inspirateur de cette mission. C’est aux environs de 15 h que l’avion d’IBK a atterri sur l’aérodrome poussiéreux de Kidal. Les premiers vents de sable ont accueilli la délégation à la descente de l’avion. Rapidement, cinq véhicules, venus en trombe, se sont arrêtés devant nous. Les uns et les autres se sont engouffrés dans les véhicules à destination de la mairie de Kidal. Au passage,...
(Maliweb 18/07/13)
Ancien Premier ministre de février 1994 à février 2000, sous la présidence du Roi Sans soucis (Alpha Oumar Konaré) dont il fut le directeur de campagne, « IBK » s’est ensuite lancé dans la création de son propre parti, le Rassemblement pour le Mali-RPM, en 2001, puis dans la course présidentielle de 2002. IBK1-1Candidat malheureux, il a fini par occuper le siège de président de l’Assemblée nationale et se présentera de nouveau à la magistrature suprême en 2007 où il récoltera 19,15 % des voix… loin derrière le président sortant Amadou Toumani Touré (élu au premier tour avec 68,31 % des voix). IBK est, cependant, l’un des favoris de la présidentielle en cours, fort du soutien de la Coalition IBK...

Pages