Samedi 19 Août 2017
(AFP 29/07/17)
Les combattants de la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA), ex-rébellion à dominante touareg, ont pris sans combattre vendredi le contrôle de Ménaka, l'une des capitales régionales du nord du Mali, au groupe armé pro-gouvernemental Gatia, ont indiqué samedi des sources concordantes. Vendredi soir, la CMA avait pris position à l'entrée nord de la ville, selon ces sources. "Tôt ce matin (samedi), ils sont rentrés à Ménaka, où ils sont actuellement. Ils n'ont pas tiré de coups de feu", a affirmé à l'AFP un employé du gouvernorat de Ménaka, une ville proche de la frontière avec le Niger.
(RFI 29/07/17)
Au Mali, une colonne de véhicule de la Coordination des mouvements de l'Azawad est entrée dans la ville de Ménaka en fin de soirée vendredi. C'est une zone normalement contrôlée par le Mouvement pour le salut de l'Azawad, le MSA, et d'une partie de la Plateforme. Les objectifs des ex-rebelles en pénétrant dans cette ville sont encore flous. Aucun coup de feu, aucune violence. La Coordination des mouvements de l'Azawad est en effet entrée dans la ville de Ménaka aux alentours de 18h vendredi 28 juillet mais ne l'a pas fait pour l'instant de manière hostile. Ilad Ag Mohammed, le porte-parole des ex-rebelles, explique que la CMA « veut participer à la gestion de la ville et de la zone...
(Financial Afrik 29/07/17)
Randgold Ressources, la société sud-africaine d’exploitation d’or envisage une augmentation annuelle de sa production d’or au Mali entre dans les années à venir. Selon Mark Bristow, président directeur-général de ladite société, Randgold Ressources produira (au Mali) entre 600 000 à 700 000 onces par an lors des 5 prochaines années (2017-2021), ce qui représente 19 à 20 de tonnes d’or”. L’or produit par Randgold au Mali représente 6 à 10% du produit intérieur brut du pays et que pour l’exploitation de ses trois mines d’or au Mali, Randgold emploie un personnel dont 95 % est d’origine malienne.
(Paris-Match 29/07/17)
Après le succès de sa tournée au États Unis en mai 2017, la Caravane Culturelle pour la Paix du Festival au Désert vient de clore sa tournée européenne Ce soir s’est terminé en beauté le festival du désert, initiative de Manny Ansar, figure incontournable du monde des arts et de la culture malien. La tournée européenne qui avait débuté le 18 juin au Respect Festival en République Tchèque a pris fin le 29 juillet au Sfinks Festival d’Anvers en Belgique. Deux des meilleurs groupes du Mali s’y sont produits: Ali Farka Touré Band et Terakaft. L’objectif de cette tournée: partager la culture malienne avec l’Europe. Les artistes se sont attachés dans leur prestation à faire la promotion de la paix,...
(Journal du Mali 29/07/17)
Le secteur du bâtiment et travaux publics (BTP) parait aux yeux du profane comme l’un des plus dynamiques dans l’économie de notre pays. Pourtant, malgré la professionnalisation et l’organisation en nette amélioration des acteurs maliens du BTP, le soleil n’y brille pas pour tout le monde, si l’on en croit les responsables des associations de professionnels qui y évoluent. Le secteur du BTP regroupe toutes les activités de conception et de construction des bâtiments publics et privés, industriels ou non, et autres infrastructures. Il est le premier secteur d’activité économique au Mali, selon l’Agence de promotion des investissements (API). Il ressort cependant d’une évaluation de la Banque mondiale réalisée en 2015, que « le secteur du BTP a chuté de...
(Tout sur l'Algérie 29/07/17)
Abdelakder Messahel a suggéré ce vendredi que l’accord d’Alger peine à être appliqué car la situation est « compliquée et complexe ». « La situation au Mali demeure compliquée et complexe, vu l’impact des conditions sécuritaires en Libye, les menaces terroristes du groupe Boko Haram au Niger, auxquels vient s’ajouter l’activité des réseaux du crime organisé et du terrorisme dans la région », a déclaré le ministre des Affaires étrangères à l’issue de discussions avec Mahamet Saleh Annadif, représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU pour le Mali, chef de la Minusma. Mais, comme son prédécesseur Lamamra, Messahel souligne que le succès de l’accord dépend de la volonté des signataires. « Il s’agit beaucoup plus d’une affaire entre Maliens. L’accord...
(RFI 28/07/17)
Le calme est revenu non loin de Kidal, vingt-quatre heures après les violents affrontements entre le Gatia, progouvernemental, et la CMA, l'ex-rébellion. Mais on le sait désormais, le bilan de ces affrontements est très lourd. C'est l'une des batailles les plus meurtrières de ces derniers mois entre le Gatia et la CMA. Des blessés de la Coordination des mouvements de l'Azawad sont arrivés ce jeudi à Kidal, selon des sources hospitalières. Par contre, selon les mêmes sources, dans la localité de Gao, ce sont des combattants blessés appartenant au Gatia
(AFP 28/07/17)
Un chroniqueur radio vedette contestataire malien, Mohamed Youssouf Bathily, dit "Ras Bath", a été condamné à 12 mois de prison pour "incitation à la désobéissance des troupes", a annoncé jeudi un de ses avocats. La condamnation a été prononcée mercredi alors qu'il se trouvait à l'étranger, a précisé cet avocat, Me Ali Touré. "Notre client a été condamné en son absence à 12 mois de prison ferme, et à 100.000 FCFA d'amende (environ 150 euros, ndlr). Nous avons boycotté le procès, parce que la cour a refusé d'accepter le renvoi de l'affaire pour permettre à M. Bathily, absent du Mali d'assister au procès et de se défendre", a indiqué Me Touré. En août 2016, l'annonce de son interpellation et de...
(L'indicateur du Renouveau 28/07/17)
Ras Bath ne sera cueilli à la frontière ou à l’aéroport pour être déposé à la prison. Non, ce n’est pas le cas “, a rassuré hier, Dramane Diarra, procureur du Tribunal de grande instance de la Commune IV. Jugé coupable “d’incitation à la désobéissance des troupes “, Ras Bath, est condamné à 12 mois de prison ferme par le Tribunal de grande instance de la Commune IV. D’ores et déjà, le procureur de la Commune IV semblerait regretter cette décision, la moins populaire. Dramane Diarra, affirme que Ras Bath n’ira pas en prison à son retour d’Europe. ” Aucun mandat de dépôt ou d’arrêt n’a été décerné contre Mohamed Youssouf Bathily dit Ras Bath”, a précisé hier, Dramane Diarra,...
(Le Republicain (ml) 28/07/17)
Pour le contrôle de Kidal, on assiste à une récurrence des conflits entre la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) et le Groupe d’Autodéfense Imghad et Alliés (GATIA). Les deux groupes armés, signataires de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, se sont encore violemment affrontés, le mercredi 26 juillet 2017, dans plusieurs localités de la région de Kidal. « Ces combats, d’une violence inouïe, ont fait, au moins, trente morts », assure un notable de Kidal. Les deux camps se rejettent la faute de ce regain de violences qui met en péril le processus de paix au Mali déjà en grande difficulté plus de deux ans après la signature de l’Accord de paix issu des pourparlers d’Alger...
(Les Echos (ml) 28/07/17)
En fin de la semaine dernière, une source sécuritaire confirme l’arrestation de Alhousseyni Ag Assaleh, un négociant d’armes. Précisément, c’était le 8 juillet. L’armée Malienne a mis le grappin sur ce terroriste malien, selon notre source. Cette opération a lieu dans la région de Tombouctou. L’homme était le principal négociant et fournisseur d’armes aux combattants du Front de Libération du Macina (FLM) et certainement à d’autres terroristes qui opèrent au Mali. Alhousseyni Ag Assaleh était très actif dans ce « commerce illégal et juteux» non seulement au nord du Mali, mais aussi au centre avec les djihadistes d’Amadou Kouffa. Il faisait presque avec « aisance » les va et vient entre le nord et le centre du pays. Cette arrestation,...
(Info-Matin 28/07/17)
L’initiative salutaire d’intermédiation de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA), entre partisans et opposants au référendum, est entachée par un curieux amalgame de son Chef Mahamat Saleh ANNADIF. Tout d’abord, il faut dire que cette intermédiation s’inscrit dans le cadre de la mission normale de la Mission onusienne. En effet, au titre des tâches prioritaires de la MINUSMA, par rapport à la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, il y a : ‘’appuyer la mise en œuvre des réformes politiques et institutionnelles prévues par l’Accord, en particulier dans son titre II, et surtout appuyer les efforts du Gouvernement pour rétablir et étendre effectivement et progressivement l’autorité...
(L'Essor 28/07/17)
Le vainqueur du match est assuré d’accrocher une médaille au cou et ce, quelle que soit la suite des événements. L’autre demi-finale mettra aux prises le Maroc et la RD Congo. Côte d’Ivoire-Mali, Maroc-RD Congo, voilà les affiches des demi-finales du tournoi de football de la 8è édition des Jeux de la Francophonie. Les deux matches se disputent aujourd’hui, au stade Félix Houphouët-Boigny. La première demi-finale mettra aux prises le pays hôte, la Côte d’Ivoire au Mali, dans la matinée. Quant à la deuxième demi-finale entre le Maroc et la RD Congo elle est prévue dans l’après midi. Tous les regards seront tournés vers la première affiche et l’ambiance promet d’être chaude au stade Houphouët Boigny. D’un côté les Eléphanteaux...
(Les Echos (ml) 28/07/17)
La conférence nationale du 25 mars 2017 restera un évènement gravé dans la mémoire des militants du PASJ car elle a été la date à laquelle le comité Exécutif, les commissions spécialisées, les coordinations des sections, les mouvements affiliés au parti ont débattu la question de la candidature de l’Adema PASJ aux présidentielles de 2018. Depuis, la ruche n’a jamais été calme et les abeilles déambulent dans tous les sens. 4 mois après, la résolution relative à la présentation de ce candidat est toujours au point mort faute de certains 1ers responsables du parti qui veulent cadrer l’Adema à leurs vues à savoir la non-présentation d’un candidat. Pour corroborer cette vision, plusieurs tentatives furent déployées dont l’une est l’organisation d’une...
(Xinhua 28/07/17)
La 9ème édition du Forum sur la gouvernance de l'Internet en Afrique de l'Ouest, visant à identifier les actions concrètes qui doivent être prises pour lutter efficacement contre les menaces cybernétiques dans l'espace communautaire ouest-africaine, s'est ouvert jeudi à Cotonou. Axé sur le thème : "La sécurité numérique pour le développement socio-économique et la paix", ce forum de Cotonou, aboutira à la création d'un cadre propice et convivial permettant aux experts réunis de mener des réflexions visant à élaborer des plans d'actions pour faire de l'Afrique de l'ouest une région de référence dans le domaine de l'Internet. De même, a-t-on indiqué, ces réflexions permettront également de sensibiliser les Etats de l'Afrique de l'Ouest à prendre des dispositions législatives afin de...
(AFP 27/07/17)
Les affrontements entre groupes signataires de l'accord de paix au Mali en marge desquels deux Casques bleus allemands ont péri dans un accident d'hélicoptère se sont soldés par de lourdes pertes pour les forces pro-gouvernementales, a appris jeudi l'AFP de sources concordantes. Ces combats ont opposé mercredi près de Kidal, dans le nord-est du pays, la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA, ex-rébellion à dominante touareg) aux groupes armés pro-gouvernementaux. C'est en les observant qu'un hélicoptère de la Mission de l'ONU au Mali...
(RFI 27/07/17)
Un nouveau coup de canif dans le processus de paix au Mali, avec cette nouvelle violation du cessez-le-feu dans le Nord, dans la région de Kidal. Mercredi 26 juillet, de violents affrontements ont opposé combattants du Gatia (Groupe armé des touareg de la tribu des Imerades et alliés) progouvernemental à ceux de la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA), l’ex-rébellion. D’un côté, le Gatia affirme que ce sont les combattants de la CMA, appuyés par « des islamistes armés », qui ont attaqué les premiers leurs positions et qu’ils ont été repoussés.
(AFP 27/07/17)
Deux Casques bleus allemands sont morts mercredi dans le crash vraisemblablement accidentel de leur hélicoptère dans le nord du Mali, ont annoncé les Nations unies et Berlin, alors que de nouveaux affrontements étaient signalés dans ce pays particulièrement instable du Sahel. L'hélicoptère faisait partie du contingent allemand de la Mission des Nations unies au Mali (Minusma). "Nous avons la triste certitude que deux soldats de la Bundeswehr (armée allemande, ndlr) ont donné leur vie pour notre pays", a indiqué la ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen, lors d'une courte...
(Le Figaro 27/07/17)
Les militaires, des pilotes engagés dans la force de l'ONU, sont morts mercredi dans la chute sans doute accidentelle de leur hélicoptère. Ces décès pourraient relancer en Allemagne le débat l'implication de la Bundeswehr au Sahel. L'Allemagne vient de perdre deux de ses soldats au Mali. Les deux hommes, des pilotes engagés dans la force de maintien de la paix de l'ONU (Minusma), sont morts mercredi dans le crash de leur hélicoptère Tigre. Selon les premiers éléments de l'enquête de la Bundeswehr, rapportés par l'hebdomadaire allemand Der Spiegel, l'appareil aurait été victime «d'une défaillance technique massive» et non d'un tir ennemi. «Les indications préliminaires font état d'une défaillance technique», affirme aussi la Minusma. L'équipage du second «Tigre», qui suivait l'engin...
(Journal du Mali 27/07/17)
Depuis des semaines, l’opposition politique et populaire au projet de révision de la constitution, semble avoir considérablement érodé la cote de popularité du président. Au fur et à mesure que la rue gronde au son des partisans du Non, la figure présidentielle semble en prendre un coup, et quand la riposte s’organise, les éléments de langage : « désamour », « haine » « attaque » et les propos agressifs de certains ministres, loin de susciter l’accalmie, clivent et divisent le population malienne sommée de prendre parti pour le Oui ou pour le Non, pour ou contre le président. Cette communication politique non-maîtrisée, autour d’un sujet aussi sensible, à un an de l’élection présidentielle, risque d’abîmer encore plus l’image du...

Pages