Lundi 22 Janvier 2018
( 18/07/13)
Détentrice d’un bail de 564 ha, la société Rajaa au lieu de mettre en valeur ces parcelles les loue à des particuliers à 150 000 FCFA par ha contre 46 900 FCFA au prix de l’Office du Niger. Elle empoche ces sous sans payer la redevance eau. Conséquence, les paysans bénéficiaires de ces parcelles mettent la pression sur le patron de Rajaa, Sidi El Moukhtar Mounta. Motif : ils n’ont pas droit à la caution pour l’enlèvement des engrais subventionnés à 12 500 FCFA, malgré le paiement des frais de location des parcelles qu’ils versent à Rajaa. Acculé par de pauvres paysans, le patron de Rajaa s’attaque, à son tour, à l’Office du Niger à qui il doit près de...
( 18/07/13)
L’image du candidat Ibrahim Boubacar Kéita doublée de celle de Soumeylou Boubèye Maïga, à la télévision, expliquant le volet sécuritaire du programme du Rpm et de ses alliés a effectivement de quoi faire douter leurs adversaires. D’autant plus que le Rassemblement pour le Mali est implanté dans l’ensemble du pays. Malgré tout, ces atouts suffisent-ils pour atteindre la barre des 50% +1 d’électeurs dès le premier tour ? D’autres candidats du paysage politique ont aussi des potentialités certaines. Ce qui leur donne la possibilité d’engranger un certain nombre de voix au premier tour. De ce fait, leurs partisans aussi crient au « takokélén ». Dramane Dembélé dispose du poids du parti politique le plus implanté dans l’ensemble du territoire national...
(22 Septembre 18/07/13)
Plus d’une semaine après son lancement, la campagne pour la présidentielle bat son plein. Malgré le record constitué par le nombre exceptionnellement élevé des candidats, on ne sent pas encore la grande fête démocratique. La crise que vit le pays et dont l’ombre plane sur la campagne est certainement passée par là. Certes, affiches géantes, affichettes et panneaux publicitaires arborant l’image et les messages des candidats sont visibles à des points stratégiques de Bamako et de la ville-garnison de Kati. Lancements de campagne, caravanes et autres meetings ont, par ailleurs, commencé. Idem pour la diffusion des messages officiels et des entretiens des candidats sur les antennes de l’ORTM sous la supervision du Comité d’égal accès aux médias d’Etat. Pour le...
(Xinhua 18/07/13)
DAKAR -- Le premier contingent de 140 policiers sénégalais quitte Dakar mercredi pour rejoindre la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), a-t-on appris de source officielle. Composé de sept officiers, quatre sous-officiers et 129 gradés et agents de police, le contingent va s'installer au nord du Mali à Gao où se trouvent déjà un contingent sénégalais de 500 hommes et un détachement de 150 gendarmes sénégalais. Le contingent de policiers a reçu son drapeau des mains du Directeur général de la Police nationale sénégalaise, le commissaire Abdoulaye Niang, en présence de l'ambassadeur du Mali au Sénégal, Moulaye Ascofaré. Le commissaire Niang a invité le contingent sénégalais à ne pas être gagné par la routine...
(Maliweb 18/07/13)
A n’en pas en douter, la rupture, Cheick Modibo Diarra la porte pour un Mali nouveau. Une rupture qui aura déjà commencé par le ton, mais surtout par le style de sa campagne : pas de miel, moins de sucre, sans thé. Quelle cadence ? Une, simplement de la campagne politique de 2013, qui sent vraiment du nouveau. Elle s’inscrit en tout cas dans cette aspiration générale exprimée par le peuple pour le changement. L’élection présidentielle du 28 juillet 2013, affirme l’ex-Premier ministre de la transition, aujourd’hui candidat, revêt un caractère particulier parce qu’elle se tient dans un contexte exceptionnel. Elle sera l’épilogue d’une vaste crise politique et institutionnelle de notre pays. Ayant été un des premiers acteurs de cette...
(22 Septembre 18/07/13)
Ibrahim Boubacar Keïta, candidat à l’élection présidentielle d’une forte coalition de 40 partis et plusieurs dizaines d’associations, s’est rendu, le lundi 15 juillet, à Kidal, capitale de l’Adrar des Ifoghas et bastion de la révolte touarègue. Il était accompagné, pour la circonstance, de son directeur de campagne, Abdoulaye Maiga, son conseiller spécial, Soumeylou Boubèye Maïga, l’inspirateur de cette mission. C’est aux environs de 15 h que l’avion d’IBK a atterri sur l’aérodrome poussiéreux de Kidal. Les premiers vents de sable ont accueilli la délégation à la descente de l’avion. Rapidement, cinq véhicules, venus en trombe, se sont arrêtés devant nous. Les uns et les autres se sont engouffrés dans les véhicules à destination de la mairie de Kidal. Au passage,...
(Maliweb 18/07/13)
Ancien Premier ministre de février 1994 à février 2000, sous la présidence du Roi Sans soucis (Alpha Oumar Konaré) dont il fut le directeur de campagne, « IBK » s’est ensuite lancé dans la création de son propre parti, le Rassemblement pour le Mali-RPM, en 2001, puis dans la course présidentielle de 2002. IBK1-1Candidat malheureux, il a fini par occuper le siège de président de l’Assemblée nationale et se présentera de nouveau à la magistrature suprême en 2007 où il récoltera 19,15 % des voix… loin derrière le président sortant Amadou Toumani Touré (élu au premier tour avec 68,31 % des voix). IBK est, cependant, l’un des favoris de la présidentielle en cours, fort du soutien de la Coalition IBK...
(Le Faso 18/07/13)
Tiébilé Dramé, l’artisan des accords de Ouagadougou dans la crise malienne et jusqu’à avant-hier (mardi 16 juillet), l’un des 28 candidats à la présidentielle malienne a jeté l’éponge. Car, « il n’y aura pas d’élection crédible au Mali le 28 juillet. Je retire ma candidature », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse hier, mercredi 17 juillet 2013. Tiébilé Dramé détaille ses raisons : « « Là-bas sur place (ndlr : à Kidal), dit-il, la loi électorale n’a pas été respectée. Le retour de l’administration n’est pas encore effectif. Les préfets n’ont pas encore rejoint leur poste à deux semaines du vote ». Le candidat du Parti pour la renaissance nationale va plus loin en parlant de bricolage électoral tout...
(22 Septembre 18/07/13)
Dans la capitale du Meguétan, en fin de semaine dernière, la candidate de l’Alliance Chato 2013, Mme Haidara Aissata Cissé dite «Chato» a eu droit à un accueil savamment orchestré en trois temps par les femmes. L’entrée en matière comprenait les discours du représentant du chef du village, celui des jeunes et des femmes de Koulikoro. Tous ont, tour à tour, salué les qualités de «femme rassembleure», de «femme battante» de la candidate. «Nous ne doutons pas, un seul instant, de votre volonté à conduire ce pays à bon port. Sans calcul, nous vous soutenons, car vous faites l’unanimité dans cette partie du Mali et même au-delà», a martelé le maire de la Commune de Koulikoro, Bouacar Traoré. Comme plat...
( 18/07/13)
La société Gnoumani -SA dont le PDG est Dadié Ba veut t-elle profiter de la déliquescence de l’Etat depuis le coup d’Etat de mars 2012 pour obtenir gain de cause dans l’affaire qui l’oppose au ministère de l’Agriculture. En effet, après son exclusion de la liste des fournisseurs d’engrais subventionnés aux producteurs agricoles, suite à l’affaire des cautions techniques fictives lors de la campagne agricole 2010-2011, la société Gnoumani- Sa réclame le paiement des arriérés de ses factures de ladite campagne par l’Etat pour plus de 2 milliards de FCFA et des dommages et intérêts. Après avoir été tranchée en première instance, l’affaire sera jugée ce jeudi par la Cour d’appel de Bamako. Le 5 mars 2013, la Chambre d’accusation...
(L'Essor 18/07/13)
Le candidat du PARENA s’est retiré de la course estimant que les conditions sont loin d’être réunies pour l’organisation d’un scrutin crédible à la date indiquée. C’est désormais officiel : Le candidat du Parti pour la renaissance nationale (PARENA), Tiébilé Dramé, se retire de la course à l’élection présidentielle du 28 juillet. L’intéressé l’a annoncé hier au cours d’une conférence de presse qu’il a animée dans les locaux de son parti. Plusieurs autres responsables du parti ainsi que des militants et sympathisants ont assisté à la conférence. Suite à son retrait de la course, le PARENA a aussi décidé de retirer la plainte qu’il avait déposée auprès de la Cour constitutionnelle aux fins d’annulation du décret de convocation du collège...
(22 Septembre 18/07/13)
En principe, c’est ce jeudi 18 juillet que les religieux, à travers le mouvement Sabati 2012, vont choisir leur candidat pour l’élection présidentielle du 28 juillet. Ce choix sera opéré au cours d’un grand meeting chez le Chérif de Nioro du Sahel. Avant cette date, ils ont présenté, au cours d’un meeting, leur mémorandum aux candidats et aux responsables des partis politiques le dimanche 14 juillet dernier au Palais de la culture. Cette grande cérémonie était présidée par le Président du mouvement Sabati 2012, Moussa Boubacar Bah et en présence du porte-parole des régions, Ali Thiam et des représentants des partis RPM, MPR, SADI et du PARENA. Lors de la présidentielle du 28 juillet, les religieux ne comptent rester en...
( 18/07/13)
La Plateforme de veille des femmes pour des élections apaisées au Sénégal a accueilli jeudi à Dakar, des représentantes d'associations de femmes de la Guinée et du Mali, venues s'inspirer de l'expérience sénégalaise en la matière, à la veille d'élections prévues dans leur pays."Il s'agit à travers cette rencontre de partager de bonnes pratiques, d'échanger avec elles (les deux délégations) en vue des élections qui se profilent à l'horizon dans leur pays sur la manière dont les femmes du Sénégal se sont mobilisées pour contribuer à apaiser l'élection présidentielle de février 2012", a expliqué la présidente de Femmes Africa Solidarité (FAS), membre de la Plateforme de veille des femmes au Sénégal. "Avec les résultats enregistrés au Sénégal lors de la...
(L'Essor 18/07/13)
« Nous encourageons tous les Maliens à participer aux élections avec enthousiasme et à exercer leur responsabilité civique. Quant à l’avenir, ces élections permettront non pas seulement au Mali de former un gouvernement dans l’intérêt de tous les Maliens, elles établiront aussi les bases pour le développement des institutions démocratiques durables et d’une société civile dynamique, mettant le Mali sur la voie d’un avenir brillant et prospère ». En tenant ces propos mardi lors d’une table-ronde à l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique, Donald Yamamoto, le sous-secrétaire d’Etat adjoint aux Affaires africaines, voulait souligner l’impérieuse nécessité pour notre pays d’organiser la présidentielle le 28 juillet. Pour lui, le gouvernement de transition est fort capable de respecter ce délai, compte tenu de l’état...
(L'Essor 18/07/13)
Rencontre avec les responsables à tous les niveaux, visite des sites accueillant des populations démunies, des banques saccagées de la place, de stocks de sécurité alimentaire, voila quelques temps forts de la visite du ministre de l’Economie et de l’Action humanitaire, Mamadou Namory Traoré, ce 16 juillet à Gao. Une occasion pour le chef de l’exécutif régional, le général Mamadou Adama Diallo, de rappeler les différentes actions gouvernementales en direction des populations meurtries par une longue période d’occupation. Le gouverneur a également évoqué les 900 tonnes de céréales et les 10 millions de Fcfa offerts aux démunis refugiés et déplacés de retour au bercail. Mamadou Namory Traoré est venu discuter, écouter et comprendre la situation à Gao. Les participants de...
(L'Essor 18/07/13)
La Maison de la femme de Mopti a abrité le 11 juillet dernier la rencontre du Comité régional de mise en œuvre de la stratégie nationale de participation et de représentativité accrues des femmes aux élections générales. Présidée par le représentant du gouverneur, Boucari Diallo, la rencontre a été l’occasion de présenter aux participants la stratégie nationale de participation et de représentativité accrues des femmes aux élections générales et la validation du plan d’action régional 2013-2016 pour sa mise en œuvre en 5ème Région. Les deux documents ont été présentés par la directrice régionale de la famille, de la promotion de la femme et de l’enfant de Mopti, Mme Diallo Mama Diarra. Le premier exposé a disséqué la stratégie nationale,...
(L'Essor 18/07/13)
Les acteurs du premier segment de la distribution auraient augmenté de 30 Fcfa leur marge bénéficiaire, l’opérateur de téléphonie assure le contraire, et pointe du doigt une guerre de profit entre acteurs non formels. Les revendeurs des cartes de recharge téléphonique d’Orange Mali (grossistes, demi-grossistes et détaillants) ont entamé une grève illimitée depuis le 10 juillet pour protester contre ce qu’ils considèrent comme une augmentation unilatérale du prix de cession des cartes et de nouvelles conditions dans la chaîne de distribution des cartes de recharge. Depuis, les cartes téléphoniques Orange Mali sont devenues rares dans les kiosques et au coin des rues. Cependant, certains grossistes n’ont pas suivi le mouvement. Cette situation a créé un certain désordre sur le marché...
(Maliweb 18/07/13)
A l’occasion du départ des élèves pour les vacances de fin d’année, les responsables scolaires du Lycée Privé Tigana Aboubacar (LPTA) de Kalabancoro, ont organisé une grande cérémonie pour récompenser les élèves les plus méritants. Faisant d’une pierre deux coups, l’administration scolaire a eu l’idée intelligente de greffer à cette cérémonie non seulement la célébration du centenaire de la naissance du poète martiniquais, Aimé Césaire ; mais aussi de rendre un vibrant hommage au Lieutenant Damien Boiteux, le premier soldat français tombé sur le champ de l’honneur lors de la bataille de Konnan. Désormais, la bibliothèque du Lycée Privée Tigana Aboubacar porte son nom. Son inauguration a été faite le samedi 6 juillet 2013 dans l’enceinte dudit établissement. C’était en...
(Le Soleil 18/07/13)
La Commission économique pour l’Afrique (Cea) en collaboration avec Oxford University Press, a publié la 3ème édition du Rapport sur la gouvernance en Afrique (Agr III). «Alors que l'Afrique a enregistré des progrès remarquables dans la régularité des élections, le contenu et la qualité de ces élections demeurent suspects dans de nombreux pays. Les élections sont devenues source de conflits avec la violence, les tensions et les acrimonies et les divisions d'élite pointue qui retardent les résultats des élections. Ceci constitue une tendance préoccupante à l'avenir démocratique de l'Afrique », lit-on dans le communiqué. Ce rapport retrace la généalogie des élections en Afrique; les infrastructures politiques et constitutionnelles sur lesquelles les élections sont faites, les formes de transition politique par...
(AFP 17/07/13)
ABUJA, Le président de Côte d’Ivoire Alassane Ouattara a appelé mercredi au respect de la date du 28 juillet fixée pour le premier tour de l’élection présidentielle au Mali. "Le peuple malien doit pouvoir compter sur l’expérience de sa classe politique et sur le soutien de la communauté internationale pour rendre irréversible la tenue de ces élections le 28 juillet prochain ", a déclaré M. Ouattara lors de l’ouverture du 43e sommet ordinaire de la Communauté des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) à Abuja, capitale du Nigeria. L’élection présidentielle du Mali est censée amorcer la réconciliation et rétablir l’ordre constitutionnel interrompu par un coup d’Etat en mars 2012. Des groupes armés avaient ensuite occupé le nord du pays. Ils en...

Pages