Samedi 27 Mai 2017
(BBC News Africa 18/03/13)
L'agence publique russe d'exportation d'armements Rosoboronexport va vendre au Mali trois mille fusils d'assaut kalachnikov de calibre 7,62 mm, a indiqué lundi une source au sein du complexe militaro-industriel russe. Cette vente d'une valeur estimée à plus d'un million de dollars s'inscrit dans le cadre d'un accord conclu en septembre 2012 entre Rosoboronexport et le ministère malien de la Défense, a déclaré cette source à l'agence Interfax, sans préciser si les livraisons avaient déjà été effectuées. Les kalachnikovs, légendaires fusils d'assaut connus dans le monde entier, sont fabriqués à l'usine Ijmach à Ijevsk (1.300 km à l'est de Moscou). Le directeur de Rosoboronexport, Anatoli Issaïkine, avait indiqué la semaine dernière que l'agence livrait au Mali des armes à feu "en...
(Maliweb 18/03/13)
Pour mieux se repositionner et se faire valoir auprès de la communauté internationale, notamment la France protectrice, le Mnla est prêt à tout, y compris à mentir sur la provenance de manuscrits trouvés à In Khalil après l’attaque des paisibles populations par les terroristes indépendantistes Le Mnla (Mouvement national de libération de l’Azawad) déclarait récemment avoir saisi à In Khalil, non loin de Tessalit, le 23 février dernier, un important stock de manuscrits qui aurait été abandonné dans leur véhicule par des terroristes en fuite. Au Prétoire, cette information a été accueillie avec le plus grand scepticisme. La raison essentielle en est que si les groupes islamistes détruisent des mausolées, saccagent des lieux saints, profanent des tombes, détruisent des manuscrits,...
(Le Soleil 18/03/13)
Arrivé hier à Dakar, le ministre allemand de la Défense, Thomas de Maizière, a été accueilli par son homologue sénégalais Augustin Tine, ministre des Forces armées. En visite au contingent opérationnel de son pays basé à Dakar pour appuyer la Mission internationale de soutien au Mali (Misma), M. Maizière a salué la rapidité avec laquelle s’est faite l’installation de ce dispositif. Le ministre allemand de la Défense, Thomas de Maizière, a visité le contingent opérationnel allemand basé à Dakar pour appuyer la Mission internationale de soutien au Mali (Misma). Composé de 94 hommes, ce contingent déployé sur demande de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) servira de soutien logistique aux opérations militaires dans le cadre de...
(Maliweb 18/03/13)
Le Mali est un pays compliqué, particulier et le mot adéquat pour le définir ne serait qu’une anomalie. Le puissant entrepreneur Amadou Haya Sanogo, au centre de scandales de nature politique et militaire, est une anomalie. Les politiciens de la vieille génération qui se présentent dans l’arène politique et qui ont fait coulé le Mali sont une anomalie. Les scandales passés et récents comme l’affaire Boucary Daou, Dioncounda Traoré, Bhm/Waic ou encore les avantages accordés à un putschiste et son clan. Aujourd’hui plus que jamais, les élections dans la péninsule sont importantes pour le destin du Mali qui est à la recherche de sa propre identité et qui vient de passer les moments les plus sombres de son histoire. electionToutefois...
(Maliweb 18/03/13)
La France a annoncé dimanche la mort de son cinquième soldat depuis le début de son intervention armée au Mali. Sur le terrain, les jihadistes s’accrochent à la zone de Gao. Le décryptage de notre spécialiste en géopolitique. Alors qu’une cinquième soldat est mort dimanche au Mali, un troisième front va s’ouvrir dans le pays, à l’Ouest de l’Adrar des Ifoghas, après le front de Gao plus au Sud. En effet, le Mujao (Mouvement pour l’Unicité et le Jihad en Afrique Occidentale) ne veut pas quitter la zone de Gao et s’accroche à la campagne avec d’autant plus d’ardeur qu’il est composé essentiellement de natifs de la région, et notamment des Toubous, ethnie non-apparentée aux Touaregs. A Gao, l’armée française...
(Maliweb 18/03/13)
Où sont passés les chefs djihadistes cachés au Mali ? N’auraient-ils pas déjà fui le pays pour se mettre à l’abri dans les pays voisins ? Analyse. Une inquiétude persiste parmi les États voisins du Mali, plus spécialement au Niger. Les djihadistes, et en particulier leurs chefs, n’auraient-ils pas déjà fui le pays pour se mettre à l’abri dans les pays voisins et attendre des jours meilleurs ? On se demande d’ailleurs si Aqmi n’a pas déjà transféré les otages hors du Mali. C’est l’opinion d’un des spécialistes de la région, contacté à Bamako par téléphone. « Il est à craindre que les gros calibres d’Aqmi aient quitté les Ifoghas et que les militaires n’éliminent plus que des seconds couteaux...
(Maliweb 18/03/13)
Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a appelé les islamistes d’Afrique du Nord à rester dans leurs pays pour s’y opposer aux laïques et conseillé aux jihadistes de rejoindre le combat contre la France, rapporte dimanche le centre américain de surveillance de sites islamistes SITE. Dans un message posté sur des sites islamistes, Aqmi a demandé aux jeunes islamistes de ne pas déserter leurs pays. L’organisation a estimé qu’il ne convenait pas de « laisser le terrain aux laïques et aux expatriés pour qu’ils sèment la corruption » en ajoutant toutefois que les jihadistes convaincus se doivent de rejoindre le combat contre la campagne militaire de « la France des Croisés » en Algérie et au Mali. « Le Front du...
(Le Pays 18/03/13)
C’est décidé : les Casques bleus seront au Mali en juillet prochain. Reste que la faisabilité de l’opération demeure une préoccupation. En effet, les mois à venir semblent bien chargés, et à voir l’environnement, il y a plein d’incertitudes à l’horizon. L’expérience montre qu’au plan international, la mise en œuvre des décisions onusiennes n’est pas toujours aussi rapide qu’on le souhaite. D’ici les échéances prévues, l’on devrait en principe en avoir fini avec la phase des opérations militaires de terrain. Mais les tergiversations relatives à l’envoi de troupes par la communauté internationale, tant au niveau des Africains eux-mêmes que des partenaires étrangers, ne rassurent guère. Il y a de quoi s’inquiéter car, au Sahel, un autre facteur pourrait brouiller les...
(Le Nouvel Observateur 18/03/13)
"Il a porté l'uniforme français", raconte dans "Le Parisien" la sœur du combattant islamiste franco-algérien arrêté au Mali début mars. L'information émane du "Parisien" : dans son édition du lundi 18 mars, le quotidien publie le témoignage de la sœur de Djamel, ce djihadiste franco-algérien de 37 ans arrêté dans le nord du Mali au début du mois de mars. La jeune femme, âgée de 30 ans et vivant en Isère, confie qu'avant de servir aux côtés des islamistes, son frère, qu'elle condamne sévèrement, a servi dans la police : A la fin des années 1990, il a travaillé dans la police. A la BAC, la brigade anticriminalité de Grenoble. Il a donc porté l'uniforme français. C'est vrai que cela...
(Le Parisien 18/03/13)
Nous avons retrouvé la sœur de Djamel, 37ans, le combattant islamiste fait prisonnier début mars au Mali. Elle confie sa colère et estime que son frère a «trahi» la France. C’est un témoignage rare, car le sujet est sensible. Sonia*, la sœur d’un jihadiste français arrêté il y a quelques jours dans le nord du Mali, a décidé de sortir du silence. Révoltée par le comportement de son frère, elle confie sa colère et son incompréhension. Djamel, 37 ans, a été arrêté les armes à la main par l’armée française. Au terme d’un parcours étonnant. Car avant d’aller combattre aux côtés des islamistes du Mali, il a servi dans les rangs de la police nationale. Sonia, mère de famille de...
(Le Parisien 18/03/13)
Nous avons retrouvé la sœur de Djamel, 37ans, le combattant islamiste fait prisonnier début mars au Mali. Elle confie sa colère et estime que son frère a «trahi» la France. C’est un témoignage rare, car le sujet est sensible. Sonia*, la sœur d’un jihadiste français arrêté il y a quelques jours dans le nord du Mali, a décidé de sortir du silence. Révoltée par le comportement de son frère, elle confie sa colère et son incompréhension. Djamel, 37 ans, a été arrêté les armes à la main par l’armée française. Au terme d’un parcours étonnant. Car avant d’aller combattre aux côtés des islamistes du Mali, il a servi dans les rangs de la police nationale. Sonia, mère de famille de...
(APA 15/03/13)
APA-Ouagadougou (Burkina Faso) Le projet d’interconnexion Han (Ghana)-Bobo-Dioulasso (Burkina Faso)-Sikasso-Bamako(Mali) a fait l’objet d’une concertation entre les ministres de tutelle des trois pays, vendredi à Ouagadougou. L'objectif du conclave était d'accorder les violons pour un aboutissement dudit projet dans les meilleurs délais. La réalisation de cet ambitieux projet, d'un coût de 225 milliards de francs CFA viendra soulager les populations confrontées aux délestages. La réunion de Ouagadougou a recommandé la reprise des études de faisabilité afin de permettre aux partenaires techniques et financiers de revoir leur schéma du financement. ‘'Le projet était prévu pour être opérationnel en 2015. Mais au regard des difficultés qui entravent sa célérité, cette échéance n'est plus tenable et il conviendrait de tabler sur 2017'', explique...
(Xinhua 15/03/13)
BAMAKO, 15 mars (Xinhua) -- Un second déboursement de 7,5 milliards de F CFA sera proposé au conseil d'administration du Fonds monétaire international (FMI), qui a approuvé un premier déboursement le 28 janvier dernier de 9 milliards de F CFA, a affirmé jeudi le chef d'une mission du FMI au Mali, M. Christian Josz. "Nous sommes parvenus à un accord avec le ministre des Finances essentiellement, pour pouvoir présenter la demande d'un second décaissement en 2013 au Conseil d'administration du FMI", a laissé entendre M. Josz en fin de mission de deux semaines au Mali pour "discuter avec le gouvernement malien d'un second décaissement en 2013 afin d'aider le pays dans ces périodes difficiles". Pour la concrétisation de ce second...
( 14/03/13)
Le chef de la diplomatie française Laurent Fabius s'est dit persuadé mercredi 13 mars que le gouvernement malien saurait faire respecter la presse, après l'arrestation de Boukary Daou, directeur de publication du quotidien Le Républicain, par les services de renseignement maliens, qui a suscité la protestation de la presse malienne. "Je suis sûr que le gouvernement malien fera ce qu'il faut pour que la presse soit respectée", a déclaré Laurent Fabius, interrogé sur la chaîne TV5-Monde sur une éventuelle intervention française pour la libération de Boukary Daou. M. Daou été arrêté le 6 mars à Bamako en raison de la publication d'une lettre ouverte de soldats contre le capitaine Amadou Haya Sanogo, auteur d'un coup d'Etat de militaires en mars...
(Maliweb 12/03/13)
Une réunion du Comité restreint des chefs d’Etat-major de la CEDEAO (CCEM) s’est tenue le vendredi 8 mars à l’Ecole de maintien de la paix Alioune Blondin Bèye. Le but de cette rencontre était d’examiner les modalités de la transformation de la Mission internationale de soutien au Mali sous la conduite africaine (MISMA) en une opération de maintien de la paix des Nations unies telle que proposée lors de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement des 27 et 28 février à Yamoussoukro. Au terme de cette réunion, le président du comité des chefs d’Etat-major de la CEDEAO, le général de corps d’armée, Soumaïla Bakayoko a affirmé l’adhésion du Tchad à la MISMA et la nomination très prochaine d’un...
(Maliweb 12/03/13)
L’un des problèmes de l’Etat malien demeure aujourd’hui le foncier. Après le spectacle du Maire du District Adama Sangaré d’autres gros poissons ne tarderont pas à mordre l’hameçon. Le Président de la FENASCOH Moussa Koné un proche du Président de la République par intérim vient d’usurper le titre provisoire de la concession rurale appartenant à Mme Sissoko Kadiatou Kouyaté d’une superficie de 6ha 00 A CA à Gouana (Arrondissement de Kalabacoro dans le Cercle de Kati). Le Service du Domaine et du Cadastre de Kati fait beaucoup parler de lui à travers des indélicatesses : création de faux titres, attribution abusive de parcelles d’autrui, spéculations au détriment des véritables propriétaires. Le Président de la FENASCOH M. Moussa Koné puisque c’est...
(Maliweb 12/03/13)
Les journalistes maliens ont décidé de lancer, à compter de mardi, une opération "presse morte" jusqu'à la libération d'un de leurs confères arrêté la semaine dernière par les services de renseignements. Le directeur de la publication du quotidien Le Républicain est accusé d'avoir publié une lettre ouverte de soldats contre le capitaine putschiste Sanogo. Deux mois après le début de la guerre au Mali, un bras de fer oppose le gouvernement à la presse. Les journalistes maliens ont décidé de lancer à compter de mardi une opération "presse morte" jusqu'à la libération d'un journaliste arrêté la semaine dernière par la sécurité d'Etat. "Nous avons décidé de ne pas paraître et de ne pas diffuser, par voie des ondes, jusqu'à la...
(Maliweb 12/03/13)
Le mouvement Ançardine pourrait rejoindre dans les semaines voire les mois à venir son chef (Iyad Ag Ghaly) sur la liste noire du Comité des sanctions de l’ONU. Après le Mujao, l’Onu se prépare à enfoncer le clou contre les responsables d’Ançardine et leurs parrains. L’initiative d’une telle décision serait de la France. Les pays membres du conseil de Sécurité seraient en train d’examiner la demande française. Ançardine (défenseurs de l’islam) est un mouvement terroriste, créé en 2012 au Mali, par Iyad Ag Ghaly. Le mouvement a pactisé avec les groupes terroristes du Mujao et d’Aqmi pendant l’occupation des régions nord du Mali. Avec Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) et le Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de...
(Tchadactuel 11/03/13)
Le contingent tchadien de quelque 2 000 hommes envoyé au Mali, où il combat avec les troupes françaises les groupes jihadistes dans l'extrême nord, fait désormais partie de la mission africaine dans ce pays, la Misma. C’est ce qu’a annoncé samedi devant la presse le chef d'état-major ivoirien, le général Soumaïla Bakayoko, dont le pays préside actuellement la Cédéao. Annonce faite à la fin, ce samedi à Bamako, de la réunion du comité des chefs d'état-major des pays de la Cédeao sur la crise malienne. L'une des principales décisions, c'est donc l'intégration des troupes tchadiennes au sein de la Misma. Le Tchad ne fait plus bande à part, son contingent dans le nord du Mali intègre la Misma. Et dans...
(22 Septembre 11/03/13)
Le ministre français de la Défense, Jean Yves Le Drian, a achevé vendredi dernier une visite de 48 heures dans notre pays. Cette visite surprise a conduit le ministre dans la vallée d’Amattetaï, à l’extrême Nord Est du Mali, où se déroule une importante opération des armées française et tchadienne pour démanteler les dernières bases des terroristes, puis à Bamako, où il a rencontré le Président de la République par intérim et le Premier ministre. Arrivé tôt jeudi matin au Mali, le ministre français de la Défense s’est directement rendu à Tessalit, plus précisément dans la vallée d’Amattétaï, pour transmettre un message de soutien des autorités français aux militaires qui y sont déployés pour traquer les terroristes. Jean Yves Le...

Pages