Mardi 24 Avril 2018
(AFP 18/10/13)
GAO, 18 octobre 2013 (AFP) - A Gao, soldats maliens et français sont sur le pied de guerre et multiplient les patrouilles dans la plus grande ville du nord du Mali et ses environs, depuis une attaque à l'arme lourde menée le 7 octobre par des islamistes armés. Dans le quartier Nord de Gao touché par les roquettes des jihadistes, Bintou Yattara pose pour le journaliste de l'AFP avec ses trois enfants devant sa maison qui porte encore les traces des impacts des tirs. Celle de son voisin aussi. Elle n'oubliera jamais ce jour où elle a failli mourir avec sa famille. "On était assis devant la marmite: on a entendu quelque chose tomber et il y a eu beaucoup...
(AFP 18/10/13)
GAO, 18 octobre 2013 (AFP) - Le soldat malien blessé le 7 octobre par des tirs de roquettes sur la ville de Gao (nord du Mali) est décédé des suites de ses blessures, a appris vendredi l'AFP de source militaire. "Je confirme le décès du soldat qui a été inhumé hier (jeudi) à Bamako", a déclaré le colonel-major Abdoulaye Coulibaly, un des responsables de l'armée malienne à Gao, la plus grande ville du nord du Mali. Ce soldat est la seule victime des roquettes tirées sur Gao le lundi 7 octobre. Ces tirs, qui ont été revendiqués par le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), étaient la première attaque depuis plusieurs mois à Gao. Ils...
(RFI 18/10/13)
Le Mali se prépare pour les élections législatives qui auront lieu les 24 novembre et 15 décembre 2013. La Mission d'observation électorale de l'Union européenne a été officiellement lancée, le jeudi 17 octobre, à Bamako. Si l'Union européenne a réaffirmé que la présidentielle s'est déroulée de manière transparente, elle avance des recommandations pour que les législatives soient plus transparentes.
(L'Essor 18/10/13)
En deux décennies d’existence, l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires a fait sa preuve dans la promotion des échanges économiques en apportant la garantie nécessaire à la sécurité juridique et judiciaire aux investissements. 17 octobre 1993-17 octobre 2013, l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires a 20 ans. C’est à Ouagadougou, la capitale burkinabè qu’a été célébré ce 20ème anniversaire de l’organisation à travers une rencontre des experts des pays membres de l’OHADA, une réunion du Conseil des ministres et un sommet des chefs d’Etat et de gouvernement. Les institutions de l’organisation ont placé cet événement sous le signe du bilan et des perspectives. D’où thème officiel de l’anniversaire : « L’OHADA, 20 ans déjà...
(Xinhua 18/10/13)
Le chef de la Mission d'observation électorale de l'Union européenne au Mali, Louis Michel, a affirmé jeudi à Bamako lors d'une rencontre que le report n'est absolument pas justifié, une idée qui est cependant soutenue par des acteurs de la classe politique malienne et des groupes armés du nord du pays. Réagissant suite aux requêtes des partis politiques relatives à l'organisation des futures élections législatives prévues le 24 novembre et le 15 décembre prochaines, Louis Michel a indiqué : "Il est impossible d'avoir des élections parfaites à 100 %. Ce qu'on n'aura jamais même dans nos pays (européens)". A son avis, "pour avoir des élections parfaites à 100%, il faut des mois voire des années de discussions (..)". "Il faut...
(L'Express 18/10/13)
Le nord du Mali reste menacé par l'insécurité et l'instabilité politique, analyse Mathieu Pellerin, spécialiste du Sahel, neuf mois après l'opération Serval, lï'intervention militaire franco-africaine. Neuf mois après le début de l'intervention militaire franco-africaine, le nord du Mali reste menacé par l'insécurité et l'instabilité politique: attentats djihadistes, tensions entre les autorités et les groupes armés touareg, difficultés de retour pour les réfugiés... Spécialiste du Sahel et directeur de la société Cisca (Centre d'intelligence stratégique sur le continent africain), Mathieu Pellerin livre son analyse de la situation. Des groupes djihadistes ont perpétré plusieurs attaques terroristes au nord du Mali ces dernières semaines. Quel danger représentent-ils? La menace a considérablement diminué, mais la région doit faire face à un terrorisme résiduel. L'opération...
(Xinhua 18/10/13)
BAMAKO (Xinhua) - Le chef d'état-major des armées françaises l'Amiral Edouard Guillaud, qui a effectué une visite de travail au Mali, a déclaré mercredi que la France n'est ni pro ni anti MNLA à la sorite de la séance de travail avec le ministre malien de la Défense, Soumeylou Boubèye Maïga, a-t-on appris ce jour. Arrivé mardi soir, le CEMA français a entamé son séjour par une séance de travail avec le chef d'état-major général des Armées du Mali, géneral Ibrahima Dahirou Dembélé et le ministre de la Défense et des Anciens combattants, Soumeylou Boubèye Maïga. "Je suis venu au Mali pour visiter la force française, Serval, puis rencontrer les autorités militaires maliennes pour évaluer la situation sur le terrain...
(Xinhua 18/10/13)
Une mission du département fédéral de la Défense suisse a remis jeudi à Bamako, au secrétaire général de la présidence malienne Toumani Djimé Diallo, un rapport d’études dans le cadre de la lutte contre la prolifération des armes légères au Mali, a-t-on appris ce jour. Ce rapport qui vient d’être remis au secrétaire général de la présidence, est la suite d’une demande du gouvernement malien à travers la commission nationale de lutte contre la prolifération des armes légères et de petits calibres auprès du gouvernement fédéral suisse afin de l’aider à lutter contre ce fléau. Selon ce rapport, les armes sont stockées de manière anarchique contrairement aux normes et elles constituent aujourd’hui une menace à la paix et à la...
(APA 18/10/13)
Ils viennent de 36 pays pour ce Congrès africain prévu du 21 au 24 octobre 2013 à Yaoundé. La rencontre est organisée par le Centre du riz pour l’Afrique (AfricaRice), l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’Institut de recherche agricole pour le développement (IRAD). L’édition 2013 est placée sous le thème: «[i Science rizicole pour la sécurité alimentaire à travers le développement de l’agriculture familiale et de l’industrie agroalimentaire en Afrique». Les travaux seront menés sous forme d’un forum réunissant les représentants des secteurs privé et public, les partenaires au développement, les décideurs politiques, les investisseurs, les producteurs, les distributeurs, et les transformateurs. Il s’agira de fournir une plateforme de discussions sur la science et la...
(Congo-Site 18/10/13)
La première conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires (OHADA) s’est tenue le 17 octobre 2013 à Ouagadougou (Burkina Faso), dans le cadre de la commémoration du 20ème anniversaire de cette organisation. L’occasion a permis de dresser le bilan des 20 ans de l’organisation et de dégager des perspectives pour les prochaines années, en vue de la croissance économique des Etats membres. «OHADA, 20 ans déjà : bilan et perspectives», tel a été le thème de cet anniversaire, marqué par la présence de huit chefs d’Etats, notamment Blaise Compaoré du Burkina Faso, Denis Sassou N’Guesso du Congo ; Alassane Ouattara de la Côte d’Ivoire ; Michel Djotodia de la RCA...
(AFP 17/10/13)
PARIS, 17 octobre 2013 (AFP) - Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a indiqué jeudi que la France devrait maintenir un peu plus de 2.000 soldats jusqu'à fin 2013 au Mali, pour garantir la sécurité lors des élections législatives dont le second tour doit avoir lieu le 15 décembre. Paris entend assurer des conditions de sécurité satisfaisantes dans le pays pour "l'épisode électoral bis", après la présidentielle de l'été, a indiqué le ministre de la Défense lors d'une rencontre avec un groupe de journalistes. "On va garder un peu plus de 2.000 hommes jusqu'à la fin de l'année", a-t-il dit. Le premier tour des législatives au Mali est prévu le 24 novembre, le second le 15 décembre. La...
(AFP 17/10/13)
PARIS, 17 octobre 2013 (AFP) - Un soldat français a été grièvement blessé samedi dernier près de Gao, dans le nord-est du Mali, par l'explosion de munitions qu'il était en train de manipuler, a indiqué jeudi à Paris l'état-major des armées. L'état de ce sous-officier est toujours jugé "très inquiétant" par les médecins, a précisé le porte-parole adjoint de l'état-major, le colonel Pascal Georgin. Le soldat blessé a été rapidement évacué vers Gao (1.200 km au nord-est de Bamako), puis vers un hôpital militaire en région parisienne, où il est actuellement soigné. Selon l'état-major, lors d'une opération de "contrôle de zone" à environ 70 km à l'est de Gao pour rechercher des groupes des combattants islamistes, les militaires français ont...
(AFP 17/10/13)
BAMAKO, 17 octobre 2013 (AFP) - A l'approche d'une importante réduction du nombre de soldats français au Mali d'ici fin janvier 2014, le chef de la mission de l'ONU dans ce pays a réclamé un renfort en troupes pour faire face aux attaques "asymétriques" persistantes de jihadistes armés dans le Nord. S'exprimant mercredi devant le Conseil de sécurité à New York, Bert Koenders, qui dirige la mission de l'ONU au Mali (Minusma), a noté qu'elle ne compte actuellement que "50% des troupes nécessaires", soit environ 6.000 hommes, essentiellement de pays africains, sur les quelque 12.000 prévus d'ici à la fin de l'année. "Nous ne tournons pas encore à plein régime, il faut dès que possible compléter le déploiement de certains...
(AFP 17/10/13)
BAMAKO, 17 octobre 2013 (AFP) - Le chef de la Mission d'observation électorale de l'Union européenne (UE) au Mali, Louis Michel, a exprimé le souhait jeudi à Bamako de voir les législatives du 24 novembre, confirmer "le succès incontestable" de la présidentielle de l'été. S'adressant à la presse, Louis Michel a dit espérer que "ces élections législatives confirment le succès incontestable de l'élection présidentielle, notamment en terme de participation des électeurs, de qualité des opérations de vote, et du contexte de calme et de sérénité dans lequel cette élection s'était déroulée en juillet et en août derniers". Il a souhaité "la poursuite de la consolidation démocratique des institutions maliennes à laquelle devraient conduire ces élections avec un nouveau Parlement comprenant...
(Xinhua 17/10/13)
Les fonds d’un montant de 3 milliards 27 millions de FCFA, apportés par les populations aux forces armées maliennes dans le cadre du financement des opérations de reconquête des régions du Nord du Mali, seront placés sous l’autorité du ministère malien de la Défense, pour renforcer l’exigence de transparence dans son utilisation, a-t-on appris mercredi de sources officielles. Le conseil des ministres, réuni mercredi en session ordinaire sous la présidence du président malien Ibrahim Boubacar Kéita, a examiné une communication relative au schéma envisagé pour l’utilisation du fonds de concours des populations aux forces armées du pays. Dans le cadre du financement des opérations de reconquête des Régions du Nord du pays, les populations ont apporté des contributions de solidarité...
(Xinhua 17/10/13)
Le président malien Ibrahim Boubacar Kéita dit IBK effectue jeudi un voyage à Ouagadougou, la capitale burkinabé, pour prendre part aux festivités du 20è anniversaire du traité fondateur de l'Organisation pour l' Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA), selon une information de la présidence malienne rendue publique mercredi. A noter que l'OHADA a été créée par le Traité relatif à l' Harmonisation du Droit des Affaires en Afrique signé le 17 octobre 1993 à Port-Louis (République de Maurice), et révisé à Québec le 17 octobre 2008.
(RFI 17/10/13)
Le Mali s’est invité, ce mercredi 16 octobre, devant le Conseil de sécurité de l’ONU. Le représentant spécial de la Mission internationale de soutien au Mali (Minusma) ainsi que le ministre malien de la Réconciliation nationale, Cheick Oumar Diarra, se sont exprimés à la tribune des Nations unies, à New York. Bert Koenders, patron de la Minusma, déployée depuis juillet au Mali, a réclamé plus de moyens militaires et financiers pour accompagner le retour de la paix dans le pays.
(L'Essor 17/10/13)
Le chef d’Etat-major général des armées françaises, l’amiral Edouard Guillaud était hier en visite dans notre pays. Au cours de son séjour malien, il a eu une séance de travail avec les responsables du ministère de la Défense et des Anciens combattants. Mais le point d’orgue de la visite a été l’étape du palais de Koulouba où il a été reçu en audience par le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, avant d’être élevé par le chef de l’Etat au grade de Grand chevalier de l’Ordre national du Mali. La cérémonie s’est déroulée en présence du ministre de la Défense et des Anciens combattants, Soumeylou Boubèye Maïga, de l’ambassadeur de France dans notre pays, Gilles Huberson, ainsi du chef...
(Ouest-France 17/10/13)
Un sous-officier du 6e régiment du génie d’Angers a été très grièvement blessé dimanche, au Mali. Il a été rapatrié à Paris par Falcon. Selon plusieurs sources militaires, son pronostic vital est engagé. Une enquête de commandement est en cours après une explosion qui ne semble pas être le résultat d’une action de combat. Deux enquêtes en cours devront établir la cause de l’explosion qui n’a pas fait d’autres blessés. Le sous-officier (le sergent G.) appartient à un contingent de sapeurs du régiment qui opèrent depuis le mois d’octobre au sein du GTIA Désert (ou Korrigan). Le 6e RG déploie une centaine d’hommes dans le cadre du dispositif Serval actuellement articulé autour de la 9e brigade d’infanterie de marine. Le...
(L'Essor 17/10/13)
Le chef d’Etat-major général des armées du Mali, le général de brigade Ibrahim Dahirou Dembélé a reçu hier, dans les locaux de la résidence de l’ambassadeur de la France au Mali, l’une des plus hautes distinctions honorifiques de la France : la médaille de Commandeur de l’ordre national du mérite de la République française. Le chef d’Etat-major général des armées françaises, l’amiral Edouard Guillaud en visite de deux jours dans notre pays (voir article de A. Diarra) a décoré son homologue pour témoigner de la reconnaissance des autorités militaires françaises pour sa détermination, sa coopération et sa bonne coordination des opérations militaires. Après avoir loué le travail bien accompli par le général Dembélé, l’amiral Edouard Guillaud faisant allusion à l’opération...

Pages