Mardi 22 Août 2017
(AFP 15/07/13)
PARIS, 15 juillet 2013 (AFP) - Le président François Hollande a affirmé lundi qu'il y avait "une probabilité très forte" que l'otage français Philippe Verdon, enlevé en novembre 2011 au Mali, soit mort et a affirmé que "rien ne sera impuni". "Il y a une probabilité très forte qu'un des otages" enlevés au Mali "soit mort", a déclaré M. Hollande à l'ambassade du Mali. "Nous avons retrouvé une dépouille il y a 10 jours au Nord Mali, nous faisons tout pour avoir confirmation que ce pourrait être, hélas, le corps de Philippe Verdon. Nous analyserions à ce moment-là les causes de la mort et rien ne sera impuni", a ajouté le président français. Le décès de Philippe Verdon avait été...
(AFP 15/07/13)
PARIS, 15 juillet 2013 (AFP) - Un corps découvert récemment dans le Nord du Mali serait selon "une très forte probabilité" celui de l'otage français Philippe Verdon, enlevé par Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) en novembre 2011, a annoncé dimanche soir le ministre français des Affaires étrangères. "Il existe une très forte probabilité pour qu'un corps retrouvé récemment dans le nord du Mali soit malheureusement celui de notre compatriote Philippe Verdon", a déclaré le porte-parole du Quai d'Orsay, Philippe Lalliot. "Des vérifications complémentaires sont en cours", a-t-il ajouté, précisant que le ministère était en contact avec la famille de l'otage. Auparavant, le président François Hollande dans son entretien télévisé du 14 juillet avait déclaré avoir "des informations des plus...
(Le Figaro 15/07/13)
Lors de son interview télévisée pour le 14 Juillet, le chef de l'État s'est de nouveau félicité de l'intervention au Mali mais a clairement limité d'autres éventuelles opérations françaises. Le Mali encore, le Mali toujours! Après la participation des troupes africaines au défilé du 14 Juillet sur les Champs-Élysées, l'occasion s'offrait une fois de plus de célébrer, dimanche, le succès le plus incontestable et le plus consensuel de la première année du quinquennat. François Hollande ne s'en est pas privé en déclarant dans son interview à TF1 et France 2 que «c'est une victoire pour l'Afrique, une victoire contre le terro­risme», en soulignant «la fierté que nous devons avoir». Et maintenant? Pas question de «faire la guerre partout» contre le...
( 15/07/13)
Arrivé à Kidal, le 11 juillet 2013, avec ses préfets, sous-préfets, les représentants de la Délégation Générales aux Elections (DGE) et de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), avec les matériels électoraux, le Gouverneur de la huitième région du Mali (Kidal), le Colonel Adama Kamissoko, s’est retourné le même jour avec l’avion qui l’a transporté avec sa délégation. Pourquoi est-t-il revenu? Comment ont-ils été accueillis par les populations? Quel est l’atmosphère qui prévaut à Kidal? Quel est la situation de l’armée malienne à Kidal ? Est-ce qu’elle est cantonnée ou non? Pourquoi le gouverneur ne s’est pas installé au gouvernorat ? Comment se passe l’organisation des élections à son niveau? Avec la situation d’insécurité qui prévaut à Kidal, est-il sûr...
(L'indicateur du Renouveau 15/07/13)
A moins de deux semaines du 1er tour de la présidentielle, aucun candidat n’a encore mis le pied à Kidal. Une situation difficile à laquelle les autorités maliennes et les forces onusiennes disent chercher des solutions. En attendant, on annonce Soumaïla Cissé dans la ville, dernier bastion des rebelles. kidalA cause de la multiplication des incidents dans la ville de Kidal, aucun candidat n’y a encore mis le pied à tout juste deux semaines du 1er tour présidentielle. Pour l’instant, les candidats les plus favorisés, ceux qui disposent de moyens financiers, se déplacent en avion pour rejoindre les grandes villes du Nord et ont déjà fait étape à Gao ou Tombouctou. Toutefois, ils affichent leur intention d’y aller. Le fief...
(AFP 15/07/13)
François Hollande a reçu lundi à Paris les insignes de Grand Croix de l'ordre national du Mali des mains du président malien par intérim Dioncounda Traoré, qui a salué "le service exceptionnel" de l'intervention militaire française au Mali. "Au nom de la République du Mali, nous vous élevons à la dignité de Grand Croix de l'ordre national du Mali", a déclaré M. Traoré en décorant le président français, à l'ambassade du Mali à Paris. Il a souligné remettre cette décoration avec "une très grande joie et une très grande fierté au nom du service exceptionnel rendu à mon pays" et "de la mobilisation sans précédent" de la France "en notre faveur", en s'engageant le 11 janvier 2013 contre les groupes...
(Le Pays 15/07/13)
Les festivités du 14 Juillet à Paris avaient bien de quoi réanimer les débats entre dialecticiens sur les possibles relents de recolonisation en Afrique. En effet, des composantes des armées africaines ont martelé le macadam hier, aux côtés des troupes françaises, à l’occasion du grand défilé sur les Champs Elysées. Avec la France, on aura, au total, enregistré 14 nations ayant défilé cette année au même pas : 13 nations africaines et 50 soldats africains de l’ONU basés au Mali. En plus du président Dioncounda Traoré du Mali assis à côté du chef de l’Etat français François Hollande, il y avait aussi 13 ministres africains de la Défense. Mais, peut-on vraiment parler de recolonisation ? Depuis l’arrivée du nouveau locataire...
(22 Septembre 15/07/13)
Comme à son habitude, le candidat du RPM, El Hadj Ibrahim Boubacar Kéita, ne commence jamais une bataille électorale sans venir se confier aux autorités traditionnelles du District de Bamako, afin de solliciter leurs bénédictions et leur accompagnement. C’est ainsi que, dans la perspective de la présidentielle du 28 juillet, il s’est rendu dans les familles fondatrices de Bamako le vendredi 12 juillet. Il s’est successivement rendu à Niarela, dans la famille du regretté Titi Niaré, où il a été accueilli par Modibo Niaré, chef de quartier de Niarela, à Bagadadji, au domicile de la chefferie des Souraka et à Dravela, chez le guide suprême des Dravé. Le candidat du RPM était à la tête d’une importante délégation, composée entre...
( 15/07/13)
Au Mali la campagne électorale se poursuit et c’est l’heure des promesses électorales. Tiébilé Dramé, l’un des artisans de l’accord de Ouagadougou, lui, promet la suppression de l’élection présidentielle très couteuse d'après lui, pour allouer les fonds ainsi économisés à l’éducation. Tiébilé Dramé maintient toujours sa requête pour le report de l’élection, vu la situation de Kidal. Malgré l’accord entre le Mali et les groupes armés, Tiébilé estime que le Mali est parti pour des élections sans Kidal, ville de l’extrême nord malien, ce qui pourrait avoir, selon lui, des conséquences graves. C’est pourquoi il tire la sonnette d’alarme. Pendant ce temps, le candidat du parti pour la renaissance nationale PARENA est en campagne et ne compte pas se retirer...
(22 Septembre 15/07/13)
L’Association des maires francophones (AMF) a dépêché dans notre capitale, le jeudi 11 juillet 2013, une mission dirigée par le Maire de Dakar, Président de l’AMF Zone Afrique, Kalifa Ababacar Sall. Adama Sangaré maire DistrictObjectif, rencontrer les autorités maliennes pour s’enquérir du cas de privation de liberté du Maire du District de Bamako, membre de l’AMF, Adama Sangaré. M. Sall était accompagné du Secrétaire général du CGTLU-A (Cités et gouvernements locaux unis d’Afrique), Elong Mbassi Jean-Pierre. Au terme de cette importante mission, le Maire de Dakar, qui est aussi le Président de CGTLU-A, Kalifa Ababacar Sall, a confié à la presse que l’objet de sa mission était de s’enquérir auprès des autorités maliennes des tenants et aboutissants des charges retenues...
(Le Monde 15/07/13)
Le président François Hollande a affirmé lundi 15 juillet qu'il y avait "une probabilité très forte" que Philippe Verdon, l'otage français enlevé en novembre 2011 au Mali, soit mort. "Nous avons retrouvé une dépouille il y a dix jours au Nord Mali, nous faisons tout pour avoir confirmation que ce pourrait être hélas le corps de Philippe Verdon. Nous analyserions à ce moment-là les causes de la mort et rien ne sera impuni", a-il ajouté, à l'ambasse du Mali où le chef de l'Etat a reçu les insignes de Grand Croix de l'ordre national du Mali des mains du président malien par intérim Dioncounda Traoré. Il existe "une très forte probabilité" qu'un corps découvert début juillet dans le nord du...
(L'Essor 15/07/13)
Depuis une semaine, la campagne pour le scrutin présidentiel a officiellement démarré. Les candidats y sont désormais à fond. Cérémonies de lancement officielle de campagnes et autres meetings, diffusions de messages sur les antennes de la radio télévision nationale (ORTM), sur celles des radios privées et dans la presse écrite, portraits de candidats avec leur slogan qui inondent les villes et campagnes, conférences de presse, rencontres de proximité, tout cela fait partie des ingrédients et stratégies d’une campagne présidentielle. Si l’on ne s’en tenait qu’à ces éléments, l’on aurait l’impression qu’il s’agit d’une campagne présidentielle « normale ». Il se trouve que (et on ne le dira jamais assez), le choix du futur chef de l’Etat intervient cette année dans...
(L'Essor 15/07/13)
Le ministre français de la Défense, son collègue des Affaires étrangères et une dizaine de hauts fonctionnaires de la Défense française ont reçu des distinctions pour leur contribution au succès de l’Opération Serval: Arrivé à Paris vendredi, à l’invitation de son homologue français François Hollande, pour assister aux festivités du 14 Juillet, le président de la République par intérim, Dioncounda Traoré a décoré samedi plusieurs cadres militaires et civils ayant contribué à la libération de notre pays. La cérémonie teintée d’émotion s’est déroulée dans une salle de réunion de l’hôtel « Meurice » où séjourne le chef de l’Etat. Les récipiendaires venus, pour certains avec quelques membres de leurs familles, ont tous travaillé à la réussite de l’Opération Serval qui...
(L'indicateur du Renouveau 15/07/13)
L’ex-PM pleins pouvoirs de la transition, président du RpDM, Cheick Modibo Diarra en course pour la présidentielle du 28 juillet, a tenu le samedi dernier un grand meeting d’information au stade du 26-Mars pour expliquer clairement les contours de son projet de société. A cet effet, il a promis aux Maliens l’autosuffisance alimentaire à travers la modernisation du secteur agro-pastoral et de porter le nombre des Forces armées et des sécurités à 50 000 hommes pour mieux répondre aux aspects sécuritaires du pays. L’ancien chef de gouvernement Cheick Modibo Diarra, une semaine après l’ouverture de la campagne électorale, a tenu le samedi dernier un meeting d’information au stade du 26-Mars. Une cérémonie au cours de laquelle, les pleins pouvoirs a...
(L'Essor 15/07/13)
Pour célébrer la fraternité d’armes et l’amitié entre les nations, les militaires français et maliens et d’autres africains ont défilé ensemble sur l’Avenue des Champs Elysées devant les présidents François Hollande et Dioncounda Traoré. Défilé militaire, parade d’avions de combat de dernière génération, démonstration de puissance militaire montée et motorisée, c’est assurément par les Champs Elysées que Paris a respiré hier. Et il y avait de quoi ! La fête du 14 Juillet à laquelle le président de la République, Dioncounda Traoré a pris part est l’équivalent du 22 Septembre chez nous. La particularité de l’édition de cette année tient plus à la participation des militaires maliens et africains. Nos compatriotes se sont déjà familiarisés avec le mot « Serval...
( 15/07/13)
Modibo Sidibé, candidat à la prochaine élection présidentielle, était, le samedi 13 juillet dernier au Cicb, face à la jeunesse des Forces alternatives pour le renouveau et l’émergence (Fare). Objectif : partager avec eux ses ambitions pour la jeunesse et l’éducation malienne. Occasion pour les militants d’échanger avec leur candidat sur diverses questions. Modibo_Sidibe‘’En 2030, c’est vous qui serez aux commandes de notre pays, c’est vous qui en produirez les richesses, qui en transmettrez les valeurs, c’est vous qui en inventerez le nouveau visage’’ plus que de simples mots, ces propos traduisent une conviction, celle d’un homme qui croit en une jeunesse malienne forte, responsable et formée qui bâtira le Mali de demain. Modibo Sidibé, puisqu’il s’agit de lui, se...
(L'Essor 15/07/13)
Mohamed Salia Sokona a rencontré la société civile des régions de Gao, et de Tombouctou ainsi que des personnes déplacées de Mopti qui lui ont fait part de leurs attentes et de leurs suggestions. Le président de la Commission Dialogue et Réconciliation (CDR), Mohamed Salia Sokona, à la tête d’une délégation d’une dizaine de personnes dont des commissaires pour la plupart s’est rendu à Gao, Tombouctou et Mopti du 11 au 12 juillet dernier pour informer et sensibiliser les populations de ces localités sur les missions de la structure qu’il dirige. Deux autres délégations de la CDR, conduites respectivement par la première vice-présidente Mme Traoré Oumou Touré et le 2ème vice président Mety Mohamed Ag Rhissa se sont rendues concomitamment...
(L'Essor 15/07/13)
Pour ce faire, les jeunes doivent s’approprier, entre autres, les dispositions de la loi électorale pour s’assurer de la régularité des opérations. Dans le cadre du renforcement des échanges entre les partis politiques et les organes de gestion des élections, l’institut électoral pour une démocratie durable en Afrique (EISA) a initié un atelier à l’intention des jeunes des partis politiques. La rencontre qui avait comme thème : « Contribution des jeunes des partis politiques à un retrait massif de la carte NINA et à une campagne électorale apaisée » s’est déroulée dans la salle de conférence du patronat. La cérémonie d’ouverture des travaux était présidée par le coordinateur de la cellule d’appui au processus électoral au ministère de l’Administration territoriale...
(L'Essor 15/07/13)
Le Projet d’appui au processus électoral du Mali (PAPEM) a remis, vendredi dernier, au ministère de l’Administration territoriale de la Décentralisation et de l’Aménagement du territoire (MATDAT), des équipements et documents électoraux. La cérémonie s’est déroulée, dans la salle de conférence dudit ministère en présence du chef de département Moussa Sinko Coulibaly, du coordinateur résident des Nations Unies (PNUD), Aurélien Agbenoci, du conseiller technique principal du PAPEM, Alain Vauck Ayadokoun. Ces équipements et documents sont composés, entre autres de 150 000 dossards pour agents de bureau de vote, 2500 T-shirts polo, 27 000 lampes d’éclairages des bureaux de vote, 105 000 guides de l’agent électoral, 50 000 copies de la loi électorale, 1 groupe électrogène 22 KVA pour le gouverneur...
(22 Septembre 15/07/13)
Malgré la pluie qui s’est abattue sur la ville de Bamako le mercredi 10 juillet 2013, les militants et sympathisants du Parti pour l’Action Civique et Patriotique sont venus très nombreux au Palais de la culture Amadou Hampaté Ba, pour être les témoins de l’investiture du jeune candidat de leur parti, Niankoro dit Yeah Samaké. Longtemps attendu par les militants du PACP, Yeah Samaké a été finalement investi. La cérémonie d’investiture, qui s’est déroulée en présence de représentants de certains partis amis, a été l’occasion pour Yeah Samaké de présenter dans ses grandes lignes son ambitieux projet de société pour le Mali. Un projet de société essentiellement axé sur l’éducation, la santé, la défense et la sécurité, la décentralisation comme...

Pages