Mercredi 13 Décembre 2017
( 17/09/13)
De sources concordantes, le rapport de synthèse des missions de vérification du Bureau du vérificateur général est attendu dans les prochaines semaines. » Probablement dans la première semaine du mois d’octobre « , révèle une des sources. Ce document, soulignent-elles, renferme la » gestion approximative » de la primature durant la transition. D’autres secteurs d’activité, tel le PMU-Mali, sont indexés pour «leur gestion non orthodoxe des deniers publics». Le rapport annuel 2012 du Bureau du Vérificateur général est très attendu par les observateurs de la scène socio-politique nationale dans la mesure où des voix ne cessent de s’élever pour décrier le laisser-aller dans la gouvernance durant la période transitoire qui vient de s’achever. Selon nos sources, le rapport de cette...
( 17/09/13)
Les Maliens ont été écœurés, le dimanche 15 septembre dernier, en apprenant que trois ministres du gouvernement Oumar Tatam Ly ont été pris à parti par des Touareg lors d’une visite officielle dans la capitale de l’Adrar des Ifoghas. Le convoi de nos ministres – Administration territoriale, Sécurité et Réconciliation nationale – a fait l’objet de jets de pierres et d’invectives de la part des jeunes Touareg instrumentalisés par les responsables du MNLA et les autres groupes armés. Le programme initial de la visite a été bouleversé voire même annulé. Cet acte humiliant est un véritable camouflet et un défi lancé au nouveau locataire de Koulouba, Ibrahim Boubacar Kéïta, investi seulement le 4 septembre dernier. Pas de temps de grâce...
(L'Essor 17/09/13)
Sans mettre en cause tout ce qui a été entrepris jusqu’ici, la nouvelle politique consistera à inventorier l’existant pour mieux scruter l’avenir. Pas de remise en cause des contrats établis, mais une analyse fine de la situation actuelle d’un secteur stratégique pour l’économie malienne. Telle est la substance d’un entretien que nous a accordé la semaine dernière le ministre de l’Industrie et des Mines. Le Dr Boubou Cissé y a analysé les enjeux et les défis du secteur minier, tout en démentant les allégations selon lesquelles le gouvernement envisagerait de remettre en cause certains contrats miniers. Il en a profité pour faire le point de l’apport des mines dans l’économie nationale et pour expliquer en quoi consistera la pratique de...
( 17/09/13)
De sources proches des organisateurs de la seconde phase de l’investiture du président IBK, c’est actuellement la croix et la bannière pour héberger les délégations de la trentaine de chefs d’Etat et de gouvernement attendus à Bamako pour assister à la cérémonie du 19 septembre prochain. Toute chose qui a poussé nos autorités à « prier » poliment nos hôtes de ne débarquer que le jour J, c’est-à-dire le 19 septembre et « si possible » à reprendre leur avion le même jour. C’est, selon nos informations, à sa majesté le Roi du Maroc que la dérogation est accordée de séjourner à Bamako jusqu’au vendredi 20 septembre. Il devrait prier à la grande mosquée de la capitale aux côtés du...
(Jeune Afrique 17/09/13)
Les jihadistes ont été chassés du Nord-Mali, mais les causes de la crise sont loin d'être résolues. Absence de services publics, dissensions entre les communautés nomades, défiance des populations... Le retour à l'unité s'annonce difficile. En finir avec le cercle vicieux de la vengeance dans le nord du Mali. C'est de cette mission, fondamentale pour la stabilisation du pays, que la Commission Dialogue et Réconciliation (CDR) est investie. Créée en avril, elle est aujourd'hui opérationnelle, après quatre mois essentiellement consacrés à la formation de ses trente-trois membres. En juillet et août, elle a commencé à sensibiliser les autorités de chaque région à l'importance de son action : "Nous sommes fin prêts et n'attendons plus que les orientations concrètes du nouveau...
(Les Echos 17/09/13)
Une délégation ministérielle s'est rendue le dimanche15 septembre à Kidal où elle a été confrontée à des jets de cailloux de la part d'une partie de la population hostile à leur présence. Selon la DIRPA, l'armée malienne n'a pas été impliquée dans ce voyage. En se rendant à Kidal le jimariche sans l'armée malienne, le ministre de la Réconciliation nationale et du Développement des Régions du Nord, Cheik Oumar Diarra et son collègue de la Sécurité, le colonel Sada Samaké ont effectué un voyage osé en raison de l'insécurité qui règne dans cette région. Au cours de ce voyage, ils ont été confrontés à des jets de cailloux de certains habitants hostiles de l'Adrar des Ifoghas qui n'ont guère apprécié...
(L'Essor 17/09/13)
La communauté internationale est plus que jamais mobilisée pour la relance économique et sociale de notre pays. Après l’organisation réussie de l’élection présidentielle, l’installation du nouveau président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, dans ses fonctions, la nomination du Premier ministre Oumar Tatam Ly et la formation du gouvernement, bailleurs de fonds et partenaires techniques ne cessent de réaffirmer leur soutien à notre pays à travers notamment la reprise de l’aide publique au développement. La visite, hier à la Primature, de responsables de la Banque islamique de développement puis de la Troïka, témoigne de cette dynamique. Elle marque une étape importante dans la reprise de la coopération entre notre pays et ses partenaires techniques et confirme l’adhésion de l’institution financière...
(APA 17/09/13)
Abidjan - La Bourse régionale des valeurs mobilières (Brvm) d’Abidjan a procédé lundi au lancement officiel de son passage de fixing à la cotation en continu afin de doter la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) d’un vaste marché boursier avec une plus grande capacité de mobilisation de ressources pour les entreprises et le placement des investisseurs. Cette innovation permettra selon le Directeur général de la Brvm, Edoh Kossi, d’aboutir à la détermination de plusieurs cours pour une valeur pendant la même journée et de se rapprocher davantage des standards internationaux. Ce processus favorisera un plus grand nombre de transactions et permettra de connaitre en temps réel l’offre et la demande disponible en fonction des anticipations des...
(Agence d'information d'afrique centrale 17/09/13)
Selon l'expert de l'ONG Greenpeace, Mohamed Diama, les eaux de l'Afrique de l'Ouest subissent l'impact du développement accéléré des activités de pêche, une des principales menaces pesant sur les océans de cette partie du monde. À l'origine de la situation, l'effondrement des stocks halieutiques en Europe, qui pousse les acteurs de la pêches des pays occidentaux et asiatiques à se tourner vers des zones de pêche ouest-africaines pour maintenir leurs flottes en activité. Parallèlement, le nombre de pêcheurs artisanaux exploitant les eaux côtières a intensifié la pression sur les stocks. À cela il faut ajouter la pêche illicite dont les dégâts annuels sont estimés à 500 millions de dollars. Une situation qui s'est aggravée par la croissance démographique dans les...
(Niger 24 17/09/13)
Ils sont une trentaine de praticiens de la santé, du Niger et du Mali, à prendre part, depuis hier, 16 septembre 2013, à un atelier de formation initié à l’intention des professionnels de la santé sur la chirurgie de guerre. Ces derniers auront, trois jours durant, à se familiariser avec les techniques spécifiques de la chirurgie de guerre, sous la supervision des experts du Comité international de la Roix-Rouge (CICR). Selon Jean-Nicolas Marti, chef de la Délégation du CICR pour le Niger, « cette formation, la deuxième après celle organisée en 2008, vise à renforcer les capacités des services de santé dans un contexte humanitaire où les besoins de prise en charge des blessés par balle ou par mine sont...
(Reuters 16/09/13)
Le gouvernement malien s'est déclaré lundi déterminé à poursuivre ses efforts de réconciliation nationale au lendemain du caillassage d'un convoi ministériel à Kidal, fief des rebelles touaregs dans le nord du Mali. Aux termes de l'accord ayant permis la tenue au cours de l'été d'une élection présidentielle sur l'ensemble du territoire du Mali, le nouveau chef de l'Etat, Ibrahim Boubacar Touré, doit ouvrir des négociations avec les rebelles touaregs dans un délai de 60 jours après la formation du gouvernement, qui a été constitué le 8 septembre. Le gouvernement compte toutefois engager un dialogue avec l'ensemble des communautés du nord du Mali avant d'ouvrir formellement les négociations avec les Touaregs. En vue de ce dialogue, le ministre de la Réconciliation...
(AFP 16/09/13)
DAKAR, 16 septembre 2013 (AFP) - L'agence d'information mauritanienne ANI (privée) a affirmé lundi avoir reçu une vidéo de sept Occidentaux, dont quatre Français, otages d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), qui seraient "visiblement en bonne santé" et appellent leurs pays à "négocier leur libération". Dans cette vidéo, "les Français Pierre Legrand, Thierry Dol, Marc Féret et Daniel Larribe, le Néerlandais Sjaak Rijke, le Suédois Johan Gustafsson et Stephan Malcolm, à la double nationalité britannique et sud-africaine" semblent "visiblement en bonne santé", rapporte l'ANI (Agence Nouackhott Information), qui publie des communiqués des groupes jihadistes dont Aqmi sans jamais avoir été démentie jusqu'à présent. Les otages arborent des "barbes soignées", sont "drapés dans des caftans touareg" et "exhortent leur peuple et leurs...
(Xinhua 16/09/13)
BAMAKO (Xinhua) - Suite à l'attaque d'un convoi de hauts responsables du gouvernement malien à Kidal dimanche, le représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies au Mali et chef de la MINUSMA, Bert Koenders, a évoqué lundi la nécessité de parvenir à un climat apaisé dans la région de Kidal en particulier, et sur l'ensemble du territoire malien, a-t-on appris ce jour de sources onusiennes à Bamako, la capitale malienne. Dans un communiqué rendu public lundi, le chef de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), Bert Koenders, ''déplore l' incident survenu à Kidal le dimanche 15 septembre, où une délégation de haut niveau du gouvernement malien a été prise à partie par...
(Libération 16/09/13)
Mali. L’ex-chef d’Ansar ed-Dine serait en vie et au cœur des négociations. Dans le dossier des otages français du Sahel, il est vraisemblablement l’un des personnages centraux. Peut-être même celui qui détient la clé pour mettre fin au calvaire des quatre employés des groupes Areva et Vinci enlevés sur le site minier d’Arlit, dans le nord du Niger, par un commando d’Al-Qaeda au Maghreb islamique (Aqmi). C’était dans la nuit du 15 au 16 septembre 2010. Il y a trois ans jour pour jour. Depuis le début de l’intervention française au Mali, en janvier, cet homme - Iyad ag-Ghaly - a veillé à se faire oublier. Parmi les trois chefs islamistes qui ont tenté d’imposer par la force l’application de...
( 16/09/13)
C’est une source généralement bien informée qui l’indique : l’ex-chef de la junte putschiste du 22 mars 2012, le désormais Général de Corps d’armée, Amadou Haya Sanogo, pourrait être nommé dans un proche avenir Conseiller spécial auprès du président IBK, chargé des questions militaires. Si elle se confirmait cette nomination règlerait le problème de la poursuite de la carrière du Général Sanogo au sein des forces armées mais en poserait d’autres. D’abord elle serait un facteur de fragilisation du bloc hétérogène constitué autour d’IBK pour le faire élire. Au sein du Cabinet présidentiel même, le Général Sanogo devra s’attendre à affronter de fortes inimitiés. La nomination n’en apparaitra pas moins comme la preuve que le candidat IBK avait le soutien...
(Xinhua 16/09/13)
Le roi marocain Mohammed VI effectuera jeudi prochain, une visite au Mali, pour prendre part à la cérémonie d’investiture du nouveau président malien, Ibrahim Boubacar Keita, indique dimanche un communiqué de la Maison Royale, du Protocole et de la Chancellerie. Le déplacement royal intervient, en effet, quelques jours seulement après la décision du roi d’envoyer une aide humanitaire au peuple malien, un geste fort significatif et d’une haute portée qui illustre toute l’ampleur de la culture de solidarité agissante consacrée comme valeur fondamentale dans les relations du Maroc notamment avec les pays frères du continent africain. Une mission médicale spécialisée marocaine sera déployée dans la capitale malienne et un soutien logistique et humanitaire a été acheminé par les moyens aériens...
(L'indicateur du Renouveau 16/09/13)
Trois ministres ont été attaqués hier dimanche à Kidal par des jeunes montés par les rebelles du Mouvement national de libération de l’Azawad qui ont tenté d’empêcher leur avion d’atterrir avant de s’attaquer à leurs véhicules à coup de pierres. Leur visite intervenait à la suite des affrontements de mercredi entre l’armée malienne et des rebelles. La visite de trois ministres à la suite des affrontements de mercredi entre l’armée malienne et des rebelles a été marquée par des violences perpétrées par les partisans du MNLA. « La visite des trois ministres a été très mouvementée. Le MNLA (Mouvement national de libération de l’Azawad) et ses partisans ont d’abord pris position sur l’aéroport de Kidal pour empêcher l’avion d’atterrir »,...
(Xinhua 16/09/13)
BAMAKO, 15 septembre (Xinhua) -- Le ministre malien de la Réconciliation nationale et du Développement des régions du nord, Cheick Oumar Diarrah, est arrivé dimanche à Kidal dans le nord du Mali, dans le cadre d'une prise de contact avec les populations locales pour leur apporter un message de paix du président Ibrahim Boubacar Kéita, a-t-on appris d'une source de Kidal. M. Diarrah était accompagné par ses homologues de l' administration territoriale, le général Moussa Sinko Coulibaly et de la sécurité intérieure, le colonel Sada Samaké. "Nous sommes venus ici à Kidal sur instruction du président de la république pour porter son message aux populations locales, aux leaders traditionnels pour discuter de voies et moyens de trouver une solution durable...
(RFI 16/09/13)
Le Mali est le troisième producteur d’or sur le continent africain. Le pays compte également d’autres ressources, pétrole, gaz. Un pays minier qui entend aujourd’hui tirer les bénéfices de ses matières premières. Le nouveau ministre de l'Industrie et des Mines, Boubou Cissé, a ainsi annoncé la semaine dernière qu’il entendait faire un «inventaire» de tous les contrats en cours.
(Jeune Afrique 16/09/13)
Après le massif des Ifoghas dans la région de Kidal, l’opération Serval au Mali s’attaque à ce qui reste du Mujao dans le désert du Tilemsi, au nord de Gao. Mais la chasse aux islamistes s’y avère plus délicate que dans les montagnes. "Ils n'y a pas d'endroit particulier où les chercher. Ce sont des groupes très mobiles, au volume assez restreint, et le Mali est immense…" Le capitaine Perrin, commandant du Détachement de liaison et d’appui (DLA) auprès du bataillon nigérien de la Minusma, vient de passer une semaine dans le désert de Tilemsi. Dans cette région située entre Gao et Kidal, des GPS et des cartes géographiques ayant appartenu aux islamistes liés à Al-Qaïda ont été récemment découverts...

Pages