Dimanche 25 Juin 2017
(Maliweb 03/07/13)
Colonel Moussa Sinko Coulibaly, l’un des artisans de l’organisation de cette élection 2013 Le premier tour de la présidentielle aura bel et bien le 28 juillet et le second tour le 11 août 2013 s’il y a lieu, a garanti le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de l’Aménagement du territoire lors d’une rencontre avec le corps diplomatique . « Le premier tour de l’élection présidentielle aura bien lieu le 28 juillet. Toutes les conditions sont réunies pour cela». L’assurance a été donnée hier par le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de l’Aménagement du territoire, le colonel Moussa Sinko Coulibaly au cours d’une rencontre avec les ambassadeurs et les représentants d’organismes impliqués dans l’organisation des...
( 03/07/13)
Le pardon du capitaine Amadou Haya Sanogo est diversement interprété. C’est le moins que l’on puisse dire. Et jamais dictons ne s’est aussi bien imposé : « Qui s’excuse, s’accuse ». Il a fallu trois mois au capitaine putschiste pour changer littéralement de discours et de cap. La preuve par cet extrait de l’interview accordée au confrère allemand « Der Spiegel » au mois d’avril dernier : Der Spiegel: Monsieur Sanogo, vous rappelez-vous d’avoir plongé votre pays dans le chaos avec le coup d’Etat que vous avez organisé il y a un an? Amadou Haya Sanogo : Qu’est-ce que vous racontez ? J’ai sauvé le pays. Nous étions au bord de la ruine à l’époque. (…) Comment votre coup d’Etat...
( 03/07/13)
Quelques heures seulement après la levée de son immunité parlementaire, le député Sadi a fait ses valises en direction de la Mauritanie où il séjourne depuis. Un déplacement surprenant qui survient en outre après le « pardon » de son mentor le capitaine Amadou Sanogo à ses concitoyens et à quelques semaines de la présidentielle à laquelle il est candidat. C’est en effet samedi dernier, après la levée de son immunité parlementaire, vendredi dernier, au même titre que neuf autres députés, que le secrétaire général du parti de la Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Independence (SADI) s’est rendu à Nouakchott. Rappelons que c’est le gouvernement malien qui a demandé la levée de son immunité parlementaire suite à des soupçons...
( 03/07/13)
Le QG de campagne du candidat des Forces alternatives pour le renouveau et l’émergence, Fare An Ka Wuli, Modibo Sidibé, sis à Bolibana, en face de l’ex Imacy, était plein comme un œuf, vendredi dernier. C’était à l’occasion de la signature par 275 associations et partis politiques de la plateforme : Convention pour un nouveau pôle politique. L’évènement était président par le candidat des Fare, Modibo Sidibé. L’alliance tient à mobiliser les Maliens autour des idéaux et acquis des signataires et soutenir la candidature de Modibo Sidibé à l’élection présidentielle. La Convention pour un nouveau pôle politique va donc œuvrer pour la promotion de la démocratie pluraliste, la croissance économique, le renforcement de notre capital humain, le développement équilibré de...
( 03/07/13)
Craint-on que la destinée de Me Tall, candidat du CNID-FIT, rejoigne le destin du Mali à l’issue de l’élection présidentielle de cette année ? C’est ce qu’on est en droit de penser au vu de la tempête médiatique soulevée contre lui dans l’affaire qui l’oppose à Babani Koné, le député de Dabia. Les choses se sont empirées avec la levée de son immunité parlementaire. Mais l’homme reste débout malgré la rumeur et la désinformation qui ne cessent de s’enfler. Cela se comprend en sachant qu’il est sans conteste l’homme politique le plus crédible et le plus côté tant au niveau de la société civile malienne qu’au niveau de l’opinion internationale. Me Tall, qui est l’un des seuls leaders n’ayant jamais...
(Xinhua 03/07/13)
NOUAKCHOTT -- Une centaine de réfugiés maliens du camp de Mbera (extrême est mauritanien) ont quitté le territoire mauritanien pour regagner leur pays, a appris Xinhua, mardi, de source humanitaire. "Il s'agit du premier contingent de réfugiés maliens qui quittent Mbera pour retourner dans le nord du Mali depuis qu'ils ont fui les hostilités déclenchées suite à l'occupation du nord malien par les islamistes armés", souligne un humanitaire présent dans le camp de Mbera. Plus de 70 000 réfugiés maliens ont été accueillis par la Mauritanie et installés dans un camp de réfugiés situés prés de la frontière malienne. La présence des troupes françaises et africaines dans les villes du nord du Mali, après en avoir chassé les islamistes armés,...
(L'indicateur Renouveau 03/07/13)
La Cour constitutionnelle du Mali a proclamé hier soir la liste des candidats retenus pour la présidentielle du 28 juillet 2013. Sur les trente-six candidatures déposées les 9 sages de la Cour constitutionnelle ont retenu 28, jugées conformes aux dispositions de la constitution et ont disqualifiés 8. Les 8 candidats disqualifiés sont Madani Amadou Tall de l’ADM, Mme Sidibé Aminata Diallo du REDD (ces deux sont éliminés par le fait qu’ils n’ont pas payé leurs 10 millions de francs CFA de cautions bien qu’ils aient obtenu leurs parrainages), Tidiane Guindo de Mali Dembé, Etienne Goïta, Boubacar N’Tio Traoré, Mamadou Djigué alias Diaff de PDAR, Mamadou Sidibé et Gaoussou Diarra (ces six autres sont disqualifiés par le fait qu’ils n’ont pas...
( 03/07/13)
Après le départ de Soumeylou Boubèye Maïga et de Sékou Diakité de l’Adéma-Pasj, suite à la désignation du candidat Dramane Dembélé, c’est au tour d’Alou Diarra et d’Ousmane Berthe, ex candidats à la candidature de l’Adema-Pasj, de se désolidariser du candidat. En effet, Ousmane Berthe, avait adressé à la commission de bons offices du parti une lettre de 3 pages désormais sur la place publique, faisant état de tentatives de corruption de Dramane Dembélé, avant l’élection du candidat du parti. Joint au siège du candidat de l’Adema-Pasj, le directeur de campagne du candidat a réfuté ce qu’il a appelé d’élucubrations d’un ex-candidat non retenu tendant à salir le candidat du parti. Ces actes rappellent évidemment les évènements de 2002 après...
( 03/07/13)
La question que tout le monde doit se poser c’est de savoir qu’est ce que les maliens veulent réellement pour que notre cher pays puisse avancer et sortir surtout de cette crise sociopolitique et sécuritaire depuis le 17 janvier 2012. Incapable de s’unir, de s’entendre et de parler de la même voix à cause des intérêts personnels inouïs des acteurs politiques et militaires, le Mali a failli disparaitre sur la carte géographique du continent africain le 10 janvier 2013 lorsque les Djihadistes ont fait sauter les deux verrous stratégiques des forces armées et de sécurité qui sont Konna et Diabaly et menacer du coup le fondement de la nation malienne. Il a fallu l’intervention in- extrémiste de la France à...
(Xinhua 03/07/13)
BAMAKO -- Sur les 36 dossiers candidatures déposés pour l'élection présidentielle du 28 juillet prochain, la cour constitutionnelle malienne en a maintenus 28, a annoncé mardi le président de la cour constitutionnelle, Amadi Tamba Camara. La cour constitutionnelle a rejeté huit dossiers au motif que deux candidats n'ont pas payé la caution de 10 millions de francs CFA (environ 20.000 USD) et les six autres n'ont ni payé la caution, ni réuni les parrainages requis, a précisé M. Camara, lors d'une audience. Sauf changement à partir des réclamations prévues par la loi électorale dans un délai de 24 heures, le premier tour de l' élection présidentielle du 28 juillet va enregistrer la participation de 28 candidats pour briguer la magistrature...
(L'Essor 03/07/13)
Le premier tour de la présidentielle aura bel et bien le 28 juillet et le second tour le 11 août 2013 s’il y a lieu, a garanti le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de l’Aménagement du territoire lors d’une rencontre avec le corps diplomatique « Le premier tour de l’élection présidentielle aura bien lieu le 28 juillet. Toutes les conditions sont réunies pour cela». L’assurance a été donnée hier par le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de l’Aménagement du territoire, le colonel Moussa Sinko Coulibaly au cours d’une rencontre avec les ambassadeurs et les représentants d’organismes impliqués dans l’organisation des élections dans notre pays. Au cours de cette rencontre qui s’est déroulée au département,...
( 03/07/13)
Au Mali, la Cour Constitutionnelle est compétente pour juger les contentieux nés des consultations électorales présidentielles et législatives. Aux termes de l’article 86 de la Constitution, elle statue obligatoirement sur « la régularité des élections présidentielles, législatives et des opérations de référendum» Quant à l’article 87 de la Constitution, elle dispose que la Cour Constitutionnelle est saisie, en cas de contestation sur la validité d’une élection. Elle s’assure, article 149 de la loi électorale, de la candidature et du versement du cautionnement, arrête et publie la liste des candidats. Une fois les candidatures publiées, article 150 de la loi citée, toute contestation portant sur une candidature est déférée à la Cour constitutionnelle, vingt quatre heures au plus tard après la...
(L'Essor 03/07/13)
Dans les centres de retrait, les files peuvent s’étirer pendant des heures avant l’accès au précieux sésame Le retrait de cartes NINA dans la perspective des élections générales a débuté le 28 juin sur l’ensemble du territoire et prendra fin le 27 juillet. A Bamako, depuis que l’opération a commencé, l’affluence ne cesse de grossir dans les centres de retrait logés dans des écoles publiques. C’est le cas des centres du Quartier Mali, de Torokorobougou, du Badialan, de Hamdallaye, et de Bolibana où nous avons fait un tour. A l’école du Quartier Mali, les deux salles que compte le centre ont ouvert à 8 heures alors que s’étiraient déjà de longues files de personnes. Aminata Doumbia fait partie de ceux...
(L'Essor 03/07/13)
Le taux en glissement annuel est ressorti à 2,3% à fin mars 2013 contre 2,8% à fin décembre 2012. L’inflation se définit comme la hausse généralisée et continue du niveau des prix. Elle est calculée à partir des variations de l’indice des prix à la consommation. L’hyperinflation, elle, est une inflation extrêmement élevée (plus de 50%) échappant à tout contrôle. Elle entraîne, en général, une perte de confiance en la monnaie. La Banque centrale a notamment pour mission de définir et de mettre en œuvre la politique monétaire dont l’objectif principal est la stabilité des prix. L’inflation est mesurée à partir des variations de l’Indice harmonisé des prix à la consommation (IHPC) élaboré et diffusé par les instituts nationaux de...
(L'Essor 03/07/13)
La pêche occupe une place importante dans l’économie du Mali Elle contribue de façon significative à la création d’emplois, à la lutte contre la malnutrition, à la réduction de l’exode rural et de la pauvreté Le Mali dispose d’un réseau hydrographique dense couvrant près de 4500 kilomètres et essentiellement constitué par les bassins des fleuves Sénégal et Niger et en partie par la Volta. Ce réseau entretient également un ensemble de mares et de lacs, notamment dans les régions de Kayes (lac Magui), Koulikoro (lac Wegnan), Sikasso (lac Kambo), Tombouctou (lacs Faguibine, Télé, Goubert, Kamango, Daoukiré, Daouna, Fati, Horo, Kabara, Débo, Gossi), Gao (mare d’Anderamboukane), Kidal (oueds) et Mopti (lac Débo). En plus de cet ensemble, il existe aussi des...
(L'Essor 03/07/13)
Le président de la République par intérim, Dioncounda Traoré, poursuit ses rencontres avec les différentes composantes de la Nation sur l’Accord préliminaire de Ouagadougou et surtout sur les élections à venir. Lundi après les leaders religieux et les représentants de la société civile, il a reçu les responsables des deux centrales syndicales. La délégation de l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM) était conduite par son secrétaire général Siaka Diakité. Celle de la Confédération syndicale des travailleurs du Mali (CSTM) était également conduite par son premier responsable, Hamadoun Amion Guindo. Interrogé à sa sortie d’audience, Siaka Diakité a indiqué que l’on ne peut aller aux élections sans que tous les acteurs se soient mis d’accord sur la date indiquée. «...
(L'Essor 03/07/13)
Les responsables de l’Initiative patriotique pour le soutien à Soumaila Cissé (IPAS-Soumaila Cissé) ont organisé dimanche à la Maison de la presse une conférence-débat. « Choisir Soumaila Cissé pour sauver le Mali », était le thème de la conférence animée par le juriste Oumar Sangaré et le chargé de communication de l’IPAS, Bassirou Ben Doumbia. « Dans ce pays même si nous ne sommes pas de la même religion, ethnie, nous partageons des fois les mêmes convictions, mêmes valeurs économiques, culturelles, sociales et historiques. Et Soumaila Cissé est un candidat de genre, car il est fédérateur » estime, le premier conférencier. Se référant à l’homme, Oumar Sangaré a indiqué que la jeunesse se démarquer des mauvaises pratiques pour retrouver le...
(Afrik.com 02/07/13)
Le gymnase d’Oloumi, dans le 5e arrondissement de Libreville, a fait le plein lundi, lors du meeting de Dramane Dembelé de l’Alliance pour la démocratie au Mali (ADEMA), candidat à la Présidentielle malienne du 28 juillet prochain. L’homme politique, qui a sollicité les voix de ses compatriotes du Gabon, a dit vouloir démocratiser l’éducation et surtout combattre l’injustice sociale. Dramane Dembelé, 46 ans, candidat à la Présidentielle malienne dont le premier tour est fixé au 28 juillet prochain, a lancé lundi une opération de charme envers l’électorat malien du Gabon. Cela s’est passé dans un gymnase d’Oloumi plein à craquer. « Mon projet de société est un projet de réparation sociale. La première injustice aujourd’hui, c’est l’échec scolaire au Mali...
(Afrik.com 02/07/13)
Si l’Algérie a obtenu son billet pour les barrages de la Coupe du monde 2014, à l’issue de la 5e journée des éliminatoires, le Mali pourrait bien remettre cette qualification en cause. La raison, deux requêtes formulées devant la FIFA par les Aigles, au sujet de joueurs inéligibles que leurs adversaires, le Bénin et le Rwanda, auraient aligné lors de leurs oppositions. Décidément ces éliminatoires de la Coupe du monde 2014 vont finir par plus se jouer dans les bureaux de la FIFA que sur le rectangle vert. Et ce n’est pas la dernière affaire en date qui va aller à l’encontre de cette affirmation. Après le retrait de trois points infligé par l’instance mondiale du football à l’Ethiopie, le...
(El Watan 02/07/13)
La mission de paix de l’ONU au Mali, la Minusma, a officiellement été mise en place hier et aura la difficile mission d’assurer la sécurité et la stabilité de ce pays en crise où doit avoir lieu une élection présidentielle le 28 juillet prochain. Justement, l’un des premiers défis de la Minusma sera d’assurer la sécurité de ce scrutin qui doit permettre au Mali de se doter à nouveau d’institutions légitimes. Lors d’une cérémonie à Bamako marquant sa mise en place, Bert Koenders, représentant de l’ONU au Mali, a tenu à remercier «pour le travail accompli» les 6300 soldats de la force africaine (Misma) présents dans le pays et désormais intégrés à la mission de l’ONU. «Notre mandat est la...

Pages