Samedi 21 Octobre 2017
(AFP 05/10/17)
La mort de trois soldats américains dans une embuscade au Niger a révélé au grand jour à quel point les forces américaines sont impliquées dans la lutte contre les jihadistes dans la région. Le commandement militaire américain pour l'Afrique a confirmé jeudi matin que trois de ses hommes avaient été tués "au cours d'une opération anti-terroriste menée conjointement avec les forces nigériennes à quelque 200 kilomètres au nord de la capitale Niamey dans le sud-ouest du Niger". Ce sont les premiers morts américains au combat dans le cadre de la mission de lutte contre les groupes jihadistes dans cette région. Un militaire américain était mort dans un accident de voiture au Niger en février. Un quatrième militaire "d'une nation partenaire"...
(Jeune Afrique 05/10/17)
Selon une source sécuritaire, un gendarme a été blessé dans une nouvelle attaque perpétrée dans la nuit de mercredi à jeudi contre le poste de gendarmerie d'Inata près de la frontière avec le Mali. L’attaque du poste de gendarmerie d’Inata s’est produite, mercredi 4 octobre, aux environs de 23 h30, heure locale. Le bilan communiqué par la gendarmerie fait état d’un gendarme blessé. « Un de nos gendarmes a été blessé au cours de l’attaque. Des renforts sont déployés pour ratisser la zone », a déclaré à Jeune Afrique un gradé de la gendarmerie sous couvert de l’anonymat. Cette nouvelle attaque intervient seulement quelques jours après l’embuscade meurtrière contre un convoi de gendarmes qui escortait une citerne de carburant, propriété...
(Autre média 05/10/17)
Le 3 octobre, le Mali a réceptionné plusieurs aéronefs, dont deux hélicoptères Mi-35M. Fournis par Russian Helicopters, ces voilures tournantes viennent renforcer les capacités d'attaque de Bamako et de ses forces armées. Les deux Mi-35M de Russian Helicopters permettront au Mali de mener des missions de transport et d'attaque. Ces aéronefs peuvent accueillir jusqu'à 8 personnes. Ils sont capables d'emporter 1 500 kg de charge utile en cabine ou bien 2 400 kg sous élingue. D'après Russian Helicopters, la capacité du Mi-35M à pouvoir voler « en toutes conditions météorologiques » et dans des reliefs variés en fait un hélicoptère très performant. Le contrat couvrant les deux hélicoptères de transport et d'attaque Mi-35M a été encadré par Rosoboronexport. L'agence chargée...
(AFP 05/10/17)
C'est un archipel de tentes éparpillées sur une mer de sable roux. En plein désert mauritanien, les réfugiés du Mali, toujours plus nombreux, ne veulent plus entendre parler de retour, refroidis par les déboires de ceux qui ont tenté l'aventure. Arrivé comme la plupart en 2012 au camp de Mbera, à environ 50 km de la frontière, lorsque le nord du Mali était tombé aux mains des groupes jihadistes, Mohamed Ousmane Ag al-Khalifa est un de ceux là. Six mois après la signature en juin 2015 d'un accord de paix entre le gouvernement malien et l'ex-rébellion à dominante touareg, il est rentré avec sa famille dans la région de Tombouctou (nord-ouest). "Depuis que nous nous avons été obligés de quitter...
(RFI 05/10/17)
Des assaillants en provenance du Mali voisin ont attaqué, mercredi 4 octobre, le village de Tongo Tongo dans la région Nord-Tillabery, au Niger. Des hommes du Bataillon Sécurité et Renseignement (BSR) nigérien ont organisé la poursuite mais sont tombés dans un guet-apens. Le bilan - non officiel - serait lourd : plusieurs soldats nigériens et américains ont été tués, d'autres sont portés disparus. Une opération de riposte est en cours. Le premier accrochage a d’abord eu lieu, mercredi 4 octobre, tout près du village nigérien de Tongo Tongo, non loin de la frontière malienne, au sud de Ménaka. Dans la poursuite engagée contre les assaillants en provenance du Mali voisin, les éléments des forces spéciales nigériennes et leurs formateurs, des...
(Le Monde 05/10/17)
Mali, Niger et Burkina Faso sont censés mener leur première opération militaire fin octobre, mais seul le contingent malien est opérationnel. Et l’argent manque encore. Des fils électriques désœuvrés s’échappent des murs en attendant d’être raccordés aux appareils de climatisation. Dans l’air chargé d’odeur de peinture fraîche, la voix grave de Jean-Yves Le Drian résonne dans le vide des salles. En visite au Niger, mardi 3 octobre, l’ex-ministre de la défense est venu évaluer l’état d’avancement des travaux de restauration de cet ancien centre d’instruction pour les blindés de l’armée nigérienne destiné à héberger l’état-major, pour la région Centre, de la « force conjointe G5 Sahel ». Pas besoin d’avoir été, comme l’actuel chef de la diplomatie française, ministre de...
(Le Republicain (ml) 05/10/17)
Entre le gouvernement et les fournisseurs de l’Etat, le torchon brûle autour d’une dette intérieure s’élevant à 36 milliards de FCFA. Pour éteindre le feu qui couve à l’horizon, le Premier ministre, Abdoulaye Idrissa Maïga a reçu ce mercredi 4 octobre 2017, les membres de l’Association des fournisseurs et opérateurs du Mali. A l’ordre du jour de leur rencontre, le paiement de la dette intérieure due par l’Etat. Une commission a été mise en place pour dénouer cette crise qui est sur le point de prendre une proportion inquiétante et de nature à surchauffer le front social. Le Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga mise sur une solution d’ici le 27 octobre prochain. A cet effet, les responsables de l’Association des...
(Jeune Afrique 05/10/17)
Malgré les problèmes sécuritaires, les taxes élevées et la concurrence d'Aigle Azur, le trafic sur la ligne Paris-Bamako ne cesse de croître. À l'occasion du 80e anniversaire de cette desserte, le patron de la compagnie française fait le point sur les activités, au Mali et dans le reste de l'Afrique. Air France a célébré en grandes pompes les 80 ans de la ligne Paris-Bamako, lundi 2 octobre dans la capitale malienne. L’occasion pour Franck Terner, directeur général d’Air France, de réaffirmer l’attachement de la compagnie à cette desserte de la zone sahélienne. Rencontre. Jeune Afrique : Air France dessert Bamako depuis quatre-vingts ans. Que représente la cette ligne pour la compagnie ? Franck Terner : Cette ligne a été ouverte...
(AFP 05/10/17)
La défaite surprise à domicile le 5 septembre contre le Gabon (2-1) a ravivé l'inquiétude en Côte d'Ivoire: les Eléphants n'ont plus qu'un point d'avance en tête de leur groupe des qualifications pour le Mondial-2018 et la presse s'impatiente avant le déplacement au Mali vendredi (21h00). Dans les rangs de l'équipe, le mot d'ordre est détermination. "On n'a pas le droit de douter. On a une mission à accomplir et on doit la réussir", lance ainsi le défenseur Lamine Koné avant le voyage crucial à Bamako, avant-dernier match de qualifications. "Nous allons faire plus que tout pour passer", assure le sélectionneur Marc Wilmots, qui a pris en main des Éléphants moribonds après une CAN-2017 complètement ratée. Le Belge affiche toujours...
(L'Essor 05/10/17)
L’histoire récente de notre pays a démontré à suffisance, qu’il n’y a pas de développement possible sans un droit foncier qui apporte à la fois la sécurité juridique et la paix sociale. On pourrait donner beaucoup d’exemples négatifs de réformes ratées et de systèmes fonciers qui engendrent des litiges par milliers à travers le pays. Pourtant, la terre en tant que ressource naturelle recouvre des enjeux économiques, politiques et sécuritaires majeurs pour notre pays. Elle fait l’objet d’une convoitise sans pareil et de nombreux conflits liés à sa vocation qui atterrissent quotidiennement devant la justice, si elle n’est pas au cœur de drames. Ainsi, préconiser et envisager la réforme profonde du secteur foncier, sans au préalable faire l’évaluation de l’application...
(L'Essor 05/10/17)
Comme annoncé dans notre édition d’hier, l’attaquant du TP Mazembé, Adama Traoré a rejoint le groupe, mardi, dans l’après midi. Quelques heures seulement après son arrivée à Kabala, il a participé à la séance d’entraînement, en compagnie de l’ensemble des joueurs sélectionnés par le technicien, Mohamed Magassouba. Depuis mardi donc, l’entraîneur intérimaire des Aigles dispose de tous ses joueurs et le travail a bien commencé. A l’internat depuis lundi, les joueurs se sentent à l’aise. Il y a une bonne ambiance dans le groupe des Aigles, témoigne un joueur qui a requis l’anonymat. «Nous nous sentons à l’aise. Le groupe vie bien. C’est un groupe jeune, mais il n’y a pas un grand écart d’âge entre nous. Nous nous sommes...
(Xinhua 04/10/17)
Des affrontements entre des éléments du Mouvement pour le Salut de l'Azawad (MSA) et des hommes armés non identifiés ont fait plus d'une quinzaine de morts au nord du Mali, a indiqué mercredi un communiqué publié par le MSA. Le mouvement, une aile dissidente du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA), créé en septembre 2016, a précisé que l'une de ses patrouilles a été la cible d'une attaque d'hommes armés non identifiés à Tankademi (région de Ménaka), dans le nord du Mali. "Après quatre heures de violents affrontements, les assaillants ont été repoussés.
(RFI 04/10/17)
Le chef de l’Etat malien Ibrahim Boubacar Keïta a présidé mardi 3 octobre à Bamako une cérémonie de réception de plusieurs appareils aériens de combats et de transports de troupes. Reportage. Sur une base militaire de Bamako se déroule un défilé aérien. On y voit aéronef, avion militaire de transport des troupes…. Peu après, le bruit d’hélicoptère de combat Mi35, de fabrications russes. Puis voilà d’autres appareils, ce sont des hélicoptères Puma, acquis auprès du fabricant Airbus, un consortium européen. Sur la piste se trouvent des invités, des personnalités, pour la réception officielle de ces appareils militaires. On reconnait le président malien Ibrahim Boubacar Keïta. Pour la photo, il monte ensuite dans l’un des six appareils. A ces côtés, son...
(L'Essor 04/10/17)
Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta a présidé, hier dans l’après-midi, à la Base aérienne 101 de Sénou, la cérémonie de présentation des nouveaux aéronefs de l’Armée de l’Air. On notait la présence du Premier ministre, Abdoulaye Idrissa Maïga, de plusieurs membres du gouvernement, des représentants du corps diplomatique, de la hiérarchie militaire, des autorités politiques et administratives de Sénou et d’autres personnalités de marque. Dans le cadre de l’opérationnalisation de notre outil de défense nationale, la Loi d’orientation et de programmation militaire (LOPM) a été adoptée. C’est dans ce contexte que l’Armée de l’Air vient d’acquérir de nouveaux aéronefs. Il s’agit de deux avions de transport type Y12 et de deux hélicoptères de combat type MI 35...
(AFP 04/10/17)
Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, dénonce l'absence de progrès politique au Mali pour appliquer l'accord de paix de 2015, liée selon lui à la recrudescence des violences dans ce pays, dans un rapport au Conseil de sécurité publié mardi. "Je suis profondément préoccupé par les développements récents au Mali, en particulier la reprise de violents affrontements entre les groupes armés signataires (de l'accord de 2015) et les trubulences politiques entourant le référendum constitutionnel", souligne-t-il dans ce document. "Malheureusement, presque aucun progrès n'a été réalisé dans l'application de l'Accord de paix et de réconciliation au Mali", ajoute-t-il.
(AFP 04/10/17)
La ministre néerlandaise de la Défense a démissionné mardi après qu'un rapport eut dénoncé de "sérieux manquements" ayant conduit à la mort de deux Casques bleus néerlandais au Mali dans l'explosion accidentelle d'un mortier en 2016. "Je suis responsable politiquement et je prends ma responsabilité", a déclaré Jeanine Hennis au terme de plus de quatre heures de débat devant la chambre basse du parlement. "J'arrête comme ministre de la Défense", a-t-elle ajouté, avant d'aller présenter sa démission au roi Willem-Alexander. Deux soldats avaient été tués "sur le coup" lors d'un exercice en juillet 2016...
(Le Republicain (ml) 04/10/17)
Le 28 septembre 2017, le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a publié son rapport sur la situation au Mali. Ce rapport de 28 pages décortique sans complaisance la situation sécuritaire, humanitaire, politique et juridique qui prévaut au Mali. Le rapport évoque également le processus de paix à travers la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale. Sur le plan sécuritaire, le secrétaire général a souligné qu’en raison de l’insécurité, le redéploiement de l’administration civile dans le nord et le centre du Mali n’a pas pu progresser. S’agissant de la situation humanitaire, le rapport indique que plus de 600 000 personnes sont en insécurité alimentaire. En outre, il ressort de ce rapport que le...
(RFI 04/10/17)
Au Mali, la rentrée scolaire est prévue pour le lundi 9 octobre. Face aux inquiétudes des parents d'élèves et des 3 000 élèves des établissements « Collèges Horizon » de Bamako, appartenant à des proches de l’opposant turc Gülen, et dont les actifs ont été transférés au pouvoir turc via une fondation, le gouvernement malien prend les choses en mains. Le Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga a rencontré lundi les parents d’élèves. C’est plutôt soulagée, en tout cas moins préoccupée, que la délégation de parents d’élèves de l’un des ex-établissements « Collège Horizon » de Bamako, a quitté le bureau du Premier ministre malien, après un entretien. « Aujourd’hui lors des discussions avec le Premier ministre, on a de l’espoir...
(Info-Matin 04/10/17)
La sérénité apparente au sein de la Ruche à quelques encablures de la présidentielle de 2018 cache mal le degré de tension et surtout de méfiance ente les ruchers. Du moins entre des membres du Comité exécutif et un supposé candidat à qui l’on prête une ambition présidentielle avant le processus de désignation officielle du parti qui est en cours. La passe d’armes des déclarations sur fond de suspicion entre le Secrétaire général du parti de l’Adema, Assarid Ag Imbarcaouane et le présumé candidat déclaré, Kalfa Sanogo, rappelle si besoin en était cette manque de tranquillité au sein de la grande famille des Abeilles. Et pour cause : à peine 24 heures après l’appel solennel à lui lancé par plusieurs...
(Le Republicain (ml) 04/10/17)
Dimanche 1er octobre, la conférence épiscopale s’est alarmée de cette situation. « Ces dernières semaines, ces derniers mois, nos églises, nos chapelles, ont été victimes de plusieurs attaques par de présumés djihadistes », a déclaré, dimanche, le porte-parole de la conférence des évêques du Mali, le Père Edmond Dembélé, « nous sommes inquiets ». Le prêtre malien qui s’exprimait au nom de l’Église, a ensuite énuméré la longue liste des attaques de lieux de culte catholiques. Attaques d’églises au centre du Mali « La semaine dernière, dans le village de Dobara [au centre du Mali], des hommes armés ont forcé la porte de l’église et y ont retiré crucifix, images et statue de la Vierge Marie, nappes d’autel et ont...

Pages