Vendredi 17 Novembre 2017
(AFP 01/11/17)
"Deux ou trois" des auteurs ou commanditaires de l'assassinat en 2013 au Mali des journalistes français de RFI Ghislaine Dupont et Claude Verlon se trouveraient "a priori" en Algérie, ont indiqué mercredi à Dakar des proches des deux reporters. Tout en dénonçant les lenteurs des deux enquêtes menées en France et au Mali, l'Association des amis de Ghislaine Dupont et Claude Verlon a jugé que quelques progrès avaient été faits, lors d'une conférence de presse à la veille du quatrième anniversaire de la mort des deux journalistes à Kidal (nord du Mali), le 2 novembre 2013. "Des suspects sérieux auraient été identifiés. Deux ont été +neutralisés+ lors d'opérations militaires et un serait mort dans un accident de moto. Mais deux...
(AFP 01/11/17)
Le chauffeur d'un député malien a été tué mardi dans une embuscade visant son convoi dans le centre du pays et cinq militaires qui leur portaient secours sont décédés lorsque leur véhicule a sauté sur une mine, ont annoncé à l'AFP des sources militaires et policières. L'embuscade contre le député Abdrahamane Niang, qui préside aussi la Haute cour de justice du Mali, s'est produite entre les localités de Dia et de Diaffarabé, dans la région de Mopti (centre), selon une source militaire. "Le député est sain et sauf, ainsi que son épouse et ses deux gardes du corps. Mais son chauffeur civil a été tué par les jihadistes", a précisé une source policière locale, interrogée depuis la capitale, Bamako. "Cinq...
(Le Monde 31/10/17)
Washington a annoncé une aide de 51 millions d’euros aux pays de cette force africaine antiterroriste, mais s’oppose toujours à un soutien accru de l’ONU comme le souhaitait Paris. Sur le fond, la force conjointe dite « G5 Sahel » bénéficie d’un soutien unanime. Mais des divergences subsistent sur la forme que doit prendre cet appui. Washington a promis, lundi 30 octobre, une aide financière qui pourra atteindre jusqu’à 51 millions d’euros aux pays qui composent cette force (Mali, Mauritanie, Burkina Faso, Niger et Tchad).
(RFI 31/10/17)
La France avait fait du G5 Sahel le dossier clé de sa présidence du conseil de sécurité mais elle n'a toujours pas réussi à faire plier son allié américain. Lors d'une réunion lundi 30 octobre consacrée à un soutien de l'ONU à cette force antiterroriste africaine, Washington a préféré annoncer une aide bilatérale conséquente de 60 millions de dollars. Mais les Etats-Unis refusent toujours d'accéder à la demande du secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres, des cinq pays du Sahel, de la France et d'une majorité du Conseil de sécurité d'autoriser un soutien de l'ONU. Paris estime cependant qu'il y a eu une inflexion dans la position américaine. Sur le fond, l'inflexion est notable. Washington menaçait de mettre son veto...
(RFI 31/10/17)
C’est quasiment une première au Mali. Plus de 400 kilos d’herbe de cannabis ont été saisis par l’office central des stupéfiants (OCS) dans le cercle de Yanfolila au sud du pays suite à la découvertes de champs clandestins. Plusieurs arrestations ont eu lieu. Le premier surpris, c’est le voisin des propriétaires des champs où poussait le cannabis. « Pour moi dit-il, je croyais qu’ils cultivaient de l’arachide, jusqu’au jour où les enquêteurs sont venus ». Ces enquêteurs font partie de l’Office central des stupéfiants du Mali (OCS). Dans un premier temps aiguillonnés par les services de douanes, ils ont discrètement débarqué dans le village de Denso Bélèda, situé au sud du pays. Des échantillons prélevés sur les terres, des recoupements...
(AFP 31/10/17)
Soutenue notamment par la France, la nouvelle force anti-jihadiste G5 Sahel, formée de soldats de cinq pays de la région (Mali, Niger, Mauritanie, Burkina Faso et Tchad), manque encore d'un financement et d'un mandat clairs, objets d'une réunion lundi du Conseil de sécurité de l'ONU. Voici ce que l'ont sait jusqu'à présent de cette force qui doit lancer sa première opération dans les tous prochains jours: - Composition et fonctionnement - La force conjointe doit atteindre d'ici mars 2018 sa pleine capacité de 5.000 hommes, répartis en sept bataillons: deux pour le Mali et le Niger, et un pour le Tchad, le Burkina Faso et la Mauritanie. Les soldats ne se mélangeront pas, à part pour quelques officiers de liaison...
(La Tribune 31/10/17)
Les américains font désormais partis des alliés de la France qui soutiennent financièrement le G5 Sahel. Jean Yves Le Drian, lui qui connait bien les rouages de la diplomatie, a pu convaincre Washington de mettre la main à la poche afin d’apporter son soutien à la force régionale. Mais la victoire semble amer car les américains n’ont pas encore précisé la nature de leur aide. Pari réussi ou presque pour la France à Washington. La mission qui paraissait impossible a été partiellement accomplie. Les États-Unis se sont engagés, lundi 30 octobre, à apporter jusqu'à 60 millions de dollars d'aide au G5 Sahel, force conjointe de lutte contre le terrorisme. Une victoire à mettre au crédit de la France et notamment...
(Xinhua 31/10/17)
Le Fonds monétaire international (FMI) appelle les huit pays de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) à accélérer la diversification de leurs économies afin d'accroître leurs croissances, a indiqué lundi, sa représentante résidente au Sénégal, Cemile Sanack, lors de la publication d'un rapport de son institution sur les perspectives économiques régionales. Les perspectives de croissance dans la zone UEMOA (Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal, Togo) sont "favorables", selon Cemile Sancak. Ainsi, la croissance est attendue au-dessus de 6% en moyenne. "Pour maintenir cet élan à moyen terme, les efforts doivent rester étendus pour promouvoir le développement des PME, mobiliser l'investissement direct étranger. Toutefois, il serait important d'accélérer la diversification des économies de la zone pour consolider...
(Paris-Match 31/10/17)
Deux soldats de la Navy SEAL Team 6, l’équipe connue pour avoir tué Oussama Ben Laden, sont soupçonnés d’avoir étranglé un Béret vert à Bamako, au Mali. Le NCIS enquête. Qu’est-il arrivé le 4 juin, à 5 heures du matin, dans une résidence située près de l’ambassade américaine de Bamako ? Le mystère demeure entier autour de la mort du sergent Logan Melgar. Ce militaire américain de 34 ans a été tué au printemps dernier, alors qu’il était stationné au Mali. Les premiers examens médiaux ont pu confirmer qu’il avait été victime d’une strangulation ou d’une asphyxie et ses supérieurs, basés à Stuttgart, en Allemagne, ont rapidement demandé l’ouverture d’une enquête, désormais confiée au NCIS. Deux suspects se sont distingués,...
(AFP 30/10/17)
Les Etats-Unis se sont engagés lundi à apporter jusqu'à 60 millions de dollars à la force antijhadiste pour le Sahel, a annoncé le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson. La France dirige lundi une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU pour tenter de consolider l'aide à ce G5 Sahel, une force conjointe formée de soldats du Mali, du Niger, du Tchad, du Burkina Faso et de Mauritanie. "Pour vaincre le terrorisme, il faut s'assurer que les organisations terroristes ne bénéficient d'aucun refuge sur aucun continent", estime Rex Tillerson dans un communiqué. "Dans cette optique, sous réserve de l'issue des consulations avec le Congrès, les Etats-Unis s'engagent aujourd'hui à soutenir pour un montant pouvant atteindre 60 millions de dollars les efforts...
(RFI 30/10/17)
Jeudi 26 octobre, à Paris, l'état-major des armées indiquait qu'un groupe terroriste du nord du Mali avait été mis hors de combat et quinze jihadistes tués par l'armée française. Ce week-end, « le groupe de soutien à l'islam et aux musulmans », qui est une fusion de plusieurs mouvements armés jihadistes du nord du Mali, et dont le leader est le Malien Iyad Ag Ghaly, a affirmé dans un communiqué qu'en réalité, lors du raid français figuraient parmi les victimes, onze militaires maliens faits prisonniers lors de différentes attaques. Y a-t-il eu des otages militaires maliens parmi les personnes tuées lors de l'opération française la semaine dernière contre un camp de terroristes au nord de la ville de Kidal ?...
(L'Essor 30/10/17)
Les membres du gouvernement ont donné des réponses aux questions des partenaires étrangers sur l’agenda électoral et le suivi de l’Accord. Le Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga a présidé, vendredi dernier à la Primature, les travaux de la réunion avec la Troïka élargie (Union européenne, Canada, Pays-Bas, MINUSMA). La rencontre s’est tenue en présence de plusieurs membres du gouvernement et nombre de représentants de la Troïka, dont son chef de file, Alain Holleville. Plusieurs points étaient inscrits à l’ordre du jour de cette réunion qui se tient tous les deux mois : actualisation de l’information sur les processus électoraux et référendaire ; état de mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale ; point sur les...
(Le Republicain (ml) 30/10/17)
Avec la recrudescence de l’insécurité dans le cercle de Tominian, on note un élargissement de la carte de l’insécurité, qui au-delà des traditionnelles régions du nord et du centre, met dans la tourmente, le cercle de Tominian, dans la région de Ségou. Dans ce climat de la terreur, la CMA après avoir dénoncé la marche solitaire du gouvernement, s’oppose à l’organisation des élections dans l’Azawad. Dans un communiqué du 28 octobre 2017, signé par son porte parole, Ilad Ag Mohamed, la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA), indique qu’elle « s’oppose à l’organisation des élections dans les régions de l’Azawad », dans le contexte actuel. Elle demande au Gouvernement du Mali de surseoir à la tenue de ces élections jusqu’à...
(Le Republicain (ml) 30/10/17)
Depuis 2012, le Mali est plongé dans une crise multidimensionnelle qui fait des victimes presque quotidiennement. La situation sécuritaire qui n’épargne aucune partie du pays, s’aggrave au jour le jour avec des conséquences dramatiques. Et le gouvernement Malien semble être impuissant face aux attaques récurrentes des terroristes. Cette situation sécuritaire du Mali était au centre d’une conférence débat animée par le chercheur Français, André Bourgeot, directeur du centre national de recherche scientifique (CNRS). Au cours de cette conférence débat, il a fait savoir que la situation sécuritaire au Mali s’est aggravée et s’aggravera encore d’avantage dans un contexte des présidentielles de 2018. En outre, selon le chercheur français, Kidal est actuellement une enclave où il est difficile pour l’administration civile...
(L'Essor 30/10/17)
La situation des migrants maliens en Algérie, Libye et Arabie saoudite et l’opérationnalisation des nouvelles régions, ce sont là les deux points inscrits à l’ordre du jour des questions d’actualités débattues hier à l’hémicycle entre les députés et les membres du gouvernement. Sur le premier sujet, les élus de la nation ont voulu savoir les dispositions prises par les autorités maliennes pour s’occuper du sort des centaines de nos compatriotes en proie, de façon récurrente, à de mauvais traitements dans ces pays respectifs. Parlant de ces traitements, la présidente de la Commission des Affaires étrangères du parlement, l’honorable Mme Diallo Aissata Touré, a martelé que les migrants maliens traversaient le désert à bord de pickup circulant sous le soleil avant...
(Afrik.com 30/10/17)
Les autorités de la Marine américaine enquêtent afn de savoir si deux membres de l’unité d’élite SEAL Team 6 ont étranglé un béret vert de l’armée en juin alors qu’ils se trouvaient au Mali pour une mission secrète. Le sergent Logan J. Melgar, 34 ans, a été retrouvé mort le 4 juin dans les locaux de l’ambassade américaine au Mali où il travaillait sur des missions d’entraînement et de contre-terrorisme, a rapporté le New York Times. Le Service d’enquête criminelle navale a confirmé l’enquête sur la mort de Melgar à Fox News dimanche, mais n’a pas nommé de suspects. Un médecin légiste aurait déclaré que la mort de Melgar était un homicide par asphyxie ou une étranglement. Un enquêteur aurait...
(L'Essor 30/10/17)
A moins de 24 heures de la tenue, jeudi, du conseil d’administration de la mine d’or de Sadiola, des médias – pour peut-être jouer sur la sensibilité des Maliens – ont annoncé que « les activités de cette mine » qui produit 6 tonnes d’or par an « pourraient être mises en sommeil ». A cause, ont-ils supposé sans donner de détails ni de précisions, du fait que l’Etat malien et les deux actionnaires majoritaires : AngloGold Ashanti (40 %) et Iamgold Corporation (40 %) n’arrivent pas à s’entendre « sur le prix du kilowatt heure » et « sur le code minier ». Ils ont annoncé aussi des suppressions d’emplois. La mine d’or de Sadiola ou Sadiola Hills est...
(Le Monde 30/10/17)
L’auteur, metteur en scène et comédien promeut les droits des femmes à coups d’attentats théâtraux, au risque de choquer. Dans la chaleur de Bamako, des fauteuils en pneus recyclés invitent à s’assoupir, mais Adama Traoré arpente déjà les couloirs de sa compagnie de théâtre, Acte Sept. Les affiches de ses pièces jouées de Mexico à Paris sont placardées sur les murs. Femmes et Stéréotypes, Dépendance et Indépendance… Les thèmes sont sans équivoque. Comme la mention « Sans le soutien de l’Etat malien » estampillée sur ces mêmes affiches. Pourtant, l’artiste prolifique de 55 ans a largement fait ses preuves. Ses œuvres saturent son petit bureau. Son audace et, surtout, son positionnement de metteur en scène féministe l’ont rendu célèbre. Sans...
(Xinhua 28/10/17)
L'Union africaine (UA) et ZTE, une entreprise chinoise spécialisée dans le secteur de l'information et des télécommunications, ont lancé jeudi un projet de système de surveillance de la santé intelligente au siège de l'UA à Addis-Abeba. Les deux parties avaient signé l'année dernière l'accord sur le projet, pour renforcer la coopération dans le domaine des TIC et de la transformation numérique intelligente, et fournir à la Commission de l'UA un centre de surveillance de la santé intelligente. Le Centre de surveillance de la santé intelligente offre une plate-forme opportune pour contribuer aux efforts de développer une solution de soins de santé durable, a déclaré Albert M. Muchanga, Commissaire à l'Industrie et au Commerce de l'UA, à la cérémonie d'inauguration. Le...
(AFP 27/10/17)
Trois Casques bleus de l'ONU au Mali ont été tués jeudi, et deux blessés, lorsque leur véhicule a heurté "une mine ou un engin explosif improvisé" dans le nord du pays, a indiqué la Mission des Nations unies au Mali (Minusma). "Aujourd'hui (jeudi) vers 14H30 GMT, un véhicule de la force de la Minusma qui escortait un convoi logistique a heurté une mine ou un engin explosif improvisé sur l'axe Tessalit-Aguelhok", au nord de Kidal et non loin de la frontière avec l'Algérie, a précisé dans un communiqué la Minusma. "Suite à l'explosion, trois Casques bleus ont perdu la vie et deux ont été blessés, selon un bilan provisoire. Leur évacuation médicale a été effectuée sur la ville de Kidal",...

Pages