Dimanche 24 Septembre 2017
(RFI 08/09/17)
Au Mali, l'ONU rétrocède une base militaire aux soldats de l'armée malienne pour préparer, entre autre, le déploiement de la force commune du G5 Sahel. Les soldats maliens vont se réimplanter dans cette zone stratégique, un lieu de passage où la sécurité reste volatile. Le chef d'état-major des forces armées maliennes a voulu marquer le coup. Il est arrivé à bord de son propre hélicoptère, un super-puma flambant neuf récemment acquis par le Mali. Comme pour bien signifier que la montée en puissance de l'armée nationale n'est pas illusoire. « Cette région fait partie des zones périphériques qui ne sont pas occupées
(L'Essor 08/09/17)
Le mercredi, 06 septembre 2017, la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) et la Plateforme des mouvements du 14 juin 2014 d’Alger ont décidé mercredi de poursuivre leur trêve pour une durée de 30 jours renouvelables à compter du 6 septembre 2017. Les deux parties ont, dans un communiqué, justifié cette importante décision par « la nécessité de poursuivre les discussions en cours en vue de parvenir aux objectifs fixés par l’accord de trêve du 23 août 2017 ». « Cette décision est communiquée aux témoins dudit accord, notamment la Communauté internationale, le chef de file de la Médiation internationale ainsi qu’au gouvernement du Mali, et fait foi de notre engagement commun à tout mettre en oeuvre pour créer un...
(AFP 08/09/17)
Airbus a transmis une note à ses clients d'hélicoptères militaires Tigre les appelant à harmoniser les manuels de vols en cas de fortes turbulences atmosphériques, une mesure de "précaution" qui ne constitue pas une explication du crash d'un appareil allemand au Mali en juillet. "Le bulletin d'alerte de service (Alert Service Bulletin - ASB) demande l'harmonisation des manuels de vol de toutes les variantes du Tigre pour des opérations dans des conditions de turbulences", indique Airbus Helicopters dans un communiqué publié jeudi. "Il est également destiné à insister sur le fait que les équipages doivent adapter leur niveau de vigilance lorsqu'ils traversent des turbulences et que le pilote automatique
(L'Essor 08/09/17)
Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, se rendra ce samedi à Sévaré (Mopti) pour visiter le poste de commandement central de la Force conjointe du G5 Sahel. Il faut rappeler que notre pays a donné un site pour abriter l’état-major de la Force conjointe du G5 qui est aujourd’hui commandé par notre compatriote, le général de brigade Didier Dacko. Par cette visite, le chef de l’Etat, président en exercice du G5 Sahel, veut s’enquérir de l’état d’avancement des travaux d’aménagement du site. Ibrahim Boubacar Kéita entend surtout donner un coup d’accélérateur à la mise en place rapide de cette force conjointe qui est une volonté affichée des dirigeants de la région Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et...
(RFI 08/09/17)
Journalistes mal payés, des quotidiens en manque de financement ; les difficultés de la presse privée malienne sont inquiétantes. Une situation que souligne un rapport publié cette semaine par le Centre malien d'études et de renforcement des capacités d'analyse. L'étude est catégorique, malgré 150 journaux, la presse malienne rime avec précarité. Abdoulaye Bakayoko responsable au Centre d’études et de renforcement des capacités d’analyse est l’un des auteurs du rapport. « Plus de 60% des journaux sont très déficitaires, dit-il. A cause des charges, leurs recettes couvrent à peine les frais d’impression. Même quand on ajoute la publicité et le nombre d’exemplaires vendus, cela ne couvre pas les frais d’impression. Donc c’est une situation très précaire. » Et sur le financement...
(AFP 07/09/17)
Un civil a été tué et plusieurs autres ont été blessés mercredi dans le nord du Mali par l'explosion d'une mine au passage de leur véhicule, ont indiqué jeudi des sources sécuritaire et administrative, deux jours après un incident similaire où deux Casques bleus avaient été tués. "Un civil a été tué mercredi quand le véhicule privé dans lequel il était a sauté sur une mine entre les localités d'Ansongo et de Ménaka", deux villes proches de la frontière avec le Niger, a déclaré à l'AFP un responsable de la préfecture d'Ansongo.
(RFI 07/09/17)
Au Mali, le président Ibrahim Boubacar Keïta vient de fêter ses 4 ans à la tête de l'Etat. Il est revenu sur une de ses promesses de campagne : créer 200 000 emplois avant la fin de sa mandature. Mission accomplie, affirme-t-il. Tout le monde n'est évidemment pas d'accord. Plus de 200 000 emplois créés en 4 ans, voilà ce qu'affirme, chiffre à l'appui le ministre de l'Emploi Maouloud Ben Kattra : « Les 200 000 emplois, pour nous, aujourd’hui, c’est un souvenir. Ils sont largement atteints. » Un des secteurs prioritaires du président malien a toujours été l'agriculture. Près du champ hippique de Bamako, 10 hectares de terres sont cultivés. Plusieurs centaines de jeunes ont pu bénéficier de formations...
(La Croix 07/09/17)
Le Conseil de sécurité a créé un régime de sanctions pour sauver la paix au Mali. La situation au Mali empire de jour en jour. La France s’en inquiète de plus en plus. À l’ONU, elle a obtenu du Conseil de sécurité, mardi 5 septembre, la création d’un régime de sanctions ciblées contre « ceux qui dressent des obstacles » à l’application de l’Accord pour la paix et la réconciliation dans ce pays, dont les « fragiles avancées réalisées jusqu’à présent » sont mises en « péril ». Qui sera visé par ces sanctions ? L’ONU veut frapper d’interdiction de voyager et soumettre à un gel des avoirs des individus et des entités qui seront ultérieurement identifiés par un comité...
(AFP 07/09/17)
Le Français Alain Giresse, visiblement inquiet pour sa "propre sécurité" après l'élimination virtuelle du Mali des qualifications du Mondial-2018, a démissionné de son poste de sélectionneur, a annoncé jeudi sa fédération (Femafoot). "Effectivement, Giresse nous a présenté sa démission mercredi, a expliqué Boubacar Baba Diarra, le président de la Femafoot. Il dit ne plus pouvoir psychologiquement diriger l'équipe. De plus, il dit agir ainsi pour sa propre sécurité." "Cela devenait trop difficile", a expliqué à l'AFP l'ancien milieu de l'équipe de France championne d'Europe en 1984. "La déception n'est pas tant sportive que née d'une incompréhension. On a fixé à cette équipe des objectifs qu'elle ne peut pas atteindre." Fragilisé par la pression populaire à la suite d'un mauvais enchaînement...
(22 Septembre 07/09/17)
Le bilan d’étape du Président Ibrahim Boubacar Keita est très largement positif, fort éloquent et offre des perspectives prometteuses pour le pays Le 04 septembre 2013, le Président IBK prenait officiellement les commandes du bateau Mali après une brillante victoire aux présidentielles. Et ce, dans un contexte d’innombrables défis dignes d’un Mali à refaire. Les quatre années du quinquennat d’IBK ont été marquées par des batailles sans relâche devant des dures épreuves, mais couronnées par des performances économiques, financières et sociales sans précédent. Il a su veiller avant tout à la préservation de la sécurité et de la paix, à la consolidation de la cohésion sociale, à la satisfaction d’une part
(RFI 07/09/17)
Au Mali, le polémiste Ras Bath lance son mouvement « Alternance 2018 ». L'activiste, Mohamed Youssouf Bathily de son vrai nom, assure qu'il ne sera pas personnellement candidat à l'élection présidentielle de 2018. Mais il entend bien faire bouger les lignes d'ici le scrutin. Selon lui, une nouvelle génération s'impose pour diriger le pays. A l'entrée du carrefour des jeunes de Bamako, des milliers de t-shirts à l’effigie de l’activiste malien Ras Bath se vendent comme des petits pains : « Il ne dit que la vérité, rien que la vérité. » Un peu plus loin dans une cour, devant des partisans, Mohamed Youssouf Bathily, désormais à la tête du mouvement Alternance 2018, invite ses compatriotes à s’inscrire sur les...
(Afrik.com 07/09/17)
Acculé depuis des mois, Alain Giresse a démissionné mercredi de son poste de sélectionneur du Mali. Après l’élimination au premier tour de la CAN 2017, le technicien français n’a pas survécu au 0-6 concédé face au Maroc qui ruine les chances de qualification des Aigles au Mondial 2018. Alain Giresse n’est plus le sélectionneur du Mali ! Pris en grippe par les supporters depuis des mois, le Français a présenté sa démission mercredi. "C’était devenu compliqué pour moi. Il y a des moments où il faut savoir arrêter. C’est une démission mais pas à l’amiable", a expliqué le technicien de 65 ans sur le site de la CAF. Cette décision fait suite au 0-6 et au 0-0 concédés face au...
(AFP 06/09/17)
Un soldat malien a été tué mercredi matin au marché de Ménaka, l'une des capitales régionales du nord du Mali, lors d'une tentative de vol d'un véhicule de l'armée, ont indiqué les Forces Armées maliennes (FAMa). "Des échanges de tirs ont eu lieu entre les FAMa et des individus armés vers 05H30 (locales) au marché de Ménaka" lors d'une "tentative d'enlèvement d'un véhicule des FAMa qui venait se ravitailler en viande", a indiqué l'armée malienne dans un communiqué. "La riposte des militaires a été immédiate et énergique faisant ainsi fuir les assaillants.
(AFP 06/09/17)
Deux Casques bleus ont été tués et deux autres grièvement blessés mardi lorsque leur véhicule a heurté "une mine ou un engin explosif" dans le nord-est du Mali, a annoncé la mission de l'ONU au Mali (Minusma). "Un véhicule faisant partie d'un convoi logistique de la Minusma a heurté une mine ou un engin explosif à environ 15 km d'Aguelhok (région de Kidal) alors qu'il se rendait en direction de Tessalit", a précisé la Minusma dans un communiqué. "L'explosion a entraîné la mort de deux Casques bleus. Deux autres, grièvement blessés, ont immédiatement été évacués par la Minusma pour recevoir des soins médicaux appropriés", poursuit le texte. La force de l'ONU, qui compte quelque 11.000 militaires, 1.700 policiers et près...
(RFI 06/09/17)
Le Conseil de sécurité de l’ONU a voté à l’unanimité ce mardi l’instauration d’un régime général de sanctions pour le Mali. A terme, les diplomates pourront donc décider de sanctionner par une interdiction de voyager ou un gel des avoirs les individus ou entités accusés d’entraver le processus de paix au point mort. C’est justement pour ressusciter l'accord de paix signé en 2015 et sérieusement menacé selon Paris, que l’ONU a adopté cette mesure. Censée être dissuasive, elle devrait permettre de sanctionner tous ceux qui violeraient le cessez-le-feu, qui s’attaqueraient aux forces maliennes et aux casques bleus
(Xinhua 06/09/17)
"Le train de la paix avance avec assurance...", a affirmé lundi le président Ibrahim Boubacar Kéita du Mali, qui a estimé que le processus de paix est sur la bonne voie malgré des atermoiements. Le chef de l’état a fait ces appréciations dans une interview accordée à la télévision et à la radio nationales maliennes (ORTM) à l’occasion du 4e anniversaire de son investiture comme président de la République. Interrogé sur d’éventuelles discussions avec djihadistes Iyad Ag Ghali (nord) et Amadou Kouffa (centre), comme recommandé par la Conférence d’entente nationale tenue à Bamako du 27 mars au 2 avril 2017, le chef de l’Etat a fait remarquer ces deux Maliens "se sont eux-mêmes exclus du dialogue en choisissant la voie...
(AFP 06/09/17)
Des experts en défense et sécurité ont suggéré mardi à Ouagadougou la mise en place d’un "plan Marshall" pour faire face aux défis sécuritaires dans la bande sahélo-saharienne, théâtre d'une série d'attaques jihadistes. Ouvert mardi en présence de l’ancien président ghanéen Jerry Rawlings, un colloque rassemble durant trois jours dans la capitale burkinabè des centaines de scientifiques, d’universitaires et de militaires venus d’une dizaine de pays africains et européens pour échanger sur leurs expériences et dégager des "pistes" contre les attentats et la criminalité transfrontalière. Notant les "insuffisances" chroniques des systèmes de défense et de sécurité
(BBC 06/09/17)
Il s'agit selon les quinze d'un message fort du conseil à l'endroit des parties maliennes en vue d'une relance de la mise en œuvre de l'accord de paix de 2015. Mais aucune personnalité, ni groupe ne sont encore visés. La Russie et l'Ethiopie ont émis des réserves quant à l'opportunité du texte, mais la France, auteur du document a fini par les convaincre surtout de son caractère dissuasif. La résolution adoptée à l'unanimité autorise la mise en place d'un régime de sanctions. Envoyant ainsi un message politique du conseil aux signataires de l'accord de paix en vue de donner un nouvel élan à sa mise œuvre, selon François Delattre, chef de la mission permanente de la France auprès des Nations...
(RFI 06/09/17)
C’est une nouvelle initiative pour la surveillance du Sahel et du Sahara. Un centre militaire spécial a été inauguré ce mardi dans une base de l'Otan située à Naples dans le sud de l'Italie. Un centre qui aura des missions multiples en ce qui concerne la Libye et les pays de la zone. Selon l'Otan, ce nouveau centre militaire « South Hub », ou le centre pour le sud, aura pour mission de surveiller les pays du Sahel et du Sahara en Afrique, spécialement la Libye. Il a également pour mission de contrôler les couloirs de transport aérien et maritime dans la zone. Il devra collecter des informations et des renseignements très précis. Il est donc question du déploiement par...
(Info-Matin 06/09/17)
Dédiés pour la même cause : la promotion de la bonne gouvernance financière, et partageant le même combat : la lutte contre la fraude, la délinquance financière sur toutes ces formes, l’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite (OCLEI) et la Cellule nationale de traitement des informations financières (CENTIF) ont décidé de faire chemin ensemble. Une rencontre d’échanges entre les deux structures a eu lieu dans ce sens. C’est au siège de l’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite sis à Hamdallaye Aci 2000 que la réunion s’est tenue, la semaine dernière, laquelle a vu la participation des membres des deux structures en présence de leurs présidents respectifs : Moumouni Guindo et le ministre Marimpa Samoura. La CENTIF a beaucoup...

Pages