| Africatime
Mercredi 29 Mars 2017
(L'Essor 16/03/17)
L’autorité intérimaire de la région étant installée, les défis restent nombreux: sécurité, développement de base, retour des réfugiés … Aventure. Le mot est pertinent pour apprécier à sa juste valeur un voyage sur Gao, la capitale de la 7è Région administrative de notre pays, plongé depuis 2012 dans une crise sans précédent. Heureusement, le Mali se relève et tente de recoudre le tissu social sauvagement déchiqueté par les rebelles et leurs alliés terroristes. Le parcours des 1240 km de route commence à la gare routière de Nour Transport à Sogoninko en Commune VI du District de Bamako. Cette compagnie reste fidèle à ce trajet que certains qualifient à juste titre de « route des mines ». En effet, le qualificatif...
(AFP 16/03/17)
"Nous sommes du désert, habitués à l'espace et au silence. Le désert, ça porte chance pour trouver une bonne inspiration et pour composer", résume Abdallah, guitariste des Tinariwen, les porte-drapeaux de la culture touareg de passage à Paris pour trois concerts à partir de samedi. Leur musique, un blues habité et profond, mêle le son ravageur de guitares électriques aux chants traditionnels du Sahara. En 30 ans de carrière, ils ont joué partout ou presque et sont devenus un symbole pour leur peuple installé entre le Sud de l'Algérie et le Nord-Mali. "Tinariwen, c'est le meilleur ambassadeur du Sahara à l'étranger. Même s'ils défendent leur identité et la langue tamasheq, leur musique parle à toutes les communautés de la région,...
(Africa Top sports 16/03/17)
Rebondissement dans la crise au sein de la famille du football malien. Alors qu’on croyait les esprits apaisés suite à l’annulation de la décision de dissolution de la Femafoot par le ministre des Sports, les employés de l’instance ont été priés ce jour de rentrer chez eux par des gendarmes. « Nous avons reçu la visite des policiers avec des huissiers qui nous demandaient de quitter le siège de la Femafoot sur ordre du ministre des Sports. Nous leur avons demandé s’ils avaient une décision de justice. Chose qu’ils n’avaient pas. Après ils nous ont présenté une décision administrative », rapporte le site Footmali qui reprend les propos d’un employé. Quelques heures auparavant, une note de la FIFA adressée au...
(RFI 15/03/17)
Après la grève des magistrats, après celle des greffiers et celle d'une catégorie de fonctionnaires des Affaires étrangères, une partie des enseignants est en grève, de même que le personnel de santé dans les structures sanitaires publiques est en grève illimitée depuis le 9 mars, sur tout le territoire national. Une grève de revendication très largement suivie. Dans l’enceinte de l’hôpital Gabriel Touré de Bamako, l'un des grévistes constate avec des journalistes que le mot d’ordre de grève illimitée est largement suivi. « Faites le tour. Vous verrez que, nulle part, devant aucun box de consultation, vous ne verrez une personne assise en attente. Tout est fermé ici », déclare-t-il. Un père de famille ne sait plus où donner de...
(Le Republicain (ml) 15/03/17)
La collaboration entre le Mali et la confédération Suisse se renforce et aura des nouvelles perspectives en faveur d’un Mali prospère et resplendissant. Telle est la vision de la nouvelle stratégie de la coopération Suisse au Mali entre 2017 et 2020. Un chantier qui a été développé lors d’un point de presse le jeudi 08 Mars 2017 au bureau de la coopération au Mali par l’ambassadeur Manuel Sager et Directeur général de la Direction du Développement et de la coopération. C’était en présence d’une belle brochette d’acteurs incontournables chargés de la mise en œuvre du programme comme l’ambassadeur de Suisse au Mali Mme Dagmar Schmidt Tartagli. Selon l’ambassadeur Manuel Sager, le Directeur général de la direction du développement et de...
(Le Republicain (ml) 15/03/17)
Affaire Assemblée nationale-Le Figaro du Mali / Le procès s’ouvre aujourd’hui au tribunal de la Commune I de Bamako / L’UNAJOM prône la voie du dialogue / Le RMDH invite l’Assemblée nationale à retirer sa plainte. En principe, c’est ce mercredi matin que le procès opposant l’Assemblée nationale du Mali au journal Le Figaro du Mali s’ouvre au tribunal de grande instance de la commune I du district de Bamako sis à Boulkassoumbougou. Au cours du mois de février dernier, trois plaintes (Assemblée nationale, Issaka Sidibé, président de l’Assemblée nationale et Djénébou Coulibaly, secrétaire à l’Assemblée nationale du Mali) ont été déposées auprès du tribunal de la commune I du district de Bamako contre le directeur de publication du journal...
(APA 15/03/17)
L’assemblée nationale du Mali a été privée d’électricité ont pendant quelques heures, hier lundi, pour non-paiement de facture, a appris APA mardi, de sources parlementaires. La mesure visait à obliger la deuxième institution du Mali à régler ses impayées à la compagnie d’électricité, Énergie du Mali (EDM). Ce fait insolite fait le buzz sur les réseaux sociaux. Chacun y va de ses commentaires : ‘’comment cela peut-il arriver’’, ‘’c’est la honte,’’ ‘’de qui se moque-t-on’’, peut-on lire sur Facebook. Plusieurs sources indiquent qu’il s’agit ‘’de factures impayés héritées de l’ancienne mandature’’, c'est-à-dire avant 2013. Mais des sources qui ont requis l’anonymat, ont estimé qu’il s’agit de factures récentes ‘’portant sur un montant de plus de 103 millions de FCFA.’’ Selon...
(RFI 15/03/17)
Le 2 mars dernier, le Touareg malien Iyad Ag Ghali est apparu sur une vidéo avec trois autres chefs jihadistes pour annoncer la création d'une nouvelle alliance, le «Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans». Est-ce le signe que les jihadistes du Nord-Mali gagnent du terrain ? Philippe Migaux enseigne à Sciences Po Paris et a publié il y a huit mois chez Plon «Le jihadisme - Le comprendre pour mieux le combattre».
(Le Republicain (ml) 15/03/17)
Depuis le jeudi 9 mars 2017, les établissements sanitaires sont en grève au Mali, à l’appel de leurs deux syndicats. Il s’agit du Syndicat National de la Santé, de l’Action Sociale et de la Promotion de la Famille (SNS-AS-PF) et la Fédération des Syndicats de la Santé et de l’Action sociale (FESYSAM). Et hier, mardi 14 mars 2017, le professeur Mamadi Kané, secrétaire général du Syndicat National de la Santé, de l’Action Sociale et de la Promotion de la Famille (SNS-AS-PF) a été formel sur le fait que le mot d’ordre de grève est bien suivi non seulement à Bamako, mais aussi à l’intérieur du pays. Selon les syndicalistes cette grève est illimitée jusqu’à la satisfaction de leurs doléances. Du...
(Info-Matin 14/03/17)
À peine trois mois de son engagement, lors de son discours du Nouvel An, le président de la république, Ibrahim Boubacar Keita, est en passe de concrétiser un de ses chantiers majeurs pour cette année 2017 : l’adoption d’une nouvelle constitution qui répond aux exigences de l’évolution de notre processus démocratique et de réalités socio-politiques du moment. Le projet de loi portant révision Constitutionnel a été adopté, vendredi dernier, par un conseil des ministres extraordinaire et transmis à l’Assemblée nationale pour examen et vote lors de la prochaine session extraordinaire. Quelles sont les grandes lignes du nouveau projet de loi ? Quels sont les changements, des innovations et les nouveautés par rapport à la constitution du 25 février 1992 ? Décryptage… La...
(Le Republicain (ml) 14/03/17)
Hier lundi 13 mars, une position de l’armée malienne a été attaquée dans la région de Gao, plus précisément à Fafa, cercle d’Ansongo. Le bilan provisoire, selon des sources sur place, est de quatre morts : deux militaires et deux civils. Cette nouvelle attaque intervient cinq jours après la revendication de l’attaque de Boulkeissi, près de la frontière du Burkina Faso, par la nouvelle formation jihadiste : le groupe de soutien à l’islam et aux musulmans dirigé par Iyad Ag Ghaly. Quatre morts dont deux civils et un blessé, c’est le bilan provisoire de l’attaque contre une unité de l’armée malienne à Fafa, une localité située à 200 kilomètres de la ville de Gao. Les assaillants, non encore identifiés, venus...
(L'indicateur Renouveau 14/03/17)
A l’issue d’une visite au Mali du 27 février au 8 mars, l’expert indépendant des Nations unies sur la situation des droits de l’Homme dans notre pays, Suliman Baldo, a souligné que les graves menaces sécuritaires au nord et au centre du Mali continuent à mettre les populations civiles en danger et à entraver leur accès aux services sociaux de base. “Un indicateur de cette insécurité grandissante est le nombre très élevé d’écoles fermées dans le Centre et le Nord du pays, risquant de priver de nombreux enfants de leurs droits à l’éducation”, a dit l’expert dans un communiqué de presse publié jeudi. M. Baldo a déploré la prolifération de postes de contrôle mis en place sur les axes routiers...
(Sahelien.com 14/03/17)
L’Energie du Mali (EDM) a coupé depuis hier, lundi 13 mars, l’électricité à l’Assemblée nationale du Mali, pour non payement de factures. « C’est vers 11h que nous avons procédé à la coupure. Donc depuis 11h hier jusque-là où je vous parle, ce n’est pas nous qui fournissons l’Assemblée en électricité », affirme Harouna Dembélé, gestionnaire de grand compte à l’EDM. A l’Assemblée on joue à cache-cache : « Il n’y a personne au bureau de la Commission énergie et mines pour vous répondre », répond la standardiste contactée par Sahelien.com. Mais une employée nous confirme « depuis hier à la mi-journée, ils ont mis les groupes électrogènes en marche ». 203.151.111 francs CFA, c’est le montant exact que l’Assemblée...
(Le Republicain (ml) 14/03/17)
Si un leader politique surprend le monde d’aujourd’hui, ce n’est ni le Président américain Donald Trump à travers ses décrets sur l’immigration, ni duPremier Ministre du britannique :Theresa Mayavec le Brexit, mais le roi Mohamed VI du Maroc. La première surprise,c’est suite au 28ème sommet de l'Union africaine à Addis-Abeba en Ethiopie, que le Royaume chérifien du Maroc a fait son retour spectaculaire au sein de la grande famille de l'organisation panafricaine : l’Union Africaine, trente-trois ans après son départ, pour marquer son désaccord sur le dossier du Sahara occidental. Ensuite, après plusieurs mois de tensions dans la région de Guerguerat, à l’extrême sud-ouest du Sahara occidental, Le royaume du Maroc a procédé, à un retrait unilatéral de la zone...
(Le Republicain (ml) 14/03/17)
Les attentes de la population en matière d’aide alimentaire sont nombreuses, à en croire Oumar Ibrahim Touré, le ministre Commissaire à la sécurité alimentaire. Lundi, 13 mars, il a laissé entendre que le Commissariat à la sécurité alimentaire est interpellé chaque jour au sujet de la gravité de la situation dans certaines parties du pays où existent des poches d’insécurité alimentaire. «Ces derniers temps, nous constatons une recrudescence de l’insécurité qui fragilise les efforts de normalisation entrepris par le gouvernement et ses partenaires », a regretté Oumar Ibrahim Touré lors de la cérémonie d’ouverture de la session du cadre harmonisé d’analyse et d’identification des populations en insécurité alimentaire au titre de la campagne agricole 2016-2017. Selon Fatma Said, la représentante...
(Procès-Verbal 14/03/17)
Dans le cadre de la célébration du 8 Mars, Journée Internationale de la Femme, les femmes du CNAS-Faso Hèrè ont organisé une conférence-débats afin de faire mieux connaître les idéaux du parti et de se prononcer sur l’état actuel du pays. La conférence a lieu à la Maison des Aînés de Bamako, sous la présidence de Soumana Sacko alias Zou, président du parti. Ce fut l’occasion pour l’ancien Premier ministre de pourfendre les Accords de paix d’Alger qui, selon lui, divisent notre pays. Il pense que la révision constitutionnelle en cours vise à adapter la loi fondamentale à ces Accords. Pour Soumana Sacko, de 2009 à nos jours, son parti s’est prononcé sur les questions brûlantes du moment, bien qu’il...
(Jeune Afrique 14/03/17)
Secrétaire général de la Fédération panafricaine des cinéastes (Fepaci) depuis mai 2013, le réalisateur Cheick Oumar Sissoko, 71 ans, qui fut ministre de la Culture du Mali (2002-2007), ne briguera pas un nouveau mandat de quatre ans. Il souhaite qu’une personnalité plus jeune prenne le relais lors de la prochaine réunion de l’organisation, qui doit se tenir en mai ou au plus tard en juin au Kenya. Ne doutant pas qu’il y aura des candidats, il compte pour sa part repasser derrière la caméra. D’ici là, celui qui a « réveillé » cette fédération aura pu, dit-il, mener à bien les projets qui lui tenaient à cœur. Un legs important Ainsi devrait être annoncé à la veille du festival de...
(AFP 13/03/17)
Deux soldats maliens et deux civils ont été tués lundi dans le nord du Mali, près du Niger, au cours d'une attaque menée par des jihadistes présumés, selon une source sécuritaire et le ministère de la Défense. L'attaque a été perpétrée lundi par des "assaillants armés" dans les environs du village de Fafa, près de la frontière avec le Niger, a affirmé la source sécuritaire jointe par l'AFP depuis Ansongo, proche de la zone concernée. "Nous avons malheureusement perdu deux hommes. Deux civils ont été tués également. Deux véhicules de l'armée ont également (été) emportés" par les assaillants, a ajouté la même source selon laquelle "ce sont des jihadistes qui agissent de la sorte". Le bilan de l'attaque a été...
(Le Republicain (ml) 13/03/17)
L’Assemblée nationale du Mali a été convoquée en session extraordinaire à partir du 11 mars 2017 par le gouvernement, pour adopter un projet de loi relatif à la révision de la Constitution du 25 février 1992. Ainsi, c’était la raison du Conseil des Ministres réuni en session extraordinaire, le vendredi, 10 mars 2017 dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la présidence du Président de la République, Ibrahim Boubacar KEÏTA. Suite à cette décision gouvernementale, la conférence des présidents se tiendra en début de semaine afin de convoquer la séance plénière qui débattra de ce projet de loi sur la révision constitutionnelle. Cette réforme constitutionnelle suscite des réserves, et intrigue les Maliens, quant à son objet et...
(L'indicateur Renouveau 13/03/17)
Qu’est-ce qui fait courir tant les responsables de l’ex-rébellion ? Telle est la question qui revient dans les débats après l’audience accordée par le chef de l’Etat tchadien à Bilal Ag Achérif du MNLA. La polémique enfle. Adepte de la propagande, le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) fait les yeux doux au président du Tchad, Idriss Deby Itno. Vendredi dernier à la grande surprise de tous, le Mouvement a publié un communiqué sur l’audience que Deby a accordée à Bilal Ag Achérif en sa qualité de secrétaire général du MNLA.

Pages