Dimanche 28 Mai 2017
(Agence Ecofin 16/05/17)
Les autorités parlent d’un accord historique à la signature de cette convention judiciaire à Niamey hier jeudi. Le but est de renforcer la sécurité et le contrôle aux frontières par le partage d’information, l’inculpation des terroristes et trafiquants transfrontaliers. Par cette convention, les frontières physiques entre les trois pays n’existent plus en matière judiciaire, selon le ministre nigérien de la Justice, Marou Amadou (photo) pour qui l’entraide sera totale : « Si nous pouvons faire extrader un détenu là où on peut mieux le juger, là où on a plus d’information, c’est déjà bien. S’il y a des avis de condamnation, on sait qui séjourne dans quel pays, les échanges de casiers judiciaires ». « Concrètement aujourd’hui, nous irons plus...
(L'Essor 16/05/17)
Suite au blocage sur l’application de la grille plafond 3000 et plancher 1368, le Syndicat national des enseignants du supérieur (SYNESUP) a déclenché une grève illimitée qui dure depuis près d’un mois et demi. Depuis cette date, le gouvernement multiplie les contacts afin de trouver une solution durable et définitive à cette fièvre pour le bonheur de l’éducation malienne. Dans cette optique et à cette fin, l’exécutif a sollicité et obtenu des grévistes une réouverture des négociations qui ont débuté hier à 17 heures. En prélude à ces négociations qui s’annoncent rudes, mais qui, l’on espère, seront les dernières, le Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga a reçu, à sa demande, une petite délégation conduite par le Secrétaire général du SYNESUP,...
(Sud Quotidien 16/05/17)
Le Directeur général du port autonome de Dakar, Cheikh Kanté, a reçu hier, lundi 15 mai, le Ministre malien des transports, Me Baber Gano, en visite de travail à Dakar. Au cours de cette rencontre, le ministre malien a fait la demande, par de la volonté de son pays, de disposer d’un parking plus étendu pour les camions maliens au niveau du port de Dakar. En visite de travail au Sénégal, le Ministre malien des transports, Me Baber Gano, a rencontré le directeur général du port autonome de Dakar hier, lundi 15 mai. Profitant de cette occasion, il a émis le souhait de voir les camions maliens disposer d’un parking plus grand dans l’enceinte du port de Dakar. «Aujourd’hui, nous...
(Studio Tamani 16/05/17)
15 mai 2015- 15 mai 2017, cela fait deux ans jour pour jour que l'Accord pour la paix et la réconciliation a été signé. Elle intervient à un moment où le processus fait face à plusieurs difficultés, notamment la recrudescence d'attaques terroristes au Nord et au Centre du pays. Toutefois, malgré ces difficultés les différentes parties signataires saluent «des progrès notables» dans sa mise en œuvre. La mise en œuvre de l’accord d’Alger a permis entre autres l’installation des autorités intérimaires, l’opérationnalisation du Mécanisme de coordination, MOC, le comité national du reforme du secteur de la sécurité. A ces avancées s’ajoute également l’organisation de la Conférence d’entente nationale qui a regroupé à Bamako plus de 300 participants. Aussi, le dépôt...
(Le Republicain (ml) 16/05/17)
Le Pavillon des sports du Stade omnisport Modibo Kéïta de Bamako a abrité du 13 au 14 mai 2017, le 2ème congrès ordinaire du parti Convergence pour le Développement du Mali (CODEM). Au cours des travaux, les congressistes ont procédé à la présentation et l’adoption des rapports financiers et la mise en place d’un nouveau Bureau Nationale de 79 membres. Sans grande surprise, Housseïni Amion Guindo a été reconduit à la tête du parti. Il a déclaré que malgré le fait que la CODEM jouera le jeu de la majorité présidentielle jusqu’au bout, il tirera toutes les conséquences, tous les enseignements de sa participation cette majorité. Le parti a ainsi décidé de discuter de sa candidature aux élections présidentielles de...
(Burkina24 16/05/17)
Un soldat burkinabè a été légèrement blessé dans une attaque à Tombouctou qui a visé le camp de la MINUSMA. Un camp de la MINUSMA à Tombouctou, qui abrite plusieurs contingents dont celui burkinabè, a été visé par des tirs d’obus ce 15 mai 2017, annonce l’état-major général des armées dans un communiqué. Un soldat du bataillon Badenya 5 a été blessé « légèrement » et a été pris en charge, selon l’état-major. Le Burkina participe, à travers l’envoi régulier de contingents, à la pacification et à la sécurisation du Nord Mali à travers la mission onusienne.
(AFP 15/05/17)
Le nouveau chef de l’État français Emmanuel Macron se rendra "jeudi ou vendredi" auprès des troupes françaises au Mali, a-t-on appris lundi dans son entourage. Emmanuel Macron avait annoncé dès son élection qu'il effectuerait rapidement une visite auprès des troupes françaises engagées sur une opération extérieure. M. Macron, qui a remonté l'avenue des Champs-Élysées dimanche après la passation de pouvoirs à bord d'un véhicule militaire, s'était aussi rendu auprès de soldats grièvement blessés à l'hôpital militaire Percy à Clamart (Hauts-de-Seine). Il s'était notamment entretenu avec deux soldats blessés au Mali.
(AFP 15/05/17)
Des employés maliens du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) ont été enlevés dimanche soir dans la région de Mopti (centre) par des jihadistes présumés, a appris lundi l'AFP de sources concordantes. "Dimanche nuit, cinq travailleurs maliens du CICR ont été enlevés à Toguere Coumbe par des hommes armés. La femme du groupe a été immédiatement libérée. Les autres sont partis avec les ravisseurs, qui sont probablement des islamistes", a indiqué à l'AFP une source sécuritaire malienne. "Des collègues du CICR Mali et de la Croix-Rouge malienne ont été enlevés dans le cercle de Ténénkou, région de Mopti, le dimanche 14 mai 2017 aux environs de 19H00" (locales et GMT), a annoncé le bureau du CICR au Mali sur sa...
(L'Essor 15/05/17)
Ibrahim Boubacar Keita a soutenu que la situation particulière des réfugiés interpelle la conscience humaine et exige d’accentuer notre attention sur la dignité de l’homme Le 17è Forum de Doha s’est ouvert hier au Sheraton hôtel de la capitale du Qatar. Véritable opportunité d’échanges, entre dirigeants des pays, notamment chefs d’Etat, ministres, experts, universitaires, hommes politiques et d’affaires et acteurs de la société civile, la rencontre aborde les grandes questions de développement et de stabilité dans le monde. La cérémonie d’ouverture a été présidée par l’émir du Qatar, Sheihk Tamim Bin Hamad Al Thani, en présence du chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Keïta, accompagné de son épouse, Mme Keita Aminata Maïga, et du ministre de la Solidarité et de l’Action...
(L'Essor 15/05/17)
Le directeur adjoint du Fonds monétaire international Afrique, Roger Nord a été reçu en audience vendredi dernier, par le Premier ministre, Abdoulaye Idrissa Maïga. Il était accompagné pour la circonstance du ministre de l’Economie et des Finances, Boubou Cissé. A sa sortie d’audience il a expliqué à la presse qu’avec le Premier ministre, il a évoqué la situation économique du Mali et la mise en œuvre du programme appuyé par le FMI. Il a aussi saisi l’opportunité pour féliciter le chef du gouvernement pour la bonne mise en œuvre du programme économique. En effet, la croissance au Mali se maintient à un niveau adéquat voire rigoureux et est estimée à environ 6%, a-t-il indiqué. La mise en œuvre du programme...
(22 Septembre 15/05/17)
La Convention de la Majorité Présidentielle entend ainsi apporter un soutien lisible et visible au chef de l’Etat et à l’action gouvernementale. Seulement 45 jours après la tenue de ses premières assises des 25 et 26 mars dernier, les partis membres de la Convention de la Majorité présidentielle (CMP) étaient encore en conclave les 13 et 14 mai au stade du 26 mars. Ces 2èmes assises de la CMP portaient essentiellement sur la réflexion autour de deux thématiques d’intérêt national à savoir : le projet de Réforme constitutionnelle et le Processus électoral. Sous la présidence de Dr Bokari Tréta, président de CMP, ces assises ont regroupé, outre le président des partis membres de la CMP, des ministres et élus de...
(Les Echos (ml) 15/05/17)
Dramane Dembélé, candidat Adéma à la présidentielle de 2012, vice-président du parti et ancien ministre s’exprime ! En effet, depuis des années, il a évité des thèmes comme les « dossiers judiciaires », les raisons qui l’ont fait basculer l’Adéma dans le camp IBK, et sa position sur les élections de 2018. Les Echos : Etes-vous milliardaire ? Dramane Dembélé : Je ne suis pas un milliardaire. Je n’ai jamais été dans l’accumulation personnelle. Les Echos : Oui, mais, vous êtes tout de même riche ! Où et comment avez-vous eu votre argent ? D.D : Je comprends cette perception sociale sur une personne qui travaille dans le secteur de l’or et du diamant qui est synonyme de richesse. Ma...
(France 24 15/05/17)
Alors qu'Emmanuel Macron vient d'être investi Président de la République française ce dimanche 14 mai, le ministre malien des Affaires étrangères fait le bilan du quinquennat de François Hollande. Abdoulaye Diop énumère également les attentes de son pays vis-à-vis du nouveau locataire de l’Élysée. Quel bilan pour François Hollande ? “Ce que nous retenons au Mali c’est le fort engagement de François Hollande dans le pays. Nous-nous souviendrons toujours de ce 11 janvier où il a pris cette décision très difficile d’engager les forces françaises pour stopper l’avancée des groupes terroristes sur Bamako. Ce qui vaut au pays d’être là aujourd’hui [...] Nos relations avec la France ont atteint un niveau jamais égalé”, s’enthousiasme Abdoulaye Diop. Quant au rapport du...
(L'Essor 15/05/17)
Les textes votés portent sur l’agriculture, l’électricité, l’eau et la statistique. L’Assemblée nationale a voté, jeudi dernier, une série de textes d’une importance capitale. C’est avec 95 voix pour, 0 contre et 0 abstention que les députés ont adopté le projet de loi portant ratification de l’Ordonnance n°2017-007/P-RM du 21 février 2017 autorisant la ratification de l’accord de prêt, signé à Bamako le 20 décembre 2016, entre le gouvernement et l’Association internationale de développement (IDA), pour le financement du projet d’appui à la compétitivité agro-industrielle au Mali (PACAM). C’est avec le même nombre de voix que les élus de la nation ont donné leur onction au projet de loi portant ratification de l’Ordonnance n° 2016-022/P-RM du 05 septembre 2016 autorisant...
(Procès-Verbal 15/05/17)
Au ministère de l’agriculture, une dizaine de véhicules ont disparu dans la nature. Quelques semaines après leur passation de service, le ministre Nango Dembélé constate la disparition des véhicules qui appartiennent au cabinet du ministre et à certains projets dont ceux du PCDA. Interrogé, le chef parc Auto du département, Moussa Boncana, n’arrive pas donner des explications convaincantes à la hiérarchie. Par décision n°121 du 2 Mai 2017, le ministre Dembélé le limoge et le remplace par le nommé Marwane Lahaou Sow, celui-là même qui avait auparavant été limogé par le ministre précédent: Kassoum Dénon. Selon nos sources, un véhicule a été retrouvé suite à d’actives recherches. Quelques autres ont été reformées et cédées à des fonctionnaires mais plusieurs véhicules...
(RFI 14/05/17)
Au Mali, le président des autorités intérimaires de Kidal, Hassan Ag Fagaga, a fait une sortie très remarquée dans une interview au journal hebdomadaire français Jeune Afrique, notamment avec des propos sur la charia et sur les combats menés par le chef terroriste Iyad Ag Ghali. RFI l’a interrogé. Investi président des autorités intérimaires de la ville de Kidal, Hassan Ag Fagaga est censé chapeauter l'organisation des futures élections. Dans une récente interview, il expliquait que le chef terroriste Iyad Ag Ghali se battait pour la charia et que c'était une cause noble, même s'il n’approuve pas les méthodes employées pour y parvenir. Selon lui, la charia doit bel et bien être appliquée au Mali, mais en discutant avec les...
(APA 13/05/17)
Le gouvernement malien a créé une mission d’appui à la réconciliation nationale, a appris vendredi APA du ministre de la réconciliation, Mohamed Ag Erlaf. Cette structure a pour objectif d’insuffler une nouvelle dynamique au processus de paix et de réconciliation en cours dans le pays. L’annonce de la création de structure a été faite en présence des partenaires techniques et financiers du Mali. ‘’La commission d’appui à la réconciliation nationale sera chargée de mener des études et recherches, de produire des outils en matière de gestion et prévention des conflits’’, a déclaré le ministre de la réconciliation Mohamed Ag Erlaf.
(RFI 13/05/17)
Dans une lettre ouverte à Emmanuel Macron, l'association des Amis de Ghislaine Dupont et Claude Verlon demande au président élu de se saisir sérieusement du dossier sur l'assassinat de nos confrères à Kidal. « Vérité et justice » sur l'assassinat de Ghislaine Dupont et Claude Verlon. Pour les proches de nos deux confrères tués au Mali, Emmanuel Macron doit faire en sorte que l'enquête s'accélère, que tous les témoins concernés par l'affaire soient interrogés et que les coupables soient capturés vivants, jugés et condamnés. L'association des Amis de Ghislaine Dupont et Claude Verlon demande à Emmanuel Macron d'honorer la parole de François Hollande qui, le 26 avril dernier, a répété aux familles que tout serait entrepris pour que la vérité...
(AFP 12/05/17)
Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a annoncé vendredi la reprise de ses activités dans la région de Kidal, fief de l'ex-rébellion dans le nord-est du Mali, interrompues pendant plus de deux semaines, pour raisons de sécurité. Le CICR avait annoncé le 24 avril sa décision de "suspendre temporairement toutes les activités de la sous-délégation de Kidal", une des cinq régions administratives du nord du pays, à la suite d'un cambriolage, le deuxième en moins de trois mois, signe d'un "problème général de sécurité dans l'environnement de Kidal". "Après avoir obtenu les garanties de sécurité nécessaires pour le personnel et les biens du CICR auprès des autorités et des leaders de la région, nous avons décidé de reprendre nos...
(Jeune Afrique 12/05/17)
Après une mission de contrôle de dix jours au Mali qui s'est révélée satisfaisante, le FMI a décidé d'étendre son programme d'aide au pays sur une année supplémentaire. « La mission du FMI et les autorités sont parvenues à un accord préliminaire qui permettra de recommander au Conseil d’administration […] la prorogation d’une année du programme [d’aide] », a déclaré jeudi 11 mai Boriana Yontcheva, directrice de la mission en question, dans un communiqué. Celle-ci était au Mali du 2 au 12 mai 2017 afin de mener des audits autour du programme économique et social du gouvernement, dans le cadre de l’accord au titre de la facilité élargie de crédit (FEC) du FMI datant de décembre 2013. Des performances «...

Pages