| Africatime
Mercredi 29 Mars 2017
(AFP 18/03/17)
Un chef militaire d'un groupe armé pro-gouvernemental malien a été tué par des inconnus à Ménaka, dans le nord-est du Mali, et deux suspects ont ensuite été arrêtés, a appris vendredi l'AFP de sources concordantes. "Almadi Ag Lengach, chef militaire du Gatia (Groupe d'autodéfense touareg Imghad et alliés) à Ménaka a été assassiné à son domicile par des hommes armés qui ont pris la fuite", dans la nuit de jeudi à vendredi, a déclaré à l'AFP Mohamed Ag Ouleg, un combattant de cette organisation dans cette ville. Le Gatia est un des signataires de l'accord de paix de mai-juin 2015 entre le gouvernement malien
(RFI 18/03/17)
C'est une information que vous révèlent RFI et l'AFP : Marine Le Pen se rendra au Tchad la semaine prochaine. Elle ira rencontrer les forces françaises de Barkhane à Ndjamena, entre le 21 et le 22 mars prochains. Pierre Firtion, avec AFP Après Emmanuel Macron et Francois Fillon, c'est donc au tour de la candidate du Front National d'aller rencontrer les soldats français basés sur le continent. Selon les informations recueillies par RFI et l'Agence France Presse (AFP) auprès du ministère de la Défense et du Front national, Marine Le Pen se rendra à ...
(RFI 18/03/17)
Dans la nuit de jeudi à vendredi dans la localité de Ménaka, dans le nord du Mali, des assaillants non encore identifiés ont assassiné le chef militaire local du Gatia (Groupe autodéfense Imghad et alliés). Dans cette ville récemment érigée en chef-lieu d'une nouvelle région administrative et dans sa périphérie, quelles sont les forces en présence. Almadi Ag Lengach était à son domicile situé au nord de la ville de Ménaka. Pour éviter ses gardes du corps en faction devant sa maison, les assaillants auraient escaladé le mur avant de tirer sur lui à bout portant, dans la nuit de jeudi à vendredi. Le chef militaire local du Gatia, groupe des Touaregs de la tribu des Imghad et alliés, est...
(RFI 18/03/17)
La Fédération internationale de football (Fifa) suspend le Mali pour ingérence politique. Les problèmes au sein de la Femafoot, la Fédération malienne de football, gangrène le monde du sport. Le ministre des Sports a donc décidé d'y mettre fin en annonçant sa dissolution. Les bureaux de la Fédération malienne de football (Femafoot) sont cadenassés. Il y a quelques jours, c'est la police qui est venue expulser les occupants du bâtiment, après l'annonce de la dissolution du bureau par le ministre des Sports. Une dissolution qui va à l'encontre des règles de la Fifa, qui estime qu'il s'agit d'une ingérence politique. Le Mali est donc exclu de toutes les compétitions internationales à venir. Mais pour certains dirigeants du football malien, comme...
(RFI 17/03/17)
Au Mali, un chef local du Gatia (le groupe armé de la tribu des touaregs Imerades et alliés) a été tué dans la nuit du jeudi 16 au vendredi 17 mars dans le quartier nord de Menaka, par des hommes armés. L'identité des assaillants n'est pas encore connue et le meurtre n'a pas encore été revendiqué. Almadi Ag Lengach, par ailleurs chef militaire local de la plateforme (composée des groupes progouvernementaux), était l'un des piliers de la sécurisation de Menaka.
(RFI 17/03/17)
Au Mali, une opération des forces françaises Barkhane vient de s'achever dans la région de Kidal. Les militaires ont mis la main sur un important arsenal de guerre qu'ils ont fait exploser sur place. Après dix jours de fouilles intensives, les soldats du groupement tactique désert Korrigan ont mis à jour plusieurs caches d'armes dans la région de Kidal. Plus de quarante tubes lance-roquettes, 5 000 munitions et une demi-douzaine d'obus de mortiers ont été retrouvés. Les militaires français de l’opération Barkhane ont tout fait exploser sur place. L'origine de cet arsenal n'est pas encore connue, mais Barkhane précise qu’« il y avait des armes et des munitions presque neuves et d'autres plus anciennes ». Des experts en balistique étudient...
(AFP 17/03/17)
La Fifa a suspendu la Fédération malienne de football (Femafoot), estimant que le pouvoir politique a fait preuve d'ingérence en limogeant ses dirigeants le 8 mars, selon un communiqué de la Fédération internationale jeudi. "La Fifa a été mise au courant des décisions du Ministre des Sports qui dissolvent le Comité Exécutif de la Femafoot (...) Dans ces circonstances, le Bureau du Conseil a décidé de suspendre la Femafoot avec effet immédiat" indique le communiqué dont l'AFP a eu copie. "Par conséquent, la Femafoot perd tous ses droits de membre (...) Cela signifie aussi qu’aucune des équipes représentatives et aucun des clubs affiliés de la Femafoot...
(Le Monde 17/03/17)
D’importantes caches d’armes ont été neutralisées lors d’une opération militaire menée par les forces françaises « Barkhane » dans l’extrême nord du pays. Dans l’immensité de l’Adrar des Ifoghas – l’un des plus gros massifs montagneux du Sahara –, les soldats français progressent difficilement sous un soleil de plomb. La saison sèche est bien installée et les températures avoisinent les 45 °C. C’est là que plus de 450 militaires et 110 véhicules blindés, appuyés par trois hélicoptères, ont poursuivi des actions engagées en décembre 2016 sur la base de « renseignements obtenus par le biais de la population », détaille, à Bamako, le lieutenant-colonel Philippe, porte-parole de la force « Barkhane ». Dans cette partie quasi désertique du Mali, de...
(Le Republicain (ml) 17/03/17)
Hier, jeudi 16 mars 2017, la porte-parole de la Minusma (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali), Radhia Achouri était face à la presse pour évoquer les différentes activités réalisées récemment par la mission Onusienne au Mali. Au cours de ce point de presse hebdomadaire, Radhia Achouri a fait savoir que les travaux de la 16ème session du comité de suivi de l’accord pour la paix se dérouleront au CRES de Badalabougou (Bamako), les 27 et 28 mars 2017. Par ailleurs, elle a signalé que le Secrétaire général adjoint pour les opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous, effectuera une visite au Mali à la fin de cette semaine. Après avoir mis l’accent sur le...
(Le Prétoire 17/03/17)
Très bientôt 2018, et rien n’est encore clair au niveau des principales formations politiques concernant les candidats des uns et des autres. A l’embarras du choix déjà perceptible chez bon nombre de citoyens, s’ajoute désormais la confusion née des dissensions internes à certaines formations politiques sur fond de guerre de leadership et de divergence d’intérêts. Notamment à l’Adema et au RPM. Au sein de ces deux formations politiques, tous les coups sont permis. Si certains responsables du parti au pouvoir souhaitent le maintien de la candidature du Président IBK, d’autres par contre sont dans le doute quant à un second mandat de leur mentor. Toute chose qui anime les causeries ces temps-ci au sein de cette formation politique. Pour l’heure,...
(L'Essor 17/03/17)
Le bureau du comité a été officiellement installé hier jeudi par le ministre des Sports, Housseïni Amion Guindo. La cérémonie de remise de la lettre de mission s’est déroulée au stade Ouezzin Coulibaly et l’équipe de Sidi Diallo a un an pour remettre le football national sur les rails. Le Comité de normalisation (CONOR) du football est donc opérationnel. La nouvelle instance chargée de diriger le football national pendant un an a reçu sa lettre de mission hier des mains du ministre des Sports, Housseïni Amion Guindo. La cérémonie s’est déroulée au stade Ouezzin Coulibaly, en présence d’une belle brochette de personnalités dont le président du CONOR, Sidi Diallo, le premier responsable du Conseil national de la jeunesse du Mali...
(Le Republicain (ml) 17/03/17)
Au Mali, le vendredi 10 mars dernier, le Conseil des Ministres extraordinaire a adopté un projet de loi portant révision de la Constitution du 25 février 1992. Le dit projet de loi, en plus d’autres innovations majeures, fait référence dans son préambule à la Charte de Kuru Kan Fuga ou Charte du Mandé adopté en 1236 pour valoriser le patrimoine culturel et historique du Mali. La mention de cette charte dans la nouvelle mouture de la loi fondamentale soumise à l’appréciation de l’Assemblée suscite grand débat au Mali. Chacun y va de son commentaire. Mais que dit réellement la charte de Kuru Kan Fuga ? Nous vous proposons de lire l’intégralité de cette charte qui fait polémique aujourd’hui au Mali...
(France Info 17/03/17)
Une cérémonie militaire s'est déroulée tôt ce matin dans la cour du quartier Ruty à Besançon. L'état major de la 1ère division envoie 40 soldats au Tchad. 20 hommes partiront le 25 mars, 20 autres le 31 mars. D'autres militaires bisontins déjà sur place vont rentrer. La 1ère division de Besançon est à la tête pendant un an de l'opération Barkhane. Une opération où 4000 militaires sont déployés. Le poste de commandement inter-armées qui regroupe 300 personnes est installé à N'Djamena au Tchad. Les militaires bisontins partent pour une mission de six mois. L'opération Barkhane menée par l'armée française vise à lutter contre les groupes armés djihadistes salafistes dans toute la région du Sahel. Lancée en août 2014, elle a...
(Studio Tamani 16/03/17)
Huit présumés djihadistes à bord d'une voiture ont été arrêtés lundi dernier par l'opération Barkhane à Foum El Aba dans la région de Taoudeni. Les présumés djihadistes qui auraient tous reconnu être en lien avec Aqmi ont été acheminés à Tombouctou. Les soldats français ont arrêté dans un premier temps sept djihadistes alors qu’ils étaient à bord de leur voiture près de Foum El Alba, dans le grand nord du pays. Tous ont affirmé qu’ils appartenaient à Al Qaida au Maghreb islamique. Selon une source locale, un autre djihadiste sur une moto a aussi été arrêté par la même patrouille de Barkhane toujours dans le nord.
(RFI 16/03/17)
Toujours sans nouvelles d'une religieuse colombienne enlevée le 7 février dernier dans le sud du Mali. Deux enquêteurs colombiens sont arrivés, ce mercredi 15 mars au Mali. Au même moment, l'Eglise catholique malienne prend des initiatives pour qu'on n'oublie par soeur Gloria. A Sikasso, chef-lieu de la région malienne où la religieuse colombienne a été enlevée, l’Eglise catholique a terminé ce mercredi 15 mars une neuvaine – neuf jours de prière – pour qu’on retrouve sœur Gloria. Au même moment, différentes paroisses maliennes ont déclenché une campagne médiatique.
(AFP 16/03/17)
Les hôpitaux publics du Mali restaient paralysés mercredi par une grève déclenchée le 9 mars par les personnels de santé revendiquant notamment une revalorisation de salaires, selon des sources syndicales, des témoins et un journaliste de l'AFP. Le mouvement concerne l'ensemble des personnels de santé du secteur public, dont les médecins et les infirmiers, et affecte le fonctionnement des hôpitaux publics et des centres publics de santé à Bamako et dans plusieurs villes en province, d'après ces sources. Dans la capitale, les consultations étaient à l'arrêt mercredi à l'Hôpital Gabriel-Touré...
(Paris-Match 16/03/17)
Trois ans après la fin de l’opération Serval au Mali, l’armée française sert toujours de bouclier entre les rebelles touareg, les terroristes islamistes et le régime de Bamako. Quand la vie ne tient qu’à un fil… il ne faut pas marcher dessus. Le jeune soldat avance à petits pas sur le sable chaud, qu’il balaie de son détecteur de métaux. Son véhicule blindé le suit, toutes antennes déployées pour brouiller les détonateurs. Car l’ennemi utilise désormais des téléphones mobiles ou des télécommandes autonomes. La menace évolue, les techniques aussi. « Cela peut prendre une heure ou toute une journée », dit le commandant Patrick, qui observe de loin ce « check génie ». Cette portion de route est un « point de passage obligé » où...
(L'Essor 16/03/17)
Le vent frais qui soufflait ce mercredi matin trahissait de loin la canicule qui a secoué les Bamakois ces derniers jours. C’est dans ce doux climat que s’est ouvert, au tribunal de la Commune I, le procès pour «diffamation et atteinte à l’honneur et à la dignité» intenté par l’Assemblée nationale contre le directeur de publication du journal « Le Figaro du Mali », Amy Baba Cissé. Un procès qualifié d’historique en raison de l’importance des personnes mises en cause. Pour cela, un dispositif sécuritaire impressionnant a été mis en place à l’extérieur comme à l’intérieur du palais de justice. Après l’ouverture de l’audience, le juge Emanuel Dakho, qui présidait la séance, a demandé aux deux parties et à leurs...
(Le Republicain (ml) 16/03/17)
Procès Assemblée Nationale contre le Figaro du Mali : L’audience reprend le 22 mars 2017 après le paiement de 3 200 000 FCFA par les plaignants. Hier, mercredi 15 mars 2017, le procès opposant l’Assemblée nationale du Mali au journal Le Figaro du Mali a démarré au tribunal de grande instance de la commune I du district de Bamako. L’audience avait pour but de fixer le montant des consignations à payer par les plaignants qui sont aux nombres de trois, à savoir, l’Assemblée nationale, Issaka Sidibé, président de l’Assemblée nationale et Mme Konaté Djénébou Coulibaly, secrétaire à l’Assemblée nationale du Mali. Au moment où les avocats de la partie civile, à l’image de Me Maliki Djibrilla, demandaient 15 000 FCFA...
(Le Republicain (ml) 16/03/17)
Les responsables de la Coopérative des Aviculteurs du Mali (CAMA) étaient devant la presse, le mardi 14 mars 2017 à la maison de la presse, afin de dénoncer l’importation frauduleuse de la viande de volailles au Mali. Selon eux, cette fraude a des multiples conséquences sur l’économie malienne et la santé des Maliens. « C’est une énorme perte pour l’Etat et les aviculteurs maliens. Les pertes s’élèvent, mensuellement, à 1 007 075 000 FCFA. Et, par an, elles s’élèveront à 12 084 900 000 FCFA. Elles constituent une concurrence déloyale aux producteurs locaux. Nous demandons au gouvernement de ne pas reculer face aux bandits qui veulent détruire l’industrie malienne», a expliqué Cheikna Labass Haïdara, le président de la Coopérative des...

Pages