Dimanche 24 Septembre 2017
(Le Republicain (ml) 15/09/17)
A Bamako, rectifier des erreurs ou obtenir sa carte NINA (Numéro d’Identification Nationale) relève d’un véritable parcours de combattant. Des citoyens enrôlés depuis 2010, dans le cadre du RAVEC, courent encore derrière le précieux sésame. Ce sont des longues files d’attente qui se forment quotidiennement dans les différentes mairies de la capitale où sont installées des équipes pour enrôlement. Et tous ceux dont les cartes sont sorties avec des erreurs sont obligés de se rendre à la mairie de Korofina (Commune I du district de Bamako) pour rectification moyennant la somme de 10 000 FCFA. Nous sommes le mercredi 13 septembre 2017. Il est 9 heures. L’intérieur de la mairie de Korofina grouille de monde. On constate un attroupement autour...
(AFP 14/09/17)
La force française Barkhane a tué deux jihadistes présumés lors d'un accrochage le 8 septembre au Mali, au sud-ouest de Gao, a annoncé jeudi l'état-major des armées françaises. "Le recoupement de différents indices a permis l'identification de campements de groupes armés terroristes" à Ndaki, près de la frontière avec le Burkina Faso, a déclaré le colonel Patrik Steiger lors du point de presse hebdomadaire de la Défense. Une opération a été déclenchée le 8 septembre au lever du jour avec des hélicoptères d'attaque Tigre et des groupes de commandos montagne et parachutistes héliportés, appuyés par des Mirage 2000 et des drones Reaper de renseignement, a ajouté le porte-parole de l'état-major. "Les commandos ont été pris à partie, ont riposté, tuant...
(RFI 14/09/17)
Après avoir reçu le président mauritanien à Bamako lundi 11 septembre, Ibrahim Boubacar Keïta boucle ce jeudi 14 septembre une mini-tournée dans les autres pays du G5 Sahel, le Tchad, le Niger et le Burkina. Le président en exercice du G5 y a rencontré ses homologues pour discuter de la mise en place concrète de la force conjointe anti-terroriste, en amont de l'Assemblée générale des Nations unies qui accueille la semaine prochaine les chefs d'Etat et de gouvernement. Une mini-tournée d'autant plus importante que le suspense...
(Agence Ecofin 14/09/17)
(Agence Ecofin) - C’est après avoir reçu son homologue de la Mauritanie, lundi à Bamako, que le Chef de l’Etat malien s’est déplacé mardi à N’Djamena au Tchad, avant d’atterrir mercredi à Niamey. Cette mini-tournée d’IBK dans les pays membres du G5 Sahel, s’effectue avant l’Assemblée générale des Nations Unies prévue dans quelques jours et au cours de laquelle la question du financement, ainsi que le mandat octroyé à la force du G5 Sahel, seront abordés. A Niamey, les deux Chefs d’Etat ont présidé une conférence de presse conjointe, lors de laquelle le Président Ibrahim Boubacar Keïta a indiqué qu’il est au Niger, « en tant que Chef de l’Etat d’un pays ayant un problème commun : le terrorisme »,...
(Xinhua 14/09/17)
NIAMEY, (Xinhua) -- Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta est arrivé mercredi dans la capitale nigérienne Niamey, dans le cadre d'une tournée axée sur la lutte contre le terrorisme dans le Sahel. Il a été accueilli à l'aéroport international Diori Hamani de Niamey par son homologue nigérien Mahamadou Issoufoi avant d'être salué par les différentes hautes personnalités du pays et les autres corps constitués. Avant Niamey, le chef de l'Etat malien était à N'Djamena, du Tchad. Cette tournée, selon des sources proches du dossier, serait essentiellement consacrée à la participation de tous les pays membres de G5 Sahel aux futures opérations militaires contre le terrorisme. La force G5 du Sahel est créée par la Mauritanie, le Mali, le Tchad, le...
(Journal du Mali 14/09/17)
La XXeme Session du Comité de Suivi de l’Accord s’est tenue le lundi 11 septembre 2017 à l’ex CRES de Badalabougou à 15 heures. Dirigée par son Président Ahmed Boutache, la session a enregistré la participation des représentants de la plateforme, de la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA), des membres de la médiation internationale et de plusieurs membres du gouvernement dont ceux de la réconciliation et de la défense. A l’ordre du projet d’ordre du jour de cette 20ème session, l’adoption du projet d’ordre du jour, l’adoption du relevé de conclusions de la 18ème et 19ème session, la présentation par le gouvernement des progrès réalisés dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord et débats, la présentation...
(Xinhua 14/09/17)
Le président tchadien Idriss Déby Itno et son homologue malien Ibrahim Boubacar Keïta ont décidé de mettre en application, pour compter du 30 septembre 2017, une exemption de visa pour les citoyens des deux pays, selon un communiqué publié mercredi dans la capitale tchadienne N'Djamena. "Les deux chefs d'Etat se sont félicités de l'excellence des relations entre les deux pays et les deux peuples qui sont liés par une communauté de destin. Cette coopération exemplaire se traduit notamment par la concertation permanente entre les deux chefs d'État", indique le communiqué. Ils ont réaffirmé leur engagement commun à donner plus de dynamisme et d'impulsion à cette coopération bilatérale au bénéfice de leurs peuples. Les présidents tchadien et malien ont également évoqué...
(L'indicateur du Renouveau 14/09/17)
Annoncé à plusieurs reprises, le retour de l’administration dans la région de Kidal tarde à se concrétiser. L’espoir suscité par la mission de bons offices, la visite du gouverneur de région et des conclusions du dernier CSA est vite estompé par des nombreux d’obstacles. Principal sujet des discussions de la 20e session du Comité de suivi de l’accord (CSA), le retour de l’Etat et de ses symboles à Kidal. Mais derrière l’enthousiasme du président du CSA, l’ambassadeur algérien, Ahmed Boutach, se cache de véritables obstacles qui ne facilitent pas le retour dans l’administration dans la 8e région. Pourtant, selon lui, cela devrait se faire assez rapidement et les discussions sur ce sujet devraient être parachevées dans les prochains jours. “Nous...
(L'Aube 14/09/17)
La prochaine élection présidentielle est prévue 2018. Déjà, des prétendants à Koulouba s’alignent sur la ligne de départ, en occurrence le Dr Hamadoun Touré et Modibo Koné qui ont annoncé leur candidature. Deux personnalités bien connues : M. Touré fut secrétaire général de l’Union internationale des télécommunications (UIT), et M. Koné a dirigé la CMDT. Chacun, à son poste, s’est forgé une réputation de gros bosseur, avide de résultats. Leur passé jouera indéniablement en leur faveur, et la qualité des soutiens constitués autour de chacun d’eux renforce l’espoir. Les Maliens seront, dans moins d’une année, dans les urnes pour reconduire l’actuel chef de l’Etat ou choisir un nouveau président de la République. La seconde option apparait aujourd’hui comme la plus...
(APA 14/09/17)
Cinquante-huit briques de cannabis d’une valeur de 120 millions de FCFA ont été saisies à Koutiala dans la région de Sikasso, au sud du Mali, a annoncé à APA le lieutenant Salikou Traoré, chef de l’antenne régionale de l’Office central des stupéfiants (OCS). ‘’Nous avons mis la main sur deux trafiquants de drogues qui avaient en leur possession 58 briques de cannabis, tous des Maliens. Ils ont été déférés à la prison centrale de Sikasso’’, a indiqué le lieutenant Traoré. Interrogé sur la provenance et la destination du produit saisi, mercredi, le lieutenant Traoré a répondu : ‘’Nous savons que la marchandise venait du Ghana via le Burkina. Une partie était destinée à la consommation au Mali, l’autre devrait être...
(RFI 13/09/17)
Ibrahim Boubacar Keïta a reçu lundi 11 septembre à Bamako son homologue mauritanien. Il se trouvait mardi au Tchad avant de se rendre ce mercredi au Niger. Au menu des discussions de cette mini-tournée régionale : la coopération entre les pays membres du G5 Sahel, avant l'Assemblée générale des Nations unies dans quelques jours. L'idée de ces rencontres bilatérales, c'est de faire le point sur les contributions de chacun des pays, sur leurs besoins aussi, et sur leur positionnement plus général, pour pouvoir parler d'une même voix à New York la semaine prochaine lors l'assemblée générale de l'ONU. Une Assemblée générale à laquelle certains présidents ne participeront pas. On ne sait pas encore si Ibrahim Boubacar Keïta sera le porte-voix...
(L'Essor 13/09/17)
Le président de la République islamique de Mauritanie, Mohamed Ould Abdel Aziz, en compagnie de son épouse, a effectué une visite de quelques heures dans notre pays. Son avion s’est posé, lundi soir, à l’aéroport international Modibo Kéita Sénou, sous une fine pluie. Le couple présidentiel mauritanien a été accueilli par le président de la République, président en exercice du G5-Sahel, Ibrahim Boubacar Kéita. C’était en présence de plusieurs membres du gouvernement et des autorités administratives et politiques du district de Bamako. Après un bref entretien au salon d’honneur de l’aéroport, les deux chefs d’Etat se sont rendus au palais de Koulouba où ils ont eu un dîné en tête-à-tête. Même si rien n’a filtré de ces échanges, nous avons...
(Agence Ecofin 13/09/17)
Le ministère malien des mines a déclaré mardi qu’en 2016, les revenus miniers ont augmenté de 1%, à 247 milliards de francs CFA (454 millions $). Selon les détails publiés par Reuters, les recettes comprennent 163,79 milliards d’impôts, 46,62 milliards de frais de douane, et 36,88 milliards de dividendes et autres. Selon Mamadou Sidibé, directeur adjoint des statistiques et de la planification au ministère des mines, cette augmentation des fonds reçus des compagnies minières a été portée par une hausse d’environ 8,5% des prix de l’or, principal produit minier du pays. Cette hausse a compensé la chute des exportations (qui sont passées de 70 tonnes à 67 t) et une production qui n’a augmenté que légèrement. Considéré depuis plusieurs années...
(Journal du Mali 13/09/17)
La Société Nationale des Tabacs et Allumettes du Mali (SONATAM) pourra désormais fabriquer les cigarettes de marque Dunhill International au Mali. Au terme de plusieurs mois de négociations, la société malienne et British American Tobacco (BAT) ont signé jeudi dernier un accord concrétisant l’engagement de la SONATAM à renforcer la composante industrielle de ses activités. Pour y parvenir, un programme d’investissement de plus de 10 milliards de F CFA, garanti par le Groupe Imperial Tobacco va être déployé. Les Dunhill International sont la marque la plus vendue sur le marché malien. Grâce à ce financement, la SONATAM n’importera plus ses cigarettes mais pourra investir dans la construction d’un atelier de production entièrement dédié à la fabrication de la marque et...
(Le Republicain (ml) 13/09/17)
La 20ème session du Comité de suivi de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger (CSA) s’est tenue le lundi 11 septembre à l’ex-CRES de Badalabougou. Les travaux étaient présidés par le président du CSA, le diplomate algérien Ahmed Boutache, en présence des membres du gouvernement, des représentants de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), de ceux de la Plateforme et des membres de la médiation internationale. Il ressort de cette 20ème session du CSA que l’administration malienne, à commencer par le MOC (Mécanisme opérationnel de coordination), sera très bientôt déployée à Kidal. Plusieurs points étaient inscrits à l’ordre du jour de cette session dont l’adoption du relevé de conclusions des 18ème et 19ème sessions...
(Jeune Afrique 13/09/17)
Après avoir fait échouer le projet de révision constitutionnelle du président Ibrahim Boubacar Keïta, fin juin, la plateforme « Antè A Bana » se fixe de nouveaux objectifs et se pose en organisation de « veille citoyenne ». Une posture qui ne convient pas à certaines composantes de cette plateforme, qui rassemble encore, officiellement, les partis d’opposition et des associations de la société civile. « Sa mission première réussie », avec l’annonce en juin dernier par le président malien du report du référendum constitutionnel, « Antè A Bana » veut continuer d’exister en étendant et diversifiant ses activités. « Elle devient une organisation de veille citoyenne pour contribuer à promouvoir la sécurité par le redéploiement de l’armée, de l’administration et...
(Le Republicain (ml) 13/09/17)
Contacté pour réagir sur le bilan des quatre années du président IBK au pouvoir, le Secrétaire général du Rassemblement pour le Mali (RPM), parti au pouvoir (ministre des Transports) nous a réservé un de ses accueils, pour le moins ahurissants, nous laissant perplexe sur le type de personnalité qu’il peut paraitre. Après l’avoir appelé sans réponse, nous lui avons laissé un sms pour nous présenter : non du journaliste et du journal « Le Républicain », mais aussi les questions auxquelles des réponses étaient souhaitées. Puis une autre tentative de le joindre, après quelques moments d’attente. Il décroche enfin, mais pour dégainer : « Vous là vous êtes simple hein, comment vous pouvez appeler un ministre pour lui dire de...
(L'indicateur du Renouveau 13/09/17)
Il s’agit d’Eric Mody Koité, interprète à l’Assemblée nationale et connu pour ses prestations au compte de Mahamadou Hawa Gassama, député élu à Yélimané. En service depuis 2003, Eric dit n’avoir jamais « perçu de salaire ». Pourtant, il sera viré le 30 septembre 2017 avec les autres interprètes de l’AN suite à une décision du bureau. Il dit vouloir porter plainte pour réclamer « ses droits » qu’il évalue à 100 millions de FCFA. Dans une correspondance datant du 6 septembre dernier, le président de l’Assemblée nationale a informé les députés bénéficiaires des prestations des interprètes de la « constitution d’un vivier d’interprètes à l’AN ». Issiaka Sidibé a rappelé aux intéressés, au nombre de 17, que le Bureau...
(RFI 13/09/17)
La nouvelle application pour smartphone MonElu vise à rapprocher les députés de leurs électeurs. Elle permet aux citoyens d'interpeller les hommes politiques via une sorte de messagerie instantanée. L'application MonElu n'est plus ni moins qu'une application de messagerie, sauf que celle-ci a été pensée pour faciliter les échanges entre citoyens et députés. « Le citoyen, s’il est lettré, peut le faire à travers un message écrit. S’il n'est pas lettré, il peut le faire à travers un message vocal. L'élu en question reçoit son message, et immédiatement, il est en mesure d'y répondre d’une façon claire et en temps réel », s'enthousiasme Bakary Sidibé, le chargé de projet de la fondation Tuwindi. Dans la salle aujourd'hui, Abdoulaye Dembélé et ses...
(Xinhua 12/09/17)
Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a déclaré que l'inauguration du poste de commandement central de la Force conjointe du G5-Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad) à Sévaré au Mali, permettrait de franchir "un grand pas" dans le combat contre le terrorisme et pour la stabilisation de la bande sahélo-saharienne. Lors d'une visite éclaire lundi soir au Mali, le président mauritanien a salué les efforts de son homologue malien pour l'opérationnalisation de cette Force conjointe. Le président Mohamed Ould Abdel Aziz est arrivé dans la capitale malienne lundi soir vers 22 heures, accueilli à l'aéroport par son homologue malien Ibrahim Boubacar Kéita.

Pages