| Africatime
(AFP 21/04/15)
Au moins une personne a été tuée lundi dans le nord du Mali au cours d'une attaque d'un convoi de la Mission de l'ONU au Mali (Minusma), après une opération similaire qui avait fait deux morts vendredi, a annoncé la Minusma. « Un convoi de fournisseurs civils de la Minusma a une nouvelle fois été attaqué par des assaillants à 30 km à l'ouest de Gao », la plus grande ville du nord du Mali, a affirmé la Minusma dans un communiqué. « Au moins un chauffeur a été assassiné », selon le texte. L'attaque a été confirmée à l'AFP par des soldats maliens à Gao. La Minusma se dit « outrée par ces crimes...
(RFI 21/04/15)
Concernant l’accord de paix dans le nord du Mali, la médiation internationale a annoncé ce week-end que la cérémonie de signature aurait lieu le 15 mai prochain à Bamako. Le problème, c'est que les groupes rebelles rejettent toujours, officiellement, le texte proposé et déjà validé par Bamako. Mais pour les ministres maliens impliqués dans ces négociations de paix, cette annonce de la médiation permet d'aller de l'avant. Parce qu'ils estiment que le texte qui est sur la table est la seule voie possible vers la paix, et parce qu'ils se disent déçus par les réticences des groupes rebelles, les négociateurs maliens se réjouissent de l'échéance fixée par la médiation internationale, comme le confirme Abdoulaye Diop, ministre des Affaires étrangères du...
(Le Republicain (ml) 21/04/15)
Le ministre des affaires étrangères, Abdoulaye Diop, de retour de New York et d’Alger a animé une conférence de presse à son département hier lundi 20 avril 2015. Il était accompagné du ministre de la Solidarité, de l’action humanitaire et de la reconstruction du nord, Hamadoun Konaté. L’objectif de cette conférence de presse était de faire, non seulement le compte-rendu de leurs séjours à l’extérieur du pays, mais aussi et surtout d’informer l’opinion nationale et internationale de la signature de...
(RFI 21/04/15)
Dans le nord du Mali, les forces maliennes ont arrêté dimanche 19 avril 29 personnes. Ces arrestations font suite à l’attaque qui a coûté la vie pendant le week-end à deux chauffeurs de camion assassinés non loin de la ville de Gao. Les 29 hommes, dont les liens avec les groupes terroristes sont encore à établir, sont actuellement détenus dans la gendarmerie de Gao. L'opération a été menée conjointement par les gendarmes de Gao et par l'armée malienne. Elle a...
(L'Essor 21/04/15)
Boulkassoum Haïdara, représentant de l’Ordre des pharmaciens et actuel président de la majorité présidentielle, préside désormais le Conseil économique, social et culturel (CESC). Il a été élu lors d’une session extraordinaire de la 5è mandature du CESC tenue, hier, dans les locaux de l’institution. Il succède ainsi à Jeamille Bittar pour un mandat de cinq ans renouvelable. Sur les 58 membres du conseil, 54 ont répondu présents. Le tout nouveau président a obtenu 39 voix sur les 54 votants. Ces...
(Autre média 21/04/15)
Nul ne s'en doutait : malgré ses allures de poids lourd, Ladji Bourama sait se hâter. Et quand je dis "se hâter", ça veut dire "se hâter". Avant même que ses compatriotes n'aient le temps de lire trois lignes de l'Accord d'Alger, Ladji l'avait déjà signé des deux mains. Avant que les "hassidi" de l'opposition n'aient le temps de rédiger le plus petit communiqué, Ladji avait déjà fait le tour de tout ce que le pays compte de religieux pour...
(Le Pays 21/04/15)
Critiqué d’avoir entamé tardivement les négociations avec les groupes Armés du Nord conformément à ce que préconise l’accord de Ouaga après l’élection du nouveau président, le président IBK est sortie de sa réserve pour répondre à ses détracteurs. Et concernant le résultat des huit mois de négociations, le président a évoqué le sujet enfin de se prononcer sur le paraphe dudit accord. La Capitale du Mali a abrité le mercredi dernier, la 17ème Conférence des chefs d’Etats du CILSS. Cette...
(Xinhua 21/04/15)
Le Mali est fier de son amitié avec la Chine, a déclaré lundi le président malien Ibrahim Boubacar Kéïta lors d'une cérémonie de remise de matériels d'une valeur de près de sept milliards de FCFA par l'ambassadrice de Chine au Mali, Mme Lu Huiying, au palais présidentiel à Bamako. Le lot de matériels offert par la Chine est composé de 100 motocycles pour les forces de sécurité maliennes, 10 limousines, 10 camions d'assainissement d'une capacité de 8 tonnes, 40 poubelles...
(Yabiladi 21/04/15)
Alger veut un accord au Mali. Elle a déjà fixé la cérémonie de signature. Les Touaregs refusent toujours de céder aux pressions algériennes. Le Maroc est appelé dans les prochains jours à apporter un nouveau soutien à ses alliés de l’Azawad. De nouvelles pressions sur les Touaregs du Mali. Ils sont tenus de signer l’accord de paix d’Alger le 15 mai à l’occasion d’une cérémonie qui sera organisée à Bamako. Une injonction algérienne adressée à la Coordination des mouvements de...
(La Voix de l'Amérique 21/04/15)
Une attaque a été perpétrée lundi contre un convoi de la Mission de l'ONU au Mali (Minusma) près de Goa, causant la mort d’au moins une personne. La victime est un chauffeur qui était dans un convoi de fournisseurs civils de la Minusma. Les assaillants ont par la suite brulé son camion. Ils ont attaqué le convoi à 30 kilomètres à l'ouest de Gao", la plus grande ville du nord du Mali, vers 11H30 (heure GMT et locale), indique un...
(L'indicateur Renouveau 21/04/15)
Le chef de file de l’opposition malienne, Soumaïla Cissé, a révélé dimanche le nombre des victimes de la visite mouvementée de l’ex-PM, Moussa Mara à Kidal le 17 mars 2014. Il a comptabilisé 71 personnes tuées. Avant même la publication du rapport très attendu de la commission de l’Assemblée nationale sur le drame de Kidal consécutif à la visite mouvementée de l’ex-Premier ministre Moussa Mara, le 17 mai 2014, le chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé, a révélé le...
(Autre média 21/04/15)
Quelque soient les qualités professionnelles et morales du candidat de notre pays, il lui sera très difficile voire impossible de se taper le fauteuil de président de la grosse institution financière, qu’est la BAD, cela pour plusieurs raisons. Expert des questions de développement, homme ayant une réputation établie, Birama Boubacar Sidibé, le fils aîné de l’ancien ministre de la Justice du Mali, sous le régime Moussa Traoré, arriverait difficilement à ravir le fauteuil de président de La BAD, face à...
(AFP 20/04/15)
La médiation internationale conduite par l'Algérie a invité samedi toutes les parties à signer "l'accord pour la paix et la réconciliation" lors d'une cérémonie le 15 mai à Bamako, au terme de discussions entamées le 15 avril à Alger. En dépit du refus de la rébellion à dominante touareg de parapher l'accord, le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a insisté dimanche sur sa signature le 15 mai "avec le soutien de la communauté internationale et la participation de tous les acteurs maliens", y voyant "une nouvelle page de l'histoire de ce pays". "Dans les accords internationaux, on prévoit le paraphe qui indique que la...
(RFI 20/04/15)
En Algérie, les délégations des mouvements du nord du Mali quittent progressivement la capitale. Une cérémonie de signature de l'accord de paix malien a été fixée pour le 15 mai prochain. Pourtant, les mouvements de la Coordination refusent toujours de parapher le texte. Pour éviter un échec et convaincre tout le monde de signer, les médiateurs de la communauté internationale ont changé leur stratégie. L'objectif est clair : convaincre certains mouvements de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) de...
(Le Prétoire 20/04/15)
Les représentants de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) sont présents dans la capitale algérienne pour la poursuite des tractations autour de l’Accord de paix et de réconciliation au Mali, mais aucune solution ne semblerait pointer à l’horizon. Alors que des informations se font de plus en plus insistantes sur une éventuelle signature de cet accord par le Haut-Conseil pour l’unité de l’Azawad (Hcua), un des trois membres de la CMA, le Mouvement national de libération de l’Azawad (Mnla)...
(Le Republicain (ml) 20/04/15)
A l’initiative de l’Amicale des Anciens Ambassadeurs et Consuls Généraux du Mali, l’ambassadeur de France au Mali, Monsieur Gilles Huberson a animé, le 18 avril 2015 à l’institut français du Mali, une Conférence débats sur la relation bilatérale franco-malienne. La question du Nord dont l’accord d’Alger a occupé une place importante dans les débats. Et selon le diplomate français, l’accord d’Alger est un bon accord en ce sens que tout le monde y trouve son compte. Ceux qui veulent s’inscrire...
(Le Prétoire 20/04/15)
Enfin des têtes commencent à tomber dans la fameuse affaire de spéculation autour des passeports et des pièces d’identité. Le ministre a décidé de sévir et les premiers résultats sont déjà là. Le vendredi dernier, le ministre Sada Samaké l’a annoncé devant les élus de la Nation. Selon lui, il y a 108 000 passeports qui sont confectionnés par an dont 13 000 pour le seul mois de mars. Cependant, des esprits malins, officiers assermentés de leur état, s’adonnent à...
(22 Septembre 20/04/15)
Des cartes d’identité cédées ntre 5 000 et 15 000, voire 20 000 FCFA, au lieu de 1 700, des passeports vendus entre 100 000 et 250 000 FCFA, au lieu de 50 000 FCFA, voilà qui a provoqué le courroux des représentants du peuple. Ils ont invité le Gouvernement, avec en tête le Premier ministre, à expliquer ces dérives, qui coupent le sommeil aux populations maliennes. Pénurie ou situation entretenue pour se faire de l’argent? Voilà l’interrogation qui a...
(L'Essor 20/04/15)
La cour de la Direction nationale des productions et industries animales (DNPIA) a servi vendredi dernier de cadre pour la remise officielle de 10.000 doses de semences animales offertes gracieusement à notre pays par le roi Mohammed VI du Maroc. Les semences ont été remises à un représentant de la filière viande, Boubacar Bâ par le ministre du Développement rural, Bocari Tréta. La cérémonie de remise s’est déroulée en présence des agents des services techniques du Développement rural, du président...
(Autre média 20/04/15)
Il aura fallu que les députés interpellent à nouveau (pour la troisième fois) le général Sada Samaké pour que les Maliens soient édifiés sur la pénurie de passeports et de cartes d’identité. Poussé à bout vendredi dernier par les parlementaires, le ministre de la Sécurité intérieure a dévoilé les dessous de la panne du pouvoir d’IBK décidément incapable de redresser des torts. Que s’était-il donc passé pour que la souffrance des citoyens perdure? On peut estimer que les questions d’actualité...

Pages