| Africatime
Jeudi 23 Octobre 2014
(Le Monde 22/10/14)
Le général Jean-Pierre Palasset a pris au mois d’août la tête l’opération militaire française la plus ambitieuse depuis la deuxième guerre mondiale, en ce qu’elle couvre une région qui correspond à la taille de l’Europe : le Sahel, de la Mauritanie jusqu’au Tchad. Avec l’opération « Barkhane », il commande 3 000 hommes, ce qui en revanche, à cette échelle, semble une goutte d’eau. Mais dans cette opération antiterroriste, une guerre dont le nerf est la liaison satellite, le général ne reconnaît qu’une impuissance : Kidal. La ville touareg de l’extrême nord du Mali, où il s’est rendu lundi 20 octobre, représente « un axe d’effort », admet le général. L’insécurité y règne toujours, depuis...
(RFI 22/10/14)
En Algérie, mouvements armés du nord du Mali et autorités de Bamako se sont retrouvés mardi 21 octobre à Alger pour la troisième session de négociations de paix. Lors de la cérémonie d’ouverture, tous les représentants de la communauté internationale ont insisté sur la nécessité de signer un accord rapidement car la situation sécuritaire dans le Nord se détériore. Mais certains mouvements demandent des garanties à la communauté internationale. Algérie, Burkina Faso, Niger. Les pays voisins du Mali veulent trouver une solution rapidement pour faire barrage aux groupes terroristes.
(RFI 22/10/14)
L'ancien ministre malien de la Défense Soumeylou Boubeye Maïga répond sur 22 pages au vérificateur général (qui dirige une structure de vérification des comptes publics au Mali). Ce dernier, dans un rapport provisoire, a pointé de possibles irrégularités dans des marchés publics, notamment lors de l’achat d'équipements militaires. L’ancien ministre malien de la Défense, Soumeylou Boubeye Maïga, récuse d’abord la décision du vérificateur général d’enquêter sur l’achat d’équipement militaire : « le vérificateur n’a pas la compétence au regard de nos lois, pour accomplir la mission qu’il a exécutée et qui lui a été demandée. Beaucoup de gens veulent se comporter en chevalier...
(L'Essor 22/10/14)
Tous les protagonistes du processus de paix ont exprimé leur volonté de parvenir à un accord, avant de plancher sur le document de synthèse soumis par la médiation. La troisième phase des pourparlers d’Alger a débuté officiellement hier en présence des délégations de toutes les parties prenantes au processus. La délégation gouvernementale est conduite par le ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop. Les groupes armés sont regroupés en deux blocs. D’un côté...
(Le Republicain (ml) 22/10/14)
Les observations de l’ancien ministre de la Défense Soumeylou Boubeye Maïga, sur le rapport du Vérificateur général, ont l’avantage d’apporter des précisions sur les deux dossiers querellés et enquêtés à la demande du FMI : les marchés de l’avion présidentiel et des équipements et fournitures de l’Armée. Outre la précision que : « les options ont été confortées par le mandat donné le 5 novembre 2013 par le Président de la République, Chef Suprême des Armées, à un intermédiaire qui...
(Xinhua 22/10/14)
Le ministre malien des Mines, Dr Boubou Cissé, a entamé lundi une visite de travail d'une semaine en Chine avec comme objectif de nouer un partenariat avec ce pays pour la mise en valeur des ressources minières du Mali, a-t-on appris mardi d'une source officielle à Bamako. "Le département (des Mines) veut mettre fin à la monoculture de l'or par la mise en œuvre de la diversification et de l'accroissement de la production minière pour un développement durable", souligne Almahady...
(Xinhua 22/10/14)
BAMAKO (Xinhua) -- Le ministre malien des Mines, Dr Boubou Cissé, prend part à la 16e édition de la China Mining 2014 qui se déroule du 20 au 23 octobre 2014 à Tianjin, en Chine, annonce un communiqué publié mardi soir par son cabinet. Le ministre est à la tête d'une délégation comprenant des membres de son cabinet, des directeurs de l' Autorité pour la recherche pétrolière, de la Direction nationale des Mines et de la Géologie ainsi que des...
(L'indicateur Renouveau 22/10/14)
Enfoui dans le vaste désert de Kidal, l’armement débusqué par la force Barkhane appartient au MNLA. D’où le mécontentement de la France protectrice. Selon plusieurs sources, l’opération menée la semaine dans l’Adrar des Ifoghas par la force Barkhane a permis de mettre la main sur un important dépôt d’armement. Après vérifications, les militaires fiançais ont eu la confirmation que cet arsenal fait partie d’un stock du prétendu Mouvement national de libération de l’Azawad. Il s’agit en quelque sorte d’une cache...
(PANA 22/10/14)
L'enseignant-chercheur à la Faculté des Sciences économiques et de Gestion de l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), le Dr. Babacar Sène, souligne la réalisation d'un fédéralisme politique et budgétaire des pays membres comme préalable à la viabilité de l'Union monétaire ouest-africaine. «L'absence d'un fédéralisme budgétaire constitue la faiblesse de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et de la Zone euro. Pour réussir une union monétaire, il faut nécessairement créer un regroupement politique homogène et avoir un budget commun. Cela est fondamental», estime Dr.
(Xinhua 22/10/14)
Le Fonds monétaire international (FMI) a déclaré mardi à Accra qu'une propagation plus étendue de l'épidémie Ebola pourrait entraver la croissance solide que connaît la sous-région d'Afrique de l'Ouest. Dans un rapport reçu à Accra, le FMI indique que le scénario de base des perspectives de la sous-région reste celui d'une croissance forte, mais que des risques ont été identifiés susceptibles de peser considérablement sur cette croissance. "Cette image d'ensemble positive est cependant assombrie par la situation terrible en Guinée,...
(PANA 22/10/14)
Union monétaire – L’intégration monétaire effective, sans toutefois en constituer une condition suffisante, serait de nature à favoriser une accélération du processus d’intégration monétaire des pays membres de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), affirme l’ancien Gouverneur de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO), Damo Justin Barro. «Il faut relancer le projet de création de cette monnaie, faute de quoi nos pays courent le risque d’une marginalisation dans le concert des nations...
(AFP 21/10/14)
Le troisième round de négociations entre Bamako et des groupes armés maliens s'est ouvert mardi à Alger avec l'objectif d'amener la paix dans le nord du Mali, toujours instable malgré une intervention militaire internationale lancée en 2013 contre les islamistes. Le gouvernement malien et six mouvements armés du Nord ont signé en juillet à Alger une feuille de route pour des négociations de paix. Ils s'étaient engagés début septembre dans un deuxième tour de pourparlers qui s'est achevé après trois semaines de discussions n'ayant permis aucune avancée notable. Le nouveau round de pourparlers, dont la médiation est...
(RFI 21/10/14)
Les pays de la région s'inquiète des attaques terroristes, dénoncées dimanche matin sur RFI par Hervé Ladsous. Le chef des missions de maintien de la paix de l'ONU a demandé aux mouvements armés de mieux collaborer pour lutter contre le terrorisme. A Alger, leurs représentants estiment que la déclaration de Hervé Ladsous est maladroite. En attendant, la réunion inaugurale des négociations de paix maliennes a été reportée. A chacun son explication mais tout le monde est d’accord : laisser penser...
(Le Point 21/10/14)
Sous la houlette du groupe Ubifrance tourné vers les marchés extérieurs, vingt-deux entreprises françaises ont séjourné au Mali. Wall Street a ouvert en hausse mardi, stimulée par les bons résultats d'entreprises aux Etats-Unis, dont ceux du géant informatique Apple qui dopaient particulièrement l'indice à dominante technologique Nasdaq, en hausse de 1%. Le Dow Jones avançait lui de 0,43%. Vers 13H45 GMT, le Dow Jones Industrial Average s'appréciait de 71,33 points à 16.471,00 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de...
(RFI 21/10/14)
Au Mali, des révélations ont été faites ces dernières semaines sur de possibles malversations ayant entouré certains marchés publics, notamment l’achat d’un nouvel avion présidentiel. Ces révélations pourraient avoir des conséquences judiciaires ; une première démarche a été faite en ce sens par la justice malienne. « La lettre est partie mercredi dernier. » Le procureur général de la cour d’appel de Bamako, Daniel Tessougué, indique avoir demandé l’ouverture d’une enquête préliminaire sur les faits rapportés par un audit de...
(L'Essor 21/10/14)
En l’absence des représentants des groupes armés, la cérémonie d’ouverture a été remise à aujourd’hui. « Nous souhaitons que toutes les parties prenantes soient présentes à la cérémonie d’ouverture. Cela se ferra demain matin (NDRL mardi). La délégation de la coordination est en train d’arriver à Alger. Elle arrivera précisément à 19h30 et nous avons ainsi préféré reporter la cérémonie à demain. » C’est en ces termes que l’ambassadeur d’Algérie au Mali, Nourridine Ayadi a annoncé hier le report de...
(Autre média 21/10/14)
Essoufflé en seulement une année de gestion, de par ses propres turpitudes, le régime IBK n’émeut plus grand monde. On sent une certaine gêne dans les rangs des “souteneurs” du candidat IBK, celui-là même qui a réussi, lors des deux tours de la présidentielle de 2013, à créer un grand engouement chez les électeurs maliens autour de sa carrure d’homme d’Etat, sa légendaire intégrité, lesquelles avaient fini par faire de lui “l’homme de la situation”… Celui à même de mettre...
(Nouvel Horizon 21/10/14)
Le président français, François Hollande, souhaite que les pourparlers de paix, engagés à Alger entre le Gouvernement malien et les groupes politico-armés du nord du pays, “aboutissent rapidement”. Dans un entretien téléphonique avec le Président Ibrahim Boubacar Keïta, le chef de l’État français “a exprimé son souhait que ces discussions aboutissent rapidement, afin de permettre à l’État malien de se déployer dans l’ensemble du pays”. Il s’agit aussi, selon François Hollande, “de faciliter la réconciliation de tous les Maliens, dans...
(Le Republicain (ml) 21/10/14)
L’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM) et le gouvernement n’arrivait plus à s’entendre. Après un premier préavis de grève de 48 heures qui a été effectif les 21 et 22 août 2014, suite à l’échec des négociations, l’UNTM, convaincue de la mauvaise foi du Gouvernement, a déposé le 2 octobre 2014, un nouveau préavis de grève de 72 heures qui doit en principe commencer le 29 octobre 2014. Dans le cadre de ce nouveau préavis de grève des négociations...
(AFP 20/10/14)
L'armée française a arrêté trois personnes responsables de l'attaque d'un camp de la Mission des Nations unies au Mali (Minusma) et saisi d'importants stocks d'armes vendredi à Kidal, dans le nord, a annoncé dimanche l'état-major à Paris. "Les trois personnes arrêtées sont les commanditaires locaux de l'attaque", dans laquelle un Casque bleu sénégalais a été tué le 8 octobre à Kidal, a déclaré le porte-parole de l'état-major des armées, le colonel Gilles Jaron, confirmant des informations du quotidien Le Monde...

Pages