| Africatime
(AFP 24/04/14)
BAMAKO, 24 avril 2014 (AFP) - Le meneur du coup d'Etat militaire de mars 2012 ayant plongé le Mali dans le chaos, Amadou Sanogo, déjà accusé de "complicité d'enlèvement", a été en début de semaine inculpé de "complicité d'assassinat", ont indiqué jeudi des sources judiciaires. Incarcéré depuis fin 2013, le général Sanogo, qui a été entendu en début de semaine pour la première fois sur le fond du dossier, a été cette fois-ci officiellement inculpé de "complicité d'assassinat", a déclaré à l'AFP Me Tiessolo Konaré, un des avocats du chef de l'ex-junte malienne. "Le juge d'instruction Yaya Karembé a longuement entendu le général...
(RFI 24/04/14)
Le Conseil de sécurité des Nations unies presse le Mali d’entamer le dialogue avec les rebelles du Nord « sans délai » et s’inquiète de l’absence de progrès dans les négociations, alors que Bamako vient tout juste de nommer un négociateur pour le gouvernement en la personne de l’ancien Premier ministre Modibo Keïta. Le Conseil de sécurité a voulu marquer son impatience vis-vis du Mali. Car depuis l’accord du 18 juin 2013, le Conseil note que les pourparlers avec les groupes armés du Nord sont au point mort. Le ministre malien des Affaires étrangères Abdoulaye Diop a défendu devant le...
(L'Essor 24/04/14)
Modibo Keita qui vient d’être nommé « haut représentant de l’Etat pour le dialogue inclusif inter-malien » est un professeur de lettres à la retraite et ancien Premier ministre. Né le 31 juillet 1942 à Koulikoro, Modibo Keïta a fait ses études primaires dans la même ville entre 1950 et 1957. Ses études secondaires l’amèneront à l’école normale secondaires de Katibougou. En 1965, Modibo Keïta entame les études supérieures à l’Ecole normale supérieure qui furent sanctionnées par une maîtrise en...
(L'Indépendant (ml) 24/04/14)
L’ancien premier ministre du président Alpha Omar Konaré de mars 2002 à juin 2002, Modibo Kéïta, a été nommé à l’issue du Conseil des ministres de mercredi dernier en qualité de Haut Représentant du chef de l’Etat pour le dialogue inclusif inter-maliens. On se rappelle que lors du premier Conseil des ministres du gouvernement Moussa Mara, le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, avait déclaré confier à une personnalité dont le » sens de l’Etat et de la Patrie,...
(Jeune Afrique 24/04/14)
Le général putschiste Amadou Haya Sanogo a vu les accusations le visant s'alourdir. En plus de complicité d'enlèvement, il doit répondre depuis le 22 avril du chef de complicité d'assassinat dans l'affaire des Bérets rouges d'avril-mai 2012. Lors de sa première comparution devant le juge, le 27 novembre 2013, le général Amadou Haya Sanogo avait été accusé de complicité d'enlèvement dans l'affaire dite des bérets rouges. Mais depuis le 22 avril, avec 27 de ses hommes, le leader des putschistes...
(L'Essor 24/04/14)
Le président de la République Ibrahim Boubacar Kéita est arrivé mardi à Fez pour assister au Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM) qui s’ouvre aujourd’hui dans la ville de Meknès. Accompagné d’une forte délégation comprenant plusieurs membres du gouvernement, il a été accueilli à l’aéroport par le Premier ministre marocain, Abdelilah Benkirane, en présence d’une forte colonie malienne composée en grande partie d’étudiants. Le chef de l’Etat assistera à la 9è édition du Salon de l’agriculture en qualité d’invité...
(L'Essor 24/04/14)
C’est à l’issue d’un Conseil de cabinet tenu hier à la primature que les ministres ont signé un document intitulé « Engagement éthique et de responsabilité du membre du gouvernement de la République du Mali ». L’objectif de cet acte est d’inscrire les actions des ministres dans un cadre moral, selon le Premier ministre Moussa Mara. Le préambule du document réaffirme que le Mali au sortir de la crise la plus grave de son histoire, se doit de retrouver un...
(Xinhua 24/04/14)
BAMAKO (Xinhua) - Un véhicule du contingent guinéen de la Mission de paix de l'ONU au Mali (MINUSMA) a sauté sur une mine, mercredi à Kidal dans le nord-est du Mali, faisant au moins trois blessés dont un grièvement, a-t-on appris de source proche de la mission onusienne. Selon la même source, "c'est le chauffeur du véhicule qui est grièvement blessé, les autres ont eu des égratignures", sans préciser le nombre de blessés, ni de personnes qui étaient à bord...
(Xinhua 24/04/14)
Le chef de l'ex-junte malien, le général Amadou Haya Sanogo, arrêté le 27 novembre dernier, a fait sa première comparution devant le juge d'instruction Yaya Karambé, a-t-on appris mercredi de source judiciaire. Selon un de ses avocats, Me Tiessolo Konaré, le général Sanogo, inculpé et mis sous mandat de dépôt pour complicité d'enlèvement de personnes, a fait sa déposition "dans une bonne ambiance". Il a ajouté que l'audition, qui a duré 3 à 4 heures, a porté sur le rôle...
(Le Prétoire 24/04/14)
«Les morts ne sont vraiment morts que lorsque les vivants les ont oubliés», dit un proverbe malgache, mais apparemment, il ne s’adapte pas du tout chez nous. Dans ce pays, personne n’est jamais mort. Voilà le triste scénario que les nouvelles autorités veulent mettre en scène dans le grand « cabaret» Mali, au nom d’une prétendue paix durable et une réconciliation nationale en souffrance, à travers une commission vérité, justice et réconciliation. En décidant de réveiller les morts de 1960...
(La Voix de l'Amérique 24/04/14)
En Afrique de l’Ouest, l’épidémie de fièvre hémorragique à virus Ebola ne semble pas ralentir. Si la semaine dernière, les responsables sanitaires semblaient optimistes, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) évoquait ce mardi un bilan humain plus lourd. Officiellement, on recense maintenant au moins 136 morts en Guinée, et six au Libéria. Selon le Dr Jonas Hagensen de l’ONG Médecins sans Frontières (MSF), un grand nombre de nouveaux malades savent parfaitement comment ils ont contracté la maladie : en côtoyant des personnes qui étaient déjà contaminées par le virus Ebola.
(Agence Ecofin 24/04/14)
Le groupe français de quincaillerie Mr. Bricolage a annoncé, le 23 avril, avoir conclu un accord avec le la société ivoirienne Yeshi Group pour renforcer son implantation en Afrique de l'Ouest et Centrale.L'accord porte sur le développement d'un réseau de magasins de bricolage sous enseigne Mr. Bricolage dans quatre pays, en l’occurrence la Côte d'Ivoire, le Congo, le Gabon et le Sénégal. «L’objectif à cinq ans est de 5 points de vente, dont le premier en 2015, et 9 possibles...
(AFP 23/04/14)
NATIONS UNIES, 23 avril 2014 (AFP) - Un Casque bleu guinéen a été blessé mercredi à Kidal, dans le nord du Mali, par un engin explosif artisanal, a annoncé le représentant spécial de l'ONU au Mali Bert Koenders. L'incident s'est déroulé près de l'aéroport de Kidal au cours de la visite d'une délégation internationale. "Un membre guinéen de la Minusma (Mission de l'ONU au Mali, ndlr) a été blessé par l'explosion d'un engin artisanal" qui s'est produite sur le passage...
(AFP 23/04/14)
NATIONS UNIES, 23 avril 2014 (AFP) - Le gouvernement malien a affirmé mercredi devant le Conseil de sécurité des Nations unies sa volonté de mener rapidement des négociations avec les groupes armés du nord du pays, un objectif que l'ONU a qualifié de "première priorité". "Je réitère l'engagement du gouvernement du Mali à vraiment ouvrir le dialogue", a déclaré à la presse le ministre malien des Affaires étrangères Abdoulaye Diop, à sa sortie du Conseil. "Nous espérons que dans les...
(AFP 23/04/14)
BAMAKO, 23 avril 2014 (AFP) - Un éphémère ancien Premier ministre malien, Modibo Keïta, a été nommé "haut représentant" du président Ibrahim Boubacar Keïta "pour le dialogue inclusif inter-malien", en particulier avec la rébellion touareg du Nord, selon un communiqué officiel publié mercredi à Bamako. "Le Président de la République a informé le conseil des ministres de la nomination de monsieur Modibo Keïta en qualité de haut représentant du chef de l'Etat pour le dialogue inclusif inter-malien", stipule ce communiqué. Modibo Keïta, homonyme du premier président du Mali indépendant de 1960 à 1968, a été Premier ministre pendant quelques mois en 2002.
(AFP 23/04/14)
BAMAKO, 23 avril 2014 (AFP) - Le gouvernement malien a qualifié d'"acte odieux", la mort de l'otage français Gilberto Rodriguez Leal, annoncée mardi par le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'ouest (Mujao), un groupe jihadiste qui avait revendiqué son enlèvement. "C'est avec tristesse et indignation que le gouvernement malien a appris la mort" de l'otage français enlevé le 20 novembre 2012, "par des terroristes"", indique un communiqué gouvernemental publié mardi soir. "Le Mali condamne avec la plus grande fermeté cet acte odieux digne d'un autre âge", ajoute le texte...
(AFP 23/04/14)
BAMAKO, (AFP) - L'un des deux derniers otages français enlevés au Mali, Gilberto Rodrigues Leal, est mort, a annoncé mardi le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), groupe jihadiste qui avait revendiqué son rapt en novembre 2012. "Nous annonçons la mort de Rodrigues. Il est mort, parce que la France est notre ennemie", a déclaré dans une brève communication téléphonique à l'AFP Yoro Abdoul Salam, un responsable du Mujao. Il n'a pas précisé quand, où...
(Xinhua 23/04/14)
De nombreuses tractations pour la tenue de pourparlers en vue d’une solution de sortie de crise au nord du Mali ont été notées au cours des trois derniers jours par les observateurs. Ces pourparlers, souhaités par le président malien Ibrahim Boubacar Kéita qui les voudrait "inclusifs", ont été évoqués lors d’une visite effectuée par le patriarche Mohamed Elmehdy Ag Attaher Ansary chez l’amanokal (chef coutumier tamasheq), Attaher Ag Intallah. La tenue prochaine d’un congrès des communautés touareg à Kidal pour...
(L'Essor 23/04/14)
Pour son premier responsable, l’institution n’a pas été mise en place pour s’occuper d’un seul. La Haute cour de justice a désormais son président. Comme l’annonçaient tous les pronostics, la 6ème institution de la République dont les membres avaient été élus le 27 mars dernier sera dirigée pour ses premiers pas par l’honorable Abderhamane Niang, député RPM élu à Ténenkou. Le député élu à Sikasso, Mamadou Habib Diallo, membre du groupe parlementaire APM, a été élu vice-président. Cette élection s’est...
(AFP 23/04/14)
MARSEILLE, 23 avril 2014 (AFP) - La famille de l'otage français Gilberto Rodrigues Leal enlevé au Mali, dont les islamistes du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) ont annoncé la mort, a exprimé mercredi sa colère contre les autorités françaises et les médias accusés de l'avoir oublié. "Pendant 8 mois on a parlé que des journalistes en Syrie, on a oublié qu'il y avait deux otages au Mali", a indiqué à l'AFP David Rodrigues Leal,...

Pages