| Africatime
Mardi 26 Juillet 2016
(RFI 25/07/16)
Dans le nord du Mali, les forces françaises de l'opération Barkhane déployées dans le Sahel poursuivent leurs opérations de lutte contre le terrorisme et les jihadistes. Sur les trente derniers jours, les militaires ont permis de déjouer plusieurs attaques, notamment à Gao où ils sont intervenus dans un domicile privé. L’opération la plus spectaculaire s’est déroulée au cœur de Gao, principale ville du nord du Mali. Des militaires de l’opération Barkhane avaient reçu des informations précises. Des présumés jihadistes armés s'étaient réfugiés dans une maison. Sorties d'on ne sait où, les forces spéciales françaises ont alors débarqué sur les lieux.
(Studio Tamani 25/07/16)
La 10ème réunion du Comité de suivi de l'accord d'Alger s'est ouverte aujourd'hui à Bamako. Elle regroupe les différentes parties signataires de l'accord pour la paix et la réconciliation. La rencontre de Bamako s'ouvre dans un contexte tendu entre les groupes armés signataires, notamment entre la CMA et la plate-forme après les violents affrontements qui ont opposé à Kidal le Gatia et le HCUA la semaine dernière. Pour cette 10 réunion du Comité de suivi de l'accord, trois points sont inscrits à l'ordre du jour des discussions : le mécanisme et les modalités de mise en place des autorités intérimaires, le Mécanisme opérationnel de coordination, MOC, et la situation sécuritaire à Kidal. Les travaux de Bamako interviennent dans un contexte...
(AFP 25/07/16)
Les pilotes espagnols aux commandes de l'avion d'Air Algérie qui s'était écrasé en juillet 2014 au Mali, causant 116 morts, n'étaient pas formés aux manoeuvres qui auraient pu éviter le drame, a dénoncé lundi le principal syndicat de pilotes espagnol. Le McDonnell Douglas MD83 s'est écrasé il y a tout juste deux ans, dans le nord du Mali, avec 110 passagers et six membres d'équipage à bord. Il reliait Ouagadougou à Alger, et transportait principalement des Français (54), des Burkinabè...
(Les Echos (ml) 25/07/16)
Que peut-on faire en dehors de condamner les attaques terroristes sur nos camps ? Il ne revient pas en tout cas au gouvernement de juste marquer sa compassion ou de condamner. Mardi, le ministre de la Défense et des Anciens combattants, Tiéman Huber Coulibaly a mis les nerfs de tous les Maliens à l’épreuve, en passant dans le journal télévisé de l’ORTM après l’attaque du camp de Nampala par des djihadistes. Il est venu énoncer des dispositions qu’ils vont prendre...
(Le Republicain (ml) 25/07/16)
Après deux jours de violents combats entre le Gatia et le HCUA, deux groupes signataires de l’accord de paix, un calme relatif régnait le samedi 23 juillet à Kidal. Selon un bilan provisoire, plus de vingt personnes y ont perdu la vie. La situation créée par ces affrontements, indique le gouvernement malien, constitue une menace grave pour la mise en œuvre des accords de paix notamment pour la mise en place rapide des autorités intérimaires. Cela constitue, en effet, un...
(Les Echos (ml) 25/07/16)
De plus en plus des voix dénoncent l’insuffisance de l’accord pour la paix et la réconciliation dans la résolution de la crise malienne. Plusieurs leaders d’opinion souhaitent une concertation nationale sur cet accord avec le risque de compromettre tout le processus. Un retour à la case de départ. L’accord pour la paix et la réconciliation nationale issu du Processus d’Alger n’a jamais fait l’unanimité. Après les récents événements douloureux de Gao, la vague de protestations liées à la mise en...
(22 Septembre 25/07/16)
La situation sécuritaire se dégrade au Mali. Au nord comme au sud, des Maliens meurent comme des mouches. A Nampala, ce sont des terroristes qui ont défait l’armée dans son camp avec un bilan de 17 morts et une trentaine de blessés, le mardi 19 juillet. Au moment où le peuple malien leur rendait hommage à Ségou, le jeudi 21 juillet, à travers des funérailles nationales, qui se sont déroulées en présence du chef de l’Etat, du Premier ministre et...
(Le Prétoire 25/07/16)
Suite aux affrontements meurtriers entre la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) et le Groupe d’autodéfense touareg, imghad et alliés (Gatia), les 21 et 22 juillet, nous avons eu un entretien téléphonique avec l’un des porte-paroles du Gatia. Il s’agit de Fahad Almahamoud qui s’est montré frustré par l’Etat malien. Taxé de pro-gouvernemental, le Gatia dénonce le soutien de l’Etat malien à la Coordination des mouvements de l’Azawad ces derniers temps. Après les affrontements sanglants des 21 et 22 juillet,...
(AFP 25/07/16)
Des familles des victimes du crash d’Air Algérie fatal à 116 personnes le 24 juillet 2014 ont réclamé dimanche la "vérité" à l’occasion de commémorations au Burkina Faso du deuxième anniversaire de cette tragédie. "Deux ans après le crash, on n’a pas avancé. Les familles des victimes sont frustrées, inquiètes et +souffreteuses + (et souffrent) parce qu’elles ont l’impression que la vérité n’a pas été dite sur ce crash", a plaidé le président de l’Association des victimes burkinabè du vol...
(Les Echos (ml) 25/07/16)
Selon une étude du secrétariat à l’harmonisation de l’aide, (SHA), l’aide publique au développement au Mali est très importante. Son utilisation est tout autre. L’aide publique au développement au Mali a nettement augmenté en volume entre 2002 et 2014. Le montant de l’APD a presque triplé entre 2002 et 2014 en dollars courants. Il a augmenté de 190 %. L’aide publique au développement au Mali a représenté en moyenne 2,5 % de l’aide total en Afrique subsaharienne. La statistique a...
(Autre média 25/07/16)
Après la tragédie de Nampala, le ministre de la défense continue dans le mensonge et la tromperie en annonçant tantôt que « la ville a été reprise par les forces », tantôt que « les renforts sont envoyés ». Alors que des informations qui nous parviennent de Nampala soutiennent le contraire. Alors des questions se posent : Pourquoi ce mensonge? Que se reproche Tiéman Huber Coulibaly ? Ce ministre qui au lieu de distraire la nation doit démissionner ou d’être...
(Autre média 25/07/16)
Le Général El Hadj Gamou, chef du Gatia (Groupe d’autodéfense touareg Imghad et alliés), est foncièrement attaché au Mali et à la République. Il a maintes fois prouvé qu’il est prêt à verser son sang et à aller au sacrifice suprême pour la patrie. Cet officier, sociable et ouvert, mais surtout très humble, a participé à toutes les opérations militaires au nord du Mali de 2006 à 2012, et, au-delà, en 2015, à des opérations spontanées de reconquête de villes...
(22 Septembre 25/07/16)
L’ancien ministre de la Défense et des anciens combattants, Soumeylou Boubeye Maïga, non moins président du ASMA-CFP, était l’invité de l’émission «Entretien avec» de la chaine panafricaine dans la nuit du vendredi à Samedi. Au cours de cet entretien, l’ancien ministre a analysé la situation sécuritaire et fait de pertinentes propositions après l’attaque meurtrière de Nampala. Il a déclaré sans ambages que nous devons changer de concept d’opération si notre pays veut éviter ce genre d’attaque. Dans cet entretien, Boubeye...
(Le Prétoire 25/07/16)
Les choses commencent à s’éclaircir sur l’affaire du Général Amadou Haya Sanogo, placé sous mandat de dépôt le 27 novembre 2013. Conformément à la loi pénale malienne, après trois ans de détention préventive pour des crimes qu’il est présumé avoir commis, le Général Sanogo pourrait être remis en liberté s’il n’est pas convoqué devant la Cour d’assises d’ici le 27 novembre 2016. Alors, que faudra-til faire avant cette fatidique date butoir ? Laisser le temps s’égrener ou l’envoyer devant une...
(RFI 25/07/16)
Les familles des victimes du vol d'Air Algérie qui s'est écrasé il y a deux ans dans la région de Gossi au nord du Mali réclament toujours la vérité sur ce crash. Ces familles ont tenu une assemblée générale dimanche 24 juillet à Ouagadougou, à l'occasion du deuxième anniversaire du crash qui a fait 116 victimes. Les familles se disent toujours frustrées et dénoncent « un tissu » de mensonges sur les causes du crash. Le bureau d'enquête et d'analyses...
(Autre média 25/07/16)
C’est sans appel : au Ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, le nombre de missions Au premier semestre 2016, les missions qu’elle a réalisées à l’étranger et qui ont été supportées par le dénier public provoquent, aujourd’hui, un «malaise grandissant» au sein du département de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, et même au sein du parti présidentiel, le RPM. Depuis, des voix brises le silence pour accabler le ministre Mahamane Baby. À en croire des travailleurs dudit...
(Xinhua 25/07/16)
L'Equipe nationale de football du Mali, les Aiglons, s'est qualifiée pour la phase finale de la CAN U20 en 2017 en Zambie, en battant le Burkina Faso par 2-0 (mi-temps, 1-0) en match-retour disputé dimanche à Bamako. Le match-aller à Ouagadougou (Burkina) s'était soldé par un nul 0-0. Les Aiglons du Mali ont ouvert le score dès la 9e minute par Sékou Koïta et ont doublé la mise à la 57e minute par Siaka Bagayogo. A noter que lors de...
(Afrik.com 25/07/16)
A l’issue de la manche retour du 3e et dernier tour des éliminatoires de la CAN 2017 des moins de 20 ans, les huit qualifiés pour la phase finale sont connus. Le Cameroun, la Guinée et le Mali se sont saisis des derniers billets, dimanche. Hiérarchie respectée ce dimanche en clôture du 3e et dernier tour retour des éliminatoires de la CAN 2017 des moins de 20 ans. Dos au mur après le 0-0 de l’aller, le Mali et la...
(RFI 24/07/16)
Après les affrontements de jeudi et vendredi, Kidal réapprend à vivre. A la recherche de l'ennemi, les combattants de la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA) ont fouillé des domiciles et contrôlent désormais les check-points auparavant contrôlés par le groupe armé pro-gouvernemental Gatia. Samedi 23 juillet, il y a eu quelques remous dans la ville de Kidal. Des fouilles de domiciles ont été effectuées ainsi que des interpellations. Le Groupe autodéfense touarègue Imghad et alliés (Gatia), qui a perdu la première bataille de Kidal, accuse les rebelles de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA)
(France 24 23/07/16)
Luttes internes, velléités d’indépendance, menace terroriste… Le Mali, où l’état d’urgence a été rétabli le 21 juillet, peine à retrouver sa stabilité et doit faire face à un net regain de violences depuis quelques jours. En vigueur depuis avril, il avait expiré le 15 juillet, sans être reconduit. L’état d’urgence a pourtant été réinstauré au Mali, pour une durée de dix jours, à compter du 21 juillet. La décision a été prise par le président Ibrahim Boubacar Keïta, alors que...

Pages