| Africatime
Dimanche 26 Juin 2016
(Xinhua 25/06/16)
Plusieurs organisations maliennes des droits de l'homme ont plaidé vendredi en faveur de la protection des droits des femmes et de leur prise en compte effective dans la résolution de la crise malienne dans le nord du pays. La prise en compte de ces droits est indispensable pour le retour à une paix durable et à l'Etat de droit, a estimé un de leurs porte-paroles, Moctar Mariko de l'Association malienne des droits de l'homme (AMDH), au cours d'une conférence de presse. Les organisations des droits humains ont exhorté les autorités politiques et judiciaires maliennes à allouer des ressources suffisantes pour assurer la prise en charge médicale, sociale, psychologique, judiciaire et la fourniture de moyens de...
(La Dépêche 25/06/16)
La chanteuse sera en concert au cloître de Moissac ce samedi soir. Elle interprètera son dernier album, et dira encore une fois, en chansons, ses combats et ses espoirs. Après vingt ans de carrière, l'artiste malienne qui est aussi ambassadrice de bonne volonté auprès de l'Onu sort son nouveau disque «Né so». Des compositions inspirées par son pays, chargées de douleurs et de couleurs, jamais désenchantées. Chez elle. Né so se traduit par «chez soi». On a voulu savoir où c'est chez elle. Un peu partout et à la fois nulle part ailleurs qu'au Mali. «L'album a été conçu à Bamako où je suis retournée vivre il y a trois ans. J'ai voulu dire la liberté de choisir qui on...
(APA 25/06/16)
Les Eléphants de Côte d’Ivoire affronteront le Gabon, le Mali et le dans le Groupe C des éliminatoires de la Coupe du monde 2018, au terme du tirage au soir effectué vendredi dans la capitale égyptienne, le Caire. Ce 3è tour concerne 20 équipes réparties dans cinq groupes de quatre. La phase de poules se dispute selon une formule de championnat en aller-retour, d'octobre 2016 à novembre 2017. A l'issue de ces joutes, les cinq vainqueurs de groupes représenteront l'Afrique...
(RFI 25/06/16)
Les équipes de la Côte d’Ivoire, du Gabon, du Mali et du Maroc s’affronteront dans le groupe C des éliminatoires pour la Coupe du monde 2018. Les Ivoiriens, champions d’Afrique, auront fort affaire pour disputer leur quatrième phase finale de suite. L’équipe de Côte d’Ivoire va-t-elle disputer sa quatrième phase finale de Coupe du monde de suite, après celles de 2006, 2010 et 2014 ? Les champions d’Afrique vont affronter le Gabon, le Mali et le Maroc, en éliminatoires de...
(Journal du Mali 24/06/16)
Seid Ousmane Madani Haïdara est l’une des figures emblématiques de l’islam au Mali. Religion, gestion du pays et de la chose publique, péril extrémiste, le leader incontesté d’Ansar Dine International et Président du tout nouveau Groupement des leaders spirituels musulmans du Mali, a livré sa vision préoccupée du monde à Journal du Mali (en langue bambara), en plein cœur de ce mois de carême. Vous êtes l’une des personnalités les plus populaires au Mali aujourd’hui, mais peu vous connaissent vraiment...
(RFI 24/06/16)
Le nouveau haut représentant du président de la République du Mali pour l’application de l’accord d'Alger va être désormais la pièce maîtresse côté gouvernement pour l’application de l’accord entre les groupes armés et Bamako. Mahamadou Diagouraga n’est pas un inconnu, il s’est déjà dans le passé occupé de règlement de crise dans Nord et les groupes armés ont plutôt bien accueilli sa nomination. Le nouveau haut représentant du chef de l’Etat malien pour l’application de l’accord d'Alger est en terrain...
(Studio Tamani 24/06/16)
L'assemblée nationale a adopté lundi dernier la loi de finances rectificative 2016. Ce nouveau texte prévoit une augmentation des dépenses alors que les recettes elles, devraient chuter. Selon le ministre de l'économie et des finances, cette rectification se justifie par de nouvelles actions publiques non prises en compte dans la loi de finances initiale. Principale remarque dans cette nouvelle loi de finances les dépenses augmentent et les recettes diminuent. De près de 2003 milliards de FCFA, les dépenses sont passées...
(L'Essor 24/06/16)
Le 16 juin dernier, le Premier ministre, Modibo Kéita, a prononcé un discours devant le Conseil de sécurité des Nations unies dans lequel il a détaillé les actions que le gouvernement et la communauté internationale sont en train de mener en vue de résoudre la crise que le Mali traverse depuis 2012. Le chef du gouvernement s’est surtout appesanti sur les efforts en cours en vue de la bonne application de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du...
(L'Essor 24/06/16)
Selon les initiateurs, il s’agit à travers cette initiative d’être plus unis, vigilants et mobilisés pour faire triompher l’idéal constant de promotion de la paix pour le Mali qu’incarne le chef de l’Etat. Le groupe parlementaire RPM et ses alliées de la majorité présidentielle APM et ADEMA/ASMA ont créé au sein de l’hémicycle un intergroupe parlementaire pour soutenir le programme d’activité du président de la République Ibrahim Boubacar Kéita. Le règlement intérieur et le bureau de la nouvelle structure ont...
(Le Republicain (ml) 24/06/16)
Le vent de la contestation souffle à l’assemblée nationale du Mali. Hier, jeudi 23 juin 2016, les députés, très remontés contre la gestion des affaires de l’hémicycle par le président Issaka Sidibé, ont débrayé. La plénière qui portait sur l’adoption des procès verbaux des séances précédentes, la délibération sur les projets de loi et les communications a été, ainsi, reportée sine die. A l’Assemblée nationale du Mali, l’heure est aux mises au point et l’application des textes pour que chaque...
(Le Republicain (ml) 24/06/16)
La semaine des victimes a consacré une journée de débat entre les membres du gouvernement, les organisations de la société civile, les ONG et les victimes. Il s’agissait de parler des expériences et des actions menées sur le terrain en faveur des victimes du conflit du nord. Les victimes ont pointé un doigt accusateur sur le ministère du développement social de la solidarité et de la reconstruction du nord et l’accuse d’avoir mené une campagne sur le dos des vraies...
(Studio Tamani 24/06/16)
Un check-point de l'armée malienne a été attaqué hier soir à Tombouctou par des hommes armés non-identifiés. Le premier bilan fait état de 2 militaires maliens blessés et 2 assaillants arrêtés. Selon le correspondant de l'AMAP à Tombouctou, la situation est maintenant calme dans la ville. Yehia Tandina est joint au téléphone par Mouhamadou Touré : « Hier soir quelques minutes après la prière du « Nafila », le check-point situé au nord de la ville de Tombouctou venant de...
(Le Monde 24/06/16)
On savait la coopération internationale capable de tout. Mais l’exemple auquel je consacre ma chronique cette semaine bat tous les records en matière d’aberrations et d’absence de coordination. Voyons plutôt : il existe aujourd’hui pas moins de quatorze stratégies différentes en faveur du Sahel. Certes, la région est vaste, s’étendant de la Mauritanie au Tchad en passant par le Burkina Faso, le Mali et le Niger. Mais cela fait davantage de stratégies que de pays concernés (dix). Les Nations unies...
(Journal du Mali 24/06/16)
Ancien ministre de la Jeunesse et des Sports, secrétaire général du Parti pour la renaissance nationale, Djiguiba Keïta dit PPR (prêt pour la révolution) revient, pour le Journal du Mali, sur la requête de son parti, le Parena, ainsi que de l’opposition, d’organiser des concertations nationales qu’il voit « comme une solution alternative à la mise à l’écart de pans entiers de notre pays… » Depuis 2014, le Parena, à l’instar d’autres partis de l’opposition et de la majorité présidentielle,...
(Jeune Afrique 24/06/16)
L'ouverture du procès devant la CPI d'Ahmad Al Faqi est prévue pour le 22 août, à La Haye, mais ceux avec qui il a fait régner la terreur à Tombouctou en 2012 semblent ne plus rien avoir à craindre. Sanda Ould Boumama, l’ex-porte-parole d’Ansar Eddine, une des figures de la répression imposée par les jihadistes durant l’occupation ? Il est dans la nature depuis que les autorités mauritaniennes l’ont libéré à la surprise générale en août 2015. Cheikh Ag Aoussa,...
(Le Prétoire 24/06/16)
Voiture de commandement, tapis rouge, forte médiatisation…: le Chef du Mnla, plus qu’un Président. Arrivé à Bamako, en provenance d’Algérie, avec le ministre algérien des Affaires étrangères, le Secrétaire général du Mouvement national pour la libération de l’Azawad a eu droit aux honneurs dignes d’un vrai chef de la République pour ne pas dire chef de guerre. Cet homme qui a mis le pays à feu et à sang avec sa soi-disant rébellion pour la création d’un état de l’Azawad...
(Autre média 24/06/16)
Il n’y a plus de rébellion touareg au Mali, celle-ci a pris fin depuis la défaite du MNLA par les groupes djihadistes, mais il y a des conflits intercommunautaires perlés dont l’accord d’Alger est loin d’être une solution. Analyse. Derrière les rideaux de la mise en place des autorités intérimaires, nombre de Maliens voient en filigrane, la préfiguration de l’Etat de l’Azawad qui passe par une expérimentation de la cogestion des territoires concernés. La menace terroriste, quant à elle est...
(Le Monde 24/06/16)
« Je n’ai peut-être pas la tête de l’emploi, mais je m’invite dans ce débat ! » C’est par cette phrase qui lui ressemble que la Malienne Aminata Traoré a annoncé sa candidature, au tout début de juin, au poste de secrétaire général de l’Organisation des Nations unies (ONU). Après plus d’un demi-siècle de domination masculine sans partage, l’ONU cherche enfin une femme pour la diriger. Aminata Traoré serait-elle un choix pertinent pour occuper ce poste ? Au moins elle...
(L'indicateur Renouveau 24/06/16)
Hausse du déficit budgétaire, augmentation des dépenses de 55,130 milliards de F CFA, payement de 139 millions de F CFA au titre de la régularisation des députés rebelles de la 4e législature, augmentation de 11,44 % sur les recettes de la taxe intérieure sur les produits pétroliers sont, entre autres, les raisons qui ont motivé l’opposition parlementaire à rejeter le projet de loi portant modification de la Loi des finances 2016 adopté le lundi dernier par l’Assemblée nationale. Adopté à...
(Studio Tamani 24/06/16)
La banque mondiale a présenté hier son rapport trimestriel sur le nord du Mali. Le document réalisé par le système de suivi permanent présente la situation des régions du nord neuf mois après la signature de l’accord pour la paix et la réconciliation. Il ressort de ce rapport que des progrès significatifs ont été accomplis depuis la conclusion de cet accord. Cependant des efforts restent à faire dans certains secteurs tels que la sécurité, l'élevage et la réhabilitation des services...

Pages