| Africatime
Mardi 30 Septembre 2014
(RFI 30/09/14)
C'était il y a près de onze mois. Le 2 novembre 2013, les deux envoyés spéciaux de RFI, Ghislaine Dupont et Claude Verlon, étaient assassinés près de Kidal, dans le nord du Mali. Pour la première fois depuis l'ouverture de l'information judiciaire, en mai, les parties civiles ont été reçues lundi 29 septembre au Palais de justice de Paris par les juges d'instruction. Saisis au mois d’avril dernier, les trois juges d’instruction du pôle anti-terroriste de Paris se sont, depuis, largement approprié le dossier. Et déjà apparaissent plusieurs informations importantes, à commencer par la découverte d’une série de photographies. « On a pu retrouver des photos qui avaient été prises par Claude Verlon, bizarrement, trois...
(L'Essor 30/09/14)
Le chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Kéita, s’est entretenu avec plusieurs personnalités lors de son séjour à New York en marge de la 69è session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies. Parmi les sujets abordés, la coopération bilatérale et multilatérale et surtout l’évolution de la situation sécuritaire dans notre pays. Ibrahim Boubacar Keita a ainsi discuté avec la sous-secrétaire d’Etat américaine aux Affaires politiques, Mme Wendy Sherman, sur les derniers développements de l’actualité dans notre pays. Au cours de cette audience, Mme Sherman a réaffirmé l’engagement des Etats-Unis à poursuivre leur accompagnement pour faciliter le processus de paix en...
(L'Essor 30/09/14)
Les responsables de la mission onusienne ont jugé nécessaire de clarifier leur rôle d’accompagnement dans le processus de stabilisation de notre pays. La Mission multidimensionnelle des Nations Unies pour la stabilisation du Mali a rencontré la presse jeudi pour expliquer son mandat et, ainsi, couper court à certaines rumeurs. La rencontre a été initiée dans le cadre des activités de la 10ème édition du Festival international de musiques au Mali (Tamani 2014). Tous les sections et piliers (composantes militaire comme...
(L'Essor 30/09/14)
En plus du ministre belge de la Coopération au développement, , le chef du gouvernement a rencontré le président du Conseil européen, le député européen Louis Michel, le directeur exécutif Afrique du service d’action extérieur et le commissaire au développement de l’UE. Le Premier ministre Moussa Mara est revenu aujourd’hui à Paris après un séjour fructueux de quelques heures à Bruxelles. Auparavant, c’est à dire dimanche, il avait pris part au Forum économique mondial à Istanbul aux côtés de plusieurs...
(Xinhua 30/09/14)
Des jeunes du Nord-Mali ont arrêté dimanche Mohamed Zeyni Aguissa Maïga, qui faisait office de ministre de la Jeunesse et des Sports lors de l'occupation de la région nord par le Mouvement national de libération de l'Azawad ( MNLA) en 2012, a-t-on appris lundi de source informée. Arrêté aux abords du village de Forgo, cercle de Gao, Aguissa Maïga a été remis aux Forces armées maliennes (FAMA). Joint par Xinhua, le responsable de la direction de l' information et des...
(Jeune Afrique 30/09/14)
Les priorités du Premier ministre malien, Moussa Mara ? La réforme territoriale, la reprise de l'aide du FMI et les négociations avec les groupes armés. Un domaine où il joue la carte de la fermeté. Ministre de l'Urbanisme et des Politiques de la ville dans le gouvernement d'Oumar Tatam Ly, son prédécesseur, Moussa Mara, 39 ans, président du parti Yéléma ("changement", en bambara), a pris les rênes du gouvernement le 5 avril. Retour de l'État et de la sécurité dans...
(L'Essor 30/09/14)
La Médiation a fermement rappelé les lignes rouges encadrant les négociations de paix et va s’employer à recenser les possibilités de rapprochement des positions. Le temps de l’impatience pointe. Les indices ne manquent pas pour attester de la montée d’une humeur populaire qui n’est certes pas porteuse de contestation ouverte. Mais qui laisse entendre de plus en plus fort des attentes répétées de manière pressante, des frustrations exprimées avec une dose d’exaspération et surtout une angoisse de l’avenir qui ne...
(L'Essor 30/09/14)
Les nouvelles sont relativement bonnes concernant l’approvisionnement des marchés, l’embonpoint des bêtes et les prix de vente. Le compte à rebours s’accélère. L’Aïd el Kébir, « la Grande fête », communément appelée chez nous Tabaski ou plus prosaïquement Fête des moutons, frappe déjà à la porte. Comme de tradition, la rédaction de l’Essor se fait le devoir de communiquer à ses lecteurs les grandes tendances du marché au fur et à mesure que la date cruciale s’approche. Certes, nos reportages...
(Jeune Afrique 30/09/14)
Le 18 septembre, cinq Casques bleus tchadiens de la Minusma ont été tués au passage de leur véhicule sur un engin explosif dans les environs d'Aguelhok. C'est la troisième attaque de ce type en moins de trois semaines. Excédés d'être constamment en première ligne et de vivre dans des conditions précaires (alimentation insuffisante, manque de baraquements, sanitaires en piteux état, etc.), les officiers tchadiens du camp d'Aguelhok ont haussé le ton et amené leur gouvernement à menacer...
(APA 29/09/14)
Une réunion de haut niveau convoquée en marge de l’Assemblée générale des Nations Unies a exhorté samedi les parties maliennes, gouvernement et mouvements armés, à s’entendre sur un compromis afin que le pays puisse se sortir de la crise et faire face aux multiples défis qui l’assaillent dans sa partie Nord. « Les participants ont appelé à ce que des compromis soient faits afin de trouver un terrain d’entente », a-t-on indiqué dans un communiqué parvenu à APA à l’issue...
(RFI 29/09/14)
Le patron des opérations de maintien de la paix de l'ONU, Hervé Ladsous, s'est inquiété samedi de la résurgence des jihadistes dans le nord du Mali, où plusieurs soldats de l'ONU ont été tués ces dernières semaines. Après ces attaques contre des convois de la Minusma, une grande opération antimoto a été lancée à Kidal et au nord de la ville. Il y a dix jours, une réunion s'est tenue dans la plus grande discrétion à Kidal. Autour de la...
(RFI 29/09/14)
La situation au nord du Mali reste extrêmement précaire. C’est l’avertissement lancé par le secrétaire général Ban Ki-moon en marge de l’Assemblée générale de l’ONU alors que les Nations unies s’inquiètent d’un retour des combattants jihadistes dans le nord. Ces dernières semaines, pas moins de dix casques bleus tchadiens ont été tués au nord du Mali. La Minusma est régulièrement attaquée et les dirigeants maliens sont venus à l’Assemblée générale de l’ONU pour s’assurer que le conflit ne passe pas...
(L'Essor 29/09/14)
Toute la planète avait les yeux rivés la semaine dernière sur New York. La 68è assemblée générale des Nations s’y est ouverte mardi. Près de 131 chefs d’Etat et de gouvernement ainsi que 60 ministres des Affaires étrangères se sont retrouvés pour le débat général annuel qui dure une semaine. Conformément à l’ordre de passage, le président de la République Ibrahim Boubacar Keïta était samedi à la tribune de l’organisation mondiale. L’intervention du chef de l’Etat a porté sur des...
(APA 29/09/14)
Une délégation d’officiels maliens conduite par le Premier ministre Moussa Mara va rencontrer mardi à Paris des donateurs autour d’engagements qu’ils avaient pris pour le financement du Plan de relance du Mali, a-t-on appris samedi de source officielle. Intitulée 4ème réunion internationale de suivi, la rencontre visera à faire le point de réalisation des promesses d'aide faites par les bailleurs de fonds lors de leur conférence pour le développement du Mali, tenue en mai 2013 à Bruxelles. Au cours de...
(L'Essor 29/09/14)
A Paris le chef du gouvernement a rencontré les autorités françaises et nos compatriotes. Il a inauguré le bâtiment annexe de l’ambassade, avant de se rendre à Montreuil pour une séance de travail avec les autorités communales. A Istanbul, il a participé au Forum économique mondial. Aujourd’hui il sera à Bruxelles. Le Premier ministre Moussa Mara poursuit sa tournée européenne entamée vendredi à Paris où il a rencontré les autorités françaises et nos compatriotes de la diaspora. Hier, le chef...
(Jeune Afrique 29/09/14)
Pour revenir dans les bonnes grâces des bailleurs de fonds, le Mali n'a eu d'autre choix que de faire le ménage. Le 17 septembre, le directeur des finances du ministère de la Défense a été limogé. Bouaré Fily Sissoko, la ministre des Finances, serait également sur la sellette. Désireux de revenir dans les bonnes grâces des bailleurs de fonds, qui, à l'instar du FMI, de la Banque mondiale et de l'Union européenne, ont suspendu une partie de leur aide lorsqu'ils...
(L'Indépendant (ml) 29/09/14)
Dans le pipeline des contrats militaires, trois figurent présentement en bonne place et font l’objet de toutes les attentions et convoitises de la part principalement de ces opérateurs économiques-vautours et ces cadres véreux de l’administration qui n’ont aucunement pitié de ce pays, fût-il convalescent. Ce qui intéresse au premier chef, c’est le bénéfice tiré de ces juteux contrats passés sans concurrence réelle. Cela, en violation flagrante du code des marchés publics. Le recours intempestif et généralisé au « secret défense...
(Le Republicain (ml) 29/09/14)
Les pourparlers d’Alger sont suspendus. Certains parlent de suspension pour raison de fête de Tabaski, alors que selon des sources bien introduites, cette trêve était prévue depuis le démarrage des pourparlers. « Depuis le démarrage des négociations, il avait été dit que les négociations allaient être suspendues en cette période, pour reprendre dans la deuxième quinzaine d’octobre », nous a indiqué Mohamed Ag Aharib, Porte parole du HCUA, depuis Alger. Il pense que cette première phase des négociations a été...
(Dakaractu 29/09/14)
Laser du lundi ,Retrouvez chaque Lundi matin sur Dakaractu la chronique politique de Babacar Justin Ndiaye, Analyste politique et social. Il y a une semaine, le 22 septembre, les Maliens ont commémoré le cinquante-quatrième anniversaire de leur souveraineté, sous de funestes auspices. Car la patrie du Président Ibrahim Boubacar Keita (IBK) campe au carrefour des épreuves et squatte l’antichambre de la partition territoriale. L’image exacte est celle d’un grand pays – grandement ébranlé dans ses fondations – qui vacille dans...
(PANA 29/09/14)
Après son zéro de croissance en 2012 du fait de la crise sécuritaire, l'économie malienne a repris sa croissance normale avec une hausse de son produit intérieur brut (PIB) réel de 5,8 pc, a confirmé le Fonds monétaire international (FMI). Suite à la visite à Bamako de la mission du Fonds pour des discussions avec les autorités du pays, du 11 au 25 septembre, le FMI a annoncé vendredi soir que les prévisions pour 2015 indiquaient une poursuite de la...

Pages