Lundi 23 Avril 2018

Mali

(AFP 30/03/18)
Le Premier ministre Edouard Philippe se rendra au Mali les 7 et 8 avril pour rendre visite aux troupes françaises et rencontrer le président Ibrahim Boubacar Keïta, a annoncé Matignon jeudi. Le Premier ministre évoquera avec le chef de l'Etat malien "tous les enjeux de la relation bilatérale et les questions régionales, notamment s’agissant de la lutte contre le terrorisme", indique son cabinet dans un communiqué. Il rencontrera également le Premier ministre malien Soumeylou Boubeye Maiga pour un entretien davantage centré sur le volet économique. Une visite est également prévue aux forces françaises engagées dans l’opération Barkhane, ainsi qu'auprès de la communauté française à Bamako.
(RFI 30/03/18)
Composé de partis politiques et d’associations, le regroupement « Unis pour le Mali » (UMA) dit souhaiter l’alternance à l’occasion de l'élection présidentielle de juillet prochain. Ancien ministre, président du Congrès national d'initiative démocratique (CNID), le parti de la majorité présidentielle au Mali, Me Mountaga Tall, ne mâche pas ses mots. Pour lui, le pouvoir actuel du président Ibrahim Boubacar Keïta, plus connu sous le surnom d'IBK, a échoué. « Aujourd’hui, le Mali est menacé dans son existence même, estime-t-il. Et cela dans tous les domaines, qu’il s’agisse de sécurité, d’économie, d’éthique, de perspectives pour les jeunes ». Société civile Au sein du parti Unis pour le Mali (UMA), dont il est le coordinateur national, il existe, selon lui, des...
(BBC 30/03/18)
Une autre victime a été enregistrée au sein des forces armées maliennes. Un gendarme égorgé à son domicile. Le porteur de tenue a été trouvé gisant dans une mare de sang à son domicile en début de matinée jeudi. La victime un adjudant-chef de la gendarmerie de son nom Alhousseini AG Amoya a été retrouvé égorgé. Le meurtre s'est déroulé dans la nuit de mercredi à jeudi et selon notre correspondant aucun voisin n'a entendu de bruits suspects venant du...
(Dw-World 30/03/18)
Malgré une forte présence des forces de maintien de la paix ou de sécurisation du Mali, à savoir la Minusma et la force française Barkhane, les attaques terroristes sont fréquentes. Les différentes crises du nord Mali ont créé une véritable prolifération des armes sur l'ensemble du territoire, ce qui permet aux populations de s'armer facilement. Outre la présence de groupes armés qui luttent contre le pouvoir central dans le nord, les conflits fonciers se règlent parfois aussi les armes à...
(France 24 30/03/18)
Le fils de Sophie Pétronin, la seule otage française détenue dans le monde, affirme avoir des indices indiquant que sa mère est toujours en vie, tout en espérant obtenir une preuve formelle. De retour du Niger, il exprime des doutes sur le fait qu’elle soit entre les mains du leader jihadiste malien Iyad Ag Ghali, et souligne les divisions qui règnent entre les factions jihadistes dans le Sahel. Regrettant l’attitude des autorités françaises, Sébastien Chadaud a demandé sur le plateau...
(AFP 29/03/18)
Au moins deux personnes ont été tuées dans le centre du Mali dans la nuit de mercredi à jeudi au cours d'une attaque jihadiste contre une localité récemment visitée par le Premier ministre Soumeylou Boubeye Maïga, ont annoncé l'armée et le gouvernement. L'attaque, à Bandiagara, s'est produite mercredi vers 21H00 GMT, selon des communiqués de l'armée et du ministère de la Sécurité. "Les éléments de la garde nationale ont repoussé une attaque terroriste contre l'hôtel +La falaise+", selon le ministère,...
(RFI 29/03/18)
A Bandiagara, localité du centre du Mali récemment visitée par le Premier ministre lors de son périple à l’intérieur du pays, des assaillants ont attaqué, le 28 mars dans la nuit, l'hôtel La Falaise avant d’être repoussés. L'attaque au cours de laquelle au moins deux personnes ont été tuées a été officiellement qualifiée de « terroriste ». Tout a commencé quand des coups de feu entendus près de l'hôtel La Falaise, dans la ville malienne de Bandiagara ont provoqué un...
(RFI 28/03/18)
Six corps ont été découverts dimanche 25 mars dans une fosse commune près du village de Dogo, dans le cercle de Youwarou, dans la région de Mopti, dans le centre du Mali. Fait troublant, ces personnes avaient été arrêtées quelques jours auparavant dans le cadre d'une opération anti-jihadistes des Forces armées maliennes (Fama). Face à ces soupçons, Human Rights Watch appelle à une enquête. Dimanche, des habitants de Dogo mettent au jour une fosse commune à 1 km à la...
(RFI 28/03/18)
Le gouvernement du Mali, la Plateforme, qui fédère les groupes armés progouvernementaux et l'ex-rébellion de la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) ont signé une nouvelle feuille de route pour accélérer la mise en œuvre de l’accord pour la paix de 2015 issu du processus d’Alger. Ce document vise aussi à créer un climat propice à l’organisation d’élections libres inclusives sur tout le territoire en juillet prochain. Au Mali, la nouvelle feuille de route signée entre le gouvernement, la Plateforme...
(Journal du Mali 28/03/18)
L’organisation d’une élection crédible est importante au Mali mais elle ne doit pas occulter le défi de l’absence de l’État dans plusieurs localités du pays. Quatre mois avant la tenue de l’élection présidentielle du 29 juillet au Mali, le pays reste confronté aux problèmes de gouvernance et de sécurité. Sur les plans politique, sécuritaire et opérationnel, les défis perdurent et focalisent l’attention nationale et internationale. L’insécurité au Mali, caractérisée par la persistance de la menace terroriste, a entrainé la perte...
(APA 28/03/18)
L’Office central des stupéfiants du Mali (OCS) a incinéré, mardi, plus de 8 tonnes de cannabis saisies en 2017. « Il s’agissait d’une opération de transparence car, les populations se demandent souvent que deviennent les drogues saisies. C’est pourquoi, nous avons voulu démontrer que ces produits sont bien détruits après leur saisie et non revendus après », a expliqué le colonel Adama Tounkara, directeur de l’Office central des stupéfiants du Mali. Il a ajouté : « Aujourd’hui nous avons incinéré...
(Les Echos (ml) 28/03/18)
Dans le cadre du soutien que la Francophonie apporte à la préparation du processus électoral au Mali, et à la demande des autorités de cet Etat membre, la Secrétaire générale de la Francophonie a déployé une mission d’information à Bamako, du 21 au 24 mars 2018. Conduite par Dileita Mohamed Dileita, ancien Premier ministre de la République de Djibouti, cette mission est composée d’une parlementaire et d’experts de haut niveau venant de la France, du Sénégal et du Cameroun. Cette...
(AFP 27/03/18)
Le Premier ministre malien, Soumeylou Boubeye Maïga, a prôné la réconciliation nationale et la mobilisation contre les jihadistes, au dernier jour d'une tournée dans le nord et le centre du Mali, récemment ensanglanté par des affrontements intercommunautaires. Ce périple, entamé le 22 mars, aura été dominé par sa visite le 23 mars à Kidal (nord-est), une première depuis près de quatre ans dans ce bastion de l'ex-rébellion à dominante touareg. Lors de sa dernière étape, à Djenné (centre), M. Maïga...
(RFI 27/03/18)
Après son périple dans le nord du pays, le Premier ministre malien, Soumeylou Boubeye Maïga, a bouclé sa visite à l'intérieur du pays ce 26 mars par deux localités du centre, Bandiagara et Djenné. L’étape la plus émouvante de cette visite de terrain plutôt inédite a été Kidal. Un Premier ministre malien ne s’était pas rendu depuis 2014 dans cette localité aux mains des ex-rebelles. On se souvent en mai de cette année-là de la visite du Premier ministre de...
(L'indicateur du Renouveau 27/03/18)
Dans son adresse à la nation à l’occasion de la commémoration du 26 mars, le président de la République a donné des assurances sur l’organisation des élections sur l’ensemble du territoire. Pour le président de la République, l’évocation de la date du 26 mars 1991 nous renvoie toujours à son lot de tristesses, nous rappelle sa part de sang et de larmes : « C’est d’ailleurs pour ne rien oublier, ni de la lutte menée ni des messages que la...
(L'indicateur du Renouveau 27/03/18)
La situation à l’Adema PASJ préoccupe jusqu’au plus haut niveau le régime jusqu’à ce que le président de la République sollicite une intervention de l’ancien président de la transition par intérim, Dioncounda Traoré. Pour cet effet, IBK a rencontré samedi matin de 10 heures à 11 heures 30 l’ancien président du parti de l’Abeille autour de la prochaine présidentielle. Si aucune nouvelle n’est sortie de leur entretien, des proches de Dioncounda Traoré soutiennent que celui-ci aurait rassuré son successeur de...
(BBC 27/03/18)
’L’état indemnisera toutes les victimes civils et militaires des affrontements de mai 2014 à Kidal", a indiqué l’actuel Premier ministre malien Soumeylou Boubèye Maiga au terme d’une tournée dans le nord et le centre du pays. Le Premier ministre a prôné la réconciliation nationale et la mobilisation contre les jihadistes, au dernier jour d’une tournée dans le nord et le centre du Mali.Des régions récemment ensanglantées par des affrontements intercommunautaires. Ce périple, entamé le 22 mars, a été dominé par...
(APA 27/03/18)
Le ministre du commerce, de l’artisanat et de la promotion des Petites et moyennes entreprises (PME), Souleymane Diarrassouba a invité, lundi, les pays de la sous-région, à la réciprocité en facilitant la libre circulation des marchandises. Le ministre s’exprimait face à des cadres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), venus lui présenter les activités du Système ouest-africain d’accréditation (SOAC) qui sera basé à Abidjan. Selon Souleymane Diarrasouba...
(Jeune Afrique 27/03/18)
L'ancien Premier ministre malien et président du parti Yelema était, de nouveau, à Paris la semaine dernière. Il a notamment rencontré la députée (LREM) Alexandra Valetta-Ardisson, présidente d’un groupe parlementaire sur l’accueil des migrants. En campagne pour la présidentielle du 29 juillet, Moussa Mara multiplie les séjours à Paris. Le 21 mars, l’ancien Premier ministre s’est entretenu avec la députée Alexandra Valetta-Ardisson (LREM), présidente d’un groupe parlementaire sur l’accueil des migrants. Le chef du parti Yelema l’aide à préparer la...
(AFP 26/03/18)
Le Premier ministre malien, Soumeylou Boubeye Maïga, a prôné la réconciliation nationale lundi, au dernier jour d'une visite dans le nord et le centre du Mali, récemment ensanglanté par des affrontements intercommunautaires. M. Maïga a entamé le 22 mars une tournée dans le nord et le centre du pays, dominée par sa visite le 23 mars à Kidal (nord-est), une première depuis près de quatre ans dans ce bastion de l'ex-rébellion à dominante touareg. Après deux autres étapes dans le...

Pages

(BBC 30/03/18)
Une autre victime a été enregistrée au sein des forces armées maliennes. Un gendarme égorgé à son domicile. Le porteur de tenue a été trouvé gisant dans une mare de sang à son domicile en début de matinée jeudi. La victime un adjudant-chef de la gendarmerie de son nom Alhousseini AG Amoya a été retrouvé égorgé. Le meurtre s'est déroulé dans la nuit de mercredi à jeudi et selon notre correspondant aucun voisin n'a entendu de bruits suspects venant du domicile de la victime. Les auteurs du forfait seraient partis avec la moto du gendarme. C'est le premier acte de ce genre à Sévaré depuis plusieurs années. Une source proche du dossier a indiqué à...
(Dw-World 30/03/18)
Malgré une forte présence des forces de maintien de la paix ou de sécurisation du Mali, à savoir la Minusma et la force française Barkhane, les attaques terroristes sont fréquentes. Les différentes crises du nord Mali ont créé une véritable prolifération des armes sur l'ensemble du territoire, ce qui permet aux populations de s'armer facilement. Outre la présence de groupes armés qui luttent contre le pouvoir central dans le nord, les conflits fonciers se règlent parfois aussi les armes à la main dans le pays dogon et dans la région de Mopti. Pour l'ancien Premier ministre malien Moussa Mara, les forces internationales dans cette zone sont mal réparties et l'armée malienne manque toujours d'équipement. "Il faut savoir que Barkhane est...
(France 24 30/03/18)
Le fils de Sophie Pétronin, la seule otage française détenue dans le monde, affirme avoir des indices indiquant que sa mère est toujours en vie, tout en espérant obtenir une preuve formelle. De retour du Niger, il exprime des doutes sur le fait qu’elle soit entre les mains du leader jihadiste malien Iyad Ag Ghali, et souligne les divisions qui règnent entre les factions jihadistes dans le Sahel. Regrettant l’attitude des autorités françaises, Sébastien Chadaud a demandé sur le plateau...
(AFP 29/03/18)
Au moins deux personnes ont été tuées dans le centre du Mali dans la nuit de mercredi à jeudi au cours d'une attaque jihadiste contre une localité récemment visitée par le Premier ministre Soumeylou Boubeye Maïga, ont annoncé l'armée et le gouvernement. L'attaque, à Bandiagara, s'est produite mercredi vers 21H00 GMT, selon des communiqués de l'armée et du ministère de la Sécurité. "Les éléments de la garde nationale ont repoussé une attaque terroriste contre l'hôtel +La falaise+", selon le ministère,...
(RFI 29/03/18)
A Bandiagara, localité du centre du Mali récemment visitée par le Premier ministre lors de son périple à l’intérieur du pays, des assaillants ont attaqué, le 28 mars dans la nuit, l'hôtel La Falaise avant d’être repoussés. L'attaque au cours de laquelle au moins deux personnes ont été tuées a été officiellement qualifiée de « terroriste ». Tout a commencé quand des coups de feu entendus près de l'hôtel La Falaise, dans la ville malienne de Bandiagara ont provoqué un...
(RFI 28/03/18)
Six corps ont été découverts dimanche 25 mars dans une fosse commune près du village de Dogo, dans le cercle de Youwarou, dans la région de Mopti, dans le centre du Mali. Fait troublant, ces personnes avaient été arrêtées quelques jours auparavant dans le cadre d'une opération anti-jihadistes des Forces armées maliennes (Fama). Face à ces soupçons, Human Rights Watch appelle à une enquête. Dimanche, des habitants de Dogo mettent au jour une fosse commune à 1 km à la...
(APA 28/03/18)
L’Office central des stupéfiants du Mali (OCS) a incinéré, mardi, plus de 8 tonnes de cannabis saisies en 2017. « Il s’agissait d’une opération de transparence car, les populations se demandent souvent que deviennent les drogues saisies. C’est pourquoi, nous avons voulu démontrer que ces produits sont bien détruits après leur saisie et non revendus après », a expliqué le colonel Adama Tounkara, directeur de l’Office central des stupéfiants du Mali. Il a ajouté : « Aujourd’hui nous avons incinéré...
(BBC 27/03/18)
’L’état indemnisera toutes les victimes civils et militaires des affrontements de mai 2014 à Kidal", a indiqué l’actuel Premier ministre malien Soumeylou Boubèye Maiga au terme d’une tournée dans le nord et le centre du pays. Le Premier ministre a prôné la réconciliation nationale et la mobilisation contre les jihadistes, au dernier jour d’une tournée dans le nord et le centre du Mali.Des régions récemment ensanglantées par des affrontements intercommunautaires. Ce périple, entamé le 22 mars, a été dominé par...
(AFP 26/03/18)
Le Canada compte déployer son contingent de Casques bleus au Mali vers le mois d'août, a indiqué dimanche le ministre de la Défense Harjit Sajjan. Ottawa a annoncé le 19 mars sa décision de déployer pendant un an une force d'appui aérienne avec des hélicoptères et des Casques bleus dans le cadre de la mission de stabilisation des Nations unies au Mali (Minusma). Mais le gouvernement n'avait pas donné de date, indiquant qu'elle serait fixée après consultations avec l'ONU.
(TV5 26/03/18)
Primés lors d'un concours international à Washington, de jeunes maliens passionnés de robotique exercent leurs talents au pays dans un nouveau centre flambant neuf. Etudiant à l’Ecole nationale d’ingénieurs, Abdoulaziz expérimente des fragments électroniques dans sa chambre... son premier laboratoire. Tous les jours, il retrouve ses camarades dans un atelier de Bamako, Donilab. Ils souhaitent à l’aide d’une carte magnétique et d’un petit robot permettre aux non-voyants d’utiliser les transports en commun de façon autonome. D’autres applications sont possibles. Youssouf...
(Apa 24/03/18)
APA-Nouakchott (Mauritanie)- La situation des réfugiés maliens en Mauritanie a été au centre d’une réunion tripartite, vendredi à Nouakchott, entre des représentants des deux pays et du Haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), a constaté APA. Cette réunion a pour but de faire le point sur plus de 50.000 réfugiés maliens en Mauritanie et sur l’état d’avancement du processus de leur retour volontaire. Installés dans le camp de M’berra à l’extrême Est de la Mauritanie, lesdits réfugiés avaient...
(La Libre 23/03/18)
Les problèmes sécuritaires au Mali ne peuvent pas être réglés « en moins de 10 à 15 ans », a estimé le chef d’état-major des armées françaises lors d’une récente audition parlementaire, tout en rejetant l’idée d’un d »enlisement » des forces françaises au Sahel. « Je ne pense pas qu’il soit possible de régler le problème au Mali en moins de 10 à 15 ans, si tant est que nous le puissions », a déclaré le général François Lecointre...
(Le Monde 22/03/18)
Cinq soldats français ont été légèrement blessés jeudi 22 mars par des tirs contre la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) et de l’armée française, à Kidal, dans le nord du Mali, où le premier ministre malien, Soumeylou Boubèye Maïga, était attendu dans la journée, a annoncé l’état-major français. « Cinq à six coups ont été entendus, vraisemblablement venant de tirs de mortier déclenchés à distance », a précisé le porte-parole de l’état-major. La...
(Xinhua 22/03/18)
Trois civils ont été tués lundi par l'explosion d'une mine au passage de leur charrette à Mondoro, dans la région de Mopti au centre du Mali, ont annoncé mardi les Forces armées maliennes (FAMA). "Non loin de là, une seconde mine a été découverte, puis neutralisée par les FAMa", a ajouté l'armée sur son site en précisant par ailleurs qu'une autre mine a été neutralisée entre Hombori et Gossi (centre-nord). On précisait de même source que les FAMa avaient détruit...
(Le Republicain (ml) 22/03/18)
Selon la cellule de communication de Koulouba, à l’issue de son 14ème Conseil d'administration tenu à Bamako les 16 et 17 mars 2018 et en marge de l'inauguration le 15 mars 2018 par IBK de la Maison des Maliens de l'extérieur, les dirigeants du Haut Conseil Malien de l’Extérieur ont été reçu en audience dans l’après-midi du lundi 19 mars 2018, sous la tente de la Résidence des hôtes du Mali, ex-Base B. Au cours de cette rencontre, les présidents...
(Jeune Afrique 21/03/18)
Le procès des auteurs du putsch manqué de septembre 2015 doit reprendre ce 21 mars. Sur le banc des accusés : 83 Burkinabè, mais aussi un Malien membre du Mouvement arabe de l'Azawad, un groupe armé actif dans la région de Tombouctou. Nous sommes le 21 octobre 2015 au soir, dans le quartier Tanpouy de Ouagadougou. Trois membres de mouvements armés maliens viennent de quitter une mosquée lorsque deux gendarmes et huit policiers en civil les arrêtent. La même nuit,...
(Info-Matin 21/03/18)
La campagne du pèlerinage 2018 de la filière gouvernementale a été officiellement lancée hier lundi 19 mars 218 par le ministre Thierno Amadou Omar Hass DIALLO. Malgré un contexte économique difficile caractérisé par le durcissement des conditions de voyage en Arabie Saoudite, le coût du pèlerinage 2018 de la filière gouvernementale connait une légère baisse et est fixé à 2 363 615 F CFA contre 2 364 235 F CF en 2017. Et cela, grâce à l’implication personnelle du chef...
(AFP 20/03/18)
Au moins huit personnes ont péri dimanche et lundi dans des violences entre les communautés peule et dogon dans le centre du Mali, a-t-on appris de sources concordantes. Les violences se multiplient depuis deux ans dans le centre du Mali entre Peuls, traditionnellement éleveurs, et les ethnies bambara et dogon, pratiquant majoritairement l'agriculture. Elles avaient fait au moins 25 morts depuis le début du mois de mars. Dimanche, "le village de Sabéré, 25 km de Koro, a été brûlé et détruit suite à des violences intercommunautaires", ont indiqué dans un communiqué les Forces armées maliennes (FAMAs).
(RFI 20/03/18)
« Ce qui préoccupe aujourd’hui la Nation malienne, pointe le quotidien malien Le Sursaut, ce sont la perte, de facto, des régions du Nord », mais aussi « l’insécurité qui fait vivre dans l’angoisse dans le Centre du pays. Des Bozos contre des Peuls (dans le cercle de Djenné), des Dogons contre des Peuls (dans le cercle de Koro), des Bamanans contre des Peuls (à Niono), des Sonrhaïs contre des Arabes (à Gao) : le spectre des conflits intercommunautaires s’est...
(Jeune Afrique 20/03/18)
Depuis le double attentat de Ouagadougou, Iyad Ag Ghaly est le chef jihadiste le plus recherché de la région. À moins que cet ancien interlocuteur privilégié d’Alger et de Bamako ne bénéficie toujours d’une protection… Pour la troisième fois en un peu plus de deux ans, Ouagadougou a donc été frappée en plein cœur. Cette fois, les jihadistes n’ont pas tué indistinctement des civils dans un café, un hôtel ou un restaurant de l’avenue Kwame-NKrumah, comme en janvier 2016 et...

Pages

(APA 27/03/18)
Le ministre du commerce, de l’artisanat et de la promotion des Petites et moyennes entreprises (PME), Souleymane Diarrassouba a invité, lundi, les pays de la sous-région, à la réciprocité en facilitant la libre circulation des marchandises. Le ministre s’exprimait face à des cadres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), venus lui présenter les activités du Système ouest-africain d’accréditation (SOAC) qui sera basé à Abidjan. Selon Souleymane Diarrasouba qui assure également l’intérim du ministère de l’industrie et des mines, «il faudrait que la libre circulation soit effective aussi bien dans l’UEMOA que dans la CEDEAO», insistant sur le respect des textes signés «...
(AFP 21/03/18)
Quarante-quatre pays africains ont signé mercredi à Kigali l'accord créant une zone de libre-échange continentale (Zlec), perçue comme essentielle au développement économique de l'Afrique, a annoncé l'Union africaine (UA). "L'accord établissant la Zlec a été signé par 44 pays", a déclaré le président de la Commission de l'UA, Moussa Faki, en conclusion d'un sommet de l'organisation dans la capitale rwandaise. Le Nigeria, l'une des premières économies du continent, est le principal pays à s'être abstenu. Le président nigérian Muhammadu Buhari avait décidé de ne pas faire le déplacement à Kigali, après avoir accepté de "donner plus de temps aux consultations" dans son pays...
(Agence Ecofin 21/03/18)
Alors qu’elle travaille pour optimiser l’étude de préfaisabilité de son projet de lithium Goulamina, au Mali, la compagnie minière Birimian a annoncé cette semaine avoir revu à la baisse ses estimations de coûts opérationnels. Si l’étude prévoyait des coûts d’exploitation de 379 $ la tonne, la société croit désormais pouvoir réaliser des économies significatives, ramenant ce montant à moins de 300 $/t. En effet, explique-t-elle, les coûts de transport et de manutention, précédemment estimés à 187 $/t, ont été réduits...
(L'Essor 21/03/18)
Le fleuve Niger se meurt à petit feu à cause notamment de l’ensablement et des arbres aquatiques qui l’encombrent et obstruent les passages de l’eau, mais aussi du rejet d’ordures solides dans son lit. Toute chose qui paralyse les activités de milliers de personnes vivant le long du fleuve. Cette année, la baisse drastique du niveau du fleuve Niger et ses conséquences sur la culture du riz de contre saison illustrent à suffisance cette situation. Conscient de cette réalité, le...
(Xinhua 19/03/18)
Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé, vendredi, être parvenu à un accord préliminaire entre ses services et les autorités maliennes, sur la conclusion de la huitième revue du programme économique et financier du Mali soutenu par la facilité élargie de crédit (FEC), et sur la consultation de 2018 au titre de l’article IV des statuts de l’institution. Sous réserve d’approbation par la Direction et de Conseil d’administration du FMI, l’achèvement de cette revue permettra un décaissement de 31,65 millions...
(L'Essor 19/03/18)
Une équipe du Fonds monétaire international (FMI) en fin de mission dans notre pays, a animé, vendredi après-midi, une conférence de presse au ministère de l’Économie et des Finances. La mission conduite par Mme Boriana Yontcheva a fait le point de la situation de la huitième revue du Programme économique et financier, appuyée par la Facilité élargie de crédit (FEC) du FMI et des consultations de 2018 au titre de l’article IV. C’était en présence du ministre de l’Économie et...
(Agence Ecofin 16/03/18)
En 2018/2019, le Mali ambitionne de produire 750 000 tonnes de coton, a annoncé le Ministère de l’Agriculture. Pour le pays qui est déjà assuré d’occuper le rang de premier producteur africain de coton avec une récolte d’au moins 725 000 tonnes d’or blanc en 2017/2018, ce nouvel objectif sera concrétisé à travers une intensification de la mécanisation et de l’utilisation des intrants ainsi que par le biais d’une progression des superficies emblavées. Celles-ci devraient ainsi croître de 4,6 %,...
(APA 13/03/18)
APA-Douala (Cameroun)- Les transactions financières via Mobile money au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) et de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) en 2016 sont de l’ordre de 11 450 milliards de francs CFA. L’annonce a été faite par Boa Roger Johnson, Directeur général d’Axa Côte d’Ivoire dans le cadre des états généraux de la Conférence interafricaine des marchés d’assurances (CIMA) et de la Fédération des sociétés d'assurances de droit national Africaines (FANAF). Au...
(Jeune Afrique 10/03/18)
Facinet Sylla, économiste et ancien directeur de la banque centrale de Guinée, plaide pour une monnaie commune dépouillée des poids symboliques que sont son nom et la présence d'officiels français au sein de ses instances de gouvernance. Tribune. Jamais le débat sur le franc CFA, cette monnaie commune à huit pays d’Afrique de l’Ouest (UEMOA) et à six pays d’Afrique centrale (Cemac), n’aura atteint un tel niveau. Ses partisans font l’éloge de la stabilité macroéconomique qu’il sous-tend, tandis que ses...
(Agence Ecofin 09/03/18)
En 2018/2019, le Mali compte faire rentrer une récolte record de 3,14 millions de tonnes de riz, soit une hausse de plus de 7,5% par rapport au résultat de la saison dernière (2,92 millions $). L’annonce a été faite par le Ministère du développement rural. D’après Commodafrica qui rapporte l’information, la croissance de la production sera tributaire de la progression des rendements au lieu de l’agrandissement des superficies ainsi que d’une meilleure disponibilité et d’une utilisation efficace des engrais et...
(Agence Ecofin 09/03/18)
La valeur globale des transactions de monnaie mobile en Afrique subsaharienne a atteint 19,9 milliards de dollars en 2017, soit une progression de 14,4% par rapport à 2016, selon un rapport de l’Association mondiale des opérateurs de téléphonie mobile (GSMA). Intitulé «Etat de l’industrie de la monnaie mobile» (State of the Industry Report on Mobile Money), ce rapport révèle que ce chiffre cache cependant de fortes disparités entre les sous-régions. L’Afrique de l’Est reste en effet la locomotive de l’industrie...
(APA 08/03/18)
La Banque mondiale, dans un communiqué reçu jeudi à APA, annonce avoir débloqué 60 millions de dollars, soit plus 31 milliards de FCFA, en vue de contribuer à l’amélioration de l’élevage au Mali. ‘’La Banque mondiale a approuvé un crédit de 30 millions de dollars et un don d’un montant équivalent de l’Association internationale de développement (IDA) en faveur du Projet de soutien au développement du secteur de l’élevage au Mali (PADEL-Mali), indique le communiqué venant de la représentation de...
(Afrique sur 7 07/03/18)
Le Mali s’est fixé comme objectif l’amélioration efficiente de l’exécution budgétaire et la qualité de ses dépenses publiques. C’est dans la perspective de la réalisation de cet objectif que l’hôtel Azalai Salam de Bamako a abrité, le mois dernier, la cérémonie de lancement du processus budgétaire 2019 de la Direction générale du budget. Les agrégats économiques du Mali au vert en 2019 Placé sous la présidence de Zamilatou Cissé, SG du ministère de l’Économie et des Finances, le lancement des...
(Agence Ecofin 07/03/18)
Le Mali a lancé un projet d’électrification rurale d’une valeur de 10 milliards de francs CFA (plus de 18,9 millions $), au profit des populations de la collectivité territoriale du cercle de Macina. Le projet dont les activités ont été lancées par Malick Alhousseini (photo), le ministre de l’énergie et de l’eau, touchera en tout 24 villages de la localité. Il comprend deux principaux volets que sont la construction de deux centrales solaires dans les localités de Sarro et de...
(Jeune Afrique 05/03/18)
L’Ocde vient de rendre un rapport sur les flux illicites dans la région. Trafics de drogue, de pétrole, d’or, ou encore pêche illégale coûteraient 40 milliards d’euros par an au continent. Une fois refermé le rapport sur « L’Économie du commerce illicite en Afrique de l’Ouest », publié le 20 février par l’Ocde, on ne peut qu’être sidéré par l’emprise de cet argent « noir » et par les dégâts qu’il inflige aux pays de la Cedeao. Fruit de l’actualisation...
(Info-Matin 02/03/18)
L’opérateur de téléphonie mobile Orange-Mali joue à sa propre perte et avec lui, des centaines d’emplois liés à l’entretien du dit réseau de télécommunication. De quoi s’agit-il ? Au fait, son partenaire, qui vient de bénéficier du contrat d’entretien de son réseau de télécommunication, Huawai, a décidé de choisir une société égyptienne à cet effet, en lieu et place des sociétés maliennes qui ont prouvé, depuis plus de 10 ans leurs expériences sur des chantiers, similaires. Pour sceller le sort de...
(Agence Ecofin 28/02/18)
La connectivité Internet au Mali va connaître une forte accélération avec la mise en service du point d’échange Internet national. L’infrastructure technique a été officiellement inaugurée le 22 février 2018, par le ministre de l’économie numérique et de la communication, Arouna Modibo Touré. Elle ne va pas seulement améliorer la connectivité Internet dans le pays, mais également contribuer à une chute des coûts pour le plus grand bonheur des consommateurs, a déclaré Sidi Mohamed Nimaga, le président de l’Autorité malienne...
(RFI 27/02/18)
L’interprofession malienne du coton était présente au Salon de l’agriculture à Paris et se réjouit de la production de coton-graine prévue cette année. Cette dernière s’élève à plus de 700 000 tonnes, ce qui permet au Mali de redevenir le premier producteur africain de coton. L'interprofession malienne du coton peut être fière, au salon parisien de l'agriculture. Si les prévisions de la Compagnie malienne pour le développement des textiles se confirment, le Mali devrait produire 725 000 tonnes de coton-graine et redevenir le champion...
(Agence Ecofin 27/02/18)
La société Energie du Mali (EDM), la compagnie nationale en charge de la fourniture électrique, a demandé aux consommateurs industriels d’éteindre leurs machines entre 18 heures et 2 heures du matin, lors de la prochaine canicule. Celle-ci est annoncée pour s’étendre du 1er mars au 31 juillet 2018. La compagnie espère que cette consigne sera respectée afin de lui permettre de poursuivre la desserte des petits consommateurs tout au long de la période. A défaut de quoi, elle sera obligée...
(Agence Ecofin 27/02/18)
Au Mali, la Société de gestion de l’énergie de Manantali (SOGEM) a lancé un appel d’offres relatif à la construction de la ligne électrique devant relier le pays au Sénégal. L’infrastructure d’une capacité de 225 kV, s’étendra sur 288 km entre Tambacounda au Sénégal et Kayes au Mali. Le projet implique également la construction de sous-stations devant supporter le transport de l’électricité par la ligne. Le financement du projet sera assuré en grande partie par un financement obtenu par le...

Pages

(L'Essor 18/01/18)
Suite à une intervention du ministre des Sports, le candidat à l’élection du président de la FEMAFOOT a retiré sa plainte devant le TAS et promis de travailler avec le CONOR pour la mise en place d’un nouveau comité exécutif «Nous avons saisi le Tribunal arbitral du sport, non pas pour empêcher la reprise des élections mais simplement, pour contester la décision d’annulation de notre comité exécutif qui a été prise par la FIFA sans support réglementaire. Mais à la demande du ministre des Sports, nous avons retiré la plainte qui avait déposée au TAS». C’est par ces mots que le camp de Mamoutou Touré «Bavieux», candidat à l’élection du président de la Fédération malienne...
(Jeune Afrique 12/01/18)
La FIFA et la CAF ont décidé de nommer Fatoumata Guindo à la présidence du comité de normalisation qui a six mois pour préparer l’élection du futur président de la Fédération malienne de football (Femafoot). Arrivés mardi à Bamako, les émissaires de la FIFA et de la Confédération africaine de football (CAF) ont choisi celle qui aura la difficile mission de sortir le football malien de la crise dans lequel il s’est enlisé depuis quatre ans. Après les premières consultations, c’est l’ancien ministre des Sports, Mamadou Gaoussou Diarra (45 ans), qui semblait être le mieux placé. Mais Diarra a refusé au dernier moment, préférant se consacrer à sa carrière d’avocat. Il a cependant accepté la vice-présidence. Plusieurs autres noms circulaient...
(L'Essor 10/01/18)
Comme annoncé, les émissaires de la FIFA sont arrivés à Bamako, hier en début d’après-midi pour la mise en place du Comité de normalisation (CONOR). La délégation est composée de quatre membres : le directeur régional du bureau FIFA de Dakar, le Sénégalais El Hadj Wack Diop, le directeur des Associations membres et du Développement Afrique-Caraïbes de la FIFA, le Suisse d’origine congolaise, Verone Monsengo-Omba, la responsable des Associations membres des pays francophones de la FIFA, Segbé Pritchett et le...
(RFI 09/01/18)
L’équipe nationale de cécifoot (football pour déficients visuels) du Mali va disputer en juin prochain la Coupe du monde en Espagne après sa place de finaliste à la CAN 2017. Un immense exploit pour une équipe créée il y a 5 ans et dont les joueurs se battent pour leur dignité et pour devenir le porte-drapeau des jeunes malvoyants et non-voyants maliens. Les Aigles du Mali seront à la Coupe du monde en juin 2018. Pas celle de la Russie,...
(L'Essor 05/01/18)
«J’ai tenté un dernier baroud d’honneur hier (mercredi 3 janvier, ndlr) pour trouver une solution à l’amiable dans la crise du football, mais je n’ai pas réussi. Toutefois, je suis parvenu à calmer les esprits, à apaiser les cœurs. J’ai eu des discussions franches et fructueuses avec les belligérants. Le CONOR (Comité de normalisation, ndlr) sera donc mis en place. La mise en place de ce comité est un échec pour nous tous, mais on va y aller parce que...
(RFI 08/12/17)
Amadou Haïdara fait partie de la génération des moins de 17 ans qui a été finaliste du Championnat du monde de 2015 au Chili. Une campagne malienne qui a permis à ce jeune joueur de s’exporter vers le vieux continent. L’ancien sociétaire du l’AS Real Bamako s’épanouit désormais au RB Salzbourg en Autriche. A seulement 19 ans, Amadou Haïdara est devenu une des pierres angulaires du champion autrichien avec le RB Salzbourg. Qualifier pour les 16es de finale de la...
(Jeune Afrique 05/12/17)
Comme l’avait annoncé Jeune Afrique le 9 octobre dernier, la FIFA a décidé de nommer un comité de normalisation, afin de mettre fin à la crise qui touche le football malien depuis près de quatre ans. L’élection de Mamoutou Touré – dit « Bavieux » -, à la tête de la Fédération malienne de Football (Femafoot) le 10 octobre, et contestée par Salah Baby, n’avait pas été validée par la FIFA, après la visite à Bamako au début du mois...
(Jeune Afrique 03/11/17)
La visite à Bamako des deux émissaires de la Fifa s’est achevée jeudi soir. Comme cela était prévisible, celle-ci n’a pas reconnu l’élection, le 10 octobre dernier, de Mamoutou Touré, dit « Bavieux », à la tête de la Fédération malienne de football (Femafoot). Elle annoncera la semaine prochaine la mise en place d’un comité de normalisation. La Femafoot version Touré n’aura donc vécu qu’un peu plus de trois semaines. L’élection agitée du successeur de Boubacar Diarra avait été rapidement...
(L'Equipe 26/10/17)
L'Espagne a battu le Mali (3-1) et rejoint l'Angleterre en finale de la Coupe du monde U17. Porté par son capitaine Abel Ruiz, auteur d'un doublé, l'Espagne a battu le Mali (3-1) et rejoint l'Angleterre en finale de la Coupe du monde U17. L'attaquant Abel Ruiz a d'abord transformé un penalty (19e), après une faute commise sur Cesar Gelabert Pina. Puis son coéquipier lui a distillé une magnifique passe en profondeur pour aller inscrire un doublé (43e). A 2-0, le...
(Procès-Verbal 23/10/17)
Rien ne va plus entre le régime d’IBK et Housseini Amion Guindo dit Poulo, ministre des Sports. Les causes immédiates de ce divorce ont trait à l’installation du nouveau bureau de la Fédération Malienne de Football (FEMAFOOT). Bien que les délégués à l’assemblée générale aient été convoqués hors des délais statutaires et que leur mandat n’ait pas été bien authentifié, le nommé Mamoutou Touré alias Bavieux s’est fait proclamer, le 8 octobre 2017, nouveau président de la FEMAFOOT, à la...
(L'Essor 17/10/17)
«Il n’y a pas eu d’assemblée élective. S’il y avait eu la mise en place d’un bureau, la FIFA allait le reconnaitre les 24 heures qui sont suivi. Les irrégularités seront analysées et la FIFA prendra une décision». Le candidat Salaha Baby a rompu le silence, avec la conférence de presse qu’il a animée, samedi, dans un hôtel de la place. Un seul sujet a été abordé au cours de cette rencontre : l’assemblée générale ordinaire de la Fédération malienne...
(Le Republicain (ml) 12/10/17)
Selon des sources proches du dossier, le ministre des sports, Housseyni Amion Guindo serait sur le point de démissionner du gouvernement pour des causes liées aux péripéties électorales au niveau de la Fédération malienne de football (Femafoot). Il devrait rencontrer le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) au moment où nous mettions sous presse. Cette rencontre pourrait être déterminante sur la décision du ministre. D’abord, le ministre estime avoir été dessaisit officiellement du dossier électoral de la Femafoot,...
(AFP 10/10/17)
Mamoutou Touré Bavieux a été élu président de la Fédération malienne de football (Fémafoot) pour un mandat de 4 ans, lundi soir à Bamako Mamoutou Touré Bavieux, 60 ans, a obtenu 39 voix des 57 délégués dont 18 se sont abstenus. Il succède au général Aboubacar Baba Diarra qui n'a pas brigué un second mandat. L'autre candidat Salaha Baby a renoncé finalement à se présenter. str/jlf/chc © Agence France-Presse
(Jeune Afrique 09/10/17)
L’élection prévue le 8 octobre à la Fédération malienne de Football (Femafoot) n’a pas eu lieu, à cause des tensions entre les deux candidats. Un nouveau comité de normalisation va être mis en place dans les prochains jours. Cela fait quatre ans que la crise dure. Et ce n’est pas fini. Comme nous le pressentions, l’élection prévue dimanche 8 octobre pour désigner le nouveau président de la Femafoot n’a pas pu se tenir. Et elle n’aura pas lieu prochainement. À...
(L'Essor 09/10/17)
Hier, on a entendu toute sorte d’insultes dans la salle de conférence du Gouvernorat où se sont déroulés les travaux de l’Assemblée générale élective de la Fédération malienne de football (FEMAFOOT). Les hostilités ont commencé avant même le début de la cérémonie d’ouverture, quand l’un des deux candidats, Salaha Baby a été empêché, pendant quelques minutes, d’accéder à la salle par les forces de l’ordre. Des incidents éclatèrent avec les supporters et les forces furent usage de gaz lacrymogènes pour...
(AFP 07/10/17)
Une Côte d'Ivoire mal inspirée a obtenu le nul 0 à 0, vendredi à Bamako contre le Mali, préservant ainsi ses chances de qualification pour le Mondial-2018, mais laissant au Maroc la possibilité de la dépasser en tête du groupe C de la zone Afrique samedi. Avec huit points en cinq rencontres, les Ivoiriens sont sous la menace des Marocains (6 pts), qui accueillent à Rabat le Gabon pour s'adjuger la seule place qualificative pour la Russie avant la dernière...
(AFP 05/10/17)
La défaite surprise à domicile le 5 septembre contre le Gabon (2-1) a ravivé l'inquiétude en Côte d'Ivoire: les Eléphants n'ont plus qu'un point d'avance en tête de leur groupe des qualifications pour le Mondial-2018 et la presse s'impatiente avant le déplacement au Mali vendredi (21h00). Dans les rangs de l'équipe, le mot d'ordre est détermination. "On n'a pas le droit de douter. On a une mission à accomplir et on doit la réussir", lance ainsi le défenseur Lamine Koné...
(L'Essor 05/10/17)
Comme annoncé dans notre édition d’hier, l’attaquant du TP Mazembé, Adama Traoré a rejoint le groupe, mardi, dans l’après midi. Quelques heures seulement après son arrivée à Kabala, il a participé à la séance d’entraînement, en compagnie de l’ensemble des joueurs sélectionnés par le technicien, Mohamed Magassouba. Depuis mardi donc, l’entraîneur intérimaire des Aigles dispose de tous ses joueurs et le travail a bien commencé. A l’internat depuis lundi, les joueurs se sentent à l’aise. Il y a une bonne...
(Journal du Mali 29/09/17)
Ils étaient 11 à déposer leurs candidatures, ils ne sont plus que deux. Ceux qui au départ étaient déjà considérés comme les favoris pour briguer la présidence de la Fédération malienne de football (FEMAFOOT). Mamoutou Touré dit « Bavieux » et Salaha Baby partagent des similitudes. Tous deux ont été membres du Comité exécutif de Boubacar Baba Diarra et tous deux sont dirigeants de clubs. Mais cela s’arrête là. Car, au-delà, ils représentent également les camps opposés dans la crise...
(Jeune Afrique 22/09/17)
L’élection du nouveau président de la Fédération Malienne de Football (FMF), prévue pour le 8 octobre prochain, pourrait être décalée. L’échéance approche. Le 8 octobre prochain, un nouveau président doit en théorie s’installer dans le fauteuil longtemps occupé par Boubacar Diarra. En théorie seulement, car la crise qui secoue le football malien depuis quatre ans est loin d’être terminée. Aliou Sangaré, le président du Mont Rouge de Sikasso s’apprête à porter plainte auprès de la Fifa, après que sa liste...

Pages

(Le Point 12/03/18)
ENTRETIEN. Invité en février dernier à la Rentrée littéraire du Mali, l'historien revient dans une causerie sur son parcours intellectuel, depuis Léopoldville dans les années 1950. Extraits d'« ego-histoire »... Historien, producteur à RFI ( Mémoire d'un continent), professeur émérite à l'EHESS, Elikia M'Bokolo continue d'enseigner l'histoire à Kinshasa, sa ville natale qui, en 1944, l'année de sa naissance, s'appelait alors Léopoldville. Dans cette causerie enregistrée à l'Institut français du Mali, l'auteur d'une « Histoire sonore de l'Afrique », engagé dans l'édition des derniers volumes de l 'Histoire générale de l'Afrique, se livre à un exercice « d'ego-histoire », tel qu'il l'a nommé en intervenant auprès des étudiants de l'Université des lettres et sciences du...
(RFI 08/03/18)
Djénéba & Fousco ont mêlé leurs destins sur scène comme à la ville. Ce nouveau couple malien originaire de la région de Kayes s’est forgé une réputation dans toute l’Afrique de l’Ouest par le biais des télé-crochets Tounka-Gouna et L’Afrique a un incroyable Talent. Kayeba Khasso, leur premier album, est enraciné dans la tradition griotique dans laquelle ils ont grandi l’un comme l’autre, tout en s’autorisant de délicats pas de côtés qui font le charme des neuf titres de cet album. C’est à Marseille où ils peaufinaient, avec le reste de la troupe, la mise en scène de 2147 et si l’Afrique disparaissait, le spectacle de Moise Touré chorégraphié par Jean-Claude Gallotta et mis en musique par Rokia Traoré et...
(RFI 20/02/18)
A l'occasion de la « Rentrée littéraire du Mali » inaugurée ce soir officiellement à Bamako, l'invité culture est Amadou Bah, fondateur de la librairie Donko-Ba à Bamako. Fervent défenseur du livre au Mali depuis 35 ans, il répond aux questions de Catherine Fruchon-Toussaint qui est allée à sa rencontre. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20180220-amadou-bah-libraire-bamako-rentree-l...
(Le Monde 16/02/18)
Ecole fondamentale Mamadou-Kounta de Kalabancoro, une commune de Bamako. Elève de première année, Sekou, 7 ans, écrit une phrase au tableau : « Karamɔgɔ nana an lajɛ » (« le maître est venu nous rendre visite »). C’est du bamanakan (bambara), l’une des langues nationales du Mali. « Il faut enseigner aux enfants dans nos langues, ça facilite la compréhension », estime Diarra Fatoumata Sountoura, 26 ans, qui enseigne aux 69 enfants de cette classe. En deuxième année, sa collègue...
(Jeune Afrique 29/01/18)
Sœur aînée de la chanteuse Inna Modja, Mariah Bocoum se démarque avec sa griffe Péchés mignons, consacrée aux textiles et aux cultures de son pays. Mariah Bocoum est un peu la styliste qui pioche dans ce que le terreau culturel de son pays natal a de sacré. Ainsi, elle confectionne ses modèles à partir de tissus en cotonnade teintée, exclusivement malienne, produit d’un travail artisanal des plus fins. « Je ne suis pas forcément contre l’usage du wax, que j’utilisais...
(Le Monde 02/01/18)
A la tête de l’institution pendant trente ans, Samuel Sidibé a triplé la surface d’exposition et considérablement enrichi les collections. Certaines personnalités occupent si bien leur fonction qu’elles finissent par l’incarner. Samuel Sidibé, 1,90 m déplié, est de ces figures charismatiques. Fin décembre 2017, il a quitté le Musée national du Mali, qu’il dirigeait depuis trente ans, et son départ à la retraite met en émoi tout le milieu de l’art malien. « Personne n’est indispensable », balaye l’intéressé sans...
(RFI 18/12/17)
Il est l’un des huit photographes sélectionnés pour l’exposition « Espaces déconstruits, mémoires sondées » aux 11e Rencontres de Bamako. Le photographe franco-ivoirien François-Xavier Gbré figure parmi les artistes nés après les mouvements de libération de l’Afrique des années 1960, présentés à Bamako, au musée du District, dans le cadre de la Walther Collection, une des collections particulières de photographies les plus importantes au monde. Entretien. RFI : Peut-on dire que vous êtes un habitué des Rencontres de Bamako ?...
(Jeune Afrique 15/12/17)
À 75 ans, le lonesome cowboy du blues malien fait toujours parler la poudre. Parti se ressourcer sur les rives du Mississippi, il donne une série de concerts mélancoliques et pétaradants à Paris. Quand il monte d’un pas lent sur la scène parisienne du New Morning, le public métissé de la salle de concert retient son souffle. Silence de saloon à quelques secondes d’un duel musical qui sera mortel. Sous son éternelle casquette, Boubacar Traoré porte un costume rayé. Une...
(Jeune Afrique 14/12/17)
Ce sont des œuvres étonnantes, bouleversantes, des photographies brodées sur des sujets graves qui touchent à la fois à l’histoire de la Côte d’Ivoire et à la vie intime des personnages représentés. Ce projet artistique très particulier de l’artiste ivoirienne Joana Choumali, né à Abidjan, d’un père ivoirien et d’une mère hispano-équato-guinéenne, est exposé jusqu'au 31 janvier 2018 aux 11e Rencontres de Bamako. Entretien. RFI : Joana Choumali, pourquoi votre série de photographies s’appelle-t-elle « Ça va aller » ?...
(AFP 02/12/17)
Les Rencontres de Bamako, biennale africaine de la photographie, qui se sont ouvertes samedi en présence de plusieurs dizaines de photographes du continent et d'Europe, célèbrent cette année la "fierté" de l'Afrique. La commissaire de cette onzième édition, Marie-Ann Yemsi, a expliqué lors de la cérémonie d'ouverture au Musée national de Bamako l'avoir intitulée "Afrotopia", en référence à l'essai publié en 2016 par l'intellectuel sénégalais Felwine Sarr, pour exalter la créativité du continent, appelé à inventer lui-même son avenir. Elle...
(AFP 03/11/17)
Malick Sidibé a été le révélateur dans les années 60 et 70 de la jeunesse de Bamako. Mali Twist, l'exposition que lui consacre jusqu'au 25 février la Fondation Cartier à Paris, présente plus de 250 de ses photos noir et blanc : du jamais vu ! En 1962, Malick Sidibé ouvre son minuscule studio à Bagadadji. Il va devenir l'oeil de toute une jeunesse, qui vient se montrer dans ce quartier animé au coeur de la capitale. "Dans ce quartier,...
(Le Monde 30/10/17)
L’auteur, metteur en scène et comédien promeut les droits des femmes à coups d’attentats théâtraux, au risque de choquer. Dans la chaleur de Bamako, des fauteuils en pneus recyclés invitent à s’assoupir, mais Adama Traoré arpente déjà les couloirs de sa compagnie de théâtre, Acte Sept. Les affiches de ses pièces jouées de Mexico à Paris sont placardées sur les murs. Femmes et Stéréotypes, Dépendance et Indépendance… Les thèmes sont sans équivoque. Comme la mention « Sans le soutien de...
(L'Express 27/10/17)
"Kar Kar" a fait danser son pays à l'heure de l'indépendance. C'est désormais un bluesman à la voix plaintive et déchirante, qui se produit le 27 octobre, à Paris. C'est une époque pas si lointaine où, à Bamako, les jupes des filles étaient courtes, les pantalons des garçons, cigarettes, et les chaussures, pointues - bientôt remplacées par des pattes d'éph et des talons compensés... Une époque où l'on se donne rendez-vous au "grin" (1), où l'on sort dans les "surpats"...
(Jeune Afrique 18/10/17)
Le dramaturge Alioune Ifra Ndiaye rouvre le BlonBa, fermé depuis 2012. Nouveau quartier, nouveaux espaces : cette version « remastérisée » du complexe culturel promet de faire bouger Bamako. Il a été menacé de mort par des ultra-religieux mais a résisté aux intimidations et aux tentatives d’incendie. Pourtant, en 2012, à la suite de la crise politico-sécuritaire et de quelques soucis avec le fisc, Alioune Ifra Ndiaye a été contraint de fermer la salle qu’il avait inaugurée en 2007 dans le...
(Les Inrockuptibles 18/10/17)
Avec son exposition Mali Twist, la Fondation Cartier propose une rétrospective de l’œuvre majeure du photographe malien, Malick Sidibé, surnommé “l’œil de Bamako“. Témoin avisé et affûté d’une jeunesse africaine en mutation, partagée entre la tradition et l’émergence d’une mode, d’une musique et d’un style de vie inspirés du monde occidental moderne, le Malien Malick Sidibé (1936-2016) fut, après son aîné Seydou Keïta, la figure fondatrice de la photographie africaine contemporaine. Ses images en noir et blanc de soirées heureuses,...
(AFP 16/10/17)
L'écrivain malien Yambo Ouologuem, premier Africain lauréat du prix littéraire français Renaudot, est décédé dimanche à Sévaré, dans le centre du Mali, à l'âge de 77 ans, a appris l'AFP lundi auprès de sa famille. "Yambo Ouologuem est mort dans un hôpital de Sévaré" dans la région de Mopti. "Il était souffrant depuis un moment", a indiqué à l'AFP Issa Ouologuem, un membre de la famille de l'écrivain. Il sera inhumé mardi, a ajouté la même source. Yambo Ouologuem est le premier lauréat africain du Renaudot, l'un des plus prestigieux prix littéraires français...
(RFI 16/10/17)
Auteur du très polémique «Le Devoir de violence», le Malien Yambo Ouologuem a connu une destinée littéraire fulgurante, marquée du sceau de l’incompréhension. Avant d’aller se réfugier dans le pays dogon dont il était originaire, il avait aussi écrit un roman érotique, des essais pamphlétaires, et avait renouvelé la littérature africaine en l’arrachant à son mythe fondateur de la négritude. L’écrivain malien Yambo Ouologuem, premier romancier africain à obtenir le prix Renaudot, s’est éteint dans la nuit du 14 au...
(APA 16/10/17)
L’écrivain malien Yambo Ouologuem, premier africain lauréat du prix Renaudot en 1968, s’est éteint ce dimanche à Sévaré dans le centre du Mali, a appris APA de source officielle. Né en 1940 à Biadiangara au Soudan français actuel Mali, Yambo Ouologuem a obtenu un doctorat de sociologie à l’école normale supérieure en France. Son talent d’écrivain a été reconnu avec son premier livre iconoclaste ‘’Devoir de violence’’ publié en 1968. Cet ouvrage lui a permis d’être lauréat du prix Renaudot...
(Agence Ecofin 02/10/17)
Il y a quelques jours, le bureau sous-régional ouest africain de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (BSR-AO/CEA) a créé, en collaboration avec la Cedeao et l’Uemoa, un Réseau de journalistes spécialisés sur les questions de développement économique, social et environnemental. Présenté à l’occasion d’une rencontre tenue à Dakar, du 28 au 29 septembre 2017, ce réseau a pour objectif de favoriser la collaboration entre les médias de la sous-région pour informer efficacement les populations des Etats membres...
(Jeune Afrique 27/09/17)
Le neuvième album studio du duo malien est intitulé La Confusion. On pouvait difficilement trouver mieux pour définir ce projet qui marie le meilleur et le pire, et mélange toutes les sonorités bankable du moment en Occident dans un grand saladier… Pour aboutir à un résultat roboratif, parfois touchant mais souvent schizophrène. Le meilleur, ce sont des titres afro-funk et disco, comme « Bofou Safou » (terme bambara désignant de jeunes garçons préférant danser que travailler). Le single, mêlant vieux...

Pages

(RFI 30/03/18)
Composé de partis politiques et d’associations, le regroupement « Unis pour le Mali » (UMA) dit souhaiter l’alternance à l’occasion de l'élection présidentielle de juillet prochain. Ancien ministre, président du Congrès national d'initiative démocratique (CNID), le parti de la majorité présidentielle au Mali, Me Mountaga Tall, ne mâche pas ses mots. Pour lui, le pouvoir actuel du président Ibrahim Boubacar Keïta, plus connu sous le surnom d'IBK, a échoué. « Aujourd’hui, le Mali est menacé dans son existence même, estime-t-il. Et cela dans tous les domaines, qu’il s’agisse de sécurité, d’économie, d’éthique, de perspectives pour les jeunes ». Société civile Au sein du parti Unis pour le Mali (UMA), dont il est le coordinateur national,...
(BBC 30/03/18)
Une autre victime a été enregistrée au sein des forces armées maliennes. Un gendarme égorgé à son domicile. Le porteur de tenue a été trouvé gisant dans une mare de sang à son domicile en début de matinée jeudi. La victime un adjudant-chef de la gendarmerie de son nom Alhousseini AG Amoya a été retrouvé égorgé. Le meurtre s'est déroulé dans la nuit de mercredi à jeudi et selon notre correspondant aucun voisin n'a entendu de bruits suspects venant du domicile de la victime. Les auteurs du forfait seraient partis avec la moto du gendarme. C'est le premier acte de ce genre à Sévaré depuis plusieurs années. Une source proche du dossier a indiqué à la presse que pour l'heure,...
(Dw-World 30/03/18)
Malgré une forte présence des forces de maintien de la paix ou de sécurisation du Mali, à savoir la Minusma et la force française Barkhane, les attaques terroristes sont fréquentes. Les différentes crises du nord Mali ont créé une véritable prolifération des armes sur l'ensemble du territoire, ce qui permet aux populations de s'armer facilement. Outre la présence de groupes armés qui luttent contre le pouvoir central dans le nord, les conflits fonciers se règlent parfois aussi les armes à...
(France 24 30/03/18)
Le fils de Sophie Pétronin, la seule otage française détenue dans le monde, affirme avoir des indices indiquant que sa mère est toujours en vie, tout en espérant obtenir une preuve formelle. De retour du Niger, il exprime des doutes sur le fait qu’elle soit entre les mains du leader jihadiste malien Iyad Ag Ghali, et souligne les divisions qui règnent entre les factions jihadistes dans le Sahel. Regrettant l’attitude des autorités françaises, Sébastien Chadaud a demandé sur le plateau...
(RFI 29/03/18)
A Bandiagara, localité du centre du Mali récemment visitée par le Premier ministre lors de son périple à l’intérieur du pays, des assaillants ont attaqué, le 28 mars dans la nuit, l'hôtel La Falaise avant d’être repoussés. L'attaque au cours de laquelle au moins deux personnes ont été tuées a été officiellement qualifiée de « terroriste ». Tout a commencé quand des coups de feu entendus près de l'hôtel La Falaise, dans la ville malienne de Bandiagara ont provoqué un...
(RFI 28/03/18)
Six corps ont été découverts dimanche 25 mars dans une fosse commune près du village de Dogo, dans le cercle de Youwarou, dans la région de Mopti, dans le centre du Mali. Fait troublant, ces personnes avaient été arrêtées quelques jours auparavant dans le cadre d'une opération anti-jihadistes des Forces armées maliennes (Fama). Face à ces soupçons, Human Rights Watch appelle à une enquête. Dimanche, des habitants de Dogo mettent au jour une fosse commune à 1 km à la...
(RFI 28/03/18)
Le gouvernement du Mali, la Plateforme, qui fédère les groupes armés progouvernementaux et l'ex-rébellion de la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) ont signé une nouvelle feuille de route pour accélérer la mise en œuvre de l’accord pour la paix de 2015 issu du processus d’Alger. Ce document vise aussi à créer un climat propice à l’organisation d’élections libres inclusives sur tout le territoire en juillet prochain. Au Mali, la nouvelle feuille de route signée entre le gouvernement, la Plateforme...
(RFI 27/03/18)
Après son périple dans le nord du pays, le Premier ministre malien, Soumeylou Boubeye Maïga, a bouclé sa visite à l'intérieur du pays ce 26 mars par deux localités du centre, Bandiagara et Djenné. L’étape la plus émouvante de cette visite de terrain plutôt inédite a été Kidal. Un Premier ministre malien ne s’était pas rendu depuis 2014 dans cette localité aux mains des ex-rebelles. On se souvent en mai de cette année-là de la visite du Premier ministre de...
(BBC 27/03/18)
’L’état indemnisera toutes les victimes civils et militaires des affrontements de mai 2014 à Kidal", a indiqué l’actuel Premier ministre malien Soumeylou Boubèye Maiga au terme d’une tournée dans le nord et le centre du pays. Le Premier ministre a prôné la réconciliation nationale et la mobilisation contre les jihadistes, au dernier jour d’une tournée dans le nord et le centre du Mali.Des régions récemment ensanglantées par des affrontements intercommunautaires. Ce périple, entamé le 22 mars, a été dominé par...
(Jeune Afrique 27/03/18)
L'ancien Premier ministre malien et président du parti Yelema était, de nouveau, à Paris la semaine dernière. Il a notamment rencontré la députée (LREM) Alexandra Valetta-Ardisson, présidente d’un groupe parlementaire sur l’accueil des migrants. En campagne pour la présidentielle du 29 juillet, Moussa Mara multiplie les séjours à Paris. Le 21 mars, l’ancien Premier ministre s’est entretenu avec la députée Alexandra Valetta-Ardisson (LREM), présidente d’un groupe parlementaire sur l’accueil des migrants. Le chef du parti Yelema l’aide à préparer la...
(RFI 26/03/18)
Le 19 mars dernier, Habib Sylla, le président du Haut Conseil des Maliens de l'extérieur (HCME) qui fédère les associations des Maliens à l'étranger, a apporté son soutien au président Ibrahim Boubacar Keïta en vue de la présidentielle prévue le 29 juillet prochain au Mali. Un positionnement qui a indigné plusieurs associations de la diaspora qui rappellent que le HCME est apolitique. Elles demandent que le mandat du président du HCME soit suspendu le temps de période électorale. Le Haut...
(Le Monde 26/03/18)
Selon l’avocat Mamadou Ismaïla Konaté, le contexte sécuritaire, social et politique ne permet pas de garantir le bon déroulement du scrutin présidentiel prévu en juillet. Le principal indicateur de la vitalité démocratique d’un pays s’apprécie de nos jours à la tenue de scrutins à la date convenue. En démocratie, c’est l’élection qui fonde le pouvoir. C’est cet indicateur qui détermine les bailleurs de fonds dans leur coopération avec un Etat, même si celle-ci est également conditionnée au respect des équilibres...
(TV5 26/03/18)
Primés lors d'un concours international à Washington, de jeunes maliens passionnés de robotique exercent leurs talents au pays dans un nouveau centre flambant neuf. Etudiant à l’Ecole nationale d’ingénieurs, Abdoulaziz expérimente des fragments électroniques dans sa chambre... son premier laboratoire. Tous les jours, il retrouve ses camarades dans un atelier de Bamako, Donilab. Ils souhaitent à l’aide d’une carte magnétique et d’un petit robot permettre aux non-voyants d’utiliser les transports en commun de façon autonome. D’autres applications sont possibles. Youssouf...
(RFI 24/03/18)
Cela faisant quatre ans qu'un chef du gouvernement du Mali ne s'était plus rendu dans la ville du Nord. Soumeylou Boubeye Maïga l'a fait vendredi 23 mars, accompagné de huit de ses ministres. Un déplacement sous très haute surveillance et escortée par l'ancien rébellion, les combattants de la CMA. Une visite qui n'était pas sans risque : la veille, la base de la Minusma a été une fois de plus visée faisant cinq blessés parmi les soldats français. L'hélicoptère atterrit...
(RFI 23/03/18)
Le Premier ministre malien est en tournée dans le nord du pays. La première étape a été effectuée ce jeudi 22 mars à Tessalit où il a rencontré les populations locales. L'étape de Kidal qui devait commencer jeudi commencera finalement ce vendredi, en raison d'une météo capricieuse. C'est non sans maestria, étant donné le terrible vent de sable qui soufflait alors, que le pilote de l’avion de commandement du Premier ministre s'est posé sur l’aéroport de Tessalit. En revanche, l’engin...
(La Libre 23/03/18)
Les problèmes sécuritaires au Mali ne peuvent pas être réglés « en moins de 10 à 15 ans », a estimé le chef d’état-major des armées françaises lors d’une récente audition parlementaire, tout en rejetant l’idée d’un d »enlisement » des forces françaises au Sahel. « Je ne pense pas qu’il soit possible de régler le problème au Mali en moins de 10 à 15 ans, si tant est que nous le puissions », a déclaré le général François Lecointre...
(Jeune Afrique 23/03/18)
La France devrait accueillir une rencontre entre les parlementaires des pays membres du G5 Sahel et les bailleurs de fonds. L'événement, prévu fin 2018, se tiendra sous l'égide de la Commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale française. Jacques Maire, député LREM, vice-président de la Commission des Affaires étrangères et président du groupe d’amitié France-Niger à l’Assemblée nationale, organise une rencontre interparlementaire entre les membres du G5 Sahel et les bailleurs de fonds de la région afin d’identifier les besoins...
(Le Monde 22/03/18)
Cinq soldats français ont été légèrement blessés jeudi 22 mars par des tirs contre la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) et de l’armée française, à Kidal, dans le nord du Mali, où le premier ministre malien, Soumeylou Boubèye Maïga, était attendu dans la journée, a annoncé l’état-major français. « Cinq à six coups ont été entendus, vraisemblablement venant de tirs de mortier déclenchés à distance », a précisé le porte-parole de l’état-major. La...
(RFI 22/03/18)
Le dépôt des candidatures aux primaires pour porter les couleurs de l’Alliance pour la démocratie au Mali (Adema) à la présidentielle de juillet prochain s'est clôturé ce mercredi 21 mars. Surprise, sur les cinq candidatures déposées au secrétariat du principal allié du pouvoir au sein de la majorité, celle de Dioncounda Traoré, ancien président de la transition et ancien président de l’Assemblée nationale. Sur les réseaux sociaux, ce message perfide : « Dioncounda Traoré a fait déposer nuitamment sa candidature à l’heure du crime ». Il est vrai que c’est une surprise générale, l’ancien président de l’Assemblée nationale, 76 ans, ayant jusque-là toujours déclaré qu’il n’était pas candidat à la candidature.
(RFI 21/03/18)
Soumeylou Boubeye Maïga, est attendu ce mercredi 21 mars à Kidal. Depuis mai 2014, après une visite mouvementée de l'ancien Premier ministre malien Moussa Mara, c'est la première fois qu'un Premier ministre malien se rend sur place. Kidal est contrôlée par les ex-rebelles, au moment où dans le centre du pays, une localité phare, Diafarabé, qui jusque-là subissait les harcèlements de présumés jihadistes est repassée sous le contrôle de l'armée malienne. En recevant la presse peu avant sa nouvelle visite...

Pages