Mercredi 21 Février 2018

Mali

(AFP 21/02/18)
Deux soldats français ont été tués et un blessé mercredi au Mali dans l'explosion d'une mine artisanale au passage de leur véhicule blindé, a annoncé l'Elysée dans un communiqué, confirmant de précédentes informations de source militaire. "C’est avec une très vive émotion que le président de la République a appris la mort en opération de deux militaires du 1er régiment de spahis de Valence, tués ce matin au Mali dans l’attaque à l’engin explosif improvisé de leur véhicule blindé", souligne le communiqué. Le président français Emmanuel Macron "adresse à leurs familles et à leurs proches ses plus sincères condoléances" et "tient à saluer le courage des militaires français engagés au Sahel" dont la mission "permet...
(AFP 21/02/18)
L'Union européenne va porter à 100 millions d'euros son financement pour la force militaire commune constituée par cinq pays africains pour lutter contre les jihadistes dans la région du Sahel, ont annoncé mercredi plusieurs sources à l'AFP. L'annonce sera faite vendredi lors d'une réunion de haut niveau à Bruxelles en présence du président français Emmanuel Macron et de la chancelière allemande Angela Merkel. La force a été constituée par le Mali, le Niger, le Burkina Faso, la Mauritanie et le Tchad. Cette décision intervient alors qu'une recrudescence des attaques rebelles...
(Jeune Afrique 21/02/18)
L'Union européenne a posé une série de conditions aux autorités maliennes pour l'envoi d'une mission d'observation lors du scrutin présidentiel de juillet 2018. Au premier rang de celles-ci : en finir avec « l'opacité » du recensement général des votes à la Cour constitutionnelle. Lors de sa rencontre, le 22 janvier, avec Sékou Gaoussou Cissé, ambassadeur du Mali en Belgique, Birgitte Markussen, directrice générale adjointe pour l’Afrique au Service européen pour l’action extérieure, a exposé les conditions que posait l’UE pour envoyer une mission d’observation à l’occasion de la présidentielle, dont le premier tour est prévu le dimanche 29 juillet 2018.
(Le Republicain (ml) 21/02/18)
Hier mardi 20 février 2018, tôt le matin, le check point de l’armée malienne à Tessit dans le cercle d’Ansongo, région de Gao, a subi une attaque. Les assaillants, selon des sources sécuritaires, ont été repoussés. Côté malien, le bilan provisoire est le suivant: 9 blessés dont 1 civil. Au cours de leur débandade, précise l’armée malienne, les assaillants ont abandonné sur place deux morts, des armes et des munitions. Cette nouvelle attaque contre les forces maliennes de défense et...
(L'Essor 21/02/18)
Etape par étape, cet instrument idéal de catharsis pour la nation trace sa voie. Dans l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger signé à Bamako il y a bientôt trois ans, il est accordé une place de choix à la réconciliation, à la justice et aux questions humanitaires. Pour être encore plus précis, l’article 46 du texte stipule que «les parties conviennent de promouvoir une véritable réconciliation nationale fondée sur un certain nombre d’éléments». La mise...
(Algerie Focus 20/02/18)
Le Chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika, a eu, aujourd’hui, un entretien téléphonique avec le président français, Emmanuel Macron. «Son Excellence, Monsieur Abdelaziz Bouteflika, Président de la République, a eu ce jour, un entretien téléphonique avec son Excellence Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République française», indique un communiqué de la présidence. L’échange entre eux «a permis aux deux Chefs d'Etat de partager leurs analyses sur la situation au Mali et en Libye». «Ils ont aussi examiné les voies et moyens de renforcer encore davantage...
(Procès-Verbal 20/02/18)
Mercredi dernier, le parti ADEMA a décidé de lancer un appel à candidatures pour choisir, dans ses propres rangs, l’homme susceptible de le conduire à la victoire lors de la présidentielle de juillet. Chose remarquable, aucune section du parti ne s’est opposée à cette décision qui fait suite à une résolution de la dernière conférence nationale du parti. Ce constat marque un échec des quatre ministres du parti qui sont censés se battre pour rallier l’ADEMA à la candidature du...
(L'indicateur du Renouveau 20/02/18)
Le chef de la Mission de l’Union africaine pour le Mali et le Sahel, Pierre Buyoya, a animé hier une conférence de presse. Il a exprimé l’optimisme de son organisation pour la tenue de la présidentielle de 2018 au Mali dans le délai constitutionnel. Conformément à la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance, le représentant de l’organisation continentale au Mali souhaite la tenue de la présidentielle malienne dans les délais constitutionnels. Il a déclaré que...
(Le Republicain (ml) 20/02/18)
Le président de la Convention nationale pour une Afrique solidaire (CNAS-Faso hèrè), Dr. Soumana Sako, à la tête d’une forte délégation du bureau politique national du parti, a rencontré une délégation des femmes déplacées de Goundam à Lafiabougou Koda le samedi 17 février 2018. Une rencontre que l’ancien Premier ministre a mis à profit pour compatir à la souffrance des déplacés et refugiés maliens. Il a dénoncé la politique de deux poids deux mesures du gouvernement malien « qui chouchoutent...
(Procès-Verbal 20/02/18)
Intervenant dans « Le débat politique » de la Radio Klédu, l’ancien Premier ministre Moussa Mara revient sur de nombreux pans de son action de chef de parti et d’ancien chef du gouvernement. Il répète qu’il faut faire partir IBK du pouvoir et raconte les péripéties de son voyage mouvementé à Kidal. Il en profite pour souligner la soudaine montée de tension qui a frappé son ministre de la Défense d’alors, Soumeylou Boubèye Maiga, juste avant le départ de l’avion...
(RFI 20/02/18)
A l'occasion de la « Rentrée littéraire du Mali » inaugurée ce soir officiellement à Bamako, l'invité culture est Amadou Bah, fondateur de la librairie Donko-Ba à Bamako. Fervent défenseur du livre au Mali depuis 35 ans, il répond aux questions de Catherine Fruchon-Toussaint qui est allée à sa rencontre. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20180220-amadou-bah-libraire-bamako-rentree-l...
(RFI 19/02/18)
Réunis à Munich, en Allemagne, pour la conférence sur la sécurité, les responsables africains ont évoqué la mise en place d'une force conjointe pour le G5 Sahel. Avec notre envoyé spécial à Munich, Pascal Thibault Les responsables réunis à la conférence sur la sécurité de Munich ont voulu faire passer un message : la sécurité du Sahel et la lutte contre le terrorisme ne concernent pas cette seule région mais l'ensemble de la communauté internationale. Le 23 février prochain, lors de la rencontre de Bruxelles, des fonds supplémentaires doivent par ailleurs être trouvés...
(MondAfrique 19/02/18)
La Cour suprême du Mali vient de condamner l'Etat malien à payer à une société qui lui a fourni du matériel militaire, comme l'a révélé RFI. Son dû : plus de 25 milliards de francs CFA. Sur fond de surfacturation La plus haute juridiction du Mali a rendu son verdict : l’Etat malien est condamné à payer la faramineuse somme de 25 milliards de francs CFA, comme solde de contrat à la société Guo-Star. Son gérant, Amadou Baïba Kouma, recevra...
(Jeune Afrique 19/02/18)
Du siège de l’opposition aux QG des différents partis politiques engagés pour le changement de gouvernance en 2018, l’heure est aux préparatifs et chacun peaufine son plan. Un seul mot d’ordre : « L’alternance en 2018 pour sauver le Mali ». « Sur le plan politique, il y a un déficit avec le pouvoir en place, qui n’arrive à maintenir le dialogue ni avec la société civile, ni avec l’opposition, ni avec les mouvements signataires de l’accord de paix. C’est...
(APA 19/02/18)
APA - Bamako (Mali) - Le secrétaire général de la commune de Togoro Kotia, dans la localité de Sossobe, Hamidou Sankare, a été enlevé nuitamment dans le centre du Mali par des hommes armés Cet enlèvement, intervenu dans la nuit de vendredi à samedi, a été confirmé à APA par une source locale. Aucune autre information relative a ce rapt n'était disponible ce samedi sur l'enlèvement de Hamidou Sankare et l’identité des auteurs du kidnapping. La commune de Togoro Kotia...
(BBC 19/02/18)
Un jour d'août 1995, Foutanga Babani Sissoko entre dans le siège de la Banque islamique de Dubaï et demande un prêt destiné à l'achat d'une voiture. Le directeur de la banque accepte. Sissoko l'invite à dîner chez lui. Et c'est le début de l'un des cas d'abus de confiance les plus étonnants de tous les temps, selon Brigitte Scheffer, grand reporter de la BBC. Au cours du dîner, Sissoko confie au banquier Mohammed Ayoub qu'il a des pouvoirs magiques lui...
(Le Republicain (ml) 19/02/18)
Tiébilé Dramé à la rencontre de la communauté malienne en France : « Nous travaillons sur un programme minimum pour l’alternance afin de tourner la page du régime actuel qui a affaissé le pays » Au Mali, le projet d’alternance prôné par l’opposition malienne et des leaders de la société civile, à travers une candidature unique, prend de plus en plus forme. Tiébilé Dramé, l’un des apôtres du projet, multiplie les contacts dans ce sens. Après des rencontres avec plusieurs...
(Le Monde 19/02/18)
Mohamed Youssouf Bathily, plus connu sous le nom de Ras Bath, attaque depuis plus de deux ans, dans l’émission de radio « Cartes sur table » ou lors de réunion publiques, ministres, politiciens, leaders religieux, officiers de l’armée et élus. Et surtout Ibrahim Boubacar Keïta, le président malien, à qui il a dédié son dernier slogan, « Boua ka bla » : « Le vieux doit partir ». Surnommé « le guide suprême » par ses partisans, ce Malien de...
(22 Septembre 19/02/18)
Annoncée à coups de renfort médiatique (articles de presse, interviews, tribunes…), la réunion du 14 février du Comité exécutif de l’ADEMA, devant trancher sur une candidature aux couleurs rouge et blanc pour la présidentielle prochaine, aura accouché d’une souris. En effet, l’instance dirigeante du parti, après moult discussions, est arrivée à la conclusion que : « Le parti doit présenter un candidat rassembleur et consensuel issu de ses rangs, à la présidentielle du 29 juillet 2018 ». Voilà la phrase...
(Agence Ecofin 19/02/18)
Hummingbird Resources a annoncé dans une nouvelle mise à jour opérationnelle, qu’elle a produit 10 737 onces d’or depuis le démarrage de la production de sa mine Yanfolila (Mali), le 19 décembre 2017. De ce total, 5 483 onces ont été expédiées aux raffineries. Au cours de la première partie d’opérations, la compagnie a indiqué que l’usine a traité des stocks de minerais de faible teneur, le but étant d’assurer que ses performances et les récupérations aurifères sont satisfaisantes, avant...

Pages

(AFP 21/02/18)
Deux soldats français ont été tués et un blessé mercredi au Mali dans l'explosion d'une mine artisanale au passage de leur véhicule blindé, a annoncé l'Elysée dans un communiqué, confirmant de précédentes informations de source militaire. "C’est avec une très vive émotion que le président de la République a appris la mort en opération de deux militaires du 1er régiment de spahis de Valence, tués ce matin au Mali dans l’attaque à l’engin explosif improvisé de leur véhicule blindé", souligne le communiqué. Le président français Emmanuel Macron "adresse à leurs familles et à leurs proches ses plus sincères condoléances" et "tient à saluer le courage des militaires français engagés au Sahel" dont la mission "permet...
(AFP 21/02/18)
L'Union européenne va porter à 100 millions d'euros son financement pour la force militaire commune constituée par cinq pays africains pour lutter contre les jihadistes dans la région du Sahel, ont annoncé mercredi plusieurs sources à l'AFP. L'annonce sera faite vendredi lors d'une réunion de haut niveau à Bruxelles en présence du président français Emmanuel Macron et de la chancelière allemande Angela Merkel. La force a été constituée par le Mali, le Niger, le Burkina Faso, la Mauritanie et le Tchad. Cette décision intervient alors qu'une recrudescence des attaques rebelles...
(Le Republicain (ml) 21/02/18)
Hier mardi 20 février 2018, tôt le matin, le check point de l’armée malienne à Tessit dans le cercle d’Ansongo, région de Gao, a subi une attaque. Les assaillants, selon des sources sécuritaires, ont été repoussés. Côté malien, le bilan provisoire est le suivant: 9 blessés dont 1 civil. Au cours de leur débandade, précise l’armée malienne, les assaillants ont abandonné sur place deux morts, des armes et des munitions. Cette nouvelle attaque contre les forces maliennes de défense et...
(L'Essor 21/02/18)
Etape par étape, cet instrument idéal de catharsis pour la nation trace sa voie. Dans l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger signé à Bamako il y a bientôt trois ans, il est accordé une place de choix à la réconciliation, à la justice et aux questions humanitaires. Pour être encore plus précis, l’article 46 du texte stipule que «les parties conviennent de promouvoir une véritable réconciliation nationale fondée sur un certain nombre d’éléments». La mise...
(MondAfrique 19/02/18)
La Cour suprême du Mali vient de condamner l'Etat malien à payer à une société qui lui a fourni du matériel militaire, comme l'a révélé RFI. Son dû : plus de 25 milliards de francs CFA. Sur fond de surfacturation La plus haute juridiction du Mali a rendu son verdict : l’Etat malien est condamné à payer la faramineuse somme de 25 milliards de francs CFA, comme solde de contrat à la société Guo-Star. Son gérant, Amadou Baïba Kouma, recevra...
(APA 19/02/18)
APA - Bamako (Mali) - Le secrétaire général de la commune de Togoro Kotia, dans la localité de Sossobe, Hamidou Sankare, a été enlevé nuitamment dans le centre du Mali par des hommes armés Cet enlèvement, intervenu dans la nuit de vendredi à samedi, a été confirmé à APA par une source locale. Aucune autre information relative a ce rapt n'était disponible ce samedi sur l'enlèvement de Hamidou Sankare et l’identité des auteurs du kidnapping. La commune de Togoro Kotia...
(BBC 19/02/18)
Un jour d'août 1995, Foutanga Babani Sissoko entre dans le siège de la Banque islamique de Dubaï et demande un prêt destiné à l'achat d'une voiture. Le directeur de la banque accepte. Sissoko l'invite à dîner chez lui. Et c'est le début de l'un des cas d'abus de confiance les plus étonnants de tous les temps, selon Brigitte Scheffer, grand reporter de la BBC. Au cours du dîner, Sissoko confie au banquier Mohammed Ayoub qu'il a des pouvoirs magiques lui...
(Le Monde 19/02/18)
Mohamed Youssouf Bathily, plus connu sous le nom de Ras Bath, attaque depuis plus de deux ans, dans l’émission de radio « Cartes sur table » ou lors de réunion publiques, ministres, politiciens, leaders religieux, officiers de l’armée et élus. Et surtout Ibrahim Boubacar Keïta, le président malien, à qui il a dédié son dernier slogan, « Boua ka bla » : « Le vieux doit partir ». Surnommé « le guide suprême » par ses partisans, ce Malien de...
(AFP 17/02/18)
Directement visés par la lente montée en puissance de la force du G5 Sahel aux confins du Mali, du Burkina Faso et du Niger, les groupes jihadistes tentent de la contrecarrer par des attaques de plus en plus meurtrières, selon des experts. C'est dans cette zone "des trois frontières" que se jouera la bataille entre les jihadistes et la force conjointe du G5 Sahel, organisation régionale regroupant ces pays, la Mauritanie et le Tchad, épaulée par la force française Barkhane...
(RFI 15/02/18)
Au Mali, l'armée française a mené, ce mercredi, une grosse opération antiterroriste. Une vingtaine de combattants ont été tués ou capturés, selon l’état-major. Une opération menée aux confins du pays à quelques encablures de la frontière algérienne avec visiblement une cible importante, Iyad Ag Ghali lui-même. C'est l'un des principaux chefs terroristes du Sahel qui aurait été dans le collimateur de Barkhane. Iyad Ag Ghali est le chef d’Ansar Dine, allié d’al-Qaïda. Il ne figure pas au nombre des victimes,...
(AFP 15/02/18)
Au moins 10 jihadistes présumés ont été tués mercredi dans le nord-est du Mali lors d'une opération aérienne et au sol des forces françaises visant le chef du groupe Ansar Dine, le Malien Iyad Ag Ghaly, a-t-on appris de sources sécuritaires concordantes. Un proche du chef jihadiste, un ancien colonel de l'armée malienne ayant fait défection, a été tué dans ce raid, ont indiqué dans la soirée les Forces armées maliennes (FAMa). "C'est la base du chef du réseau, Iyad...
(AFP 15/02/18)
Au moins 10 jihadistes présumés ont été tués mercredi dans le nord-est du Mali lors d’une opération aérienne et au sol des forces françaises visant le chef du groupe Ansar Dine, le Malien Iyad Ag Ghaly, a-t-on appris de sources sécuritaires concordantes. Un proche du chef jihadiste, un ancien colonel de l’armée malienne ayant fait défection, a été tué dans ce raid, ont indiqué dans la soirée les Forces armées maliennes (FAMa). "C’est la base du chef du réseau, Iyad...
(Jeune Afrique 15/02/18)
Le chef du Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans, déjà à la tête d'un regroupement de plusieurs groupes jihadistes, tenterait d'étendre son influence dans la région, notamment via un rapprochement avec l'émir de l'État islamique au grand Sahara. Au Mali, Iyad Ag Ghali, leader du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), et Abou Walid al- Sahraoui, émir de l’État islamique au grand Sahara (EIGS), ont-ils entamé un rapprochement ? Selon nos sources, les deux chefs jihadistes...
(L'indicateur du Renouveau 14/02/18)
Arrêtés par la police judiciaire, les six présumés coupables du viol collectif, filmé et balancé sur les réseaux sociaux, vont être présentés ce mercredi 14 février au parquet de la Commune III, a-t-on appris hier de sources policières. L’enquête sur l’affaire du viol collectif est bouclée au niveau de la police. Les deux suspects restants, en occurrence Mamadou Konta et Alfousseyni Dienta ont été arrêtés finalement en début de cette semaine par la Brigade des mœurs et de l’enfance. Ainsi,...
(APA 14/02/18)
Les organisations humanitaires, avec à leur tête, le bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU, OCHA, ont lancé ce mercredi à Bamako un appel de fonds de 263 millions de dollars, soit 140 milliards de francs CFA, au titre de l’année 2018. Cet appel de fonds dénommé plan de réponse humanitaire 2018, vise à collecter de l’argent auprès des donateurs pour venir en aide aux nécessiteux dans divers domaines. ‘’Nous lançons un appel de fonds de 263 millions de...
(Info-Matin 14/02/18)
La Maison du Hadj de Bamako a tenu, hier jeudi, les travaux de la 13e session de son Conseil d’administration au Centre islamique de Hamdallaye. Cette deuxième session, qui arrive 48 heures seulement après l’interpellation du ministre à l’Assemblée nationale, a été une occasion pour le département d’annoncer les nouvelles dispositions qu’il a prises pour perfectionner l’organisation du hadj. L’ouverture des travaux était présidée par le représentant du ministère des Affaires religieuses et du Culture, Ahmed Mohamed YAYA, en présence...
(AFP 12/02/18)
Le maire de Tarkint, dans le nord du Mali, Baba Ould Cheikh, enlevé il y a environ trois semaines et connu pour avoir servi de médiateur dans la libération d'otages occidentaux, a été relâché, a-t-on appris dimanche auprès de l'intéressé et sa famille. "Tout ce que je peux dire pour le moment, je suis libre. Je suis chez moi actuellement", a déclaré à l'AFP Baba Ould Cheikh, joint par téléphone. "Oui, il est libre. Je l'ai vu aujourd'hui (dimanche). Il...
(RFI 12/02/18)
Des rumeurs l’avaient donné pour mort. Enlevé il y a un peu moins de trois semaines, Baba Ould Cheikh, le maire de Tarkint au Mali est bien vivant. Il a été libéré ce dimanche 11 février au matin. C'est ce qu'il a confirmé à RFI, qui est arrivé à le joindre au téléphone quelques heures après sa libération. Je remercie tous les Maliens.
(MondAfrique 12/02/18)
Touareg du nord Mali devenu djihadiste, Iyad Ag Ghali est l'homme clé d'une éventuelle réconciliation du pouvoir malien avec les séparatistes du Nord Mali.Le puissant Président du Haut Conseil Islamique, Mahmoud Dicko, vient dans un entretien avec RFI de se déclarer partisan d’une discussion avec les chefs des groupes jihadistes, y compris avec le gros calibre du nord, Iyad Ag Ghali », avec qui il n'a pas cessé d'avoir des contacts, malgré sa proximité par ailleurs avec le président malien...
(Paris-Match 12/02/18)
Même les griots se sont mis à chanter leurs noms. Mais l’influence des sœurs Sora fait déjà des envieux. Vous pouvez aimer ou détester les sœurs Soro, mais tout le monde au Mali les connaît. Celui qui vous dit le contraire est un menteur », affirme Marie Saadé, la directrice du salon d’esthétique le plus en vogue de la capitale. Il y a six mois, Koudedia, 23 ans, la benjamine du trio «Kardashian» est allée se faire coiffer par hasard dans...

Pages

(Agence Ecofin 19/02/18)
Hummingbird Resources a annoncé dans une nouvelle mise à jour opérationnelle, qu’elle a produit 10 737 onces d’or depuis le démarrage de la production de sa mine Yanfolila (Mali), le 19 décembre 2017. De ce total, 5 483 onces ont été expédiées aux raffineries. Au cours de la première partie d’opérations, la compagnie a indiqué que l’usine a traité des stocks de minerais de faible teneur, le but étant d’assurer que ses performances et les récupérations aurifères sont satisfaisantes, avant d’augmenter les teneurs. Sur les dix derniers jours, l’usine a atteint 90% de sa capacité nominale et des taux de récupération de 96%. «Je suis ravi que les activités sur le site progressent de manière...
(Agence Ecofin 19/02/18)
Le Ghana accueillera, ce mercredi, une rencontre de 4 chefs d’Etat de l’espace Cedeao, dans le cadre de l’accélération du processus de création d’une monnaie unique, indique un communiqué de l’organisation régionale. Cette rencontre réunira la « task force présidentielle » composée des présidents Nana Akufo-Addo (Ghana), Muhammadu Buhari (Nigeria), Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) et Mahamadou Issoufou (Niger). Elle devrait permettre l’adoption d’une nouvelle feuille de route pour la mise en œuvre du programme de la monnaie unique de la communauté, comme il a été recommandé lors de la réunion de Niamey, du 24 octobre dernier. Notons que cette réunion succède aux séances de travail, des 17,18 et 19 janvier derniers, à Abuja, au cours desquelles plusieurs experts régionaux ont...
(Agence Ecofin 16/02/18)
Au Mali, les organisations humanitaires veulent mobiliser 263 millions $ pour venir en aide aux populations les plus vulnérables, a annoncé jeudi, le secrétaire général du ministère malien de la solidarité et de l’action humanitaire. Cette nouvelle levée de fonds entre dans le cadre du Plan de Réponse Humanitaire 2018, réunissant autour de l’Etat malien, environ 41 organisations humanitaires. La somme collectée devrait servir à financer entre autres, près de 122 projets de nutrition, d’éducation, de sécurité alimentaire et de...
(La Tribune 13/02/18)
Le Mali a lancé une première émission d’obligations islamiques pour un montant de 150 milliards de Fcfa sur le marché régional de l’UEMOA. L’opération qui s’étale jusqu'au 16 février vise à permettre au pays de mobiliser davantage de financements pour des projets de développement. Le Mali entre dans le club encore restreint des pays africains à recourir à la finance islamique. Le pays a en effet lancé une émission d'obligations islamiques, les sukuk, sur le marché des capitaux de l'UEMOA. L'opération d'appel public à l'épargne dénommée «Sukuk État du Mali 6,25% 2018-2025» a démarré le 2 février et les souscriptions seront clôturées ce 16 février.
(Agence Ecofin 13/02/18)
Le gouvernement malien vient d’entériner le projet de loi portant sur le financement par la Banque islamique de développement du projet de construction de la centrale thermique de Sirako. L’infrastructure qui fonctionnera au fuel lourd, aura une capacité de 100 MW et le projet de sa construction intègre également la construction d’une sous-station de 150 kV et d’une ligne électrique de 30 kV. Selon les termes de financements retenus par les deux parties, au total 148 millions € (plus de...
(RFI 12/02/18)
Ce Salon International de l’Artisanat du Mali a eu lieu du 18 au 26 novembre 2017, au Parc des expositions, sur la route de l’aéroport Modibo Kéita, en Commune V à Bamako. Ce premier rendez-vous qui a regroupé les artisans du Mali et du monde entier autour du savoir artisanal, est organisé par le ministère malien de l’Artisanat et du Tourisme, en collaboration avec l’Assemblée permanente des Chambres de métiers du Mali (APCM). Moteur essentiel de la relance économique du...
(Agence Ecofin 10/02/18)
Le gouvernement de la République du Mali, réuni en conseil des ministres le 7 février 2018, a instruit le ministre du développement de l’économie numérique et des postes, à engager des discussions avec les opérateurs de téléphonie pour l’octroi des licences télécoms neutres. L’opération devra être menée en concert avec le ministre de l’économie, des finances et du développement et l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep). Le gouvernement a demandé au ministre des télécoms de conduire...
(Xinhua 07/02/18)
La croissance du PIB en Afrique était estimée à 3,6% en 2017, selon la Banque africaine de développement (BAD) qui voit des perspectives "beaucoup plus prometteuses" avec un taux de croissance de 4,1% en 2018 et 2019. "Les perspectives de croissance sont beaucoup plus prometteuses et nous prévoyons une accélération de la croissance du PIB de l'Afrique à 4,1% en 2018 et 2019", a déclaré le président de la BAD, Akinwumi Adesina, lors d'une cérémonie officielle pour présenter les progrès...
(RFI 03/02/18)
Le franc CFA fait l'objet d'une contestation ouverte. Certains économistes africains déplorent que cette monnaie partagée par 14 pays d'Afrique de l'Ouest et d'Afrique centrale paralyse le développement de la région. D'autres, au contraire, se félicitent de la stabilité monétaire que le CFA apporte à la région. Ce débat est aujourd'hui au coeur de l'émission Eco d'ici Eco d'ailleurs avec face à face deux économistes sénégalais, Moubarack Lô, conseiller principal du Premier ministre, et Chérif Salif Sy, ancien conseiller d'Abdoulaye...
(Agence Ecofin 01/02/18)
New Way of Working. Tel est le nom de la nouvelle stratégie mise en place par la Banque africaine de développement (BAD) et visant à apporter l’électricité à 29,3 millions de personnes, d’ici à 2020. Cette nouvelle politique a été présentée par Akinwumi Adesina (photo), le président de l’institution, lors d’une rencontre de haut niveau qui s’est tenue, le 28 janvier 2018, au siège de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique, à Addis-Abeba. « La BAD est aujourd’hui...
(Info-Matin 31/01/18)
L’information a été donnée hier, dans l’après-midi, au cours de la traditionnelle conférence de presse animée dans un hôtel de la place. Le Dr Mark BRISTOW, Directeur général ; Mahamadou SAMAKE, Directeur Afrique de l’Ouest ; Chiaka BERTHE, Directeur des opérations POUR L’Afrique de l’Ouest ; Hilaire DIARRA, Directeur environnement, étaient les animateurs de cette conférence de presse. En campant le décor, le Dr BRISTOW a fait savoir que le complexe Loulo et Gounkoto fait partie des 10 plus grandes mines au monde...
(RFI 31/01/18)
Le 30e sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine s'est achevé lundi 29 janvier avec la première prise de parole de Paul Kagame en tant que président de l'institution pour l'année 2018. Le chef de l'État rwandais pilote depuis un an les propositions de réforme de l'organisation panafricaine. A côté de ces réformes institutionnelles, il y a d'autres projets comme celui de zone de libre-échange continentale. Elle devrait être lancée officiellement le 21 mars prochain à Kigali...
(Xinhua 31/01/18)
Dakar abrite depuis lundi le 1er forum sur l'infrastructure de qualité de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), en présence de responsables de l'Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI), de l'Union européenne et de la CEDEAO, a constaté Xinhua dans la capitale sénégalaise. L'ambition de ce forum est de rassembler tous les acteurs nationaux et régionaux de la qualité ainsi que les partenaires techniques et financiers pour consolider les bases d'infrastructures de qualité...
(Agence Ecofin 30/01/18)
Randgold Resources prévoit de rapporter un nouveau record de production à moindre coût, sur son complexe aurifère Loulo-Gounkoto, au Mali. C’est ce qu’a déclaré, ce mardi, Chiaka Berthe, DG des opérations ouest-africaines de la compagnie, lors d’une conférence de mise à jour sur les activités trimestrielles. Il a indiqué que le complexe, qui a produit 707 116 onces d’or en 2016, est en bonne voie pour une meilleure performance. Les résultats de l’année globale seront publiés, apprend-on, le 5 février...
(Agence Ecofin 30/01/18)
Au Mali, alors que plusieurs médias avaient parlé du flou sur le choix de l’entreprise chargée de diffuser les signaux de la TNT, TNTSAT Africa a contacté l’Agence Ecofin pour apporter des éclaircissements sur la situation. L’entreprise nous a fait parvenir un communiqué de presse relatif à l'autorisation reçue de la part de la Haute Autorité de la Communication (HAC), régulateur de l’audiovisuel au Mali, faisant d’elle le seul distributeur et diffuseur de la TNT dans le pays. D’après le...
(Agence Ecofin 29/01/18)
La République fédérale d’Allemagne a accordé au Mali, un financement, sous forme de don, d’un montant total de 53 millions d’euros (environ 34,7 milliards FCFA). Ceci, pour la mise en œuvre de plusieurs projets d’alimentation en eau potable et d’irrigation. Il s’agit notamment du projet de renforcement du système d’alimentation en eau potable et d’assainissement de la ville de Tombouctou, et du programme d’alimentation en eau potable et mesures d’assainissement dans les centres semi-urbains et ruraux de Mopti, Koulikoro et...
(RFI 29/01/18)
La Caisse régionale de refinancement hypothécaire au sein de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (CRRH-UEMOA) vient de recevoir un coup de pouce de la part de la Société financière internationale (SFI), la filiale de la Banque mondiale dédiée au secteur privé. La SFI vient d’annoncer un investissement de 9 millions d’euros, soit 5,9 milliards de francs CFA. Un coup de pouce au financement de l’habitat dans l’espace UEMOA. L’acquisition d’une maison ou d’un appartement viable en Afrique, en général, et...
(Agence Ecofin 26/01/18)
La Côte d’Ivoire prévoit d’augmenter, d’un tiers, son apport énergétique au Mali. C’est ce qu’a annoncé Thierry Tanoh (photo), le ministre du Pétrole, de l’Energie et du développement des Energies renouvelables de la Côte d’Ivoire, lors d’une rencontre avec le Premier ministre malien Soumeylou Boubèye Maïga. « Nous avons augmenté à minima de 33%, par rapport à ce qu’on donnait auparavant. Nous avons également discuté de la collaboration qu’il pourrait y avoir entre la Côte d’Ivoire et le Mali par...
(Le Point 26/01/18)
Avec une production record cette saison, le pays confirme sa position de leader dans la production du coton malgré la menace qui pèse sur les terres cultivées. Le Mali, nouveau champion du coton africain pour la saison 2017/2018. Avec déjà 721 000 tonnes de fibres récoltées, le pays est certain d'atteindre à la fin de la saison, au mois de mars, son objectif initial fixé à 725 000. Cette saison, le pays a profité d'une météo plus clémente que prévue,...
(L'Essor 26/01/18)
L’Etat va émettre, à travers la direction nationale du Trésor et de la comptabilité publique, 22 titres publics (bons et obligations du trésor) pour un montant global de 547 milliards de Fcfa au titre de l’année 2018, soit 192 milliards de Fcfa de bons de trésor et 355 milliards de Fcfa d’obligations du trésor. L’initiative vise à mobiliser des ressources pouvant couvrir les besoins ponctuels de trésorerie de l’Etat et financer des investissements nécessaires à la croissance et au développement...

Pages

(L'Essor 18/01/18)
Suite à une intervention du ministre des Sports, le candidat à l’élection du président de la FEMAFOOT a retiré sa plainte devant le TAS et promis de travailler avec le CONOR pour la mise en place d’un nouveau comité exécutif «Nous avons saisi le Tribunal arbitral du sport, non pas pour empêcher la reprise des élections mais simplement, pour contester la décision d’annulation de notre comité exécutif qui a été prise par la FIFA sans support réglementaire. Mais à la demande du ministre des Sports, nous avons retiré la plainte qui avait déposée au TAS». C’est par ces mots que le camp de Mamoutou Touré «Bavieux», candidat à l’élection du président de la Fédération malienne...
(Jeune Afrique 12/01/18)
La FIFA et la CAF ont décidé de nommer Fatoumata Guindo à la présidence du comité de normalisation qui a six mois pour préparer l’élection du futur président de la Fédération malienne de football (Femafoot). Arrivés mardi à Bamako, les émissaires de la FIFA et de la Confédération africaine de football (CAF) ont choisi celle qui aura la difficile mission de sortir le football malien de la crise dans lequel il s’est enlisé depuis quatre ans. Après les premières consultations, c’est l’ancien ministre des Sports, Mamadou Gaoussou Diarra (45 ans), qui semblait être le mieux placé. Mais Diarra a refusé au dernier moment, préférant se consacrer à sa carrière d’avocat. Il a cependant accepté la vice-présidence. Plusieurs autres noms circulaient...
(L'Essor 10/01/18)
Comme annoncé, les émissaires de la FIFA sont arrivés à Bamako, hier en début d’après-midi pour la mise en place du Comité de normalisation (CONOR). La délégation est composée de quatre membres : le directeur régional du bureau FIFA de Dakar, le Sénégalais El Hadj Wack Diop, le directeur des Associations membres et du Développement Afrique-Caraïbes de la FIFA, le Suisse d’origine congolaise, Verone Monsengo-Omba, la responsable des Associations membres des pays francophones de la FIFA, Segbé Pritchett et le...
(RFI 09/01/18)
L’équipe nationale de cécifoot (football pour déficients visuels) du Mali va disputer en juin prochain la Coupe du monde en Espagne après sa place de finaliste à la CAN 2017. Un immense exploit pour une équipe créée il y a 5 ans et dont les joueurs se battent pour leur dignité et pour devenir le porte-drapeau des jeunes malvoyants et non-voyants maliens. Les Aigles du Mali seront à la Coupe du monde en juin 2018. Pas celle de la Russie,...
(L'Essor 05/01/18)
«J’ai tenté un dernier baroud d’honneur hier (mercredi 3 janvier, ndlr) pour trouver une solution à l’amiable dans la crise du football, mais je n’ai pas réussi. Toutefois, je suis parvenu à calmer les esprits, à apaiser les cœurs. J’ai eu des discussions franches et fructueuses avec les belligérants. Le CONOR (Comité de normalisation, ndlr) sera donc mis en place. La mise en place de ce comité est un échec pour nous tous, mais on va y aller parce que...
(RFI 08/12/17)
Amadou Haïdara fait partie de la génération des moins de 17 ans qui a été finaliste du Championnat du monde de 2015 au Chili. Une campagne malienne qui a permis à ce jeune joueur de s’exporter vers le vieux continent. L’ancien sociétaire du l’AS Real Bamako s’épanouit désormais au RB Salzbourg en Autriche. A seulement 19 ans, Amadou Haïdara est devenu une des pierres angulaires du champion autrichien avec le RB Salzbourg. Qualifier pour les 16es de finale de la...
(Jeune Afrique 05/12/17)
Comme l’avait annoncé Jeune Afrique le 9 octobre dernier, la FIFA a décidé de nommer un comité de normalisation, afin de mettre fin à la crise qui touche le football malien depuis près de quatre ans. L’élection de Mamoutou Touré – dit « Bavieux » -, à la tête de la Fédération malienne de Football (Femafoot) le 10 octobre, et contestée par Salah Baby, n’avait pas été validée par la FIFA, après la visite à Bamako au début du mois...
(Jeune Afrique 03/11/17)
La visite à Bamako des deux émissaires de la Fifa s’est achevée jeudi soir. Comme cela était prévisible, celle-ci n’a pas reconnu l’élection, le 10 octobre dernier, de Mamoutou Touré, dit « Bavieux », à la tête de la Fédération malienne de football (Femafoot). Elle annoncera la semaine prochaine la mise en place d’un comité de normalisation. La Femafoot version Touré n’aura donc vécu qu’un peu plus de trois semaines. L’élection agitée du successeur de Boubacar Diarra avait été rapidement...
(L'Equipe 26/10/17)
L'Espagne a battu le Mali (3-1) et rejoint l'Angleterre en finale de la Coupe du monde U17. Porté par son capitaine Abel Ruiz, auteur d'un doublé, l'Espagne a battu le Mali (3-1) et rejoint l'Angleterre en finale de la Coupe du monde U17. L'attaquant Abel Ruiz a d'abord transformé un penalty (19e), après une faute commise sur Cesar Gelabert Pina. Puis son coéquipier lui a distillé une magnifique passe en profondeur pour aller inscrire un doublé (43e). A 2-0, le...
(Procès-Verbal 23/10/17)
Rien ne va plus entre le régime d’IBK et Housseini Amion Guindo dit Poulo, ministre des Sports. Les causes immédiates de ce divorce ont trait à l’installation du nouveau bureau de la Fédération Malienne de Football (FEMAFOOT). Bien que les délégués à l’assemblée générale aient été convoqués hors des délais statutaires et que leur mandat n’ait pas été bien authentifié, le nommé Mamoutou Touré alias Bavieux s’est fait proclamer, le 8 octobre 2017, nouveau président de la FEMAFOOT, à la...
(L'Essor 17/10/17)
«Il n’y a pas eu d’assemblée élective. S’il y avait eu la mise en place d’un bureau, la FIFA allait le reconnaitre les 24 heures qui sont suivi. Les irrégularités seront analysées et la FIFA prendra une décision». Le candidat Salaha Baby a rompu le silence, avec la conférence de presse qu’il a animée, samedi, dans un hôtel de la place. Un seul sujet a été abordé au cours de cette rencontre : l’assemblée générale ordinaire de la Fédération malienne...
(Le Republicain (ml) 12/10/17)
Selon des sources proches du dossier, le ministre des sports, Housseyni Amion Guindo serait sur le point de démissionner du gouvernement pour des causes liées aux péripéties électorales au niveau de la Fédération malienne de football (Femafoot). Il devrait rencontrer le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) au moment où nous mettions sous presse. Cette rencontre pourrait être déterminante sur la décision du ministre. D’abord, le ministre estime avoir été dessaisit officiellement du dossier électoral de la Femafoot,...
(AFP 10/10/17)
Mamoutou Touré Bavieux a été élu président de la Fédération malienne de football (Fémafoot) pour un mandat de 4 ans, lundi soir à Bamako Mamoutou Touré Bavieux, 60 ans, a obtenu 39 voix des 57 délégués dont 18 se sont abstenus. Il succède au général Aboubacar Baba Diarra qui n'a pas brigué un second mandat. L'autre candidat Salaha Baby a renoncé finalement à se présenter. str/jlf/chc © Agence France-Presse
(Jeune Afrique 09/10/17)
L’élection prévue le 8 octobre à la Fédération malienne de Football (Femafoot) n’a pas eu lieu, à cause des tensions entre les deux candidats. Un nouveau comité de normalisation va être mis en place dans les prochains jours. Cela fait quatre ans que la crise dure. Et ce n’est pas fini. Comme nous le pressentions, l’élection prévue dimanche 8 octobre pour désigner le nouveau président de la Femafoot n’a pas pu se tenir. Et elle n’aura pas lieu prochainement. À...
(L'Essor 09/10/17)
Hier, on a entendu toute sorte d’insultes dans la salle de conférence du Gouvernorat où se sont déroulés les travaux de l’Assemblée générale élective de la Fédération malienne de football (FEMAFOOT). Les hostilités ont commencé avant même le début de la cérémonie d’ouverture, quand l’un des deux candidats, Salaha Baby a été empêché, pendant quelques minutes, d’accéder à la salle par les forces de l’ordre. Des incidents éclatèrent avec les supporters et les forces furent usage de gaz lacrymogènes pour...
(AFP 07/10/17)
Une Côte d'Ivoire mal inspirée a obtenu le nul 0 à 0, vendredi à Bamako contre le Mali, préservant ainsi ses chances de qualification pour le Mondial-2018, mais laissant au Maroc la possibilité de la dépasser en tête du groupe C de la zone Afrique samedi. Avec huit points en cinq rencontres, les Ivoiriens sont sous la menace des Marocains (6 pts), qui accueillent à Rabat le Gabon pour s'adjuger la seule place qualificative pour la Russie avant la dernière...
(AFP 05/10/17)
La défaite surprise à domicile le 5 septembre contre le Gabon (2-1) a ravivé l'inquiétude en Côte d'Ivoire: les Eléphants n'ont plus qu'un point d'avance en tête de leur groupe des qualifications pour le Mondial-2018 et la presse s'impatiente avant le déplacement au Mali vendredi (21h00). Dans les rangs de l'équipe, le mot d'ordre est détermination. "On n'a pas le droit de douter. On a une mission à accomplir et on doit la réussir", lance ainsi le défenseur Lamine Koné...
(L'Essor 05/10/17)
Comme annoncé dans notre édition d’hier, l’attaquant du TP Mazembé, Adama Traoré a rejoint le groupe, mardi, dans l’après midi. Quelques heures seulement après son arrivée à Kabala, il a participé à la séance d’entraînement, en compagnie de l’ensemble des joueurs sélectionnés par le technicien, Mohamed Magassouba. Depuis mardi donc, l’entraîneur intérimaire des Aigles dispose de tous ses joueurs et le travail a bien commencé. A l’internat depuis lundi, les joueurs se sentent à l’aise. Il y a une bonne...
(Journal du Mali 29/09/17)
Ils étaient 11 à déposer leurs candidatures, ils ne sont plus que deux. Ceux qui au départ étaient déjà considérés comme les favoris pour briguer la présidence de la Fédération malienne de football (FEMAFOOT). Mamoutou Touré dit « Bavieux » et Salaha Baby partagent des similitudes. Tous deux ont été membres du Comité exécutif de Boubacar Baba Diarra et tous deux sont dirigeants de clubs. Mais cela s’arrête là. Car, au-delà, ils représentent également les camps opposés dans la crise...
(Jeune Afrique 22/09/17)
L’élection du nouveau président de la Fédération Malienne de Football (FMF), prévue pour le 8 octobre prochain, pourrait être décalée. L’échéance approche. Le 8 octobre prochain, un nouveau président doit en théorie s’installer dans le fauteuil longtemps occupé par Boubacar Diarra. En théorie seulement, car la crise qui secoue le football malien depuis quatre ans est loin d’être terminée. Aliou Sangaré, le président du Mont Rouge de Sikasso s’apprête à porter plainte auprès de la Fifa, après que sa liste...

Pages

(RFI 20/02/18)
A l'occasion de la « Rentrée littéraire du Mali » inaugurée ce soir officiellement à Bamako, l'invité culture est Amadou Bah, fondateur de la librairie Donko-Ba à Bamako. Fervent défenseur du livre au Mali depuis 35 ans, il répond aux questions de Catherine Fruchon-Toussaint qui est allée à sa rencontre. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20180220-amadou-bah-libraire-bamako-rentree-l...
(Le Monde 16/02/18)
Ecole fondamentale Mamadou-Kounta de Kalabancoro, une commune de Bamako. Elève de première année, Sekou, 7 ans, écrit une phrase au tableau : « Karamɔgɔ nana an lajɛ » (« le maître est venu nous rendre visite »). C’est du bamanakan (bambara), l’une des langues nationales du Mali. « Il faut enseigner aux enfants dans nos langues, ça facilite la compréhension », estime Diarra Fatoumata Sountoura, 26 ans, qui enseigne aux 69 enfants de cette classe. En deuxième année, sa collègue lit avec ses élèves un texte en français, avant de basculer à la lecture en bamanakan. Le français, langue officielle du pays, occupe 25 % du temps scolaire en deuxième année. Découvrez notre série La classe africaine Depuis plus de...
(Jeune Afrique 29/01/18)
Sœur aînée de la chanteuse Inna Modja, Mariah Bocoum se démarque avec sa griffe Péchés mignons, consacrée aux textiles et aux cultures de son pays. Mariah Bocoum est un peu la styliste qui pioche dans ce que le terreau culturel de son pays natal a de sacré. Ainsi, elle confectionne ses modèles à partir de tissus en cotonnade teintée, exclusivement malienne, produit d’un travail artisanal des plus fins. « Je ne suis pas forcément contre l’usage du wax, que j’utilisais...
(Le Monde 02/01/18)
A la tête de l’institution pendant trente ans, Samuel Sidibé a triplé la surface d’exposition et considérablement enrichi les collections. Certaines personnalités occupent si bien leur fonction qu’elles finissent par l’incarner. Samuel Sidibé, 1,90 m déplié, est de ces figures charismatiques. Fin décembre 2017, il a quitté le Musée national du Mali, qu’il dirigeait depuis trente ans, et son départ à la retraite met en émoi tout le milieu de l’art malien. « Personne n’est indispensable », balaye l’intéressé sans...
(RFI 18/12/17)
Il est l’un des huit photographes sélectionnés pour l’exposition « Espaces déconstruits, mémoires sondées » aux 11e Rencontres de Bamako. Le photographe franco-ivoirien François-Xavier Gbré figure parmi les artistes nés après les mouvements de libération de l’Afrique des années 1960, présentés à Bamako, au musée du District, dans le cadre de la Walther Collection, une des collections particulières de photographies les plus importantes au monde. Entretien. RFI : Peut-on dire que vous êtes un habitué des Rencontres de Bamako ?...
(Jeune Afrique 15/12/17)
À 75 ans, le lonesome cowboy du blues malien fait toujours parler la poudre. Parti se ressourcer sur les rives du Mississippi, il donne une série de concerts mélancoliques et pétaradants à Paris. Quand il monte d’un pas lent sur la scène parisienne du New Morning, le public métissé de la salle de concert retient son souffle. Silence de saloon à quelques secondes d’un duel musical qui sera mortel. Sous son éternelle casquette, Boubacar Traoré porte un costume rayé. Une...
(Jeune Afrique 14/12/17)
Ce sont des œuvres étonnantes, bouleversantes, des photographies brodées sur des sujets graves qui touchent à la fois à l’histoire de la Côte d’Ivoire et à la vie intime des personnages représentés. Ce projet artistique très particulier de l’artiste ivoirienne Joana Choumali, né à Abidjan, d’un père ivoirien et d’une mère hispano-équato-guinéenne, est exposé jusqu'au 31 janvier 2018 aux 11e Rencontres de Bamako. Entretien. RFI : Joana Choumali, pourquoi votre série de photographies s’appelle-t-elle « Ça va aller » ?...
(AFP 02/12/17)
Les Rencontres de Bamako, biennale africaine de la photographie, qui se sont ouvertes samedi en présence de plusieurs dizaines de photographes du continent et d'Europe, célèbrent cette année la "fierté" de l'Afrique. La commissaire de cette onzième édition, Marie-Ann Yemsi, a expliqué lors de la cérémonie d'ouverture au Musée national de Bamako l'avoir intitulée "Afrotopia", en référence à l'essai publié en 2016 par l'intellectuel sénégalais Felwine Sarr, pour exalter la créativité du continent, appelé à inventer lui-même son avenir. Elle...
(AFP 03/11/17)
Malick Sidibé a été le révélateur dans les années 60 et 70 de la jeunesse de Bamako. Mali Twist, l'exposition que lui consacre jusqu'au 25 février la Fondation Cartier à Paris, présente plus de 250 de ses photos noir et blanc : du jamais vu ! En 1962, Malick Sidibé ouvre son minuscule studio à Bagadadji. Il va devenir l'oeil de toute une jeunesse, qui vient se montrer dans ce quartier animé au coeur de la capitale. "Dans ce quartier,...
(Le Monde 30/10/17)
L’auteur, metteur en scène et comédien promeut les droits des femmes à coups d’attentats théâtraux, au risque de choquer. Dans la chaleur de Bamako, des fauteuils en pneus recyclés invitent à s’assoupir, mais Adama Traoré arpente déjà les couloirs de sa compagnie de théâtre, Acte Sept. Les affiches de ses pièces jouées de Mexico à Paris sont placardées sur les murs. Femmes et Stéréotypes, Dépendance et Indépendance… Les thèmes sont sans équivoque. Comme la mention « Sans le soutien de...
(L'Express 27/10/17)
"Kar Kar" a fait danser son pays à l'heure de l'indépendance. C'est désormais un bluesman à la voix plaintive et déchirante, qui se produit le 27 octobre, à Paris. C'est une époque pas si lointaine où, à Bamako, les jupes des filles étaient courtes, les pantalons des garçons, cigarettes, et les chaussures, pointues - bientôt remplacées par des pattes d'éph et des talons compensés... Une époque où l'on se donne rendez-vous au "grin" (1), où l'on sort dans les "surpats"...
(Jeune Afrique 18/10/17)
Le dramaturge Alioune Ifra Ndiaye rouvre le BlonBa, fermé depuis 2012. Nouveau quartier, nouveaux espaces : cette version « remastérisée » du complexe culturel promet de faire bouger Bamako. Il a été menacé de mort par des ultra-religieux mais a résisté aux intimidations et aux tentatives d’incendie. Pourtant, en 2012, à la suite de la crise politico-sécuritaire et de quelques soucis avec le fisc, Alioune Ifra Ndiaye a été contraint de fermer la salle qu’il avait inaugurée en 2007 dans le...
(Les Inrockuptibles 18/10/17)
Avec son exposition Mali Twist, la Fondation Cartier propose une rétrospective de l’œuvre majeure du photographe malien, Malick Sidibé, surnommé “l’œil de Bamako“. Témoin avisé et affûté d’une jeunesse africaine en mutation, partagée entre la tradition et l’émergence d’une mode, d’une musique et d’un style de vie inspirés du monde occidental moderne, le Malien Malick Sidibé (1936-2016) fut, après son aîné Seydou Keïta, la figure fondatrice de la photographie africaine contemporaine. Ses images en noir et blanc de soirées heureuses,...
(AFP 16/10/17)
L'écrivain malien Yambo Ouologuem, premier Africain lauréat du prix littéraire français Renaudot, est décédé dimanche à Sévaré, dans le centre du Mali, à l'âge de 77 ans, a appris l'AFP lundi auprès de sa famille. "Yambo Ouologuem est mort dans un hôpital de Sévaré" dans la région de Mopti. "Il était souffrant depuis un moment", a indiqué à l'AFP Issa Ouologuem, un membre de la famille de l'écrivain. Il sera inhumé mardi, a ajouté la même source. Yambo Ouologuem est le premier lauréat africain du Renaudot, l'un des plus prestigieux prix littéraires français...
(RFI 16/10/17)
Auteur du très polémique «Le Devoir de violence», le Malien Yambo Ouologuem a connu une destinée littéraire fulgurante, marquée du sceau de l’incompréhension. Avant d’aller se réfugier dans le pays dogon dont il était originaire, il avait aussi écrit un roman érotique, des essais pamphlétaires, et avait renouvelé la littérature africaine en l’arrachant à son mythe fondateur de la négritude. L’écrivain malien Yambo Ouologuem, premier romancier africain à obtenir le prix Renaudot, s’est éteint dans la nuit du 14 au...
(APA 16/10/17)
L’écrivain malien Yambo Ouologuem, premier africain lauréat du prix Renaudot en 1968, s’est éteint ce dimanche à Sévaré dans le centre du Mali, a appris APA de source officielle. Né en 1940 à Biadiangara au Soudan français actuel Mali, Yambo Ouologuem a obtenu un doctorat de sociologie à l’école normale supérieure en France. Son talent d’écrivain a été reconnu avec son premier livre iconoclaste ‘’Devoir de violence’’ publié en 1968. Cet ouvrage lui a permis d’être lauréat du prix Renaudot...
(Agence Ecofin 02/10/17)
Il y a quelques jours, le bureau sous-régional ouest africain de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (BSR-AO/CEA) a créé, en collaboration avec la Cedeao et l’Uemoa, un Réseau de journalistes spécialisés sur les questions de développement économique, social et environnemental. Présenté à l’occasion d’une rencontre tenue à Dakar, du 28 au 29 septembre 2017, ce réseau a pour objectif de favoriser la collaboration entre les médias de la sous-région pour informer efficacement les populations des Etats membres...
(Jeune Afrique 27/09/17)
Le neuvième album studio du duo malien est intitulé La Confusion. On pouvait difficilement trouver mieux pour définir ce projet qui marie le meilleur et le pire, et mélange toutes les sonorités bankable du moment en Occident dans un grand saladier… Pour aboutir à un résultat roboratif, parfois touchant mais souvent schizophrène. Le meilleur, ce sont des titres afro-funk et disco, comme « Bofou Safou » (terme bambara désignant de jeunes garçons préférant danser que travailler). Le single, mêlant vieux...
(APA 25/09/17)
Les quotidiens maliens de ce lundi titrent tous sur les festivités du 57ème anniversaire de l’accession du pays à l’indépendance qui ont eu lieu vendredi dernier. Le quotidien public l’Essor, faisant sa manchette sur le discours du président Ibrahim Boubacar Keita à l’occasion de cette fête, affiche cette phrase : ‘’Nous devons être fiers de la renaissance de notre pays.’’ Info-Matin et l’Indépendant, eux, s’intéressent au renforcement des capacités de l’armée malienne annoncé par le chef de l’Etat dans la...
(RFI 06/09/17)
Le film nous emmène à Bamako, au Mali. À 77 ans, le cinéaste malien Souleymane Cissé dénonce dans son nouveau film Oka (« Notre maison ») l'injustice sociale et la corruption qui minent son pays. C’est l’histoire d’une querelle familiale qui tourne mal. Au programme : jalousie, envie et corruption à Bamako. Le film raconte l’histoire des quatre sœurs de Souleymane Cissé, expulsées de chez elles. Au cœur du conflit, leur maison de Bozola, située dans un quartier très recherché...

Pages

(RFI 19/02/18)
Réunis à Munich, en Allemagne, pour la conférence sur la sécurité, les responsables africains ont évoqué la mise en place d'une force conjointe pour le G5 Sahel. Avec notre envoyé spécial à Munich, Pascal Thibault Les responsables réunis à la conférence sur la sécurité de Munich ont voulu faire passer un message : la sécurité du Sahel et la lutte contre le terrorisme ne concernent pas cette seule région mais l'ensemble de la communauté internationale. Le 23 février prochain, lors de la rencontre de Bruxelles, des fonds supplémentaires doivent par ailleurs être trouvés...
(MondAfrique 19/02/18)
La Cour suprême du Mali vient de condamner l'Etat malien à payer à une société qui lui a fourni du matériel militaire, comme l'a révélé RFI. Son dû : plus de 25 milliards de francs CFA. Sur fond de surfacturation La plus haute juridiction du Mali a rendu son verdict : l’Etat malien est condamné à payer la faramineuse somme de 25 milliards de francs CFA, comme solde de contrat à la société Guo-Star. Son gérant, Amadou Baïba Kouma, recevra également de l’Etat malien, la somme de 600 millions de francs CFA à titres de « dommages et intérêts ». L'avion présidentiel en cause Une certitude en tout cas: en 2014, la société Guo-Star a livré au gouvernement malien du...
(Jeune Afrique 19/02/18)
Du siège de l’opposition aux QG des différents partis politiques engagés pour le changement de gouvernance en 2018, l’heure est aux préparatifs et chacun peaufine son plan. Un seul mot d’ordre : « L’alternance en 2018 pour sauver le Mali ». « Sur le plan politique, il y a un déficit avec le pouvoir en place, qui n’arrive à maintenir le dialogue ni avec la société civile, ni avec l’opposition, ni avec les mouvements signataires de l’accord de paix. C’est...
(BBC 19/02/18)
Un jour d'août 1995, Foutanga Babani Sissoko entre dans le siège de la Banque islamique de Dubaï et demande un prêt destiné à l'achat d'une voiture. Le directeur de la banque accepte. Sissoko l'invite à dîner chez lui. Et c'est le début de l'un des cas d'abus de confiance les plus étonnants de tous les temps, selon Brigitte Scheffer, grand reporter de la BBC. Au cours du dîner, Sissoko confie au banquier Mohammed Ayoub qu'il a des pouvoirs magiques lui...
(Le Monde 19/02/18)
Mohamed Youssouf Bathily, plus connu sous le nom de Ras Bath, attaque depuis plus de deux ans, dans l’émission de radio « Cartes sur table » ou lors de réunion publiques, ministres, politiciens, leaders religieux, officiers de l’armée et élus. Et surtout Ibrahim Boubacar Keïta, le président malien, à qui il a dédié son dernier slogan, « Boua ka bla » : « Le vieux doit partir ». Surnommé « le guide suprême » par ses partisans, ce Malien de...
(RFI 16/02/18)
Au Mali, le chef d'état-major d'Amadou Sanogo, qui a mené une tentative de coup d'État en 2012, vient d'être nommé inspecteur général des armées lors du dernier conseil des ministres, mercredi. Le général Ibrahim Dahirou Dembélé, est aussi l'un des prévenus dans l'affaire des bérets rouges, ces militaires de l'armée régulière qui ont été assassinés lors du coup d'État. Il est accusé de « complicité passive ». Il y a quinze jours, la cour d'appel de Bamako avait déjà levé...
(Le Monde 16/02/18)
Ecole fondamentale Mamadou-Kounta de Kalabancoro, une commune de Bamako. Elève de première année, Sekou, 7 ans, écrit une phrase au tableau : « Karamɔgɔ nana an lajɛ » (« le maître est venu nous rendre visite »). C’est du bamanakan (bambara), l’une des langues nationales du Mali. « Il faut enseigner aux enfants dans nos langues, ça facilite la compréhension », estime Diarra Fatoumata Sountoura, 26 ans, qui enseigne aux 69 enfants de cette classe. En deuxième année, sa collègue...
(RFI 15/02/18)
Au Mali, l'armée française a mené, ce mercredi, une grosse opération antiterroriste. Une vingtaine de combattants ont été tués ou capturés, selon l’état-major. Une opération menée aux confins du pays à quelques encablures de la frontière algérienne avec visiblement une cible importante, Iyad Ag Ghali lui-même. C'est l'un des principaux chefs terroristes du Sahel qui aurait été dans le collimateur de Barkhane. Iyad Ag Ghali est le chef d’Ansar Dine, allié d’al-Qaïda. Il ne figure pas au nombre des victimes,...
(Jeune Afrique 15/02/18)
Le chef du Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans, déjà à la tête d'un regroupement de plusieurs groupes jihadistes, tenterait d'étendre son influence dans la région, notamment via un rapprochement avec l'émir de l'État islamique au grand Sahara. Au Mali, Iyad Ag Ghali, leader du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), et Abou Walid al- Sahraoui, émir de l’État islamique au grand Sahara (EIGS), ont-ils entamé un rapprochement ? Selon nos sources, les deux chefs jihadistes...
(La Tribune 13/02/18)
Le Mali a lancé une première émission d’obligations islamiques pour un montant de 150 milliards de Fcfa sur le marché régional de l’UEMOA. L’opération qui s’étale jusqu'au 16 février vise à permettre au pays de mobiliser davantage de financements pour des projets de développement. Le Mali entre dans le club encore restreint des pays africains à recourir à la finance islamique. Le pays a en effet lancé une émission d'obligations islamiques, les sukuk, sur le marché des capitaux de l'UEMOA. L'opération d'appel public à l'épargne dénommée «Sukuk État du Mali 6,25% 2018-2025» a démarré le 2 février et les souscriptions seront clôturées ce 16 février.
(Jeune Afrique 13/02/18)
Suite à de nombreuses critiques venant de l'international, le Nigérien Najim Elhadj Mohamed a été écarté du poste de secrétaire permanent du G5 Sahel, au profit de Maman Sidikou. Lors du quatrième sommet du G5 Sahel, le 6 février dernier, le Nigérien Najim Elhadj Mohamed, secrétaire permanent du G5 Sahel, a été remplacé à mi-mandat par son compatriote Maman Sidikou. Respecté au sein de cette structure, il était notamment depuis des mois la cible des critiques des grands bailleurs de...
(RFI 12/02/18)
Des rumeurs l’avaient donné pour mort. Enlevé il y a un peu moins de trois semaines, Baba Ould Cheikh, le maire de Tarkint au Mali est bien vivant. Il a été libéré ce dimanche 11 février au matin. C'est ce qu'il a confirmé à RFI, qui est arrivé à le joindre au téléphone quelques heures après sa libération. Je remercie tous les Maliens.
(MondAfrique 12/02/18)
Touareg du nord Mali devenu djihadiste, Iyad Ag Ghali est l'homme clé d'une éventuelle réconciliation du pouvoir malien avec les séparatistes du Nord Mali.Le puissant Président du Haut Conseil Islamique, Mahmoud Dicko, vient dans un entretien avec RFI de se déclarer partisan d’une discussion avec les chefs des groupes jihadistes, y compris avec le gros calibre du nord, Iyad Ag Ghali », avec qui il n'a pas cessé d'avoir des contacts, malgré sa proximité par ailleurs avec le président malien...
(RFI 12/02/18)
Ce Salon International de l’Artisanat du Mali a eu lieu du 18 au 26 novembre 2017, au Parc des expositions, sur la route de l’aéroport Modibo Kéita, en Commune V à Bamako. Ce premier rendez-vous qui a regroupé les artisans du Mali et du monde entier autour du savoir artisanal, est organisé par le ministère malien de l’Artisanat et du Tourisme, en collaboration avec l’Assemblée permanente des Chambres de métiers du Mali (APCM). Moteur essentiel de la relance économique du...
(Paris-Match 12/02/18)
Même les griots se sont mis à chanter leurs noms. Mais l’influence des sœurs Sora fait déjà des envieux. Vous pouvez aimer ou détester les sœurs Soro, mais tout le monde au Mali les connaît. Celui qui vous dit le contraire est un menteur », affirme Marie Saadé, la directrice du salon d’esthétique le plus en vogue de la capitale. Il y a six mois, Koudedia, 23 ans, la benjamine du trio «Kardashian» est allée se faire coiffer par hasard dans...
(Le Monde 10/02/18)
Au Mali, une vidéo diffusée sur Internet suscite l’indignation depuis samedi 3 février. On y voit quatre jeunes en train de violer, l’un après l’autre, une jeune fille de 14 ans qui pleure et se débat, sous les insultes de ses agresseurs. Les quatre auteurs présumés de ce viol collectif ont été arrêtés mercredi par la brigade des mœurs de Bamako sur la rive gauche du fleuve Niger. Le plus jeune a 16 ans, le plus âgé 25 et les...
(RFI 09/02/18)
Diffusion de vidéo à caractère pornographique, pédophilie et deux affaires de viols collectifs. Au cours des 72 heures dernières heures, la police malienne a arrêté 14 personnes impliquées dans ces affaires. Dans la première affaire, c’est une fille mineure qui a été victime d’un viol collectif à Bamako. La scène filmée, qui circulait sur les réseaux sociaux, a provoqué l’indignation de très nombreuses personnes. Plus de dix associations locales avaient demandé l’arrestation des présumés coupables. Parmi eux, un adolescent de...
(Jeune Afrique 09/02/18)
La situation sécuritaire ne cesse de se dégrader au Mali, à quelques mois de la présidentielle prévue en juillet 2018. Alors que la bataille fait rage sur le champ politique, dans les casernes, la grogne monte. Et le désormais ex-général Moussa Sinko Coulibaly, qui revient dans l'arène politique, compte capitaliser sur cette colère. Dans la salle d’attente du siège de la Plate-forme pour le changement, dans le quartier Faladje à Bamako, les visiteurs se bousculent. Il y a ici des...
(Paris-Match 09/02/18)
Mahamat Saleh Annadif, chef de la MINUSMA (Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation du Mali) revient sur les avancées des travaux pour la stabilisation du pays. Match Afrique. Quelle est l’importance de l’intervention de la MINUSMA ? Mahamat Saleh Annadif. L’arrivée de la MINUSMA a suscité beaucoup d’espoir au Mali. Depuis sa création en 2013 par le Conseil de sécurité des Nations Unies, la mission s’articule autour de tâches prioritaires. Elle aide le gouvernement malien à mettre...
(Jeune Afrique 08/02/18)
Quatre jeunes hommes ont été interpellés et sont entendus dans les locaux de la brigade des mœurs, à Bamako. Ils sont soupçonnés d'être les auteurs d'un viol sur une jeune fille, qu'ils ont filmé et dont la vidéo, qui a circulé sur les réseaux sociaux, a provoqué une vague d'indignation au Mali. Quelques heures après l’ouverture de l’enquête confiée par le parquet de Bamako à la brigade des mœurs et à la police judiciaire, quatre jeunes hommes ont été interpellés à Kalabancoro dans le sud-ouest de Bamako.

Pages