Jeudi 17 Août 2017

Mali

(AfricaNews 17/08/17)
Au Mali, la réforme constitutionnelle voulue par le chef de l’Etat Ibrahim Boubacar Kéita, peut patienter. Le président malien a accepté de “surseoir” à son projet, annonce un communiqué publié dans la soirée de mardi. Ce report est le fruit d’une médiation menée par les chefs religieux et traditionnels du Mali le samedi 12 août 2017 avec la présidence de la République et la plateforme “Antè A Bana – Touche pas à ma Constitution” (société civile et parti politiques opposés au référendum). À l’inverse, les autorités maliennes ont obtenu le report d’une marche des opposants à la révision constitutionnelle...
(AFP 17/08/17)
La Cour pénale internationale (CPI) doit rendre jeudi une ordonnance de réparations pour la destruction des mausolées de Tombouctou par un jihadiste malien, la première dans le cadre d'un procès pour destruction de biens culturels Le Touareg Ahmad al Faqi al Mahdi a été condamné en septembre à neuf ans de prison pour avoir "dirigé intentionnellement des attaques" en 2012 contre la porte de la mosquée Sidi Yahia et contre neuf des mausolées de Tombouctou, dans le nord du Mali. Après avoir plaidé coupable à l'ouverture de son procès, cet homme aux petites lunettes avait demandé pardon à son peuple pour avoir saccagé ces monuments classés au Patrimoine mondial...
(L'indicateur du Renouveau 17/08/17)
Pour convaincre la plateforme « An tè A Bana, Touche pas à ma constitution » à renoncer à sa marche citoyenne et populaire du 16 août dernier, les chefs coutumiers et les leaders religieux de Bamako ont promis d’obtenir officiellement d’IBK un sursis à son projet de révision constitutionnelle. Selon certains responsables de la plateforme, Cherif Ousmane Madane Haidara aurait pris l’engagement de rejoindre le camp du non si IBK revenait sur sa décision de sursoir. Le climat tendu qui...
(22 Septembre 17/08/17)
Après sa rencontre avec les leaders religieux, la Plateforme « An Tè À Bana – Touche pas à ma Constitution » a, lors de son assemblée générale du mardi 15 aout 2017, a décidé de reporté sa marche du mercredi 16 aout. Cette marche était destinée à remettre au président de l’Assemblée nationale une déclaration de mise en accusation devant la Haute Cour de Justice du Président de la République pour haute trahison. Mais la plateforme n’a pas cesser de...
(L'Aube 17/08/17)
Barkhane a tenté, le 13 août dernier, de désarmer les soldats de la plateforme cantonnés à Tabankorte. Pourquoi ? Mystère. Pour l’opinion nationale, cette tentative « musclée » confirme les soupçons et convainc qu’entre la CMA et la plateforme, tous signataires de l’Accord d’Alger, la France a fait son choix. Textuellement, le porte-parole de la plateforme, Me Harouna Toureh, écrit dans un communiqué : « Les mouvements Républicains du 14 juin d’Alger tient à informer le peuple Malien, le gouvernement...
(Fraternité Matin 17/08/17)
Pour l’ex ministre béninois du Développement, de l’Analyse économique et de la Prospective, la zone ouest africaine doit encore attendre dans 7 voire 10 ans. Le président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao), Marcel de Souza a révélé que les pays membres de la Cedeao ne pourront aller à la monnaie unique en 2020. C’était lors d’une audience que lui a accordée le Président du Niger Mahamadou Issoufou. Pour l’ex ministre béninois...
(APA 17/08/17)
APA - Bamako (Mali) - La force conjointe de pays du G5 sahel (Burkina, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad), se met progressivement en place et les attentats terroristes survenus dimanche soir au Burkina, pourraient accélérer le processus, même si le financement nécessaire au fonctionnement de la force est loin d’être bouclé. Forte de 5000 hommes au départ, la force conjointe du G5 sahel devrait être prioritairement déployé dans zones frontalières des pays membres et dans le nord du Mali, particulièrement...
(AFP 16/08/17)
Le commando qui a attaqué dimanche soir à Ouagadougou le café restaurant Aziz Istanbul, faisant 18 morts, est "probablement venu du nord du Mali ou près de la frontière", a indiqué mercredi à l’AFP une source sécuritaire burkinabè. "Vu le mode opératoire des assaillants, leurs traits physiques, ils peuvent probablement venir du Nord Mali ou encore plus près de la frontière" avec le Burkina, a déclaré à l’AFP un officier de l’armée sous couvert d’anonymat. Lors d’un point de presse,...
(Jeune Afrique 16/08/17)
Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), en visite mardi au Burkina Faso pour présenter ses condoléances à son homologue burkinabè Roch Marc Christian Kaboré et au peuple du Burkina Faso après l’attaque terroriste de la nuit du dimanche 13 au lundi 14 août à Ouagadougou, a réaffirmé la nécessité d’unir les forces régionales contre le terrorisme. Si Ibrahim Boubacar Keïta s’est rendu à Ouagadougou, c’est pour témoigner sa solidarité au « peuple frère du Burkina Faso » qui a...
(RFI 16/08/17)
48 heures après les attaques terroristes qui ont endeuillé le Burkina Faso et le Mali, le conseil de sécurité de l'ONU a souligné mardi 15 Août l'urgence de déployer la force anti-terroriste du G5 Sahel dans les zones transfrontalières. L'ONU avait voté à l'unanimité une résolution le 21 juin dernier saluant l'initiative des cinq pays du Sahel (Burkina Faso, Niger, Tchad, Mauritanie, Mali). Mais si tout le monde s'accorde sur l'importance politique d'une telle force, les financements eux restent encore très insuffisants pour que le G5 Sahel devienne pleinement opérationnel.
(RFI 16/08/17)
Au Burkina Faso, alors qu'un deuil de trois jours après l'attentat de dimanche 13 août y est respecté, le pays a reçu la visite à Ouagadougou d'Ibrahim Boubacar Keita président du Mali. Il est venu au nom de ses compatriotes soutenir les Burkinabè durement touchés par l'attentat du café restaurant Aziz Istanbul qui a fait 18 morts. Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta s’est rendu ce mardi 15 août à Ouagadougou en signe de soutien à son homologue burkinabè et...
(L'Essor 16/08/17)
Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, poursuit les consultations des forces vives de la Nation dans le cadre du projet de révision constitutionnelle qu’il a initié. Hier en début d’après midi, il a reçu au palais de Koulouba, les chefs de quartier du District de Bamako et le bureau du Réseau des communicateurs traditionnels (RECOTRADE). Dans ses propos liminaires (en langue nationale bamanan), le chef de l’Etat a vivement salué les chefs de quartier de Bamako et les...
(L'Essor 16/08/17)
Abdoulaye Idrissa Maïga était accompagné de plusieurs membres du gouvernement et du chef de la MINUSMA. Suite à l’attaque terroriste contre le quartier général de la MINUSMA à Tombouctou lundi dernier, le Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga s’est rendu hier dans «la Cité mystérieuse». Le chef du gouvernement était accompagné de 4 ministres : Tiéna Coulibaly (Défense et Anciens combattants), Hamadou Konaté (Solidarité et Action humanitaire), Mohamed El Moctar (Réconciliation nationale), Samba Ousmane Sow (Santé et Hygiène publique). Le représentant...
(Le Monde 16/08/17)
Alors qu’une plateforme de la société civile demande à Ibrahim Boubacar Keïta de rebrousser chemin avant mardi à minuit, Kamissa Camara, chercheuse à Harvard, interpelle le chef de l’Etat. Monsieur Le Président, Depuis plusieurs semaines, un projet de révision constitutionnelle crée la controverse au Mali et menace la stabilité politique, institutionnelle et sociale du pays. Le nouveau texte donne des pouvoirs additionnels au chef de l’Etat, ce qui, du fait d’un contexte politique fragile, noie d’autres mesures positives proposées par...
(Xinhua 16/08/17)
Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a dénoncé lundi après-midi l'attentat de la nuit dernière à Ouagadougou (Burkina Faso) comme une nouvelle terrible épreuve. Le chef de l'Etat malien s'est rendu à l'ambassade du Burkina Faso au Mali, à Bamako, pour signer le registre de condoléances ouvert à la suite de cette attaque terroriste contre le restaurant "café Istanbul" de Ouagadougou, a précisé un communiqué de la présidence malienne. "Frères Burkinabés! Nous voici encore une fois dans l'épreuve la plus...
(Le Monde 16/08/17)
Notre chroniqueur souligne la prédation des élites ouest-africaines et l’aveuglement – voire l’approbation – de la communauté internationale. Par Laurent Bigot (chroniqueur Le Monde Afrique) Lorsque les médias parlent du Sahel, c’est pour évoquer la menace terroriste sous toutes ses formes – une menace bien réelle, comme l’ont récemment montré l’attentat à Ouagadougou, le 13 août, ou les attaques contre les Nations unies au Mali, le lendemain. C’est également le cas pour les autorités françaises, qui communiquent abondamment sur le...
(L'Essor 16/08/17)
Le Premier ministre, Abdoulaye Idrissa Maiga, a reçu en audience hier une délégation de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), conduite par son président Bilal Ag Acherif et comprenant notamment le secrétaire général Ibrahim Ould Sidatti. La rencontre entre ces deux parties au processus de paix s’inscrit dans le cadre des pourparlers initiés par le chef du gouvernement en vue du retour de l’administration et de l’Armée malienne à Kidal. A sa sortie d’audience, Ibrahim Ould Sidatti s’est réjoui...
(APA 16/08/17)
L’Ivoirienne Bénédicte Janine Diagou Kacou, Directrice générale du groupe NSIA, exerçant dans le secteur de la Banque et de l'Assurance, a acquis la ‘’nationalité malienne’’, informe un communiqué du Conseil des ministres du gouvernement malien, consulté, mardi, par APA. Selon le communiqué du conseil des ministres du 9 août 2017, rapporté par les médias maliens, sur le rapport du ministre de la Justice, Garde des Sceaux le Conseil a adopté un projet de décret portant acquisition de la nationalité malienne...
(La Tribune 16/08/17)
En visite chez le président nigérien Mahmadou Issoufou également coordonnateur de la coopération monétaire au sein de la CEDEAO, le président de la commission de la CEDEAO, Marcel de Souza, est revenu sur le projet de création d’une monnaie unique, assurant que celui-ci n’est pas réalisable à l’horizon 2020, comme initialement planifié. En cause, la situation économique de certains pays de la sous-région. Un énième report potentiellement préjudiciable pour la crédibilité du projet ? « On ne peut plus aller...
(APA 16/08/17)
Le président malien Ibrahim Boubacar Kéita (IBK), en visite au Burkina Faso suite à l’attaque terroriste de la nuit de dimanche à lundi à Ouagadougou ayant engendré vingt morts, a réaffirmé mardi soir, la nécessité d’unir les forces contre le terrorisme. Dans sa déclaration à l’issue de la visite, le président malien dit être venu à Ouagadougou pour présenter ses condoléances à son homologue burkinabè Roch Marc Christian Kaboré et au peuple du Burkina Faso. Pour lui, il convenait de...

Pages

(AFP 17/08/17)
La Cour pénale internationale (CPI) doit rendre jeudi une ordonnance de réparations pour la destruction des mausolées de Tombouctou par un jihadiste malien, la première dans le cadre d'un procès pour destruction de biens culturels Le Touareg Ahmad al Faqi al Mahdi a été condamné en septembre à neuf ans de prison pour avoir "dirigé intentionnellement des attaques" en 2012 contre la porte de la mosquée Sidi Yahia et contre neuf des mausolées de Tombouctou, dans le nord du Mali. Après avoir plaidé coupable à l'ouverture de son procès, cet homme aux petites lunettes avait demandé pardon à son peuple pour avoir saccagé ces monuments classés au Patrimoine mondial...
(L'indicateur du Renouveau 17/08/17)
Pour convaincre la plateforme « An tè A Bana, Touche pas à ma constitution » à renoncer à sa marche citoyenne et populaire du 16 août dernier, les chefs coutumiers et les leaders religieux de Bamako ont promis d’obtenir officiellement d’IBK un sursis à son projet de révision constitutionnelle. Selon certains responsables de la plateforme, Cherif Ousmane Madane Haidara aurait pris l’engagement de rejoindre le camp du non si IBK revenait sur sa décision de sursoir. Le climat tendu qui entourait la veille de l’ultimatum du camp opposé à la révision constitutionnelle s’est dissipé en raison de la médiation en cours piloté par la famille fondatrice de Bamako et certains leaders religieux. Initialement prévu pour hier mercredi, la marche de...
(L'Aube 17/08/17)
Barkhane a tenté, le 13 août dernier, de désarmer les soldats de la plateforme cantonnés à Tabankorte. Pourquoi ? Mystère. Pour l’opinion nationale, cette tentative « musclée » confirme les soupçons et convainc qu’entre la CMA et la plateforme, tous signataires de l’Accord d’Alger, la France a fait son choix. Textuellement, le porte-parole de la plateforme, Me Harouna Toureh, écrit dans un communiqué : « Les mouvements Républicains du 14 juin d’Alger tient à informer le peuple Malien, le gouvernement...
(APA 17/08/17)
APA - Bamako (Mali) - La force conjointe de pays du G5 sahel (Burkina, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad), se met progressivement en place et les attentats terroristes survenus dimanche soir au Burkina, pourraient accélérer le processus, même si le financement nécessaire au fonctionnement de la force est loin d’être bouclé. Forte de 5000 hommes au départ, la force conjointe du G5 sahel devrait être prioritairement déployé dans zones frontalières des pays membres et dans le nord du Mali, particulièrement...
(AFP 16/08/17)
Le commando qui a attaqué dimanche soir à Ouagadougou le café restaurant Aziz Istanbul, faisant 18 morts, est "probablement venu du nord du Mali ou près de la frontière", a indiqué mercredi à l’AFP une source sécuritaire burkinabè. "Vu le mode opératoire des assaillants, leurs traits physiques, ils peuvent probablement venir du Nord Mali ou encore plus près de la frontière" avec le Burkina, a déclaré à l’AFP un officier de l’armée sous couvert d’anonymat. Lors d’un point de presse,...
(L'Essor 16/08/17)
Abdoulaye Idrissa Maïga était accompagné de plusieurs membres du gouvernement et du chef de la MINUSMA. Suite à l’attaque terroriste contre le quartier général de la MINUSMA à Tombouctou lundi dernier, le Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga s’est rendu hier dans «la Cité mystérieuse». Le chef du gouvernement était accompagné de 4 ministres : Tiéna Coulibaly (Défense et Anciens combattants), Hamadou Konaté (Solidarité et Action humanitaire), Mohamed El Moctar (Réconciliation nationale), Samba Ousmane Sow (Santé et Hygiène publique). Le représentant...
(APA 16/08/17)
L’Ivoirienne Bénédicte Janine Diagou Kacou, Directrice générale du groupe NSIA, exerçant dans le secteur de la Banque et de l'Assurance, a acquis la ‘’nationalité malienne’’, informe un communiqué du Conseil des ministres du gouvernement malien, consulté, mardi, par APA. Selon le communiqué du conseil des ministres du 9 août 2017, rapporté par les médias maliens, sur le rapport du ministre de la Justice, Garde des Sceaux le Conseil a adopté un projet de décret portant acquisition de la nationalité malienne...
(Procès-Verbal 16/08/17)
Les hôpitaux sont, en principe, des établissements de soins; mais, ils peuvent propager des maladies si les déchets qui y sont produits ne bénéficient pas d’un traitement adéquat. Comment les déchets médiaux sont-ils traités au Mali? Enquête. Nous nous rendons d’abord à l’Hôpital du Mali, le plus grand de la rive droite de Bamako. L’hôpital se situe à Missabougou; il figure au sommet de la pyramide sanitaire, c’est-à-dire qu’il s’agit d’un établissement public hospitalier de 3ème référence au même titre...
(AFP 15/08/17)
Neuf personnes, dont un Casque bleu togolais et cinq agents de sécurité maliens, ont été tuées lundi lors de deux attaques distinctes contre la mission de l'ONU au Mali (Minusma). Ces attaques -auxquelles s'ajoute un attentat meurtrier dimanche au Burkina Faso (18 morts)- sont survenues alors que le Conseil de sécurité des Nations unies doit discuter mardi de la sécurité en Afrique. La constitution d'une force internationale antijihadistes au Sahel doit y être évoquée. Une première attaque d'"hommes armés non...
(AFP 14/08/17)
Un Casque bleu et un soldat malien ont été tués lundi lors d'une attaque contre des camps de la mission de l'ONU au Mali (Minusma) dans le centre du pays, a annoncé cette force de l'ONU. Des élus locaux et une source militaire avaient annoncé plus tôt lundi à l'AFP que ce Casque bleu et ce soldat malien avaient été blessés lors de l'attaque contre ces camps de la Minusma à Douentza (centre). Ils ont ensuite succombé à leurs blessures. En outre, deux assaillants ont été tués dans la riposte des soldats de l'ONU. "Un Casque bleu de la Minusma et un membre des forces armées...
(AFP 14/08/17)
La Cour pénale internationale (CPI) doit rendre jeudi l'ordonnance de réparation pour la destruction des mausolées de Tombouctou par un jihadiste malien, un jugement dont l'exécution pourrait bien être une gageure pour le Fonds au profit des Victimes. Le Touareg d'une quarantaine d'années Ahmad al Faqi al Mahdi a été condamné en septembre à neuf ans de prison pour avoir "dirigé intentionnellement des attaques" en 2012 contre la porte de la mosquée Sidi Yahia et contre neuf des mausolées de...
(Xinhua 14/08/17)
Les autorités nigériennes et maliennes s’engagent à matérialiser très prochainement la frontière commune aux deux pays héritée de la colonisation en 1960, longue de plus de 800 km, apprend-on vendredi à Niamey de source officielle. Les experts des deux pays sont en réunion pour trois jours dans la capitale nigérienne, Niamey, dans le cadre de la 4ème session de la Commission mixte paritaire axée sur la matérialisation de ladite frontière. Il s’agit pour eux de faire l’état des lieux, de...
(Xinhuanet 14/08/17)
Un important lot d'armes de guerre composé de 40 pièces ainsi que des munitions ont été découverts dimanche par l'armée algérienne dans une cache à Bordj Badji Mokhtar, une localité relevant de la province d'Adrar et située à 1.450 km au sud-ouest d'Alger, soit à la frontière avec le Mali, a indiqué dans un communiqué le ministère de la Défense nationale (MDN). Cette opération réalisée, selon la même source, à l'issue d'une patrouille près des frontières, a permis de saisir...
(L'Essor 14/08/17)
Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a donné symboliquement hier, le coup d’envoi de la campagne. C’était dans la forêt classée de Koulouba « La préservation de nos forêts est un combat de survie pour l’ensemble du Mali… Et que le Mali reverdisse de toute sa verdeur pour le plus grand bonheur du peuple malien », ce sont là, entre autres, les propos du président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta lors d’une activité de reboisement. Hier dans...
(L'indicateur du Renouveau 14/08/17)
Pour inverser le taux de prévalence de 59,7 % de paludisme dans la région de Mopti contre une moyenne nationale de 35,7 %, le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, avec l’appui financier du Fonds mondial de lutte le tuberculose, le paludisme et le VIH, a lancé officiellement-ce jeudi 10 août 2017-à Mopti la campagne de distribution gratuite d’environ 1,7 million de moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée d’action (Mild) d’un coût estimé à plus de 4 milliards...
(AFP 12/08/17)
Neuf enfants soldats ont été remis vendredi aux Casques bleus présents à Kidal, dans le nord du Mali, a annoncé le porte-parole de l'ONU à New York, Stéphane Dujarric. "Bonne nouvelle de nos collègues de la mission de paix au Mali (...) Neuf enfants soldats ont été remis à la mission de l'ONU à Kidal ce matin", a déclaré le porte-parole lors de son point-presse quotidien. "La mission organise leur transport pour Gao et leur prise en charge par des...
(RFI 12/08/17)
Les groupes armés du Nord utilisent dans leurs rangs des enfants soldats. Certains de ces mineurs ont été remis vendredi 11 août à la Mission de l'ONU au Mali (Minusma). Les neuf enfants soldats remis vendredi à la Mission de l’ONU au Mali par la Coordination des mouvement de l'Azawad (CMA), ex-rébellion, sont âgés de 15 à 17 ans. Parmi eux, un mineur avait déjà été enfant soldat, avant d’être démobilisé, et ensuite enrôlé à nouveau. Les neuf combattaient dans les rangs du Gatia, groupe armé des Touaregs de la tribu des Imerades et alliés. Mais pour Guillaume Ngéfa, directeur de la division des droits de l'homme
(Le Monde 11/08/17)
Selon les chercheurs Yvan Guichaoua et Mathieu Pellerin, si Niamey ne connaît pas les affres sécuritaires de son voisin, c’est en partie du à une gestion plus fine des équilibres ethniques. Mali et Niger sont voisins et appartiennent au même espace sahélo-saharien. Mais sont-ils semblables ? Certes, tous deux doivent gouverner avec peu de moyens des zones géographiquement et culturellement éloignées de leur capitale, et, depuis les indépendances, ces périphéries s’opposent de manière cyclique et violente aux pouvoirs centraux. Mais...
(L'Essor 11/08/17)
Les membres de la Haute autorité de la Communication (HAC), avec à leur tête le président de la structure, Fodié Touré, ont été reçus, hier à la Résidence des hôtes, par le chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Kéïta qui était entouré de ses proches collaborateurs. À l’issue de la rencontre, le président de la Haute autorité de la communication a confié à la presse que les neuf régulateurs ont partagé avec le président de la République les préoccupations qui sont...
(L'Essor 11/08/17)
Sur la seule période 2013-2017, les investissements réalisés par les collectivités territoriales sous leur propre maîtrise d’ouvrage se chiffrent à 11 465 projets d’infrastructures et d’équipements collectifs, pour un coût global de 66 milliards de Fcfa. A l’instar des autres Etats membres de l’Union africaine (UA), notre pays a célébré, hier, au Centre de formation des collectivités territoriales, la deuxième édition de la Journée africaine de la décentralisation et du développement local. La cérémonie était présidée par le ministre de...

Pages

(Fraternité Matin 17/08/17)
Pour l’ex ministre béninois du Développement, de l’Analyse économique et de la Prospective, la zone ouest africaine doit encore attendre dans 7 voire 10 ans. Le président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao), Marcel de Souza a révélé que les pays membres de la Cedeao ne pourront aller à la monnaie unique en 2020. C’était lors d’une audience que lui a accordée le Président du Niger Mahamadou Issoufou. Pour l’ex ministre béninois du Développement, de l’Analyse économique et de la Prospective, la zone ouest africaine doit encore attendre dans 7 voire 10 ans. Car, « l’analyse des critères de convergence et de visibilité » montre encore des...
(Financial Afrik 14/08/17)
La représentation malienne du Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique (CAVIE) a organisé une conférence-débat le vendredi 11 août 2017 à Bamako sur le thème : ” L’Afrique face à la compétition mondiale: le rôle de l’intelligence économique”. Les intervenants, le Président du CAVIE, Guy Gweth, et le Président de la Commission “Banques & Compétitivité” du CAVIE Cheickna Bounajim Cissé, ont pendant près de 4 heures d’horloge échangé avec un public riche et diversifié. Le Premier ministre malien a mandaté trois conseillers techniques pour le représenter. Plusieurs départements ministériels étaient aussi représentés à cet évènement. Le monde de l’entreprise était présent à travers par plusieurs chefs d’entreprises et leurs organisations faîtières (CNPM, CCIM, OPI, Chambre des mines). La communauté...
(L'Essor 09/08/17)
En plus de veiller à la stabilité macroéconomique, le gouvernement a entrepris des actions concrètes et stratégiques de développement global et proactif, conçues spécifiquement pour faciliter le processus de transformation des structures économiques et sociales et de générer une croissance équilibrée. Les sceptiques se gaussent des espoirs démesurés. Les plus emballés s’excitent à l’écoute de l’histoire d’un pays résilient à toute épreuve. Cependant, dans le secteur de l’économie, un constat majeur se dégage : les difficultés économiques sont maîtrisées et...
(L'Essor 08/08/17)
L’amélioration du niveau de mobilisation de l’assiette fiscale dépend de l’accès à l’information pertinente et à temps réel. Consciente de cette réalité et dans le souci de booster la mobilisation des recettes intérieures et de minorer la fraude fiscale, l’administration malienne des impôts a migré vers le « web intégral ». Et ce, à travers l’opérationnalisation du Système intégré de gestion des impôts et taxes assimilées (SIGTAS 3.0, une version améliorée de SIGTAS 2 ). L’ambassadeur du Canada au Mali,...
(La Tribune 08/08/17)
L'enchère de l'émission d'obligations assimilables du Trésor du Mali organisée ce vendredi 4 août 2017 dans le but de mobiliser 17 milliards de francs CFA, ne s'est pas déroulée comme prévu. En raison des incidents techniques liés à l'application Sagetil-Umoa, l'opération s'est finalement déroulée par mails. Journée de malaise ce vendredi 4 août 2017 à l'agence UMOA-Titres à Dakar dans la capitale sénégalaise. Alors que les investisseurs de l'espace de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) se préparaient à souscrire...
(La Tribune 08/08/17)
Les gouvernements africains doivent prendre conscience de tous les bénéfices que peuvent apporter les grandes entreprises africaines au continent et à ses économies. L'économiste et ancien premier ministre malien, Moussa Mara revient avec la Tribune Afrique dans cette interview sur les obstacles qui freinent la croissance des acteurs africains et nous éclaire sur l'intérêt d'ériger la création de champions africains comme une stratégie et une priorité pour le continent. La Tribune Afrique : Pensez-vous qu'il existe de grandes entreprises africaines...
(Studio Tamani 04/08/17)
La Banque mondiale a approuvé le projet de réhabilitation des pistes rurales concernant la région de Ségou et Sikasso à un coût total de soixante millions d'euros. L'exécution de projet permettra selon les autorités maliennes d’améliorer la productivité agricole dans les localités concernées. Six cents cinquante milles personnes sont concernées par ce projet. Plus de 64 millions d’euros pour la réhabilitation des pistes rurales dans les régions de Sikasso et Koulikoro. La banque mondiale a approuvé le financement du projet...
(L'Essor 03/08/17)
Avec 100 milliards de Fcfa sur une durée de 15 ans, notre pays fait la meilleure affaire parmi les opérations de renouvellement de licence de l’opérateur français sur le continent. Le Mali tire son épingle du jeu et avec maestria dans le cadre du renouvellement de la licence de l’opérateur de téléphonie Orange. Le résultat est sans équivoque : 100 milliards de Fcfa pour une durée de 15 ans. Notre pays peut sans doute se targuer d’avoir fait une bonne...
(L'Essor 02/08/17)
La communauté internationale est fortement mobilisée pour la relance économique et sociale de notre pays. L’embellie macroéconomique enregistrée cette année par notre pays a engendré une croissance économique de 5,8%. Pour le monde des bailleurs de fonds et des partenaires techniques, cette croissance doit être soutenue pour permettre au pays de s’engager véritablement sur la voie du développement. La signature, hier dans la soirée, d’un important accord de convention entre la Banque mondiale et le gouvernement, à travers le ministère...
(La Tribune 01/08/17)
Le ministre malien des Finances vient de donner son aval pour l'émission d'obligations assimilables du Trésor pour un montant indicatif de 17 milliards de Fcfa sur toute l'étendue de l'Union monétaire ouest-africaine (UMOA). Ces adjudications constituent la huitième émission de l'année 2017 du Mali, faisant de ce pays le principal animateur du marché financier sous-régional. La Direction malienne du Trésor et de la comptabilité publique se redirigera, encore une fois ce 4 août, vers le marché financier de l'Union économique...
(Financial Afrik 29/07/17)
Randgold Ressources, la société sud-africaine d’exploitation d’or envisage une augmentation annuelle de sa production d’or au Mali entre dans les années à venir. Selon Mark Bristow, président directeur-général de ladite société, Randgold Ressources produira (au Mali) entre 600 000 à 700 000 onces par an lors des 5 prochaines années (2017-2021), ce qui représente 19 à 20 de tonnes d’or”. L’or produit par Randgold au Mali représente 6 à 10% du produit intérieur brut du pays et que pour l’exploitation de ses trois mines d’or au Mali, Randgold emploie un personnel dont 95 % est d’origine malienne.
(Journal du Mali 29/07/17)
Le secteur du bâtiment et travaux publics (BTP) parait aux yeux du profane comme l’un des plus dynamiques dans l’économie de notre pays. Pourtant, malgré la professionnalisation et l’organisation en nette amélioration des acteurs maliens du BTP, le soleil n’y brille pas pour tout le monde, si l’on en croit les responsables des associations de professionnels qui y évoluent. Le secteur du BTP regroupe toutes les activités de conception et de construction des bâtiments publics et privés, industriels ou non,...
(Jeune Afrique 26/07/17)
Deux ans après la signature de l’accord de paix entre le gouvernement malien et les groupes armés du Nord, Bamako lance un Plan de développement des régions du nord du pays, pour un coût global de 3,35 milliards d’euros. Le projet est ambitieux, mais pour l'instant seulement partiellement financé : 90% de l'enveloppe prévue reste à trouver. Le 18 juillet dernier, le ministre malien des Finances, Boubou Cissé, a annoncé que le gouvernement malien avait mis en place une stratégie...
(Xinhua 25/07/17)
La Commission de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) remettra le mercredi 2 août prochain, aux autorités nigérianes des vivres, d'une valeur d'un million de dollars, soit environ 1.650 tonnes de céréales constituées de maïs blanc, de sorgho, de mil et de riz, annonce un communiqué de l'organisation sous-régionale publié lundi à Cotonou. Selon cette même source, cette cérémonie fera suite aux diverses concertations entre l'organisation régionale et la National Emergency Management Agency (NEMA) sur la...
(APA 20/07/17)
Les exportateurs d’Afrique de l’Ouest ont une opportunité d’introduire leurs mangues dans certain pays de l’Union Européenne (UE), selon une étude de la base de données CBI sur l'information des marchés rendue publique mercredi par l’Agence sénégalaise de promotion des exportations (ASEPEX). Toutefois, souligne l’étude, ces exportateurs doivent « se conformer aux strictes réglementations européennes ». En 2013, les importations de mangues de l’UE ont augmenté de 5,1 %, passant de 387 000 à 407 000 tonnes, avec des importations...
(L'Essor 19/07/17)
Une « bonne qualité des intrants agricoles » et un « effet tracteur » évident, telles sont les principales remarques faites par le ministre de l’Agriculture Nango Dembélé au terme d’une série de visites en zones CMDT qui a pris fin par la filiale Ouest de Kita Avec une forte délégation constituée du président directeur général de la Compagnie malienne pour le développement des textiles (CMDT), Baba Berthé, du président de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture du Mali (APCAM), Bakary...
(APA 19/07/17)
L’Etat du Mali a obtenu ce mardi 16,303 milliards FCFA (environ 26,084 millions de dollars) sur le marché financier de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) à l’issue de son émission de bons assimilable du trésor à 91 jours, a appris APA auprès de l’agence UMOA-Titres basée à Dakar. L’émetteur recherchait 17 milliards FCFA (1 FCFA équivaut à 0,0016 dollar). A l’issue de l’opération, le montant global des soumissions s’est établi à 23,926 milliards FCFA, soit un taux de...
(La Tribune 19/07/17)
Mossadeck Bally est à n’en pas douter un pionnier dans son domaine. Le jour où il a décidé d’investir dans le secteur de l’hôtellerie en Afrique de l’Ouest, beaucoup s’étaient montrés réticents à son idée. Vingt ans plus tard, son groupe Azalaï s’est imposé comme un des leaders du secteur dans la sous-région. Mais ce Malien natif de Niamey ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Dans cet entretien exclusif accordé à «La Tribune Afrique», Mossadeck Bally revient sur...
(Procès-Verbal 17/07/17)
La Banque de développement du Mali (BDM SA) vient de procéder la création d’un nouveau type de produit exclusivement dédié à la diaspora malienne. Dénommé « BDM-Diaspo-Transfert », ce nouveau produit est une offre groupée de produits et de services bancaires permettant au client de la diaspora de couvrir un ensemble de besoin à prix réduit. « BDM-Diaspo-Transfert » repose sur 4 modes d’opération, simples, faciles, rapides et sécurisés : les Transfert : par carte bancaire, par remise de chèque,...
(L'Essor 13/07/17)
A la tête d’une délégation d’opérateurs économiques, le ministre de la Promotion de l’Investissement et du Secteur privé, Konimba Sidibé, a pris part du 6 au 8 juillet dernier, à Chicago (Etats-Unis d’Amérique), au 2è Forum économique «Chicafrica» qui regroupe l’Afrique et les Etats-Unis. L’objectif de cette rencontre initiée par Ramses consulting & Associates est de stimuler la création de partenariats internationaux entre l’Afrique et les USA d’une part, et des partenariats d’affaires entre les entreprises d’autre part. La rencontre...

Pages

(22 Septembre 14/08/17)
La succession de l’inspecteur Général Boubacar Baba Diarra à la tête de la Femafoot est lancée depuis quelques jours. La commission électorale dirigée par le doyen Yacouba Samabaly a reçu des mains du secrétaire général le mercredi 09 août 11 dossiers de candidature. Selon les observateurs, jamais un tel nombre de candidats n’a été enregistré à l’élection de la présidence du comité exécutif de la Femafoot. Deux candidats sortent tout de même du lot. Il s’agit de Salaha Baby et Mamoutou Touré di Ba Vieux. Décryptage des forces en présence. Les candidats à la présidence du comité de la femafoot sont issus de plusieurs catégories socioprofessionnelles du Mali. Le premier constat qu’on peut faire et...
(Fraternité Matin 14/08/17)
La sélection national A’ a été battue par le Mena du Niger sur le score de 2 buts à 1 ce dimanche 13 août 2017 à Niamey. Cette rencontre compte pour le match aller de la 3e et dernier tour des éliminatoires du Chan 2018. Pour ce match, le sélectionneur des ivoiriens, Kamara Ibrahim avait à ses côtés son nouveau adjoint, Kolo Touré nommé fraichement par la fédération ivoirienne de Football. L’équipe du Niger est coachée par un ivoirien. Il s’agit de François Zahui. L’ancien entraîneur des Eléphants de Côte d’Ivoire. T K
(Libération 14/08/17)
Le sport ancestral fait à nouveau vibrer les foules de Bamako, mais manque désespérément d'argent. Il débarque comme un chevalier, prêt à la joute. Habillé en costume traditionnel dogon, «Multiprise», 120 kilos sur la balance, a fait le tour du quartier sur son cheval gris pour rameuter les gamins à la deuxième édition du Drapeau PMU-Mali, un tournoi de lutte traditionnelle africaine organisé dans la capitale. L’arène est aujourd’hui un terrain de basket-ball, au milieu duquel un carré de sable...
(L'Essor 14/08/17)
La sélection nationale féminine U16 a remporté la 5è édition du tournoi, en dominant largement l’Angola 68-29, samedi à Maputo au Mozambique. C’est la 5è fois d’affilée que le Mali soulève le prestigieux trophée. Un record qui s’annonce difficile à battre  Rien ne résiste au basket-ball féminin du Mali, notamment dans la catégorie des jeunes. L’Angola, l’une des nations les plus titrées d’Afrique et où le basket-ball est le sport le plus populaire, peut en témoigner, après sa déroute (68-29) face...
(Jeune Afrique 11/08/17)
Le dépôt des candidatures au poste de président de la Fédération malienne de football a pris fin ce 8 août. Ils sont onze sur la ligne de départ, du jamais vu. La commission électorale pour l’élection du futur président de la fédération malienne de football a annoncé mercredi 9 août une liste de 11 candidatures au poste de président de la Fédération malienne de football, dont l’élection à deux tours est prévue le 8 octobre prochain à Bamako. Parmi ces...
(Jeune Afrique 10/08/17)
Le dépôt des candidatures au poste de président de la Fédération malienne de football a pris fin ce 8 août. Ils sont onze sur la ligne de départ, du jamais vu. La commission électorale pour l’élection du futur président de la fédération malienne de football a annoncé mercredi 9 août une liste de 11 candidatures au poste de président de la Fédération malienne de football, dont l’élection à deux tours est prévue le 8 octobre prochain à Bamako. Parmi ces...
(L'Essor 03/08/17)
L’élection du nouveau président de la fédération aura lieu le 8 octobre et la date limite de dépôt des candidatures est fixée au 8 août. Mais jusqu’à hier, aucun dossier n’était parvenu au secrétariat général de la FEMAFOOT. La course pour la succession de Boubacar Baba Diarra à la tête de la Fédération malienne de football (FEMAFOOT) est ouverte depuis quelques semaines, mais aucune candidature n’a encore été déposée au secrétariat de l’instance dirigeante du football national. Pourtant, il ne...
(L'Essor 28/07/17)
Le vainqueur du match est assuré d’accrocher une médaille au cou et ce, quelle que soit la suite des événements. L’autre demi-finale mettra aux prises le Maroc et la RD Congo. Côte d’Ivoire-Mali, Maroc-RD Congo, voilà les affiches des demi-finales du tournoi de football de la 8è édition des Jeux de la Francophonie. Les deux matches se disputent aujourd’hui, au stade Félix Houphouët-Boigny. La première demi-finale mettra aux prises le pays hôte, la Côte d’Ivoire au Mali, dans la matinée...
(Le Republicain (ml) 26/07/17)
Après une présidence de la fédération malienne de football sous des braises ardentes mais avec à la clé deux trophées continentaux et la qualification pour la plupart des équipes nationales de football du Mali, le président de la fédération malienne de football a étonné plus d’un lors de l’Assemblée générale extraordinaire de la femafoot tenue le lundi 24 juillet 2017 à Bamako en déclarant qu’il n’est pas candidat à sa propre succession et en levant toutes les sanctions à l’encontre...
(Journal du Mali 22/07/17)
Très attendu lors de ces huitièmes jeux de la francophonie, l’équipe de football cadette du Mali a fait une entrée timide dans la compétition. Les Aiglonnets n’ont pu faire mieux qu’un 0-0 face au Cameroun. Alors que la cérémonie d’ouverture officielle ne se tiendra que ce soir, les footballeurs ont déjà ouvert les débats. Logé dans le groupe B avec le Cameroun, le Niger et le Congo Brazzaville, les Aiglonnets maliens ont débuté la compétition cet après-midi face au Cameroun...
(Le Point 10/07/17)
INFO LE POINT. Interpellé le 2 juillet à son domicile francilien, l'international malien revient sur les violences exercées sur un policier à Roissy. Le ton est calme et posé. Contacté deux jours après la fin de sa garde à vue, Sambou Yatabaré, 28 ans, tient à s'expliquer sur les faits qui lui ont valu de se retrouver en garde à vue dans les locaux de la police aux frontières (PAF) à Roissy. Mis en examen pour violences volontaires sur un...
(AFP 04/07/17)
L’international malien Sambou Yatabaré a été placé en garde à vue dimanche soir dans les locaux de la Police aux frontières de Roissy après une violente altercation avec un policier sur un parking de l’aéroport, a-t-on appris lundi de sources concordantes. La garde à vue du milieu de terrain du Werder Brême (Allemagne) pour violences volontaires sur personne dépositaire de l’autorité publique a été prolongée lundi, a indiqué le parquet de Bobigny à l’AFP. Dimanche, le footballeur de 28 ans...
(L'Essor 12/06/17)
Menée 1-0, après, seulement, trois minutes de jeu, la sélection nationale a renversé la vapeur au retour des vestiaires, en marquant deux buts grâce à Kalifa Coulibaly et Yves Bissouma Il est 20h50, samedi 10 juin 2017, au stade du 26 Mars. L’arbitre sud africain, Daniel Frazer Bennet, siffle la fin de la rencontre Mali-Gabon (2-1), au compte de la première journée des éliminatoires de la CAN, Cameroun 2019. Les supporters saluent la fin de la rencontre avec un long...
(L'Essor 08/06/17)
Outrageusement dominée, en première mi-temps, par l’AS Police, l’équipe militaire a réussi à renverser la vapeur au retour des vestiaires pour s’imposer, sur le fil, 93-91, mardi lors de la première journée des Play-offs. La deuxième rencontre qui devait opposer le Djoliba et le Stade malien Dames a été reportée, suite à une coupure de courant La première journée des Play-offs s’est disputée, mardi dans la salle du Palais des sports. Deux rencontres étaient au programme, à savoir l’explication entre...
(Foot Africa365 08/06/17)
Yacouba Sylla, milieu de terrain et capitaine des Aigles du Mali, monte au créneau pour dénoncer les mauvaises conditions de travail et d’hébergement de ses coéquipiers. Le Mali continue de se débattre avec des conditions de préparation délicates. « Il se passe des choses que nous déplorons. Les mêmes histoires d’équipements refont surface, a lâché Yacouba Sylla, interrogé par Foot-Mali. Depuis notre arrivée au Maroc, on n’a pas reçu les équipements qu’il faut. On se contente du strict minimum ici...
(Procès-Verbal 01/06/17)
Dans notre dernière livraison, nous vous annoncions que des manœuvres étaient en cours pour violer l’accord du 27 avril 2017 censé mettre fin à la crise du football malien. Les faits récents nous donnent raison. Rappelons tout d’abord que pour mettre fin à la crise du football malien un protocole d’accord a été signé entre les parties en conflit, sous l’égide du Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maiga et avec la médiation active du ministre du Commerce Abdel Kader Konaté. Le...
(Info-Matin 01/06/17)
Les Aiglonnets footballeurs, champions d’Afrique des moins de 17 sont rentrés, le lundi 29 mai dernier, au pays avec leur trophée continental. À leur arrivée, ils ont été accueillis en véritable héros par des membres du gouvernement et une foule en liesse à l’aéroport international Modibo KEITA avant d’être escortés au stade Mamadou KONATE. C’est après les 19 heures GMT que l’avion transportant les champions d’Afrique des moins de 17 ans a atterri sur le tarmac de l’aéroport international Modibo...
(Jeune Afrique 31/05/17)
Alors que la Fifa avait déjà suspendu le Mali pendant quarante jours (jusqu’au 29 avril dernier) pour ingérence gouvernementale, beaucoup, dans le milieu du football malien, redoutent une nouvelle crise. Alors que l’accord signé en avril sous l’égide du chef de l’État stipulait qu’un comité de normalisation serait mis en place le 12 juin afin de préparer l’élection d’un nouveau président de la Femafoot en octobre, Boubacar Diarra, son actuel patron, n’a pas l’intention de démissionner. Alors que la Fifa...
(Africa Top sports 30/05/17)
Après des jours de tergiversation suite à la décision du ministère des Sports de suspendre les sélections nationales des compétitions continentale et internationale, José Antonio Camacho, le sélectionneur du Gabon a dévoilé sa liste de joueurs contre le Mali en éliminatoires de la CAN 2019. Sans Didier Ovono qui a pris sa retraite, c’est Donald Nze de l’AS Pelican. Ailleurs, pas de grande surprises. D’Ecuele Manga à Pierre Emerick Aubameyang en passant par Lemina et autres Johann Obiang tout récent...
(AFP 29/05/17)
Le Mali, tenant du trophée, a remporté sa deuxième Coupe d'Afrique des nations des moins de 17 ans d'affilée en battant le Ghana 1 à 0 en finale, dimanche à Libreville. L'unique but de la rencontre a été marqué par Mamadou Samaké, à la reprise d'un pénalty repoussé par le gardien ghanéen (21e). Grâce à ce deuxième titre, après celui enlevé en 2015, le Mali rejoint au palmarès de la compétition le Nigéria (2001, 2007) et le Ghana (1995, 1999)...

Pages

(Jeune Afrique 08/08/17)
En juillet et en août, Jeune Afrique revient sur des œuvres majeures qui font toujours parler d’elles, inspirant le présent. Cette semaine, c'est au tour du « Devoir de violence » de Yambo Ouologuem. Nous sommes en 1968. Sous une couverture dépouillée, les éditions parisiennes du Seuil annoncent un roman : Le Devoir de violence. Il s’agit de l’histoire fictive de la dynastie des Saïfs, qui, pendant des siècles, bâtissent un empire largement fondé sur l’esclavagisme et ses corollaires, corruption et abaissement moral, violences de toutes sortes… Les Saïfs, oscillant entre monothéisme et paganisme, ouvrent les portes de leur empire aux traites occidentales et arabes. L’action se poursuit jusqu’à l’arrivée des colons français et leur entente...
(Jeune Afrique 04/08/17)
En juillet et en août, Jeune Afrique revient sur des œuvres majeures qui font toujours parler d’elles, inspirant le présent. Cette semaine, c'est au tour de « Talking Timbuktu » d'Ali Farka Touré. On dit d’Ali Farka Touré qu’il était l’un des musiciens les plus emblématiques du blues malien. Quand le cinéaste Martin Scorsese le rencontre pour les besoins de son documentaire Du Mali au Mississippi (Feel Like Going Home, 2004), il définit la musique de l’agriculteur de Niafunké comme étant « l’ADN du blues ». En 1994 paraît Talking Timbuktu, l’un des plus gros succès à l’international d’Ali Farka Touré, signé avec le guitariste américain Ry Cooder, rencontré deux ans auparavant. Et force est de constater que l’ancrage sahélien...
(Paris-Match 29/07/17)
Après le succès de sa tournée au États Unis en mai 2017, la Caravane Culturelle pour la Paix du Festival au Désert vient de clore sa tournée européenne Ce soir s’est terminé en beauté le festival du désert, initiative de Manny Ansar, figure incontournable du monde des arts et de la culture malien. La tournée européenne qui avait débuté le 18 juin au Respect Festival en République Tchèque a pris fin le 29 juillet au Sfinks Festival d’Anvers en Belgique...
(Le Monde 24/07/17)
Dans sa trilogie, qu’elle vient d’achever avec la publication des deux derniers volets, l’auteure aborde avec provocation et liberté l’excision, le remariage et la polygamie. Quand Fatoumata Keïta parle, les mots jaillissent et sa voix grimpe souvent dans les aigus. Interrogée, elle prend le temps de trouver les mots, en hochant la tête. « Fatoumata aime parler et elle sait parler », dit d’elle l’écrivain Ismaïla Samba Traoré, directeur de La Sahélienne. Cette maison d’édition vient de publier Quand les...
(AFP 22/07/17)
Les juges de la Cour pénale internationale (CPI) doivent se prononcer en août dans un jugement historique sur le montant des dommages à verser pour la destruction des mausolées de Tombouctou par un jihadiste malien, a annoncé la cour vendredi. Ahmad Al Faqi Al Mahdi, Touareg d'une quarantaine d'années, avait été reconnu coupable en septembre 2016 de la destruction de mausolées à Tombouctou (nord du Mali) et condamné à neuf ans de détention. Il s'agissait du premier procès organisé à la CPI pour destruction de biens culturels.
(Jeune Afrique 05/07/17)
L’inoxydable diva malienne Oumou Sangaré prouve avec un nouvel album rafraîchissant, Mogoya, qu’elle règne toujours sur la musique africaine. Elle confirme aussi son habileté de femme d’affaires et de communicante. Sans son maquillage et ses bijoux, elle semble désarmée. Ce 21 juin, dans sa loge de l’Olympia, mythique salle de concert parisienne, longtemps avant de passer sur scène, Oumou Sangaré se jauge face à un miroir démesuré. Une souveraine qui n’aurait pas encore empoigné sa couronne et son sceptre. Seuls...
(Jeune Afrique 04/07/17)
Sortie le 7 juin, la vidéo d’un des meilleurs titres de l’album, « Kamelemba », a suscité la polémique sur Internet. La chanson met en garde les jeunes filles contre la fourberie des beaux parleurs et des coureurs de jupons. Mais le clip, pour beaucoup de fans, ne reflète ni le sens ni la dimension africaine du single. Il montre plutôt, pour une internaute, « des filles fortes et indépendantes ». Tourné dans le Johannesburg des buildings par le réalisateur...
(Agence Ecofin 27/06/17)
Medi1 Radio peut désormais émettre depuis le Burkina Faso. En effet, une convention générale portant autorisation d'émission en modulation de fréquence a été signée à Ouagadougou, entre le PDG de la Radio Méditerranée internationale (Medi1), Hassan Khiyar, et la présidente du Conseil supérieur de la communication (CSC) du Burkina Faso, Nathalie Somé. Par cette signature, le CSC autorise Medi1 à exploiter par voie hertzienne un service de radiodiffusion d’informations générales pour une durée de dix ans renouvelable. Avec cette convention,...
(Le Monde 23/06/17)
Après l’immense succès des deux premières saisons, cap sur 44 nouveaux épisodes. Politique, argent, religion : les créateurs ne s’interdisent aucun sujet, à condition qu’il y ait de l’humour. Au volant de son taxi, F-One, interprété par Koman Diabaté, fulmine. Il est tombé en panne au beau milieu de la circulation, créant un embouteillage monstre dans les rues de Bamako. Un conducteur de « Jakarta » – scooters importés d’Indonésie qui pullulent dans la capitale malienne – s’arrête et propose...
(Le Monde 14/06/17)
En suivant un convoyeur de cocaïne sur le trajet Dakar-Bamako, Daouda Coulibaly signe un dynamique « Scarface » malien. Parce qu’il s’extrait de la misère en faisant commerce de cocaïne, on aura tendance à faire de Ladji, le héros de Wulu, un « Scarface malien », une version bamakoise de Tony Montana. Mais c’est justement ce qui rend ce premier film passionnant que de mettre en scène un autre rapport au crime organisé que celui qui domine dans une société...
(Le Point 12/06/17)
ENTRETIEN. Dans ce thriller, le réalisateur franco-malien raconte l'ascension fulgurante d'un jeune chômeur dans le monde des narcotrafiquants au Mali. Wùlu. En salle ce mercredi, le premier long-métrage du réalisateur français Daouda Coulibaly est un thriller politique juste, captivant, ancré dans la réalité actuelle du Mali. À travers l'itinéraire de son héros, il révèle le réseau complexe du narcotrafic en Afrique de l'Ouest, ses différents acteurs, notamment l'État, et son rôle majeur dans le déclenchement de la crise du pays...
(RFI 27/05/17)
Une fois n’est pas coutume, aujourd’hui, dans cette chronique agriculture, nous allons parler de création de mode et c’est au Mali. L’agriculture et la création de mode, ces deux termes semblent sans rapport, mais il n’en n’est rien. Sur le plan agricole, le Mali est l’un des plus grands producteurs de coton en Afrique de l’Ouest, avec une récolte de plus de 645 000 tonnes sur la campagne agricole 2016-2017. Presque la totalité de cette production est exportée, c’est-à-dire qu’il...
(Les Echos (ml) 03/05/17)
Le comédien Michel Sangaré est malade. Très malade. Son état est très critique. L’artiste est admis à l’hôpital le‘’Luxembourg’’ depuis un certain temps. Il aurait été « déposé » ce Centre hospitalier par des agents de l’Etat qui ont disparu par la suite. L’homme est véritablement sans un soutien digne de ce nom. Sa prise en charge est devenue compliquée. C’est ainsi que ses amis se mobilisent pour lui apporter un appui conséquent. Déjà, ils préparent son évacuation à l’extérieur...
(L'Essor 14/04/17)
Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, s’est dit honoré de participer à l’inauguration de cette exposition pendant laquelle le public découvrira un pan important de l’histoire de notre pays à travers les manuscrits de Tombouctou. « Trésors de l’islam en Afrique : de Tombouctou à Zanzibar » est le thème d’une exposition inédite qui se déroule depuis hier à l’Institut du monde arabe à Paris. Trois chefs d’Etat africains ont été invités par le président français, François Hollande,...
(Le Monde 05/04/17)
La chanteuse malienne présentait son nouvel album au festival 100 % Afriques à La Villette, à Paris. Les banques, les gouvernements africains, l’Eglise et Jésus… Tout le monde en prend pour son grade. Samedi 1er avril, lors de la soirée de clôture du programme musical du festival 100 % Afriques, présenté à la Grande Halle de la Villette, à Paris, devant une salle pleine à craquer, le chanteur nigérian Seun Kuti s’étend sur les raisons de ses colères, mises en...
(AFP 05/04/17)
"J'ai voulu célébrer la beauté du Mali, sa culture, ses gens": -M-, alias Matthieu Chedid, sort vendredi "Lamomali", un disque afro-pop, coréalisé avec les musiciens Toumani et Sidiki Diabaté et rempli de tubes en puissance qui annoncent déjà l'été. Recevant dans un studio parisien dans un décor africain de circonstance, -M- évoque sa relation avec ce pays découvert en 2005: "Humainement, c'est un peuple qui me touche profondément. Pourtant, je ne les connais pas plus que ça, je n'y suis...
(AFP 16/03/17)
"Nous sommes du désert, habitués à l'espace et au silence. Le désert, ça porte chance pour trouver une bonne inspiration et pour composer", résume Abdallah, guitariste des Tinariwen, les porte-drapeaux de la culture touareg de passage à Paris pour trois concerts à partir de samedi. Leur musique, un blues habité et profond, mêle le son ravageur de guitares électriques aux chants traditionnels du Sahara. En 30 ans de carrière, ils ont joué partout ou presque et sont devenus un symbole...
(Jeune Afrique 14/03/17)
Secrétaire général de la Fédération panafricaine des cinéastes (Fepaci) depuis mai 2013, le réalisateur Cheick Oumar Sissoko, 71 ans, qui fut ministre de la Culture du Mali (2002-2007), ne briguera pas un nouveau mandat de quatre ans. Il souhaite qu’une personnalité plus jeune prenne le relais lors de la prochaine réunion de l’organisation, qui doit se tenir en mai ou au plus tard en juin au Kenya. Ne doutant pas qu’il y aura des candidats, il compte pour sa part...
(AFP 03/03/17)
Douce ou mégère, gentille, méchante, malheureuse, heureuse, travailleuse, au foyer... mais toujours vieille. L'actrice malienne Maimouna Hélène Diarra, 62 ans, une des artistes récompensées par un prix pour l'ensemble de sa carrière lors du 25e Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), joue depuis qu'elle est jeune des rôles de dames âgées! "Ce n'est pas que je n'aurais pas eu envie de jouer des jeunes premières! Mais, simplement, on ne m'a jamais proposé de rôles. Je...
(L'Essor 02/03/17)
Les réalisatrices, comédiennes, camera women, maquilleuses maliennes sont nombreuses à cette 25è édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouaga. Elles sont jeunes dans la plupart des cas, car nombreuses sont celles qui viennent du Conservatoire des arts et métiers multimédia Balla Fasséké Kouyaté (CAM-BFK), de l’Ecole de formation de Boubacar Sidibé et d’Afribone. Et elles représentent sans doute l’avenir du cinéma malien. Aïda Mady Diallo, qui est d’une autre génération, a commencé par l’écriture. Elle...

Pages

(Jeune Afrique 16/08/17)
Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), en visite mardi au Burkina Faso pour présenter ses condoléances à son homologue burkinabè Roch Marc Christian Kaboré et au peuple du Burkina Faso après l’attaque terroriste de la nuit du dimanche 13 au lundi 14 août à Ouagadougou, a réaffirmé la nécessité d’unir les forces régionales contre le terrorisme. Si Ibrahim Boubacar Keïta s’est rendu à Ouagadougou, c’est pour témoigner sa solidarité au « peuple frère du Burkina Faso » qui a été « violenté de la façon la plus brutale et sauvage », a déclaré le président malien à la presse réunie au palais présidentiel burkinabè. « Cette douleur vive que ressent le peuple du Burkina,...
(RFI 16/08/17)
48 heures après les attaques terroristes qui ont endeuillé le Burkina Faso et le Mali, le conseil de sécurité de l'ONU a souligné mardi 15 Août l'urgence de déployer la force anti-terroriste du G5 Sahel dans les zones transfrontalières. L'ONU avait voté à l'unanimité une résolution le 21 juin dernier saluant l'initiative des cinq pays du Sahel (Burkina Faso, Niger, Tchad, Mauritanie, Mali). Mais si tout le monde s'accorde sur l'importance politique d'une telle force, les financements eux restent encore très insuffisants pour que le G5 Sahel devienne pleinement opérationnel.
(RFI 16/08/17)
Au Burkina Faso, alors qu'un deuil de trois jours après l'attentat de dimanche 13 août y est respecté, le pays a reçu la visite à Ouagadougou d'Ibrahim Boubacar Keita président du Mali. Il est venu au nom de ses compatriotes soutenir les Burkinabè durement touchés par l'attentat du café restaurant Aziz Istanbul qui a fait 18 morts. Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta s’est rendu ce mardi 15 août à Ouagadougou en signe de soutien à son homologue burkinabè et...
(Le Monde 16/08/17)
Alors qu’une plateforme de la société civile demande à Ibrahim Boubacar Keïta de rebrousser chemin avant mardi à minuit, Kamissa Camara, chercheuse à Harvard, interpelle le chef de l’Etat. Monsieur Le Président, Depuis plusieurs semaines, un projet de révision constitutionnelle crée la controverse au Mali et menace la stabilité politique, institutionnelle et sociale du pays. Le nouveau texte donne des pouvoirs additionnels au chef de l’Etat, ce qui, du fait d’un contexte politique fragile, noie d’autres mesures positives proposées par...
(Le Monde 16/08/17)
Notre chroniqueur souligne la prédation des élites ouest-africaines et l’aveuglement – voire l’approbation – de la communauté internationale. Par Laurent Bigot (chroniqueur Le Monde Afrique) Lorsque les médias parlent du Sahel, c’est pour évoquer la menace terroriste sous toutes ses formes – une menace bien réelle, comme l’ont récemment montré l’attentat à Ouagadougou, le 13 août, ou les attaques contre les Nations unies au Mali, le lendemain. C’est également le cas pour les autorités françaises, qui communiquent abondamment sur le...
(La Tribune 16/08/17)
En visite chez le président nigérien Mahmadou Issoufou également coordonnateur de la coopération monétaire au sein de la CEDEAO, le président de la commission de la CEDEAO, Marcel de Souza, est revenu sur le projet de création d’une monnaie unique, assurant que celui-ci n’est pas réalisable à l’horizon 2020, comme initialement planifié. En cause, la situation économique de certains pays de la sous-région. Un énième report potentiellement préjudiciable pour la crédibilité du projet ? « On ne peut plus aller...
(RFI 14/08/17)
Les ex-rebelles de la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA) demandent que des dispositions contenues dans l'accord de paix d'Alger soient inscrites dans la Constitution avant qu'elle ne soit soumise à référendum. La Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) n’approuve pas le texte actuel du projet de Constitution. Et les ex-rebelles qui contrôlent toujours la ville de Kidal, située au nord-est, ne souhaitent pas qu’on organise un référendum sans prendre en compte leurs préoccupations. La première, la gouvernance par la régionalisation, explique Bilal Ag Acherif, l’un des responsables de la CMA. Devant la presse, il a affirmé que c’est à travers des lois que le gouvernement malien
(RFI 14/08/17)
Au Mali, le président Ibrahim Boubacar Keïta poursuit ses consultations sur la vie de la nation, mais surtout sur le projet de référendum constitutionnel. Ce week-end, il a notamment reçu des chefs religieux et des chefs traditionnels de Bamako qui appellent à l'apaisement. Le projet de révision de Constitution faisait partie des sujets de discussion ce week-end au palais présidentiel où le chef de l'Etat accueillait des chefs religieux et des membres des familles fondatrices de Bamako, chefs traditionnels notamment...
(Libération 14/08/17)
Le sport ancestral fait à nouveau vibrer les foules de Bamako, mais manque désespérément d'argent. Il débarque comme un chevalier, prêt à la joute. Habillé en costume traditionnel dogon, «Multiprise», 120 kilos sur la balance, a fait le tour du quartier sur son cheval gris pour rameuter les gamins à la deuxième édition du Drapeau PMU-Mali, un tournoi de lutte traditionnelle africaine organisé dans la capitale. L’arène est aujourd’hui un terrain de basket-ball, au milieu duquel un carré de sable...
(RFI 12/08/17)
Les groupes armés du Nord utilisent dans leurs rangs des enfants soldats. Certains de ces mineurs ont été remis vendredi 11 août à la Mission de l'ONU au Mali (Minusma). Les neuf enfants soldats remis vendredi à la Mission de l’ONU au Mali par la Coordination des mouvement de l'Azawad (CMA), ex-rébellion, sont âgés de 15 à 17 ans. Parmi eux, un mineur avait déjà été enfant soldat, avant d’être démobilisé, et ensuite enrôlé à nouveau. Les neuf combattaient dans les rangs du Gatia, groupe armé des Touaregs de la tribu des Imerades et alliés. Mais pour Guillaume Ngéfa, directeur de la division des droits de l'homme
(RFI 11/08/17)
Dialogue de sourds pour le moment entre le pouvoir malien et une plateforme opposée à l'organisation d'un référendum sur le projet de nouvelle Constitution. Dernier acte en date, après une sortie du président malien Ibrahim Boubacar Keïta sur le sujet, les partisans du «non» ont réagi. C’est dans une lettre ouverte que la plateforme Touche pas à ma Constitution lance l’ultimatum au président malien Ibrahim Boubacar Keïta. Composée de partis politiques, d’associations et de leaders d’opinion, les partisans du «...
(Le Monde 11/08/17)
Selon les chercheurs Yvan Guichaoua et Mathieu Pellerin, si Niamey ne connaît pas les affres sécuritaires de son voisin, c’est en partie du à une gestion plus fine des équilibres ethniques. Mali et Niger sont voisins et appartiennent au même espace sahélo-saharien. Mais sont-ils semblables ? Certes, tous deux doivent gouverner avec peu de moyens des zones géographiquement et culturellement éloignées de leur capitale, et, depuis les indépendances, ces périphéries s’opposent de manière cyclique et violente aux pouvoirs centraux. Mais...
(Jeune Afrique 11/08/17)
Le dépôt des candidatures au poste de président de la Fédération malienne de football a pris fin ce 8 août. Ils sont onze sur la ligne de départ, du jamais vu. La commission électorale pour l’élection du futur président de la fédération malienne de football a annoncé mercredi 9 août une liste de 11 candidatures au poste de président de la Fédération malienne de football, dont l’élection à deux tours est prévue le 8 octobre prochain à Bamako. Parmi ces...
(Jeune Afrique 10/08/17)
Le dépôt des candidatures au poste de président de la Fédération malienne de football a pris fin ce 8 août. Ils sont onze sur la ligne de départ, du jamais vu. La commission électorale pour l’élection du futur président de la fédération malienne de football a annoncé mercredi 9 août une liste de 11 candidatures au poste de président de la Fédération malienne de football, dont l’élection à deux tours est prévue le 8 octobre prochain à Bamako. Parmi ces...
(Jeune Afrique 09/08/17)
Dans un rapport préliminaire d’enquête de la section des droits de l’homme de la Minusma, 34 cas de violation ont été confirmés dans la région de Kidal. Le Gatia et la CMA, signataires de l’accord de paix d’Alger, sont pointés du doigt, alors que leur comportement sur le terrain paralysent le processus de paix. Dans la région de Kidal, près de la localité de Anefis, la Minusma a pu confirmer 34 cas de violation des droits de l’homme sur les...
(RFI 08/08/17)
Au moins deux fosses communes ont été découvertes par la Mission des Nations unies au Mali (Minusma) dans la région de Kidal, dans le nord du Mali. Une enquête de la division des droits de l’homme est en cours dans cette région théâtre d’un regain de violences entre groupes armés pro-gouvernementaux et combattants de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA). La division des droits de l’homme de la Minusma mène l’enquête dans la région de Kidal, où les exactions...
(La Tribune 08/08/17)
Les gouvernements africains doivent prendre conscience de tous les bénéfices que peuvent apporter les grandes entreprises africaines au continent et à ses économies. L'économiste et ancien premier ministre malien, Moussa Mara revient avec la Tribune Afrique dans cette interview sur les obstacles qui freinent la croissance des acteurs africains et nous éclaire sur l'intérêt d'ériger la création de champions africains comme une stratégie et une priorité pour le continent. La Tribune Afrique : Pensez-vous qu'il existe de grandes entreprises africaines...
(Jeune Afrique 08/08/17)
En juillet et en août, Jeune Afrique revient sur des œuvres majeures qui font toujours parler d’elles, inspirant le présent. Cette semaine, c'est au tour du « Devoir de violence » de Yambo Ouologuem. Nous sommes en 1968. Sous une couverture dépouillée, les éditions parisiennes du Seuil annoncent un roman : Le Devoir de violence. Il s’agit de l’histoire fictive de la dynastie des Saïfs, qui, pendant des siècles, bâtissent un empire largement fondé sur l’esclavagisme et ses corollaires, corruption et...
(RFI 04/08/17)
Au Mali, l’opposition continue de se mobiliser contre le projet de référendum constitutionnel après les grandes marches du mois dernier. Le référendum a été reporté sin die et le président Ibrahim Boubacar Keïta a entamé des consultations en recevant notamment le chef de fil de l’opposition Soumaïla Cissé mais la coalition du «non» au référendum n’en démord pas. Rassemblée au sein de la plateforme «Antè A Bana» (Touche pas à ma Constitution) elle a tenu un meeting hier, jeudi 3 août, à la Bourse du travail de Bamako. Les militants de la plateforme Antè A Bana ont accueilli son porte-parole Mohamed Youssouf
(Jeune Afrique 04/08/17)
En juillet et en août, Jeune Afrique revient sur des œuvres majeures qui font toujours parler d’elles, inspirant le présent. Cette semaine, c'est au tour de « Talking Timbuktu » d'Ali Farka Touré. On dit d’Ali Farka Touré qu’il était l’un des musiciens les plus emblématiques du blues malien. Quand le cinéaste Martin Scorsese le rencontre pour les besoins de son documentaire Du Mali au Mississippi (Feel Like Going Home, 2004), il définit la musique de l’agriculteur de Niafunké comme...

Pages