Vendredi 26 Mai 2017

Mali

(AFP 26/05/17)
Le "Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans", nouvelle alliance entre jihadistes du Sahel liés à Al-Qaïda, a démenti toute implication dans la lapidation présumée d'un couple non marié dans le nord-est du Mali, dans un communiqué diffusé vendredi sur les réseaux sociaux. Dans ce communiqué en arabe cité par l'agence mauritanienne Al-Akhbar et SITE, centre américain de surveillance des sites jihadistes, le groupe, principale force islamiste armée dans la région, conteste même la réalité des faits, rapportés à l'AFP le 17 mai par des élus locaux. La mise à mort du couple, accusé d'avoir "violé la loi islamique" s'est déroulée la semaine dernière dans la vallée de Taghlit, entre les localités d'Aguelhok et...
(RFI 26/05/17)
Après le Burkina Faso voisin, le Mali. De présumés jihadistes s'attaquent à des écoles qui dispensent les cours en français au centre du Mali. La dernière école attaquée par de présumés jihadistes est située dans la région de Mopti au centre du Mali. Sah est le nom de la localité en question. Les assaillants armés sont arrivés, selon les témoins, à motos. Après avoir saccagé les locaux de la direction de l’école, ils ont mis le feu dans les salles de classes. Des tables et bancs ont été brulés. Enturbannés pour certains, visages découverts pour d’autres, ils ont affirmé qu’ils étaient contre « l’éducation occidentale », et que « c’est l’éducation prônée par la charia qui doit être dispensée »...
(L'Essor 26/05/17)
Ibrahim Boubacar Kéita a salué la persévérance, le courage et l’abnégation des producteurs qui ont gratifié le pays de bons résultats au cours de la précédente campagne agricole. Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, a procédé hier à Ségou au lancement officiel de la campagne agricole 2017-2018 en donnant le premier coup de labour sur un tracteur. L’évènement s’est déroulé en présence des membres du gouvernement, des directeurs nationaux des services techniques, du président de l’Assemblée permanente des...
(Le Republicain (ml) 26/05/17)
Lettre ouverte à Emmanuel Macron, par Professeur Adame Ba Konaré : « Monsieur le Président, ce qui semble être une expérience inédite pour la France, est une réalité pour l’Afrique qui en tire déjà les leçons… » Le dimanche 7 mai, à 20 h précises, le visage du nouveau président français apparaît sur les écrans de télévision et ce visage est celui d’un homme jeune de moins de quarante ans, le plus jeune président de l’histoire de la France, depuis...
(Journal du Mali 26/05/17)
Ancien diplomate français et consultant indépendant, Laurent Bigot, connu pour ses analyses sur la politique sécuritaire en Afrique, revient sur les enjeux de la visite d’Emmanuel Macron à Gao. Lors de sa visite à Gao, Macron a appelé l’Algérie à arrêter le double jeu avec Iyad Ag Ghaly. Est-ce à dire que la politique entre la France et le Mali prend une nouvelle tournure ? Je ne crois pas aux postures et je me méfie des discours. Dans ces sujets...
(L'Essor 26/05/17)
Le bitumage du tronçon, Barouéli-Tamani, long de 31 km renforcera les échanges commerciaux, tout en valorisant des plaines rizicoles et des gisements de calcaire et en facilitant l’écoulement sécurisé des produits agricoles en temps réel. Tamani, localité située dans le cercle de Barouéli (Région de Ségou), a vécu mercredi un évènement d’une grande portée : le lancement des travaux de bitumage de la route Barouéli-Tamani, par le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta. Long de 31 km, ce tronçon...
(Le Republicain (ml) 26/05/17)
Dr Soumana Sako, l’ancien Premier ministre du Mali, lors du sixième anniversaire de son parti : la Cnas Faso Hèrè, le jeudi dernier, n’a pas pris de gant pour fustiger la gouvernance actuelle du pays. Selon Sako, le régime issu des élections générales de 2013 a conduit le Mali dans l’impasse. Pire, ajoute l’ancien Premier ministre, le Mali est aujourd’hui un condominium franco-algérien. « Le Mali est devenu, avec l’accord d’Alger et ce régime, un pays à souveraineté limitée», assure...
(Journal du Mali 26/05/17)
Le 16 mai dernier à Taghlit, entre les localités d’Aguelhoc et Tessalit, une femme et un homme auraient été lapidés par des islamistes qui leur reprochaient d’avoir violé la charia, la loi coranique, parce qu’ils vivaient en concubinage. La véracité de ce triste évènement, relayé par les médias nationaux et internationaux, reste à démontrer, certains affirmant même avoir vu quelques jours plus tard la jeune femme vivante à Aguelhoc. Pour autant, la rumeur de cette lapidation, inédite depuis les jours...
(RFI 26/05/17)
La finale de la Coupe d’Afrique des nations des moins de 17 ans opposera l’équipe du Ghana à celle du Mali, tenante du titre, le 28 mai 2017 à Libreville. Les Ghanéens se sont qualifiés aux dépens des Nigériens 6 tirs au but à 5 (0-0 après prolongation), ce 24 mai à Port-Gentil. Les Maliens aussi sont passés par la case tirs au but face aux Guinéens, ce mercredi à Libreville. Une séance pleine de fébrilité puisque les « Aiglons...
(APA 26/05/17)
Le Ghana et le Mali se sont qualifiés pour la finale de la 12ème édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) des moins de 17 ans en dominant à l’épreuve des tirs au but respectivement le Niger et la Guinée, en demi-finales disputées mercredi au Gabon. Tenu en échec par la Guinée (0-0) au terme du temps réglementaire de 90 minutes, le Mali s’est montré plus adroit dans une décevante épreuve de tirs au but (2-0 tab). Les jeunes...
(RFI 25/05/17)
Ahmed Boutache, le président du Comité de suivi de l'accord de paix au Mali, est d'habitude extrêmement mesuré dans ses déclarations. Mais dans une lettre acerbe adressée à Brahim Ould Sidati, le représentant de la CMA, il accuse les ex-rebelles de ne pas honorer leurs engagements « une fois de plus et une fois de trop », en ne libérant pas le camp 1 de Kidal. Ce camp qui doit servir de base aux soldats du MOC (les patrouilles communes entre signataires de l'accord de paix et les militaires maliens). « Les manœuvres politiciennes aux desseins inavoués » n'ont que trop duré...
(AFP 25/05/17)
Une école primaire a été saccagée et incendiée mercredi dans le centre du Mali par des jihadistes présumés, a t-on appris jeudi de sources administratives et auprès de la gendarmerie. "Des jihadistes armés qui sont +contre l'école occidentale+ ont attaqué, saccagé et brûlé des salles de classe de l'école primaire de la commune de Ndodjiga, dans le cercle de Youwarou", dans la région de Mopti (centre du Mali), a déclaré jeudi à l'AFP un responsable de l'administration locale sous couvert...
(Jeune Afrique 25/05/17)
Après Berlin, le nouveau président français, a choisi le Mali et la base de Gao pour rendre visite, le 19 mai, aux soldats français qui luttent contre le terrorisme djihadiste. Le choix de Gao a perturbé les autorités maliennes. La visite à la force Barkhane est très significative : montrer que la France poursuit son option militaire de lutte contre le terrorisme jihadiste. Emmanuel Macron a été accompagné de Mme Goulard, ministre des Armées, de M. Le Drian, ministre des...
(RFI 24/05/17)
Au Mali, une déclaration du président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, fait polémique. Le chef de l'Etat a affirmé à deux reprises, dont une fois sur RFI, que jamais le dialogue avec les jihadistes n'avait fait partie des recommandations de la Conférence d'entente nationale qui a eu lieu fin mars. Or, la mesure est inscrite noire sur blanc. La présidente de l'Alliance pour la démocratie au Mali (Adema), Sy Kadiatou Sow, arrive avec un épais document sous le bras, 170 pages. Il s’agit d’une synthèse de la Conférence d'entente nationale qui a réuni presque toutes les composantes de la nation malienne du 27 mars au 2 avril 2017.
(RFI 24/05/17)
Au nord du Mali, une patrouille de la Minusma qui se trouvait mardi matin 23 mai à quelques kilomètres au nord de la ville d'Aguelhoc a été prise en embuscade par des assaillants non identifiés. Mahamat Saleh Annadif, chef de la force onusienne, a fermement condamné cette attaque au cours de laquelle deux casques bleus ont été tués et un autre blessé. De sources onusiennes ce sont neuf personnes qui ont été interpellées. Des casques bleus qui patrouillaient à pied...
(L'Essor 24/05/17)
Cette rencontre se veut un espace d’échanges visant à mettre les questions économiques au centre des préoccupations nationales. Elle offre également l’occasion aux décideurs de mener des réflexions permettant d’aboutir à des réformes indispensables pour la relance économique. « Monsieur Ibrahim Boubacar Kéita, le principe qui régit le gouvernement despotique est la crainte. Tandis que la vertu est celui de la République et l’honneur celui de la monarchie. Le principe qui régit l’entreprise est l’innovation, la passion et la créativité...
(Info-Matin 24/05/17)
Révision constitutionnelle et processus électoral : enjeux et défis étaient les thèmes sur lesquels a planché la Convention des partis politiques de la majorité présidentielle (CMP), lors de ses 2es assises, les samedis et dimanche derniers, au Stade du 26 Mars, à Yirimadjo. Occasion pour le regroupement de signer sa Convention revue. Le secrétaire exécutif de la CMP, Nancoma KEITA a justifié les assises par la nécessité d’apporter un soutien visible et lisible au chef de l’État et à l’action...
(APA 24/05/17)
APA-Nouakchott (Mauritanie) - Le Japon a fourni un financement de 6 millions de dollars pour l’aide aux réfugiés maliens dans le camp de Mbera, dans l’extrême est mauritanien, et aux populations mauritaniennes fragiles autour de ce camp. Ce financement a été annoncé par l’ambassadeur du Japon en Mauritanie, Hisatsugu Shimizu, lors d’une conférence de presse mardi à Nouakchott. Il permettra de couvrir une partie des interventions du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), du Programme alimentaire mondial (PAM)...
(Le Monde 24/05/17)
Depuis les années 1970, la plupart des services sociaux et des infrastructures ont été financés par les migrants et sont entretenus par l’argent qu’ils continuent d’envoyer. Des acacias à perte de vue. C’est le seul paysage qui s’offre aux voyageurs qui empruntent l’unique route goudronnée qui relie Bamako à Kayes, au Mali. Il faut entre huit et dix heures pour rallier cette ville, capitale administrative de la région du même nom. Cela dépend surtout du nombre de camions renversés au...
(Info-Matin 24/05/17)
Le ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et des affaires foncières, Me Mohamed Aly BATHILY, accompagné de certains membres de son cabinet et des responsables de l’Office malien de l’habitat (OMH) a visité, vendredi dernier, les chantiers des logements sociaux de N’Ttabacoro pour s’enquérir de certains problèmes évoqués, lors de sa récente rencontre avec ses services techniques et les promoteurs immobiliers afin d’y apporter les solutions. La visite a enregistré la présence des responsables d’Agences immobilières, notamment ceux de la SIFMA...

Pages

(AFP 26/05/17)
Le "Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans", nouvelle alliance entre jihadistes du Sahel liés à Al-Qaïda, a démenti toute implication dans la lapidation présumée d'un couple non marié dans le nord-est du Mali, dans un communiqué diffusé vendredi sur les réseaux sociaux. Dans ce communiqué en arabe cité par l'agence mauritanienne Al-Akhbar et SITE, centre américain de surveillance des sites jihadistes, le groupe, principale force islamiste armée dans la région, conteste même la réalité des faits, rapportés à l'AFP le 17 mai par des élus locaux. La mise à mort du couple, accusé d'avoir "violé la loi islamique" s'est déroulée la semaine dernière dans la vallée de Taghlit, entre les localités d'Aguelhok et...
(RFI 26/05/17)
Après le Burkina Faso voisin, le Mali. De présumés jihadistes s'attaquent à des écoles qui dispensent les cours en français au centre du Mali. La dernière école attaquée par de présumés jihadistes est située dans la région de Mopti au centre du Mali. Sah est le nom de la localité en question. Les assaillants armés sont arrivés, selon les témoins, à motos. Après avoir saccagé les locaux de la direction de l’école, ils ont mis le feu dans les salles de classes. Des tables et bancs ont été brulés. Enturbannés pour certains, visages découverts pour d’autres, ils ont affirmé qu’ils étaient contre « l’éducation occidentale », et que « c’est l’éducation prônée par la charia qui doit être dispensée »...
(L'Essor 26/05/17)
Ibrahim Boubacar Kéita a salué la persévérance, le courage et l’abnégation des producteurs qui ont gratifié le pays de bons résultats au cours de la précédente campagne agricole. Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, a procédé hier à Ségou au lancement officiel de la campagne agricole 2017-2018 en donnant le premier coup de labour sur un tracteur. L’évènement s’est déroulé en présence des membres du gouvernement, des directeurs nationaux des services techniques, du président de l’Assemblée permanente des...
(Journal du Mali 26/05/17)
Ancien diplomate français et consultant indépendant, Laurent Bigot, connu pour ses analyses sur la politique sécuritaire en Afrique, revient sur les enjeux de la visite d’Emmanuel Macron à Gao. Lors de sa visite à Gao, Macron a appelé l’Algérie à arrêter le double jeu avec Iyad Ag Ghaly. Est-ce à dire que la politique entre la France et le Mali prend une nouvelle tournure ? Je ne crois pas aux postures et je me méfie des discours. Dans ces sujets...
(L'Essor 26/05/17)
Le bitumage du tronçon, Barouéli-Tamani, long de 31 km renforcera les échanges commerciaux, tout en valorisant des plaines rizicoles et des gisements de calcaire et en facilitant l’écoulement sécurisé des produits agricoles en temps réel. Tamani, localité située dans le cercle de Barouéli (Région de Ségou), a vécu mercredi un évènement d’une grande portée : le lancement des travaux de bitumage de la route Barouéli-Tamani, par le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta. Long de 31 km, ce tronçon...
(Journal du Mali 26/05/17)
Le 16 mai dernier à Taghlit, entre les localités d’Aguelhoc et Tessalit, une femme et un homme auraient été lapidés par des islamistes qui leur reprochaient d’avoir violé la charia, la loi coranique, parce qu’ils vivaient en concubinage. La véracité de ce triste évènement, relayé par les médias nationaux et internationaux, reste à démontrer, certains affirmant même avoir vu quelques jours plus tard la jeune femme vivante à Aguelhoc. Pour autant, la rumeur de cette lapidation, inédite depuis les jours...
(AFP 25/05/17)
Une école primaire a été saccagée et incendiée mercredi dans le centre du Mali par des jihadistes présumés, a t-on appris jeudi de sources administratives et auprès de la gendarmerie. "Des jihadistes armés qui sont +contre l'école occidentale+ ont attaqué, saccagé et brûlé des salles de classe de l'école primaire de la commune de Ndodjiga, dans le cercle de Youwarou", dans la région de Mopti (centre du Mali), a déclaré jeudi à l'AFP un responsable de l'administration locale sous couvert...
(RFI 24/05/17)
Au Mali, une déclaration du président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, fait polémique. Le chef de l'Etat a affirmé à deux reprises, dont une fois sur RFI, que jamais le dialogue avec les jihadistes n'avait fait partie des recommandations de la Conférence d'entente nationale qui a eu lieu fin mars. Or, la mesure est inscrite noire sur blanc. La présidente de l'Alliance pour la démocratie au Mali (Adema), Sy Kadiatou Sow, arrive avec un épais document sous le bras, 170 pages. Il s’agit d’une synthèse de la Conférence d'entente nationale qui a réuni presque toutes les composantes de la nation malienne du 27 mars au 2 avril 2017.
(RFI 24/05/17)
Au nord du Mali, une patrouille de la Minusma qui se trouvait mardi matin 23 mai à quelques kilomètres au nord de la ville d'Aguelhoc a été prise en embuscade par des assaillants non identifiés. Mahamat Saleh Annadif, chef de la force onusienne, a fermement condamné cette attaque au cours de laquelle deux casques bleus ont été tués et un autre blessé. De sources onusiennes ce sont neuf personnes qui ont été interpellées. Des casques bleus qui patrouillaient à pied...
(Le Monde 24/05/17)
Depuis les années 1970, la plupart des services sociaux et des infrastructures ont été financés par les migrants et sont entretenus par l’argent qu’ils continuent d’envoyer. Des acacias à perte de vue. C’est le seul paysage qui s’offre aux voyageurs qui empruntent l’unique route goudronnée qui relie Bamako à Kayes, au Mali. Il faut entre huit et dix heures pour rallier cette ville, capitale administrative de la région du même nom. Cela dépend surtout du nombre de camions renversés au...
(Info-Matin 24/05/17)
Le ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et des affaires foncières, Me Mohamed Aly BATHILY, accompagné de certains membres de son cabinet et des responsables de l’Office malien de l’habitat (OMH) a visité, vendredi dernier, les chantiers des logements sociaux de N’Ttabacoro pour s’enquérir de certains problèmes évoqués, lors de sa récente rencontre avec ses services techniques et les promoteurs immobiliers afin d’y apporter les solutions. La visite a enregistré la présence des responsables d’Agences immobilières, notamment ceux de la SIFMA...
(AFP 23/05/17)
Deux Casques bleus ont été tués au Mali et un troisième blessé mardi dans une embuscade tendue aux environs d'Aguelhok (nord-est), près de la frontière algérienne, a annoncé la Mission des Nations unies (Minusma). Ils effectuaient une patrouille à pied vers 06H30 GMT à 5 km d'Aguelhok, a précisé la force de l'ONU dans un communiqué, sans révéler leur nationalité. Une source militaire au sein de la force de l'ONU a affirmé à l'AFP qu'ils appartenaient au contingent tchadien. "Cette...
(L'Essor 23/05/17)
La bonne nouvelle a été accueillie dimanche dernier avec joie par les chrétiens de l’église catholique du Mali. Il s’agit de la nomination de l’archevêque de Bamako Jean Zerbo en qualité de cardinal au Vatican. L’annonce a été faite par le Pape François à l’issue de la prière « Regina Coeli ». « Je désire annoncer la tenue d’un consistoire le mercredi 28 juin pour la nomination de cinq nouveaux cardinaux dont Mgr Jean Zerbo, archevêque de Bamako. Leur provenance...
(Le Republicain (ml) 23/05/17)
Exactions contre les peuls dans la lutte contre le terrorisme / • Une trentaine de peuls, arrêtés en début de mois, libérés / • L’Association Kisal dénonce ces « délits de faciès » Au Mali, 34 peuls arrêtés par les forces de défense et de sécurité au Centre du pays et détenus au camp 1 de Bamako, ont été libérés dans la soirée du vendredi 19 mai 2017. Selon les responsables de l’Association Kisal, ils ont été arrêtés dans des...
(RFI 22/05/17)
Au Mali, 34 Peuls arrêtés le 9 mai dernier dans le centre du Mali ont été libéré samedi 20 mai. Tous dénoncent de mauvais traitements de la part des forces armées maliennes. Aucun des Peuls libérés ne veut s'exprimer au micro par peur de représailles, mais tous acceptent d'exhiber leurs poignets et leurs chevilles, les chairs à vifs, abîmés après des heures ligotés. Le 9 mai dernier, l'armée malienne débarque dans le village de Sofora dans le centre du Mali...
(Jeune Afrique 22/05/17)
Fidèle à sa volonté de créer une Église moins centrée sur l'Europe, le pape François a annoncé l'élévation au rang de cardinal de cinq évêques, dont celui de Bamako, Mgr Jean Zerbo. Le pape vient d’annoncer la création de cinq nouveaux cardinaux. Parmi eux, on compte un Africain, Mgr Jean Zerbo, archevêque de Bamako. Cette qualification permet à ceux qui en sont honorés de participer au conclave, la réunion au cours de laquelle un nouveau pape est désigné. Les récentes...
(RFI 22/05/17)
'Office central des stupéfiants du Mali le qualifie de «baron du trafic de cocaïne» dans la sous-région. Ce ressortissant guinéen arrêté la semaine dernière est désormais inculpé pour «trafic illicite de stupéfiants». L'homme était à la tête d'un réseau de trafiquants dont trois autres membres ont aussi été arrêtés. Il est né en Côte d’Ivoire, mais il a la nationalité guinéenne. L’homme qu’on appelle plus couramment par son surnom Rouzo, brandit souvent sa carte d’identité malienne, une fausse. Faussaire, il...
(BFM TV 20/05/17)
Pour son premier déplacement hors d'Europe, Emmanuel Macron se rend vendredi sur la base de Gao au Mali, pour donner une nouvelle dimension à l'engagement de la France, présente sur place depuis quatre ans pour lutter contre les jihadistes. Moins d'une semaine après son entrée en fonction, le chef de l'Etat se rend en visite officielle au Mali afin non seulement de marquer sa "détermination" à poursuivre l'engagement au Sahel mais aussi pour l'inscrire dans une coopération renforcée avec l'Allemagne...
(Le Figaro 20/05/17)
Le président Macron s'est rendu hier au Mali pour visiter les troupes françaises. Mali signifie en langue mandingue «là où le roi vit». Il n'y a pas de roi au Mali, mais il y eut, pour quelques heures, le président de la République française. Dans l'actualité internationale, le nom évoque spontanément le mot mal, et celui dont cet infortuné pays est frappé depuis plusieurs années s'appelle la guerre. La présence française s'effectue dans un cadre d'un mandat appelé «Minusma», acronyme...
(AFP 19/05/17)
La politique française en Afrique, et particulièrement au Mali où se rend vendredi le président Emmanuel Macron, est trop "purement militaire", et doit prendre en compte le besoin de changement démocratique qui s'exprime sur le continent, estime Florent Geel, de la FIDH. La Fédération internationale des ligues des droits de l'Homme (FIDH) a publié récemment un rapport alarmant sur le Mali, qui connaît "un niveau d'insécurité sans précédent" près de deux ans après la signature d'un accord de paix. Q-...

Pages

(L'Essor 24/05/17)
Cette rencontre se veut un espace d’échanges visant à mettre les questions économiques au centre des préoccupations nationales. Elle offre également l’occasion aux décideurs de mener des réflexions permettant d’aboutir à des réformes indispensables pour la relance économique. « Monsieur Ibrahim Boubacar Kéita, le principe qui régit le gouvernement despotique est la crainte. Tandis que la vertu est celui de la République et l’honneur celui de la monarchie. Le principe qui régit l’entreprise est l’innovation, la passion et la créativité. Monsieur le président de la République, nous vous demandons quel souvenir vous voulez que vos contemporains gardent de vous, les gens de l’entreprise seront prêts à vous accompagner pour réaliser ce souvenir. Monsieur le président...
(APA 24/05/17)
APA-Nouakchott (Mauritanie) - Le Japon a fourni un financement de 6 millions de dollars pour l’aide aux réfugiés maliens dans le camp de Mbera, dans l’extrême est mauritanien, et aux populations mauritaniennes fragiles autour de ce camp. Ce financement a été annoncé par l’ambassadeur du Japon en Mauritanie, Hisatsugu Shimizu, lors d’une conférence de presse mardi à Nouakchott. Il permettra de couvrir une partie des interventions du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), du Programme alimentaire mondial (PAM) et de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) en faveur des populations ciblées. Le don contribuera notamment à la protection des réfugiés de Mbera, à la gestion du camp et à la prestation des services essentiels tels que les distributions...
(Jeune Afrique 23/05/17)
La banque islamique de développement (BID) a signé des accords avec la Tunisie, le Mali et la Gambie, via sa filiale, la société islamique internationale de financement du commerce (SIFC), afin de financer le développement du secteur des matières premières stratégiques. Dans un communiqué publié le 21 mai, la société islamique internationale de financement du commerce (SIFC), filiale de la Banque islamique de développement (BID), a annoncé la signature de plusieurs accords visant à financer le secteur des matières premières...
(France Info 19/05/17)
Le Président Français se rend au Mali pour donner une nouvelle dimension de l'engagement de la France, présente sur place depuis 4 ans. Il est accompagné du directeur général de l'AFD, et compte compléter la stratégie militaire par une stratégie d'aide au développement. Laquelle? Premier déplacement du président sur un théâtre militaire. Emmanuel Macron est au Mali, accompagné de sa ministre des Armées, Sylvie Goulard, mais aussi de Rémy Rioux, le directeur de l'Agence Française de Développement. Cette présence illustre...
(La Tribune 16/05/17)
Fort de ses 6% de croissance, le Mali aurait passé haut la main l'examen programmé dans le cadre de la mission des experts du FMI, venus s’enquérir de l’avancement des réformes et des grands projets économiques. Une visite dont dépendra le déblocage d’une nouvelle aide financière en faveur de Bamako. Le Fonds monétaire international vient de conclure une visite de travail entre le 2 et le 12 mai au Mali, une occasion pour les responsables Afrique de l'institution de Bretton...
(Sud Quotidien 16/05/17)
Le Directeur général du port autonome de Dakar, Cheikh Kanté, a reçu hier, lundi 15 mai, le Ministre malien des transports, Me Baber Gano, en visite de travail à Dakar. Au cours de cette rencontre, le ministre malien a fait la demande, par de la volonté de son pays, de disposer d’un parking plus étendu pour les camions maliens au niveau du port de Dakar. En visite de travail au Sénégal, le Ministre malien des transports, Me Baber Gano, a...
(L'Essor 15/05/17)
Le directeur adjoint du Fonds monétaire international Afrique, Roger Nord a été reçu en audience vendredi dernier, par le Premier ministre, Abdoulaye Idrissa Maïga. Il était accompagné pour la circonstance du ministre de l’Economie et des Finances, Boubou Cissé. A sa sortie d’audience il a expliqué à la presse qu’avec le Premier ministre, il a évoqué la situation économique du Mali et la mise en œuvre du programme appuyé par le FMI. Il a aussi saisi l’opportunité pour féliciter le...
(Jeune Afrique 12/05/17)
Après une mission de contrôle de dix jours au Mali qui s'est révélée satisfaisante, le FMI a décidé d'étendre son programme d'aide au pays sur une année supplémentaire. « La mission du FMI et les autorités sont parvenues à un accord préliminaire qui permettra de recommander au Conseil d’administration […] la prorogation d’une année du programme [d’aide] », a déclaré jeudi 11 mai Boriana Yontcheva, directrice de la mission en question, dans un communiqué. Celle-ci était au Mali du 2...
(L'Essor 12/05/17)
Le Fonds monétaire international (FMI) a salué hier les performances macroéconomiques soutenues de l’économie malienne. C’était à la faveur d’une conférence de presse sur les conclusions d’une mission du FMI qui a séjourné à Bamako du 2 au 10 mai dans le cadre de la 7ème revue du programme économique et social du gouvernement appuyé par l’accord au titre de la facilité élargie de crédit (FEC), approuvée en décembre 2013. La conférence de presse qui a lieu à l’hôtel de...
(Studio Tamani 10/05/17)
Le Mali n’est plus 3ème pays producteur d’or en Afrique. Selon le nouveau rapport de la Banque mondiale sur les perspectives du marché des matières premières, le Soudan est le nouveau troisième producteur d’or d’Afrique après l’Afrique du sud et le Ghana. Selon la Banque mondiale, cette baisse de production pour le Mali s’explique par la crise de 2012. Le rapport de la Banque mondiale indique que la production d’or du Soudan en 2016 est estimée à 82 tonnes, contre...
(Agence Ecofin 10/05/17)
Dans son rapport intitulé « Promouvoir la révolution numérique en Afrique subsaharienne : quel rôle pour les réformes ? », le groupe de la Banque mondiale révèle que la République centrafricaine, le Tchad, la Guinée, le Mali et le Niger enregistrent le plus grand retard en matière de TIC, en Afrique subsaharienne. Cette situation pèse «lourdement sur les perspectives de croissance et de réduction de la pauvreté » de ces pays. D’après le groupe de la Banque mondiale, la révolution...
(Agence Ecofin 06/05/17)
Du 3 mai au 2 juin 2017, la Banque d'Investissement et de Développement de la CEDEAO (BIDC) procèdera à la levée de 50 milliards FCFA (80 millions $) à travers un emprunt obligataire par appel public à l'épargne (APE). D’une maturité de 10 ans dont deux ans de différé, cette opération de «levée de fonds d'un montant de 50 milliards de FCFA s'inscrit dans le cadre de la mobilisation de ressources opérée par la BIDC pour financer ses opérations générales...
(RFI 05/05/17)
Plus aucun train ne circule sur la ligne ferroviaire Bamako-Kayes-Dakar depuis 48 heures. Un collectif « Sauvons les rails » occupe les rails dans la région malienne de Kayes, empêchant les trains de venir à Bamako où de rallier Dakar, la capitale sénégalaise. Les populations maliennes riveraines du rail entendent protester contre la suppression des « trains voyageurs » au profit des « trains marchandises ». Le collectif « Sauvons les rails » revendique plusieurs centaines de personnes, essentiellement composées...
(APA 28/04/17)
Soukeyna Kane a été nommée Directrice des opérations de la Banque mondiale pour le Mali, la Guinée, le Niger et le Tchad, avec résidence à Bamako, a appris vendredi APA auprès du bureau de l’institution financière dans la capitale malienne. Mme Kane remplace le Camerounais Paul Numba Um appelé à d’autres fonctions au sein de la Banque mondiale du côté de Johannesburg, en Afrique du Sud. De nationalité sénégalaise, Mme Kane est entrée à la Banque en mars 2003 comme...
(APA 28/04/17)
APA-Casablanca (Maroc) - Une mission de donneurs d’ordres privés maliens et congolais vient d’effectuer une visite de travail à Casablanca destinée à renforcer la coopération avec les entreprises marocaines dans le cadre du développement des exportations et du partenariat entre les différentes parties. Initiée par Maroc Export en collaboration avec la Fédération des Industries de matériaux de construction, cette mission a eu l’opportunité de discuter de plusieurs questions se rapportant aux créneaux d’investissements, aux facilités offertes pour garantir une meilleure...
(APA 26/04/17)
Les importations commerciales entre les pays de l’espace de la Communauté économiques des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) s’élèvent entre 10 et 15 milliards de dollars US, représentant 10% des importations globales de la sous-région, a révélé, mardi, Salifou Tiemtoré, Directeur des Douanes de la Commission de la CEDEAO. Img : CEDEAO : les échanges commerciaux inter-Etats s’élèvent entre 15 et 20 milliards USD par an (Officiel) M. Tiemtoré co-animait un panel sur ‘’les forces motrices du commerce intra-régional...
(Autre média 25/04/17)
Le ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé est rentré hier soir d’une mission à Washington aux Etats Unis D’Amérique. Au sein de la délégation malienne, on retiendra la présence du Dr Nango Dembelé, Ministre de l’Agriculture, de Konzo Traoré, Directeur de la BCEAO Mali ainsi que Moussa Alassane Diallo, Président de l’Association Professionnelle des Banques et Établissements financiers, invités par le Ministère de l’Économie et des finances. Leur présence aura permis d’enrichir les discussions dans le sens...
(L'indicateur Renouveau 22/04/17)
Le Mali, L’Ethiopie, le Kenya, la Côte d’Ivoire, le Rwanda, le Sénégal et la Tanzanie qui, à en croire cette institution, “continuent de montrer une résilience économique, aidés en cela par la demande intérieure”. La Banque mondiale rappelle que ces pays qui ont affiché des taux de croissance annuels supérieurs à 5,4 % entre 2015 et 2017, concentrent près de 27 % de la population de la région et représentent 13 % de son Produit intérieur brut (PIB) total. Ce...
(Jeune Afrique 22/04/17)
Si la production d’or blanc explose en Afrique de l'Ouest, la transformation est à la peine. Face au déficit énergétique ou à la concurrence asiatique, de nombreuses usines ont fermé. En Afrique de l’Ouest, le secteur du coton-textile tourne à deux vitesses. D’un côté, la production a connu depuis 2010 une forte progression. La campagne 2016-2017 s’est achevée fin mars sur des niveaux record portés par des conditions climatiques exceptionnelles : 750 000 tonnes de coton-graine pour le Burkina Faso (+ 25...
(APA 20/04/17)
Selon le dernier rapport ‘’Africa’s Pulse’’ de la Banque mondiale, publié, mercredi, la Côte d’Ivoire fait partie des 7 pays qui continuent de montrer une résilience économique et ayant affiché des taux de croissance annuels supérieurs à 5,4 % entre 2015 et 2017. L’Éthiopie, le Kenya, le Mali, la Côte d’Ivoire, le Rwanda, le Sénégal et la Tanzanie qui, à en croire cette institution, '‘continuent de montrer une résilience économique, aidés en cela par la demande intérieure’’. La Banque mondiale...

Pages

(RFI 26/05/17)
La finale de la Coupe d’Afrique des nations des moins de 17 ans opposera l’équipe du Ghana à celle du Mali, tenante du titre, le 28 mai 2017 à Libreville. Les Ghanéens se sont qualifiés aux dépens des Nigériens 6 tirs au but à 5 (0-0 après prolongation), ce 24 mai à Port-Gentil. Les Maliens aussi sont passés par la case tirs au but face aux Guinéens, ce mercredi à Libreville. Une séance pleine de fébrilité puisque les « Aiglons » se sont imposés 2 tirs à 0, un score inhabituel. La Guinée a manqué quatre tentatives.
(RFI 26/05/17)
La finale de la Coupe d’Afrique des nations des moins de 17 ans opposera l’équipe du Ghana à celle du Mali, tenante du titre, le 28 mai 2017 à Libreville. Les Ghanéens se sont qualifiés aux dépens des Nigériens 6 tirs au but à 5 (0-0 après prolongation), ce 24 mai à Port-Gentil. Les Maliens aussi sont passés par la case tirs au but face aux Guinéens, ce mercredi à Libreville. Une séance pleine de fébrilité puisque les « Aiglons » se sont imposés 2 tirs à 0, un score inhabituel. La Guinée a manqué quatre tentatives.
(APA 26/05/17)
Le Ghana et le Mali se sont qualifiés pour la finale de la 12ème édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) des moins de 17 ans en dominant à l’épreuve des tirs au but respectivement le Niger et la Guinée, en demi-finales disputées mercredi au Gabon. Tenu en échec par la Guinée (0-0) au terme du temps réglementaire de 90 minutes, le Mali s’est montré plus adroit dans une décevante épreuve de tirs au but (2-0 tab). Les jeunes...
(L'Essor 23/05/17)
D’un côté le Mali, champion d’Afrique en titre, affronte la Guinée et, de l’autre, le Niger défie le Ghana et son attaque de feu. Il y a de l’électricité dans l’air. En ballottage favorable à l’entame de la dernière journée de la phase de poules d’un groupe B très craintif, le champion d’Afrique en titre a fait mieux qu’assurer le point nécessaire à sa qualification, le dimanche 21 mai dernier, au stade de l’Amitié de Libreville. En effet, les Aiglonnets...
(RFI 22/05/17)
Les équipes du Ghana, de la Guinée, du Mali et du Niger représenteront l’Afrique en Coupe du monde des moins de 17 ans, en octobre en Inde. Elles se sont en effet qualifiées pour le Mondial U17 en atteignant les demi-finales de la Coupe d’Afrique des nations cadets, au Gabon. Le Niger va disputer pour la toute première fois la Coupe du monde des moins de 17 ans. Les Nigériens font en effet partie des quatre équipes qui représenteront l’Afrique...
(L'Essor 17/05/17)
Malgré le nul 0-0 concédé devant les modestes Tanzaniens, rien n’est encore perdu pour la sélection nationale cadette qui doit, simplement, gagner ses deux prochains matches afin de valider son billet pour les demi-finales. Les rencontres de la première journée de la poule B ont été joués lundi, au stade de l’Amitié de Libreville. En première heure, le Mali était opposé à la Tanzanie, tandis que le Niger et l’Angola s’affrontaient, en deuxième heure. Toutes les deux rencontres se sont...
(Jeune Afrique 04/05/17)
Invité à démissionner après la CAN par Boubacar Baba Diarra, le président de la Fédération malienne de football (Femafoot), Alain Giresse ira finalement au bout de son contrat, qui expire fin novembre. Alain Giresse est arrivé le lundi 1er mai à Bamako. Aux dernières nouvelles, l’ancien milieu de terrain de l’équipe de France et des Girondins de Bordeaux n’a pas eu à subir d’agressions physiques, comme l’avait sous-entendu Boubacar Baba Diarra, le président de la Femafoot il y a quelques...
(AFP 30/04/17)
La Fifa a levé samedi la suspension qui frappait la Fédération malienne de football (Femafoot) depuis le 16 mars, après la réinstallation par le pouvoir politique de son comité exécutif. "Le Bureau du Conseil de la Fifa a décidé de lever la suspension de la Femafoot avec effet immédiat. Par conséquent, la Femafoot bénéficie de nouveau de l'ensemble de ses droits de membre conformément à l'article 13 des statuts de la Fifa", a indiqué un communiqué de l'instance mondiale du...
(Journal du Mali 28/04/17)
Les deux parties protagonistes dans la crise du football, Boubacar Baba Diarra et Mamadou Dipa Fané, ont signé un protocole d’accord hier soir après plusieurs jours de négociation initiées par Abdoulaye Idrissa Maïga, nouveau chef de gouvernement. L’information est officielle depuis hier soir, Boubacar Baba Diarra et Mamadou Dipa Fané respectivement président de la Fédération malienne de football (Femafoot) et président des ligues et clubs majoritaires (CLCM) ont échangé la poignée de main tant attendue. Un acte qui met donc fin à la plus grande crise du football de l’histoire du Mali. Abdoulaye Idrissa Maïga, nouveau Premier ministre accompagné de quelques membres...
(Africa Top sports 28/04/17)
La sanction de la FIFA sur le football malien va bientôt être levée. Ceci grâce à la décision d’annulation de la dissolution de la Femafoot par Amion Guindo, ministre des Sports. Ce dernier a décidé de faire machine arrière après un protocole d’accord entre les différents protagonistes. Ce jeudi 27 avril, le Comité exécutif de la Femafoot et le Collectif des Clubs et Ligues majoritaires ont signé un protocole d’accord de sortie de crise. Les parties conviennent ainsi de «...
(Info-Matin 27/04/17)
Le Collectif des clubs et ligues majoritaires a marché, hier mardi, de la Bourse du travail à la Primature pour soutenir la décision de dissolution du bureau exécutif de la FEMAFOOT et de la mise en place du Comité de normalisation pour le football (CONOR). En recevant des marcheurs dans ses locaux avec leur déclaration, le Premier ministre, Abdoulaye Idrissa MAIGA, a été, on ne peut plus clair, en déclarant que les différents clans, quant aux intérêts des jeunes, ne...
(L'Essor 27/04/17)
Le jeune international malien et ses coéquipiers ont créé la sensation en dominant, 2-1, le Benfica Lisbonne, après avoir été menés 1-0 au tableau d’affichage. Le milieu de terrain des Aiglons a joué les 90 minutes de la finale Le Red Bull Salzbourg U19, avec Amadou Haïdara «Doudou», a remporté l’édition 2017 de la Ligue de la jeunesse de l’UEFA, également, appelée UEFA Youth League. En finale, le jeune international malien et ses coéquipiers ont dominé, 2-1, le Benfica Lisbonne,...
(Le Republicain (ml) 26/04/17)
Sur invitation du Mouvement de soutien au football malien, des centaines de partisans de 6 ligues régionales (Tombouctou, Kayes, Ségou, Kidal, Gao et Bamako), de 30 clubs et 14 associations ainsi que des footballeurs et des supporters, ont battu le pavé hier mardi 25 avril 2017. La marche, encadrée par les forces de l’ordre et qui n’a connu aucun dérapage, a quitté la bourse du travail pour la primature où les dirigeants de la marche conduits par leur président Mamadou...
(BBC 21/04/17)
Une manifestation a regroupé jeudi à Bamako des centaines d'amateurs du ballon rond pour exiger du gouvernement l'annulation de la dissolution de la fédération malienne de football, FEMAFOOT. Les manifestants se sont rendu à la primature pour se faire entendre au plus haut niveau. Leur message au nouveau chef du gouvernement consiste en un mot à la levée des sanctions qui frappent le football dans ce pays. Les autorités maliennes avaient pris la décision de dissoudre la FEMAFOOT, le 8...
(L'Essor 29/03/17)
Hier matin, les huissiers ont descellé les portes du siège de l’instance dirigeante du football national, avant de procéder à l’inventaire des bureaux. L’opération s’est déroulée sous la surveillance des policiers du 14è arrondissement. Mise sous scellée depuis le 8 mars suite à la dissolution de son Comité directeur par le ministre des Sports, la Fédération malienne de football (FEMAFOOT) a repris du service hier. Tôt le matin, Me Demba Diallo et Me Nouhoum Tamboura du cabinet de Me Boubacar...
(L'Essor 20/03/17)
La sélection nationale a raté sa première sortie contre la Guinée, avant de se racheter face au Cap-Vert, lors de la deuxième journée. Pour le capitaine Mahamadou Kanté et ses coéquipiers, comme pour les autres sélections, la qualification se jouera, cette semaine, au Sénégal. Le suspense reste entier. Après leur défaite face à la Guinée 61-58, dans le match inaugural de la phase aller du Tournoi de la zone 2 qualificatif à l’Afrobasket 2017, les Aigles se sont rachetés, le...
(RFI 18/03/17)
La Fédération internationale de football (Fifa) suspend le Mali pour ingérence politique. Les problèmes au sein de la Femafoot, la Fédération malienne de football, gangrène le monde du sport. Le ministre des Sports a donc décidé d'y mettre fin en annonçant sa dissolution. Les bureaux de la Fédération malienne de football (Femafoot) sont cadenassés. Il y a quelques jours, c'est la police qui est venue expulser les occupants du bâtiment, après l'annonce de la dissolution du bureau par le ministre...
(AFP 17/03/17)
La Fifa a suspendu la Fédération malienne de football (Femafoot), estimant que le pouvoir politique a fait preuve d'ingérence en limogeant ses dirigeants le 8 mars, selon un communiqué de la Fédération internationale jeudi. "La Fifa a été mise au courant des décisions du Ministre des Sports qui dissolvent le Comité Exécutif de la Femafoot (...) Dans ces circonstances, le Bureau du Conseil a décidé de suspendre la Femafoot avec effet immédiat" indique le communiqué dont l'AFP a eu copie. "Par conséquent, la Femafoot perd tous ses droits de membre (...) Cela signifie aussi qu’aucune des équipes représentatives et aucun des clubs affiliés de la Femafoot...
(L'Essor 17/03/17)
Le bureau du comité a été officiellement installé hier jeudi par le ministre des Sports, Housseïni Amion Guindo. La cérémonie de remise de la lettre de mission s’est déroulée au stade Ouezzin Coulibaly et l’équipe de Sidi Diallo a un an pour remettre le football national sur les rails. Le Comité de normalisation (CONOR) du football est donc opérationnel. La nouvelle instance chargée de diriger le football national pendant un an a reçu sa lettre de mission hier des mains...
(Africa Top sports 16/03/17)
Rebondissement dans la crise au sein de la famille du football malien. Alors qu’on croyait les esprits apaisés suite à l’annulation de la décision de dissolution de la Femafoot par le ministre des Sports, les employés de l’instance ont été priés ce jour de rentrer chez eux par des gendarmes. « Nous avons reçu la visite des policiers avec des huissiers qui nous demandaient de quitter le siège de la Femafoot sur ordre du ministre des Sports. Nous leur avons...

Pages

(Les Echos (ml) 03/05/17)
Le comédien Michel Sangaré est malade. Très malade. Son état est très critique. L’artiste est admis à l’hôpital le‘’Luxembourg’’ depuis un certain temps. Il aurait été « déposé » ce Centre hospitalier par des agents de l’Etat qui ont disparu par la suite. L’homme est véritablement sans un soutien digne de ce nom. Sa prise en charge est devenue compliquée. C’est ainsi que ses amis se mobilisent pour lui apporter un appui conséquent. Déjà, ils préparent son évacuation à l’extérieur pour recevoir des soins adaptés. Pour cela, c’est l’argent qui manque le plus. L’urgence de la situation est telle que, rien ne peut plus attendre. Au Mali, l’exercice du métier de comédien nourrit difficilement son...
(L'Essor 14/04/17)
Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, s’est dit honoré de participer à l’inauguration de cette exposition pendant laquelle le public découvrira un pan important de l’histoire de notre pays à travers les manuscrits de Tombouctou. « Trésors de l’islam en Afrique : de Tombouctou à Zanzibar » est le thème d’une exposition inédite qui se déroule depuis hier à l’Institut du monde arabe à Paris. Trois chefs d’Etat africains ont été invités par le président français, François Hollande, pour participer à la cérémonie d’ouverture : le président de la République Ibrahim Boubacar Kéita et ses homologues du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré et de la Mauritanie, Mohamed Ould Abdel Aziz. L’exposition qui continuera jusqu’au 30 juillet prochain...
(Le Monde 05/04/17)
La chanteuse malienne présentait son nouvel album au festival 100 % Afriques à La Villette, à Paris. Les banques, les gouvernements africains, l’Eglise et Jésus… Tout le monde en prend pour son grade. Samedi 1er avril, lors de la soirée de clôture du programme musical du festival 100 % Afriques, présenté à la Grande Halle de la Villette, à Paris, devant une salle pleine à craquer, le chanteur nigérian Seun Kuti s’étend sur les raisons de ses colères, mises en...
(AFP 05/04/17)
"J'ai voulu célébrer la beauté du Mali, sa culture, ses gens": -M-, alias Matthieu Chedid, sort vendredi "Lamomali", un disque afro-pop, coréalisé avec les musiciens Toumani et Sidiki Diabaté et rempli de tubes en puissance qui annoncent déjà l'été. Recevant dans un studio parisien dans un décor africain de circonstance, -M- évoque sa relation avec ce pays découvert en 2005: "Humainement, c'est un peuple qui me touche profondément. Pourtant, je ne les connais pas plus que ça, je n'y suis...
(AFP 16/03/17)
"Nous sommes du désert, habitués à l'espace et au silence. Le désert, ça porte chance pour trouver une bonne inspiration et pour composer", résume Abdallah, guitariste des Tinariwen, les porte-drapeaux de la culture touareg de passage à Paris pour trois concerts à partir de samedi. Leur musique, un blues habité et profond, mêle le son ravageur de guitares électriques aux chants traditionnels du Sahara. En 30 ans de carrière, ils ont joué partout ou presque et sont devenus un symbole...
(Jeune Afrique 14/03/17)
Secrétaire général de la Fédération panafricaine des cinéastes (Fepaci) depuis mai 2013, le réalisateur Cheick Oumar Sissoko, 71 ans, qui fut ministre de la Culture du Mali (2002-2007), ne briguera pas un nouveau mandat de quatre ans. Il souhaite qu’une personnalité plus jeune prenne le relais lors de la prochaine réunion de l’organisation, qui doit se tenir en mai ou au plus tard en juin au Kenya. Ne doutant pas qu’il y aura des candidats, il compte pour sa part...
(AFP 03/03/17)
Douce ou mégère, gentille, méchante, malheureuse, heureuse, travailleuse, au foyer... mais toujours vieille. L'actrice malienne Maimouna Hélène Diarra, 62 ans, une des artistes récompensées par un prix pour l'ensemble de sa carrière lors du 25e Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), joue depuis qu'elle est jeune des rôles de dames âgées! "Ce n'est pas que je n'aurais pas eu envie de jouer des jeunes premières! Mais, simplement, on ne m'a jamais proposé de rôles. Je...
(L'Essor 02/03/17)
Les réalisatrices, comédiennes, camera women, maquilleuses maliennes sont nombreuses à cette 25è édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouaga. Elles sont jeunes dans la plupart des cas, car nombreuses sont celles qui viennent du Conservatoire des arts et métiers multimédia Balla Fasséké Kouyaté (CAM-BFK), de l’Ecole de formation de Boubacar Sidibé et d’Afribone. Et elles représentent sans doute l’avenir du cinéma malien. Aïda Mady Diallo, qui est d’une autre génération, a commencé par l’écriture. Elle...
(Le Republicain (ml) 28/02/17)
Le nouvel opus de la diva de la musique malienne, Oumou Sangaré, est en route. Il sera sur le marché le 7 mai 2017. L’annonce de ce nouveau bébé a été faite par l’artiste elle-même à l’espace culturel de l’Hôtel Wassoulu le 26 février 2017 à la presse. C’était en présence du représentant de son agence de communication, Média Plus, M. Cissé. «J’ai tenu à faire l’annonce de l’album car je pars demain pour un mois de tournée en Australie...
(Le Monde 22/02/17)
Un documentaire retrace le combat qu’ont mené les habitants de la « Perle du désert » pour préserver leurs collections de manuscrits séculaires. C’est une histoire émouvante qui raconte la victoire du courage et de la sagesse sur l’ignorance et l’obscurantisme. Le Trésor de Tombouctou retrace le combat qu’ont mené les habitants de la « Perle du désert » pour sauver leurs collections de manuscrits séculaires, lorsque la ville est tombée aux mains des djihadistes d’Ansar Eddine, alliés à Al-Qaida...
(RFI 06/02/17)
A Ségou, la 13e édition du festival sur le Niger s'est achevée, le week-end du 4 et 5 février. Parmi les nombreux spectacles et concerts, la pièce « Lumière » de la compagnie Acte 7 autour de l'accord de paix, une pièce itinérante qui a déjà voyagé de Tombouctou à Gao jusqu'à Bamako pour vulgariser le contenu de l'accord de paix, au Mali. Tout au long de la pièce, les personnages campent des passagers qui attendent un bus en retard,...
(AFP 30/01/17)
Devant la salle comble, Matthieu Chedid prévient l'assistance: "Petit à petit, je vais être obligé de vous prendre en otage, mais au sens poétique du terme". Et rapidement le public du Festival Acoustik Bamako se lève pour danser aux sons de la kora. "C'est un peu une folie d'être là", reconnaît le chanteur français, connu sous son nom d'artiste -M-, en montant sur la scène de l'Institut français du Mali au sujet de sa présence au festival, qui s'est achevé...
(RFI 30/01/17)
Le journaliste malien Birama Touré a disparu il y a un an jour pour jour à Bamako. Ses confrères ont demandé ce dimanche 29 janvier que l'enquête s'accélère. La dernière personne qui l'a vu, sa fiancée, affirme que Birama Touté se déplaçait à moto, vers le domicile d'un parent à Bamako, selon l'enquête de la gendarmerie. Depuis, plus de nouvelles. Différentes associations de journalistes se sont tout de suite mobilisées. Le ministre de la Communication de l'époque les reçoit et...
(Le Monde 28/01/17)
La capitale malienne accueille trois jours de concerts de Matthieu Chedid qui vient présenter son nouvel album conçu avec de célèbres artistes du pays. La salle de concert de l’Institut français au Mali et ses sièges de cinéma ne se prêtent pas aux shows endiablés. Pourtant, Matthieu Chédid prévient le public d’emblée : « Je vais vous prendre en otages, au sens musical du terme, vous allez finir debout, c’est ça que j’aime. » Il n’a pas fallu plus de...
(L'indicateur Renouveau 25/01/17)
Placée sous le thème “la culture au service de la paix et de la réconciliation nationale”, la 2e édition du Festival culturel Dogon, lancée lundi, sera une véritable tribune d’expression sur le pays dogon. La 2e édition du Festival culturel Dogon a été lancée ce 23 janvier, à la place du Cinquantenaire, sur les berges du fleuve Niger. Durant une semaine, les participants vont échanger sur la culture Dogon et partager leur réflexion sur le pays Dogon. Cette grande fête...
(Jeune Afrique 23/12/16)
Vendu comme un « Scarface africain », Wùlu, thriller léché du réalisateur franco-malien Daouda Coulibaly, lève le voile sur certains vices des sociétés ouest-africaines. Le film Wùlu s’ouvre sur une scène très banale. Ladji, un rabatteur pour minibus Sotrama à Bamako explique les secrets du métier à un collègue : privilégier les filles minces, éviter les passagers qui ont des gros derrières, les handicapés et les vieux qui font perdre du temps. Le rêve du jeune homme ? Devenir chauffeur et échapper...
(Le Monde 17/12/16)
L’écrivain français est allé rendre visite à Ousmane Diarra, écrivain malien. Et fait le portrait d’un homme droit, généreux et menacé dans une ville déliquescente. Ousmane Diarra a toujours refusé de quitter et sa ville et son pays, malgré des menaces reçues et la tension politique permanente dans laquelle vit le Mali, dévasté par la corruption et la guerre. Comme des millions de Bamakois, il part très tôt le matin, à l’heure où l’on balaie les cours et chantent les...
(L'Essor 13/12/16)
Le professeur Bakari Kamian n’est plus. L’historien et écrivain a tiré sa révérence dimanche dernier à l’âge de 88 ans en Tunisie. Cette disparition constitue une immense perte pour notre pays. Né en 1928 à San, Bakari Kamian est titulaire du Cape d’histoire et de géographie et d’une agrégation en géographie. Il a été instituteur entre 1949 et 1952, avant de devenir tour à tour professeur, censeur et proviseur de lycée, puis directeur général de l’Ecole normale supérieure du Mali...
(RFI 06/12/16)
Le comédien s'est éteint dimanche 4 décembre. Plus connu sous le nom de Lassidan, il était âgé de 53 ans, il souffrait de diabète. Membre de la compagnie Nyogolon, il s'était spécialisé dans le théâtre social, afin de faire passer des messages de sensibilisation, par exemple sur la prévention du Sida ou la protection de l'environnement. Souleymane Cissé est un cinéaste malien, deux fois étalon d'or au Fespaco, il rend hommage à Lassidan.
(Jeune Afrique 14/11/16)
Comme toujours, c’est dans la plus grande discrétion qu’une délégation de la Cour pénale internationale (CPI) se rendra au Mali mi-novembre. Non pas pour enquêter sur des crimes commis en 2012 et ensuite dans le Nord, mais pour assurer le « service après-vente » du procès d’Ahmad al-Mahdi, condamné le 27 septembre à neuf ans de prison pour avoir détruit des mausolées à Tombouctou durant l’occupation jihadiste. L’équipe de la CPI fait le voyage afin de rencontrer les victimes de...

Pages

(RFI 26/05/17)
La finale de la Coupe d’Afrique des nations des moins de 17 ans opposera l’équipe du Ghana à celle du Mali, tenante du titre, le 28 mai 2017 à Libreville. Les Ghanéens se sont qualifiés aux dépens des Nigériens 6 tirs au but à 5 (0-0 après prolongation), ce 24 mai à Port-Gentil. Les Maliens aussi sont passés par la case tirs au but face aux Guinéens, ce mercredi à Libreville. Une séance pleine de fébrilité puisque les « Aiglons » se sont imposés 2 tirs à 0, un score inhabituel. La Guinée a manqué quatre tentatives.
(RFI 26/05/17)
Après le Burkina Faso voisin, le Mali. De présumés jihadistes s'attaquent à des écoles qui dispensent les cours en français au centre du Mali. La dernière école attaquée par de présumés jihadistes est située dans la région de Mopti au centre du Mali. Sah est le nom de la localité en question. Les assaillants armés sont arrivés, selon les témoins, à motos. Après avoir saccagé les locaux de la direction de l’école, ils ont mis le feu dans les salles de classes. Des tables et bancs ont été brulés. Enturbannés pour certains, visages découverts pour d’autres, ils ont affirmé qu’ils étaient contre « l’éducation occidentale », et que « c’est l’éducation prônée par la charia qui doit être dispensée »...
(RFI 25/05/17)
Ahmed Boutache, le président du Comité de suivi de l'accord de paix au Mali, est d'habitude extrêmement mesuré dans ses déclarations. Mais dans une lettre acerbe adressée à Brahim Ould Sidati, le représentant de la CMA, il accuse les ex-rebelles de ne pas honorer leurs engagements « une fois de plus et une fois de trop », en ne libérant pas le camp 1 de Kidal. Ce camp qui doit servir de base aux soldats du MOC (les patrouilles communes entre signataires de l'accord de paix et les militaires maliens). « Les manœuvres politiciennes aux desseins inavoués » n'ont que trop duré...
(Jeune Afrique 25/05/17)
Après Berlin, le nouveau président français, a choisi le Mali et la base de Gao pour rendre visite, le 19 mai, aux soldats français qui luttent contre le terrorisme djihadiste. Le choix de Gao a perturbé les autorités maliennes. La visite à la force Barkhane est très significative : montrer que la France poursuit son option militaire de lutte contre le terrorisme jihadiste. Emmanuel Macron a été accompagné de Mme Goulard, ministre des Armées, de M. Le Drian, ministre des...
(RFI 24/05/17)
Au Mali, une déclaration du président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, fait polémique. Le chef de l'Etat a affirmé à deux reprises, dont une fois sur RFI, que jamais le dialogue avec les jihadistes n'avait fait partie des recommandations de la Conférence d'entente nationale qui a eu lieu fin mars. Or, la mesure est inscrite noire sur blanc. La présidente de l'Alliance pour la démocratie au Mali (Adema), Sy Kadiatou Sow, arrive avec un épais document sous le bras, 170 pages. Il s’agit d’une synthèse de la Conférence d'entente nationale qui a réuni presque toutes les composantes de la nation malienne du 27 mars au 2 avril 2017.
(RFI 24/05/17)
Au nord du Mali, une patrouille de la Minusma qui se trouvait mardi matin 23 mai à quelques kilomètres au nord de la ville d'Aguelhoc a été prise en embuscade par des assaillants non identifiés. Mahamat Saleh Annadif, chef de la force onusienne, a fermement condamné cette attaque au cours de laquelle deux casques bleus ont été tués et un autre blessé. De sources onusiennes ce sont neuf personnes qui ont été interpellées. Des casques bleus qui patrouillaient à pied...
(Le Monde 24/05/17)
Depuis les années 1970, la plupart des services sociaux et des infrastructures ont été financés par les migrants et sont entretenus par l’argent qu’ils continuent d’envoyer. Des acacias à perte de vue. C’est le seul paysage qui s’offre aux voyageurs qui empruntent l’unique route goudronnée qui relie Bamako à Kayes, au Mali. Il faut entre huit et dix heures pour rallier cette ville, capitale administrative de la région du même nom. Cela dépend surtout du nombre de camions renversés au...
(RFI 23/05/17)
Le président américain Donald Trump a réuni en Arabie saoudite une cinquantaine de représentants de pays musulmans dont Alassane Ouattara, Macky Sall et Ibrahim Boubacar Keita. Donald Trump a appelé ces pays à lutter avec détermination contre « l'extrémisme islamiste ». En marge de cette rencontre, la chaine de TV Al-Jazeera s'est entretenue avec Ibrahim Boubacar Keïta. A la question: « serez-vous candidat à votre succession en juillet 2018 ? », le président malien a répondu : «Inch'Allah». « En tant que croyant, je m’en remettrai à Allah, affirme le président malien Ibrahim Boubacar Keïta. Je ne suis que l’humble instrument de sa volonté ».
(Jeune Afrique 23/05/17)
Alors que certains, au Mali, s’étonnent qu’Ibrahim Boubacar Keïta se soit rendu le 19 mai à Gao pour y rencontrer Emmanuel Macron, et que ce ne soit pas ce dernier qui se soit déplacé à Bamako, l’entourage d’IBK estime que ces critiques n’ont pas de raison d’être. « Gao est au Mali, donc où est le problème ? M. Macron voulait rendre visite aux forces françaises. Pourquoi serait-il venu à Bamako alors qu’elles sont toutes basées à Gao ? » glisse une...
(Jeune Afrique 23/05/17)
La banque islamique de développement (BID) a signé des accords avec la Tunisie, le Mali et la Gambie, via sa filiale, la société islamique internationale de financement du commerce (SIFC), afin de financer le développement du secteur des matières premières stratégiques. Dans un communiqué publié le 21 mai, la société islamique internationale de financement du commerce (SIFC), filiale de la Banque islamique de développement (BID), a annoncé la signature de plusieurs accords visant à financer le secteur des matières premières...
(Mediapart 22/05/17)
La France aurait-elle décidé de tourner la page de l’aveuglement volontaire face au « double jeu » d’Alger sur la lutte antiterroriste au Sahel ? La question se pose après les déclarations d’Emmanuel Macron lors de son premier voyage présidentiel en Afrique, le vendredi 19 mai 2017, à l’état-major de la force militaire française « Barkhane », à Gao (Mali) : « Emmanuel Macron a précisé, indique une dépêche de Reuters, qu’il avait informé jeudi le président algérien Abdelaziz Bouteflika...
(RFI 22/05/17)
Au Mali, 34 Peuls arrêtés le 9 mai dernier dans le centre du Mali ont été libéré samedi 20 mai. Tous dénoncent de mauvais traitements de la part des forces armées maliennes. Aucun des Peuls libérés ne veut s'exprimer au micro par peur de représailles, mais tous acceptent d'exhiber leurs poignets et leurs chevilles, les chairs à vifs, abîmés après des heures ligotés. Le 9 mai dernier, l'armée malienne débarque dans le village de Sofora dans le centre du Mali...
(RFI 22/05/17)
'Office central des stupéfiants du Mali le qualifie de «baron du trafic de cocaïne» dans la sous-région. Ce ressortissant guinéen arrêté la semaine dernière est désormais inculpé pour «trafic illicite de stupéfiants». L'homme était à la tête d'un réseau de trafiquants dont trois autres membres ont aussi été arrêtés. Il est né en Côte d’Ivoire, mais il a la nationalité guinéenne. L’homme qu’on appelle plus couramment par son surnom Rouzo, brandit souvent sa carte d’identité malienne, une fausse. Faussaire, il...
(RFI 22/05/17)
Les équipes du Ghana, de la Guinée, du Mali et du Niger représenteront l’Afrique en Coupe du monde des moins de 17 ans, en octobre en Inde. Elles se sont en effet qualifiées pour le Mondial U17 en atteignant les demi-finales de la Coupe d’Afrique des nations cadets, au Gabon. Le Niger va disputer pour la toute première fois la Coupe du monde des moins de 17 ans. Les Nigériens font en effet partie des quatre équipes qui représenteront l’Afrique...
(RFI 21/05/17)
Lors de sa visite éclair à Gao vendredi 19 mai au cours de laquelle il a rencontré le président Ibrahim Boubacar Keïta et les forces françaises Barkhane, Emmanuel Macron a réaffirmé l'engagement de la France dans la lutte antiterroriste. Mais le président français a également pressé le président malien et l’Algérie, médiatrice dans la crise malienne, d'accélérer la mise en œuvre de l'accord de paix et de s'engager pleinement dans la lutte antiterroriste. Une déclaration qui pourrait tout à fait...
(RFI 20/05/17)
Emmanuel Macron, pour son premier voyage présidentiel en Afrique, a passé la journée du vendredi 20 mai 2017 sur la base militaire de Gao, dans le nord du Mali. Il est allé à la rencontre des militaires français postés sur place dans le cadre de l'opération Barkhane. Bien sûr, il a aussi été reçu par son homologue malien Ibrahim Boubakar Keïta, avec lequel il s'est entretenu. Envoyé spécial sur ce déplacement à l'étranger pour RFI : Christophe Boisbouvier. Le président...
(Le Monde 20/05/17)
En visite à Gao, le président a dit vouloir « poursuivre et accroître » l’investissement français dans l’opération « Barkhane ». Il a serré des mains sans compter. Le soldat : « Mes respects, monsieur le président. » Lui, souriant aux uns et aux autres, un peu mécanique dans son habit de chef des armées : « Enchanté. » « Bien. » « Parfait. » « Vous venez d’où ? » Il n’a pas manqué les selfies, dans une forêt dense de treillis. Il...
(BFM TV 20/05/17)
Pour son premier déplacement hors d'Europe, Emmanuel Macron se rend vendredi sur la base de Gao au Mali, pour donner une nouvelle dimension à l'engagement de la France, présente sur place depuis quatre ans pour lutter contre les jihadistes. Moins d'une semaine après son entrée en fonction, le chef de l'Etat se rend en visite officielle au Mali afin non seulement de marquer sa "détermination" à poursuivre l'engagement au Sahel mais aussi pour l'inscrire dans une coopération renforcée avec l'Allemagne...
(Le Figaro 20/05/17)
Le président Macron s'est rendu hier au Mali pour visiter les troupes françaises. Mali signifie en langue mandingue «là où le roi vit». Il n'y a pas de roi au Mali, mais il y eut, pour quelques heures, le président de la République française. Dans l'actualité internationale, le nom évoque spontanément le mot mal, et celui dont cet infortuné pays est frappé depuis plusieurs années s'appelle la guerre. La présence française s'effectue dans un cadre d'un mandat appelé «Minusma», acronyme...
(Reuters 19/05/17)
GAO, Mali (Reuters) - Emmanuel Macron est attendu ce vendredi au Mali pour une visite auprès des troupes françaises déployées à Gao, son premier déplacement sur un théâtre militaire depuis son investiture, dans un contexte de regain de tensions quatre ans après l'intervention Serval. Le chef de l'Etat, qui sera accueilli à son arrivée dans la matinée par son homologue malien Ibrahim Boubacar Keïta, sera accompagné de la ministre des Armées Sylvie Goulard, de Jean-Yves Le Drian, passé de la...

Pages