Mali | Africatime
Lundi 23 Janvier 2017

Mali

(AFP 23/01/17)
Trois soldats maliens ont été tués dimanche et un a été grièvement blessé lorsque leur véhicule a sauté sur une mine entre les régions de Tombouctou et Gao, dans le nord du Mali, a appris l'AFP à Bamako auprès de l'armée malienne. L'explosion s'est produite à 35 km de Gossi (région Tombouctou) en direction de Gao, la plus grande ville du Nord malien, a indiqué la Direction de l'information et des relations publiques de l'armée (Dirpa). "Le bilan est de trois morts et d'un blessé grave", les victimes étaient une "mission d'escorte" de militaires maliens en partance pour Gao, a-t-elle précisé.
(RFI 23/01/17)
On constate une recrudescence des actes de violences au nord et au centre du Mali contre l'armée malienne et les groupes armés qui sont dans le processus de paix. Au moins 103 membres de groupes armés et des militaires de l’armée régulière ont été tués entre le mercredi 18 janvier et ce week-end du 21 et 22 janvier, dans le nord et le centre du Mali. A l’attaque du camp de regroupement des groupes armés signataires de l’accord de paix à Gao, qui a fait 77 morts, il faut ajouter plusieurs autres attaques. Ce week-end, par exemple un groupe armé malien pro-gouvernemental a affirmé avoir perdu 14 combattants dans la région de Kidal, avant d’accusé les ex-rebelles de la Coordination...
(Le Republicain (ml) 23/01/17)
La cérémonie était sobre, mais très symbolique et pleine de signification, car c’était l’une des rares fois que les forces vives de la nation malienne se regroupent pour condamner le terrorisme et exprimer leur engagement pour la paix au Mali. Suite à l’attaque terroriste perpétrée à Gao le 18 janvier dernier ayant fait une soixantaine de morts et une centaine de blessés, les partis politiques de la majorité et de l’opposition se sont rassemblés le samedi 21 janvier 2017 au...
(L'indicateur Renouveau 23/01/17)
Toute honte bue, le Groupe d’auto défense Touareg Imghads et alliés (Gatia) et la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) se lancent dans une polémique qui jure avec la situation de détresse dans le nord du pays. Dans le Nord et le reste du Mali, alors que les populations n’ont pas fini de pleurer les morts de l’attentat du 18 janvier à A Gao, le Gatia et la CMA se donnent du spectacle. Pis, il est apparu de plus en...
(Studio Tamani 23/01/17)
Des responsables de la Plateforme ont annoncé avoir perdu 14 combattants dans une attaque imputée à l'ex-rébellion hier, trois jours après un attentat suicide jihadiste contre un regroupement de factions rivales qui a fait près de 80 morts à Gao. Les responsables de la CMA ont rejeté ces accusations dans un communiqué publié ce samedi. Malgré les vœux d'unité formés à la suite de cet attentat qui a fait 77 victimes, de nouveaux affrontements se sont produits ce samedi entre...
(AFP 23/01/17)
Le sélectionneur du Mali Alain Giresse a prévenu que l'Ouganda, déjà éliminé de la CAN-2017 après deux défaites, ne "bradera pas" sa dernière chance de faire bonne figure dans une compétition qu'elle n'a plus joué depuis près de 39 ans, lundi lors de la conférence de presse d'avant-match. "On sait très bien qu'en ayant perdu les deux premiers matches, ils ne vont pas abandonner. La certitude, c'est qu'ils seront sur le terrain pour faire le maximum", a prévenu Giresse, avant...
(Le Republicain (ml) 23/01/17)
« Les responsables du RPM étaient présents, les responsables de la majorité présidentielle étaient présents, tous les responsables de l’opposition étaient présents. C’est ce que nous avons voulu montrer. Donc prions encore pour la patrie, les ennemis du Mali sont en train de brûler le pays, ils enflamment notre nation. Donnons-nous la main pour faire face à cela. Aujourd’hui, ce n’est pas le moment de critiquer le gouvernement, nous pensons que ce qui s’est passé (attentat du 18 janvier à...
(Jeune Afrique 23/01/17)
Battu par le Ghana (0-1) – qualifié pour les quarts de finale – le Mali a laissé échapper un point au regard de sa seconde période. Sébastien Desabre, l’ex entraîneur de l’ASEC, de Cotonsport Garoua et de l’Espérance Tunis et qui vient de quitter le banc de touche du WAC Casablanca, estime que les Aigles ont trop regardé jouer leur adversaire en première mi-temps. Jeune Afrique : Le Ghana mérite-t-il sa victoire ? Sébastien Desabre : Sur sa première mi-temps,...
(AFP 22/01/17)
Un groupe armé malien pro-gouvernemental a annoncé avoir perdu 14 combattants dans une attaque imputée à l'ex-rébellion samedi, trois jours après un attentat suicide jihadiste contre un regroupement de factions rivales qui a fait près de 80 morts. L'attaque suicide mercredi contre un camp de regroupement des formations signataires de l'accord de paix au Mali et de l'armée malienne à Gao, principale ville du nord du pays, a fait 77 morts et 120 blessés, selon un dernier bilan encore provisoire publié jeudi par la Mission de l'ONU au Mali (Minusma). Un rassemblement en hommage aux victimes de cet attentat revendiqué par le groupe du jihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar, rallié à Al-Qaïda au Maghreb islamique
(RFI 22/01/17)
Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées samedi 21 janvier à Bamako en hommage aux victimes de l'attentat terroriste à Gao. Les partis politiques de la majorité et de l'opposition avaient appelé à l'union sacrée pour ce rassemblement. « Le Mali vacille mais ne bascule pas ! » scandent des jeunes drapés dans les couleurs du pays pour un hommage aux victimes et aux blessés de l'attentat-suicide qui a frappé la ville de Gao, le 18 janvier 2017. La quasi-totalité...
(RFI 21/01/17)
Deuxième victoire en autant de matches pour les Ghanéens, victorieux du Mali ce 21 janvier. Un coup de tête d’Asamoah Gyan a offert la victoire aux Black Stars contre des Maliens impuissants (1-0). Le Ghana, bien que bousculé en seconde période, valide son billet pour les quarts de finale. C’est bon pour le Ghana ! Après le Sénégal, voici la deuxième équipe qualifiée pour les quarts de finale de la CAN 2017 après seulement deux rencontres. Ce 21 janvier, les...
(AFP 21/01/17)
"Il y a une grande tragédie dans notre pays qui nous a touchés, c'est une certitude", a souligné le capitaine malien Yacouba Sylla à propos de l'attentat-suicide qui a fait au moins 70 morts mercredi à Gao, dans le nord du Mali. "Aujourd'hui, on en a discuté. C'est à nous de nous unir pour être plus forts et mettre un peu de baume au coeur à notre peuple. On donnera le maximum pour ça", a assuré le milieu défensif lors...
(Autre média 21/01/17)
En juillet et août 2013, tout au long de la campagne à l’élection présidentielle, Ibrahim Boubacar Kéïta avait promis d’offrir aux Maliens l’Armée de leurs ambitions. En chœur, ceux-ci l’ont plébiscité avec plus de 77% au second tour après avoir créé la fièvre IBK au premier tour. La raison : pour la majorité de ses concitoyens et de ses compatriotes de la diaspora, le candidat du Rpm était l’homme de la situation, celui qui pouvait restaurer à l’Armée malienne les...
(AFP 20/01/17)
Un attentat suicide qui a visé mercredi des combattants de groupes armés signataires de l'accord de paix au Mali a fait au moins 70 morts, selon un nouveau bilan obtenu jeudi par l'AFP de source médicale. Le chef de l'Etat malien Ibrahim Boubacar Keïta est parti jeudi pour Gao afin de rendre "visite aux blessés, aux familles des victimes à l'hôpital et au camp" frappé par l'attaque, a annoncé la présidence sur son compte twitter. "Plus de 70 victimes (mortelles) sont à déplorer", a déclaré à l'AFP une source de santé à Gao, soulignant que ce bilan risquait de s'alourdir encore en raison du grand nombre de blessés, évacués mercredi
(RFI 20/01/17)
Trois jours de deuil national débutent, ce jeudi 19 décembre, au Mali, après l’attentat-suicide qui a frappé Gao la veille dans le nord du pays. Une attaque contre un camp de combattants des groupes armés signataires de l’accord de paix qui a fait 77 morts au moins, selon un dernier bilan, et une centaine de blessés. L’action a été revendiquée par l’organisation al-Mourabitoune du jihadiste Mokhtar Belmokhtar. L’enquête en est au stade préliminaire, évidemment, mais il y a déjà beaucoup de questions. L’enquête en est au stade préliminaire, parce que tout simplement et encore aujourd’hui, l’urgence ce sont les blessés.
(El Watan 20/01/17)
Il y a une semaine, François Hollande, en visite à Gao pour le sommet France-Afrique, qualifiait l’opération Serval au Mali de «succès» mais reconnaissait que l’opération Barkhane est «mission impossible». L’attentat de mercredi à Gao contre un camp de combattants pro-gouvernementaux, qui a fait au moins 77 morts et plus de cent blessés, le prouve : construire une armée africaine capable de se défendre seule et d’assurer la sécurité des populations va prendre du temps, en particulier dans un environnement...
(Le Figaro 20/01/17)
L'attaque commise mercredi a tué 77 personnes parmi les combattants issus de groupes armés signataires de l'accord de paix. Le groupe islamiste Al Mourabitoune, lié à al-Qaida et dirigé par le djihadiste Mokhtar Belmokhtar, a revendiqué cette attaque. Déjà ensablé depuis des mois, le processus de paix au Mali vient de recevoir un nouveau coup dur. Mercredi, un attentat suicide a frappé Gao, la grande ville du nord du pays, faisant 77 morts selon le dernier bilan donné par l'armée...
(Studio Tamani 20/01/17)
Dans un rapport présenté la semaine dernière les Nations Unies demandent aux pays qui contribuent aux effectifs et aux moyens de la Minusma de redoubler d'effort. Le contexte sécuritaire complique, selon le Secrétaire Général, la mission des casques bleus dans le pays. Il estime que l'insuffisance des moyens compromet l'action de la Minusma. Le rapport indique que la mission continue de travailler dans un environnement extrêmement difficile, sous la menace permanente d'attaques asymétriques violentes qui vont probablement continuer. Les forces...
(Journal du Mali 20/01/17)
Partant du caractère indivisible dans la lutte contre le terrorisme et le crime organisé transnational, les trois pays du Sahel (Mali, Niger et le Burkina Faso), ont décidé de mettre en commun leurs efforts pour faire front commun contre ce fléau qui menace la stabilité de ces pays. La grande bande désertique qu’est le Sahel qui mesure 5500 km de longueur sur 400 à 500 km de largeur constitue un espace charnière, de contact et d’échanges qui demeure difficilement contrôlable...
(Le Télégramme 20/01/17)
Faute d'avoir pu frapper le sommet Afrique-France à Bamako où les mesures de sécurité étaient dissuasives, les jihadistes s'en sont pris à l'un des groupes signataires des accords d'Alger. Le nombre élevé de victimes est un défi aux forces françaises encore présentes à Gao (1.500 hommes) alors que le dispositif Barkhane, soit 4.000 hommes, rayonne sur toute la zone avec pour épicentre N'Djaména, la capitale tchadienne. Alors qu'une certaine insécurité règne au centre du Mali avec la multiplication des IED...

Pages

(AFP 23/01/17)
Trois soldats maliens ont été tués dimanche et un a été grièvement blessé lorsque leur véhicule a sauté sur une mine entre les régions de Tombouctou et Gao, dans le nord du Mali, a appris l'AFP à Bamako auprès de l'armée malienne. L'explosion s'est produite à 35 km de Gossi (région Tombouctou) en direction de Gao, la plus grande ville du Nord malien, a indiqué la Direction de l'information et des relations publiques de l'armée (Dirpa). "Le bilan est de trois morts et d'un blessé grave", les victimes étaient une "mission d'escorte" de militaires maliens en partance pour Gao, a-t-elle précisé.
(RFI 23/01/17)
On constate une recrudescence des actes de violences au nord et au centre du Mali contre l'armée malienne et les groupes armés qui sont dans le processus de paix. Au moins 103 membres de groupes armés et des militaires de l’armée régulière ont été tués entre le mercredi 18 janvier et ce week-end du 21 et 22 janvier, dans le nord et le centre du Mali. A l’attaque du camp de regroupement des groupes armés signataires de l’accord de paix à Gao, qui a fait 77 morts, il faut ajouter plusieurs autres attaques. Ce week-end, par exemple un groupe armé malien pro-gouvernemental a affirmé avoir perdu 14 combattants dans la région de Kidal, avant d’accusé les ex-rebelles de la Coordination...
(Le Republicain (ml) 23/01/17)
La cérémonie était sobre, mais très symbolique et pleine de signification, car c’était l’une des rares fois que les forces vives de la nation malienne se regroupent pour condamner le terrorisme et exprimer leur engagement pour la paix au Mali. Suite à l’attaque terroriste perpétrée à Gao le 18 janvier dernier ayant fait une soixantaine de morts et une centaine de blessés, les partis politiques de la majorité et de l’opposition se sont rassemblés le samedi 21 janvier 2017 au...
(L'indicateur Renouveau 23/01/17)
Toute honte bue, le Groupe d’auto défense Touareg Imghads et alliés (Gatia) et la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) se lancent dans une polémique qui jure avec la situation de détresse dans le nord du pays. Dans le Nord et le reste du Mali, alors que les populations n’ont pas fini de pleurer les morts de l’attentat du 18 janvier à A Gao, le Gatia et la CMA se donnent du spectacle. Pis, il est apparu de plus en...
(Studio Tamani 23/01/17)
Des responsables de la Plateforme ont annoncé avoir perdu 14 combattants dans une attaque imputée à l'ex-rébellion hier, trois jours après un attentat suicide jihadiste contre un regroupement de factions rivales qui a fait près de 80 morts à Gao. Les responsables de la CMA ont rejeté ces accusations dans un communiqué publié ce samedi. Malgré les vœux d'unité formés à la suite de cet attentat qui a fait 77 victimes, de nouveaux affrontements se sont produits ce samedi entre...
(AFP 22/01/17)
Un groupe armé malien pro-gouvernemental a annoncé avoir perdu 14 combattants dans une attaque imputée à l'ex-rébellion samedi, trois jours après un attentat suicide jihadiste contre un regroupement de factions rivales qui a fait près de 80 morts. L'attaque suicide mercredi contre un camp de regroupement des formations signataires de l'accord de paix au Mali et de l'armée malienne à Gao, principale ville du nord du pays, a fait 77 morts et 120 blessés, selon un dernier bilan encore provisoire publié jeudi par la Mission de l'ONU au Mali (Minusma). Un rassemblement en hommage aux victimes de cet attentat revendiqué par le groupe du jihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar, rallié à Al-Qaïda au Maghreb islamique
(RFI 22/01/17)
Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées samedi 21 janvier à Bamako en hommage aux victimes de l'attentat terroriste à Gao. Les partis politiques de la majorité et de l'opposition avaient appelé à l'union sacrée pour ce rassemblement. « Le Mali vacille mais ne bascule pas ! » scandent des jeunes drapés dans les couleurs du pays pour un hommage aux victimes et aux blessés de l'attentat-suicide qui a frappé la ville de Gao, le 18 janvier 2017. La quasi-totalité...
(Autre média 21/01/17)
En juillet et août 2013, tout au long de la campagne à l’élection présidentielle, Ibrahim Boubacar Kéïta avait promis d’offrir aux Maliens l’Armée de leurs ambitions. En chœur, ceux-ci l’ont plébiscité avec plus de 77% au second tour après avoir créé la fièvre IBK au premier tour. La raison : pour la majorité de ses concitoyens et de ses compatriotes de la diaspora, le candidat du Rpm était l’homme de la situation, celui qui pouvait restaurer à l’Armée malienne les...
(AFP 20/01/17)
Un attentat suicide qui a visé mercredi des combattants de groupes armés signataires de l'accord de paix au Mali a fait au moins 70 morts, selon un nouveau bilan obtenu jeudi par l'AFP de source médicale. Le chef de l'Etat malien Ibrahim Boubacar Keïta est parti jeudi pour Gao afin de rendre "visite aux blessés, aux familles des victimes à l'hôpital et au camp" frappé par l'attaque, a annoncé la présidence sur son compte twitter. "Plus de 70 victimes (mortelles) sont à déplorer", a déclaré à l'AFP une source de santé à Gao, soulignant que ce bilan risquait de s'alourdir encore en raison du grand nombre de blessés, évacués mercredi
(RFI 20/01/17)
Trois jours de deuil national débutent, ce jeudi 19 décembre, au Mali, après l’attentat-suicide qui a frappé Gao la veille dans le nord du pays. Une attaque contre un camp de combattants des groupes armés signataires de l’accord de paix qui a fait 77 morts au moins, selon un dernier bilan, et une centaine de blessés. L’action a été revendiquée par l’organisation al-Mourabitoune du jihadiste Mokhtar Belmokhtar. L’enquête en est au stade préliminaire, évidemment, mais il y a déjà beaucoup de questions. L’enquête en est au stade préliminaire, parce que tout simplement et encore aujourd’hui, l’urgence ce sont les blessés.
(El Watan 20/01/17)
Il y a une semaine, François Hollande, en visite à Gao pour le sommet France-Afrique, qualifiait l’opération Serval au Mali de «succès» mais reconnaissait que l’opération Barkhane est «mission impossible». L’attentat de mercredi à Gao contre un camp de combattants pro-gouvernementaux, qui a fait au moins 77 morts et plus de cent blessés, le prouve : construire une armée africaine capable de se défendre seule et d’assurer la sécurité des populations va prendre du temps, en particulier dans un environnement...
(Le Figaro 20/01/17)
L'attaque commise mercredi a tué 77 personnes parmi les combattants issus de groupes armés signataires de l'accord de paix. Le groupe islamiste Al Mourabitoune, lié à al-Qaida et dirigé par le djihadiste Mokhtar Belmokhtar, a revendiqué cette attaque. Déjà ensablé depuis des mois, le processus de paix au Mali vient de recevoir un nouveau coup dur. Mercredi, un attentat suicide a frappé Gao, la grande ville du nord du pays, faisant 77 morts selon le dernier bilan donné par l'armée...
(Studio Tamani 20/01/17)
Dans un rapport présenté la semaine dernière les Nations Unies demandent aux pays qui contribuent aux effectifs et aux moyens de la Minusma de redoubler d'effort. Le contexte sécuritaire complique, selon le Secrétaire Général, la mission des casques bleus dans le pays. Il estime que l'insuffisance des moyens compromet l'action de la Minusma. Le rapport indique que la mission continue de travailler dans un environnement extrêmement difficile, sous la menace permanente d'attaques asymétriques violentes qui vont probablement continuer. Les forces...
(Journal du Mali 20/01/17)
Partant du caractère indivisible dans la lutte contre le terrorisme et le crime organisé transnational, les trois pays du Sahel (Mali, Niger et le Burkina Faso), ont décidé de mettre en commun leurs efforts pour faire front commun contre ce fléau qui menace la stabilité de ces pays. La grande bande désertique qu’est le Sahel qui mesure 5500 km de longueur sur 400 à 500 km de largeur constitue un espace charnière, de contact et d’échanges qui demeure difficilement contrôlable...
(Le Télégramme 20/01/17)
Faute d'avoir pu frapper le sommet Afrique-France à Bamako où les mesures de sécurité étaient dissuasives, les jihadistes s'en sont pris à l'un des groupes signataires des accords d'Alger. Le nombre élevé de victimes est un défi aux forces françaises encore présentes à Gao (1.500 hommes) alors que le dispositif Barkhane, soit 4.000 hommes, rayonne sur toute la zone avec pour épicentre N'Djaména, la capitale tchadienne. Alors qu'une certaine insécurité règne au centre du Mali avec la multiplication des IED...
(22 Septembre 20/01/17)
Le 20 janvier 2017 notre Armée fête son 56ème anniversaire sur fond des bonnes perspectives grâce à la forte volonté politique du président IBK, commandant en chef des forces armées. Un nouveau départ dans la reconquête de son lustre d’antan. Analyse Fondée le 10octobre1960, après l’indépendance du Mali vis-à-vis de la France (les derniers soldats français ayant quitté le 20 janvier 1961), l’Armée malienne, la grande muette, est responsable de la défense de l’intégrité territoriale et la souveraineté nationale. Pour...
(AFP 19/01/17)
Les groupes armés ont mené 118 attaques contre l'armée malienne, la force de paix de l'Onu (Minusma) et la force française Barkhane au Mali en 2016, a indiqué jeudi l'armée française. "Ces actions ont causé la mort en 2016 de 15 soldats des forces armées maliennes, 24 de la Minusma et quatre de Barkhane", a précisé le porte-parole de l'état-major des armées, le colonel Patrik Steiger, lors d'un point de presse hebdomadaire. Ces attaques sont menées "le plus souvent par engins explosifs, des véhicules suicides, des mines, des tirs de roquette et de mortier dont le but est de tuer en recherchant la plus grande résonance
(Le Monde 19/01/17)
Al-Mourabitoune, lié à Al-Qaida, a revendiqué l’attentat de mercredi à Gao, qui a fait 77 morts, selon l’armée française, et une centaine de blessés. La cible visée, mercredi 18 janvier à Gao (nord-est), par le kamikaze d’Al-Mourabitoune, groupe affilié à Al-Qaida, a été soigneusement choisie. Pour choquer les esprits et ébranler encore davantage le processus de paix au Mali, déjà vacillant. La voiture bourrée d’explosifs n’a pas touché à l’aveugle n’importe quelle caserne. Le véhicule s’est transformé en boule de...
(RFI 19/01/17)
Une soixantaine de morts et plus d'une centaine de blessés. Le bilan de l'attentat kamikaze à la voiture piégée qui a frappé un camp à Gao dans le nord du Mali est particulièrement lourd. Un camp regroupant militaires et combattants issus de groupes signataires de l'accord de paix d'Alger de 2015. Selon le site mauritanien Al-Akhbar l'attaque a été revendiquée par les jihadistes d'al-Mourabitoune. C'est par le biais d'un de ses canaux de transmission habituels, le site d'information mauritanien Al-Akhbar,...
(France TV Info 19/01/17)
Le président du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta, a annoncé un deuil national de trois jours à la suite de cet attentat, le plus meurtrier de l'histoire récente du pays. L'attaque visait un camp militaire à Gao. L'attentat à la voiture piégée, perpétré mercredi 18 janvier, dans la principale ville du nord du Mali, a fait au moins 60 morts et plus de 120 blessés, selon un bilan de l'ONU effectué à 18h30. Un précédent bilan faisait état d'une cinquantaine de...

Pages

(Jeune Afrique 19/01/17)
En marge du sommet Afrique-France, la Banque africaine de développement a signé avec le gouvernement malien pour la construction de deux stations de traitement des vidanges domestiques, dans un contexte d'urbanisation galopante. Si l’héritage politique du dernier sommet Afrique-France de Bamako, les 13 et 14 janvier dernier, n’est pas garanti, tout du moins aura-t-il permis une avancée sur un sujet autrement plus terre à terre : l’assainissement de la capitale malienne. Celle-ci connaît une croissance urbaine sans précédent depuis quinze ans, estimée à près de 6% par an, et devrait compter d’ici 2015 trois millions d’habitants dans ses six communes et au-delà. En 2009, ils n’étaient qu’ 1,9 million. En marge du sommet politique, la...
(Jeune Afrique 17/01/17)
La star américaine d'origine sénégalaise était dans la capitale malienne avec son associé malien Samba Bathily et la start-up française Sunna Design pour lancer le site d'assemblage. « Je n’ai pas vu un seul autre secteur qui puisse créer autant d’emplois en Afrique que les énergies renouvelables ». Sourire aux lèvres, Akon n’a pas boudé son plaisir lors de l’inauguration par Solektra — la société qu’il détient avec Samba Bathily et Thione Niang — le 13 janvier en fin de journée à Bamako d’une ligne d’assemblage de lampadaires solaires. Même lorsqu’un jeune anglophone l’a apostrophé pour lui demander de venir apporter la lumière dans son village natal, au Mali. « Le problème que vous exposer est celui que connaissent des...
(RFI 14/01/17)
Le sommet Afrique-France à Bamako prend ce 13 janvier une tournure économique. Jeudi soir une soixantaine de chefs d'entreprises français, emmenés par le Medef, le syndicat des patrons, sont arrivés dans la capitale malienne. Des membres du patronat de plusieurs pays africains sont également présents, l'occasion pour le secteur privé français de récupérer des parts de marché sur le continent. En 10 ans, les entreprises de l'Hexagone en ont perdu près de la moitié en Afrique subsaharienne.
(Financial Afrik 13/01/17)
Le Mali a produit 50,9 tonnes d’or en 2016, contre 50,5 tonnes en 2015, a annoncé jeudi 12 janvier le ministère des Mines. La production du troisième producteur d’or en Afrique après l’Afrique du Sud et le Ghana a été stimulée en partie par les améliorations apportées à la mine de Syama appartenant à l’entreprise australienne Resolute Mining, a déclaré Lassana Guindo, conseiller technique au ministère malien des mines. La production industrielle de l’or a atteint 46,9 tonnes et 4...
(Agence Ecofin 12/01/17)
La compagnie minière Hummingbird Resources a déclaré que son projet aurifère Yanfolila, au Mali, est en bonne voie pour produire son premier lingot d’or à la fin de l’année en cours. La société a expliqué que les travaux de génie civil commencés en octobre dernier sur le site du projet évoluent bien et que l’étape suivante débutera dans les semaines prochaines. L’usine de traitement, qui sera installée à Yanfolila, aura une capacité annuelle de traitement de 1,24 million de tonnes,...
(Le Republicain (ml) 12/01/17)
C’était hier mercredi, 11 janvier 2017 que le nouvel inspecteur général Aly Coulibaly a reçu des mains de l’inspecteur général sortant, Modibo Kane Keita le drapeau de la nation pour conduire les destinées des soldats de l’économie. C’était sous les sons de la fanfare nationale et en présence des cadres, agents, amis et collaborateurs extérieurs du service des Douanes du Mali. Cérémonie d’adieu, plein d’émotion, l’inspecteur général Modibo Kane a valu son droit à la retraite. Il a passé la...
(RFI 12/01/17)
2017 sera l'année du e-CFA. Le Sénégal s'apprête à lancer une version numérique du franc CFA, la monnaie en vigueur dans toute l'Union économique et monétaire ouest-africaine. Cette devise numérique sera émise par la BCEAO, la Banque centrale régionale. Si son succès se confirme, elle sera alors étendue à tous les pays de la zone UEMOA. Jonathan Dharmapalan est le fondateur d’E-currency Mint Limited. Cette start-up installée en République d’Irlande a mis au point le e-CFA. Et n’allez pas comparer...
(RFI 11/01/17)
Au Mali, le 27e sommet Afrique-France se tient les 13 et 14 janvier. Mais depuis des mois, la capitale malienne vit au rythme des aménagements pour ce sommet. Les retombées économiques tant attendues ne seront pas pour tout le monde. S'il faut citer un gagnant de ce sommet Afrique-France, c'est sans aucun doute l'hôtellerie-restauration. La majorité des hôtels de la capitale sont complets depuis des semaines. Les taxis bamakois comptaient tirer leur épingle du jeu. C'était sans compter sur les...
(AFP 07/01/17)
Une manifestation contre le franc CFA, une monnaie commune à 15 pays francophones d'Afrique de l'ouest et du centre, est prévue samedi à travers plusieurs capitales du continent et d'Europe, ont annoncé vendredi les organisateurs dans un communiqué. "Les panafricains organisent pour la première fois, de Paris à Dakar en passant par Abidjan, Ouidah, Londres et Bruxelles, une journée internationale de mobilisation sur le thème du franc CFA et la nécessité de se défaire de cette monnaie postcoloniale", selon le communiqué transmis à l'AFP à Abidjan. Les organisateurs qualifient l'événement de "mobilisation inédite et historique" et expliquent aussi que le "front contre le franc des Colonies...
(Agence Ecofin 06/01/17)
Pour 2017, le groupe Maroc Telecom souhaite un meilleur rendement de ses filiales d’Afrique subsaharienne. Pour atteindre cet objectif, le groupe télécoms a confié à GFI Maroc, société spécialisée dans les solutions informatiques intégrées et logiciels, un contrat de fourniture de progiciels de gestion intégrée (ERP) pour Moov Bénin, Moov Côte d’Ivoire, Moov Niger et Sotelma (Mali). D’après le journal marocain l’Economiste qui révèle l’information, le marché décroché par GFI Maroc avoisine les 20 millions de dirham (1 976 000...
(Jeune Afrique 06/01/17)
Les autorités béninoises ont lancé une grande opération de déguerpissement des huit principales villes du pays. En Afrique, le Bénin n'est pas le seul pays à appliquer ces politiques. Tour d'horizon, de Bamako à Kigali. À Cotonou, la volonté des autorités de libérer les espaces publics occupés illégalement est annoncée depuis le mois d’octobre. Ces dernières semaines, de grands panneaux d’affichage appelaient les populations à prendre acte de cette décision d’ici au 31 décembre 2016. L’opération a pris du retard...
(APA 05/01/17)
APA-Ouagadougou (Burkina Faso) - a Banque islamique de développement a retenu de débloquer 395,8 millions de dollars pour la mise en œuvre de projets de développement dans quatre pays ouest-africains (Guinée, Mali, Sénégal, Togo), a appris APA auprès de la représentation de l’institution financière à Ouagadougou. La Guinée bénéficiera de 208 millions de dollars pour la construction de deux routes régionales Dabola-Kouroussa (151 km) et Guekedou-Kissoudougou-Kondembradou (116 km) là où le Sénégal aura 92,3 millions de dollars pour l’execution de...
(La Tribune 29/12/16)
C'est une grosse enveloppe que le gouvernement malien a annoncé pour le renouvellement de l'équipement de l'armée et le rehaussement des effectifs dans le cadre d'une vaste stratégie pour renforcer la défense et la sécurité. Est-ce suffisant pour ramener la paix dans un pays ravagé par le terrorisme et les mouvements rebelles ? Une première pierre pour la modernisation de l'armée malienne et de son équipement ? En tout cas tous les signaux envoyés par le gouvernement vont dans ce...
(Alerte Info 29/12/16)
Le budget 2015 du Mali s’est élevé à 1.757,296 milliards FCFA pour les recettes et 1.895, 575 pour les dépenses contre des prévisions initiales de 1714,532 et 1.785,452, a indiqué mercredi le gouvernement à l’issue d’un conseil des ministres. Le déficit dégagé de l’exécution du budget général 2015, qui s’élève à 72,281 milliards FCFA, a été transféré au compte de découvert permanent du Trésor, selon le gouvernement. Les prévisions de recettes budgétaires pour 2017, estimées à 2.013 milliards FCFA, sont...
(L'indicateur Renouveau 27/12/16)
Face à l’honorable Mody Ndiaye à l’occasion du 12e “Grand débat économique“ le week-end dernier, Dr. Boubou Cissé est revenu sur la composition et les sources de financement du budget 2017 fixé à plus de 2000 milliards de F CFA. Passé au-dessus de la barre des 2000 milliards de F CFA, l’honorable Mody Ndiaye, économiste et député de l’opposition parlementaire, dira que ce budget est irréaliste, car élaboré sur des hypothèses. Il indiquera qu’il serait difficile, pour l’Etat, de mobiliser...
(Le Nouveau Réveil 23/12/16)
L’examen du budget général de l’État exercice 2017 (2 270 647 113 000 FCFA de dépenses) voté presque à l’unanimité des députés présents et représentés laisse entrevoir, que le gouvernement du président IBK engagera plus de 6 milliards de francs par jour. En faisant le ratio du budget qui s’élève à plus de 2270 milliards sur le nombre de jours de l’année, il est clair qu’en moyenne, le gouvernement injectera au moins 6,22 milliards de francs dans l’économie nationale. 6,22...
(Agence Ecofin 17/12/16)
En Afrique de l’Ouest, la production cotonnière devrait connaître durant la campagne 2016/2017, une hausse de 19% d’après les prévisions du département américain de l’agriculture (USDA). Elle passera ainsi de 1,6 million de tonnes, enregistrées lors de la campagne précédente, à 1,9 million de tonnes. Les principaux pays qui porteront cette croissance seront principalement le Burkina Faso, le Mali, la Côte d’Ivoire et le Tchad. La production d’or blanc du Burkina Faso affichera une progression de 20% par rapport à...
(Le Republicain (ml) 16/12/16)
Hier, jeudi 15 décembre 2016, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) a inauguré l’usine de cimenterie CIMAF (Ciment d’Afrique Mali) implantée à Diago dans le cercle de Kati (Région de Koulikoro). Avec un investissement de plus de 20 milliards de FCFA et une capacité annuelle de production de 500 000 tonnes par an extensible à 1 million de tonnes par an. Cette usine est l’œuvre du groupe Marocain CIMAT (Ciments de l’Atlas). La cérémonie d’inauguration a rassemblé l’ensemble du gouvernement malien dont le premier ministre, Modibo Keïta, le ministre du développement industriel, Mohamed Ali Ag Ibrahim, en présence du président directeur général Cimat/ Cimaf, Anas Sefrioui...
(RFI 16/12/16)
Au Mali, l'or des mines artisanales représenterait de 15 % à 50% de la production malienne de métal précieux. L’orpaillage ne cesse de grandir au Mali, depuis 2012 et les troubles dans le pays. Selon la Chambre malienne des mines, rapporte Reuters, le pays compterait plus d’un million de mineurs artisanaux, répartis sur 350 sites aurifères. La production d’or du secteur informel est par nature difficile à quantifier, les évaluations vont de 10 à 36 tonnes sur 70 tonnes d’or...
(Le Republicain (ml) 15/12/16)
Assemblée nationale : 15 milliards de FCFA Armée : Plus de 330 milliards de FCFA Accord d’Alger : Plus de 60 milliards de FCFA Hier, mercredi 14 décembre 2016, l’adoption du projet de loi portant loi de Finances pour l’exercice 2017 était à l’ordre du jour de la séance plénière de l’Assemblée nationale du Mali. Ledit projet de loi, initié par le ministre de l’économie et des finances, a été adopté par le conseil des ministres en sa séance du...

Pages

(AFP 23/01/17)
Le sélectionneur du Mali Alain Giresse a prévenu que l'Ouganda, déjà éliminé de la CAN-2017 après deux défaites, ne "bradera pas" sa dernière chance de faire bonne figure dans une compétition qu'elle n'a plus joué depuis près de 39 ans, lundi lors de la conférence de presse d'avant-match. "On sait très bien qu'en ayant perdu les deux premiers matches, ils ne vont pas abandonner. La certitude, c'est qu'ils seront sur le terrain pour faire le maximum", a prévenu Giresse, avant le match prévu mercredi (20h00 locales, 19h00 GMT) à Oyem. "Pour eux être ici, c'était déjà un formidable résultat et donc ils ne braderont pas à coup sûr ce troisième match. Je crois qu'ils méritent...
(Jeune Afrique 23/01/17)
Battu par le Ghana (0-1) – qualifié pour les quarts de finale – le Mali a laissé échapper un point au regard de sa seconde période. Sébastien Desabre, l’ex entraîneur de l’ASEC, de Cotonsport Garoua et de l’Espérance Tunis et qui vient de quitter le banc de touche du WAC Casablanca, estime que les Aigles ont trop regardé jouer leur adversaire en première mi-temps. Jeune Afrique : Le Ghana mérite-t-il sa victoire ? Sébastien Desabre : Sur sa première mi-temps, oui. Sur sa seconde, non. A mon sens, le Mali méritait mieux. Un match nul n’aurait rien eu d’illogique. Le problème des joueurs d’Alain Giresse, c’est qu’ils ont manqué leur première période, en laissant trop d’initiative au Ghana, dont on...
(RFI 21/01/17)
Deuxième victoire en autant de matches pour les Ghanéens, victorieux du Mali ce 21 janvier. Un coup de tête d’Asamoah Gyan a offert la victoire aux Black Stars contre des Maliens impuissants (1-0). Le Ghana, bien que bousculé en seconde période, valide son billet pour les quarts de finale. C’est bon pour le Ghana ! Après le Sénégal, voici la deuxième équipe qualifiée pour les quarts de finale de la CAN 2017 après seulement deux rencontres. Ce 21 janvier, les...
(AFP 21/01/17)
"Il y a une grande tragédie dans notre pays qui nous a touchés, c'est une certitude", a souligné le capitaine malien Yacouba Sylla à propos de l'attentat-suicide qui a fait au moins 70 morts mercredi à Gao, dans le nord du Mali. "Aujourd'hui, on en a discuté. C'est à nous de nous unir pour être plus forts et mettre un peu de baume au coeur à notre peuple. On donnera le maximum pour ça", a assuré le milieu défensif lors...
(RFI 18/01/17)
Les équipes du Mali et d’Egypte se sont neutralisées (0-0) dans le groupe D de la CAN 2017, ce 17 janvier à Port-Gentil. La faute notamment à une pelouse indigne d’une Coupe d’Afrique des nations. On dit souvent que l’herbe est plus verte ailleurs. Ce dicton est à prendre au premier degré en ce qui concerne l’état des pelouses gabonaises… Car une énième rencontre de la CAN 2017 s’est déroulée sur un terrain déplorable. Une heure après la victoire du...
(Jeune Afrique 17/01/17)
L’Egypte, de retour en phase finale après sept ans d’absence, et le Mali, ont les faveurs de Rabah Saâdane. Rabah Saâdane, l'ancien sélectionneur de l’Algérie, estime que le Ghana, qui traverse une période difficile, aura du mal à atteindre les quarts de finale… Rabah Saâdane : Il faudra compter avec elle. L’Égypte a déjà remporté la CAN en Afrique subsaharienne à plusieurs reprises (1998 au Burkina Faso, 2008 au Ghana, 2010 en Angola). Elle sait s’adapter aux conditions climatiques, mais...
(AFP 12/01/17)
"Les résultats du foot, c'est une drogue sociale" en Afrique. Alain Giresse partage auprès de l'AFP son vécu et ses ambitions alors qu'il est de retour à la tête du Mali, qu'il avait mené en 2012 à la troisième place, pour la CAN-2017 qui débute samedi au Gabon (jusqu'au 5 février). Q: Vous retrouvez le Mali que vous aviez mené sur le podium en 2012, ce que le pays attendait depuis quarante ans. Quel souvenir en gardez-vous ? R: "Le...
(APA 09/01/17)
Les Etalons du Burkina Faso ont battu samedi soir à Marrakech (Maroc), les Aigles du Mali sur le score de 2 buts à 1, en match amical de préparation de la CAN Gabon 2017. Après une défaite (1-0) face aux Lions de l’Atlas locaux le 4 janvier dernier, les Etalons ont réagi face aux Aigles du Mali, également en préparation pour la CAN qui démarre dans une semaine. Le premier but burkinabè a été marqué à la 41e minute par...
(L'Equipe 05/01/17)
Le sélectionneur du Mali, Alain Giresse, a décidé de ne pas retenir Falaye Sacko (Vitoria Guimaraes), Souleymane Diarra (Ujpest) et Adama Traoré (TP Mazembe) pour la CAN. Les trois absents de la liste définitive des 23 joueurs maliens retenus pour participer à la Coupe d'Afrique des Nations (14 janvier - 5 février) sont Falaye Sacko (Vitoria Guimaraes), Souleymane Diarra (Ujpest) et Adama Traoré (TP Mazembe). Présents dans la préliste, ils ont été retirés au dernier moment par le sélectionneur des...
(Le Republicain (ml) 23/12/16)
Dans le cadre du partenariat qui oppose la Fédération Malienne d’Escrime (FME) et le Club d’Escrime de Montreuil depuis 2009, une forte délégation de la ville de Montreuil avec à sa tête son Maire, Patrice Bensag et le président du Club d’Escrime de Montreuil, Alliez Alain, a séjourné au Mali. L’occasion a été mis à profit par la FME d’organiser le 18 décembre 2016, au Stade du 26 Mars de Yirimadio, un mini tournoi à leur l’intention de ses hôtes...
(L'Essor 09/12/16)
Les 12 trophées remportés en 10 ans par les sélections nationales féminines, l’échec des équipes masculines, le lancement de la nouvelle formule du championnat, l’Afrobasket féminin sénior que notre pays organisera en 2017 : voilà les quatre grands sujets évoqués par le président de la Fédération malienne de basket dans une interview exclusive qu’il a bien voulu nous accorder hier au siège de l’instance dirigeante du ballon orange malien L’Essor : La nouvelle formule du championnat va être lancée dans...
(L'Essor 09/12/16)
Les 12 trophées remportés en 10 ans par les sélections nationales féminines, l’échec des équipes masculines, le lancement de la nouvelle formule du championnat, l’Afrobasket féminin sénior que notre pays organisera en 2017 : voilà les quatre grands sujets évoqués par le président de la Fédération malienne de basket dans une interview exclusive qu’il a bien voulu nous accorder hier au siège de l’instance dirigeante du ballon orange malien L’Essor : La nouvelle formule du championnat va être lancée dans...
(L'Essor 29/11/16)
Après la belle entrée en matière contre l’hôte du tournoi, le Togo défait 1-0, on pensait que les Aigles locaux allaient poursuivre sur cette lancée face au Niger qu’ils affrontaient hier pour le compte de la deuxième journée de la compétition. Malheureusement, les supporters sont restés sur leur faim puisque les protégés de Djibril Dramé n’ont pu faire mieux qu’un nul 0-0 contre le Mena national. Si ce résultat ne compromet nullement les chances de qualification du Mali pour la...
(L'indicateur Renouveau 29/11/16)
Victorieux lors du match d’ouverture de la 7ème édition du tournoi UEMOA contre le pays d’organisateur le Togo, les Aigles du Mali affichent leur ambition. Victorieux lors du match d’ouverture de la 7ème édition du tournoi UEMOA contre le pays d’organisateur le Togo, les Aigles du Mali affichent leur ambition. Le sélectionneur malien, Djibril Dramé, a déclaré que « l’objectif est de remporter le trophée qui nous fuit depuis la première édition, le but principal de chaque équipe qui participe...
(L'Essor 24/11/16)
La sélection nationale féminine est sous pression et n’a plus droit à l’erreur. Pour préserver ses chances de qualification en demi-finales, elle doit impérativement battre le Kenya aujourd’hui, et avec un score large. L’autre match du groupe mettra aux prises les deux vainqueurs de la première journée, le Nigeria et le Ghana Après la lourde défaite 6-0 face au Nigéria, les Aigles Dames effectueront leur deuxième sortie ce soir à 19h GMT contre le Kenya au stade de Limbé. Cette...
(L'Essor 23/11/16)
Le sélectionneur national des Aigles locaux, Djibril Dramé, a dévoilé la liste des joueurs retenus pour la 7è édition du tournoi UEMOA qui se déroulera du 26 novembre au 3 décembre à Lomé, au Togo. Au total, le technicien a sélectionné 20 joueurs qui défendront le drapeau national au Togo. Parmi les 20 mousquetaires figurent trois internationaux, à savoir le gardien du Stade malien, Djigui Diarra, son homologue du Djoliba, Adama Keïta et le défenseur Abdoulaye Traoré «Abédi» lui, aussi...
(L'Essor 17/11/16)
Depuis le 1er novembre, les Aigles locaux enchaînent les matches amicaux au plan local. Mais pour le sélectionneur national, il en faut plus pour monter une équipe compétitive Les Aigles locaux préparent activement la coupe de l’Intégration encore appelée tournoi UEMOA. Mardi, les protégés de Djibril Dramé ont livré un match amical contre les Aiglonnets (la sélection nationale cadette) battus 2-0 au terme d’un match parfaitement maîtrisé. Les deux buts ont été marqués par Ibrahim Koné (27è min s.p) et...
(Journal du Mali 14/11/16)
Au terme d’un match qu’ils ont nettement dominé, les Aigles du Mali concède le match nul face aux panthères du Gabon (0-0). Un résultat qui n’arrange pas les affaires du Mali dans la course à la qualification au mondial russe. Les Aigles peuvent s’en vouloir. Dans un match largement à leur portée et face à une équipe du Gabon procédant en contre, le Mali a engrangé de multiples occasions. La rencontre a démarré tambour battant avec une frappe dès la...
(L'Essor 11/11/16)
Après sa défaite initiale face à la Côte d’Ivoire, l’équipe nationale doit impérativement gagner contre le Gabon pour préserver ses chances de qualification pour le mondial russe Les 20 sélections africaines en lice pour la Coupe du monde, Russie 2018 se retrouveront ce week-end pour le compte de la deuxième journée des éliminatoires. Cette deuxième journée s’annonce déjà décisive pour certaines sélections dont les Aigles qui reçoivent les Panthères du Gabon et qui sont condamnés à gagner au risque de...
(L'Essor 02/11/16)
Battue 1-3 lors de la première journée par la Côte d’Ivoire, l’équipe du Mali est condamnée à gagner face aux Panthères du Gabon au risque de compromettre déjà ses chances de qualification pour le Mondial, Russie 2018. Le sélectionneur national, Alain Giresse a communiqué la liste des joueurs retenus pour le match Mali-Gabon, comptant pour la deuxième journée des éliminatoires de la Coupe du monde, Russie 2018. La rencontre est prévue le 12 novembre au stade du 26 Mars et...

Pages

(Jeune Afrique 23/12/16)
Vendu comme un « Scarface africain », Wùlu, thriller léché du réalisateur franco-malien Daouda Coulibaly, lève le voile sur certains vices des sociétés ouest-africaines. Le film Wùlu s’ouvre sur une scène très banale. Ladji, un rabatteur pour minibus Sotrama à Bamako explique les secrets du métier à un collègue : privilégier les filles minces, éviter les passagers qui ont des gros derrières, les handicapés et les vieux qui font perdre du temps. Le rêve du jeune homme ? Devenir chauffeur et échapper enfin à la misère. Mais ses espoirs sont brisés quelques plans plus loin : c’est un nouveau venu, le neveu du patron, qui prend place derrière le volant. Dégoûté, Ladji plonge dans la criminalité. Il sera...
(Le Monde 17/12/16)
L’écrivain français est allé rendre visite à Ousmane Diarra, écrivain malien. Et fait le portrait d’un homme droit, généreux et menacé dans une ville déliquescente. Ousmane Diarra a toujours refusé de quitter et sa ville et son pays, malgré des menaces reçues et la tension politique permanente dans laquelle vit le Mali, dévasté par la corruption et la guerre. Comme des millions de Bamakois, il part très tôt le matin, à l’heure où l’on balaie les cours et chantent les coqs. Depuis son quartier situé à la périphérie de Bamako, juché sur une modeste moto coréenne, il fait matin et soir l’aller-retour jusqu’à l’Institut français du Mali à Bamako (IFM). Il effectue 50 km par jour dans les embouteillages monstrueux...
(L'Essor 13/12/16)
Le professeur Bakari Kamian n’est plus. L’historien et écrivain a tiré sa révérence dimanche dernier à l’âge de 88 ans en Tunisie. Cette disparition constitue une immense perte pour notre pays. Né en 1928 à San, Bakari Kamian est titulaire du Cape d’histoire et de géographie et d’une agrégation en géographie. Il a été instituteur entre 1949 et 1952, avant de devenir tour à tour professeur, censeur et proviseur de lycée, puis directeur général de l’Ecole normale supérieure du Mali...
(RFI 06/12/16)
Le comédien s'est éteint dimanche 4 décembre. Plus connu sous le nom de Lassidan, il était âgé de 53 ans, il souffrait de diabète. Membre de la compagnie Nyogolon, il s'était spécialisé dans le théâtre social, afin de faire passer des messages de sensibilisation, par exemple sur la prévention du Sida ou la protection de l'environnement. Souleymane Cissé est un cinéaste malien, deux fois étalon d'or au Fespaco, il rend hommage à Lassidan.
(Jeune Afrique 14/11/16)
Comme toujours, c’est dans la plus grande discrétion qu’une délégation de la Cour pénale internationale (CPI) se rendra au Mali mi-novembre. Non pas pour enquêter sur des crimes commis en 2012 et ensuite dans le Nord, mais pour assurer le « service après-vente » du procès d’Ahmad al-Mahdi, condamné le 27 septembre à neuf ans de prison pour avoir détruit des mausolées à Tombouctou durant l’occupation jihadiste. L’équipe de la CPI fait le voyage afin de rencontrer les victimes de...
(Le Republicain (ml) 11/11/16)
C’est avec un cri de détresse que l’écrivain Chirfi Moulaye Haïdara a lancé sur le marché son dernier livre. «Ceux qui posent des actes de violences au nom de la religion ne rendent pas service à l’islam », a-t-il déploré samedi dernier, 5 novembre, à Bamako. L’ouvrage, intitulé «Les manuscrits anciens du Mali», est édité par les éditions La Sahélienne. Il fait ressortir ce que l’auteur considère comme des enseignements tirés des textes anciens du Mali pour soigner le pays...
(APA 21/10/16)
Le congrès du Rassemblement pour le Mali (RMP, au pouvoir) prévu les 22 et 23 octobre fait déjà les choux gras de la presse malienne de ce vendredi. «Congrès ordinaire du RPM : le test pour les poulains d’IBK», affiche en manchette les Echos. Ce journal indique que le Parti présidentiel est au pied du mur. «Les protégés d’Ibrahim Boubacar Kéita doivent soit profiter de ce rendez-vous pour sortir la tête de l’eau ou compromettre l’avenir de leur formation. Ce...
(L'Essor 06/10/16)
Il s’agit d’asseoir une culture de la paix et de la non-violence entre les communautés à travers la valorisation des pratiques interculturelles, de l’éducation à la paix dans l’enseignement formel et non formel et de l’action de la société civile… Sous la présidence du ministre de la Réconciliation nationale, le représentant de l’Unesco, Eloundou Lazare a remis ce 4 octobre 2016 un rapport sur le Programme national pour la culture de la paix (PNCP). C’était en présence du ministre de...
(AFP 27/09/16)
La Cour pénale internationale (CPI) doit rendre mardi un jugement historique contre un jihadiste malien ayant reconnu avoir détruit des mausolées protégés à Tombouctou, une décision très attendue par une population ayant soif de justice et par des ONG qui rêvent d'un verdict "dissuasif". Les experts et les Nations unies espèrent en effet que le jugement, qui doit être lu à 11H30 (09H30 GMT), "mettra fin à l'impunité" pour la destruction de biens culturels, alors que de nombreux sites sont...
(Jeune Afrique 25/08/16)
À l’ouverture de son procès devant la CPI, le 22 août dernier, l’ex-jihadiste malien Ahmad al-Mahdi a demandé pardon pour la destruction des mausolées de Tombouctou. Un repentir auquel les responsables des tombeaux sacrés de la Ville au 333 Saints sont sensibles… sans plus. Reportage. « Ahmad al-Faki al-Mahdi est en train de détruire le mausolée de Sidi Mahmoud, lorsque le téléphone de mon père sonne. Au bout du fil, un informateur lui annonce la terrible nouvelle. Le choc était...
(AFP 22/08/16)
Les mausolées de saints musulmans de Tombouctou, perçus par la population comme des protecteurs contre les dangers dans cette ville légendaire du nord du Mali, ont été en grande partie détruits à coups de pioche, houe et burin par des jihadistes en 2012 et reconstruits à l'identique grâce à l'Unesco. Le procès d'un dirigeant du groupe jihadiste touareg malien Ansar Dine, Ahmad Al Faqi Al Mahdi, accusé d'avoir participé à toutes les étapes de la destruction et qui plaide coupable...
(AFP 19/08/16)
Les mausolées de saints musulmans de Tombouctou, perçus par la population comme des protecteurs contre les dangers dans cette ville légendaire du nord du Mali, ont été en grande partie détruits à coups de pioche, houe et burin par des jihadistes en 2012 et reconstruits à l'identique grâce à l'Unesco. Lundi s'ouvre devant la Cour pénale internationale (CPI) le procès d'un dirigeant du groupe jihadiste touareg malien Ansar Dine, Ahmad Al Faqi Al Mahdi, accusé d'avoir participé à toutes les...
(Jeune Afrique 04/08/16)
Lorsque les jihadistes ont occupé Tombouctou, Abdel Kader Haïdara a sauvé près de 400 000 manuscrits. Un engagement salué dans une enquête passionnante menée par Joshua Hammer. Avec son visage et ses yeux ronds, son tendre sourire et cette drôle de moustache séparée en deux en son centre, Abdel Kader Haïdara ressemble à un personnage de bande dessinée. C’est pourtant d’un étouffant thriller qu’il est le héros. Une enquête signée Joshua Hammer sur les « résistants de Tombouctou » – des...
(Le Point 20/07/16)
Montre et bijoux rutilants, jean déchiré, sweat à capuche et sneakers dernier cri aux pieds : Sidiki Diabaté a bien le look d'un artiste de hip-hop. Mais ce talentueux beatmaker est également un jeune maître de la kora, cette harpe-luth traditionnelle mandingue, instrument de la caste des griots dont il est issu. Artiste de son époque Et c'est naturellement qu'il pose ses arpèges délicats et cristallins sur les rythmes électro des musiques urbaines actuelles. « Mon style, c'est du tradi-moderne...
(RFI 15/07/16)
Au Mali, la ville de Djenné vient d'être classée patrimoine en péril par l'Unesco. Djenné a perdu son « grade » de patrimoine classé, notamment en raison de l'insécurité, qui affecte les sites. Le Comité du patrimoine mondial de l'Unesco réuni à Istanbul a exprimé « sa préoccupation » en raison de sa situation « dans une région affectée par l'insécurité ». Il estime que « ce contexte ne permet pas de lutter contre les menaces qui affectent le site, notamment la détérioration des matériaux dans la ville historique, la pression urbaine et l'érosion des sites archéologiques ».
(Jeune Afrique 15/07/16)
Le guitariste du mythique Super Rail Band de Bamako révolutionne la musique traditionnelle. En toute modestie. Coincé sur un côté de la scène du Studio de l’ermitage, à Paris, Djelimady Tounkara s’avance soudain sous les projecteurs. Le visage baissé sur sa guitare électrique, élégant dans son sobre boubou en bazin bleu, il se lance dans une improvisation échevelée. Sa main galope sur le manche de sa six-cordes à une vitesse effarante, imitant le « chant » du n’goni. Quand tout...
(AFP 13/07/16)
Le Comité du patrimoine mondial réuni à Istanbul a inscrit le site des Villes anciennes de Djenné, au Mali, sur la Liste du patrimoine mondial en raison de l'insécurité dans la région qui empêche de le protéger, a annoncé mercredi l'Unesco. Le Comité a exprimé "sa préoccupation concernant ce bien situé dans une région affectée par l'insécurité", alors que le Mali est aux prises avec une insurrection des groupes islamistes radicaux Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et Ansar Dine. Il...
(APA 11/07/16)
Les journaux maliens de ce lundi commentent diversement la formation du nouveau gouvernement survenue le jeudi dernier. « Nouveau gouvernement : Encore du bricolage », titre l’Aube. Selon ce bihebdomadaire proche de l’ancien président ATT, le nouveau gouvernement d’IBK ressemble fort à un remake des précédents réaménagements « où l’on conserve la crème de l’équipe sortante (normalement supposée avoir échoué) et l’on amène des médiocres tirés de la raison politicienne ou des petits arrangements d’Etat. Dans le nouvel attelage, le...
(Jeune Afrique 04/07/16)
L'artiste malien Dolo Amahiguéré accuse le Catalan Miquel Barceló de s'attribuer à tort la paternité de plusieurs de ses œuvres. À 60 ans, Dolo Amahiguéré, l’un des plus célèbres artistes-plasticiens maliens, est marqué par les ans. Sous des cheveux grisonnants, le rictus d’amertume qui plisse son beau visage prouve qu’on peut être exposé en 2004 au jardin des tuileries, à paris, avoir vendu une œuvre à l’ancien président Jacques Chirac et sombrer dans l’oubli, ou presque. Installé à Ségou, au...
(L'Essor 04/07/16)
Ce chef-d’oeuvre artistique, réalisé par l’une de nos compatriotes, symbolise le partenariat fort entre l’Afrique et la France Notre pays accueillera, les 13 et 14 janvier 2017, le 27è Sommet Afrique-France qui a pour thème « Paix et Sécurité ». À 7 mois de ce grand rendez-vous franco-africain, le Comité d’organisation, co-présidé par notre compatriote Abdoullah Coulibaly et le Français Frédéric Clavier, est à pied d’œuvre pour que tout soit fin prêt avant le jour J. C’est dans ce cadre...

Pages

(RFI 23/01/17)
On constate une recrudescence des actes de violences au nord et au centre du Mali contre l'armée malienne et les groupes armés qui sont dans le processus de paix. Au moins 103 membres de groupes armés et des militaires de l’armée régulière ont été tués entre le mercredi 18 janvier et ce week-end du 21 et 22 janvier, dans le nord et le centre du Mali. A l’attaque du camp de regroupement des groupes armés signataires de l’accord de paix à Gao, qui a fait 77 morts, il faut ajouter plusieurs autres attaques. Ce week-end, par exemple un groupe armé malien pro-gouvernemental a affirmé avoir perdu 14 combattants dans la région de Kidal, avant d’accusé...
(Jeune Afrique 23/01/17)
Battu par le Ghana (0-1) – qualifié pour les quarts de finale – le Mali a laissé échapper un point au regard de sa seconde période. Sébastien Desabre, l’ex entraîneur de l’ASEC, de Cotonsport Garoua et de l’Espérance Tunis et qui vient de quitter le banc de touche du WAC Casablanca, estime que les Aigles ont trop regardé jouer leur adversaire en première mi-temps. Jeune Afrique : Le Ghana mérite-t-il sa victoire ? Sébastien Desabre : Sur sa première mi-temps, oui. Sur sa seconde, non. A mon sens, le Mali méritait mieux. Un match nul n’aurait rien eu d’illogique. Le problème des joueurs d’Alain Giresse, c’est qu’ils ont manqué leur première période, en laissant trop d’initiative au Ghana, dont on...
(RFI 22/01/17)
Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées samedi 21 janvier à Bamako en hommage aux victimes de l'attentat terroriste à Gao. Les partis politiques de la majorité et de l'opposition avaient appelé à l'union sacrée pour ce rassemblement. « Le Mali vacille mais ne bascule pas ! » scandent des jeunes drapés dans les couleurs du pays pour un hommage aux victimes et aux blessés de l'attentat-suicide qui a frappé la ville de Gao, le 18 janvier 2017. La quasi-totalité...
(RFI 21/01/17)
Deuxième victoire en autant de matches pour les Ghanéens, victorieux du Mali ce 21 janvier. Un coup de tête d’Asamoah Gyan a offert la victoire aux Black Stars contre des Maliens impuissants (1-0). Le Ghana, bien que bousculé en seconde période, valide son billet pour les quarts de finale. C’est bon pour le Ghana ! Après le Sénégal, voici la deuxième équipe qualifiée pour les quarts de finale de la CAN 2017 après seulement deux rencontres. Ce 21 janvier, les...
(RFI 20/01/17)
Trois jours de deuil national débutent, ce jeudi 19 décembre, au Mali, après l’attentat-suicide qui a frappé Gao la veille dans le nord du pays. Une attaque contre un camp de combattants des groupes armés signataires de l’accord de paix qui a fait 77 morts au moins, selon un dernier bilan, et une centaine de blessés. L’action a été revendiquée par l’organisation al-Mourabitoune du jihadiste Mokhtar Belmokhtar. L’enquête en est au stade préliminaire, évidemment, mais il y a déjà beaucoup de questions. L’enquête en est au stade préliminaire, parce que tout simplement et encore aujourd’hui, l’urgence ce sont les blessés.
(Le Figaro 20/01/17)
L'attaque commise mercredi a tué 77 personnes parmi les combattants issus de groupes armés signataires de l'accord de paix. Le groupe islamiste Al Mourabitoune, lié à al-Qaida et dirigé par le djihadiste Mokhtar Belmokhtar, a revendiqué cette attaque. Déjà ensablé depuis des mois, le processus de paix au Mali vient de recevoir un nouveau coup dur. Mercredi, un attentat suicide a frappé Gao, la grande ville du nord du pays, faisant 77 morts selon le dernier bilan donné par l'armée...
(Le Télégramme 20/01/17)
Faute d'avoir pu frapper le sommet Afrique-France à Bamako où les mesures de sécurité étaient dissuasives, les jihadistes s'en sont pris à l'un des groupes signataires des accords d'Alger. Le nombre élevé de victimes est un défi aux forces françaises encore présentes à Gao (1.500 hommes) alors que le dispositif Barkhane, soit 4.000 hommes, rayonne sur toute la zone avec pour épicentre N'Djaména, la capitale tchadienne. Alors qu'une certaine insécurité règne au centre du Mali avec la multiplication des IED...
(Le Monde 19/01/17)
Al-Mourabitoune, lié à Al-Qaida, a revendiqué l’attentat de mercredi à Gao, qui a fait 77 morts, selon l’armée française, et une centaine de blessés. La cible visée, mercredi 18 janvier à Gao (nord-est), par le kamikaze d’Al-Mourabitoune, groupe affilié à Al-Qaida, a été soigneusement choisie. Pour choquer les esprits et ébranler encore davantage le processus de paix au Mali, déjà vacillant. La voiture bourrée d’explosifs n’a pas touché à l’aveugle n’importe quelle caserne. Le véhicule s’est transformé en boule de...
(RFI 19/01/17)
Une soixantaine de morts et plus d'une centaine de blessés. Le bilan de l'attentat kamikaze à la voiture piégée qui a frappé un camp à Gao dans le nord du Mali est particulièrement lourd. Un camp regroupant militaires et combattants issus de groupes signataires de l'accord de paix d'Alger de 2015. Selon le site mauritanien Al-Akhbar l'attaque a été revendiquée par les jihadistes d'al-Mourabitoune. C'est par le biais d'un de ses canaux de transmission habituels, le site d'information mauritanien Al-Akhbar,...
(France TV Info 19/01/17)
Le président du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta, a annoncé un deuil national de trois jours à la suite de cet attentat, le plus meurtrier de l'histoire récente du pays. L'attaque visait un camp militaire à Gao. L'attentat à la voiture piégée, perpétré mercredi 18 janvier, dans la principale ville du nord du Mali, a fait au moins 60 morts et plus de 120 blessés, selon un bilan de l'ONU effectué à 18h30. Un précédent bilan faisait état d'une cinquantaine de...
(Jeune Afrique 19/01/17)
En marge du sommet Afrique-France, la Banque africaine de développement a signé avec le gouvernement malien pour la construction de deux stations de traitement des vidanges domestiques, dans un contexte d'urbanisation galopante. Si l’héritage politique du dernier sommet Afrique-France de Bamako, les 13 et 14 janvier dernier, n’est pas garanti, tout du moins aura-t-il permis une avancée sur un sujet autrement plus terre à terre : l’assainissement de la capitale malienne. Celle-ci connaît une croissance urbaine sans précédent depuis quinze...
(RT 19/01/17)
Le groupe islamiste Al Mourabitoun, lié à la filiale nord-africaine d'al-Qaïda, a revendiqué un attentat suicide au Mali qui a fait au moins 47 morts et plus de 100 blessés, le 18 janvier, selon l'agence de presse mauritanienne Alajbar. Al Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) a déclaré le 18 janvier que l'attentat suicide qui a tué 47 personnes à Gao, dans le nord du Mali était une punition pour les groupes qui coopéraient avec la France, selon une traduction publiée...
(BBC 19/01/17)
L'attentat suicide de Gao, la plus grande ville du nord de Mali a fait 60 morts et 115 blessés. C'est le dernier bilan livré mercredi soir par le président malien Ibrahim Boubacar Keita. Le premier bilan faisait état d'une trentaine de morts. Dans un discours à la Nation, le Président malien a affirmé qu'il va combattre les terroristes et qu'il va les vaincre. Son message aux auteurs de l'attentat suicide est clair. "Nous nous relevons, nous vous vaincrons et vous...
(RFI 18/01/17)
Les équipes du Mali et d’Egypte se sont neutralisées (0-0) dans le groupe D de la CAN 2017, ce 17 janvier à Port-Gentil. La faute notamment à une pelouse indigne d’une Coupe d’Afrique des nations. On dit souvent que l’herbe est plus verte ailleurs. Ce dicton est à prendre au premier degré en ce qui concerne l’état des pelouses gabonaises… Car une énième rencontre de la CAN 2017 s’est déroulée sur un terrain déplorable. Une heure après la victoire du...
(RFI 18/01/17)
Un kamikaze a tué au moins 44 ex-rebelles et membres de groupes armés pro-gouvernementaux à Gao en se faisant exploser ce mercredi 18 janvier dans leur site de regroupement dans cette ville du nord du Mali, selon une source militaire à l'ONU. L’explosion est survenue à 8h40 (TU) ce mercredi 18 janvier à Gao, la principale ville du nord du Mali. A moins de 500 mètres de l’aéroport, un kamikaze à bord d’un véhicule rentre dans le camp et se...
(RFI 17/01/17)
La mission de l'ONU au Mali est toujours sous-équipée et le fait savoir par le biais du dernier rapport du Secrétaire général de l'organisation qui revient sur la situation dans le pays. Un manque de matériel qui empêche la mission de s'acquitter de son mandat. Le paragraphe de l’ONU détaillant les capacités de la Minusma ne peut pas être plus clair. Il s'apparente à une longue liste de doléances où l'ONU fait le bilan de tout ce qui manque :...
(RFI 17/01/17)
Au Mali, les enseignants du secondaire des régions du nord refusent d'organiser les évaluations qui doivent avoir lieu dans courant de cette semaine du lundi 16 janvier. Les professeurs demandent notamment des primes de risque. Un bras de fer est engagé, depuis plusieurs mois, avec les autorités. Aujourd'hui, les enseignants refusent donc de noter les élèves pour donner de l'ampleur à leur mouvement. Toute la semaine, c'est la première période de composition trimestrielle pour les élèves des régions de Gao,...
(Jeune Afrique 17/01/17)
La star américaine d'origine sénégalaise était dans la capitale malienne avec son associé malien Samba Bathily et la start-up française Sunna Design pour lancer le site d'assemblage. « Je n’ai pas vu un seul autre secteur qui puisse créer autant d’emplois en Afrique que les énergies renouvelables ». Sourire aux lèvres, Akon n’a pas boudé son plaisir lors de l’inauguration par Solektra — la société qu’il détient avec Samba Bathily et Thione Niang — le 13 janvier en fin de...
(Jeune Afrique 17/01/17)
L’Egypte, de retour en phase finale après sept ans d’absence, et le Mali, ont les faveurs de Rabah Saâdane. Rabah Saâdane, l'ancien sélectionneur de l’Algérie, estime que le Ghana, qui traverse une période difficile, aura du mal à atteindre les quarts de finale… Rabah Saâdane : Il faudra compter avec elle. L’Égypte a déjà remporté la CAN en Afrique subsaharienne à plusieurs reprises (1998 au Burkina Faso, 2008 au Ghana, 2010 en Angola). Elle sait s’adapter aux conditions climatiques, mais...
(Le Monde 16/01/17)
Sans le dire, Ibrahim Boubacar Keïta se sait sans doute un peu redevable à la France pour son élection en 2013. François Hollande doit apprécier le Mali. C’est là, sans aucun doute, que le président le plus impopulaire de la Ve République trouve les promoteurs les plus vigoureux de son action, la politique africaine dans le cas présent. C’est là, il est vrai, qu’en 2013 le président français élu seulement depuis quelques mois prit la décision d’engager l’armée française pour stopper l’avancée de groupes djihadistes qui menaçaient d’engloutir le pays.

Pages