Mali | Africatime
Dimanche 26 Février 2017

Mali

(AFP 26/02/17)
Vingt-quatre personnes arrêtées en lien avec des violences meurtrières entre communautés peules et bambaras dans la région de Mopti(centre du Mali), ont été libérées sans charges, a annoncé dimanche à l'AFP leur avocat. "Mes 24 clients accusés injustement d'être des jihadistes ont été libérés samedi. Les enquêtes ont prouvé qu'ils n'étaient que de simples citoyens", a déclaré Me Hassan Barry. Ces personnes avaient été arrêtés au cours d'une opération de l'armée malienne contre une base supposée de fidèles du chef jihadiste peul Amadou Koufa à Dialloubé après des affrontements entre Bambaras, en majorité agriculteurs, et Peuls, traditionnellement éleveurs, dans des localités proches.
(RFI 26/02/17)
Le ministre français de la défense Jean-Yves Le Drian est en visite au Sahel et au Sahara, sans doute la dernière dans la région en tant que ministre de la Défense. Samedi 25 février il était à Gao où il a rencontré des éléments maliens du MOC, le Mécanisme opérationel de Coordination, durement frappé par un attentat en janvier dernier. Jean-Yves Le Drian s'est félicité des dernières avancées sur le terrain puisqu'en fin de semaine une première patrouille mixte (réunissant anciens rebelles, plateforme et forces armées maliennes) a pu avoir lieu dans la ville de Gao.
(AFP 25/02/17)
Des dizaines de jeunes ont saccagé samedi des bars et débits d'alcool à Tombouctou, dans le nord du Mali, en qualifiant ces sites de "lieux de dépravation", ont déclaré des auteurs des raids et d'autres sources. "Les jeunes étaient très organisés. Ils avaient ciblé les endroits à détruire. De nombreuses bouteilles de bière ont été cassées et des sachets contenant de l'alcool détruits", a témoigné anonymement un habitant joint par téléphone dans cette ville située à plus de 900 km...
(AFP 25/02/17)
Le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian juge vendredi que le processus de paix est sur le "bon chemin" dans le nord du Mali, après la mise en place de patrouilles mixtes entre soldats maliens et ex-rebelles. "Je trouve que nous sommes sur un bon chemin", a-t-il déclaré après un entretien avec le président malien Ibrahim Boubacar Keïta à Bamako. Après de multiples retards dans la mise en oeuvre de l'accord de paix de 2015, les premières patrouilles mixtes formées de soldats maliens, combattants de groupes pro-gouvernementaux...
(RFI 25/02/17)
Le ministre français de la Défense est arrivé vendredi soir au Mali, pour une tournée d'adieux aux soldats français de la force Barkhane. Une visite qui survient alors que de nouveaux détails sont apparus au sujet d'une opération menée par la force française Barkhane dimanche dernier. Une opération, menée dans l'extrême nord du Mali, dans la région de Kidal, au cours de laquelle deux « terroristes » ont été tués. « Des terroristes », dit la force Barkhane, « des...
(Jeune Afrique 24/02/17)
Le lancement des patrouilles mixtes à Gao, jeudi, suscite déjà de fortes critiques. Alors qu'ils dépendent du ministère de la Défense, les soldats déployés sur le terrain manquent cruellement de moyens. Ils sont pourtant censés être déployés en première ligne contre le terrorisme. Plusieurs fois reportées, les patrouilles mixtes ont finalement démarré jeudi 23 février à Gao. Une cinquantaine d’hommes en tenues et chèches verts foncé ont quitté leur camp du Mécanisme opérationnel de coordination (MOC), où un attentat à...
(AFP 24/02/17)
Deux Maliens liés à l'attentat jihadiste contre la station balnéaire ivoirienne de Grand-Bassam en mars 2016 ont été arrêtés jeudi à Dakar, a annoncé à l'AFP le porte-parole de la police sénégalaise. Cet attentat, qui a été revendiqué par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), a fait 19 morts et une vingtaine de blessés. Plus de 10 suspects ont déjà été arrêtés dans l'enquête sur l'attaque, dont plusieurs au Mali, mais l'homme présenté comme le principal cerveau de l'attentat, identifié comme Kounta Dallah, de nationalité malienne, demeurait recherché jeudi.
(RFI 24/02/17)
Après plusieurs reports, les patrouilles militaires mixtes ont démarré leurs opérations jeudi 23 février à Gao, principale ville du Nord du Mali. Composées de l'armée régulière et d'ex combattants de groupes armés, ces patrouilles sont censées préfigurer la nouvelle armée unitaire malienne. Avec notre envoyé spécial à Gao, Malgré le vent, la chaleur, militaires maliens de l’armée régulière et combattants des groupes armés écoutent en silence le commandant en chef par intérim des forces de la Minusma, la mission de l’ONU au Mali, peu avant de se mettre en route.
(L'Essor 24/02/17)
Après l’expérimentation du budget blanc 2017, le Mali basculera définitivement, en 2018, en « budget-programme », un mode de gestion axé sur les résultats. La bonne exécution de cette reforme communautaire nécessite l’implication et l’imprégnation de l’ensemble des acteurs de la chaine de dépenses et de la société civile. C’est dans cette optique que la direction générale du budget a initié un « atelier national de concertation » marquant le lancement du processus budgétaire 2018. Le ministre de l’Economie et...
(Le Republicain (ml) 24/02/17)
« A la CNAS-Faso Hèrè et à l'ADPS, nous sommes conséquents avec nous-mêmes », selon l’ancien Premier ministre Soumana Sako, président d’honneur du parti. Pour l’étayer, la CNAS-Faso Hèrè nous a fait parvenir la réponse qu’il a adressée, en mars 2016 déjà, au Chef de la Minusma qui invitait les responsables du parti à « une rencontre avec la délégation du Conseil de Sécurité des Nations Unies sur la Conférence d'Entente Nationale prévue par l'Accord d'Alger ». La réponse de...
(AFP 23/02/17)
Les premières patrouilles mixtes formées de soldats maliens, combattants de groupes pro-gouvernementaux et de l'ex-rébellion, censées préfigurer la refonte d'une armée unitaire, ont été lancées jeudi à Gao, plus grande ville du nord du pays, a constaté l'AFP. La cérémonie de lancement s'est déroulée au camp de regroupement de ces mouvements, siège du "Mécanisme opérationnel de coordination" (MOC), chargé d'organiser ces patrouilles en périphérie de Gao. Après un rassemblement protocolaire sur le site du MOC, une centaine de soldats, des combattants de la CMA et de la Plateforme, armes au poing...
(AFP 23/02/17)
L'armée française a tué quatre membres d'un groupe armé qui avait ouvert le feu sur elle dans le nord du Mali près de la frontière algérienne, a annoncé jeudi le porte-parole de l'état-major, le colonel Patrik Steiger. Dans la nuit de dimanche à lundi, la force "Barkhane a neutralisé un groupe armé terroriste dans la région de Bouguessa", lors d'une opération d'interception, a déclaré le colonel lors du point de presse hebdomadaire de la Défense. Le groupe a "ouvert le feu sur les soldats français qui ont riposté," a-t-il ajouté en précisant que quatre "terroristes" avaient été tués.
(RFI 23/02/17)
Le roi du Maroc devait effectuer à compter de mercredi 22 février l'étape malienne de son périple africain. Mais Mohammed VI a annulé sa visite. Aucune raison officielle, mais des éléments d'analyses. Le président malien IBK malade et indisponible pour recevoir le roi du Maroc comme le disent certains ? Faux. Le chef de l'Etat malien a dirigé lui-même mercredi le Conseil des ministres, sans oublier que la veille, il recevait un diplomate américain au palais présidentiel. Alors, problème de...
(Jeune Afrique 23/02/17)
À Kidal, dans le nord du Mali, les patrouilles mixtes prévues par l'Accord de paix tardent à se mettre en place. En attendant, les groupes armés essaient de se présenter comme de parfaits garants de l'ordre et de la sécurité. Ilad Ag Mohamed, porte-parole de la Coordination sécuritaire des Mouvements de l’Azawad à Kidal (CSMAK) a adopté une rhétorique similaire à celle de toutes les polices du monde. Au journaliste curieux, il répond par des chiffres. LA CSMAK, qui regroupe trois groupes armés, le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), le Haut conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA)
(La Tribune 23/02/17)
L’Aéroport International Modibo KEITA-Sénou du Mali s’ouvre à de nouvelles destinations africaines. Au mois de juin prochain, Bamako va inaugurer une nouvelle ligne aérienne le reliant à Kigali. Après CEIBA international c’est autour de la compagnie aérienne Rwandair de desservir le Mali. En 2013 à Durban (Afrique du Sud), un mémorandum d'entente relatif au transport aérien avait été signé entre le Mali et le Rwanda. Ce processus a abouti à la naissance de cette nouvelle ligne aérienne qui va relier...
(Le Monde 23/02/17)
Notre chroniqueur raconte comment le livre saint et la tradition permettent de contre-attaquer et de délégitimer l’idéologie de la secte islamiste Boko Haram. C’est une scène qui s’est souvent répétée ces derniers temps dans plusieurs villages du sud-est du Niger et du nord-est du Nigeria, épicentre des activités de la secte extrémiste nigériane Boko Haram : devant de nombreux témoins, un marabout (érudit musulman) tient un exemplaire du Coran à la main et prononce solennellement la formule d’usage. « Que...
(L'Essor 23/02/17)
Pugilats dans les classes, bagarres généralisées au cours des assemblées générales, agressions contre les professeurs et même de l’assassinat… Nos universités ne sont pas loin de devenir des pétaudières. Les autorités ont décidé d’y mettre de l’ordre avec une batterie de mesures. L’espace scolaire et universitaire est devenu le théâtre de la violence. Le phénomène a pris de l’ampleur au fil des ans et intervient presque à chaque renouvellement du bureau de l’Association des élèves et étudiants du Mali (AEEM)...
(RFI 22/02/17)
L'affaire est commentée par plusieurs titres maliens. Le président de l'Assemblée nationale du Mali accusé d'avoir commis « l'adultère dans son bureau » porte plainte pour diffamation contre un journal malien, le Figaro du Mali, dont le directeur de publication a formellement reçu mardi 21 février la plainte. Tout est parti d'un article de l'hebdomadaire Figaro du Mali. Dans son numéro 12, le journal écrit : « Le président de l'Assemblée nationale s'est fait surprendre en flagrant délit d'adultère dans son bureau avec sa secrétaire ». Le Figaro du Mali s'interroge même sur la possibilité de destituer le chef de l'hémicycle
(L'Essor 22/02/17)
La réalisation de ces deux infrastructures améliorera l’offre d’électricité dans la capitale, tout en réduisant le déficit énergétique de notre pays. Dans un délai maximum de huit mois sortiront de terre à Kati et Darsalam (Bamako) deux centrales hybrides d’une puissance de 20 MW chacune. La signature des contrats autorisant la mise en œuvre de ces projets électriques, un partenariat entre l’Énergie du Mali (EDM sa) et la société privée « Amimer Énergie », a eu lieu lundi à Alger...
(Le Republicain (ml) 22/02/17)
Les responsables du Groupe d’Action pour la Réconciliation et le Dialogue (GARD) : Souleymane Dagnon (président) et ancien Maire de la CVI de Bamako, Ahmed Mohamed Ag Hamani (président d’honneur) et ancien premier ministre, le secrétaire général du Gard, Boubacar Ahmadou Touré, ont animé le 20 février 2017, à la Maison de la presse, une conférence de presse. Objectif : renouveler leur détermination à tout mettre en œuvre pour que la paix revienne au Mali. «La paix ne saurait revenir...

Pages

(AFP 26/02/17)
Vingt-quatre personnes arrêtées en lien avec des violences meurtrières entre communautés peules et bambaras dans la région de Mopti(centre du Mali), ont été libérées sans charges, a annoncé dimanche à l'AFP leur avocat. "Mes 24 clients accusés injustement d'être des jihadistes ont été libérés samedi. Les enquêtes ont prouvé qu'ils n'étaient que de simples citoyens", a déclaré Me Hassan Barry. Ces personnes avaient été arrêtés au cours d'une opération de l'armée malienne contre une base supposée de fidèles du chef jihadiste peul Amadou Koufa à Dialloubé après des affrontements entre Bambaras, en majorité agriculteurs, et Peuls, traditionnellement éleveurs, dans des localités proches.
(RFI 26/02/17)
Le ministre français de la défense Jean-Yves Le Drian est en visite au Sahel et au Sahara, sans doute la dernière dans la région en tant que ministre de la Défense. Samedi 25 février il était à Gao où il a rencontré des éléments maliens du MOC, le Mécanisme opérationel de Coordination, durement frappé par un attentat en janvier dernier. Jean-Yves Le Drian s'est félicité des dernières avancées sur le terrain puisqu'en fin de semaine une première patrouille mixte (réunissant anciens rebelles, plateforme et forces armées maliennes) a pu avoir lieu dans la ville de Gao.
(AFP 25/02/17)
Des dizaines de jeunes ont saccagé samedi des bars et débits d'alcool à Tombouctou, dans le nord du Mali, en qualifiant ces sites de "lieux de dépravation", ont déclaré des auteurs des raids et d'autres sources. "Les jeunes étaient très organisés. Ils avaient ciblé les endroits à détruire. De nombreuses bouteilles de bière ont été cassées et des sachets contenant de l'alcool détruits", a témoigné anonymement un habitant joint par téléphone dans cette ville située à plus de 900 km...
(RFI 25/02/17)
Le ministre français de la Défense est arrivé vendredi soir au Mali, pour une tournée d'adieux aux soldats français de la force Barkhane. Une visite qui survient alors que de nouveaux détails sont apparus au sujet d'une opération menée par la force française Barkhane dimanche dernier. Une opération, menée dans l'extrême nord du Mali, dans la région de Kidal, au cours de laquelle deux « terroristes » ont été tués. « Des terroristes », dit la force Barkhane, « des...
(Jeune Afrique 24/02/17)
Le lancement des patrouilles mixtes à Gao, jeudi, suscite déjà de fortes critiques. Alors qu'ils dépendent du ministère de la Défense, les soldats déployés sur le terrain manquent cruellement de moyens. Ils sont pourtant censés être déployés en première ligne contre le terrorisme. Plusieurs fois reportées, les patrouilles mixtes ont finalement démarré jeudi 23 février à Gao. Une cinquantaine d’hommes en tenues et chèches verts foncé ont quitté leur camp du Mécanisme opérationnel de coordination (MOC), où un attentat à...
(AFP 24/02/17)
Deux Maliens liés à l'attentat jihadiste contre la station balnéaire ivoirienne de Grand-Bassam en mars 2016 ont été arrêtés jeudi à Dakar, a annoncé à l'AFP le porte-parole de la police sénégalaise. Cet attentat, qui a été revendiqué par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), a fait 19 morts et une vingtaine de blessés. Plus de 10 suspects ont déjà été arrêtés dans l'enquête sur l'attaque, dont plusieurs au Mali, mais l'homme présenté comme le principal cerveau de l'attentat, identifié comme Kounta Dallah, de nationalité malienne, demeurait recherché jeudi.
(RFI 24/02/17)
Après plusieurs reports, les patrouilles militaires mixtes ont démarré leurs opérations jeudi 23 février à Gao, principale ville du Nord du Mali. Composées de l'armée régulière et d'ex combattants de groupes armés, ces patrouilles sont censées préfigurer la nouvelle armée unitaire malienne. Avec notre envoyé spécial à Gao, Malgré le vent, la chaleur, militaires maliens de l’armée régulière et combattants des groupes armés écoutent en silence le commandant en chef par intérim des forces de la Minusma, la mission de l’ONU au Mali, peu avant de se mettre en route.
(AFP 23/02/17)
Les premières patrouilles mixtes formées de soldats maliens, combattants de groupes pro-gouvernementaux et de l'ex-rébellion, censées préfigurer la refonte d'une armée unitaire, ont été lancées jeudi à Gao, plus grande ville du nord du pays, a constaté l'AFP. La cérémonie de lancement s'est déroulée au camp de regroupement de ces mouvements, siège du "Mécanisme opérationnel de coordination" (MOC), chargé d'organiser ces patrouilles en périphérie de Gao. Après un rassemblement protocolaire sur le site du MOC, une centaine de soldats, des combattants de la CMA et de la Plateforme, armes au poing...
(AFP 23/02/17)
L'armée française a tué quatre membres d'un groupe armé qui avait ouvert le feu sur elle dans le nord du Mali près de la frontière algérienne, a annoncé jeudi le porte-parole de l'état-major, le colonel Patrik Steiger. Dans la nuit de dimanche à lundi, la force "Barkhane a neutralisé un groupe armé terroriste dans la région de Bouguessa", lors d'une opération d'interception, a déclaré le colonel lors du point de presse hebdomadaire de la Défense. Le groupe a "ouvert le feu sur les soldats français qui ont riposté," a-t-il ajouté en précisant que quatre "terroristes" avaient été tués.
(Jeune Afrique 23/02/17)
À Kidal, dans le nord du Mali, les patrouilles mixtes prévues par l'Accord de paix tardent à se mettre en place. En attendant, les groupes armés essaient de se présenter comme de parfaits garants de l'ordre et de la sécurité. Ilad Ag Mohamed, porte-parole de la Coordination sécuritaire des Mouvements de l’Azawad à Kidal (CSMAK) a adopté une rhétorique similaire à celle de toutes les polices du monde. Au journaliste curieux, il répond par des chiffres. LA CSMAK, qui regroupe trois groupes armés, le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), le Haut conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA)
(Le Monde 23/02/17)
Notre chroniqueur raconte comment le livre saint et la tradition permettent de contre-attaquer et de délégitimer l’idéologie de la secte islamiste Boko Haram. C’est une scène qui s’est souvent répétée ces derniers temps dans plusieurs villages du sud-est du Niger et du nord-est du Nigeria, épicentre des activités de la secte extrémiste nigériane Boko Haram : devant de nombreux témoins, un marabout (érudit musulman) tient un exemplaire du Coran à la main et prononce solennellement la formule d’usage. « Que...
(L'Essor 23/02/17)
Pugilats dans les classes, bagarres généralisées au cours des assemblées générales, agressions contre les professeurs et même de l’assassinat… Nos universités ne sont pas loin de devenir des pétaudières. Les autorités ont décidé d’y mettre de l’ordre avec une batterie de mesures. L’espace scolaire et universitaire est devenu le théâtre de la violence. Le phénomène a pris de l’ampleur au fil des ans et intervient presque à chaque renouvellement du bureau de l’Association des élèves et étudiants du Mali (AEEM)...
(RFI 22/02/17)
L'affaire est commentée par plusieurs titres maliens. Le président de l'Assemblée nationale du Mali accusé d'avoir commis « l'adultère dans son bureau » porte plainte pour diffamation contre un journal malien, le Figaro du Mali, dont le directeur de publication a formellement reçu mardi 21 février la plainte. Tout est parti d'un article de l'hebdomadaire Figaro du Mali. Dans son numéro 12, le journal écrit : « Le président de l'Assemblée nationale s'est fait surprendre en flagrant délit d'adultère dans son bureau avec sa secrétaire ». Le Figaro du Mali s'interroge même sur la possibilité de destituer le chef de l'hémicycle
(L'Essor 22/02/17)
La réalisation de ces deux infrastructures améliorera l’offre d’électricité dans la capitale, tout en réduisant le déficit énergétique de notre pays. Dans un délai maximum de huit mois sortiront de terre à Kati et Darsalam (Bamako) deux centrales hybrides d’une puissance de 20 MW chacune. La signature des contrats autorisant la mise en œuvre de ces projets électriques, un partenariat entre l’Énergie du Mali (EDM sa) et la société privée « Amimer Énergie », a eu lieu lundi à Alger...
(Journal du Mali 22/02/17)
Après les manifestations populaires à Tombouctou contre la mise en place des autorités intérimaires, les forces militaires du Congrès pour la Justice dans l’Azawad (CJA) bloquent les routes avec des unités mobiles dans ses zones d’influence. Une équipe (clinique mobile) du Comité international de Croix rouge (CICR ) aurait été refoulé de la zone de Gargando (située à proximité de la ville de Goundam) par un détachement armé du CJA. Information aussitôt confirmée par une note de l’organisation humanitaire, rendu...
(Jeune Afrique 22/02/17)
Ces dernières semaines, les pays du G5 Sahel ont annoncé la création de deux forces chargées de sécuriser la bande sahélienne, notamment les frontières entre le Mali, le Burkina Faso et le Niger. Dans leur ligne de mire, un homme en particulier : Mokhtar Belmokhtar. À la tête d’Al Mourabitoune, la plus grande katiba d’Al Qaïda au Maghreb islamique, numéro deux officieux de l’organisation, Mokhtar Belmokhtar fait peur. En acceptant en 2015 de réintégrer Aqmi, qu’il avait quittée en 2012,...
(RFI 21/02/17)
Au Mali, l'explosion d'une mine, dimanche 19 février, dans la région de Gossi, dans le sud-ouest du pays, avait touché un bus transportant des dizaines de personnes civiles. Une personne est morte et quatorze ont été blessées. Une dizaine de compagnies de bus assurent la liaison sur cet axe, Hombori-Gossi. Au lendemain de cet accident, les habitants de cette région reprennent leurs activités avec une bonne dose d'amertume car cet incident met en lumière l'état dégradé des routes. Pour les habitants de Gossi, la route nationale est un cordon ombilical avec les autres localités.
(RFI 21/02/17)
Sous contrôle judiciaire depuis le mois d'août 2016 et interdit de parler directement sur un média, l'activiste malien, chroniqueur, Mohamed Youssouf Bathily, alias « Ras Bath », critique vis-à-vis du pouvoir, a choisi depuis un moment de s'adresser au public à travers des meetings suivis par le public et les réseaux sociaux. Mais ce week-end, deux de ses meetings ont été interdits et des casseurs ont ensuite débarqué sur l'un des lieux de rassemblement. Alors que l’activiste malien, Mohamed Youssouf...
(Le Republicain (ml) 21/02/17)
« La généralisation de l’implication populaire dans les procédures judiciaires », un moyen d’améliorer la justice malienne selon Moussa Mara. Il propose que le jury ou l’assesseur étudie le dossier à juger, donne son avis, avis sur la base duquel le juge tranchera. Manifestement Moussa Mara ignore l’état actuel de la législation malienne en la matière. Deux magistrats, Adama Yoro Sidibé et Oumar Alassane KOUYATE nous ont fait parvenir leur contribution pour le remettre à sa place. Lisez ! «...
(RFI 20/02/17)
L'explosion d'une mine dimanche au Mali qui a touché un bus transportant des dizaines de civils a fait au moins un mort et 14 blessés. L'explosion a eu lieu dans la région de Gossi au sud-ouest de Gao. Très vite les secours se sont organisés et les lieux ont été sécurisés. Les forces armées maliennes, la Minusma et la force française Barkhane se sont déployées sur les lieux de l'explosion. Les blessés sont toujours soignés à GAO, neuf ont été stabilisés mais cinq autres soignés à l'hôpital militaire de Barkhane sont toujours dans un état grave et leur pronostic vital est engagé.

Pages

(L'Essor 24/02/17)
Après l’expérimentation du budget blanc 2017, le Mali basculera définitivement, en 2018, en « budget-programme », un mode de gestion axé sur les résultats. La bonne exécution de cette reforme communautaire nécessite l’implication et l’imprégnation de l’ensemble des acteurs de la chaine de dépenses et de la société civile. C’est dans cette optique que la direction générale du budget a initié un « atelier national de concertation » marquant le lancement du processus budgétaire 2018. Le ministre de l’Economie et des Finances, Dr. Boubou Cissé, a présidé, hier, l’ouverture de cette rencontre de deux jours. C’était à l’hôtel Azalaï Salam, en présence du directeur général du budget, Sidiki Traoré et de l’ensemble des acteurs de...
(La Tribune 23/02/17)
L’Aéroport International Modibo KEITA-Sénou du Mali s’ouvre à de nouvelles destinations africaines. Au mois de juin prochain, Bamako va inaugurer une nouvelle ligne aérienne le reliant à Kigali. Après CEIBA international c’est autour de la compagnie aérienne Rwandair de desservir le Mali. En 2013 à Durban (Afrique du Sud), un mémorandum d'entente relatif au transport aérien avait été signé entre le Mali et le Rwanda. Ce processus a abouti à la naissance de cette nouvelle ligne aérienne qui va relier les deux capitales. RWANDAIR devient ainsi la 17ème compagnie aérienne à desservir le Mali après la compagnie aérienne équato-guinéenne, CEIBA Intercontinental. Le vol inaugural est prévu au mois de juin prochain.
(L'Essor 20/02/17)
Fruit d’un partenariat public-privé, cette infrastructure qui coûtera 66,8 milliards de Fcfa, contribuera à l’augmentation rapide de la production du réseau électrique interconnecté à hauteur de plus de 22% Le ministre de l’Energie et de l’Eau, Malick Alhousseini, a procédé vendredi dernier, à Paris, à la signature de la convention de financement et de l’accord direct du projet de construction de la centrale thermique de Kayes pour un montant de 66,8 milliards de Fcfa. L’événement historique dans le secteur de...
(Agence Ecofin 18/02/17)
(Agence Ecofin) - Il ne faudrait pas passer de l’optimisme qui prévalait quant à la croissance de l’Afrique à un trop grand pessimisme. C’est l’essentiel du message que la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde a tenu à passer depuis Bangui en République Centrafricaine où elle était récemment en visite. La dirigeante qui s’exprimait devant des étudiants a déclaré que, bien que le continent ait connu sa croissance la plus faible en deux décennies l’an dernier, et...
(Le Monde 17/02/17)
Connu pour son franc-parler, le président du groupe Kledu dirige le patronat malien. Parti de rien, il est devenu l’un des hommes les plus influents du pays, une casquette toujours vissée sur sa tête. Son intervention avait provoqué un moment de flottement dans la salle, un peu de gêne aussi. « Au Mali, il n’y a pas la culture du travail, avait lancé Mamadou Sinsy Coulibaly, au cours d’une conférence de presse organisée à Bamako le 13 janvier lors du...
(Agence Ecofin 17/02/17)
Le Fonds monétaire international (FMI) a estimé, le 16 février, que les huit pays membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) devraient enregistrer une croissance économique située autour de 6% à moyen terme, tout en mettant en garde contre un accroissement des vulnérabilités. «Les perspectives de croissance à moyen terme sont favorables avec une croissance du PIB autour de 6%, mais restent soumises à des risques baissiers importants. Les principaux risques pour les perspectives comprennent les incertitudes mondiales, les...
(L'Essor 16/02/17)
En termes de perspectives, la production attendue pour la campagne 2017-2018 sera de 170.469 tonnes (toutes céréales confondues) dont 86.321 tonnes de riz paddy L’Office Riz Ségou (ORS) a tenu, hier lundi, la 25è session de son conseil d’administration. Les travaux étaient dirigés par le ministre de l’Agriculture, Kassoum Denon. C’était en présence du conseiller des affaires économiques et financières du gouverneur de la région, Pakuiy Kamaté et du directeur général de l’ORS, Dr Salif Sangaré. Au cours de cette...
(Le Republicain (ml) 15/02/17)
Selon le ministre du développement industriel, Mohamed Ali Ag Ibrahim, les dommages liés à la perte des formations forestières représenteraient environ 5,35% du PIB soit 79 milliards de FCFA/an. Pour faire face à ce fléau qui interpelle tout le monde, les autorités maliennes ont décidé de prendre les mesures appropriées, à l’effet d’atténuer les effets néfastes de la dégradation de l’environnement et des changements climatiques. Voila pourquoi, hier, mardi 14 février 2017, une signature du contrat de vente de l’alcool...
(Agence Ecofin 15/02/17)
(Agence Ecofin) - Boubacar Sidiki Traore, le représentant de la Banque africaine de développement (BAD) en Algérie, a déclaré le 13 février 2017 que l’institution financière a approuvé le financement du projet de la Dorsale Transsaharienne à fibre optique (DTS) qui doit interconnecter l’Algérie, le Niger, le Nigeria, le Mali et le Tchad. Il s’exprimait, lors de la Conférence africaine sur la Gouvernance de l'internet qui s’est tenue, lundi dernier, à Alger, en Algérie. Au-delà de cette interconnexion, Boubacar Sidiki...
(APA 14/02/17)
APA-Dakar (Sénégal) - Le projet de la navigation sur le fleuve Sénégal adopté par la 69eme session ordinaire du Conseil des ministres de l'Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS) veut « donner une autre dimension économique au bassin du Sénégal », a affirmé le ministre mauritanien du pétrole, de l'Énergie et des Mines, Mohamed Abdel Vetah,. "Lors de cette dernière session, nous avons balisé le chemin au projet de la navigation du fleuve Sénégal pour donner...
(Agence Ecofin 14/02/17)
(Agence Ecofin) - L’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS) aura besoin de 4 milliards $ au cours des 7 prochaines années pour doubler la capacité énergétique de ses pays membres. La mise en service des barrages de Gouina (140 MW) au Mali et de Koukoutamba (300 MW) en Guinée permettra l’atteinte de ces objectifs. « Le lancement des dossiers d’appels d’offres [pour le barrage de Koukoutamba, ndlr] a eu lieu. Le processus d’évaluation des offres reçues...
(Agence Ecofin 14/02/17)
Selon de nouvelles estimations, les réserves aurifères du Mali sont passées de 800 tonnes à 822 tonnes, soit environ 16 ans de production selon les niveaux de production actuels. C'est ce qu’a déclaré le ministère des mines qui explique cette hausse par les découvertes de réserves d’or réalisées par les compagnies minières depuis la précédente estimation en 2016. « L'augmentation des réserves est due à la découverte de nouvelles réserves dans plusieurs mines, notamment dans le complexe Loulo-Gounkoto de Randgold...
(Autre média 10/02/17)
Selon une étude publiée par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), seuls 10% des populations vivant en Afrique Subsaharienne ont un accès à l’électricité, un constat auquel veut en partie remédier la Banque Africaine de Développement (BAD). Pour Akinwumi Ayodeji Adesina, le président de la BAD, la place de l’énergie est un préalable au développement économique des pays africains. Présent lors du 28eme sommet de l’Union Africaine qui s’est tenu à Addis-Abeba le 30 et 31 janvier...
(L'Essor 09/02/17)
Le démarrage des travaux ne va plus tarder. Les fonds sont débloqués. Les dossiers d’appels d’offres sont prêts Le ministre de l’Energie et de l’Eau a annoncé que l’Etat a décaissé la somme de 4,7 milliards de Fcfa pour le financement de la réhabilitation des installations d’eau potable et d’électricité de la ville de Kidal. Les dossiers d’appels d’offres sont prêts, a ajouté le ministre Malick Alhousseini Maiga. C’était lors de sa rencontre avec le Collectif des femmes de Kidal,...
(La Tribune 08/02/17)
L’ambition des pays membres du G5 Sahel de lancer une nouvelle compagnie aérienne régionale a été réactivée à l’issue du dernier sommet des chefs d’Etat de l’organisation qui vient de se tenir à Bamako au Mali. Baptisée « Air Sahel », les arguments justifiant la création de cette compagnie destinée à promouvoir l’intégration régionale, sont valables. Toutefois, la viabilité économique de la compagnie reste sujette à caution au vu de la situation sur le marché régional. On croyait un temps...
(Le Prétoire 06/02/17)
Un mois après sa prise de fonction, le nouveau Directeur général des douanes du Mali, l’Inspecteur général Aly Coulibaly, a engrangé 46.314 milliards de nos francs. Ce qui laisse présager que l’objectif de 585 milliards pour 2017 sera atteint sans grande difficulté. Le renouveau et la performance des douanes sont en bonne voie sous la conduite éclairée de l’Inspecteur général des douanes, Aly Coulibaly. En témoigne le résultat atteint au mois de janvier dernier, soit 46 milliards de nos francs...
(L'Essor 03/02/17)
Le Ministre des Mines, Tiémoko Sangaré, quitte Bamako ce vendredi pour Le Cap en Afrique du Sud où il participera à la conférence Mining Indaba. Prévue cette année du 6 au 9 février, cette rencontre se tient chaque année depuis 20 ans en Afrique du Sud. Il s’agit de l’une des plus grandes conférences professionnelles au monde et entièrement dédiée à la capitalisation et au développement du secteur minier. Elle enregistre près de 7000 professionnels les plus influents dans l’industrie...
(L'Essor 01/02/17)
Notre pays dispose des potentiels et des opportunités énormes pour entrer dans l’ère industrielle L’importation massive des produits commerciaux, alimentaires et autres entrave la création de richesses et d’emplois. C’est le cas au Mali. La transformation sur le territoire national des produits agricoles et miniers est considérée par certains économistes comme un facteur indispensable. Elle est source de progrès social. Elle aide tout pays à amorcer une croissance économique soutenue et durable. La diversification économique, estiment ces experts, limite les...
(L'Essor 31/01/17)
La société s’apprête à annoncer un dépassement de ses prévisions de production d’or de 670 000 onces pour 2016 et pourrait maintenir une production annuelle de plus de 600 000 onces pour les dix prochaines années «L’année 2016 a été très bonne en termes de production d’or et de numéraires au complexe aurifère Loulo-Gounkoto. Comme annoncé au troisième trimestre, la société s’apprête à révéler un dépassement de ses prévisions de production d’or de 670 000 onces pour 2016 et pourrait...
(L'indicateur Renouveau 30/01/17)
La composante II du Projet de développement des compétences et emplois jeunes (Procej) sera financée à hauteur de 3,9 milliards. Ce premier financement concernera 75 projets. Pour contribuer à lutter efficacement contre le chômage des jeunes, le ministère de l’Emploi a lancé en 2014 le Projet de développement des compétences et emploi jeunes (Procej). Il a pour but de promouvoir l’entreprenariat des jeunes diplômés, mais aussi des centres professionnels d’apprentissage. Le projet, qui est à sa composante II, a été...

Pages

(L'Essor 21/02/17)
Le Djoliba et les Onze Créateurs connaissent désormais leurs adversaires des 16ème de finale de la coupe de la Confédération. L’équipe de Hérémakono affrontera El Masry d’Egypte, tandis que la formation de Niaréla sera face à Rayon sports du Rwanda. Les matches aller, prévus à Bamako, se disputeront dans le week-end du 10-11 et 12 mars prochain et les manches retour, une semaine plus tard. Cette année, nos deux représentants dans la C2, à savoir le Djoliba et les Onze Créateurs, étaient exemptés du tour préliminaire. Les Rouges participent à la coupe de la Confédération pour avoir été 3ème du championnat national, alors que les Onze Créateurs ont décroché le précieux sésame, suite à leur...
(L'Essor 15/02/17)
Battus 1-0 par le CSD lors de la première journée, les Rouges ont encore lâché des points en concédant le nul 0-0 face au COB, dimanche dans le choc au sommet de la deuxième journée Le match au sommet de la 2ème journée opposait le COB et le Djoliba (0-0), dimanche au stade Modibo Keïta. Les supporters attendaient cette affiche avec passion, mais la montagne a accouché d’une sourie. C’est le moins que l’on puisse dire quand on sait que pas un seul but n’a été marqué par les deux équipes. Rouges et Olympiens ont été inefficaces devant les buts et ont étalé chacun des lacunes dans leur jeu. Des balles en l’air, des passes ratées, des cadeaux offerts à...
(Afrik.com 14/02/17)
Alors que le président de la Fédération malienne (Femafoot), Boubacar Diarra, lui déconseille de revenir à Bamako pour sa sécurité, le sélectionneur du Mali, Alain Giresse, est clairement poussé vers la sortie. "Le plus simple pour nous serait qu’il démissionne", a lâché le dirigeant. Ça sent le roussi pour Alain Giresse. Critiqué pour ses choix durant la CAN 2017, bouclée par une élimination au premier tour, le sélectionneur du Mali ne bénéficie plus de la confiance de ses dirigeants. "Tout...
(BBC 14/02/17)
L'élimination du Mali au premier tour de la Coupe d'Afrique des Nations pose le problème du maintien ou non du sélectionneur national, Alain Giresse et de son adjoint, Amadou Pathé Diallo. Le président de la Fédération malienne de football souhaite la démission de l'entraineur français mais ce dernier ne semble pas l'entendre de cette oreille. "Son contrat court jusqu'en novembre 2017. C'était un contrat d'objectifs. Mais un contrat est fait pour être cassé lorsque les deux parties ne sont pas...
(L'Essor 09/02/17)
Exceptés les Rouges qui se sont faits surprendre 1-0 au stade Modibo Keïta par le CSD, tous les autres favoris ont réussi leur entrée en matière Annoncé pour être le premier match du championnat national, saison 2016-2017, le choc COB-CSK n’a pu avoir lieu le vendredi 3 février. La rencontre a été reportée à aujourd’hui, à cause de la tension entre les supporters. Toutes les autres rencontres de la première journée se sont disputées le week-end dernier. Ainsi, samedi au...
(L'Essor 01/02/17)
Le ministre des Sports, Housseïni Amion Guindo a effectué une visite au Centre sportif de Kabala, hier pour s’imprégner des conditions d’hébergement de la sélection nationale U20 qui doit prendre part à la CAN junior du 26 février au 12 mars en Zambie. Le ministre Guindo est venu à Kabala en compagnie du directeur national des sports et de l’éducation physique, Mahamadou Sidibé et de son chef de cabinet, Youssouf Singaré. La rencontre avec les joueurs et leur staff technique...
(Afrik.com 27/01/17)
Tous éliminés dès la phase de groupes de la CAN 2017 l’Algérie, la Côte d’Ivoire, tenante du titre, le Gabon, pays-hôte, et dans une moindre mesure le Mali ont déçu. Eléments d’explications. - Algérie Pourquoi ils ont déçu Même si leur statut se retrouvait fragilisé depuis les deux contre-performances en éliminatoires du Mondial 2018, les Fennecs avaient rallié le Gabon avec l’un des meilleurs effectifs sur le papier, forts notamment du meilleur joueur africain de l’année consacré par la CAF,...
(AFP 24/01/17)
Pour se qualifier en quarts de la CAN-2017, le Mali d'Alain Giresse, 3e du groupe D, doit non seulement l'emporter face à l'Ouganda, mercredi (19h00 GMT) à Oyem, mais également espérer un faux-pas de l'Egypte face au Ghana, déjà qualifié. Pour réussir la partie de la mission qui leur attend, les "Aigles" ne seront pas seuls. Car vu l'effervescence dimanche au stade municipal d'Oyem, qui n'avait jamais accueilli autant de supporters pour l'entraînement d'une des sélections basée dans le nord...
(AFP 24/01/17)
Suspense: le Mali d'Alain Giresse, opposé à l'Ouganda déjà éliminé, et l'Egypte, sept fois sacrée, contre le Ghana déjà qualifié, se livrent un duel à distance dans le groupe D mercredi pour le dernier billet des quarts de finale de la CAN-2017 (coup d'envoi 20h00 heure française). Les "Aigles" du Mali n'ont plus leur destin entre les serres: il suffit d'un nul aux "Pharaons" dans l'autre match pour les éliminer et monter dans le quart. Les Maliens ne veulent pas...
(AFP 23/01/17)
Le sélectionneur du Mali Alain Giresse a prévenu que l'Ouganda, déjà éliminé de la CAN-2017 après deux défaites, ne "bradera pas" sa dernière chance de faire bonne figure dans une compétition qu'elle n'a plus joué depuis près de 39 ans, lundi lors de la conférence de presse d'avant-match. "On sait très bien qu'en ayant perdu les deux premiers matches, ils ne vont pas abandonner. La certitude, c'est qu'ils seront sur le terrain pour faire le maximum", a prévenu Giresse, avant...
(Jeune Afrique 23/01/17)
Battu par le Ghana (0-1) – qualifié pour les quarts de finale – le Mali a laissé échapper un point au regard de sa seconde période. Sébastien Desabre, l’ex entraîneur de l’ASEC, de Cotonsport Garoua et de l’Espérance Tunis et qui vient de quitter le banc de touche du WAC Casablanca, estime que les Aigles ont trop regardé jouer leur adversaire en première mi-temps. Jeune Afrique : Le Ghana mérite-t-il sa victoire ? Sébastien Desabre : Sur sa première mi-temps,...
(RFI 21/01/17)
Deuxième victoire en autant de matches pour les Ghanéens, victorieux du Mali ce 21 janvier. Un coup de tête d’Asamoah Gyan a offert la victoire aux Black Stars contre des Maliens impuissants (1-0). Le Ghana, bien que bousculé en seconde période, valide son billet pour les quarts de finale. C’est bon pour le Ghana ! Après le Sénégal, voici la deuxième équipe qualifiée pour les quarts de finale de la CAN 2017 après seulement deux rencontres. Ce 21 janvier, les...
(AFP 21/01/17)
"Il y a une grande tragédie dans notre pays qui nous a touchés, c'est une certitude", a souligné le capitaine malien Yacouba Sylla à propos de l'attentat-suicide qui a fait au moins 70 morts mercredi à Gao, dans le nord du Mali. "Aujourd'hui, on en a discuté. C'est à nous de nous unir pour être plus forts et mettre un peu de baume au coeur à notre peuple. On donnera le maximum pour ça", a assuré le milieu défensif lors...
(RFI 18/01/17)
Les équipes du Mali et d’Egypte se sont neutralisées (0-0) dans le groupe D de la CAN 2017, ce 17 janvier à Port-Gentil. La faute notamment à une pelouse indigne d’une Coupe d’Afrique des nations. On dit souvent que l’herbe est plus verte ailleurs. Ce dicton est à prendre au premier degré en ce qui concerne l’état des pelouses gabonaises… Car une énième rencontre de la CAN 2017 s’est déroulée sur un terrain déplorable. Une heure après la victoire du...
(Jeune Afrique 17/01/17)
L’Egypte, de retour en phase finale après sept ans d’absence, et le Mali, ont les faveurs de Rabah Saâdane. Rabah Saâdane, l'ancien sélectionneur de l’Algérie, estime que le Ghana, qui traverse une période difficile, aura du mal à atteindre les quarts de finale… Rabah Saâdane : Il faudra compter avec elle. L’Égypte a déjà remporté la CAN en Afrique subsaharienne à plusieurs reprises (1998 au Burkina Faso, 2008 au Ghana, 2010 en Angola). Elle sait s’adapter aux conditions climatiques, mais...
(AFP 12/01/17)
"Les résultats du foot, c'est une drogue sociale" en Afrique. Alain Giresse partage auprès de l'AFP son vécu et ses ambitions alors qu'il est de retour à la tête du Mali, qu'il avait mené en 2012 à la troisième place, pour la CAN-2017 qui débute samedi au Gabon (jusqu'au 5 février). Q: Vous retrouvez le Mali que vous aviez mené sur le podium en 2012, ce que le pays attendait depuis quarante ans. Quel souvenir en gardez-vous ? R: "Le...
(APA 09/01/17)
Les Etalons du Burkina Faso ont battu samedi soir à Marrakech (Maroc), les Aigles du Mali sur le score de 2 buts à 1, en match amical de préparation de la CAN Gabon 2017. Après une défaite (1-0) face aux Lions de l’Atlas locaux le 4 janvier dernier, les Etalons ont réagi face aux Aigles du Mali, également en préparation pour la CAN qui démarre dans une semaine. Le premier but burkinabè a été marqué à la 41e minute par...
(L'Equipe 05/01/17)
Le sélectionneur du Mali, Alain Giresse, a décidé de ne pas retenir Falaye Sacko (Vitoria Guimaraes), Souleymane Diarra (Ujpest) et Adama Traoré (TP Mazembe) pour la CAN. Les trois absents de la liste définitive des 23 joueurs maliens retenus pour participer à la Coupe d'Afrique des Nations (14 janvier - 5 février) sont Falaye Sacko (Vitoria Guimaraes), Souleymane Diarra (Ujpest) et Adama Traoré (TP Mazembe). Présents dans la préliste, ils ont été retirés au dernier moment par le sélectionneur des...
(Le Republicain (ml) 23/12/16)
Dans le cadre du partenariat qui oppose la Fédération Malienne d’Escrime (FME) et le Club d’Escrime de Montreuil depuis 2009, une forte délégation de la ville de Montreuil avec à sa tête son Maire, Patrice Bensag et le président du Club d’Escrime de Montreuil, Alliez Alain, a séjourné au Mali. L’occasion a été mis à profit par la FME d’organiser le 18 décembre 2016, au Stade du 26 Mars de Yirimadio, un mini tournoi à leur l’intention de ses hôtes...
(L'Essor 09/12/16)
Les 12 trophées remportés en 10 ans par les sélections nationales féminines, l’échec des équipes masculines, le lancement de la nouvelle formule du championnat, l’Afrobasket féminin sénior que notre pays organisera en 2017 : voilà les quatre grands sujets évoqués par le président de la Fédération malienne de basket dans une interview exclusive qu’il a bien voulu nous accorder hier au siège de l’instance dirigeante du ballon orange malien L’Essor : La nouvelle formule du championnat va être lancée dans...

Pages

(Le Monde 22/02/17)
Un documentaire retrace le combat qu’ont mené les habitants de la « Perle du désert » pour préserver leurs collections de manuscrits séculaires. C’est une histoire émouvante qui raconte la victoire du courage et de la sagesse sur l’ignorance et l’obscurantisme. Le Trésor de Tombouctou retrace le combat qu’ont mené les habitants de la « Perle du désert » pour sauver leurs collections de manuscrits séculaires, lorsque la ville est tombée aux mains des djihadistes d’Ansar Eddine, alliés à Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI), en avril 2012. Le documentaire de Lutz Gregor donne la parole aux habitants de l’ancienne cité caravanière qui ont subi le joug de ce groupe qui entendait appliquer la charia au...
(RFI 06/02/17)
A Ségou, la 13e édition du festival sur le Niger s'est achevée, le week-end du 4 et 5 février. Parmi les nombreux spectacles et concerts, la pièce « Lumière » de la compagnie Acte 7 autour de l'accord de paix, une pièce itinérante qui a déjà voyagé de Tombouctou à Gao jusqu'à Bamako pour vulgariser le contenu de l'accord de paix, au Mali. Tout au long de la pièce, les personnages campent des passagers qui attendent un bus en retard, symbole de l'accord de paix. « Un accord c'est un bus. Le bus pour la paix et la réconciliation, explique Fanta Coulibaly Traoré, une metteuse en scène de la pièce. Notre souhait est que ce bus arrive à bon port...
(AFP 30/01/17)
Devant la salle comble, Matthieu Chedid prévient l'assistance: "Petit à petit, je vais être obligé de vous prendre en otage, mais au sens poétique du terme". Et rapidement le public du Festival Acoustik Bamako se lève pour danser aux sons de la kora. "C'est un peu une folie d'être là", reconnaît le chanteur français, connu sous son nom d'artiste -M-, en montant sur la scène de l'Institut français du Mali au sujet de sa présence au festival, qui s'est achevé...
(RFI 30/01/17)
Le journaliste malien Birama Touré a disparu il y a un an jour pour jour à Bamako. Ses confrères ont demandé ce dimanche 29 janvier que l'enquête s'accélère. La dernière personne qui l'a vu, sa fiancée, affirme que Birama Touté se déplaçait à moto, vers le domicile d'un parent à Bamako, selon l'enquête de la gendarmerie. Depuis, plus de nouvelles. Différentes associations de journalistes se sont tout de suite mobilisées. Le ministre de la Communication de l'époque les reçoit et...
(Le Monde 28/01/17)
La capitale malienne accueille trois jours de concerts de Matthieu Chedid qui vient présenter son nouvel album conçu avec de célèbres artistes du pays. La salle de concert de l’Institut français au Mali et ses sièges de cinéma ne se prêtent pas aux shows endiablés. Pourtant, Matthieu Chédid prévient le public d’emblée : « Je vais vous prendre en otages, au sens musical du terme, vous allez finir debout, c’est ça que j’aime. » Il n’a pas fallu plus de...
(L'indicateur Renouveau 25/01/17)
Placée sous le thème “la culture au service de la paix et de la réconciliation nationale”, la 2e édition du Festival culturel Dogon, lancée lundi, sera une véritable tribune d’expression sur le pays dogon. La 2e édition du Festival culturel Dogon a été lancée ce 23 janvier, à la place du Cinquantenaire, sur les berges du fleuve Niger. Durant une semaine, les participants vont échanger sur la culture Dogon et partager leur réflexion sur le pays Dogon. Cette grande fête...
(Jeune Afrique 23/12/16)
Vendu comme un « Scarface africain », Wùlu, thriller léché du réalisateur franco-malien Daouda Coulibaly, lève le voile sur certains vices des sociétés ouest-africaines. Le film Wùlu s’ouvre sur une scène très banale. Ladji, un rabatteur pour minibus Sotrama à Bamako explique les secrets du métier à un collègue : privilégier les filles minces, éviter les passagers qui ont des gros derrières, les handicapés et les vieux qui font perdre du temps. Le rêve du jeune homme ? Devenir chauffeur et échapper...
(Le Monde 17/12/16)
L’écrivain français est allé rendre visite à Ousmane Diarra, écrivain malien. Et fait le portrait d’un homme droit, généreux et menacé dans une ville déliquescente. Ousmane Diarra a toujours refusé de quitter et sa ville et son pays, malgré des menaces reçues et la tension politique permanente dans laquelle vit le Mali, dévasté par la corruption et la guerre. Comme des millions de Bamakois, il part très tôt le matin, à l’heure où l’on balaie les cours et chantent les...
(L'Essor 13/12/16)
Le professeur Bakari Kamian n’est plus. L’historien et écrivain a tiré sa révérence dimanche dernier à l’âge de 88 ans en Tunisie. Cette disparition constitue une immense perte pour notre pays. Né en 1928 à San, Bakari Kamian est titulaire du Cape d’histoire et de géographie et d’une agrégation en géographie. Il a été instituteur entre 1949 et 1952, avant de devenir tour à tour professeur, censeur et proviseur de lycée, puis directeur général de l’Ecole normale supérieure du Mali...
(RFI 06/12/16)
Le comédien s'est éteint dimanche 4 décembre. Plus connu sous le nom de Lassidan, il était âgé de 53 ans, il souffrait de diabète. Membre de la compagnie Nyogolon, il s'était spécialisé dans le théâtre social, afin de faire passer des messages de sensibilisation, par exemple sur la prévention du Sida ou la protection de l'environnement. Souleymane Cissé est un cinéaste malien, deux fois étalon d'or au Fespaco, il rend hommage à Lassidan.
(Jeune Afrique 14/11/16)
Comme toujours, c’est dans la plus grande discrétion qu’une délégation de la Cour pénale internationale (CPI) se rendra au Mali mi-novembre. Non pas pour enquêter sur des crimes commis en 2012 et ensuite dans le Nord, mais pour assurer le « service après-vente » du procès d’Ahmad al-Mahdi, condamné le 27 septembre à neuf ans de prison pour avoir détruit des mausolées à Tombouctou durant l’occupation jihadiste. L’équipe de la CPI fait le voyage afin de rencontrer les victimes de...
(Le Republicain (ml) 11/11/16)
C’est avec un cri de détresse que l’écrivain Chirfi Moulaye Haïdara a lancé sur le marché son dernier livre. «Ceux qui posent des actes de violences au nom de la religion ne rendent pas service à l’islam », a-t-il déploré samedi dernier, 5 novembre, à Bamako. L’ouvrage, intitulé «Les manuscrits anciens du Mali», est édité par les éditions La Sahélienne. Il fait ressortir ce que l’auteur considère comme des enseignements tirés des textes anciens du Mali pour soigner le pays...
(APA 21/10/16)
Le congrès du Rassemblement pour le Mali (RMP, au pouvoir) prévu les 22 et 23 octobre fait déjà les choux gras de la presse malienne de ce vendredi. «Congrès ordinaire du RPM : le test pour les poulains d’IBK», affiche en manchette les Echos. Ce journal indique que le Parti présidentiel est au pied du mur. «Les protégés d’Ibrahim Boubacar Kéita doivent soit profiter de ce rendez-vous pour sortir la tête de l’eau ou compromettre l’avenir de leur formation. Ce...
(L'Essor 06/10/16)
Il s’agit d’asseoir une culture de la paix et de la non-violence entre les communautés à travers la valorisation des pratiques interculturelles, de l’éducation à la paix dans l’enseignement formel et non formel et de l’action de la société civile… Sous la présidence du ministre de la Réconciliation nationale, le représentant de l’Unesco, Eloundou Lazare a remis ce 4 octobre 2016 un rapport sur le Programme national pour la culture de la paix (PNCP). C’était en présence du ministre de...
(AFP 27/09/16)
La Cour pénale internationale (CPI) doit rendre mardi un jugement historique contre un jihadiste malien ayant reconnu avoir détruit des mausolées protégés à Tombouctou, une décision très attendue par une population ayant soif de justice et par des ONG qui rêvent d'un verdict "dissuasif". Les experts et les Nations unies espèrent en effet que le jugement, qui doit être lu à 11H30 (09H30 GMT), "mettra fin à l'impunité" pour la destruction de biens culturels, alors que de nombreux sites sont...
(Jeune Afrique 25/08/16)
À l’ouverture de son procès devant la CPI, le 22 août dernier, l’ex-jihadiste malien Ahmad al-Mahdi a demandé pardon pour la destruction des mausolées de Tombouctou. Un repentir auquel les responsables des tombeaux sacrés de la Ville au 333 Saints sont sensibles… sans plus. Reportage. « Ahmad al-Faki al-Mahdi est en train de détruire le mausolée de Sidi Mahmoud, lorsque le téléphone de mon père sonne. Au bout du fil, un informateur lui annonce la terrible nouvelle. Le choc était...
(AFP 22/08/16)
Les mausolées de saints musulmans de Tombouctou, perçus par la population comme des protecteurs contre les dangers dans cette ville légendaire du nord du Mali, ont été en grande partie détruits à coups de pioche, houe et burin par des jihadistes en 2012 et reconstruits à l'identique grâce à l'Unesco. Le procès d'un dirigeant du groupe jihadiste touareg malien Ansar Dine, Ahmad Al Faqi Al Mahdi, accusé d'avoir participé à toutes les étapes de la destruction et qui plaide coupable...
(AFP 19/08/16)
Les mausolées de saints musulmans de Tombouctou, perçus par la population comme des protecteurs contre les dangers dans cette ville légendaire du nord du Mali, ont été en grande partie détruits à coups de pioche, houe et burin par des jihadistes en 2012 et reconstruits à l'identique grâce à l'Unesco. Lundi s'ouvre devant la Cour pénale internationale (CPI) le procès d'un dirigeant du groupe jihadiste touareg malien Ansar Dine, Ahmad Al Faqi Al Mahdi, accusé d'avoir participé à toutes les...
(Jeune Afrique 04/08/16)
Lorsque les jihadistes ont occupé Tombouctou, Abdel Kader Haïdara a sauvé près de 400 000 manuscrits. Un engagement salué dans une enquête passionnante menée par Joshua Hammer. Avec son visage et ses yeux ronds, son tendre sourire et cette drôle de moustache séparée en deux en son centre, Abdel Kader Haïdara ressemble à un personnage de bande dessinée. C’est pourtant d’un étouffant thriller qu’il est le héros. Une enquête signée Joshua Hammer sur les « résistants de Tombouctou » – des...
(Le Point 20/07/16)
Montre et bijoux rutilants, jean déchiré, sweat à capuche et sneakers dernier cri aux pieds : Sidiki Diabaté a bien le look d'un artiste de hip-hop. Mais ce talentueux beatmaker est également un jeune maître de la kora, cette harpe-luth traditionnelle mandingue, instrument de la caste des griots dont il est issu. Artiste de son époque Et c'est naturellement qu'il pose ses arpèges délicats et cristallins sur les rythmes électro des musiques urbaines actuelles. « Mon style, c'est du tradi-moderne...

Pages

(RFI 26/02/17)
Le ministre français de la défense Jean-Yves Le Drian est en visite au Sahel et au Sahara, sans doute la dernière dans la région en tant que ministre de la Défense. Samedi 25 février il était à Gao où il a rencontré des éléments maliens du MOC, le Mécanisme opérationel de Coordination, durement frappé par un attentat en janvier dernier. Jean-Yves Le Drian s'est félicité des dernières avancées sur le terrain puisqu'en fin de semaine une première patrouille mixte (réunissant anciens rebelles, plateforme et forces armées maliennes) a pu avoir lieu dans la ville de Gao.
(RFI 25/02/17)
Le ministre français de la Défense est arrivé vendredi soir au Mali, pour une tournée d'adieux aux soldats français de la force Barkhane. Une visite qui survient alors que de nouveaux détails sont apparus au sujet d'une opération menée par la force française Barkhane dimanche dernier. Une opération, menée dans l'extrême nord du Mali, dans la région de Kidal, au cours de laquelle deux « terroristes » ont été tués. « Des terroristes », dit la force Barkhane, « des mineurs », pointent certaines sources. Et ce alors qu'une enquête interne est justement en cours sur une opération plus ancienne. L'opération a eu lieu au nord de Boughessa, plus précisément à Tin Afaghout, non loin de la frontière avec l'Algérie...
(Jeune Afrique 24/02/17)
Le lancement des patrouilles mixtes à Gao, jeudi, suscite déjà de fortes critiques. Alors qu'ils dépendent du ministère de la Défense, les soldats déployés sur le terrain manquent cruellement de moyens. Ils sont pourtant censés être déployés en première ligne contre le terrorisme. Plusieurs fois reportées, les patrouilles mixtes ont finalement démarré jeudi 23 février à Gao. Une cinquantaine d’hommes en tenues et chèches verts foncé ont quitté leur camp du Mécanisme opérationnel de coordination (MOC), où un attentat à...
(RFI 24/02/17)
Après plusieurs reports, les patrouilles militaires mixtes ont démarré leurs opérations jeudi 23 février à Gao, principale ville du Nord du Mali. Composées de l'armée régulière et d'ex combattants de groupes armés, ces patrouilles sont censées préfigurer la nouvelle armée unitaire malienne. Avec notre envoyé spécial à Gao, Malgré le vent, la chaleur, militaires maliens de l’armée régulière et combattants des groupes armés écoutent en silence le commandant en chef par intérim des forces de la Minusma, la mission de l’ONU au Mali, peu avant de se mettre en route.
(RFI 23/02/17)
Le roi du Maroc devait effectuer à compter de mercredi 22 février l'étape malienne de son périple africain. Mais Mohammed VI a annulé sa visite. Aucune raison officielle, mais des éléments d'analyses. Le président malien IBK malade et indisponible pour recevoir le roi du Maroc comme le disent certains ? Faux. Le chef de l'Etat malien a dirigé lui-même mercredi le Conseil des ministres, sans oublier que la veille, il recevait un diplomate américain au palais présidentiel. Alors, problème de...
(Jeune Afrique 23/02/17)
À Kidal, dans le nord du Mali, les patrouilles mixtes prévues par l'Accord de paix tardent à se mettre en place. En attendant, les groupes armés essaient de se présenter comme de parfaits garants de l'ordre et de la sécurité. Ilad Ag Mohamed, porte-parole de la Coordination sécuritaire des Mouvements de l’Azawad à Kidal (CSMAK) a adopté une rhétorique similaire à celle de toutes les polices du monde. Au journaliste curieux, il répond par des chiffres. LA CSMAK, qui regroupe trois groupes armés, le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), le Haut conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA)
(La Tribune 23/02/17)
L’Aéroport International Modibo KEITA-Sénou du Mali s’ouvre à de nouvelles destinations africaines. Au mois de juin prochain, Bamako va inaugurer une nouvelle ligne aérienne le reliant à Kigali. Après CEIBA international c’est autour de la compagnie aérienne Rwandair de desservir le Mali. En 2013 à Durban (Afrique du Sud), un mémorandum d'entente relatif au transport aérien avait été signé entre le Mali et le Rwanda. Ce processus a abouti à la naissance de cette nouvelle ligne aérienne qui va relier...
(Le Monde 23/02/17)
Notre chroniqueur raconte comment le livre saint et la tradition permettent de contre-attaquer et de délégitimer l’idéologie de la secte islamiste Boko Haram. C’est une scène qui s’est souvent répétée ces derniers temps dans plusieurs villages du sud-est du Niger et du nord-est du Nigeria, épicentre des activités de la secte extrémiste nigériane Boko Haram : devant de nombreux témoins, un marabout (érudit musulman) tient un exemplaire du Coran à la main et prononce solennellement la formule d’usage. « Que...
(RFI 22/02/17)
L'affaire est commentée par plusieurs titres maliens. Le président de l'Assemblée nationale du Mali accusé d'avoir commis « l'adultère dans son bureau » porte plainte pour diffamation contre un journal malien, le Figaro du Mali, dont le directeur de publication a formellement reçu mardi 21 février la plainte. Tout est parti d'un article de l'hebdomadaire Figaro du Mali. Dans son numéro 12, le journal écrit : « Le président de l'Assemblée nationale s'est fait surprendre en flagrant délit d'adultère dans son bureau avec sa secrétaire ». Le Figaro du Mali s'interroge même sur la possibilité de destituer le chef de l'hémicycle
(Le Monde 22/02/17)
Un documentaire retrace le combat qu’ont mené les habitants de la « Perle du désert » pour préserver leurs collections de manuscrits séculaires. C’est une histoire émouvante qui raconte la victoire du courage et de la sagesse sur l’ignorance et l’obscurantisme. Le Trésor de Tombouctou retrace le combat qu’ont mené les habitants de la « Perle du désert » pour sauver leurs collections de manuscrits séculaires, lorsque la ville est tombée aux mains des djihadistes d’Ansar Eddine, alliés à Al-Qaida...
(Jeune Afrique 22/02/17)
Ces dernières semaines, les pays du G5 Sahel ont annoncé la création de deux forces chargées de sécuriser la bande sahélienne, notamment les frontières entre le Mali, le Burkina Faso et le Niger. Dans leur ligne de mire, un homme en particulier : Mokhtar Belmokhtar. À la tête d’Al Mourabitoune, la plus grande katiba d’Al Qaïda au Maghreb islamique, numéro deux officieux de l’organisation, Mokhtar Belmokhtar fait peur. En acceptant en 2015 de réintégrer Aqmi, qu’il avait quittée en 2012,...
(RFI 21/02/17)
Au Mali, l'explosion d'une mine, dimanche 19 février, dans la région de Gossi, dans le sud-ouest du pays, avait touché un bus transportant des dizaines de personnes civiles. Une personne est morte et quatorze ont été blessées. Une dizaine de compagnies de bus assurent la liaison sur cet axe, Hombori-Gossi. Au lendemain de cet accident, les habitants de cette région reprennent leurs activités avec une bonne dose d'amertume car cet incident met en lumière l'état dégradé des routes. Pour les habitants de Gossi, la route nationale est un cordon ombilical avec les autres localités.
(RFI 21/02/17)
Sous contrôle judiciaire depuis le mois d'août 2016 et interdit de parler directement sur un média, l'activiste malien, chroniqueur, Mohamed Youssouf Bathily, alias « Ras Bath », critique vis-à-vis du pouvoir, a choisi depuis un moment de s'adresser au public à travers des meetings suivis par le public et les réseaux sociaux. Mais ce week-end, deux de ses meetings ont été interdits et des casseurs ont ensuite débarqué sur l'un des lieux de rassemblement. Alors que l’activiste malien, Mohamed Youssouf...
(RFI 20/02/17)
L'explosion d'une mine dimanche au Mali qui a touché un bus transportant des dizaines de civils a fait au moins un mort et 14 blessés. L'explosion a eu lieu dans la région de Gossi au sud-ouest de Gao. Très vite les secours se sont organisés et les lieux ont été sécurisés. Les forces armées maliennes, la Minusma et la force française Barkhane se sont déployées sur les lieux de l'explosion. Les blessés sont toujours soignés à GAO, neuf ont été stabilisés mais cinq autres soignés à l'hôpital militaire de Barkhane sont toujours dans un état grave et leur pronostic vital est engagé.
(RFI 20/02/17)
A Gao, la situation sécuritaire reste extrêmement volatile. Cela fait un mois que le camp du Mécanisme opérationnel commun (MOC), a été victime d’une attaque suicide faisant 60 morts et près de 120 blessés. Avec de nombreuses formations dispensées aux forces de l’ordre maliennes, l’ONU tente de renforcer les capacités de la police de Gao. La nuit, c’est l’occasion de mettre cette formation en pratique. Des policiers de l’ONU patrouillent avec des policiers maliens pour obtenir des renseignements directement auprès...
(RFI 20/02/17)
Plusieurs associations peules ont rencontré ce samedi la presse, à Bamako, pour manifester leur grande inquiétude face à l'insécurité dans le centre du pays, et pour « dénoncer » les amalgames entretenus contre leur communauté. Selon les conférenciers, être Peul aujourd’hui dans certaines localités du Mali, c’est vivre la peur au ventre. Haïdara Aminata Dicko, présidente du Collectif des associations de la jeunesse peule du Mali explique : « Dans le centre, on est traqués. Les Peuls sont traqués par...
(Jeune Afrique 20/02/17)
Marie-Ann Yemsi, de parents allemands et camerounais, a été nommée commissaire de la 11e édition de la biennale photo. Pas de programme, aucune info, pas plus de nom d’artiste, ni même un appel à candidatures… on finissait par douter de la tenue, à la fin de l’année, de la plus célèbre manifestation photographique d’Afrique. Après avoir assuré que les Rencontres « auraient bien lieu », l’Institut français nous révèle en avant-première le nom de la commissaire de la 11e édition...
(RFI 18/02/17)
Au Mali, les présidents des autorités intérimaires régionales sont installés, à partir de ce samedi 18 février à Kidal, puis en début de semaine pour les autres régions du Nord : Gao, Tombouctou, Ménaka et Taoudeni. Ces postes clefs ont été partagés entre la partie gouvernementale et les mouvements armés signataires de l'accord de paix, Plateforme pro-Bamako et ex-rebelles de la CMA. Prévues par l'accord de paix signé en juin 2015, ces autorités intérimaires étaient attendues depuis bien longtemps. Avec près d'un an et demi de retard, dû aux atermoiements du gouvernement
(RFI 17/02/17)
Au Mali, l'enquête se poursuit à Ké-Macina après les affrontements qui ont fait 20 morts et 16 blessés le week-end dernier, dans cette localité du centre du pays. Affrontements intercommunautaires, conflit foncier, implication de terroristes jihadistes… Les pistes sont nombreuses. Quatre hommes ont d'ores et déjà été interpelés mercredi soir 15 février par l'armée malienne. Les quatre hommes arrêtés mercredi soir venaient de tenter l'attaque d'un convoi militaire. Selon des informations fournies par une source militaire malienne et par un élu local, les forces maliennes ont pu riposter et mettre en fuite leurs assaillants, une dizaine d'hommes. Quatre d'entre eux ont été arrêtés avec leurs armes et leurs motos.
(Le Monde 17/02/17)
Connu pour son franc-parler, le président du groupe Kledu dirige le patronat malien. Parti de rien, il est devenu l’un des hommes les plus influents du pays, une casquette toujours vissée sur sa tête. Son intervention avait provoqué un moment de flottement dans la salle, un peu de gêne aussi. « Au Mali, il n’y a pas la culture du travail, avait lancé Mamadou Sinsy Coulibaly, au cours d’une conférence de presse organisée à Bamako le 13 janvier lors du...

Pages