Dimanche 17 Décembre 2017

Mali

(AIP 17/12/17)
Le poste du futur président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a été confié à la Côte d’Ivoire et le ministre ivoirien de l’Industrie et des Mines, Jean-Claude Brou a été désigné pour l’occuper à compter du 1er mars 2018. La décision a été prise samedi, à Abuja, au Nigeria, par les chefs d’Etat et de gouvernement, lors de la 52è session ordinaire dont la première s’est déroulée à huis clos. Le président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara qui prend part aux travaux de cette session, a salué cette décision, en estimant qu’il s’agit d’une autre marque de confiance fait à son pays et...
(RFI 16/12/17)
La ville de Kidal, dans le nord du Mali, a été la cible de plusieurs attaques ce vendredi 15 décembre au soir. Un casque bleu a été grièvement blessé. Les assauts n'ont pas été revendiqués pour l'instant, mais ils ont été violents et très longs. La Minusma a vigoureusement riposté pour mettre en fuite les assaillants. C'est la plus grosse attaque sur Kidal de l'année. Ou plutôt les plus grosses attaques. Les Nations unies confirment avoir essuyé quatre assauts simultanés sur plusieurs positions tenues par des casques bleus. Les affrontements ont éclaté ce vendredi soir aux alentours de 20h. Des habitants joints par RFI expliquent que les combats ont duré plus d'une heure. Les assaillants ont tenté de prendre le...
(AFP 15/12/17)
En combattant avec leurs alliés la myriade de groupes jihadistes sévissant au Sahel, les cinq pays africains mobilisés luttent "pour le monde entier", soutient le président nigérien Mahamadou Issoufou, qui réclame un financement pérenne et une plus grande implication de l'ONU. "La menace terroriste est une menace internationale, le combat que nous faisons dans le Sahel, nous le faisons aussi pour l'Europe, pour le monde entier", souligne le président Mahamadou Issoufou, dans un entretien accordé jeudi soir à l'AFP.
(AFP 15/12/17)
Plusieurs centaines de Maliens ont manifesté vendredi pour dénoncer la détention prolongée d'officiers de l'ex-junte, dont son chef, Amadou Sanogo, poursuivis pour implication dans l'assassinat d'une vingtaine d'autres militaires en 2012, a constaté un correspondant de l'AFP. Le procès de ces 17 officiers, qui s'était ouvert le 30 novembre 2016 devant la cour d'assises de Sikasso (environ 380 km au sud de Bamako), avait été renvoyé le 8 décembre à la première session d'assises de 2017, mais sa reprise se...
(L'Essor 15/12/17)
La réunion des chefs d’Etat du G5 Sahel qui s’est déroulée mercredi à Paris à l’initiative du président français, Emmanuel Macron, a répondu à toutes les attentes. Les travaux, tenus en cercle très fermé dans le château de la Celle Saint-Cloud, ont été sanctionnés par une conférence de presse animée par le président français, Emmanuel, le président malien Ibrahim Boubacar Kéita, la chancelière allemande, Angela Merkel, le Premier ministre italien, Paolo Gentiloni et le président de la Commission de l’Union...
(Agence Ecofin 15/12/17)
La Banque africaine de développement (BAD) a libéré un financement de plus de 71 millions € au profit du projet de construction d’une ligne électrique haute tension de 714 km. L’infrastructure reliera les localités de N’Zérékoré, en Guinée, et de Sanankoroba, au Mali. Sa mise en place permettra l’électrification de 201 villages ainsi que l’amélioration de la qualité de service fournie aux autres consommateurs. « En plus du financement qu’elle apporte, la Banque africaine de développement a joué le rôle...
(Jeune Afrique 15/12/17)
Lutte contre l’insécurité et le terrorisme, relations avec la France, critiques de l’opposition, famille, santé, argent… À l’approche de la prochaine présidentielle, en juillet 2018, le chef de l’État livre sa part de vérité. Au sommet d’une colline d’où la vue sur Bamako a quelque chose de magique sous les derniers feux du crépuscule, Koulouba est un palais en manque de locataire. L’opposition malienne y voit le symbole d’un chef d’État aux abonnés absents, mais la réalité est tout autre...
(La Tribune 15/12/17)
Le Mali entend est déterminé à changer son narratif exclusivement sécuritaire pour s'affirmer comme terre d'accueil des investissements étrangers et s'engager résolument sur la voie du développement. L'événement « Invest in Mali », organisé la semaine dernière à Bamako, a été l'occasion pour les investisseurs étrangers, qui se sont déplacés en masse, de s'enquérir des opportunités que recèle ce pays d'Afrique de l'ouest. Le ministre de l'Economie et Finances du Mali, Boubou Cissé, revient pour La Tribune Afrique sur les...
(RFI 15/12/17)
Les forces spéciales françaises (FS) au Sahel et au Sahara (BSS) étaient là bien avant l'Opération « Serval » au Mali en 2013. Dès 2010, les enlèvements d’Occidentaux ont poussé les services de sécurité français à accentuer leur présence dans la région. La Force « Sabre » constitue aujourd’hui, la composante de l'opération Barkhane, chargée spécialement de la lutte contre les groupes armés terroristes (GAT). D'après recoupements depuis 2013, « Sabre » aurait éliminé au moins une quinzaine de chef...
(Le Point 15/12/17)
Coalition. À La Celle-Saint-Cloud, Emmanuel Macron a reçu une vingtaine de délégations pour relancer la création du G5 Sahel. Il a obtenu des financements supplémentaires et attend des résultats rapides. Même si Emmanuel Macron a reçu les chefs d'État des armées de la force anti-djihadiste G5 Sahel sous une pluie glaciale, au château de La Celle-Saint-Cloud, dans les Yvelines, mercredi était une belle journée. L'Arabie saoudite a annoncé qu'elle donnerait 100 millions d'euros à la nouvelle entité, les Émirats arabes...
(Jeune Afrique 15/12/17)
À 75 ans, le lonesome cowboy du blues malien fait toujours parler la poudre. Parti se ressourcer sur les rives du Mississippi, il donne une série de concerts mélancoliques et pétaradants à Paris. Quand il monte d’un pas lent sur la scène parisienne du New Morning, le public métissé de la salle de concert retient son souffle. Silence de saloon à quelques secondes d’un duel musical qui sera mortel. Sous son éternelle casquette, Boubacar Traoré porte un costume rayé. Une...
(Le Monde 15/12/17)
Inquiet du phénomène, le Programme des Nations unies pour l’environnement prépare un rapport inédit sur l’explosion du marché des véhicules d’occasion. Des dizaines d’épaves de Golf et de Mercedes sont alignées et empilées sur le bord de la route et jusqu’au pied des immeubles délabrés. Ces voitures-là ont rendu depuis longtemps leur dernier souffle. Mais l’air est irrespirable. Matatus (minibus bondés ornés de graffitis bariolés), camions, voitures… la plupart hors d’âge, jouent du klaxon et du volant pour tenter de...
(APA 15/12/17)
APA-Dakar (Sénégal) - Le Mali et le Niger sont des pays où le nombre d’enfants touchés par la malnutrition aigüe est élevé, indique une étude menée par l’ONG Action contre la faim (ACF) dont les conclusions ont été présentées jeudi à Dakar au cours d’un atelier. Selon le Dr Eric Kouam, expert en santé publique et nutrition « les conflits armés notés dans les régions du nord Mali et à l’est du Niger ont favorisé le déplacement des populations qui...
(RFI 15/12/17)
L’artiste visuelle Héla Ammar travaille beaucoup sur le corps et l’identité de la femme. À la Biennale de photographie africaine à Bamako, cette Tunisienne présente une installation vidéo très originale, sans images, à proprement parler. Entretien. RFI : Héla Ammar, vous présentez à cette 11e Biennale de Bamako une œuvre un peu particulière. Vous êtes photographe, vous êtes donc une femme d’image, et pourtant, l’œuvre que vous proposez au public est une installation vidéo, une vidéo sans images. Héla Ammar...
(AFP 14/12/17)
L'Arabie saoudite a un double intérêt à aider financièrement la force conjointe du G5 Sahel: le nouveau régime a le souci de contrecarrer les accusations de financement du terrorisme, tout en consolidant son influence au Sahel, une région dans laquelle il investit depuis de longues années, selon les experts. Mercredi, Ryad a confirmé qu'il allait verser 100 millions d'euros au profit de la nouvelle force antijihadiste composée de soldats de cinq pays de la région (Mali, Tchad, Burkina Faso, Niger,...
(AFP 14/12/17)
La Communauté économique des Etats d'Afrique de l'ouest (Cédéao) va consacrer un sommet extraordinaire début 2018 à la confirmation de l'adhésion du Maroc, a indiqué jeudi un haut responsable gouvernemental à Rabat. "Après concertation avec le Maroc et discussions avec les Etats membres ces derniers jours, on s’oriente vers un sommet extraordinaire en début d'année prochaine, exclusivement consacré à la question", a indiqué à l'AFP ce responsable marocain qui a requis l'anonymat. Il n'a pas été possible d'obtenir des informations à ce sujet à Abuja, où les travaux préparatoires du sommet ont commencé cette semaine.
(L'Essor 14/12/17)
L’Arabie saoudite et les Emirats Arabes Unis sont les nouveaux contributeurs du G5 Sahel. Cependant, il manque toujours un mécanisme de financement pérenne pour cette organisation régionale. Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, est à Paris depuis lundi où il a participé à deux événements majeurs : le sommet sur le climat appelé «One Planet Summit» qui s’est tenu mardi et une réunion des chefs d’Etat du G5 Sahel qui s’est déroulée hier au château de la Celle...
(Le Monde 14/12/17)
L’Arabie saoudite a annoncé une contribution de 100 millions d’euros à la force conjointe antiterroriste, les Emirats arabes unis de 30 millions d’euros. Sortir du tête-à-tête entre la France et les pays sahéliens, et aller vite. Convoquée mercredi 13 décembre par le président Emmanuel Macron, la réunion de soutien au G5 Sahel aura tenu les objectifs fixés par l’Elysée. La force conjointe antiterroriste constituée par le Tchad, le Niger, le Mali, le Burkina Faso et la Mauritanie devrait rapidement recevoir...
(RFI 14/12/17)
Dans le nord du Mali, de nouveaux jihadistes viendraient de l'extérieur grossir les rangs de ceux qui sont déjà sur place, alors que sur le terrain, les groupes jihadistes de différentes obédiences se donnent la main. Selon plusieurs sources sécuritaires occidentales et sous-régionales, deux groupes terroristes du nord du Mali se rapprochent de plus en plus pour combattre les troupes de la coalition Barkhane, la force des pays membres du G5 Sahel et la mission de l’ONU au Mali. A...
(APA 14/12/17)
APA-Paris (France) - La réunion internationale sur la force commune du G5 Sahel convoquée ce mercredi à Paris par le président Emmanuel Macron a pris fin sur l’engagement, d’après le chef de l’Etat français, de l’Arabie Saoudite et des Emirats arabes unis d’octroyer respectivement à la dite force 100 et 30 millions de dollars. Ces enveloppes en venant s’ajouter à l’apport des cinq pays du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad) ainsi qu’aux contributions de la ‘’coalition...

Pages

(RFI 16/12/17)
La ville de Kidal, dans le nord du Mali, a été la cible de plusieurs attaques ce vendredi 15 décembre au soir. Un casque bleu a été grièvement blessé. Les assauts n'ont pas été revendiqués pour l'instant, mais ils ont été violents et très longs. La Minusma a vigoureusement riposté pour mettre en fuite les assaillants. C'est la plus grosse attaque sur Kidal de l'année. Ou plutôt les plus grosses attaques. Les Nations unies confirment avoir essuyé quatre assauts simultanés sur plusieurs positions tenues par des casques bleus. Les affrontements ont éclaté ce vendredi soir aux alentours de 20h. Des habitants joints par RFI expliquent que les combats ont duré plus d'une heure. Les assaillants...
(AFP 15/12/17)
Plusieurs centaines de Maliens ont manifesté vendredi pour dénoncer la détention prolongée d'officiers de l'ex-junte, dont son chef, Amadou Sanogo, poursuivis pour implication dans l'assassinat d'une vingtaine d'autres militaires en 2012, a constaté un correspondant de l'AFP. Le procès de ces 17 officiers, qui s'était ouvert le 30 novembre 2016 devant la cour d'assises de Sikasso (environ 380 km au sud de Bamako), avait été renvoyé le 8 décembre à la première session d'assises de 2017, mais sa reprise se fait toujours attendre. Parti du centre de Bamako, le cortège, comprenant un portrait géant du général Sanogo installé sur sur un véhicule, s'est arrêté à la Primature, où le chef du gouvernement, Abdoulaye Idrissa Maïga, et dix ministres, dont celui...
(RFI 15/12/17)
Les forces spéciales françaises (FS) au Sahel et au Sahara (BSS) étaient là bien avant l'Opération « Serval » au Mali en 2013. Dès 2010, les enlèvements d’Occidentaux ont poussé les services de sécurité français à accentuer leur présence dans la région. La Force « Sabre » constitue aujourd’hui, la composante de l'opération Barkhane, chargée spécialement de la lutte contre les groupes armés terroristes (GAT). D'après recoupements depuis 2013, « Sabre » aurait éliminé au moins une quinzaine de chef...
(Le Monde 15/12/17)
Inquiet du phénomène, le Programme des Nations unies pour l’environnement prépare un rapport inédit sur l’explosion du marché des véhicules d’occasion. Des dizaines d’épaves de Golf et de Mercedes sont alignées et empilées sur le bord de la route et jusqu’au pied des immeubles délabrés. Ces voitures-là ont rendu depuis longtemps leur dernier souffle. Mais l’air est irrespirable. Matatus (minibus bondés ornés de graffitis bariolés), camions, voitures… la plupart hors d’âge, jouent du klaxon et du volant pour tenter de...
(APA 15/12/17)
APA-Dakar (Sénégal) - Le Mali et le Niger sont des pays où le nombre d’enfants touchés par la malnutrition aigüe est élevé, indique une étude menée par l’ONG Action contre la faim (ACF) dont les conclusions ont été présentées jeudi à Dakar au cours d’un atelier. Selon le Dr Eric Kouam, expert en santé publique et nutrition « les conflits armés notés dans les régions du nord Mali et à l’est du Niger ont favorisé le déplacement des populations qui...
(RFI 14/12/17)
Dans le nord du Mali, de nouveaux jihadistes viendraient de l'extérieur grossir les rangs de ceux qui sont déjà sur place, alors que sur le terrain, les groupes jihadistes de différentes obédiences se donnent la main. Selon plusieurs sources sécuritaires occidentales et sous-régionales, deux groupes terroristes du nord du Mali se rapprochent de plus en plus pour combattre les troupes de la coalition Barkhane, la force des pays membres du G5 Sahel et la mission de l’ONU au Mali. A...
(RFI 14/12/17)
Au Mali, près d'un millier de personnes ont manifesté mercredi 13 décembre contre la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël. Une mobilisation à l'appel de la communauté musulmane du pays. Drapeau de la Palestine, keffieh autour du cou et caricatures de Donald Trump brandies à bout de bras. La majorité des protestataires sont sortis des mosquées mercredi pour se rassembler sur la place de l'Indépendance de Bamako à l'appel du collectif des associations musulmanes du Mali...
(Libération 14/12/17)
C’est le nom que personne n’évoque : une Française est toujours aux mains des groupes jihadistes dans le nord du Mali. Son sort n’est quasiment jamais mentionné alors que la France s’active pour renforcer la présence militaire régionale au Sahel. Avez-vous entendu parler de la menace jihadiste au Sahel ? Mais savez-vous qui est Sophie Pétronin ? Alors qu’un sommet était organisé ce mercredi pour accélérer la mise en place du G5 Sahel, cette force régionale censée à terme permettre...
(RFI 13/12/17)
Emmanuel Macron, Angela Merkel et cinq chefs d'Etat des pays de l'Afrique sahélienne se retrouvent près de Paris pour renforcer la mobilisation internationale au profit de la nouvelle force conjointe antijihadiste G5 Sahel et accélérer son déploiement. Cette force de 5 000 hommes est encore loin d'être opérationnelle, et fait face à des difficultés de financement. Sur le papier, la force conjointe du G5 Sahel, c'est sept bataillons forts de 650 hommes chacun et réunissant des forces issues des cinq...
(Le Republicain (ml) 13/12/17)
Le chérif Ousmane Madani Haidara à propos des 150 ha offerts par IBK à la communauté ançardine : « Je ne savais pas que cela pouvait poser un problème, mais si tel est le cas, je n’ai pas encore pris les documents du terrain… » Le dimanche 10 décembre dernier, lors de sa traditionnelle conférence de presse qu’il anime après chaque maouloud, le chérif Ousmane Cherif Madani Haïdara, le guide spirituel des ançars, a eu à donner des précisions sur...
(Le Point 13/12/17)
Ils sont un peu plus de 6 000 combattants africains à avoir servi dans les rangs du groupe djihadiste l'État islamique (EI) en Irak et en Syrie et ils pourraient revenir dans leurs pays respectifs sur le continent très prochainement. Des possibilités de retour qui ne rassurent pas du tout. Comme en Europe, les autorités ne sont pas vraiment préparées à cette éventualité. Smail Chergui, le commissaire de l'Union africaine pour la paix et la sécurité, a appelé, lors d'une...
(AFP 12/12/17)
Un incendie a ravagé lundi une partie du marché central de Bamako, sans faire de victime, mais en causant d'importants dégâts, estimés à des centaines de milliers d'euros, a rapporté un correspondant de l'AFP. Les causes du sinistre n'étaient pas connues dans l'immédiat, mais la piste criminelle était envisagée, ont indiqué les autorités locales à l'AFP. "La chose bizarre est qu'il y a eu trois foyers d'incendie simultanément à partir de 04H00 du matin ce lundi au marché central de Bamako. Trois foyers d'incendie au même moment, c'est probablement provoqué, même s'il faut attendre la fin des enquêtes", a déclaré un responsable de la sécurité du marché...
(Le Monde 12/12/17)
La simple évocation du territoire revendiqué par les ex-rebelles du nord du pays suscite encore de violentes controverses à Bamako. Par Bokar Sangaré (contributeur Le Monde Afrique, Bamako) La série d’incidents vaut démonstration. Plus de deux ans après la signature d’un accord de paix entre le gouvernement malien et les groupes armés établis dans le nord du pays, notamment la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), l’Azawad demeure une question et même un terme faisant l’objet de violentes discordes. Lire...
(RFI 12/12/17)
Dans certaines localités du centre du Mali, pas de trace de l’administration. Les présumés jihadistes se substituent à la justice. Les populations les reconnaissent même comme interlocuteurs légitimes. L’enlèvement d’un maire d’une commune située dans la région de Mopti, lundi 4 décembre, illustre bien la situation. Un différend opposait le maire de la localité de Sougoulbé, située dans le centre du Mali et un de ses parents. Pomme de discorde : une dette qu’aurait contractée l’édile. Pour régler l’affaire, une...
(Procès-Verbal 12/12/17)
Comme chaque année après les festivités du « Maouloud », le Guide spirituel d’Ançar Dine International, Ousmane Madani Haïdara alias »Bani » a tenu une conférence de presse dimanche 10 décembre 2017, à son domicile sis au Banconi, Bamako. A la question de savoir s’il a reçu le titre foncier de 150 hectares annoncé par le chef de l’Etat, Haïdara répond qu’il a cherché cette parcelle au nom de tous les musulmans afin que le jour où un match de...
(AFP 11/12/17)
Six personnes ont été tuées dimanche près de Tombouctou, dans le nord-ouest du Mali, par des jihadistes présumés lors d'une attaque visant un groupe armé favorable à l'accord de paix de 2015, a-t-on appris lundi de sources concordantes. "Six personnes, parmi lesquelles il y a des combattants de notre mouvement et des civils de notre communauté, ont été assassinées dimanche lors d'une attaque d'Aqmi (Al-Qaïda au Maghreb islamique) entre les localités de Goundam et de Douekiré", a déclaré à l'AFP...
(AFP 11/12/17)
Quatre Maliens et un Togolais travaillant pour une compagnie chinoise de télécommunications dans le centre du Mali ont été tués samedi par des hommes non identifiés, a-t-on appris dimanche de sources concordantes. Les cinq ouvriers installaient des cables de fibre optique près de la ville de Niafunke, située au sud de Tombouctou. "Vendredi, à quelques dizaines de km de Niafunké, cinq travailleurs maliens et togolais d'une société ont été enlevés par des hommes armés. Le lendemain, ils ont été retrouvés tués et abandonnés le long d'une route", a indiqué à l'AFP un élu de Niafunke.
(RFI 11/12/17)
Enlevés vendredi 8 décembre, cinq employés d'une société qui sous-traite avec une entreprise chinoise l'installation de fibres optiques non loin de la localité de Niafunké dans la région de Tombouctou, ont été retrouvés morts samedi. Les cinq employés – quatre Maliens et un Togolais – travaillaient pour une société locale sous-traitant un marché d’installation de fibres optiques obtenu par une entreprise chinoise. Ils avaient déjà réalisé les mêmes travaux dans d’autres localités de Tombouctou. D’après différentes sources, ce sont des...
(Studio Tamani 11/12/17)
Un nouvel incendie s’est produit tôt ce lundi matin au grand marché de Bamako. Plusieurs dizaines de magasins et leurs contenus ont été ravagés par le feu. Jusqu’en début d’après midi, les pompiers tentaient désespérément d’éteindre les flammes. A notre arrivée sur place les fumées étaient encore réticentes. Les soldats du feu, les propriétaires des magasins ainsi que les populations tous étaient mobilisés. Plusieurs boutiques et kiosques sont partis en fumée. Presque rien ne reste de ces débris. Approchés, certains...
(Le Republicain (ml) 11/12/17)
Sékou Sow, le maire de la commune de Sougoulbé (localité située dans le cercle de Tenenkou, région de Mopti), a été enlevé, dans la nuit du 4 au 5 décembre dernier, par des djihadistes. Les djihadistes reprochaient à l’élu de refuser de payer la dette d’une personne qui est venu se plaindre auprès d’eux. Après 48 heures de captivité, selon des sources locales, plus précisément le jeudi 7 décembre, le maire, après avoir payé la somme (1. 900 000 FCFA)...

Pages

(AIP 17/12/17)
Le poste du futur président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a été confié à la Côte d’Ivoire et le ministre ivoirien de l’Industrie et des Mines, Jean-Claude Brou a été désigné pour l’occuper à compter du 1er mars 2018. La décision a été prise samedi, à Abuja, au Nigeria, par les chefs d’Etat et de gouvernement, lors de la 52è session ordinaire dont la première s’est déroulée à huis clos. Le président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara qui prend part aux travaux de cette session, a salué cette décision, en estimant qu’il s’agit d’une autre marque de confiance fait à son pays et...
(Agence Ecofin 15/12/17)
La Banque africaine de développement (BAD) a libéré un financement de plus de 71 millions € au profit du projet de construction d’une ligne électrique haute tension de 714 km. L’infrastructure reliera les localités de N’Zérékoré, en Guinée, et de Sanankoroba, au Mali. Sa mise en place permettra l’électrification de 201 villages ainsi que l’amélioration de la qualité de service fournie aux autres consommateurs. « En plus du financement qu’elle apporte, la Banque africaine de développement a joué le rôle de chef de file des bailleurs de fonds. Elle a ainsi financé et supervisé des études de faisabilité technico-économiques et d’impact environnemental et social.», a affirmé Marie-Laure Akin-Olugbadé, la directrice générale adjointe de la BAD pour la région de l’Afrique...
(La Tribune 15/12/17)
Le Mali entend est déterminé à changer son narratif exclusivement sécuritaire pour s'affirmer comme terre d'accueil des investissements étrangers et s'engager résolument sur la voie du développement. L'événement « Invest in Mali », organisé la semaine dernière à Bamako, a été l'occasion pour les investisseurs étrangers, qui se sont déplacés en masse, de s'enquérir des opportunités que recèle ce pays d'Afrique de l'ouest. Le ministre de l'Economie et Finances du Mali, Boubou Cissé, revient pour La Tribune Afrique sur les...
(APA 14/12/17)
APA-Paris (France) - La réunion internationale sur la force commune du G5 Sahel convoquée ce mercredi à Paris par le président Emmanuel Macron a pris fin sur l’engagement, d’après le chef de l’Etat français, de l’Arabie Saoudite et des Emirats arabes unis d’octroyer respectivement à la dite force 100 et 30 millions de dollars. Ces enveloppes en venant s’ajouter à l’apport des cinq pays du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad) ainsi qu’aux contributions de la ‘’coalition...
(Agence Ecofin 14/12/17)
Le gouvernement de la République du Mali persiste à vendre 19% des 39% de parts qu’il détient dans la société de télécommunications du Mali (Sotelma), l’opérateur historique détenu en majorité par Maroc Telecom. D’après Cissé Boubou, le ministre de l’Economie et des Finances, dont les propos sont rapportés par Bloomberg, « nous avons relancé le processus, nous avons mis à jour les chiffres et j'espère que nous serons en mesure de le faire cette fois ». C’est depuis 2012 que...
(Le Point 13/12/17)
Il est à côté. Pas loin, au Sénégal, où il dirige depuis mars 2016 la Bank of Africa. Lui, c'est Mamadou Igor Diarra, 50 ans, né à Kryvy Rih en Ukraine, d'une mère ukrainienne et d'un papa malien. Son amour du pays est né lorsqu'il a mis les pieds pour la première fois au lycée Askia Mohamed de Bamako. Après de grandes études sanctionnées par un diplôme d'ingénieur commercial en Belgique, il est rentré et s'est attelé à la lourde...
(Agence Ecofin 13/12/17)
La Fondation américaine Bill & Melinda Gates, allouera entre 2018 et 2020, une enveloppe de 300 millions $ au profit de la recherche agricole dans les pays d’Afrique et d’Asie de l’Est, fragilisés par les effets du changement climatique. C’est ce qu’a annoncé l’institution hier, en marge du « One Planet Summit » qui s’est tenu à Paris à l’initiative du président français Emmanuel Macron. Concrètement, il s’agira pour l’organisation de soutenir l’adoption d’outils et de technologies permettant aux agriculteurs...
(Le Point 12/12/17)
ANALYSE. Au lendemain du Forum Investir au Mali, ce banquier, très averti de la situation de son pays, explique combien il est à un tournant décisif. Il est à côté. Pas loin, au Sénégal, où il dirige depuis mars 2016 la Bank of Africa. Lui, c'est Mamadou Igor Diarra, 50 ans, né à Kryvy Rih en Ukraine, d'une mère ukrainienne et d'un papa malien. Son amour du pays est né lorsqu'il a mis les pieds pour la première fois au...
(L'Essor 11/12/17)
Les retombées chiffrées sont estimées à plusieurs dizaines de milliards de Fcfa portant sur des dizaines de contrats de partenariats conclus entre investisseurs étrangers et maliens. «Le forum Invest in Mali a été une originalité qui suscite déjà un immense espoir au Mali. Il va sans doute contribuer à changer désormais le cliché négatif qui stigmatise l’image du Mali à l’international», le mot est d’un participant rencontré vendredi soir dans le hall de l’Hôtel de l’Amitié. L’homme pliait ses affaires...
(Jeune Afrique 09/12/17)
L'économiste Kako Nubukpo, très critique du Franc CFA, a été suspendu de son poste à l'OIF. Une décision dont le timing interroge, l'ancien ministre togolais n'ayant jamais caché ses prises de position hostiles à cette monnaie. Coutumier des sorties médiatiques incendiaires contre le Franc CFA, l’économiste togolais Kako Nubukpo a été suspendu début décembre, comme l’a révélé Jeune Afrique, du poste de directeur de la Francophonie économique et numérique qu’il occupait depuis 2016 au sein de l’Organisation internationale de la...
(RFI 08/12/17)
Le forum Invest in Mali s'ouvre ce 8 décembre à Bamako. L'objectif principal est de convaincre des investisseurs étrangers de venir s'implanter dans le pays malgré la situation sécuritaire instable. Et pour prouver la vitalité de l'entrepreneuriat au Mali, le pays compte sur sa jeunesse. Reportage dans une entreprise de jus de fruit locaux, montée à bout de bras par une jeune malienne de 28 ans. Dans cet atelier de production, on presse, on filtre et on mélange jusqu’à 3...
(Agence Ecofin 07/12/17)
La start-up allemande Africa GreenTec a émis une obligation d’entreprise d’une valeur de 10 millions d’euros afin de financer le développement de conteneurs solaires mobiles au Mali, rapporte le site spécialisé Photon.info. Cette obligation est assortie d’un taux d’intérêt annuel de 6,5%. D’après la compagnie, il s’agira notamment d’installer un conteneur solaire de 40 pieds, équipé d’un système photovoltaïque mobile de 41 kW et doté d’une batterie de stockage de 60 kWh. L’objectif visé est la fourniture d’énergie propre, fiable...
(Agence Ecofin 06/12/17)
Grande nouvelle pour la force conjointe G5 Sahel. L’Arabie Saoudite va contribuer au déploiement de la force sahélienne à hauteur de 100 millions de dollars. La promesse a été faite, il y a quelques jours, durant le séjour à Ryad du ministre malien des Affaires étrangères Abdoulaye Diop. « Cela nous rapproche un peu de l’objectif de 423 millions d’euros. Nous espérons aussi que cela puisse constituer une incitation pour les autres donateurs, » a déclaré sur Rfi le patron...
(L'Essor 05/12/17)
En prélude au Forum « Invest in Mali » qui s’ouvre après demain à Bamako, le ministre de la Promotion des Investissements et du Secteur privé, Konimba Sidibé a animé, la semaine dernière, une conférence de presse au Conseil national du patronat du Mali pour expliquer au monde des affaires malien les enjeux liés à ce genre de manifestation commerciale, qui se distingue des autres, par son contenu et la finalité recherchée. Il s’agissait aussi d’expliquer aux éventuels participants le...
(Le Monde 05/12/17)
Un nouveau centre de soins à Mopti, qui devrait voir le jour en 2018, bénéficiera d’une contribution belge de plusieurs millions d’euros adossée à ses performances. Au cœur de Bamako, le Centre national d’appareillage orthopédique national du Mali (CNAOM) semble être une sorte de refuge pour les plus malchanceux de ce pays parmi les plus pauvres au monde. Quelques pleurs d’enfants traités par des kinés pour des problèmes neurologiques ne troublent pas des adolescents mutilés qui s’exercent à marcher avec...
(Agence Ecofin 05/12/17)
La compagnie minière B2Gold a annoncé lundi, l’entrée en phase de production commerciale de sa mine Fekola, au Mali. Cela est survenu, apprend-on, le 30 novembre 2017, soit un mois plus tôt que prévu par le calendrier révisé et quatre mois en avance sur les prévisions de l’étude de faisabilité optimisée. B2Gold qui a déclaré l’entrée en production de la mine en octobre dernier, a indiqué qu’elle a déjà produit 80 000 onces d’or à la date du 30 novembre,...
(Agence Ecofin 02/12/17)
En marge du sommet Union européenne/Union africaine qui s’est achevé à Abidjan les 29 et 30 novembre, la Banque africaine de développement a convié les représentants des Commissions économiques régionales (CER) du continent, à la réunion de la consultation de la stratégie « High 5». Après avoir appelé les représentants des CER à examiner les acquis et les réussites de l’intégration régionale en Afrique et les améliorations qu’il convient d’apporter aux freins qui limitent la promotion de cet idéal, le...
(AFP 29/11/17)
Le président français Emmanuel Macron a annoncé mardi à Ouagadougou la création d'un fonds d'un milliard d'euros pour les PME en Afrique, financé par la Banque publique française d'investissement et l'Agence française de développement (AFD). Lors d'une allocution à la communauté française au Burkina Faso, il a expliqué avoir "l'objectif de multiplier ce fonds par dix, ce qui est tout à fait faisable si nous faisons appel à nos alliés européens ou à d'autres financeurs privés, européens ou non européens"...
(Jeune Afrique 29/11/17)
La Cedeao commence à travailler sur un texte visant à harmoniser les taxes sur le tabac dans les pays membres. Lors de la réunion des ministres des Finances de l’organisation qui s’est tenue à Abuja le 24 novembre 2017, la Communauté économiques des États d’Afrique de l’ouest (Cedeao) a entamé des discussions pour augmenter les droits d’accises sur les produits du tabac, une mesure destinée à augmenter les revenus des États membres et à réduire la consommation dans la région...
(AFP 28/11/17)
Le président français Emmanuel Macron s'est dit mardi "favorable" à un changement du "nom" ou à un élargissement du "périmètre" du franc CFA si les Etats africains le souhaitent, lors de son intervention à l'université de Ouagadougou. "La France accompagnera la solution portée par les présidents africains", a déclaré M. Macron en réponse à un étudiant burkinabè qui l'interpellait sur le franc CFA, monnaie considérée comme un instrument d'influence post-coloniale par ses détracteurs. Le président français a cependant rappelé que le franc CFA apportait "une bonne chose, la stabilité monétaire", aux 14 pays d'Afrique subsaharienne qui l'utilisent. Le débat sur le franc CFA est récurrent en Afrique.

Pages

(RFI 08/12/17)
Amadou Haïdara fait partie de la génération des moins de 17 ans qui a été finaliste du Championnat du monde de 2015 au Chili. Une campagne malienne qui a permis à ce jeune joueur de s’exporter vers le vieux continent. L’ancien sociétaire du l’AS Real Bamako s’épanouit désormais au RB Salzbourg en Autriche. A seulement 19 ans, Amadou Haïdara est devenu une des pierres angulaires du champion autrichien avec le RB Salzbourg. Qualifier pour les 16es de finale de la Ligue Europa, son dernier match de la phase de groupes se déroulera au stade Vélodrome face à l’Olympique de Marseille jeudi 7 décembre. « Le championnat autrichien est idéal pour un jeune comme moi »...
(Jeune Afrique 05/12/17)
Comme l’avait annoncé Jeune Afrique le 9 octobre dernier, la FIFA a décidé de nommer un comité de normalisation, afin de mettre fin à la crise qui touche le football malien depuis près de quatre ans. L’élection de Mamoutou Touré – dit « Bavieux » -, à la tête de la Fédération malienne de Football (Femafoot) le 10 octobre, et contestée par Salah Baby, n’avait pas été validée par la FIFA, après la visite à Bamako au début du mois de novembre de deux de ses émissaires. Ce lundi à Moscou, l’instance présidée par Gianni Infantino a donc décidé de mettre en place un comité de normalisation, ce qui avait déjà été le cas de mars à fin mai 2017...
(Jeune Afrique 03/11/17)
La visite à Bamako des deux émissaires de la Fifa s’est achevée jeudi soir. Comme cela était prévisible, celle-ci n’a pas reconnu l’élection, le 10 octobre dernier, de Mamoutou Touré, dit « Bavieux », à la tête de la Fédération malienne de football (Femafoot). Elle annoncera la semaine prochaine la mise en place d’un comité de normalisation. La Femafoot version Touré n’aura donc vécu qu’un peu plus de trois semaines. L’élection agitée du successeur de Boubacar Diarra avait été rapidement...
(L'Equipe 26/10/17)
L'Espagne a battu le Mali (3-1) et rejoint l'Angleterre en finale de la Coupe du monde U17. Porté par son capitaine Abel Ruiz, auteur d'un doublé, l'Espagne a battu le Mali (3-1) et rejoint l'Angleterre en finale de la Coupe du monde U17. L'attaquant Abel Ruiz a d'abord transformé un penalty (19e), après une faute commise sur Cesar Gelabert Pina. Puis son coéquipier lui a distillé une magnifique passe en profondeur pour aller inscrire un doublé (43e). A 2-0, le...
(Procès-Verbal 23/10/17)
Rien ne va plus entre le régime d’IBK et Housseini Amion Guindo dit Poulo, ministre des Sports. Les causes immédiates de ce divorce ont trait à l’installation du nouveau bureau de la Fédération Malienne de Football (FEMAFOOT). Bien que les délégués à l’assemblée générale aient été convoqués hors des délais statutaires et que leur mandat n’ait pas été bien authentifié, le nommé Mamoutou Touré alias Bavieux s’est fait proclamer, le 8 octobre 2017, nouveau président de la FEMAFOOT, à la...
(L'Essor 17/10/17)
«Il n’y a pas eu d’assemblée élective. S’il y avait eu la mise en place d’un bureau, la FIFA allait le reconnaitre les 24 heures qui sont suivi. Les irrégularités seront analysées et la FIFA prendra une décision». Le candidat Salaha Baby a rompu le silence, avec la conférence de presse qu’il a animée, samedi, dans un hôtel de la place. Un seul sujet a été abordé au cours de cette rencontre : l’assemblée générale ordinaire de la Fédération malienne...
(Le Republicain (ml) 12/10/17)
Selon des sources proches du dossier, le ministre des sports, Housseyni Amion Guindo serait sur le point de démissionner du gouvernement pour des causes liées aux péripéties électorales au niveau de la Fédération malienne de football (Femafoot). Il devrait rencontrer le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) au moment où nous mettions sous presse. Cette rencontre pourrait être déterminante sur la décision du ministre. D’abord, le ministre estime avoir été dessaisit officiellement du dossier électoral de la Femafoot,...
(AFP 10/10/17)
Mamoutou Touré Bavieux a été élu président de la Fédération malienne de football (Fémafoot) pour un mandat de 4 ans, lundi soir à Bamako Mamoutou Touré Bavieux, 60 ans, a obtenu 39 voix des 57 délégués dont 18 se sont abstenus. Il succède au général Aboubacar Baba Diarra qui n'a pas brigué un second mandat. L'autre candidat Salaha Baby a renoncé finalement à se présenter. str/jlf/chc © Agence France-Presse
(Jeune Afrique 09/10/17)
L’élection prévue le 8 octobre à la Fédération malienne de Football (Femafoot) n’a pas eu lieu, à cause des tensions entre les deux candidats. Un nouveau comité de normalisation va être mis en place dans les prochains jours. Cela fait quatre ans que la crise dure. Et ce n’est pas fini. Comme nous le pressentions, l’élection prévue dimanche 8 octobre pour désigner le nouveau président de la Femafoot n’a pas pu se tenir. Et elle n’aura pas lieu prochainement. À...
(L'Essor 09/10/17)
Hier, on a entendu toute sorte d’insultes dans la salle de conférence du Gouvernorat où se sont déroulés les travaux de l’Assemblée générale élective de la Fédération malienne de football (FEMAFOOT). Les hostilités ont commencé avant même le début de la cérémonie d’ouverture, quand l’un des deux candidats, Salaha Baby a été empêché, pendant quelques minutes, d’accéder à la salle par les forces de l’ordre. Des incidents éclatèrent avec les supporters et les forces furent usage de gaz lacrymogènes pour...
(AFP 07/10/17)
Une Côte d'Ivoire mal inspirée a obtenu le nul 0 à 0, vendredi à Bamako contre le Mali, préservant ainsi ses chances de qualification pour le Mondial-2018, mais laissant au Maroc la possibilité de la dépasser en tête du groupe C de la zone Afrique samedi. Avec huit points en cinq rencontres, les Ivoiriens sont sous la menace des Marocains (6 pts), qui accueillent à Rabat le Gabon pour s'adjuger la seule place qualificative pour la Russie avant la dernière...
(AFP 05/10/17)
La défaite surprise à domicile le 5 septembre contre le Gabon (2-1) a ravivé l'inquiétude en Côte d'Ivoire: les Eléphants n'ont plus qu'un point d'avance en tête de leur groupe des qualifications pour le Mondial-2018 et la presse s'impatiente avant le déplacement au Mali vendredi (21h00). Dans les rangs de l'équipe, le mot d'ordre est détermination. "On n'a pas le droit de douter. On a une mission à accomplir et on doit la réussir", lance ainsi le défenseur Lamine Koné...
(L'Essor 05/10/17)
Comme annoncé dans notre édition d’hier, l’attaquant du TP Mazembé, Adama Traoré a rejoint le groupe, mardi, dans l’après midi. Quelques heures seulement après son arrivée à Kabala, il a participé à la séance d’entraînement, en compagnie de l’ensemble des joueurs sélectionnés par le technicien, Mohamed Magassouba. Depuis mardi donc, l’entraîneur intérimaire des Aigles dispose de tous ses joueurs et le travail a bien commencé. A l’internat depuis lundi, les joueurs se sentent à l’aise. Il y a une bonne...
(Journal du Mali 29/09/17)
Ils étaient 11 à déposer leurs candidatures, ils ne sont plus que deux. Ceux qui au départ étaient déjà considérés comme les favoris pour briguer la présidence de la Fédération malienne de football (FEMAFOOT). Mamoutou Touré dit « Bavieux » et Salaha Baby partagent des similitudes. Tous deux ont été membres du Comité exécutif de Boubacar Baba Diarra et tous deux sont dirigeants de clubs. Mais cela s’arrête là. Car, au-delà, ils représentent également les camps opposés dans la crise...
(Jeune Afrique 22/09/17)
L’élection du nouveau président de la Fédération Malienne de Football (FMF), prévue pour le 8 octobre prochain, pourrait être décalée. L’échéance approche. Le 8 octobre prochain, un nouveau président doit en théorie s’installer dans le fauteuil longtemps occupé par Boubacar Diarra. En théorie seulement, car la crise qui secoue le football malien depuis quatre ans est loin d’être terminée. Aliou Sangaré, le président du Mont Rouge de Sikasso s’apprête à porter plainte auprès de la Fifa, après que sa liste...
(Africa Top sports 15/09/17)
Pas de vainqueur jeudi lors de l’ouverture de la phase de groupes de la Coupe des nations, UFOA 2017. Le Mali et le Nigéria qui s’affrontaient à Cape Coast se sont séparés sur un score nul et vierge (0-0). L’autre match du groupe oppose le Ghana à la Guinée. Dans une rencontre très fermée, aucune des deux formations n’est arrivée à trouver la faille. Le Nigéria, malgré des occasions de Moses Peter, est tombé sur une belle défense malienne tandis...
(Jeune Afrique 09/09/17)
En poste depuis le 1er avril 2015, Alain Giresse a démissionné de son poste de sélectionneur du Mali au surlendemain du match nul face au Maroc (0-0) en qualifications pour la Coupe du monde 2018, mettant les Aigles hors-course. Explications. Jeune Afrique : Votre contrat avec le Mali devait s’achever en novembre prochain. Pourquoi ne pas être allé au bout de votre mission, alors qu’il ne reste que deux matches à disputer face au Maroc et au Gabon en qualifications...
(AFP 07/09/17)
Le Français Alain Giresse, visiblement inquiet pour sa "propre sécurité" après l'élimination virtuelle du Mali des qualifications du Mondial-2018, a démissionné de son poste de sélectionneur, a annoncé jeudi sa fédération (Femafoot). "Effectivement, Giresse nous a présenté sa démission mercredi, a expliqué Boubacar Baba Diarra, le président de la Femafoot. Il dit ne plus pouvoir psychologiquement diriger l'équipe. De plus, il dit agir ainsi pour sa propre sécurité." "Cela devenait trop difficile", a expliqué à l'AFP l'ancien milieu de l'équipe...
(Afrik.com 07/09/17)
Acculé depuis des mois, Alain Giresse a démissionné mercredi de son poste de sélectionneur du Mali. Après l’élimination au premier tour de la CAN 2017, le technicien français n’a pas survécu au 0-6 concédé face au Maroc qui ruine les chances de qualification des Aigles au Mondial 2018. Alain Giresse n’est plus le sélectionneur du Mali ! Pris en grippe par les supporters depuis des mois, le Français a présenté sa démission mercredi. "C’était devenu compliqué pour moi. Il y...
(RFI 06/09/17)
Les équipes du Mali et du Maroc ont fait match nul 0-0 dans le groupe C des éliminatoires pour la Coupe du monde 2018, ce 5 septembre 2017 à Bamako. Les Maliens n’ont presque plus le moindre espoir de se qualifier pour le Mondial en Russie. Les Marocains, eux, restent deuxièmes derrière les Ivoiriens. Le Mali ne disputera sans doute pas sa première Coupe du monde et c’est loin d’être une surprise. Quatre jours après avoir été humiliés 6-0 par...

Pages

(Jeune Afrique 15/12/17)
À 75 ans, le lonesome cowboy du blues malien fait toujours parler la poudre. Parti se ressourcer sur les rives du Mississippi, il donne une série de concerts mélancoliques et pétaradants à Paris. Quand il monte d’un pas lent sur la scène parisienne du New Morning, le public métissé de la salle de concert retient son souffle. Silence de saloon à quelques secondes d’un duel musical qui sera mortel. Sous son éternelle casquette, Boubacar Traoré porte un costume rayé. Une silhouette de Dalton de bande dessinée, de taulard évadé, qui dégaine sans préambule sa guitare acoustique comme une Remington. Le bluesman lâche les chevaux, et nous voilà partis pour une longue cavalcade (plus de 2...
(Jeune Afrique 14/12/17)
Ce sont des œuvres étonnantes, bouleversantes, des photographies brodées sur des sujets graves qui touchent à la fois à l’histoire de la Côte d’Ivoire et à la vie intime des personnages représentés. Ce projet artistique très particulier de l’artiste ivoirienne Joana Choumali, né à Abidjan, d’un père ivoirien et d’une mère hispano-équato-guinéenne, est exposé jusqu'au 31 janvier 2018 aux 11e Rencontres de Bamako. Entretien. RFI : Joana Choumali, pourquoi votre série de photographies s’appelle-t-elle « Ça va aller » ? Joana Choumali : « Ça va aller » est une expression typique de la Côte d’Ivoire, qui conclue toute conversation positive ou négative. C’est une façon pour nous de dire que tout ira mieux, et cela, quelle que soit la...
(AFP 02/12/17)
Les Rencontres de Bamako, biennale africaine de la photographie, qui se sont ouvertes samedi en présence de plusieurs dizaines de photographes du continent et d'Europe, célèbrent cette année la "fierté" de l'Afrique. La commissaire de cette onzième édition, Marie-Ann Yemsi, a expliqué lors de la cérémonie d'ouverture au Musée national de Bamako l'avoir intitulée "Afrotopia", en référence à l'essai publié en 2016 par l'intellectuel sénégalais Felwine Sarr, pour exalter la créativité du continent, appelé à inventer lui-même son avenir. Elle...
(AFP 03/11/17)
Malick Sidibé a été le révélateur dans les années 60 et 70 de la jeunesse de Bamako. Mali Twist, l'exposition que lui consacre jusqu'au 25 février la Fondation Cartier à Paris, présente plus de 250 de ses photos noir et blanc : du jamais vu ! En 1962, Malick Sidibé ouvre son minuscule studio à Bagadadji. Il va devenir l'oeil de toute une jeunesse, qui vient se montrer dans ce quartier animé au coeur de la capitale. "Dans ce quartier,...
(Le Monde 30/10/17)
L’auteur, metteur en scène et comédien promeut les droits des femmes à coups d’attentats théâtraux, au risque de choquer. Dans la chaleur de Bamako, des fauteuils en pneus recyclés invitent à s’assoupir, mais Adama Traoré arpente déjà les couloirs de sa compagnie de théâtre, Acte Sept. Les affiches de ses pièces jouées de Mexico à Paris sont placardées sur les murs. Femmes et Stéréotypes, Dépendance et Indépendance… Les thèmes sont sans équivoque. Comme la mention « Sans le soutien de...
(L'Express 27/10/17)
"Kar Kar" a fait danser son pays à l'heure de l'indépendance. C'est désormais un bluesman à la voix plaintive et déchirante, qui se produit le 27 octobre, à Paris. C'est une époque pas si lointaine où, à Bamako, les jupes des filles étaient courtes, les pantalons des garçons, cigarettes, et les chaussures, pointues - bientôt remplacées par des pattes d'éph et des talons compensés... Une époque où l'on se donne rendez-vous au "grin" (1), où l'on sort dans les "surpats"...
(Jeune Afrique 18/10/17)
Le dramaturge Alioune Ifra Ndiaye rouvre le BlonBa, fermé depuis 2012. Nouveau quartier, nouveaux espaces : cette version « remastérisée » du complexe culturel promet de faire bouger Bamako. Il a été menacé de mort par des ultra-religieux mais a résisté aux intimidations et aux tentatives d’incendie. Pourtant, en 2012, à la suite de la crise politico-sécuritaire et de quelques soucis avec le fisc, Alioune Ifra Ndiaye a été contraint de fermer la salle qu’il avait inaugurée en 2007 dans le...
(Les Inrockuptibles 18/10/17)
Avec son exposition Mali Twist, la Fondation Cartier propose une rétrospective de l’œuvre majeure du photographe malien, Malick Sidibé, surnommé “l’œil de Bamako“. Témoin avisé et affûté d’une jeunesse africaine en mutation, partagée entre la tradition et l’émergence d’une mode, d’une musique et d’un style de vie inspirés du monde occidental moderne, le Malien Malick Sidibé (1936-2016) fut, après son aîné Seydou Keïta, la figure fondatrice de la photographie africaine contemporaine. Ses images en noir et blanc de soirées heureuses,...
(AFP 16/10/17)
L'écrivain malien Yambo Ouologuem, premier Africain lauréat du prix littéraire français Renaudot, est décédé dimanche à Sévaré, dans le centre du Mali, à l'âge de 77 ans, a appris l'AFP lundi auprès de sa famille. "Yambo Ouologuem est mort dans un hôpital de Sévaré" dans la région de Mopti. "Il était souffrant depuis un moment", a indiqué à l'AFP Issa Ouologuem, un membre de la famille de l'écrivain. Il sera inhumé mardi, a ajouté la même source. Yambo Ouologuem est le premier lauréat africain du Renaudot, l'un des plus prestigieux prix littéraires français...
(RFI 16/10/17)
Auteur du très polémique «Le Devoir de violence», le Malien Yambo Ouologuem a connu une destinée littéraire fulgurante, marquée du sceau de l’incompréhension. Avant d’aller se réfugier dans le pays dogon dont il était originaire, il avait aussi écrit un roman érotique, des essais pamphlétaires, et avait renouvelé la littérature africaine en l’arrachant à son mythe fondateur de la négritude. L’écrivain malien Yambo Ouologuem, premier romancier africain à obtenir le prix Renaudot, s’est éteint dans la nuit du 14 au...
(APA 16/10/17)
L’écrivain malien Yambo Ouologuem, premier africain lauréat du prix Renaudot en 1968, s’est éteint ce dimanche à Sévaré dans le centre du Mali, a appris APA de source officielle. Né en 1940 à Biadiangara au Soudan français actuel Mali, Yambo Ouologuem a obtenu un doctorat de sociologie à l’école normale supérieure en France. Son talent d’écrivain a été reconnu avec son premier livre iconoclaste ‘’Devoir de violence’’ publié en 1968. Cet ouvrage lui a permis d’être lauréat du prix Renaudot...
(Agence Ecofin 02/10/17)
Il y a quelques jours, le bureau sous-régional ouest africain de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (BSR-AO/CEA) a créé, en collaboration avec la Cedeao et l’Uemoa, un Réseau de journalistes spécialisés sur les questions de développement économique, social et environnemental. Présenté à l’occasion d’une rencontre tenue à Dakar, du 28 au 29 septembre 2017, ce réseau a pour objectif de favoriser la collaboration entre les médias de la sous-région pour informer efficacement les populations des Etats membres...
(Jeune Afrique 27/09/17)
Le neuvième album studio du duo malien est intitulé La Confusion. On pouvait difficilement trouver mieux pour définir ce projet qui marie le meilleur et le pire, et mélange toutes les sonorités bankable du moment en Occident dans un grand saladier… Pour aboutir à un résultat roboratif, parfois touchant mais souvent schizophrène. Le meilleur, ce sont des titres afro-funk et disco, comme « Bofou Safou » (terme bambara désignant de jeunes garçons préférant danser que travailler). Le single, mêlant vieux...
(APA 25/09/17)
Les quotidiens maliens de ce lundi titrent tous sur les festivités du 57ème anniversaire de l’accession du pays à l’indépendance qui ont eu lieu vendredi dernier. Le quotidien public l’Essor, faisant sa manchette sur le discours du président Ibrahim Boubacar Keita à l’occasion de cette fête, affiche cette phrase : ‘’Nous devons être fiers de la renaissance de notre pays.’’ Info-Matin et l’Indépendant, eux, s’intéressent au renforcement des capacités de l’armée malienne annoncé par le chef de l’Etat dans la...
(RFI 06/09/17)
Le film nous emmène à Bamako, au Mali. À 77 ans, le cinéaste malien Souleymane Cissé dénonce dans son nouveau film Oka (« Notre maison ») l'injustice sociale et la corruption qui minent son pays. C’est l’histoire d’une querelle familiale qui tourne mal. Au programme : jalousie, envie et corruption à Bamako. Le film raconte l’histoire des quatre sœurs de Souleymane Cissé, expulsées de chez elles. Au cœur du conflit, leur maison de Bozola, située dans un quartier très recherché...
(Le Republicain (ml) 30/08/17)
L’hôtel Radisson Blue a abrité le mardi 29 août 2017, l’atelier de dissémination de l’étude : « cartographie économique de la presse écrite » réalisée par le Centre d’études et de renforcement des capacités d’analyse et de plaidoyer (CERCAP) avec le financement de la Fondation pour le renforcement des capacités en Afrique (ACBF). L'objectif général de l'étude est d'établir la cartographie de la presse écrite au Mali. La cérémonie d’ouverture dudit atelier était présidée par le représentant du ministre de...
(APA 21/08/17)
Le jeune artiste-chanteur malien, Sidiki Diabaté a communié samedi soir avec ses fans de la capitale économique ivoirienne au cours d'un concert qu'il a donné dans la cour du palais de la culture d'Abidjan. « Le prince de la kora» comme l'appellent ses admirateurs, a assuré un spectacle à la fois riche en couleurs et en sons. Monté sur scène aux alentours de 22h30 minutes, le jeune prodige malien a égayé le public avec plusieurs titres à succès de sa...
(AFP 17/08/17)
Les mausolées de saints musulmans de Tombouctou (nord du Mali), perçus par la population comme des protecteurs contre les dangers dans cette ville mythique, ont été en grande partie détruits par des jihadistes en 2012 et reconstruits grâce à l'Unesco. Jeudi, la Cour pénale internationale (CPI) a déclaré que le jihadiste malien Ahmad al Faqi al Mahdi avait provoqué pour 2,7 millions d'euros de dégâts et ordonné le versement de dédommagements aux victimes.
(Jeune Afrique 08/08/17)
En juillet et en août, Jeune Afrique revient sur des œuvres majeures qui font toujours parler d’elles, inspirant le présent. Cette semaine, c'est au tour du « Devoir de violence » de Yambo Ouologuem. Nous sommes en 1968. Sous une couverture dépouillée, les éditions parisiennes du Seuil annoncent un roman : Le Devoir de violence. Il s’agit de l’histoire fictive de la dynastie des Saïfs, qui, pendant des siècles, bâtissent un empire largement fondé sur l’esclavagisme et ses corollaires, corruption et...
(Jeune Afrique 04/08/17)
En juillet et en août, Jeune Afrique revient sur des œuvres majeures qui font toujours parler d’elles, inspirant le présent. Cette semaine, c'est au tour de « Talking Timbuktu » d'Ali Farka Touré. On dit d’Ali Farka Touré qu’il était l’un des musiciens les plus emblématiques du blues malien. Quand le cinéaste Martin Scorsese le rencontre pour les besoins de son documentaire Du Mali au Mississippi (Feel Like Going Home, 2004), il définit la musique de l’agriculteur de Niafunké comme...

Pages

(RFI 16/12/17)
La ville de Kidal, dans le nord du Mali, a été la cible de plusieurs attaques ce vendredi 15 décembre au soir. Un casque bleu a été grièvement blessé. Les assauts n'ont pas été revendiqués pour l'instant, mais ils ont été violents et très longs. La Minusma a vigoureusement riposté pour mettre en fuite les assaillants. C'est la plus grosse attaque sur Kidal de l'année. Ou plutôt les plus grosses attaques. Les Nations unies confirment avoir essuyé quatre assauts simultanés sur plusieurs positions tenues par des casques bleus. Les affrontements ont éclaté ce vendredi soir aux alentours de 20h. Des habitants joints par RFI expliquent que les combats ont duré plus d'une heure. Les assaillants...
(Jeune Afrique 15/12/17)
Lutte contre l’insécurité et le terrorisme, relations avec la France, critiques de l’opposition, famille, santé, argent… À l’approche de la prochaine présidentielle, en juillet 2018, le chef de l’État livre sa part de vérité. Au sommet d’une colline d’où la vue sur Bamako a quelque chose de magique sous les derniers feux du crépuscule, Koulouba est un palais en manque de locataire. L’opposition malienne y voit le symbole d’un chef d’État aux abonnés absents, mais la réalité est tout autre. Si Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), au pouvoir depuis septembre 2013, ne dort ni ne travaille dans cette ancienne demeure des gouverneurs du Soudan français qu’il a pourtant fait restaurer, c’est parce que cet animal politique formé dans les meilleures universités...
(La Tribune 15/12/17)
Le Mali entend est déterminé à changer son narratif exclusivement sécuritaire pour s'affirmer comme terre d'accueil des investissements étrangers et s'engager résolument sur la voie du développement. L'événement « Invest in Mali », organisé la semaine dernière à Bamako, a été l'occasion pour les investisseurs étrangers, qui se sont déplacés en masse, de s'enquérir des opportunités que recèle ce pays d'Afrique de l'ouest. Le ministre de l'Economie et Finances du Mali, Boubou Cissé, revient pour La Tribune Afrique sur les...
(RFI 15/12/17)
Les forces spéciales françaises (FS) au Sahel et au Sahara (BSS) étaient là bien avant l'Opération « Serval » au Mali en 2013. Dès 2010, les enlèvements d’Occidentaux ont poussé les services de sécurité français à accentuer leur présence dans la région. La Force « Sabre » constitue aujourd’hui, la composante de l'opération Barkhane, chargée spécialement de la lutte contre les groupes armés terroristes (GAT). D'après recoupements depuis 2013, « Sabre » aurait éliminé au moins une quinzaine de chef...
(Le Point 15/12/17)
Coalition. À La Celle-Saint-Cloud, Emmanuel Macron a reçu une vingtaine de délégations pour relancer la création du G5 Sahel. Il a obtenu des financements supplémentaires et attend des résultats rapides. Même si Emmanuel Macron a reçu les chefs d'État des armées de la force anti-djihadiste G5 Sahel sous une pluie glaciale, au château de La Celle-Saint-Cloud, dans les Yvelines, mercredi était une belle journée. L'Arabie saoudite a annoncé qu'elle donnerait 100 millions d'euros à la nouvelle entité, les Émirats arabes...
(Jeune Afrique 15/12/17)
À 75 ans, le lonesome cowboy du blues malien fait toujours parler la poudre. Parti se ressourcer sur les rives du Mississippi, il donne une série de concerts mélancoliques et pétaradants à Paris. Quand il monte d’un pas lent sur la scène parisienne du New Morning, le public métissé de la salle de concert retient son souffle. Silence de saloon à quelques secondes d’un duel musical qui sera mortel. Sous son éternelle casquette, Boubacar Traoré porte un costume rayé. Une...
(Le Monde 15/12/17)
Inquiet du phénomène, le Programme des Nations unies pour l’environnement prépare un rapport inédit sur l’explosion du marché des véhicules d’occasion. Des dizaines d’épaves de Golf et de Mercedes sont alignées et empilées sur le bord de la route et jusqu’au pied des immeubles délabrés. Ces voitures-là ont rendu depuis longtemps leur dernier souffle. Mais l’air est irrespirable. Matatus (minibus bondés ornés de graffitis bariolés), camions, voitures… la plupart hors d’âge, jouent du klaxon et du volant pour tenter de...
(RFI 15/12/17)
L’artiste visuelle Héla Ammar travaille beaucoup sur le corps et l’identité de la femme. À la Biennale de photographie africaine à Bamako, cette Tunisienne présente une installation vidéo très originale, sans images, à proprement parler. Entretien. RFI : Héla Ammar, vous présentez à cette 11e Biennale de Bamako une œuvre un peu particulière. Vous êtes photographe, vous êtes donc une femme d’image, et pourtant, l’œuvre que vous proposez au public est une installation vidéo, une vidéo sans images. Héla Ammar...
(RFI 14/12/17)
Dans le nord du Mali, de nouveaux jihadistes viendraient de l'extérieur grossir les rangs de ceux qui sont déjà sur place, alors que sur le terrain, les groupes jihadistes de différentes obédiences se donnent la main. Selon plusieurs sources sécuritaires occidentales et sous-régionales, deux groupes terroristes du nord du Mali se rapprochent de plus en plus pour combattre les troupes de la coalition Barkhane, la force des pays membres du G5 Sahel et la mission de l’ONU au Mali. A...
(RFI 14/12/17)
Il faut aller plus vite dans la mise en œuvre du G5 Sahel. C’est l’objectif de la France et le but de cette réunion mercredi 13 décembre près de Paris. Le président français a convié ses homologues des pays membres de la force conjointe. A terme, cette force antiterroriste devrait compter 5 000 hommes. Mais aujourd’hui, elle est loin d’être opérationnelle. Au château de la Celle Saint-Cloud, où s'est tenue cette réunion, les discussions ont commencé à huis clos en...
(RFI 14/12/17)
Une réunion sur le G5 Sahel s'est tenue ce mercredi 13 décembre à la Celle-Saint-Cloud, en banlieue parisienne. Les cinq chefs d'Etat des pays sahéliens ont été invités par le président Emmanuel Macron. L'objectif : accélérer la mobilisation internationale autour de cette force conjointe de lutte contre le terrorisme dans le Sahel. Avec au cœur des préoccupations, la question d'un financement durable de cette force. C'est avec une certaine satisfaction qu'Emmanuel Macron a annoncé deux nouveaux contributeurs financiers de la...
(RFI 14/12/17)
Au Mali, près d'un millier de personnes ont manifesté mercredi 13 décembre contre la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël. Une mobilisation à l'appel de la communauté musulmane du pays. Drapeau de la Palestine, keffieh autour du cou et caricatures de Donald Trump brandies à bout de bras. La majorité des protestataires sont sortis des mosquées mercredi pour se rassembler sur la place de l'Indépendance de Bamako à l'appel du collectif des associations musulmanes du Mali...
(Libération 14/12/17)
C’est le nom que personne n’évoque : une Française est toujours aux mains des groupes jihadistes dans le nord du Mali. Son sort n’est quasiment jamais mentionné alors que la France s’active pour renforcer la présence militaire régionale au Sahel. Avez-vous entendu parler de la menace jihadiste au Sahel ? Mais savez-vous qui est Sophie Pétronin ? Alors qu’un sommet était organisé ce mercredi pour accélérer la mise en place du G5 Sahel, cette force régionale censée à terme permettre...
(Jeune Afrique 14/12/17)
Ce sont des œuvres étonnantes, bouleversantes, des photographies brodées sur des sujets graves qui touchent à la fois à l’histoire de la Côte d’Ivoire et à la vie intime des personnages représentés. Ce projet artistique très particulier de l’artiste ivoirienne Joana Choumali, né à Abidjan, d’un père ivoirien et d’une mère hispano-équato-guinéenne, est exposé jusqu'au 31 janvier 2018 aux 11e Rencontres de Bamako. Entretien. RFI : Joana Choumali, pourquoi votre série de photographies s’appelle-t-elle « Ça va aller » ?...
(RFI 13/12/17)
Après avoir adressé début décembre 2017 une lettre de démission à sa hiérarchie, le général Moussa Sinko Coulibaly fait la Une de tous les journaux au Mali et prend la parole. Il dévoile ses ambitions pour le pays. Désormais, c’est à visage découvert que celui qui fut ministre de l’Administration territoriale entre 2012 et 2013 évolue. Le général Moussa Sinko Coulibaly explique pourquoi il a démissionné de l’armée, condition sine qua non pour faire de la politique. Il propose « de mettre le Mali au cœur de nos préoccupations. Nous ...
(Le Point 13/12/17)
Il est à côté. Pas loin, au Sénégal, où il dirige depuis mars 2016 la Bank of Africa. Lui, c'est Mamadou Igor Diarra, 50 ans, né à Kryvy Rih en Ukraine, d'une mère ukrainienne et d'un papa malien. Son amour du pays est né lorsqu'il a mis les pieds pour la première fois au lycée Askia Mohamed de Bamako. Après de grandes études sanctionnées par un diplôme d'ingénieur commercial en Belgique, il est rentré et s'est attelé à la lourde...
(RFI 13/12/17)
Emmanuel Macron, Angela Merkel et cinq chefs d'Etat des pays de l'Afrique sahélienne se retrouvent près de Paris pour renforcer la mobilisation internationale au profit de la nouvelle force conjointe antijihadiste G5 Sahel et accélérer son déploiement. Cette force de 5 000 hommes est encore loin d'être opérationnelle, et fait face à des difficultés de financement. Sur le papier, la force conjointe du G5 Sahel, c'est sept bataillons forts de 650 hommes chacun et réunissant des forces issues des cinq...
(RFI 13/12/17)
Les cinq chefs d'Etat du Sahel ont rendez-vous près de Paris, à La Celle Saint-Cloud, ce mercredi 13 décembre. A l'invitation d'Emmanuel Macron, les présidents du Mali, de Mauritanie, du Burkina Faso du Tchad et du Niger se retrouveront autour de la chancelière allemande Angela Merkel, du président de la Commission de l'Union africaine et de nombreux partenaires. Une vingtaine de délégations seront présentes, avec un objectif : renforcer la mobilisation internationale au profit de la force conjointe antijihadiste. Fin...
(Le Point 13/12/17)
Ils sont un peu plus de 6 000 combattants africains à avoir servi dans les rangs du groupe djihadiste l'État islamique (EI) en Irak et en Syrie et ils pourraient revenir dans leurs pays respectifs sur le continent très prochainement. Des possibilités de retour qui ne rassurent pas du tout. Comme en Europe, les autorités ne sont pas vraiment préparées à cette éventualité. Smail Chergui, le commissaire de l'Union africaine pour la paix et la sécurité, a appelé, lors d'une...
(Le Monde 12/12/17)
La simple évocation du territoire revendiqué par les ex-rebelles du nord du pays suscite encore de violentes controverses à Bamako. Par Bokar Sangaré (contributeur Le Monde Afrique, Bamako) La série d’incidents vaut démonstration. Plus de deux ans après la signature d’un accord de paix entre le gouvernement malien et les groupes armés établis dans le nord du pays, notamment la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), l’Azawad demeure une question et même un terme faisant l’objet de violentes discordes. Lire...

Pages