Lundi 18 Décembre 2017
(AIP 17/12/17)
Le poste du futur président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a été confié à la Côte d’Ivoire et le ministre ivoirien de l’Industrie et des Mines, Jean-Claude Brou a été désigné pour l’occuper à compter du 1er mars 2018. La décision a été prise samedi, à Abuja, au Nigeria, par les chefs d’Etat et de gouvernement, lors de la 52è session ordinaire dont la première s’est déroulée à huis clos. Le président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara qui prend part aux travaux de cette session, a salué cette décision, en estimant qu’il s’agit d’une autre marque de confiance fait à son pays et...
(Agence Ecofin 15/12/17)
La Banque africaine de développement (BAD) a libéré un financement de plus de 71 millions € au profit du projet de construction d’une ligne électrique haute tension de 714 km. L’infrastructure reliera les localités de N’Zérékoré, en Guinée, et de Sanankoroba, au Mali. Sa mise en place permettra l’électrification de 201 villages ainsi que l’amélioration de la qualité de service fournie aux autres consommateurs. « En plus du financement qu’elle apporte, la Banque africaine de développement a joué le rôle de chef de file des bailleurs de fonds. Elle a ainsi financé et supervisé des études de faisabilité technico-économiques et d’impact environnemental et social.», a affirmé Marie-Laure Akin-Olugbadé, la directrice générale adjointe de la BAD pour la région de l’Afrique...
(La Tribune 15/12/17)
Le Mali entend est déterminé à changer son narratif exclusivement sécuritaire pour s'affirmer comme terre d'accueil des investissements étrangers et s'engager résolument sur la voie du développement. L'événement « Invest in Mali », organisé la semaine dernière à Bamako, a été l'occasion pour les investisseurs étrangers, qui se sont déplacés en masse, de s'enquérir des opportunités que recèle ce pays d'Afrique de l'ouest. Le ministre de l'Economie et Finances du Mali, Boubou Cissé, revient pour La Tribune Afrique sur les...
(APA 14/12/17)
APA-Paris (France) - La réunion internationale sur la force commune du G5 Sahel convoquée ce mercredi à Paris par le président Emmanuel Macron a pris fin sur l’engagement, d’après le chef de l’Etat français, de l’Arabie Saoudite et des Emirats arabes unis d’octroyer respectivement à la dite force 100 et 30 millions de dollars. Ces enveloppes en venant s’ajouter à l’apport des cinq pays du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad) ainsi qu’aux contributions de la ‘’coalition...
(Agence Ecofin 14/12/17)
Le gouvernement de la République du Mali persiste à vendre 19% des 39% de parts qu’il détient dans la société de télécommunications du Mali (Sotelma), l’opérateur historique détenu en majorité par Maroc Telecom. D’après Cissé Boubou, le ministre de l’Economie et des Finances, dont les propos sont rapportés par Bloomberg, « nous avons relancé le processus, nous avons mis à jour les chiffres et j'espère que nous serons en mesure de le faire cette fois ». C’est depuis 2012 que...
(Le Point 13/12/17)
Il est à côté. Pas loin, au Sénégal, où il dirige depuis mars 2016 la Bank of Africa. Lui, c'est Mamadou Igor Diarra, 50 ans, né à Kryvy Rih en Ukraine, d'une mère ukrainienne et d'un papa malien. Son amour du pays est né lorsqu'il a mis les pieds pour la première fois au lycée Askia Mohamed de Bamako. Après de grandes études sanctionnées par un diplôme d'ingénieur commercial en Belgique, il est rentré et s'est attelé à la lourde...
(Agence Ecofin 13/12/17)
La Fondation américaine Bill & Melinda Gates, allouera entre 2018 et 2020, une enveloppe de 300 millions $ au profit de la recherche agricole dans les pays d’Afrique et d’Asie de l’Est, fragilisés par les effets du changement climatique. C’est ce qu’a annoncé l’institution hier, en marge du « One Planet Summit » qui s’est tenu à Paris à l’initiative du président français Emmanuel Macron. Concrètement, il s’agira pour l’organisation de soutenir l’adoption d’outils et de technologies permettant aux agriculteurs...
(Le Point 12/12/17)
ANALYSE. Au lendemain du Forum Investir au Mali, ce banquier, très averti de la situation de son pays, explique combien il est à un tournant décisif. Il est à côté. Pas loin, au Sénégal, où il dirige depuis mars 2016 la Bank of Africa. Lui, c'est Mamadou Igor Diarra, 50 ans, né à Kryvy Rih en Ukraine, d'une mère ukrainienne et d'un papa malien. Son amour du pays est né lorsqu'il a mis les pieds pour la première fois au...
(L'Essor 11/12/17)
Les retombées chiffrées sont estimées à plusieurs dizaines de milliards de Fcfa portant sur des dizaines de contrats de partenariats conclus entre investisseurs étrangers et maliens. «Le forum Invest in Mali a été une originalité qui suscite déjà un immense espoir au Mali. Il va sans doute contribuer à changer désormais le cliché négatif qui stigmatise l’image du Mali à l’international», le mot est d’un participant rencontré vendredi soir dans le hall de l’Hôtel de l’Amitié. L’homme pliait ses affaires...
(Jeune Afrique 09/12/17)
L'économiste Kako Nubukpo, très critique du Franc CFA, a été suspendu de son poste à l'OIF. Une décision dont le timing interroge, l'ancien ministre togolais n'ayant jamais caché ses prises de position hostiles à cette monnaie. Coutumier des sorties médiatiques incendiaires contre le Franc CFA, l’économiste togolais Kako Nubukpo a été suspendu début décembre, comme l’a révélé Jeune Afrique, du poste de directeur de la Francophonie économique et numérique qu’il occupait depuis 2016 au sein de l’Organisation internationale de la...
(RFI 08/12/17)
Le forum Invest in Mali s'ouvre ce 8 décembre à Bamako. L'objectif principal est de convaincre des investisseurs étrangers de venir s'implanter dans le pays malgré la situation sécuritaire instable. Et pour prouver la vitalité de l'entrepreneuriat au Mali, le pays compte sur sa jeunesse. Reportage dans une entreprise de jus de fruit locaux, montée à bout de bras par une jeune malienne de 28 ans. Dans cet atelier de production, on presse, on filtre et on mélange jusqu’à 3...
(Agence Ecofin 07/12/17)
La start-up allemande Africa GreenTec a émis une obligation d’entreprise d’une valeur de 10 millions d’euros afin de financer le développement de conteneurs solaires mobiles au Mali, rapporte le site spécialisé Photon.info. Cette obligation est assortie d’un taux d’intérêt annuel de 6,5%. D’après la compagnie, il s’agira notamment d’installer un conteneur solaire de 40 pieds, équipé d’un système photovoltaïque mobile de 41 kW et doté d’une batterie de stockage de 60 kWh. L’objectif visé est la fourniture d’énergie propre, fiable...
(Agence Ecofin 06/12/17)
Grande nouvelle pour la force conjointe G5 Sahel. L’Arabie Saoudite va contribuer au déploiement de la force sahélienne à hauteur de 100 millions de dollars. La promesse a été faite, il y a quelques jours, durant le séjour à Ryad du ministre malien des Affaires étrangères Abdoulaye Diop. « Cela nous rapproche un peu de l’objectif de 423 millions d’euros. Nous espérons aussi que cela puisse constituer une incitation pour les autres donateurs, » a déclaré sur Rfi le patron...
(L'Essor 05/12/17)
En prélude au Forum « Invest in Mali » qui s’ouvre après demain à Bamako, le ministre de la Promotion des Investissements et du Secteur privé, Konimba Sidibé a animé, la semaine dernière, une conférence de presse au Conseil national du patronat du Mali pour expliquer au monde des affaires malien les enjeux liés à ce genre de manifestation commerciale, qui se distingue des autres, par son contenu et la finalité recherchée. Il s’agissait aussi d’expliquer aux éventuels participants le...
(Le Monde 05/12/17)
Un nouveau centre de soins à Mopti, qui devrait voir le jour en 2018, bénéficiera d’une contribution belge de plusieurs millions d’euros adossée à ses performances. Au cœur de Bamako, le Centre national d’appareillage orthopédique national du Mali (CNAOM) semble être une sorte de refuge pour les plus malchanceux de ce pays parmi les plus pauvres au monde. Quelques pleurs d’enfants traités par des kinés pour des problèmes neurologiques ne troublent pas des adolescents mutilés qui s’exercent à marcher avec...
(Agence Ecofin 05/12/17)
La compagnie minière B2Gold a annoncé lundi, l’entrée en phase de production commerciale de sa mine Fekola, au Mali. Cela est survenu, apprend-on, le 30 novembre 2017, soit un mois plus tôt que prévu par le calendrier révisé et quatre mois en avance sur les prévisions de l’étude de faisabilité optimisée. B2Gold qui a déclaré l’entrée en production de la mine en octobre dernier, a indiqué qu’elle a déjà produit 80 000 onces d’or à la date du 30 novembre,...
(Agence Ecofin 02/12/17)
En marge du sommet Union européenne/Union africaine qui s’est achevé à Abidjan les 29 et 30 novembre, la Banque africaine de développement a convié les représentants des Commissions économiques régionales (CER) du continent, à la réunion de la consultation de la stratégie « High 5». Après avoir appelé les représentants des CER à examiner les acquis et les réussites de l’intégration régionale en Afrique et les améliorations qu’il convient d’apporter aux freins qui limitent la promotion de cet idéal, le...
(AFP 29/11/17)
Le président français Emmanuel Macron a annoncé mardi à Ouagadougou la création d'un fonds d'un milliard d'euros pour les PME en Afrique, financé par la Banque publique française d'investissement et l'Agence française de développement (AFD). Lors d'une allocution à la communauté française au Burkina Faso, il a expliqué avoir "l'objectif de multiplier ce fonds par dix, ce qui est tout à fait faisable si nous faisons appel à nos alliés européens ou à d'autres financeurs privés, européens ou non européens"...
(Jeune Afrique 29/11/17)
La Cedeao commence à travailler sur un texte visant à harmoniser les taxes sur le tabac dans les pays membres. Lors de la réunion des ministres des Finances de l’organisation qui s’est tenue à Abuja le 24 novembre 2017, la Communauté économiques des États d’Afrique de l’ouest (Cedeao) a entamé des discussions pour augmenter les droits d’accises sur les produits du tabac, une mesure destinée à augmenter les revenus des États membres et à réduire la consommation dans la région...
(AFP 28/11/17)
Le président français Emmanuel Macron s'est dit mardi "favorable" à un changement du "nom" ou à un élargissement du "périmètre" du franc CFA si les Etats africains le souhaitent, lors de son intervention à l'université de Ouagadougou. "La France accompagnera la solution portée par les présidents africains", a déclaré M. Macron en réponse à un étudiant burkinabè qui l'interpellait sur le franc CFA, monnaie considérée comme un instrument d'influence post-coloniale par ses détracteurs. Le président français a cependant rappelé que le franc CFA apportait "une bonne chose, la stabilité monétaire", aux 14 pays d'Afrique subsaharienne qui l'utilisent. Le débat sur le franc CFA est récurrent en Afrique.

Pages