Mercredi 23 Août 2017
(APA 21/08/17)
Le jeune artiste-chanteur malien, Sidiki Diabaté a communié samedi soir avec ses fans de la capitale économique ivoirienne au cours d'un concert qu'il a donné dans la cour du palais de la culture d'Abidjan. « Le prince de la kora» comme l'appellent ses admirateurs, a assuré un spectacle à la fois riche en couleurs et en sons. Monté sur scène aux alentours de 22h30 minutes, le jeune prodige malien a égayé le public avec plusieurs titres à succès de sa jeune carrière dont « fais-moi confiance, viens danser, teriya » et bien d'autres. Malgré l'affluence moyenne du public, en comparaison au monde drainé lors du premier concert du jeune malien à Abidjan en mai 2016,...
(AFP 17/08/17)
Les mausolées de saints musulmans de Tombouctou (nord du Mali), perçus par la population comme des protecteurs contre les dangers dans cette ville mythique, ont été en grande partie détruits par des jihadistes en 2012 et reconstruits grâce à l'Unesco. Jeudi, la Cour pénale internationale (CPI) a déclaré que le jihadiste malien Ahmad al Faqi al Mahdi avait provoqué pour 2,7 millions d'euros de dégâts et ordonné le versement de dédommagements aux victimes.
(Jeune Afrique 08/08/17)
En juillet et en août, Jeune Afrique revient sur des œuvres majeures qui font toujours parler d’elles, inspirant le présent. Cette semaine, c'est au tour du « Devoir de violence » de Yambo Ouologuem. Nous sommes en 1968. Sous une couverture dépouillée, les éditions parisiennes du Seuil annoncent un roman : Le Devoir de violence. Il s’agit de l’histoire fictive de la dynastie des Saïfs, qui, pendant des siècles, bâtissent un empire largement fondé sur l’esclavagisme et ses corollaires, corruption et...
(Jeune Afrique 04/08/17)
En juillet et en août, Jeune Afrique revient sur des œuvres majeures qui font toujours parler d’elles, inspirant le présent. Cette semaine, c'est au tour de « Talking Timbuktu » d'Ali Farka Touré. On dit d’Ali Farka Touré qu’il était l’un des musiciens les plus emblématiques du blues malien. Quand le cinéaste Martin Scorsese le rencontre pour les besoins de son documentaire Du Mali au Mississippi (Feel Like Going Home, 2004), il définit la musique de l’agriculteur de Niafunké comme...
(Paris-Match 29/07/17)
Après le succès de sa tournée au États Unis en mai 2017, la Caravane Culturelle pour la Paix du Festival au Désert vient de clore sa tournée européenne Ce soir s’est terminé en beauté le festival du désert, initiative de Manny Ansar, figure incontournable du monde des arts et de la culture malien. La tournée européenne qui avait débuté le 18 juin au Respect Festival en République Tchèque a pris fin le 29 juillet au Sfinks Festival d’Anvers en Belgique...
(Le Monde 24/07/17)
Dans sa trilogie, qu’elle vient d’achever avec la publication des deux derniers volets, l’auteure aborde avec provocation et liberté l’excision, le remariage et la polygamie. Quand Fatoumata Keïta parle, les mots jaillissent et sa voix grimpe souvent dans les aigus. Interrogée, elle prend le temps de trouver les mots, en hochant la tête. « Fatoumata aime parler et elle sait parler », dit d’elle l’écrivain Ismaïla Samba Traoré, directeur de La Sahélienne. Cette maison d’édition vient de publier Quand les...
(AFP 22/07/17)
Les juges de la Cour pénale internationale (CPI) doivent se prononcer en août dans un jugement historique sur le montant des dommages à verser pour la destruction des mausolées de Tombouctou par un jihadiste malien, a annoncé la cour vendredi. Ahmad Al Faqi Al Mahdi, Touareg d'une quarantaine d'années, avait été reconnu coupable en septembre 2016 de la destruction de mausolées à Tombouctou (nord du Mali) et condamné à neuf ans de détention. Il s'agissait du premier procès organisé à la CPI pour destruction de biens culturels.
(Jeune Afrique 05/07/17)
L’inoxydable diva malienne Oumou Sangaré prouve avec un nouvel album rafraîchissant, Mogoya, qu’elle règne toujours sur la musique africaine. Elle confirme aussi son habileté de femme d’affaires et de communicante. Sans son maquillage et ses bijoux, elle semble désarmée. Ce 21 juin, dans sa loge de l’Olympia, mythique salle de concert parisienne, longtemps avant de passer sur scène, Oumou Sangaré se jauge face à un miroir démesuré. Une souveraine qui n’aurait pas encore empoigné sa couronne et son sceptre. Seuls...
(Jeune Afrique 04/07/17)
Sortie le 7 juin, la vidéo d’un des meilleurs titres de l’album, « Kamelemba », a suscité la polémique sur Internet. La chanson met en garde les jeunes filles contre la fourberie des beaux parleurs et des coureurs de jupons. Mais le clip, pour beaucoup de fans, ne reflète ni le sens ni la dimension africaine du single. Il montre plutôt, pour une internaute, « des filles fortes et indépendantes ». Tourné dans le Johannesburg des buildings par le réalisateur...
(Agence Ecofin 27/06/17)
Medi1 Radio peut désormais émettre depuis le Burkina Faso. En effet, une convention générale portant autorisation d'émission en modulation de fréquence a été signée à Ouagadougou, entre le PDG de la Radio Méditerranée internationale (Medi1), Hassan Khiyar, et la présidente du Conseil supérieur de la communication (CSC) du Burkina Faso, Nathalie Somé. Par cette signature, le CSC autorise Medi1 à exploiter par voie hertzienne un service de radiodiffusion d’informations générales pour une durée de dix ans renouvelable. Avec cette convention,...
(Le Monde 23/06/17)
Après l’immense succès des deux premières saisons, cap sur 44 nouveaux épisodes. Politique, argent, religion : les créateurs ne s’interdisent aucun sujet, à condition qu’il y ait de l’humour. Au volant de son taxi, F-One, interprété par Koman Diabaté, fulmine. Il est tombé en panne au beau milieu de la circulation, créant un embouteillage monstre dans les rues de Bamako. Un conducteur de « Jakarta » – scooters importés d’Indonésie qui pullulent dans la capitale malienne – s’arrête et propose...
(Le Monde 14/06/17)
En suivant un convoyeur de cocaïne sur le trajet Dakar-Bamako, Daouda Coulibaly signe un dynamique « Scarface » malien. Parce qu’il s’extrait de la misère en faisant commerce de cocaïne, on aura tendance à faire de Ladji, le héros de Wulu, un « Scarface malien », une version bamakoise de Tony Montana. Mais c’est justement ce qui rend ce premier film passionnant que de mettre en scène un autre rapport au crime organisé que celui qui domine dans une société...
(Le Point 12/06/17)
ENTRETIEN. Dans ce thriller, le réalisateur franco-malien raconte l'ascension fulgurante d'un jeune chômeur dans le monde des narcotrafiquants au Mali. Wùlu. En salle ce mercredi, le premier long-métrage du réalisateur français Daouda Coulibaly est un thriller politique juste, captivant, ancré dans la réalité actuelle du Mali. À travers l'itinéraire de son héros, il révèle le réseau complexe du narcotrafic en Afrique de l'Ouest, ses différents acteurs, notamment l'État, et son rôle majeur dans le déclenchement de la crise du pays...
(RFI 27/05/17)
Une fois n’est pas coutume, aujourd’hui, dans cette chronique agriculture, nous allons parler de création de mode et c’est au Mali. L’agriculture et la création de mode, ces deux termes semblent sans rapport, mais il n’en n’est rien. Sur le plan agricole, le Mali est l’un des plus grands producteurs de coton en Afrique de l’Ouest, avec une récolte de plus de 645 000 tonnes sur la campagne agricole 2016-2017. Presque la totalité de cette production est exportée, c’est-à-dire qu’il...
(Les Echos (ml) 03/05/17)
Le comédien Michel Sangaré est malade. Très malade. Son état est très critique. L’artiste est admis à l’hôpital le‘’Luxembourg’’ depuis un certain temps. Il aurait été « déposé » ce Centre hospitalier par des agents de l’Etat qui ont disparu par la suite. L’homme est véritablement sans un soutien digne de ce nom. Sa prise en charge est devenue compliquée. C’est ainsi que ses amis se mobilisent pour lui apporter un appui conséquent. Déjà, ils préparent son évacuation à l’extérieur...
(L'Essor 14/04/17)
Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, s’est dit honoré de participer à l’inauguration de cette exposition pendant laquelle le public découvrira un pan important de l’histoire de notre pays à travers les manuscrits de Tombouctou. « Trésors de l’islam en Afrique : de Tombouctou à Zanzibar » est le thème d’une exposition inédite qui se déroule depuis hier à l’Institut du monde arabe à Paris. Trois chefs d’Etat africains ont été invités par le président français, François Hollande,...
(Le Monde 05/04/17)
La chanteuse malienne présentait son nouvel album au festival 100 % Afriques à La Villette, à Paris. Les banques, les gouvernements africains, l’Eglise et Jésus… Tout le monde en prend pour son grade. Samedi 1er avril, lors de la soirée de clôture du programme musical du festival 100 % Afriques, présenté à la Grande Halle de la Villette, à Paris, devant une salle pleine à craquer, le chanteur nigérian Seun Kuti s’étend sur les raisons de ses colères, mises en...
(AFP 05/04/17)
"J'ai voulu célébrer la beauté du Mali, sa culture, ses gens": -M-, alias Matthieu Chedid, sort vendredi "Lamomali", un disque afro-pop, coréalisé avec les musiciens Toumani et Sidiki Diabaté et rempli de tubes en puissance qui annoncent déjà l'été. Recevant dans un studio parisien dans un décor africain de circonstance, -M- évoque sa relation avec ce pays découvert en 2005: "Humainement, c'est un peuple qui me touche profondément. Pourtant, je ne les connais pas plus que ça, je n'y suis...
(AFP 16/03/17)
"Nous sommes du désert, habitués à l'espace et au silence. Le désert, ça porte chance pour trouver une bonne inspiration et pour composer", résume Abdallah, guitariste des Tinariwen, les porte-drapeaux de la culture touareg de passage à Paris pour trois concerts à partir de samedi. Leur musique, un blues habité et profond, mêle le son ravageur de guitares électriques aux chants traditionnels du Sahara. En 30 ans de carrière, ils ont joué partout ou presque et sont devenus un symbole...
(Jeune Afrique 14/03/17)
Secrétaire général de la Fédération panafricaine des cinéastes (Fepaci) depuis mai 2013, le réalisateur Cheick Oumar Sissoko, 71 ans, qui fut ministre de la Culture du Mali (2002-2007), ne briguera pas un nouveau mandat de quatre ans. Il souhaite qu’une personnalité plus jeune prenne le relais lors de la prochaine réunion de l’organisation, qui doit se tenir en mai ou au plus tard en juin au Kenya. Ne doutant pas qu’il y aura des candidats, il compte pour sa part...

Pages