Mardi 24 Avril 2018

Tribune / Mali : fallait-il déjà crier victoire ?

Tribune / Mali : fallait-il déjà crier victoire ?
(Jeune Afrique 14/10/13)

Le 19 septembre dernier, Ibrahim Boubacar Keita (IBK) était investi président du Mali en présence de nombreux chefs d’État qui avaient fait le déplacement pour marquer l’évènement. Il soufflait comme un vent d’espoir et de renouveau lors de la cérémonie. Les autorités maliennes et leurs partenaires avaient de bonnes raisons de se montrer optimistes. En janvier, une intervention militaire française a, semble-t-il, délogé la majeure partie des jihadistes qui occupaient la moitié nord du pays depuis presque un an. Un accord de paix préliminaire a été signé le 18 juin à Ouagadougou, une vaste mission de paix de l’ONU a commencé à se déployer en juillet et, en août, les élections présidentielles se sont déroulées dans le calme et ont consacré la victoire sans appel d’IBK. Ce redressement est en soi remarquable. Quelques mois auparavant, le pays semblait sur le point de s’écrouler. Il était confronté à une insurrection touarègue sur laquelle se greffaient des groupes armés islamistes puis tombait victime d’un coup d’État venu facilement à bout d’un régime gangrené par la mauvaise gouvernance.

Lire l'article sur Jeuneafrique.com :

Commentaires facebook