Mardi 24 Avril 2018

Naufrages à Lampedusa: le président malien prône un sommet sur l’émigration

Naufrages à Lampedusa: le président malien prône un sommet sur l’émigration
(AFP 12/10/13)

DAKAR, Les naufrages meurtriers de migrants au large de Lampedusa "sont d’une horreur particulière et inadmissible", a estimé le président malien Ibrahim Boubacar Keïta, en prônant la tenue d’un sommet sur l’émigration "pour conjurer de nouvelles tragédies". "Si les événements récents au large de Lampedusa sont d’une horreur particulière et inadmissible, c’est - chaque année - un millier de jeunes Africains, dans la force de l’âge, qui terminent leur rêve d’eldorado dans la Méditerranée, dans la mer Rouge ou dans le Sahara", a affirmé M. Keïta dans une déclaration transmise samedi par la présidence malienne à l’AFP à Dakar.

Le 3 octobre, un bateau de migrants majoritairement originaires d’Erythrée a fait naufrage au large de l’île italienne de Lampedusa. Le bilan provisoire est de 359 morts, selon les médias italiens samedi. Il y a eu 155 rescapés. Vendredi après-midi, un autre bateau de migrants a fait naufrage au sud de Malte et de Lampedusa avec à son bord environ 230 réfugiés. Samedi, 143 rescapés sont arrivés à La Valette, selon un correspondant de l’AFP. Selon le président malien, "la tragédie" des naufrages de migrants "a provoqué chez toutes les bonnes consciences la même indignation".

"Je voudrais en appeler à un sommet international sur l’émigration, pour un dialogue inclusif entre les pays de départ et les pays d’accueil, et pour que les responsabilités désormais assumées permettent de conjurer de nouvelles tragédies liées à l’émigration. Le Mali en serait avec toutes les bonnes volontés du monde, y compris et en tête le Souverain pontife (le pape François, ndlr), l’Union Africaine, les pays de la Méditerranée et l’Europe", a-t-il déclaré.

Commentaires facebook