Lundi 20 Novembre 2017

Dans le monde

(AFP)

Calcul politicien et dérive droitière: l’opprobre s'est abattu lundi sur le chef des libéraux allemands pour avoir fait échouer la formation d'un gouvernement, plongeant le pays, en pleine recomposition politique, dans une période d'incertitude.

Le jeune et photogénique Christian Lindner, 38 ans, "a infligé un camouflet aux partis de l'Union et aux Verts avec son retrait brutal" des négociations, déplore le quotidien Der Spiegel.

"On n'est pas loin de penser qu'il n'a jamais sérieusement voulu d'un gouvernement", ajoute le magazine.

(AFP)

Le Franco-Rwandais Claude Muhayimana est renvoyé devant la cour d'assises pour "complicité" du génocide au Rwanda en 1994, accusé d'avoir transporté des miliciens ayant perpétré des massacres de Tutsi, a appris lundi l'AFP de source judiciaire et auprès des parties civiles.

Le juge d'instruction a ordonné le 9 novembre le renvoi aux assises de cet ancien chauffeur d'hôtel pour complicité de génocide et de crimes contre l'humanité par aide et assistance, tout en abandonnant les poursuites pour une partie des faits, conformément aux réquisitions du parquet de Paris.

(AFP)

En pleurs, les familles des 15 femmes tuées dans une bousculade lors d'une distribution d'aide dans un village reculé du Maroc identifiaient lundi leurs proches à la morgue de l'hôpital d'Essaouira (sud-ouest), découvrant des corps fracturés et couverts d'hématomes.

"J'ai difficilement reconnu ma mère", pleure Mjid, un quadragénaire.

Un médecin légiste qui préfère taire son nom raconte que les corps des victimes étaient dans un "état lamentable", avec des "fractures, d'énormes hématomes sur le corps".

(AFP)

Le sous-marin militaire argentin San Juan avait signalé mercredi une avarie, lors de sa dernière communication avec sa base, a révélé lundi le chef de la base navale de Mar del Plata, Gabriel Galeazzi.

"Le bâtiment est remonté à la surface et il a communiqué une avarie, le commandement lui a alors dit de changer de cap et de faire route vers Mar del Plata", a déclaré Gabriel Galeazzi lors d'une conférence de presse.

(AFP)

Les Américains ont conduit pour la première fois des raids aériens contre des laboratoires de production d’héroïne en Afghanistan afin d'attaquer la principale source de revenus des talibans, a annoncé lundi leur responsable militaire.

Selon le général John Nichoslon, l'opération, menée conjointement avec l'armée afghane dans la nuit de dimanche à lundi, a permis de détruire huit laboratoires de transformation de l'opium en héroïne dans le Helmand, la "province du pavot" majoritairement sous contrôle taliban.

(AFP)

La Ghouta orientale paye un lourd tribut dans le conflit qui ensanglante la Syrie: dans cette zone rebelle assiégée, des familles entières gisent sous les décombres, le régime ayant intensifié ses bombardements malgré un accord de "désescalade".

Le regain de violence intervient au moment où les groupes de l'opposition se retrouvent en position de faiblesse, tandis que les parrains internationaux des belligérants tentent toujours de trouver une solution au conflit meurtrier qui ravage la Syrie depuis 2011.

(AFP)

Au moins deux hommes ont été tuées par balles lundi au Kenya, où les supporteurs de l'opposition ont manifesté pour protester contre la validation par la Cour suprême de la réélection du président sortant Uhuru Kenyatta, a-t-on appris de source policière.

Un jeune homme a été abattu dans le bidonville de Kibera à Nairobi, où la police est intervenue pour disperser des manifestants, selon un policier présent sur les lieux. Un photographe de l'AFP a aussi vu le corps.

(AFP)

"Ecoeurés" par le pied de nez de leur président Robert Mugabe, qui a ignoré les appels à sa démission, des centaines d'étudiants zimbabwéens ont spontanément manifesté lundi sur le campus de l'université d'Harare pour le "pousser" enfin "vers la sortie".

"Mugabe, la partie est terminée", lance un étudiant en sciences politiques, Innocent Kabadura.

"Il a eu le culot de nous souhaiter bonne nuit hier soir, sans même avoir annoncé sa démission. On ne va pas rester les bras croisés tant qu'il n'est pas parti", assure un de ses camarades, Percy Kina, 21 ans.

(AFP)

Des politiciens de droite et des internautes israéliens se sont déchaînés lundi contre le président Reuven Rivlin, lui-même de droite, après son refus de gracier un soldat condamné pour avoir achevé un assaillant palestinien blessé.

Le rejet de la demande de grâce soumise par le soldat franco-israélien Elor Azaria est le dernier rebondissement en date d'une affaire qui divise Israël depuis des mois.

(AFP)

L'UE est prête à offrir au Royaume-Uni "le plus ambitieux" des accords commerciaux après son départ à condition que Londres respecte les strictes conditions européennes, a affirmé lundi le négociateur en chef de l'Union européenne pour le Brexit, Michel Barnier.

L'ouverture de négociations avec Londres en vue d'un accord de libre-échange après son départ en mars 2019 nécessite qu'aient d'abord été réglées les conditions du divorce, jugées prioritaires, comme les conséquences de la séparation pour l'Irlande ou le règlement financier.

(AFP)

"Le moment est enfin arrivé" de voir la justice passer pour Ratko Mladic, se sont félicitées lundi les familles de victimes en quittant Sarajevo pour assister au verdict de la justice internationale contre l'ex-chef militaire des Serbes de Bosnie.

"Le moment est enfin arrivé, pour juger le criminel et le bourreau Ratko Mladic", a déclaré à l'AFP Kada Hotic, vice-présidente de l'association des Mères des enclaves de Srebrenica et de Zepa, avant d'embarquer à bord du vol qui doit l'emmener aux Pays-Bas.

(AFP)

A Sarajevo, Jovan Divjak ne peut faire dix pas sans être salué, mais pour ce général serbe qui a choisi de défendre sa ville et son multiculturalisme, les prophètes de haine "ont gagné".

Peu importe la peine que le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) infligera mercredi à Ratko Mladic, chef militaire des Serbes de Bosnie pendant la guerre (1992-95, 100.000 morts): "Contre l’idée d'une Bosnie-Herzégovine multinationale, multireligieuse, ils ont gagné", dit-il à l'AFP. "C'est ça le problème".

(AFP)

L'Egyptien de Liverpool Mohamed Salah s'est emparé de la tête du classement des buteurs en Angleterre grâce à son doublé contre Southampton (3-0), tandis que le Togolais Emmanuel Adebayor brille en Turquie avec l'Istanbul Basaksehir, à l'image de son triplé contre Galatasaray.

(AFP)

La Cour suprême irakienne a déclaré lundi "anticonstitutionnel" le référendum d'indépendance de la région autonome du Kurdistan, dernier épisode en date de la crise entre Bagdad et Erbil née de cette consultation, organisée en septembre contre l'avis des autorités fédérales.

La Cour suprême indique dans un communiqué avoir "rendu une décision déclarant anticonstitutionnel le référendum tenu le 25 septembre 2017 au Kurdistan irakien et dans des zones en dehors de la région autonome".

(AFP)

Environ 300 femmes et enfants de jihadistes étrangers capturés à Mossoul, ancienne "capitale" irakienne du groupe Etat islamique (EI), ont été transférés du nord de l'Irak vers Bagdad, "en vue de leur expulsion vers leur pays", a indiqué lundi à l'AFP un responsable.

"Il s'agit de la deuxième vague et il y en aura encore deux ou trois autres", a précisé à l'AFP Noureddine Qablan, vice-président du Conseil provincial de Ninive.

(AFP)

Dans la bataille contre la voiture en ville, Singapour contrôle le nombre d'automobiles autorisées à circuler sur son espace limité en exigeant le paiement d'une licence de 31.000 euros environ par véhicule, et le pays dépense des millions dans les transports en commun.

(AFP)

Le président allemand Frank-Walter Steinmeier a exhorté lundi la classe politique, après l'échec historique des négociations gouvernementales, à se ressaisir et à former un gouvernement pour éviter des législatives anticipées qui affaibliraient l'Allemagne et l'Europe.

Angela Merkel, qui reste chancelière pour expédier les affaires courantes, devait s'exprimer lundi soir à l'antenne des chaînes publiques ARD et ZDF. Dimanche soir, elle avait promis de "tout faire pour que ce pays soit bien dirigé au cours des semaines difficiles à venir".

(AFP)

Être artiste en Turquie, où la liberté d'expression s'érode de jour en jour qui plus est dans le sud-est du pays en proie à des violences quasi quotidiennes, "cela relève de l'absurde", reconnaît Erkan Özgen.

Pourtant, cet artiste kurde a ouvert à la rentrée une nouvelle galerie d'art contemporain à Diyarbakir et ne compte pas s'arrêter là: "J'ai beaucoup d'autres projets", dit-il avec un optimisme qui pourrait surprendre.

(AFP)

Vit-on la fin de la chancelière Angela Merkel, 63 ans dont 12 au pouvoir? Elle qui paraissait indéboulonnable à la tête de l'Allemagne risque désormais une sortie sans gloire.

Avec l'échec dans la nuit de dimanche à lundi des pourparlers entre son camp conservateur, les libéraux du FDP et les Verts pour former un gouvernement de coalition, des élections anticipées paraissent probables.

(AFP)

Plus de 5.000 victimes de crimes de guerre commis en Centrafrique pour lesquels a été condamné l'ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba demandent des réparations individualisées devant la Cour pénale internationale (CPI).

"La plupart des victimes rencontrées ont tout perdu et insistent pour que des compensations individuelles soient attribuées" par la CPI, a fait savoir la Fédération internationale des ligues des Droits de l'homme (FIDH) dans un communiqué lundi.

(AFP)

Aller chercher des réfugiés au Niger et au Tchad pour éviter qu'ils ne meurent en mer: c'est le pari de l'opération de réinstallation lancée par la France, avec un "critère migratoire" inédit pour les 3.000 personnes attendues.

"La nouveauté de ces opérations est qu'il s'agit de prendre en charge des personnes relevant du droit d'asile en Afrique, mais aussi qui ont vocation à se lancer dans la traversée vers l'Europe", explique à l'AFP Pascal Brice, le directeur général de l'Ofpra à l'issue d'une mission d'identification au Niger.

(AFP)

La chef de la diplomatie de l'UE Federica Mogherini a jugé "très encourageantes" les discussions sur le retour des plus de 600.0000 réfugiés rohingyas qui ont fui les violences en Birmanie depuis fin août, lors d'une réunion Asie-Europe lundi en Birmanie.

(AFP)

La France va accueillir les premiers réfugiés évacués de Libye par le HCR au Niger, a annoncé lundi à l'AFP Pascal Brice, le directeur général de l'Ofpra (Office français de protection de réfugiés et apatrides) à l'issue d'une mission à Niamey.

Ces réfugiés, arrivés à Niamey le 11 novembre, devraient gagner la France "au plus tard en janvier", a-t-on indiqué au ministère de l'Intérieur. Ils avaient bénéficié de la première évacuation de Libye, où règne le chaos, menée par le Haut comissariat aux réfugiés (HCR) des Nations unies.

(AFP)

Le Niger a convoqué dimanche l'ambassadeur de Libye à Niamey pour faire part de "l'indignation du président Issoufou sur la vente de migrants africains" comme esclaves en Libye, a annoncé le ministre des Affaires étrangères Ibrahim Yacoubou.

M. Yacoubou a ajouté, sur son compte Twitter, avoir notifié au diplomate libyen que "tout doit être mis en oeuvre pour faire cesser cette ignominie" dont les "auteurs" doivent être "sanctionnés".

(AFP)

Charles Manson, le gourou psychopathe qui avait commandité une vague de meurtres aux Etats-Unis, est décédé à l'âge de 83 ans, ont annoncé dimanche soir des médias américains et des responsables de l'administration pénitentiaire de Californie.

Charles Manson, l'un des criminels les plus célèbres des Etats-Unis, avait dirigé dans la fin des années 1960 une secte responsable de meurtres sauvages dans les quartiers aisés de Los Angeles, dont celui de l'actrice Sharon Tate, épouse du cinéaste Roman Polanski, âgée de 26 ans et enceinte.

(AFP)

Considéré comme l'un des criminels les plus dangereux des Etats-Unis même en prison, Charles Manson, décédé dimanche en détention à l'âge de 83 ans, était un gourou psychopathe à l'origine de meurtres comme celui de l'actrice Sharon Tate, dont la sauvagerie a profondément choqué l'Amérique et au-delà.

A la fin des années 1960, il avait ordonné à ses disciples de tuer au hasard les habitants de quartiers chics et blancs de Los Angeles, dans l'espoir de déclencher une guerre raciale apocalyptique.

(AFP)

Les cloches de l'abbaye de Westminster ont résonné lundi dans le ciel londonien pour célébrer le 70e anniversaire de mariage de la reine Elizabeth II et du Prince Philip, tout premier couple régnant britannique à célébrer ses noces de platine.

(AFP)

Les Européens doivent décider lundi la destination des agences de l'UE déménageant de Londres à cause du Brexit, lors d'un vote organisé à Bruxelles que des diplomates s'amusent à comparer à l'imprévisible concours télévisé de l'Eurovision.

C'est l'un des effets collatéraux du divorce avec le Royaume-Uni: l'Agence du médicament et l'Autorité bancaire européennes, installées dans le quartier d'affaires de Canary Wharf, vont devoir plier bagages avec leurs centaines d'employés et leurs familles.

(AFP)

Les recherches se poursuivent pour retrouver le sous-marin argentin San Juan, porté disparu depuis mercredi dans l'Atlantique sud, mais le submersible et ses 44 membres d'équipage restent introuvables.

Samedi soir, l'espoir était revenu après la réception d'appels satellitaires, interprétés par le ministère de la Défense comme des signaux de détresse émis par le sous-marin.

Mais, dimanche, il n'y a pas eu de nouvelles tentatives de communication.

(AFP)

L'Allemagne se dirige probablement vers de nouvelles élections à la suite de l'échec dimanche des négociations visant à former un gouvernement en raison de positions trop antagonistes entre partis, les autres options paraissant peu réalistes.

Un nouveau round de négociations?

(AFP)

L'armée syrienne et ses alliés ont chassé de nouveau dimanche le groupe Etat islamique (EI) de Boukamal, dernière ville aux mains de l'organisation ultraradicale en Syrie où les jihadistes n'ont plus que quelques poches.

Sur un autre front du conflit, les bombardements du régime syrien sur la région rebelle de la Ghouta orientale, près de Damas, ont fauché encore des vies, l'ONU appelant les belligérants à ne plus viser les civils.

(AFP)

Le président israélien Reuven Rivlin a rejeté dimanche la demande de grâce d'un soldat franco-israélien reconnu coupable et condamné pour avoir achevé un assaillant palestinien blessé.

Membre d'une unité paramédicale, le soldat franco-israélien Elor Azaria a été filmé le 24 mars 2016 alors qu'il tirait une balle dans la tête du Palestinien Abdel Fattah al-Sharif qui venait d'attaquer des soldats au couteau à Hébron en Cisjordanie, territoire palestinien occupé depuis 50 ans par Israël.

(AFP)

Plusieurs milliers de personnes se sont réunies dimanche sur la célèbre plage de Copacabana pour la Gay pride de Rio de Janeiro, malgré l'absence de subventions de la mairie tenue par l'ultra-conservateur Marcelo Crivella.

Pour la première fois en 22 éditions, l'événement n'était pas été organisé à l'aide de subventions municipales. Il a failli être annulé, mais une campagne de financement sur internet mais des sponsors privés ont contribué à le maintenir à flot tant bien que mal.

(AFP)

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a été interrogé dimanche par la police, pour la deuxième fois en novembre, dans deux affaires de corruption présumée, a indiqué la police.

Dans l'une des enquêtes, M. Netanyahu est soupçonné d'avoir reçu, illégalement, des cadeaux de riches personnalités, dont un producteur à Hollywood, Arnon Milchan. La valeur totale de ces cadeaux a été chiffrée par les médias à des dizaines de milliers de dollars.

M. Milchan, ami de longue date du Premier ministre, a lui-même été interrogé en septembre.

(AFP)

Les Nations unies ont appelé dimanche les belligérants en Syrie à arrêter de viser des civils dans la capitale Damas et ses environs où des bombardements intenses ces derniers jours ont tué des dizaines de personnes.

Damas est contrôlée en grande majorité par le régime de Bachar al-Assad. Des rebelles tiennent des localités dans la région de la Ghouta orientale, proche de la capitale. Les affrontements se sont récemment intensifiés entre les deux camps.