Samedi 16 Décembre 2017
(RFI 08/12/17)
Amadou Haïdara fait partie de la génération des moins de 17 ans qui a été finaliste du Championnat du monde de 2015 au Chili. Une campagne malienne qui a permis à ce jeune joueur de s’exporter vers le vieux continent. L’ancien sociétaire du l’AS Real Bamako s’épanouit désormais au RB Salzbourg en Autriche. A seulement 19 ans, Amadou Haïdara est devenu une des pierres angulaires du champion autrichien avec le RB Salzbourg. Qualifier pour les 16es de finale de la Ligue Europa, son dernier match de la phase de groupes se déroulera au stade Vélodrome face à l’Olympique de Marseille jeudi 7 décembre. « Le championnat autrichien est idéal pour un jeune comme moi »...
(Jeune Afrique 05/12/17)
Comme l’avait annoncé Jeune Afrique le 9 octobre dernier, la FIFA a décidé de nommer un comité de normalisation, afin de mettre fin à la crise qui touche le football malien depuis près de quatre ans. L’élection de Mamoutou Touré – dit « Bavieux » -, à la tête de la Fédération malienne de Football (Femafoot) le 10 octobre, et contestée par Salah Baby, n’avait pas été validée par la FIFA, après la visite à Bamako au début du mois de novembre de deux de ses émissaires. Ce lundi à Moscou, l’instance présidée par Gianni Infantino a donc décidé de mettre en place un comité de normalisation, ce qui avait déjà été le cas de mars à fin mai 2017...
(Jeune Afrique 03/11/17)
La visite à Bamako des deux émissaires de la Fifa s’est achevée jeudi soir. Comme cela était prévisible, celle-ci n’a pas reconnu l’élection, le 10 octobre dernier, de Mamoutou Touré, dit « Bavieux », à la tête de la Fédération malienne de football (Femafoot). Elle annoncera la semaine prochaine la mise en place d’un comité de normalisation. La Femafoot version Touré n’aura donc vécu qu’un peu plus de trois semaines. L’élection agitée du successeur de Boubacar Diarra avait été rapidement...
(L'Equipe 26/10/17)
L'Espagne a battu le Mali (3-1) et rejoint l'Angleterre en finale de la Coupe du monde U17. Porté par son capitaine Abel Ruiz, auteur d'un doublé, l'Espagne a battu le Mali (3-1) et rejoint l'Angleterre en finale de la Coupe du monde U17. L'attaquant Abel Ruiz a d'abord transformé un penalty (19e), après une faute commise sur Cesar Gelabert Pina. Puis son coéquipier lui a distillé une magnifique passe en profondeur pour aller inscrire un doublé (43e). A 2-0, le...
(Procès-Verbal 23/10/17)
Rien ne va plus entre le régime d’IBK et Housseini Amion Guindo dit Poulo, ministre des Sports. Les causes immédiates de ce divorce ont trait à l’installation du nouveau bureau de la Fédération Malienne de Football (FEMAFOOT). Bien que les délégués à l’assemblée générale aient été convoqués hors des délais statutaires et que leur mandat n’ait pas été bien authentifié, le nommé Mamoutou Touré alias Bavieux s’est fait proclamer, le 8 octobre 2017, nouveau président de la FEMAFOOT, à la...
(L'Essor 17/10/17)
«Il n’y a pas eu d’assemblée élective. S’il y avait eu la mise en place d’un bureau, la FIFA allait le reconnaitre les 24 heures qui sont suivi. Les irrégularités seront analysées et la FIFA prendra une décision». Le candidat Salaha Baby a rompu le silence, avec la conférence de presse qu’il a animée, samedi, dans un hôtel de la place. Un seul sujet a été abordé au cours de cette rencontre : l’assemblée générale ordinaire de la Fédération malienne...
(Le Republicain (ml) 12/10/17)
Selon des sources proches du dossier, le ministre des sports, Housseyni Amion Guindo serait sur le point de démissionner du gouvernement pour des causes liées aux péripéties électorales au niveau de la Fédération malienne de football (Femafoot). Il devrait rencontrer le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) au moment où nous mettions sous presse. Cette rencontre pourrait être déterminante sur la décision du ministre. D’abord, le ministre estime avoir été dessaisit officiellement du dossier électoral de la Femafoot,...
(AFP 10/10/17)
Mamoutou Touré Bavieux a été élu président de la Fédération malienne de football (Fémafoot) pour un mandat de 4 ans, lundi soir à Bamako Mamoutou Touré Bavieux, 60 ans, a obtenu 39 voix des 57 délégués dont 18 se sont abstenus. Il succède au général Aboubacar Baba Diarra qui n'a pas brigué un second mandat. L'autre candidat Salaha Baby a renoncé finalement à se présenter. str/jlf/chc © Agence France-Presse
(Jeune Afrique 09/10/17)
L’élection prévue le 8 octobre à la Fédération malienne de Football (Femafoot) n’a pas eu lieu, à cause des tensions entre les deux candidats. Un nouveau comité de normalisation va être mis en place dans les prochains jours. Cela fait quatre ans que la crise dure. Et ce n’est pas fini. Comme nous le pressentions, l’élection prévue dimanche 8 octobre pour désigner le nouveau président de la Femafoot n’a pas pu se tenir. Et elle n’aura pas lieu prochainement. À...
(L'Essor 09/10/17)
Hier, on a entendu toute sorte d’insultes dans la salle de conférence du Gouvernorat où se sont déroulés les travaux de l’Assemblée générale élective de la Fédération malienne de football (FEMAFOOT). Les hostilités ont commencé avant même le début de la cérémonie d’ouverture, quand l’un des deux candidats, Salaha Baby a été empêché, pendant quelques minutes, d’accéder à la salle par les forces de l’ordre. Des incidents éclatèrent avec les supporters et les forces furent usage de gaz lacrymogènes pour...
(AFP 07/10/17)
Une Côte d'Ivoire mal inspirée a obtenu le nul 0 à 0, vendredi à Bamako contre le Mali, préservant ainsi ses chances de qualification pour le Mondial-2018, mais laissant au Maroc la possibilité de la dépasser en tête du groupe C de la zone Afrique samedi. Avec huit points en cinq rencontres, les Ivoiriens sont sous la menace des Marocains (6 pts), qui accueillent à Rabat le Gabon pour s'adjuger la seule place qualificative pour la Russie avant la dernière...
(AFP 05/10/17)
La défaite surprise à domicile le 5 septembre contre le Gabon (2-1) a ravivé l'inquiétude en Côte d'Ivoire: les Eléphants n'ont plus qu'un point d'avance en tête de leur groupe des qualifications pour le Mondial-2018 et la presse s'impatiente avant le déplacement au Mali vendredi (21h00). Dans les rangs de l'équipe, le mot d'ordre est détermination. "On n'a pas le droit de douter. On a une mission à accomplir et on doit la réussir", lance ainsi le défenseur Lamine Koné...
(L'Essor 05/10/17)
Comme annoncé dans notre édition d’hier, l’attaquant du TP Mazembé, Adama Traoré a rejoint le groupe, mardi, dans l’après midi. Quelques heures seulement après son arrivée à Kabala, il a participé à la séance d’entraînement, en compagnie de l’ensemble des joueurs sélectionnés par le technicien, Mohamed Magassouba. Depuis mardi donc, l’entraîneur intérimaire des Aigles dispose de tous ses joueurs et le travail a bien commencé. A l’internat depuis lundi, les joueurs se sentent à l’aise. Il y a une bonne...
(Journal du Mali 29/09/17)
Ils étaient 11 à déposer leurs candidatures, ils ne sont plus que deux. Ceux qui au départ étaient déjà considérés comme les favoris pour briguer la présidence de la Fédération malienne de football (FEMAFOOT). Mamoutou Touré dit « Bavieux » et Salaha Baby partagent des similitudes. Tous deux ont été membres du Comité exécutif de Boubacar Baba Diarra et tous deux sont dirigeants de clubs. Mais cela s’arrête là. Car, au-delà, ils représentent également les camps opposés dans la crise...
(Jeune Afrique 22/09/17)
L’élection du nouveau président de la Fédération Malienne de Football (FMF), prévue pour le 8 octobre prochain, pourrait être décalée. L’échéance approche. Le 8 octobre prochain, un nouveau président doit en théorie s’installer dans le fauteuil longtemps occupé par Boubacar Diarra. En théorie seulement, car la crise qui secoue le football malien depuis quatre ans est loin d’être terminée. Aliou Sangaré, le président du Mont Rouge de Sikasso s’apprête à porter plainte auprès de la Fifa, après que sa liste...
(Africa Top sports 15/09/17)
Pas de vainqueur jeudi lors de l’ouverture de la phase de groupes de la Coupe des nations, UFOA 2017. Le Mali et le Nigéria qui s’affrontaient à Cape Coast se sont séparés sur un score nul et vierge (0-0). L’autre match du groupe oppose le Ghana à la Guinée. Dans une rencontre très fermée, aucune des deux formations n’est arrivée à trouver la faille. Le Nigéria, malgré des occasions de Moses Peter, est tombé sur une belle défense malienne tandis...
(Jeune Afrique 09/09/17)
En poste depuis le 1er avril 2015, Alain Giresse a démissionné de son poste de sélectionneur du Mali au surlendemain du match nul face au Maroc (0-0) en qualifications pour la Coupe du monde 2018, mettant les Aigles hors-course. Explications. Jeune Afrique : Votre contrat avec le Mali devait s’achever en novembre prochain. Pourquoi ne pas être allé au bout de votre mission, alors qu’il ne reste que deux matches à disputer face au Maroc et au Gabon en qualifications...
(AFP 07/09/17)
Le Français Alain Giresse, visiblement inquiet pour sa "propre sécurité" après l'élimination virtuelle du Mali des qualifications du Mondial-2018, a démissionné de son poste de sélectionneur, a annoncé jeudi sa fédération (Femafoot). "Effectivement, Giresse nous a présenté sa démission mercredi, a expliqué Boubacar Baba Diarra, le président de la Femafoot. Il dit ne plus pouvoir psychologiquement diriger l'équipe. De plus, il dit agir ainsi pour sa propre sécurité." "Cela devenait trop difficile", a expliqué à l'AFP l'ancien milieu de l'équipe...
(Afrik.com 07/09/17)
Acculé depuis des mois, Alain Giresse a démissionné mercredi de son poste de sélectionneur du Mali. Après l’élimination au premier tour de la CAN 2017, le technicien français n’a pas survécu au 0-6 concédé face au Maroc qui ruine les chances de qualification des Aigles au Mondial 2018. Alain Giresse n’est plus le sélectionneur du Mali ! Pris en grippe par les supporters depuis des mois, le Français a présenté sa démission mercredi. "C’était devenu compliqué pour moi. Il y...
(RFI 06/09/17)
Les équipes du Mali et du Maroc ont fait match nul 0-0 dans le groupe C des éliminatoires pour la Coupe du monde 2018, ce 5 septembre 2017 à Bamako. Les Maliens n’ont presque plus le moindre espoir de se qualifier pour le Mondial en Russie. Les Marocains, eux, restent deuxièmes derrière les Ivoiriens. Le Mali ne disputera sans doute pas sa première Coupe du monde et c’est loin d’être une surprise. Quatre jours après avoir été humiliés 6-0 par...

Pages