Mercredi 25 Avril 2018
(L'Essor 18/01/18)
Suite à une intervention du ministre des Sports, le candidat à l’élection du président de la FEMAFOOT a retiré sa plainte devant le TAS et promis de travailler avec le CONOR pour la mise en place d’un nouveau comité exécutif «Nous avons saisi le Tribunal arbitral du sport, non pas pour empêcher la reprise des élections mais simplement, pour contester la décision d’annulation de notre comité exécutif qui a été prise par la FIFA sans support réglementaire. Mais à la demande du ministre des Sports, nous avons retiré la plainte qui avait déposée au TAS». C’est par ces mots que le camp de Mamoutou Touré «Bavieux», candidat à l’élection du président de la Fédération malienne...
(Jeune Afrique 12/01/18)
La FIFA et la CAF ont décidé de nommer Fatoumata Guindo à la présidence du comité de normalisation qui a six mois pour préparer l’élection du futur président de la Fédération malienne de football (Femafoot). Arrivés mardi à Bamako, les émissaires de la FIFA et de la Confédération africaine de football (CAF) ont choisi celle qui aura la difficile mission de sortir le football malien de la crise dans lequel il s’est enlisé depuis quatre ans. Après les premières consultations, c’est l’ancien ministre des Sports, Mamadou Gaoussou Diarra (45 ans), qui semblait être le mieux placé. Mais Diarra a refusé au dernier moment, préférant se consacrer à sa carrière d’avocat. Il a cependant accepté la vice-présidence. Plusieurs autres noms circulaient...
(L'Essor 10/01/18)
Comme annoncé, les émissaires de la FIFA sont arrivés à Bamako, hier en début d’après-midi pour la mise en place du Comité de normalisation (CONOR). La délégation est composée de quatre membres : le directeur régional du bureau FIFA de Dakar, le Sénégalais El Hadj Wack Diop, le directeur des Associations membres et du Développement Afrique-Caraïbes de la FIFA, le Suisse d’origine congolaise, Verone Monsengo-Omba, la responsable des Associations membres des pays francophones de la FIFA, Segbé Pritchett et le...
(RFI 09/01/18)
L’équipe nationale de cécifoot (football pour déficients visuels) du Mali va disputer en juin prochain la Coupe du monde en Espagne après sa place de finaliste à la CAN 2017. Un immense exploit pour une équipe créée il y a 5 ans et dont les joueurs se battent pour leur dignité et pour devenir le porte-drapeau des jeunes malvoyants et non-voyants maliens. Les Aigles du Mali seront à la Coupe du monde en juin 2018. Pas celle de la Russie,...
(L'Essor 05/01/18)
«J’ai tenté un dernier baroud d’honneur hier (mercredi 3 janvier, ndlr) pour trouver une solution à l’amiable dans la crise du football, mais je n’ai pas réussi. Toutefois, je suis parvenu à calmer les esprits, à apaiser les cœurs. J’ai eu des discussions franches et fructueuses avec les belligérants. Le CONOR (Comité de normalisation, ndlr) sera donc mis en place. La mise en place de ce comité est un échec pour nous tous, mais on va y aller parce que...
(RFI 08/12/17)
Amadou Haïdara fait partie de la génération des moins de 17 ans qui a été finaliste du Championnat du monde de 2015 au Chili. Une campagne malienne qui a permis à ce jeune joueur de s’exporter vers le vieux continent. L’ancien sociétaire du l’AS Real Bamako s’épanouit désormais au RB Salzbourg en Autriche. A seulement 19 ans, Amadou Haïdara est devenu une des pierres angulaires du champion autrichien avec le RB Salzbourg. Qualifier pour les 16es de finale de la...
(Jeune Afrique 05/12/17)
Comme l’avait annoncé Jeune Afrique le 9 octobre dernier, la FIFA a décidé de nommer un comité de normalisation, afin de mettre fin à la crise qui touche le football malien depuis près de quatre ans. L’élection de Mamoutou Touré – dit « Bavieux » -, à la tête de la Fédération malienne de Football (Femafoot) le 10 octobre, et contestée par Salah Baby, n’avait pas été validée par la FIFA, après la visite à Bamako au début du mois...
(Jeune Afrique 03/11/17)
La visite à Bamako des deux émissaires de la Fifa s’est achevée jeudi soir. Comme cela était prévisible, celle-ci n’a pas reconnu l’élection, le 10 octobre dernier, de Mamoutou Touré, dit « Bavieux », à la tête de la Fédération malienne de football (Femafoot). Elle annoncera la semaine prochaine la mise en place d’un comité de normalisation. La Femafoot version Touré n’aura donc vécu qu’un peu plus de trois semaines. L’élection agitée du successeur de Boubacar Diarra avait été rapidement...
(L'Equipe 26/10/17)
L'Espagne a battu le Mali (3-1) et rejoint l'Angleterre en finale de la Coupe du monde U17. Porté par son capitaine Abel Ruiz, auteur d'un doublé, l'Espagne a battu le Mali (3-1) et rejoint l'Angleterre en finale de la Coupe du monde U17. L'attaquant Abel Ruiz a d'abord transformé un penalty (19e), après une faute commise sur Cesar Gelabert Pina. Puis son coéquipier lui a distillé une magnifique passe en profondeur pour aller inscrire un doublé (43e). A 2-0, le...
(Procès-Verbal 23/10/17)
Rien ne va plus entre le régime d’IBK et Housseini Amion Guindo dit Poulo, ministre des Sports. Les causes immédiates de ce divorce ont trait à l’installation du nouveau bureau de la Fédération Malienne de Football (FEMAFOOT). Bien que les délégués à l’assemblée générale aient été convoqués hors des délais statutaires et que leur mandat n’ait pas été bien authentifié, le nommé Mamoutou Touré alias Bavieux s’est fait proclamer, le 8 octobre 2017, nouveau président de la FEMAFOOT, à la...
(L'Essor 17/10/17)
«Il n’y a pas eu d’assemblée élective. S’il y avait eu la mise en place d’un bureau, la FIFA allait le reconnaitre les 24 heures qui sont suivi. Les irrégularités seront analysées et la FIFA prendra une décision». Le candidat Salaha Baby a rompu le silence, avec la conférence de presse qu’il a animée, samedi, dans un hôtel de la place. Un seul sujet a été abordé au cours de cette rencontre : l’assemblée générale ordinaire de la Fédération malienne...
(Le Republicain (ml) 12/10/17)
Selon des sources proches du dossier, le ministre des sports, Housseyni Amion Guindo serait sur le point de démissionner du gouvernement pour des causes liées aux péripéties électorales au niveau de la Fédération malienne de football (Femafoot). Il devrait rencontrer le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) au moment où nous mettions sous presse. Cette rencontre pourrait être déterminante sur la décision du ministre. D’abord, le ministre estime avoir été dessaisit officiellement du dossier électoral de la Femafoot,...
(AFP 10/10/17)
Mamoutou Touré Bavieux a été élu président de la Fédération malienne de football (Fémafoot) pour un mandat de 4 ans, lundi soir à Bamako Mamoutou Touré Bavieux, 60 ans, a obtenu 39 voix des 57 délégués dont 18 se sont abstenus. Il succède au général Aboubacar Baba Diarra qui n'a pas brigué un second mandat. L'autre candidat Salaha Baby a renoncé finalement à se présenter. str/jlf/chc © Agence France-Presse
(Jeune Afrique 09/10/17)
L’élection prévue le 8 octobre à la Fédération malienne de Football (Femafoot) n’a pas eu lieu, à cause des tensions entre les deux candidats. Un nouveau comité de normalisation va être mis en place dans les prochains jours. Cela fait quatre ans que la crise dure. Et ce n’est pas fini. Comme nous le pressentions, l’élection prévue dimanche 8 octobre pour désigner le nouveau président de la Femafoot n’a pas pu se tenir. Et elle n’aura pas lieu prochainement. À...
(L'Essor 09/10/17)
Hier, on a entendu toute sorte d’insultes dans la salle de conférence du Gouvernorat où se sont déroulés les travaux de l’Assemblée générale élective de la Fédération malienne de football (FEMAFOOT). Les hostilités ont commencé avant même le début de la cérémonie d’ouverture, quand l’un des deux candidats, Salaha Baby a été empêché, pendant quelques minutes, d’accéder à la salle par les forces de l’ordre. Des incidents éclatèrent avec les supporters et les forces furent usage de gaz lacrymogènes pour...
(AFP 07/10/17)
Une Côte d'Ivoire mal inspirée a obtenu le nul 0 à 0, vendredi à Bamako contre le Mali, préservant ainsi ses chances de qualification pour le Mondial-2018, mais laissant au Maroc la possibilité de la dépasser en tête du groupe C de la zone Afrique samedi. Avec huit points en cinq rencontres, les Ivoiriens sont sous la menace des Marocains (6 pts), qui accueillent à Rabat le Gabon pour s'adjuger la seule place qualificative pour la Russie avant la dernière...
(AFP 05/10/17)
La défaite surprise à domicile le 5 septembre contre le Gabon (2-1) a ravivé l'inquiétude en Côte d'Ivoire: les Eléphants n'ont plus qu'un point d'avance en tête de leur groupe des qualifications pour le Mondial-2018 et la presse s'impatiente avant le déplacement au Mali vendredi (21h00). Dans les rangs de l'équipe, le mot d'ordre est détermination. "On n'a pas le droit de douter. On a une mission à accomplir et on doit la réussir", lance ainsi le défenseur Lamine Koné...
(L'Essor 05/10/17)
Comme annoncé dans notre édition d’hier, l’attaquant du TP Mazembé, Adama Traoré a rejoint le groupe, mardi, dans l’après midi. Quelques heures seulement après son arrivée à Kabala, il a participé à la séance d’entraînement, en compagnie de l’ensemble des joueurs sélectionnés par le technicien, Mohamed Magassouba. Depuis mardi donc, l’entraîneur intérimaire des Aigles dispose de tous ses joueurs et le travail a bien commencé. A l’internat depuis lundi, les joueurs se sentent à l’aise. Il y a une bonne...
(Journal du Mali 29/09/17)
Ils étaient 11 à déposer leurs candidatures, ils ne sont plus que deux. Ceux qui au départ étaient déjà considérés comme les favoris pour briguer la présidence de la Fédération malienne de football (FEMAFOOT). Mamoutou Touré dit « Bavieux » et Salaha Baby partagent des similitudes. Tous deux ont été membres du Comité exécutif de Boubacar Baba Diarra et tous deux sont dirigeants de clubs. Mais cela s’arrête là. Car, au-delà, ils représentent également les camps opposés dans la crise...
(Jeune Afrique 22/09/17)
L’élection du nouveau président de la Fédération Malienne de Football (FMF), prévue pour le 8 octobre prochain, pourrait être décalée. L’échéance approche. Le 8 octobre prochain, un nouveau président doit en théorie s’installer dans le fauteuil longtemps occupé par Boubacar Diarra. En théorie seulement, car la crise qui secoue le football malien depuis quatre ans est loin d’être terminée. Aliou Sangaré, le président du Mont Rouge de Sikasso s’apprête à porter plainte auprès de la Fifa, après que sa liste...

Pages