Dimanche 22 Octobre 2017

Madonna de retour au Malawi pour inaugurer un hôpital pédiatrique

Madonna de retour au Malawi pour inaugurer un hôpital pédiatrique
(AFP 12/07/17)

La pop star américaine Madonna a inauguré mardi à Blantyre, en compagnie de ses quatre enfants adoptés au Malawi, un service pédiatrique financé par sa fondation.

L'unité pédiatrique Mercy James, du nom de l'une des filles adoptées par la chanteuse, compte trois salles d'opération et 50 lits.

Il s'agit du premier service pédiatrique au Malawi, petit Etat pauvre d'Afrique australe. Il permet de doubler la capacité d'accueil des enfants malades à l'hôpital Queen Elizabeth de Blantyre, la deuxième ville du pays.

Madonna, vêtue de noir, longs cheveux blonds détachés assortis à ses multiples pendentifs et bagues, a dévoilé une plaque inaugurant le bâtiment, en présence du président malawite Peter Mutharika.

La chanteuse s'est ensuite entretenue pendant une heure avec de jeunes patients en attente d'une intervention chirurgicale.

L'unité pédiatrique a été construite car "les enfants ne devraient jamais mourir de maladies terribles qu'on peut facilement soigner", a estimé Madonna.

"Je suis une combattante de la liberté et une féministe avec un coeur de rebelle (...) donc je n'accepterai pas de +non+", a-t-elle poursuivi en référence aux obstacles rencontrés lors de l'adoption.

"Je n'ai jamais renoncé ou cédé. Je me suis battue pour Mercy et j'ai gagné", a ajouté la star, avant de se déhancher avec un groupe de danseurs locaux présents pour l'inauguration.

- "Un chance de survivre" -

Mercy James, 11 ans, a pris brièvement la parole pour dire son "honneur que le centre puisse sauver de nombreuses vies".

Le fils adoptif de Madonna, David Banda, a lui participé à une démonstration de danse acrobatique organisée par des orphelins.

L'unité pédiatrique Mercy James a été financée par des bienfaiteurs dont l'acteur américain Leonardo DiCaprio. Ses murs sont égayés de portraits de deux héros de la lutte contre l'apartheid en Afrique du Sud, Nelson Mandela et l'archevêque Desmond Tutu.

Madonna se rend régulièrement au Malawi, où elle a créé en 2006 la fondation "Raising Malawi" destinée à venir en aide aux orphelins de ce pays.

La star de 58 ans y a adopté quatre de ses six enfants, dont des jumelles en février.

Les fillettes de 4 ans, Estere et Stella, ont rejoint les deux autres enfants dont la star a obtenu la garde, Mercy James et David Banda, tous les deux âgés aujourd'hui de 11 ans.

L'adoption des jumelles, dont la mère est décédée et dont le père a approuvé l'adoption, a suscité de nombreuses critiques au Malawi.

Les détracteurs de la chanteuse lui reprochent d'utiliser sa fortune pour court-circuiter le processus, souvent très long, d'adoption.

En 2013, le président Mutharika l'avait accusée d'être "grossière", avant de se raviser en affirmant qu'il était "toujours reconnaissant de la passion de Madonna" pour son pays.

"Le Malawi a besoin de personnes au grand coeur comme elle", a estimé mardi Malita Ndau, une vendeuse de gâteaux à Blantyre. "Des petits Malawites auront désormais une chance de survivre grâce à cet hôpital".

Le pays devrait "avoir honte de lui demander de l'aide pour construire cette unité alors qu'on a échoué à lutter contre la corruption", a réagi à l'inverse Mumbo Phiri, un vendeur de vêtements d'occasion.

Commentaires facebook