Samedi 24 Juin 2017

Le président du Malawi met en garde les étrangers contre des remarques racistes

Le président du Malawi met en garde les étrangers contre des remarques racistes
(Xinhua 14/04/17)

Le président du Malawi, Peter Mutharika, a déclaré jeudi qu'il chasserait du pays un employeur étranger qui prononçait des remarques racistes aux employés du Malawi.

M. Mutharika a indiqué cela dans sa résidence présidentielle lorsque le Congrès des syndicats du Malawi (MCTU), l'organisme parapluie des syndicats des travailleurs du pays, lui a fait un appel de politesse.

"Tout employeur étranger qui maltraite les Malawiens de quelque manière que ce soit sera chassé hors de ce pays, tant que je suis le président du pays", a souligné M. Mutharika.

Les remarques de M. Mutharika font suite à un incident récent dans lequel un ressortissant allemand travaillant avec les habitants d'un chantier de construction aurait qualifié de "singe" un chauffeur-citerne d'eau local pour sa mauvaise conduite.

Le ressortissant allemand, directeur de l'entreprise de construction allemande Strabag International, a été immédiatement arrêté par la police du Malawi et a ensuite été escorté à la frontière du Malawi avec la Tanzanie, où il a été abandonné pour chercher sa route en Tanzanie.

Le président du MCTU, Luther Mambala, a affirmé au leader du Malawi que l'Union recevait plus de plaintes des employés malawiens sur leur maltraitance par les employeurs étrangers.

Le gouvernement du Malawi a mise en place des politiques délibérées visant à courtiser les investisseurs étrangers dans le but de stimuler l'économie du pays par des investissements étrangers directs.

La campagne a connu un nombre croissant d'investisseurs étrangers dans ce pays subsaharien pour d'énormes investissements dans les domaines de l'agriculture, de la santé, de l'éducation, de l'hôtellerie et des infrastructures, entre autres.

Commentaires facebook