Mardi 24 Octobre 2017

La bourse du Malawi a été plus rentable que les titres du gouvernement au cours du 3e trimestre

La bourse du Malawi a été plus rentable que les titres du gouvernement au cours du 3e trimestre
(Agence Ecofin 06/10/17)

Dans un contexte marqué par une quasi stabilité financière, le Malawi Stock Exchange, le marché financier de ce pays d'Afrique australe, a été plus rentable que les obligations de référence du gouvernement (ayant une maturité d'un an et de 91 jours), au cours du troisième trimestre.

Le MASI (Malawi All Share Index) principal indice de cette place, a en effet connu une progression de 26,3% sur la période.

On a pu noter dans ce sillage la bonne performance de l'indice des sociétés cotées locales qui a bondi de 26,6% entre début juillet et fin septembre, et une progression plus modérée de l'indice des sociétés étrangères qui a avancé de 4,32%. A fin septembre 2017, l'indice global de ce marché avait progréssé de 50% depuis le 1er janvier 2017.

Cette performance des indices s'est aussi caractérisée par un engouement des investisseurs. La valeur des transactions a atteint 4,6 milliards de kwachas (6,4 millions $) au cours du 3e trimestre, s'inscrivant en hausse, en dollars, de 192,5%, en comparaison à la performance de la même période en 2016 (2,2 millions $). Quant aux volumes de titres échangés, ils ont atteint 357,8 millions contre 81,53 millions en 2016, soit une progression de 340%.

Or, dans le même temps, les taux de rendement des obligations de référence du gouvernement arrivant à maturité sous 91 jours, sont passés de 21,47% au troisième trimestre 2016 à seulement 14,7% cette année. Parallèlement, les obligations du trésor à un an de maturité ont offert une rémunération de 15% contre 22,7% précédemment.

On peut aussi noter que l'environnement financier a été marqué par un léger repli des tensions inflationniste avec un indice des prix en hausse de seulement 9,7% à la fin août 2017, contre 10,2 % au mois de juillet précédent. Enfin le Kwacha du Malawi est resté assez stable face au Dollars US limitant les risques de pertes financières pour les entreprises.

Cette ambiance de stabilité devrait se poursuivre jusqu'à la fin de l'année, avec l'impulsion de confiance donnée par la banque centrale du Malawi qui a décidé, le 28 septembre, de maintenir inchangés ses principaux taux d'intervention. Rappelons toutefois que malgré ces bonnes performances, le Malawi Stock Exchange doit encore travailler pour retrouver son niveau de 2013.

Malgré la progression du ratio des transactions globales sur la capitalisation boursière à 0,6% contre 0,3% en 2016, on est encore loin du niveau de 2,3% atteints au cours du troisième trimestre 2013. Par ailleurs, la contribution du marché boursier sur le produit intérieur brut (flux de création des richesses) reste très marginale à seulement 0,13%, contre 0,56% à la fin septembre 2013.

Idriss Linge

Commentaires facebook