Guerre Hybride en Afrique subsaharienne: la position stratégique du Malawi et de la Zambie | Africatime
Jeudi 27 Avril 2017

Guerre Hybride en Afrique subsaharienne: la position stratégique du Malawi et de la Zambie

Guerre Hybride en Afrique subsaharienne: la position stratégique du Malawi et de la Zambie
(Autre média 07/03/17)
Edgar Chagwa Lungu, président de la Zambie et Prof Arthur Peter Mutharika, président du Malawi.

Les pays enclavés du Malawi et de la Zambie sont peu connus du reste du monde, mais ils occupent des positions très stratégiques dans les projets d’interconnectivité continentale et les projections de la guerre hybride. La Zambie est située au centre des couloirs nord-sud et est-ouest, tandis que le Malawi – malgré sa pauvreté et son sous-développement – se trouve encore dans un espace stratégique entre les futurs géants gaziers, la Tanzanie et le Mozambique et la future puissance logistique qu’est la Zambie. En raison de l’histoire partagée du Malawi et de la Zambie comme colonies britanniques séparées et en même temps parties de la Fédération de Rhodésie et du Nyassaland, ainsi que leur statut de pays voisins et sans littoral, il convient de discuter des deux dans le même chapitre de la guerre hybride.

Contrairement à la plupart des examens entrepris précédemment, celui-ci sera comparativement plus court en raison de l’absence relative d’informations détaillées sur ces pays. Cela ne devrait cependant pas être interprété comme un indice de leur moindre importance par rapport aux autres États étudiés jusqu’ici. Le Malawi et la Zambie ne sont peut-être pas au centre des préoccupations régionales, mais la tendance a connecter le continent indique qu’ils joueront un rôle stratégique beaucoup plus important à l’avenir, et cela pour deux raisons. La Zambie sera le lieu de transit essentiel entre les couloirs de transport qui s’entrecroisent, tandis que le Malawi restera toujours le perturbateur vulnérable en Afrique australe qui risquerait de gâcher l’ensemble de l’arrangement régional si sa stabilité était remise en cause. Si ce pays reste relativement stable dans l’avenir, il pourrait jouer le rôle de garant géopolitique en empêchant qu’une explosion d’armes de migration de masse fasse dérailler ces projets multipolaires.

La recherche commencera par examiner la position du Malawi entre la Tanzanie, la Zambie et le Mozambique, avant de décrire certains de ses facteurs nationaux et historiques qui pourraient un jour être exploités pour miner sa stabilité. Ensuite, les travaux traiteront de la Zambie et du rôle crucial d’interconnexion qu’elle joue dans le rapprochement des projets de mobilité nord-sud et est-ouest en Afrique. Comme dans le cas du Malawi, la Zambie est également vulnérable à un important scénario de déstabilisation, même si celui-ci risque d’infliger des dégâts encore plus importants que ceux de son voisin et de réduire sérieusement les projets d’intégration transcontinentaux qui devraient traverser le goulet d’étranglement que représente son territoire.

Donner un sens à la géographie du Malawi

Contradictions régionales

Le Malawi pourrait sembler à beaucoup n’être qu’une bande de terre sur la côte occidentale du lac Malawi / Nyasa (s’ils avaient même une vague idée d’où se trouvait le pays), mais il occupe effectivement une position avantageuse au carrefour de trois États très importants. Comme cela a été expliqué dans l’introduction du chapitre, la Tanzanie et le Mozambique sont deux des géants énergétiques les plus prometteurs au monde, tandis que la Zambie est l’emplacement des réseaux de logistique intercontinentale planifiés. Même si le Malawi n’est directement lié à aucun d’entre eux, il est cependant assez proche pour que toute déstabilisation humanitaire dans le pays puisse provoquer une sortie débilitante d’armes de migration de masse qui pourraient interférer avec la viabilité de ces projets en perturbant l’équilibre intérieur de chaque État.

Commentaires facebook