Dans le monde | Africatime
Jeudi 27 Avril 2017

Dans le monde

(AFP)

Une perquisition était en cours jeudi dans les locaux de l'antenne russe du mouvement politique Open Russia (Russie ouverte), a annoncé sur son site internet cette organisation financée par l'opposant en exil à Londres et ex-oligarque Mikhaïl Khodorkovski.

Cette perquisition intervient alors que la branche basée en Grande-Bretagne d'Open Russia a été déclarée indésirable mercredi par les autorités russes.

(AFP)

La chancelière allemande et la Première ministre britannique se sont affrontées sur le Brexit jeudi, Angela Merkel prévenant les Britanniques de n'attendre aucune mansuétude dans les négociations tandis que Theresa May accusait les Européens de "s'unir contre" son pays.

"Un pays tiers ne bénéficiera pas des mêmes droits, ou de droits plus avantageux, qu'un pays membre" de l'Union européenne, a dit Mme Merkel devant les députés allemands, à deux jours d'un sommet de l'UE sans le Royaume-Uni qui doit fixer ses positions de négociations.

(AFP)

Les principaux syndicats du Brésil ont appelé vendredi à une grève générale pour protester contre les mesures d'austérité du président conservateur Michel Temer visant à sortir le pays de la pire récession de son histoire.

Le gouvernement, dont plusieurs ministres sont impliqués dans un méga-scandale de corruption, mise sur des réformes particulièrement impopulaires, notamment celle du système des retraites.

(AFP)

Le chef du gouvernement tunisien Youssef Chahed a été pris à partie jeudi, lors d'une visite dans le Sud, par des habitants en colère réclamant emplois et développement pour cette région agitée depuis plusieurs semaines par des revendications sociales.

M. Chahed et plusieurs de ses ministres, dont ceux de l'Energie, de l'Investissement et des Affaires sociales, ont été accueillis par une grève générale à Tataouine, selon des journalistes de l'AFP sur place, même si la puissante centrale syndicale UGTT s'est démarquée de l'appel à cesser le travail.

(AFP)

La condamnation définitive à la perpétuité de l'ex-président tchadien Hissène Habré est "un tournant pour l'Afrique" et "un message fort aux dictateurs", a affirmé l'avocate tchadienne Jacqueline Moudeina, présente depuis près de deux décennies aux côtés des victimes.

M. Habré, qui a dirigé le Tchad de 1982 à 1990, a comparu devant un tribunal spécial africain siégeant à Dakar - créé en vertu d'un accord entre l'Union africaine (UA) et le Sénégal, qu'il a toujours récusé.

(AFP)

Un navire espion de l'armée russe a coulé jeudi au large de la Turquie, en mer Noire, après avoir percuté un bateau de transport de bétail, mais son équipage a pu être secouru.

Le vaisseau russe, baptisé "Liman", et le navire de transport de bétail "Youzarsif H.", battant pavillon togolais, se sont percutés à l'entrée du détroit du Bosphore pour des raisons vraisemblablement accidentelles, dans une zone enveloppée d'un épais brouillard.

(AFP)

Les responsables palestiniens ont gardé le silence jeudi sur des informations israéliennes selon lesquelles l'Autorité palestinienne avait décidé de cesser de payer l'électricité livrée à la bande de Gaza, une décision aux conséquences potentiellement lourdes.

L'Autorité palestinienne, qui siège en Cisjordanie occupée, n'a pas commenté l'annonce faite par le Cogat, un organe du ministère israélien de la Défense, selon laquelle elle l'avait informé qu'elle "cessait, avec effet immédiat, de payer l'électricité que le Cogat livre à Gaza".

(AFP)

Un tir de drone, sans doute mené par les forces américaines, a tué mercredi sept rebelles dans une zone tribale isolée du nord-ouest du Pakistan, a-t-on appris jeudi auprès de responsables sécuritaires pakistanais.

S'il était confirmé, ce raid serait le deuxième effectué par un drone américain sous la présidence de Donald Trump.

Début mars, un tir de drone américain avait tué deux hommes circulant à moto dans cette même région frontalière de l'Afghanistan, où des groupes islamistes armés locaux sont actifs depuis plus de 15 ans.

(AFP)

Deux militaires américains ont été tués jeudi dans l'est de l'Afghanistan en poursuivant des jihadistes affiliés au groupe Etat islamique (EI) sur un site proche de celui visé il y a deux semaines par la méga-bombe.

"Deux militaires ont été tués en action et un troisième a été blessé mercredi soir quand ils ont été attaqués durant un raid contre des insurgés dans la province du Nangarhar", a annoncé le Pentagone dans un communiqué.

(AFP)

Six soldats ont été tués jeudi après être tombés dans une embuscade sur le bord de la route dans l'extrême sud de la Thaïlande, en proie à un conflit armé séparatiste, a indiqué la police.

"Leur voiture a été touchée par une bombe quand ils roulaient puis ils ont été abattus", a expliqué à l'AFP Manas Suksamas, de la police de Narathiwat (sud). Quatre soldats sont morts sur le coup et deux autres ont succombé à l'hôpital, a-t-il ajouté.

(AFP)

Un homme armé de couteaux et suspecté de vouloir commettre une attaque terroriste a été arrêté jeudi après-midi à Londres près du parlement de Westminster, théâtre d'un attentat en mars, a annoncé la police.

Âgé de 27 ans, l'homme a été arrêté "pour suspicion de possession d'armes" et "suspicion de préparation et exécution d'actes de terrorisme", a précisé Scotland Yard dans un communiqué. Il a été placé en garde à vue.

(AFP)

Souvent défait, toujours incontournable: à 72 ans, Raila Odinga, vétéran de la politique kényane, a été désigné jeudi pour porter une nouvelle fois les couleurs de l'opposition à la présidentielle du 8 août.

Sa défaite au premier tour de la présidentielle de 2013 face à Uhuru Kenyatta devait sonner la fin de sa carrière politique, après deux échecs en 1997 et 2007. Quatre ans plus tard, celui qui n'a plus aucun mandat électif n'en reste pas moins le leader le plus charismatique et le plus populaire de l'opposition au Kenya.

(AFP)

Un soldat de l'armée allemande stationné en France, se faisant passer pour un réfugié syrien, a été arrêté par la police qui le soupçonne d'avoir projeté un attentat visant peut-être des étrangers, a indiqué jeudi le parquet.

Le soldat a été interpellé mercredi, en même temps qu'un étudiant allemand de 24 ans, soupçonné d'avoir été "impliqué dans les possibles préparatifs d'attentat", a précisé le parquet dans un communiqué.

(AFP)

Un jeune randonneur taïwanais était en convalescence jeudi à l'hôpital de Katmandou, au lendemain de sa découverte inespérée dans un massif reculé du Népal aux côtés du cadavre de sa petite amie après 47 jours de perdition.

Liang Sheng-yueh, 20 ans, a été trouvé mercredi dans une zone montagneuse du nord-ouest du pays dans un état de malnutrition aiguë. Le Taïwanais, qui a perdu 30 kilogrammes dans son calvaire, a tenu pendant près de sept semaines en montagne avec du sel et de l'eau après avoir épuisé ses provisions.

(AFP)

Un tribunal allemand a condamné jeudi les auteurs d'une biographie non autorisée de l'ancien chancelier allemand Helmut Kohl à lui verser un million d'euros, après deux ans et demi de bataille judiciaire autour de ce livre à scandale.

Les juges, estimant que la publication de ce livre avait porté atteinte à l'ancien dirigeant allemand, ont interdit 116 passages et condamné la maison d'édition et les deux auteurs du livre à verser à Helmut Kohl un million d'euros de dommages et intérêts, a annoncé le tribunal de Cologne (ouest).

(AFP)

La famine au Soudan du Sud est directement causée par la guerre civile qui dure depuis décembre 2013, les belligérants entravant l'acheminement de l'aide humanitaire.

. Une famine qui menace un million de personnes:

Le 20 février, le gouvernement sud-soudanais et l'ONU ont déclaré l'état de famine dans les comtés de Leer et Mayendit dans l'ancien Etat d'Unité (Nord).

L'ONU estimait alors que plus de 100.000 personnes étaient déjà touchées par la famine et qu'un million d'autres étaient sous la menace dans les prochains mois.

(AFP)

Le tribunal italien d'Imperia (nord-ouest) a relaxé jeudi Félix Croft, un Français de 28 ans arrêté l'été dernier à Vintimille pour avoir tenté de conduire une famille soudanaise en France.

Alors que le parquet avait requis 3 ans et 4 mois de prison ferme ainsi que 50.000 euros d'amende, le verdict a été accueilli par les applaudissements de plusieurs dizaines de militants venus soutenir le jeune Niçois à la barbichette.

(AFP)

Cent personnes symboliquement déguisées en Statue de la liberté se sont rassemblées jeudi devant l'ambassade des Etats-Unis à Londres pour dénoncer la présidence de Donald Trump, qui s'apprête à fêter, samedi, ses 100 premiers jours.

Brandissant une réplique de la flamme de la liberté et portant de l'autre main des messages de l'organisation Amnesty international, tel que "Bienvenue aux réfugiés", les manifestants sont restés environ une demi-heure en fin de matinée, en silence, devant le bâtiment diplomatique.

(AFP)

Des forces progouvernementales irakiennes ont repris jeudi au groupe jihadiste Etat islamique (EI) la localité de Hatra dans le nord de l'Irak, au lendemain de la capture du site antique éponyme, à la faveur d'une offensive éclair.

Les unités paramilitaires du Hachd al-Chaabi (Mobilisation populaire) ont indiqué avoir chassé l'EI de la localité de Hatra, située à 120 km au sud-ouest de Mossoul, au troisième jour de l'offensive lancée pour chasser les jihadistes de ce secteur.

(AFP)

Sur les pentes abruptes de la colline de Soacha, banlieue pauvre de Bogota, un graffiti claque gaiement: "Union", peint par des victimes d'une guerre d'un autre siècle, déterminées à se reconstruire à la faveur de la pacification de la Colombie.

"C'est un mot clé pour la paix car l'union fait la force!", lance souriante Sandra Castro, parmi une ribambelle de femmes et d'enfants, pour la plupart des déplacés du conflit armé qui, depuis le début des années 1960, a contraint quelque sept millions de Colombiens, pour la plupart des paysans et des indigènes, à fuir leurs terres.

(AFP)

L'enfance de Dorothée Munyaneza s'arrête le 6 avril 1994, lorsque débute le génocide des Tutsis au Rwanda. Elle a 12 ans. Vingt trois ans plus tard, c'est à une "communion" qu'elle invite le public avec un spectacle saisissant, "Samedi détente".

La pièce jouée jusqu'au 28 avril au Théâtre des Abbesses et le 20 juin au Festival de Marseille, a été créée en 2014 à Nîmes, soit vingt ans exactement après les faits. "En cent jours, il y eu plus de 800.000 morts. Ce fut le génocide le plus rapide de l'histoire", dit sur scène le musicien Alain Mahé.

(AFP)

Depuis son arrivée au pouvoir, Donald Trump tweete sur tout: de déclarations géopolitiques en attaques personnelles, ses plus de 28 millions d'abonnés sur le réseau social sont au courant de ses moindres états d'âme.

Inscrit en mars 2009 sur Twitter, le président américain compte près de 35.000 messages à son actif et a insisté pour continuer à utiliser le réseau social après sa prise de fonction, estimant que cela lui permettait d'être en contact direct avec le peuple américain.

(AFP)

Les Palestiniens ont observé jeudi une grève générale exceptionnellement suivie et marquée par des heurts limités avec l'armée israélienne en Cisjordanie occupée, lors d'une journée de solidarité avec les grévistes de la faim dans les prisons israéliennes.

Les rues sont restées inhabituellement vides, les transports étant en grève tandis que les rideaux de fer des magasins étaient baissés et fermés par des cadenas dans le centre de Ramallah, siège de l'Autorité palestinienne, ont constaté les journalistes de l'AFP.

(AFP)

La justice française a refusé jeudi d'extrader l'ancien rebelle kosovar Ramush Haradinaj vers la Serbie, qui veut le juger pour des crimes de guerre remontant à 1999, une décision qui a provoqué la colère de Belgrade.

(AFP)

Taty Almeida ajuste son foulard blanc avant de manifester, le rituel du jeudi pour les Mères de la place de Mai. Depuis 40 ans, elles réclament la vérité sur le sort de leurs enfants, disparus durant la dictature argentine.

Le 30 avril 1977, elles étaient 14 à s'être rassemblées devant le palais présidentiel, occupé par les militaires depuis le coup d'Etat de mars 1976. Femmes au foyer pour la plupart, ces Argentines ont osé invectiver la junte, alors que la répression battait son plein.

Les militaires les avaient baptisées avec mépris les "folles de la place de Mai".

(AFP)

Les corps s'abattent avec fracas sur le tatami quand Maira se décide à entrer d'un pas hésitant dans la salle de sport: cette transgenre brésilienne assiste pour la première fois à un cours d'auto-défense dédié au public LGBT.

Pour elle, apprendre le krav maga est presque une question de survie, dans un pays où la population trans (travestis, transsexuels et transgenres) est touchée de plein fouet par la violence au quotidien.

(AFP)

Quand les deux petits frères de Yagana Bukar ont été kidnappés par le groupe jihadiste Boko Haram au Nigeria il y a trois ans, il n'y a eu ni vague d'émotion internationale, ni manifestation dans les rues d'Abuja.

Et pourtant, Mohammed et Sadiq Bukar faisaient partie des quelque 300 écoliers, pour la plupart des enfants d'une dizaine d'années, enlevés par les combattants islamistes nigérians dans la ville de Damasak, à la frontière avec le Niger, le 24 novembre 2014.

(AFP)

Le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, a demandé jeudi à la Turquie de respecter "pleinement l'Etat de droit", au lendemain de nouvelles purges massives contre des partisans présumés du prédicateur Fethullah Gülen, qu'Ankara accuse d'avoir orchestré un coup d'Etat avorté.

"Bien sûr que la Turquie a le droit de se défendre et de poursuivre ceux qui étaient derrière la tentative de coup d'Etat avortée, mais cela doit se faire en respectant pleinement l'Etat de droit", a déclaré M. Stoltenberg en arrivant à une réunion de l'UE à Malte.

(AFP)

Angela Merkel a engagé jeudi le bras de fer sur le Brexit en prévenant à son tour les Britanniques de n'attendre aucune mansuétude de l'Europe dans les négociations, juste avant un sommet de l'UE sur le sujet.

"Un pays tiers ne bénéficiera pas des mêmes droits, ou de droits plus avantageux, qu'un pays membre" de l'Union européenne, a dit la chancelière allemande devant la chambre des députés à Berlin.

(AFP)

Dans un village isolé proche de l'équateur, sur l'île des Célèbes, se trouve l'unique synagogue d'Indonésie, pays musulman le plus peuplé au monde. Là, une minuscule communauté juive vit en paix malgré la montée de l'intolérance contre les religions minoritaires en Indonésie.

Petit bâtiment au toit rouge, la synagogue du district de Tondano, dans le village de Rerewokan, peut accueillir une trentaine de fidèles. Non loin de là, une station de taxis motos est repérable à son grand panneau sur lequel est dessiné l'étoile de David et écrit "Izrael". Impensable ailleurs dans le pays.

(AFP)

L'administration du président Donald Trump semble envisager de plus en plus sérieusement de maintenir les Etats-Unis dans l'accord de Paris sur le climat, sous la pression des grandes entreprises et au prix d'un nouveau retournement politique.

Le principal élément nouveau sur ce dossier réside dans les déclarations faites mardi par le secrétaire à l'Energie, Rick Perry.

(AFP)

Les Etats-Unis ont promis mercredi de renforcer les sanctions économiques contre la Corée du Nord et ses programmes nucléaire et balistique afin de ramener Pyongyang sur "le chemin du dialogue" et non "le mettre à genoux".

Signe de l'urgence pour Washington, le chef du Pentagone James Mattis, le secrétaire d'Etat Rex Tillerson, le directeur du Renseignement Dan Coats et le plus haut gradé militaire Joseph Dunford, ont tenu deux réunions exceptionnelles à la Maison Blanche avec les 100 sénateurs du pays et au Capitole avec les élus de la Chambre des représentants.

(AFP)

La Syrie a accusé son voisin israélien d'avoir provoqué une énorme explosion jeudi en tirant des missiles sur une position militaire, près de l'aéroport international de Damas.

L’Etat hébreu, qui confirme rarement ses nombreuses attaques lancées en territoire syrien depuis le début de la guerre civile en 2011, a laissé entendre qu'il pourrait en être l'auteur.

Si son implication se confirmait, il s'agirait de la deuxième attaque menée en quatre jours par Israël contre des cibles en Syrie.

(AFP)

Les trois pays signataires du traité de libre échange nord-américain Alena, Etats-Unis, Mexique et Canada, prévoient de renégocier "rapidement" cet accord commercial, a affirmé la Maison Blanche mercredi soir.

Le président Donald Trump "a accepté de ne pas rompre le traité Alena à ce jour, et les (trois) dirigeants sont convenus d'agir rapidement (...) pour permettre la renégociation de ce traité", précise le communiqué de la Maison Blanche.

(AFP)

A trois jours de fêter ses 100 jours au pouvoir, samedi, l'administration Trump a proposé une baisse historique des impôts, notamment pour les entreprises, mais cette réforme présentée comme "auto-financée" devra encore passer l'obstacle du Congrès.

"C'est un plan extra", a assuré Donald Trump à la Maison Blanche mercredi, "cela va remettre les gens au travail".

Concrètement, le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin et le conseiller économique Gary Cohn ont présenté à la presse non pas un plan détaillé, mais une seule page, avec trois grands principes: