| Africatime
Mardi 17 Janvier 2017
(L'Express de Madagascar 17/01/17)
La société JIRAMA appelle ses clients à économiser l’eau. La production pourrait être suspendue d’ici quatre jours. Catastrophique !. C’est avec ce terme que Roland Rakoto­malala, directeur technique de l’Eau au sein de la société Jirama, a interprété le tarissement de la rivière d’Ikopa. « Le niveau de l’Ikopa est déjà en exponentiel, selon notre constat. Prochainement, il sera impossible de pomper l’eau de cette rivière, pour ravitailler Mandroseza », selon ce dernier, joint au téléphone, hier. L’impact sera aussi catastrophique. Une coupure d’eau généralisée est en vue car la production d’eau pourrait cesser dans les jours à venir. « Les réserves d’eau à Mandroseza sont à peine suffisantes pour approvisionner l’agglomération d’Antananarivo, en quelques...
(Madagascar Tribune 17/01/17)
La Jirama informe que l’eau potable sera rationnée d’ici peu en raison de l’absence de pluie notamment dans les hautes terres jusqu’au nord de Madagascar. La Jirama joue avec les mots : il ne s’agit pas de délestage ni de coupure mais de rationnement notent les responsables de la fourniture d’eau à la Jirama. Mais pour nous les usagers, les résultats sont les mêmes : ni eau ni électricité car le délestage continue de plus belle. Les rivières, lacs et réserves d’eau naturelles autour de la capitale sont taries : Ikopa, Mandroseza et bien d’autres encore. La météo de son côté donne des explications sur cette sécheresse qui persiste dans les zones Est et hautes terres selon le service météorologique...
(L'Express de Madagascar 17/01/17)
Ayant été repéré dans une plaque tournante du trafic de bois-de-rose, il a pris le large. Sollicitées, les autorités mauriciennes ont prêté main forte et l’ont intercepté. Traqué depuis les eaux territoriales malgaches, un gros-porteur battant pavillon malaisien, soupçonné de trafic de bois de rose, a été intercepté en fin de semaine par les autorités mauriciennes. Les informations publiées par la presse de l’île sœur révèlent que rien de compromettant n’a été pour autant retrouvé à bord, lors de l’inspection...
(RFI 16/01/17)
Depuis près de deux mois, neuf journaux et deux magazines de presse écrite malgaches sont disponibles sur un kiosque numérique. Ce site internet est appelé eMediaPlace et le lecteur peut acheter et feuilleter son journal complet en ligne, avec quelques journaux français également disponibles. Une petite révolution sur la Grande Île puisque la plupart des titres ne sont disponibles que dans la capitale, faute d’imprimeries en province ou encore parce que les livraisons sont trop chères ou bien difficiles à cause du manque de routes.
(Agence Ecofin 16/01/17)
(Agence Ecofin) - A Madagascar, les journaux peuvent désormais être achetés et lus en ligne. Il suffit d’aller sur le site web eMediaPlace. Il s’agit d’un kiosque numérique entièrement dédié à la distribution de la presse malgache et certains titres étrangers, notamment français. Lancé en novembre 2016, le kiosque numérique propose déjà 9 quotidiens et 2 magazines. Le projet eMediaPlace se veut une solution à la faible distribution des journaux sur la Grande Ile. Les titres de la presse écrite...
(Linfo.re 16/01/17)
Un jeune médecin français originaire de Lorraine a été tué par la foudre à Madagascar lors d’une mission humanitaire. Il était accompagné de sa petite amie, également blessée. Le jeune médecin lorrain tué par la foudre à Madagascar s’appelait Romaric Parel. Âgé de 28 ans, il travaillait à Besançon, dans le Doubs, où il avait aménagé avec sa petite amie, également blessée par l’éclair et soignée sur place, mais dont les jours ne sont pas en danger. Son décès est...
(Le Défi Média 16/01/17)
Port-Louis a été contacté la semaine dernière par les autorités malgaches afin de vérifier si un bateau malaisien qui devait transiter probablement dans les eaux mauriciennes ne transportait pas une cargaison de bois de rose vers un pays de l’Asie du Sud-Est. Cette essence rare est protégée sous la Convention on International Trade in Endangered Species depuis mars 2013. Les mouvements du navire au large de Cap-Est, à Madagascar, ayant été jugés suspects, toute une procédure a été enclenchée pour...
(RFI 13/01/17)
La terre a tremblé hier dans la nuit à Madagascar. Un séisme de magnitude 5,9 ou 6 sur l’échelle de Richter selon l’Institut et l’observatoire de géophysique d’Antananarivo (les premières mesures disaient 5,4 sur l’échelle de Richter, donc sa force a été réévaluée). L’épicentre se trouve à 60 km au sud-ouest d’Antsirabe et à 180 km au sud-ouest d’Antananarivo, dans les hauts plateaux au centre du pays. Le choc a eu lieu seulement à environ 8 km de profondeur. Un séisme peu profond donc, ce qui explique que les ondes ont été ressenties avec force.
(Linfo.re 12/01/17)
De fortes secousses ont été ressenties à Madagascar dans la nuit du mercredi 11 janvier 2017 à 01h06, heure locale. Le séisme de magnitude 5,5 est le second ayant secoué la Grande Ile depuis le début de cette année. La terre a de nouveau tremblé à Madagascar. Un tremblement de terre de magnitude 5,5 a secoué la Grande Ile dans la nuit du mercredi 11 janvier à 01h06, heure locale. Les secousses ont été si fortes qu’elles ont inquiété la...
(L'Express de Madagascar 12/01/17)
Les habitants de plusieurs villes malgaches étaient réveillés très tôt cette nuit. Des secousses très puissantes se font entendre dans plusieurs localités du pays, de Antananarivo à Fianarantsoa, en passant par Antsirabe, Moramanga, Tsiroanomandidy. Un tremblement de terre était enregistré à 1:06:59 à 45 kilomètre au sud ouest de Betafo avec une magnitude de 5,6 sur l’échelle de Richter, selon le centre Sismologique Euro-Méditerranéen (CSEM). Selon un sismologue malgache, « il y aura un fort probable de répliques avec un...
(Agence Ecofin 12/01/17)
(Agence Ecofin) - Sur décision judiciaire, des dizaines de personnes habitant à Soanierana, une commune en périphérie de la capitale Antananarivo, sont expulsées depuis lundi. Une opération d’autant plus délicate que les interessés n’ont bénéficié que d’un préavis de 48 heures. « Des bulldozers sont arrivés et ont démoli les maisons. Il y avait la police mais les gens ne se sont pas laissés faire et il y a eu des blessés. Nous habitons là depuis plus de 40 ans...
(Linfo.re 12/01/17)
Madagascar est un passage maritime stratégique de l’Océan Indien. Ainsi, la question de sécurité est une véritable priorité. Selon L’Express de Madagascar, la perte commerciale subie dans le seul Golf d’Aden avec le terrorisme, la piraterie, la pêche illicite et les trafics de marchandises, est estimée à 25 milliards de dollars. Une somme énorme qui prouve l’insécurité sur les océans. Ce qui a d’ailleurs conduit Madagascar à faire de la sécurité maritime, une de ses priorités. Toujours selon le média...
(Zinfos974 12/01/17)
Deux pêcheurs comoriens ont été secourus de justesse au Cap Saint-André, sur les côtes de Besalampy, rapporte l'Express de Masagascar. Ils avaient dérivé pendant 13 jours, suite à une avarie de moteur. Ce sont des pêcheurs malgaches qui ont repéré l'embarcation en difficulté. L'un des naufragés était épuisé, affamé et déshydraté, et ne pouvait à peine esquisser un geste, indique le média. L'autre avait eu assez de force pour se tenir débout et agiter le bras pour demander de l’aide...
(RFI 11/01/17)
Depuis lundi, plusieurs dizaines de personnes ont été expulsées de leur domicile à Soanierana, une commune en périphérie de la capitale Antananarivo. Prévenus 48h à l’avance, les habitants n’ont pas eu le temps de se préparer, de sauver tous leurs meubles ou encore de prévoir une solution de rechange pour se loger. Les maisons sont en cours de démolition. Cette expulsion a eu lieu sur décision de justice car le propriétaire des terrains souhaite y bâtir une société. Reportage. A coups de masses, les ouvriers s’activent encore pour abattre les derniers murs du lotissement.
(Xinhua 11/01/17)
ANTANANARIVO, (Xinhua) -- Madagascar sera favorable à l'initiative chinoise de la Route Maritime de la Soie, a indiqué Béatrice Atallah, ministre malgache des Affaires étrangères, lors d'une interview exclusive accordée à Xinhua. "Sans ambages, la Grande Île, par sa position géostratégique dans l'océan Indien, entre l'Afrique et l'Asie est et sera favorable à cette initiative de la Route Maritime de la Soie. Madagascar pourrait en bénéficier dans la mesure où cette initiative débouchera sur la mise en place des infrastructures portuaires complémentaires comme les infrastructures d'industrialisation, les infrastructures ferroviaires et routières permettant de relier le port de l'Est à l'intérieur du pays", a-t-elle précisé.
(AFP 09/01/17)
Suspendue à une fragile construction en bois, la silhouette maculée de terre jaune disparaît sous terre, "armée" d'une barre à mine, d'une simple pelle et d'une lampe frontale. A Madagascar, la chasse aux saphirs est une jungle qui n'obéit à aucune loi. Sur cette plaine desséchée du sud-ouest de la Grande Ile, des centaines de trous juste assez larges pour un homme donnent au paysage un air de zone de guerre. Les mineurs en remontent des kilos de gravats dans...
(RFI 09/01/17)
Dans le sud de Madagascar, dans la région de Tuléar, habitent les Vezo, l’une des dernières ethnies nomades du pays. Ce peuple vit essentiellement des revenus de la pêche, de la mer, en général. Au large d’Ambola, un petit village perdu entre les dunes et les épineux, RFI a rencontré monsieur Joseph. Il passe sa vie en mer. Quand il ne pêche pas, il est piroguier, comme son père et son grand-père avant lui : il achemine marchandises et personnes...
(La Croix 04/01/17)
Pour survivre à l’extrême sécheresse qui sévit dans le sud-ouest de Madagascar, les habitants évident les plus beaux baobabs pour les transformer en citernes. Lesquels ne meurent pas. L’invention du baobab citerne à Madagascar remonterait aux années 1920-1930, lorsque sécheresse et famine exceptionnelles s’étaient abattues sur le pays mahafaly dans le sud-ouest de l’île. D’après l’anthropologue Minah Rafalimaro qui rédige une thèse sur cette pratique unique au monde, les habitants se sont inspirés de la nature : lorsqu’un baobab est...
(RFI 04/01/17)
Début 2017, l'heure est aux bilans. Côté tourisme, si Madagascar est toujours loin derrière l'île Maurice ou même l'île de la Réunion, elle continue néanmoins sa progression en termes de nombre de visiteurs. En 2016, près de 280 000 touristes ont foulé l'île Rouge, soit une augmentation de 15% par rapport à 2015. Un résultat encourageant. Et s'il est une activité qui draine de plus en plus de touristes, c'est la visite des parcs nationaux de l'île. Reportage dans le...
(Zinfos974 04/01/17)
Ce mardi, une foule de trois cent personnes a menacé de s’en prendre à la brigade territoriale et au deuxième adjoint au maire de la commune de Bekirobo dans le sud de Madagascar. Selon L’Express de Madagascar, c’est le vol d’une trentaine de zébus qui a mis le feu aux poudres mercredi dernier. Trois voleurs ont été poursuivis par 6 gendarmes et 80 villageois. Une fusillade a éclaté. Les trois dahalo ont été tués. L’un d’entre-eux, avant de mourir, a...

Pages