Dimanche 25 Juin 2017
(Madagascar Tribune 24/06/17)
Le Live Hôtel a abrité hier 23 juin le rassemblement des « opposants » organisé par le Dinika Fanavotam-Pirenena (DFP) dont le leadership et le rôle d’animation ont cependant été contestés. Tolojanahary Maharavo alias Doudou et ses compagnons du DFP ont été réduits à être des observateurs. Toujours est-il que le DFP promet une conférence de presse pour mercredi prochain au cours de laquelle le DFP sinon Doudou expliquera les raisons du désordre constaté lors de ce rassemblement qui a réuni une foule d’opposants ; il y présentera les résolutions issues de la rencontre.
(Madagascar Tribune 23/06/17)
A l’approche de la fête nationale, les opposants accentuent la pression sur le régime Rajaonarimampianina. Alain Andriamiseza et compagnons ont annoncé un grand rassemblement avant le 26 juin. C’est chose faite car ce 23 juin, le Live Hôtel sis à Andavamamba va abriter une réunion de tous ceux qui trouvent et déclarent que ce régime est incapable, qu’il n’a plus sa raison d’être à la tête du pays et qu’il faut changer pour le bien de la nation et non pour provoquer un autre coup de force dont les conséquences ne feraient qu’appauvrir davantage le peuple. C’est ce que Maharavo Tolojanahary alias Doudou a souligné dans ses appels multiples pour la solidarité des opposants. Le Dinika Fanavotam-Pirenena et les autres...
(La Gazette de Madagascar 23/06/17)
Entre le Président de la République qui fait son rendez-vous hebdomadaire et le Ministre de l'Education Nationale qui s'accroche à sa communication sur facebook, force est de reconnaître que ce régime aime les monologues ce qui explique leur surdité. L'un s'écoute parler, l'autre aime raconter ce qu'il fait. L'un ignore le nombre de " vue" et le nombre de " j'aime" tandis que l'autre fait le mort par rapport aux réponses qu'il reçoit sur son compte Facebook. À quoi bon...
(Madagascar TV 21/06/17)
Marc Ravalomanana et son épouse Lalao Ravalomanana, maire de la ville d’Antananarivo, ont reçu leur invitation, hier, à la série de cérémonies liées à la fête nationale, sur initiative de la Présidence de la République de Madagascar, a-t-on appris de source auprès de leurs proches. Honorer l’invitation de l’Exécutif va de soi pour Lalao Ravalomanana, en sa qualité de premier magistrat de la ville des mille. Toutefois, l’histoire ne dit pas si l’ancien président sera officiellement présent à cette série...
(Madagascar Tribune 20/06/17)
Le parti HVM vient d’organiser son congrès régional à Toliary suivi d’inauguration à la pelle et d’un conseil des ministres. Le prochain congrès se tiendra à Mahajanga ; en attendant l’opinion a pu apprécier la « grandeur » de la cérémonie du congrès à travers les reportages télévisés. Tout en blanc et bleu, le HVM a habillé au couleur du parti présidentiel une foule immense. On peut dire qu’ils n’ont pas lésiné sur les moyens. Cette ostentation a offusqué plus...
(Madagascar TV 19/06/17)
Le Hintsy, Antanimena, Maputo, Addis Abeba, Pretoria, Ivato, … Les tentatives ont étémultiples pour essayer de réconcilier Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana. Les deux hommes semblent irréconciliables. Une nouvelle tentative de réconciliation des deux protagonistes principaux de la crise – Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana – a échoué. Les récentes festivités de la pentecôte ont poussé des entités à réconcilier ces deux personnalités politiques, mais il y avait un refus de l’un d’eux. En effet, des entités notamment laïques et des hommes d’église ont essayé de rapprocher les deux hommes, mais en vain : le projet n’a pas abouti à son terme.
(La Gazette de Madagascar 19/06/17)
Qui a dit déjà qu’il ne faut pas se laisser berner par l’arbre que représente l’affaire Claudine Razaimamonjy et oublier la forêt de turpitudes, d’exercices arbitraires des prérogatives étatiques, vols et abus d’utilisation des deniers de l’Etat (pas encore frappés de délais de prescription) ? La période qui va de l’an 2002 à 2013 a été plus que fertile en matière de mauvaise gouvernance et de violations fréquentes et flagrantes des règles d’orthodoxie financière. Après aussi bien entendu… Le plus...
(La Gazette de Madagascar 19/06/17)
La situation politique de Madagascar n’est pas au beau fixe. Le pays s’engouffre de plus en plus dans un gouffre profond dont il lui est difficile d’en sortir. Cela à cause de la mauvaise gouvernance qui prévaut au niveau de la Grande Ile. Le pays est loin d’être sorti de la crise si l’on en croît les avis exprimés par la population. Tous les déçus du régime Rajaonarimampianina se sont même rassemblés dans une plateforme qui se dénomme « Force...
(Madagascar TV 19/06/17)
Les assises régionales du parti Hery Vaovao ho an’i Madagasikara (HVM) à Toliara ont mis l’accent sur la préparation des futures élections, au constat des réalisations, ainsi que sur les orientations du parti dans le cadre du processus de développement du pays. Durant son discours au Gymnase de la Cité du Soleil, devant les 10.000 militants présents, Rivo Rakotovao, président national du HVM, a été plus que déterminé dans la nécessité d’accélérer le volet social, notamment la protection sociale de la population. Réalisations et réussite La Province de Toliara n’est pas une zone délaissée par le Régime actuel.
(La Gazette de Madagascar 16/06/17)
A travers ses opérations de séduction sur tout le territoire malgache, Marc Ravalomanana veut redorer son image auprès de son électorat et rallier à sa cause les innombrables mécontents du régime HVM. Parallèlement, ses fréquents voyages à l’étranger confirment ses tentatives d’obtenir des appuis politiques et des soutiens financiers. Il est clair que Marc Ravalomanana veut redevenir président de la République. Il en a la volonté et les moyens. Même s’il a pris un coup de vieux, il reste dans...
(La Gazette de Madagascar 12/06/17)
Les débats de ce début d’année 2017 tournaient invariablement autour de la période pour le calendrier idéal de la prochaine élection présidentielle. Les textes législatifs divergent malheureusement à cause des raisons climatiques. Détail qui ne peut que créer des tensions avant même la période pré-électorale, selon que les dates choisies par les décideurs tombent ou pas sur calendrier propre aux jours les plus pluvieux de l’année. Le problème le plus épineux sera le choix imposé pour le nombre, les conditions...
(African Manager 09/06/17)
Le Président de la République de Madagascar, Hery Rajaonarimampianina, est arrivé à Lusaka le mercredi 7 juin 2017, en début d’après-midi, pour une visite officielle en Zambie. Il a été accueilli à l’aéroport international Kenneth Kaunda par son homologue zambien, Edgar Lungu. Après les honneurs militaires, le Chef de l’Etat malgache a été également accueilli en chants et danses, selon les traditions zambiennes. Le Chef de l’Etat malgache, Hery Rajanoarimampianina, est à Lusaka, tout d’abord en tant que Président du...
(Alwihda 08/06/17)
Le Président de la République de Madagascar, Hery Rajaonarimampianina, est arrivé à Lusaka ce 7 juin, en début d’après-midi, pour une visite officielle en Zambie. Il a été accueilli à l’aéroport international Kenneth Kaunda par son homologue zambien, Edgar Lungu. Après les honneurs militaires, le Chef de l’Etat malgache a été également accueilli en ch
(Autre média 08/06/17)
Peu de temps après son arrivée à Lusaka, ce 7 juin, le Président de la République, Hery Rajaonarimampianina, a été reçu par son homologue zambien, Edgar Lungu. Leur tête à tête a été suivi d’une réunion bilatérale. De ces discussions, il ressort que Madagascar et la Zambie entendent désormais concrétiser l’Accord-cadre de coopération, signé en 2008, et le traduire en projets palpables, selon les termes du Chef de l’Etat malgache. La visite d’Etat du Président Hery Rajaonarimampianina en Zambie ouvre...
(La Gazette de Madagascar 06/06/17)
Le régime présente toutes les caractéristiques d’un Etat en déliquescence. Les preuves de la faillite de l’Etat sont flagrantes au niveau politique, économique et social. Sur le plan politique, la situation est un désastre. Le pouvoir exécutif est bicéphale d’après la Constitution. Cependant, dans les faits, il est concentré entre les mains du Chef de l’Etat. Le Premier Ministre, qui n’a aucune marge de manœuvre, obéit à la voix de son maître. Le pouvoir législatif est amorphe. De peur de...
(Madagascar Tribune 06/06/17)
Le parti MFM sort de son silence pourrait-on dire ; en son temps surnommé « mafana » et réputé pour être un parti radical de gauche le parti s’exprime aujourd’hui ouvertement sur la situation de la vie nationale sur un tout autre ton qu’on ne lui a jamais connu. Il a tenu une conférence de presse en fin de semaine dernière, au cours de laquelle Manandafy Rakotonirina tout en insistant sur l’impérieuse nécessité de la lutte contre l’insécurité, donne l’impression...
(La Gazette de Madagascar 06/06/17)
La coopération entre Madagascar et La Réunion ne date pas d’hier, mais elle vient de se fortifier encore plus par le don d’un camion incendie d’une valeur environnant les 300 000 euros de la part de l’aéroport de Saint Pierre-Pierrefonds destiné à renforcer la sécurité au niveau des aéroports. Ladite machine a pour capacité 6 000 litres d’eau, 285 kilos de poudre et 800 litres de liqueur. Notons que l’ADEMA est encore en pleine restructuration et ce don se trouve...
(La Gazette de Madagascar 31/05/17)
Le « Dinika ho fanavotam-pirenena » ou DFP organise une réunion ce mardi 30 mai pour discuter des mesures à prendre pour diriger ensemble le pays. A cet effet, toutes les forces de changement (les différentes organisations, les politiciens, les religieux ; les sociétés civiles, etc.) vont se réunir ce jour. La majorité de la population malgache n’arrête de se plaindre face à la difficulté de la vie actuelle et la recrudescence de l’insécurité. Cependant, ce n’est plus acceptable de...
(La Gazette de Madagascar 26/05/17)
Lors de son récent déplacement à Mahajanga, Marc Ravalomanana a tenu les propos suivants : « il n’y a pas de véritable démocratie sans une opposition forte. » On ne peut que saluer cette déclaration éclairée de l’ancien Chef de l’Etat. Toutefois, une question se pose « où était cette sagesse lorsqu’il était au pouvoir ? » Lorsque Marc Ravalomanana occupait la fonction suprême, il a piétiné l’opposition avec gourmandise. On se souvient de son goût immodéré pour les arrestations...
(L'Express de Madagascar 26/05/17)
Une nouvelle manœuvre. Les entités d’opposition lancent une nouvelle offensive contre l’administration Rajaonarimam­pianina. Regroupés au sein d’un nouveau front dénommé « Forces de changement », ils avancent un projet de convention qui prévoit une co-gestion des affaires nationales, sous la houlette d’un « Comité national du salut public » (CNSP). Devant la presse mercredi, à l’hôtel Panorama Andrainarivo, les membres des Forces de changement ont brandi un avant-projet de convention qui servira de loi cadre à « une transition vers...

Pages