Mercredi 18 Octobre 2017
(Madagascar TV 13/09/17)
Les mouvements de revendications se multiplient. Les employés de TAFITA ne veulent pas être en reste et expriment ouvertement leurs propres doléances et mécontentement. Et il y a de quoi… Les employés du Fonds National pour la Promotion et le Développement de la Jeunesse et des Sports (TAFITA) ont observé une grève d’avertissement hier. Ces derniers ont fermé l’accès, soit le grand portail, du palais national de la Culture et des Sports de Mahamasina, durant la matinée d’hier. Par conséquent, cette grève avait empêché l’accès des étudiants d’une Ecole supérieure privée à leur salle. Ces étudiants devraient se préparer pour leur cérémonie de sortie de promotion pour ce jour. Plusieurs motifs sont avancés pour justifier cette grève d’avertissement des employés...
(Madagascar TV 13/09/17)
Une grande première. Une conférence ministérielle des pays membres du COMESA portant sur le secteur minier devra se tenir à Madagascar au mois de novembre prochain. C’est ce qui ressort de la rencontre qui s’est tenue le 11 septembre dernier entre le Secrétaire Général du COMESA, Sindiso Ngwenya, et le ministre auprès de la Présidence chargé des Mines et du Pétrole, Zafilahy Ying Vah, à son bureau à Ampandrianomby. Les deux personnalités ont discuté de l’organisation d’une telle conférence. Tel qu’il a été annoncé au cours de l’inauguration du Mining Business Center, cette infrastructure est faite entre autres pour les conférences de haut niveau, comme c’est le cas de celle qui vient d’être annoncée. Rappelons qu’il existe plus de 500.000...
(Madagascar TV 12/09/17)
Apparemment, le Syndicat des Magistrats de Madagascar (SMM) n’est toujours pas satisfait de la réponse du Gouvernement à ses revendications. Le gouvernement et les magistrats n’ont pas pu accorder leur violon en dépit des multiples négociations. Face au «refus» du gouvernement de mettre en œuvre les résolutions de la commission tripartite, prenant en compte l’ensemble de leurs revendications, le Syndicat des Magistrats de Madagascar (SMM) prévoit de renforcer son mouvement pour l’indépendance de la Justice.
(Madagascar TV 12/09/17)
L’insécurité grandissante, les litiges fonciers… autant de préoccupations généralement dénoncées par les organismes et entités de tout-bords. Le SECES, lui aussi, sort du silence pour exprimer sa propre inquiétude. Force est de constater que Madagascar se trouve de jour en jour dans une situation délicate et déloyale. Le Syndicat des enseignants chercheurs et chercheurs enseignants (SECES) ne cache pas son inquiétude quant à l’insécurité grandissante. La population ne se fie plus aux Forces de l’ordre et la majorité vit dans l’extrême pauvreté. Le Syndicat dénonce également la non-transparence de la gouvernance. Dans un communiqué, le SECES indique qu’il est primordial que tous les premiers responsables concernés prennent des dispositions efficaces. Ainsi, le SECES tient-il à interpeler l’Etat sur la conjoncture...
(Madagascar TV 12/09/17)
Les efforts des Petites et Moyennes Entreprises (PME) ont besoin d’être soutenus afin qu’elles puissent promouvoir leurs activités, notamment en termes d’exportations de leurs produits. S’inscrivant dans la lignée de l’engagement de L’Agence Française de Développement en faveur des exportations malgaches depuis quelques années, l’AFD voudrait soutenir la création d’une agence de promotion des exportations. Cette agence aura comme vocation de faciliter l’exportation et d’appuyer les Petites et Moyennes Entreprises à aller sur le marché extérieur.
(RFI 11/09/17)
Pour lutter contre les vols de courant et les vols de câbles électriques, la Jirama fait appel aux chefs de quartiers, à la police et à la population pour dénoncer les voleurs. Car les branchements clandestins provoquent des surtensions qui abîment, voire détruisent les transformateurs. En effet, si les transformateurs sont censés durer 20 ans, leur durée de vie est réduite à un an en raison des surtensions, selon les techniciens de la Jirama. Résultats : une augmentation des délestages. Depuis quelques semaines, les coupures de courant sont de plus fréquentes dans la capitale. Thierry Randriamanantsoa, livreur, constate des coupures presque tous les jours. « Ça coupe tout le temps. À partir de 18h et jusqu'à 19h30. On ne peut...
(Mada Pro 11/09/17)
L’édition 2016-2017 du classement établie par le « World Economic Forum » concernant le « Global competitiveness index » ou Indice de compétitivité mondiale est sortie et la Grande île a quelque peu régressé, se retrouvant à la 128ème place sur les 138 pays étudiés. Ceci alors que pour l’édition 2015-2016, le pays se trouvait à la 130ème place sur les 144 pays dans la liste du Forum économique mondial. Pire encore, dans les classements spécifiques, Madagascar racle les fonds de classement. En effet, sur 138 pays étudiés pour établir l’indice de compétitivité mondiale du Forum économique mondial en 2016, Madagascar s’est classé au 138e rang pour la qualité des routes c’est-à-dire dernier du classement, au 135e pour le taux...
(Madagascar Tribune 11/09/17)
Le Parti Vert Hasin’i Madagasikara se prépare pour les futures échéances électorales. C’est ce qu’a fait savoir Alexandre Georget, son président national, lors de l’inauguration du bureau de l’antenne d’Atsimondrano du parti à Itaosy, samedi dernier. Une antenne qui devra regrouper 43 Fokontany de cette quatrième section de la capitale, a souligné le Numéro Un du Parti Vert malagasy. Membre à part entière de l’ARMADA ou Alliance Républicaine de Madagascar, le Parti Vert malagasy souligne que cette alliance va présenter un candidat unique à la présidentielle de 2018. Pour ce faire, un primaire entre les 5 partis regroupés au sein de l’ARMADA sera organisé. Ces 5 partis sont le TGV d’Andry Rajoelina, le MMM de Hajo Andrianainarivelo, le Hiaraka Isika...
(Madagascar TV 11/09/17)
Personne n’est contente lorsqu’un de ses proches se fait arrêter et accuser d’un délit quelconque. Il en est ainsi d’une unité de l’Armée qui s’est déplacée jusqu’à Itaosy pour réclamer la libération d’un des leurs auprès du Commissariat de police. Itaosy était de nouveau le centre d’une échauffourée, la fin de la semaine dernière. Une attaque à main armée s’est produite à la Cité d’Itaosy vendredi dernier autour de 19 heures. Les faits se sont soldés par l’arrestation de quatre personnes dont un militaire au grade de Sergent-chef. L’attaque s’est déroulée vers 19h vendredi dernier. Un magasin était la cible de ces malfrats armés qui auraient dérobé 5 millions d’Ariary. Informé de cette arrestation d’un des leurs, un important détachement...
(Madagascar TV 11/09/17)
Après quelques années de repli politique, Cyril Rasambozafy, président de la plateforme politique EXOPOLES, sort du silence pour s’exprimer cette fois sur l’affaire Claudine Razaimamonjy. Selon ses propos, « les éléments sont-ils réunis pour prouver que Claudine Razaimamonjy est l’auteur principal des actes qui lui sont imputés dans ce dossier ? En est-elle alors l’ordonnateur ?… ». Autant de questions qui méritent réponses, de l’avis de Cyril Rasambozafy, après presque 5 mois de détention sous mandat de dépôt de cet opérateur économique. « Pour réaliser les opérations de détournements de deniers publics, Claudine Razaimamonjy ne pouvait agir seule. C’est le travail de tout un réseau. Il se peut qu’elle ne fût qu’un pion. Force est de constater que cette ancienne...
(Madagascar Tribune 11/09/17)
Les demandes de mise en place des postes de police se sont multipliées dernièrement, notamment en ce qui concerne Antananarivo. Les cas de vols, d’attaques à mains armées, de cambriolages et autres faits d’insécurité se sont accrus depuis quelques mois déjà. La population est exposée aux risques liées à l’insécurité que ce soit dans la capitale ou ailleurs. Malheureusement, devant ces cas devenus quotidiens, la population ne fait qu’en subir les conséquences, sans qu’aucune mesure concrète ne soit prise par les responsables, ici comme ailleurs. Actuellement, l’on compte dans la capitale 8 commissariats de police auprès des arrondissements, notamment à Analakely, à Ambohijatovo, à Antaninandro, à Isotry, à Mahamasina, à Ambohimanarina, aux 67 Ha et enfin à Analamahitsy. Outre cela,...
(RFI 10/09/17)
Le jour du dernier remaniement, le 26 août dernier, le SMM, le syndicat des magistrats, avait félicité la nomination d'une nouvelle ministre de la Justice, Elise Rasolo. Après sa nomination, la ministre a rencontré les représentants du syndicat des magistrats pour discuter de leurs revendications. Le dialogue semblait bien parti, Elise Rasolo étant elle aussi un membre du SMM. Mais l'idylle a été de courte durée. Une deuxième rencontre était prévue cette semaine, elle n'a pas eu lieu. Vendredi 22 septembre, les syndicats des magistrats et des greffiers tiendront une assemblée générale.
(Madagascar Tribune 09/09/17)
Selon les services du Fonds monétaire international (FMI), Madagascar pourrait connaitre une croissance soutenue de 6% jusqu’en 2019. Ce chiffre serait toutefois conditionné par le respect et l’application des mesures énoncées dans le programme de facilité élargie de crédit (FEC). Cette croissance pourrait également s’accompagner d’un maintien de l’inflation à un chiffre d’ici 2019 et d’une compétitivité des exportations malgaches. A titre de rappel, l’octroi du Fec court jusqu’en 2019 et Madagascar peut bénéficier des décaissements dans la mesure où l’Etat met en œuvre dans les temps des mesures établies...
(Madagascar Tribune 09/09/17)
Le ministre des Finances et du budget Vonintsalama Andriambololona et l’ambassadeur de l’Union Européenne à Madagascar Antonio Benedito Sanchez ont procédé hier 8 septembre à la signature d’une convention de financement destinée aux Organisations de la société civile malgache (OSC). Ce financement s’élève à 9,5 millions d’euros soit quelque 33 milliards d’Ariary pour la mise en œuvre du mécanisme intégré d’appui à la société civile – Dinika 2. Ce programme se propose comme objectif de renforcer les capacités des OSC malgaches du point de vue opérationnel mais surtout institutionnel. Ceci afin d’améliorer leurs actions ainsi que leurs participations en tant qu’acteurs de gouvernance dans la mise en place de l’Etat de droit ainsi que de la culture citoyenne et du...
(RFI 08/09/17)
Depuis bientôt le 21 août, à chaque tentative de connexion vers tous les sites internet des ministères et de la présidence, le même message apparaît : « Ce site est inaccessible. Impossible de trouver l'adresse DNS du serveur ». En plus des 50 sites web, une partie des 4000 adresses mails du gouvernement ne fonctionnent pas. Les serveurs ont été déconnectés volontairement en raison d'une grève du personnel de l'ANRE. L'ANRE, l'Agence nationale de réalisation de l'e-gouvernance, s'occupe depuis une dizaine d'années de la gestion des sites internet de l'Etat.
(La Gazette de Madagascar 08/09/17)
Les hausses mensuelles de prix pour l’ensemble du panier des ménages se sont établiesen moyenne à 1% durant le premier trimestre 2017, période durant laquelle la variation mensuelle duprix du riz a été en moyenne de 2,6%, et celle des PPN de 1,3%. Celle-ci pourrait s’expliquer parl’hypothèse d’anticipation à la hausse des prix du riz provoquée par le manque de pluviométrie, et lesdifficultés d’acheminement des produits dans les marchés durant les jours cycloniques. Pour le secondtrimestre, la période de récolte rizicole et les mesures d’importations de riz et de contrôle sur les prixprises par le Gouvernement ont pu aider à redresser la situation.
(Madagascar Tribune 08/09/17)
Toujours à Londres après l’inauguration de l’Ambassade de Madagascar en Grande Bretagne, le président de la République Hery Rajaonarimampianina a été accueilli par le London Stock Exchange Group (LSEG) pour la cérémonie inaugurale du marché de Londres. Celui-ci a été accompagné par le député de la ville royale de Sutton Coldfield Andrew Mitchell et de l’ambassadeur britannique à Madagascar Timothy Smart. Lors de cette cérémonie, les deux parties ont évoqué une possible collaboration sur les marchés de capitaux. Etant donné que la LSEG a depuis longtemps soutenu le développement des marchés de capitaux émergents « facilitant l’accès au capital international pour les entreprises émergentes et développant des produits et programmes d’éducation et de sensibilisation des investisseurs ». A ce propos,...
(La Gazette de Madagascar 08/09/17)
A Paris comme à Londres, c’est toujours Henry Rabary-Njaka qui s’occupe du shopping de la Première dame. En tout cas, la récente nomination au poste de ministre des Affaires étrangères met en valeur l’extrême pauvreté du personnel du parti HVM et du régime Rajaonarimampianina en général. Avocat à Paris et proche de Hery Rajaonarimampianina (qui en a fait son directeur de cabinet), Henry Rabary-Njaka avait été nommé président du conseil d’administration d’Air Madagascar et avocat-conseil de cette même compagnie. Il a mis à profit son poste pour faire de la compagnie aérienne une véritable vache à lait, quand on songe aux achats d’avions qui lui ont procuré de grosses commissions, ou à ses honoraires astronomiques d’avocat-conseil qui ont siphonné les...
(Madagascar Tribune 08/09/17)
Dans l’ère du temps, c’est ainsi que le Ministère de l’éducation nationale a voulu la célébration de la journée internationale de l’alphabétisation cette année. D’où le thème adopté « fampianarana mamaky teny sy manoratra ary mikajy anivon’ny tontolo nomerika » soit littérallement apprendre à lire, écrire et compter dans un environnement numérique. La célébration officielle pour la Grande ile se tiendra ce jour même à Ambohitseheno dans le district de Manjakandriana. La Grande ile en terme d’alphabétisation rencontre encore un problème majeur, devant être résolu avant le passage au numérique. En effet, la source même de l’analphabétisme à Madagascar n’est autre que la déscolarisation. Trop nombreux sont en effet les enfants qui quittent les bancs de l’école trop tôt faute...
(RFI 07/09/17)
Mardi 5 septembre, le quotidien national Midi Madagasikara dévoilait en Une le projet de « construction d'un village de réfugiés syriens ». D'après l'article, le gouvernement aurait conclu un accord avec la Turquie en vue d'accueillir ces réfugiés. Un autre accord avec une société immobilière aurait été passé pour construire le centre d'hébergement. Le jour même, la toile malgache s'enflammait : des milliers de personnes s'offusquant du fait que « les autorités n'arrivent déjà pas à s'occuper de leurs pauvres, inutile d'en faire venir de nouveaux, qui plus est, musulmans ».

Pages