Lundi 24 Juillet 2017
(La Gazette de Madagascar 06/07/17)
La question de l'avortement est désormais incontournable, non pas parce que Simone Veil est décédée et que certaines personnes malgaches en ont directement fait une icône sans avoir ni épluché la loi Veil de 1975, ni lu un seul ouvrage sur sa vie de survivante de l'holocauste, ni appris le travail qu'elle a fait pour l'Europe...mais juste par "effet de mode"! Elles en font une icône sans le même enthousiasme lorsque d'autres femmes malgaches de référence décèdent. La question de l'avortement est incontournable car aujourd'hui au XXIeme siècle des législateurs malgaches hésitent encore à légaliser l'avortement. Rétrograde dira-t-on mais surtout, et c'est ce qui importe, il ne suffit pas de l'autoriser il faut surtout tout l'accompagnement qui va avec. Car...
(La Gazette de Madagascar 06/07/17)
Madagascar tarde à gravir les échelons en matière d’entreprenariat et de développement économique en général. Le dernier classement de 2017 de la Global Entrepreneurship Index (GEI) catégorise l’écosystème entrepreneurial malgache dans un niveau très bas. Ce groupement effectue des recherches, soutenues par des institutions comme la Banque mondiale et l’Union européenne, pour savoir si l’environnement d’un pays favorise ou non l’entreprenariat. Les « attitudes », les « capacités » et les « aspirations » ont notamment été évaluées comme critères de catégorisation. L’évolution est assez lente pour la Grande Ile, qui se trouve toujours en bas du classement. Elle obtient la note globale de 14,3%, et se trouve à la 124ème place sur 137 pays étudiés dans le monde. Soit...
(La Gazette de Madagascar 06/07/17)
MLE ou Mouvement pour la Liberté d’Expression va organiser une grande marche ce vendredi, partant du FFKM Akorondrano à la stèle de l’OJM Soarano. Ceci est organisé à l'occasion du premier anniversaire de l’adoption du code de la communication, qualifié de liberticide par des journalistes et des professionnels des médias. Sur ce, toutes les forces vives de la Nation, les citoyens sont sollicités à se joindre à cet évènement. « ... Ce n’est qu’une marche silencieuse, une manière de dénoncer la loi liberticide qui règne dans le pays, notamment via la promulgation du nouveau code de la communication… », a affirmé Fetra Rakotondrasoa, un des membres du MLE. Entre autres, la célébration de ce premier anniversaire va être marquée par...
(La Gazette de Madagascar 06/07/17)
Face au tout récent piratage informatique à grande échelle, il semblait tout à fait normal que la Police Nationale fasse une formation sur la cybercriminalité. C’est d’ailleurs une action qui est tout à fait dans l’air du temps. Toutefois, si cette mise à niveau est une bonne action, il semblerait qu’elle grille encore une fois toutes les priorités. A en croire les faits, Internet est bel et bien présent dans le quotidien de la population malgache. De nombreux faits d’actualité en ont d’ailleurs été la preuve formelle, pour ne citer que l’incarcération d’un gestionnaire d’une page de réseaux sociaux, ou encore celui d’un simple utilisateur lambda. Si le premier avait créé la page sur un réseau social dans le but...
(Madagascar TV 05/07/17)
L’ancien président de la République et président national du parti Tiako I Madagasikara (TIM) Marc Ravalomanana persiste et signe. La célébration du 15ème anniversaire de son parti, le TIM, se tiendra comme prévue le 8 juillet prochain au stade municipal de Mahamasina. En dépit de l’annulation de l’autorisation par la Préfecture de Police d’Antananarivo, le TIM prévoit d’organiser cette manifestation à la même date et au même endroit. Deux poids, deux mesures L’ancien président Marc Ravalomanana reproche à l’Etat d’entreprendre du deux poids, deux mesures. En effet, D’après l’homme fort du parti TIM, le parti HVM avait pu célébrer son 3ème anniversaire à Toliara sans être inquiété.
(RFI 05/07/17)
Madagascar fait le bilan de sa lutte contre la corruption. Hier, mardi 4 juillet, le BIANCO, Bureau indépendant anti-corruption a présenté son rapport annuel et jugé les résultats de l'année 2016 «contrastés». Recensement des déclarations de patrimoines des élus, affaires de trafic de ressources naturelles, de détournement de fonds, lutte contre la corruption dans le secteur public et privé ... la tâche de cette structure indépendante est immense. Et ce d'autant plus que la corruption est présente à tous les niveaux à Madagascar.
(Madagascar Tribune 05/07/17)
Marc Ravalomanana, le patron du TIM persiste et signe, il sera à Mahamasina avec ses militants pour célébrer le 15ème anniversaire de son parti avec ses sympathisants et militants. Déclaration faisant suite à l’annulation de la Préfecture de police de l’autorisation du TIM à occuper le stade de Mahamasina pour célébrer l’anniversaire du TIM alors que l’autorisation a déjà été accordée et toute la préparation lancée. Aussi, entre autres les différentes publicités appelant ses militants à venir nombreux à Mahamasina n’étaient-elles pas annulées. « J’y serai avec 40000 personnes » prévient l’ancien Chef de l’Etat. Il demande ainsi aux tenants du pouvoir de ne pas le provoquer et le laisser organiser un culte eocuménique suivi des concerts qui seront animés...
(Madagascar TV 05/07/17)
D’après les statistiques publiées par le BIANCO le 30 juin dernier, 74% des personnes concernées par la déclaration du patrimoine se sont acquittées de leur devoir. 92% des assujettis constitutionnels ont déposé leur déclaration à la Haute Cour Constitutionnelle. 61% de ceux qui doivent faire leur déclaration de patrimoine auprès du BIANCO se sont acquittés de leur devoir. D’après le BIANCO, 2 sénateurs, 16 députés et 3 ministres restent encore récalcitrants. Les 3 ministres concernés auront encore jusqu’au 15 juillet pour s’acquitter de leur devoir, dans la mesure où ils sont les nouveaux venus dans le gouvernement Mahafaly.
(La Gazette de Madagascar 05/07/17)
Ce week-end, la discussion qui a eu lieu entre Claudine Razaimamonjy et un employé du Bianco a fait le tour des réseaux sociaux. Le contenu de la discussion a dévoilé des gros mots obscènes de Claudine quand le bureau indépendant anti-corruption a voulu une entrevue avec le sujet. C’est ainsi alors que les pro-régimes ont tenté de contourner le public du vif du sujet. L’accusation se portant contre la richissime propriétaire de l’hôtel A&C est à la hauteur de quelques dizaines de milliards d’ariary. Mais ceux qui n’ont pas digéré l’inculpation ont detourné le tort contre le Bianco qui a enregistré et rendu public la conversation qui a eu lieu entre les deux parties. « Maintenant le Bianco a mis...
(Madagascar TV 05/07/17)
Les revendications des douaniers ne sont pas satisfaites, à en croire leurs propos. A une requête des douaniers succède une autre, a indiqué, pour sa part, le grand argentier, la semaine dernière, tout en précisant qu’une instruction a été diffusée à l’endroit des douaniers. Aux dernières nouvelles, aucun consensus n’a été trouvé entre les deux parties. La grève reprend ce jour. “Tampina ny daomy”, soit, littéralement, plus aucune issue. C’est par cette expression malagasy que le président du Syndicat des Agents de la Douane Herizo Ramanambola Andrianavalona s’est exprimé hier pour indiquer que le SEMPIDOU est au pied du mur et se trouve contraint de reprendre le mouvement de grève à partir de ce jour. En effet, les 48h de...
(La Gazette de Madagascar 05/07/17)
Razanamahasoa Christine, figure bien connue de la transition pour avoir été garde des sceaux ministre de la justice, aujourd'hui député élu sous les couleurs du MAPAR, a récemment félicité le travail du Bianco et enjoint le Bianco à continuer car même s'il y a eu des efforts, ils sont encore insuffisants! De la part d'autres personnes, on n'aurait pas relevé...mais de la part de l'ancienne garde des sceaux sous la transition, vu l'état de la justice malgache sous la transition et encore aujourd'hui, on ne peut que grincer les dents et se dire que parfois il est préférable pour certaines personnes de se taire. Puisque Christine Razanama- hasoa demande au Bianco de continuer les efforts, peut-être qu'il serait bien que...
(Madagascar TV 05/07/17)
Au terme du procès d’hier à Toamasina, la Société du Port Autonome de Toamasina (SPAT) avait retiré la plainte qu’elle avait déposée contre ses propres employés. En revanche, elle maintient la plainte contre les agents de sécurité, employés par l’entreprise de sécurité et de surveillance appartenant à l’ancien Premier ministre. Le procès de l’affaire d’effraction sur deux coffres-forts contenant de l’argent dans les bureaux du port de Toamasina s’est déroulé lundi dernier devant la Cour Criminelle de Toamasina. Ces deux coffres avaient été éventrés et plus de 74 millions d’ariary avaient été dérobés.
(La Gazette de Madagascar 05/07/17)
Le rapport mondial sur l’Indice de la faim en Afrique a révélé la liste des 42 nations membres de l’Union Africaine ayant été évaluées. 28 d’entre elles connaissent un niveau de faim « grave », soit plus de la moitié. Le niveau de faim sur le continent a baissé depuis 2000 selon le NEPAD (Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique). Mais la situation reste inacceptable selon le même rapport. « L'indice de la faim est classé en cinq degrés en raison de l'échelle de gravité. Seuls trois pays africains, à savoir la Tunisie, l'Algérie et le Maroc, ont atteint un niveau de faim "faible", tandis que 28 pays relèvent du niveau de faim "grave" et cinq pays un niveau...
(Madagascar TV 05/07/17)
Troisième journée, ce jour, des épreuves du BEPC. Il s’agira de l’ultime journée pour les candidats de l’option B, mais de l’avant-dernière journée pour ceux de l’option A. En dépit du bon déroulement des épreuves, de légers incidents sont constatés. Si durant la première journée de l’examen du BEPC, 105 candidats ont été absents dans le centre Lycée Jean Joseph Rabearivelo (LJJR) d’Analakely, hier, deux autres candidats ont grossi leurs rangs. D’après les explications du chef de centre, Holiarisoa Voninahitriniaina Rabarison, ces deux candidats sont tombés malades et n’ont pas pu poursuivre les épreuves. Si un candidat est absent à l’une des épreuves, il obtiendra la note éliminatoire 0. Les deux journées de l’examen se sont bien déroulées dans ce...
(RFI 04/07/17)
Il y a quatre mois, le cyclone Enawo frappait Madagascar. Le district de Maroantsetra a été l'un des plus touchés du pays avec au moins huit morts et plusieurs dizaines de milliers de déplacés dans la région. Depuis la région a commencé à se reconstruire, mais le district du nord-est de la grande île est toujours coupé du monde. Le 8 mars 2017, le cyclone Enawo vient de frapper le district de Maroantsetra dans le nord-est de Madagascar. Par certains endroits, les eaux atteignent les toits des maisons. En quelques jours, le niveau de l'eau diminue largement, mais quatre mois après le passage du cyclone, Maroantsetra reste très enclavé. « À l'heure actuelle et depuis le passage du cyclone Enawo,...
(Madagascar TV 04/07/17)
Autorisé ? Non autorisé ?… Selon les règles, toute manifestation, ou rassemblement populaire devra être autorisé par la Préfecture de Police. Le Préfet apporte des explications sur le retrait de l’autorisation accordée au TIM. La Préfecture de Police d’Antananarivo a décidé hier de retirer l’autorisation qu’elle avait octroyée au parti TIM pour la célébration du 15ème anniversaire de ce dernier. Le préfet de Police d’Antananarivo, le Gal Angelo Ravelonarivo, a évoqué, lors d’un point de presse en présence de responsables de la sécurité de la Province d’Antananarivo, des risques de troubles de l’ordre public.
(Madagascar Tribune 04/07/17)
C’était trop beau pour être vrai, se disaient les partisans de Marc Ravalomanana quand la Préfecture de police de la capitale a accordé sans rechigner l’autorisation au TIM se célébrer ses 15ème anniversaire à Mahamasina pour le 08 juillet 2017. Et ils ont eu raison, c’était trop beau pour être vrai ! La Préfecture de police vient de retirer l’autorisation en question, invoquant un texte qui dit que le droit acquis n’existe pas en matière de sécurité publique. Le Préfet de police a déclaré ce 3 juillet 2017 qu’il y a un risque d’affrontement. Le heurt en question ne serait pas des faits des militants de Marc Ravalomanana mais d’autres groupes de politiciens, donc hostiles à l’ancien Chef de l’Etat,...
(Madagascar Tribune 04/07/17)
Un enregistrement sonore portant conversation téléphonique entre un agent de Bianco (Bureau indépendant anti-corruption) et Claudine Razaimamonjy a circulé sur les réseaux sociaux ce week-end. Si certains ont eu un peu de sympathie pour la milliardaire compte tenu de ce qui semble un acharnement contre elle ces derniers mois, l’écoute de l’enregistrement sonore a enlevé toute forme de sympathie envers elle. Dans cet enregistrement, la milliardaire a insulté à plusieurs reprises son interlocuteur tout en le menaçant, le tout dans des termes les plus vulgaires. Plus d’une fois, la milliardaire a insisté sur le fait qu’il faut attendre que « Hery » [1] ne serait plus à la tête de l’Etat avant de pouvoir la convoquer ou l’interroger. « Je...
(Madagascar TV 04/07/17)
La Haute Cour Constitutionnelle (HCC) a déclaré conformes à la Constitution les dispositions de la loi numéro 2017-009 portant Loi de Finances Rectificative 2017. Quoi qu’il en soit, cette institution a émis des réserves sur les considérants 8, 9 et 18 de l’article premier de sa décision numéro 13-HCC/D3 du 03 juillet 2017 concernant la loi numéro 2017-009. Les considérants 8 et 9 stipulent en effet que « le Parlement est un acteur essentiel dans le cycle budgétaire d’un pays ; qu’il a un rôle critique et de contrôle de ce cycle ; que dans le cadre de ce rôle des Assemblées parlementaires et dans celui...
(Madagascar Tribune 04/07/17)
La cérémonie de célébration des 241 ans d’indépendance des Etats-Unis d’Amérique s’est déroulée à la Résidence de l’ambassadeur américain à Ambaranjana en présence de nombreuses personnalités (voir le diaporama) et du ministre de la Défense nationale qui a représenté le gouvernement malgache. Dans son discours l’ambassadeur Robert Yamate a noté la disponibilité comme toujours des Etats-Unis à aider Madagascar à instaurer la démocratie qui est en cours. Mais il a surtout fait comprendre certaines recommandations par rapport aux élections : des élections libres, transparentes et sans exclusion. Quelques soient les divergences de vue et d’opinion, la transparence du processus est impérative et aux électeurs de s’exprimer et de choisir, a-t-il insisté. Et il a cité en exemple les dernières élections...

Pages