Lundi 29 Mai 2017
(La Gazette de Madagascar 10/05/17)
«On nous a volés plus de cent têtes de bœufs », ainsi était le cri de la coopérative Mada Omby. La coopérative a son siège à Tsiroanomandidy, regroupant les acteurs de production, de vente et d’achat de bétail de l’île en approvisionnement de viande de la capitale. Le problème est survenu jeudi 4 mai quand la coopérative a refusé le rituel relatif au legs de 2 000 ariary par tête aux gendarmes, sur les 200 têtes à contrôler. Ce rituel existe depuis très longtemps où les approvisionneurs de bœufs de la capitale alloue une somme allant de 1 000, 2 000 ou 5 000 ariary par tête, dépendant du point de contrôle. « Cette somme n’est pas réglementaire et on...
(NewsMada 10/05/17)
À l’initiative de l’ambassade de Madagascar en Suisse, un roadshow a été organisé dans trois villes de Suisse, à savoir Genève, Berne et Lausanne du 3 au 5 mai 2017. L’occasion pour l’Office national du tourisme de Madagascar (ONTM) et les opérateurs malgaches de rencontrer les professionnels du tourisme et de mettre en avant les atouts de la destination. Ces rencontres avec une vingtaine d’opérateurs suisses ont permis de renforcer l’offensive qui a été lancée par l’ONTM lors du roadshow organisé en 2014 en Suisse et qui a multiplié par deux le nombre de visas touristiques délivrés par l’ambassade de Madagascar entre 2015 et 2016. Par ailleurs, selon le nouveau branding de la destination « Madagascar, Treasure Island« , la...
(RFI 09/05/17)
La lutte contre la malnutrition chronique dans le monde est une préoccupation récente : elle date de 2010. A Madagascar, ce fléau n'est désormais plus seulement un problème de santé publique, c'est devenu un véritable problème de développement qui affecte une grande partie de la population, essentiellement les enfants et les femmes enceintes. En cause, la combinaison de plusieurs facteurs : une alimentation peu diversifiée, un accès aux soins inadéquat, des problèmes d'hygiène et d'assainissement récurrents, le tout sur un fond de pauvreté généralisée qui réduit l'accès aux services sociaux...
(Madagascar Tribune 09/05/17)
Le gouvernement de Mahafaly Olivier a du s’expliquer devant les bailleurs de fonds lors de la réunion du Groupe de Dialogue Stratégique (GDS) entre Madagascar et les Partenaires Techniques et Financiers (PTF) qui s’est tenu hier à Mahazoarivo. Les échanges lors de cette 10è réunion du GDS se sont portés particulièrement sur la lutte contre la corruption déployé par le gouvernement malagasy. Les bailleurs de fonds, pressés par leurs gouvernements et opinion respectifs ne comptent pas donner blanc seing à un gouvernement qui ne semble vouloir lutter tant que cela à la corruption s’il n’est pas complice voire auteur direct. Le ministre de la justice, Andriamiseza Charles, qui s’est improvisé avocat de Claudine Razaimamonjy a défendu la cause de la...
(La Gazette de Madagascar 09/05/17)
Comme si les accaparements des propriétés privées des nationaux ne suffisaient pas, voilà que Marc Ravalomanana reprend les mauvaises options qui ont conduit le peuple à suivre le mouvement de la Révolution Orange pour le jeter hors de notre territoire. Pour expliquer cette empressement de l’homme d’Imerikasinina à vouloir à tout prix se positionner sur la ligne de départ pour la course à la présidence de 2018, des personnes dignes de foi, dans son entourage de surcroît, n’hésitent pas à confier que l’intéressé, obligé d’honorer des accords et engagements payants secrets avec des groupes d’investisseurs étrangers. Il n’a pas hésité à accepter des sommes fabuleuses pour garantir à ces derniers la jouissance de sites miniers et périmètres pour l’agrobusiness. Une...
(La Gazette de Madagascar 09/05/17)
Le coût de la vie se renchérit de jour en jour de telle manière que la majorité de la population malgache est plongée dans un état de pauvreté flagrant. La hausse des prix touche actuellement l’ensemble des couches de la population. Notamment, cela affecte la classe sociale inférieure. Concernant la part de l’alimentation proprement dite dans la consommation, cette classe sociale souffre considérablement et se plaint à plein temps. Malheureusement, leur cri et leur désarroi passe comme inaperçu sous les yeux du gouvernement. Il est difficile de croire que l’on va s’en sortir vu la situation qui ne fait que s’aggraver. De plus, le prix à la pompe ne fait que s’accroître au fil du temps, le prix des denrées...
(La Gazette de Madagascar 09/05/17)
La brigade criminelle BC5 a interpellé un étranger jeudi dernier vers 10 heures du matin à Ampasika. Ariaz est âgé de 35 ans et on l’a arrêté pour escroquerie. C’est toute une équipe qui travaille dans ce busines d’achat de mercure, huile essentielle de vanille et pierres précieuses. Mais c’est dans l’expertise que ces voleurs arrivent à soutirer une somme extravagante à ses victimes. La procédure se traduit comme suit : un autre fait l’intermédiaire entre le vendeur et l’étranger. La négociation se fait par téléphone et par la suite, une expertise est demandée, opération qui coûte une fortune. La police est depuis longtemps à la recherche d’Ariaz, suite à plusieurs plaintes. On le poursuit déjà aussi pour trois autres...
(La Gazette de Madagascar 09/05/17)
Le dénommé Cello Fernand, journaliste de la radio Jupiter à Andohan’Ilakaka avait fait l’objet d’une arrestation dans la soirée de vendredi 5 mai à Anosizato. Notons que l’arrestation fait suite après son déballage de dossiers compromettants des autorités judiciaires et politiques dans la région d’Ihorombe lors de son passage sur une chaîne de télévision privée de la capitale. Selon les informations, l’accusé serait poursuivi pour faux et usages de faux et dénonciations calomnieuses. Suite à son arrestation par les éléments de la section de recherche de la Gendarmerie de Fianarantsoa d’après un mandat du Tribunal de Première Instance d’Ihosy, il a été emmené directement à Ihosy pour enquête. Notons que l’Ordre des Journalistes de Madagascar (OJM) avait fait une déclaration...
(RFI 08/05/17)
La crise nutritionnelle persiste dans le Grand Sud de Madagascar. Depuis sept mois, la région subit une extrême sécheresse. Comme tous les autres pays de l’Afrique australe, Madagascar n'échappe pas à El Nino, phénomène climatique qui multiplie les épisodes de sécheresse dans le Sud de la Grande Ile. L'insécurité alimentaire s'est ainsi généralisée dans les trois régions du Grand Sud. L’Unicef vient de publier un rapport sur la situation dans la région. Cette partie de l’île est la moins développée et la plus reculée du pays. C’est une zone structurellement aride qui ne reçoit qu’en moyenne 500 mm de pluie par an. L'Unicef a publié un rapport, jeudi 4 mai, sur la situation dans la région : 840 000 personnes...
(La Gazette de Madagascar 08/05/17)
Dans le contexte de la mondialisation actuelle, ou plus précisément de la technologie, nous avons accès à des images paradisiaques, des décors de rêve, des sites touristiques uniques, et tout ça dans notre pays. Dans cette optique, il paraît tout à fait logique que la promotion du tourisme soit l’une des propriétés de l’Etat. Trêve d’utopie et d’irréalisme et faisons face à la réalité. La face cachée de Madagascar ne donne aucunement l’envie d’y vivre. Sur le plan touristique, les sites à visiter sont nombreux dans ce pays. D’ailleurs, un grand nombre de touristes continuent à faire un séjour dans la Grande île. Toutefois, dans un contexte d’insécurité accru, le nombre de visiteurs a été réduit depuis de nombreuses années...
(La Gazette de Madagascar 08/05/17)
La polémique autour de l’arrestation, l’évasion et la dissimulation de Claudine Razaimamonjy ne retombe pas. D’un côté, cela déplait à l’équipe dirigeante dont la crédibilité est gravement entachée. D’un autre côté, ce brouhaha arrange le régime car cela évite d’entamer des réformes structurelles et d’installer la Haute Cour de Justice prévue depuis longtemps et toujours reportée. L’article 133 alinéa premier de la Constitution dispose que « les Présidents des Assemblées parlementaires, le Premier Ministre, les autres membres du Gouvernement et le Président de la Haute Cour Constitutionnelle sont pénalement responsables, devant la Haute Cour de Justice, des actes accomplis liés à l’exercice de leurs fonctions des actes qualifiés de crimes ou délits au moment où ils ont été commis. »...
(La Gazette de Madagascar 08/05/17)
Oui, on félicite le Bianco pour son acte de « bravoure » concernant l’interpellation de Claudine Razaimamonjy pour corruption de haut niveau. Mais à ce qu’on sache, la corruption ne peut pas se faire seul comme tous les actes de vol. Mais pourquoi on ne s’acharne que sur une seule personne ? Le sort de Claudine est maintenant entre les mains de la « justice » mais qu’en est-il, dans ce cas, de toutes les personnes ayant été impliquées dans cette affaire ? On se demande alors pourquoi ce silence radio du Bianco. Pression ou intimidation ? Quoi qu’il en soit, la poursuite de l’enquête est encouragée dans l’incrimination des autres acteurs de cet acte malveillant. Et surtout que le...
(RFI 08/05/17)
A Madagascar, le gouvernement vient de lancer un avertissement à 16 écoles coraniques du pays. Le ministère de l'Éducation leur reproche de ne pas suivre le programme officiel, d'imposer aux garçons 5 heures d'apprentissage du Coran par jour et de leur demander de se raser les cheveux. Et si elles ne changent pas leur programme, elles seront fermées au début de la prochaine année scolaire. Une décision qui est contestée par les autorités musulmanes du pays. Quelle est aujourd'hui la place de l'islam à Madagascar ? Xavier Besson a interrogé Mathieu Pellerin, chercheur à l'Ifri, l'Institut français des relations internationales, il est également conseiller pour le dialogue religieux au sein du Centre pour le dialogue humanitaire. « En tout état...
(La Gazette de Madagascar 08/05/17)
Ces derniers temps, on n’en parle plus de l’affaire de lynchage qui a eu lieu le mois de février à Antsakabary. Mais la CNIDH (commission nationale indépendante des droits de l’homme) a sauté le pas hier en présentant le rapport sur l’affaire Antsakabary au Bureau permanent de l’Assemblée nationale, avec un avant-proposition de loi régissant la commission. Un rapport qui met le point sur les I sur les actes de violation des droits de l’homme commis dans ce district de Befandriana nord. Selon la présidente de la CNIDH, Mireille Rabenoro, cette affaire ne doit pas être prise à la légère et des mesures doivent être prises à l’encontre des responsables de cet outrage aux droits de l’homme. Pour rappel, 487...
(RFI 08/05/17)
A Madagascar, la Commission nationale indépendante des droits humains (Cnidh) n'oublie pas les habitants d'Antsakabary. En février dernier, près de 500 habitations de cinq villages de cette localité du nord du pays ont été incendiées volontairement. Deux mois après, toujours aucun résultat ni aucune arrestation. Dans la matinée du vendredi 5 mai, la Cnidh - qui a envoyé aussi ses enquêteurs sur place - a déposé son rapport à l'Assemblée nationale, en espérant que les députés se saisissent de cette affaire. Dès le début, les habitants ont accusé une quarantaine de policiers, venus enquêter sur la mort de deux de leurs collègues, tués par la foule, lors d’une vindicte populaire. Les villageois les accusent d’être les auteurs de ces incendies...
(La Gazette de Madagascar 08/05/17)
Les voix ne cessent de s’élever sur l’incapacité du gouvernement : il n’a aucun intérêt ni pour le social ni pour l’économie. Le prix du marché ne cesse de grimper à la hausse et il va sans dire qu’on ne maîtrise plus cette souffrance populaire. C’est dans cette optique que Lanto Rakotomanga, une députée Mapar a affirmé que « les députés n’ont même pas à voter une motion de censure à l’encontre du gouvernement. Il en est de même pour la déchéance du Président car les élus ont devoir d’écouter les voix, mais surtout les critiques du peuple ». Si le peuple n’est donc pas satisfait de ce que donne le gouvernement, celui-ci doit se remettre en question. C’est pourquoi...
(La Gazette de Madagascar 08/05/17)
Le premier trimestre de l'année 2017 est marqué par une reprise consistante des activités d'importation. En termes nominaux, il est enregistré 2.060,2 milliards ariary de marchandises sous mise à la consommation contre 1.588,7 milliards ariary au premier trimestre 2016, ce qui correspond à une hausse de +30%. Parallèlement, le volume de DAU enregistrés et déjà liquidés a augmenté de +18%. Cette tendance haussière se conserve en éliminant l'effet des fluctuations de change. Plus particulièrement, on observe une hausse de +29% du montant CAF global converti en dollar américain sur le premier trimestre de l'année 2017 par rapport à l'année 2016. Plus rapporte le Tableau de bord de la direction générale des douanes- situation fin mars 2017, cette hausse est accompagnée...
(La Gazette de Madagascar 08/05/17)
La déclaration du parti MARINA sur la lutte contre la corruption n’est qu’une parmi tant d’autres. Que ce soit le syndicat des magistrats ou d’autres, on ajoute aussi MARINA à la liste de ceux qui n’acceptent pas l’intervention, directe ou de quelle façon que ce soit, des politiciens et des individus hauts placés dans des affaires de corruption de ses proches, autrement dit le cas de Razaimamonjy. La déclaration était claire : « Dans le gouvernement, il n’y a pas de famille ». Le coordonnateur général du parti, Ranaivoson Jean Désiré, a pointé du doigt le traitement de faveur accordé à certains acteurs de corruption auprès de la présidence. Et dire que la lutte contre cette pratique est une lutte...
(L'Express de Madagascar 08/05/17)
Une bousculade à la sortie du gymnase de Tsienengea fait trois morts et quatorze blessés. Quand la TV Plus a invité, vendredi, la population de Toliara à assister à la finale régionale de la 5e édition de l’émission Kopi kolé, elle ne s’attendait certainement pas à une si forte mobilisation de sa part. Cette année, l’évènement couplé avec la Découverte de Madagascar, s’est déroulé dans un gymnase couvert autre que celui loué chaque année. Les organisateurs ont craint des incidents en raison d’un afflux trop important de personnes, comme en 2016. Les Tuléarois se sont effectivement déplacés en masse pour assister à la manifestation culturelle. Mais la capacité du gymnase couvert de Tsienengea n’est que de trois mille places. À...
(Madagascar Tribune 08/05/17)
Bien que ne participant pas aux élections françaises, bon nombre de Malgaches et Africains en général ont suivi de près la dernière élection française. La victoire d’Emmanuel Macron du mouvement En Marche face à Marine Le Pen de l’extrême droite Front National, a soulagé plus d’un. D’autant que l’écart des voix est assez important, le jeune nouveau président a gagné plus de 2/3 des voix face à sa rivale d’extrême droite. De par la colonisation et de l’Histoire, la France est le pays étranger le plus connu des Malgaches et l’éventuelle accession de la présidente d’un parti d’extrême droite jugé raciste, xénophobe à la tête de la France inquiète à plus d’un titre les « non blancs ». Non seulement...

Pages