Samedi 16 Décembre 2017
( 24/05/13)
Le Conseil pour la réconciliation (FFM), le Conseil de suivi et contrôle de l’application de la feuille de route (CSC) et les forces de l’ordre (FO) ont repris leur réunion ce jeudi 23 mai. En attendant que Lalao Ravalomanana et Didier Ratsiraka soient consultés, les trois entités s’adressent à la Commission électorale (CENIT) et lui suggèrent un report d’un mois des élections vu le blocage actuel pour leur permettre d’aplanir les divergences. Les trois entités proposent aux trois candidats à problèmes de désigner chacun leur remplaçant en contrepartie de leur désistement. Apparemment, la proposition ne conviendrait qu’à Andry Rajoelina. C’est sans doute pour mettre cette proposition sous forme juridique qu’elles se sont tournées par la suite vers Ambohidahy pour rencontrer...
(L'Express de Madagascar 24/05/13)
L’ambassadeur européen (au centre) n’exclut pas une réelle suspension du soutien de l’UE La communauté internationale clarifie sa position. Elle soutient politiquement et financièrement le processus électoral, après quelques jours d'incertitude sur le sujet. Une nouvelle donne dans le processus électoral. La communauté internationale, l'Union européenne, en particulier, a réaffirmé son soutien au processus électoral, notamment au financement de celui-ci après une semaine de flottement sur la question. « Il n'y a pas d'interruption de l'appui de l'Union européenne au processus électoral», a déclaré Leonidas Tezapsidis, ambassadeur de l'Union européenne, hier. « Tous les appuis dans l'organisation des élections, que ce soit par le biais du Projet d'appui au cycle électoral à Madagascar (Pacem) ou encore par le biais des...
(L'Express de Madagascar 24/05/13)
Les entreprises étrangères qui participent à la Foire internationale de Madagascar augmentent. L'évène­ment devient le rendez-vous économique de l'océan Indien. La Foire internationale de Madagascar (FIM) est devenue un événement majeur dans la région de l'océan Indien. La participation étrangère enregistre une augmentation importante, ces dernières années. Le nombre des entreprises mauriciennes, par exemple, est passé de 39 en 2012, à 44 cette année. Quatorze d'entre elles sont des habituées, mais le reste sont des nouveaux venues, attirées par le bilan de la participation des autres participants depuis la création de l'évènement. « Les résultats ont été fructueux et je peux dire que des commandes ont été passées, à l'issue de notre participation à la FIM, les années précédentes. La...
( 24/05/13)
Avec les 110 ans de L’Ecole Primaire Publique (EPP) sise à Faravohitra, en face de l’EKAR Catholique que l’on fêtera en 2014, il est plus que temps de faire une petite note du passé. Elle fut crée en 1904, sous le nom de Ecole Primaire Européenne Mixte de Faravohitra. Au début l’école était destinée à des élèves de citoyenneté française. Ce qui n’empêchait pas la présence de certains enfants des Malagasy privilégiés de l’époque coloniale. Le 06 Juin 1949, elle change de nom. A la mémoire de Bernard Canut, enseignant et aviateur français, mort pour la France au cours de la deuxième guerre mondiale, les français ont décidé de donner son nom à l’école. A partir de cette époque elle...
(L'Express de Madagascar 24/05/13)
Claudine Ramiarison compte sur son « fonds compétitif » pour la nouvelle stratégie nationale de la recherche scientifique Les enseignants-chercheurs ont présenté une nouvelle stratégie nationale de la recherche scientifique. Le financement pour sa mise en œuvre est en étude. Le développement de la Science laisse à désirer. Les chercheurs ont effectué un travail de longue haleine pour élaborer une nouvelle stratégie nationale de la recherche scientifique. Celle-ci a été présentée, hier, à l'hôtel Panorama, Andrai­narivo. La nouvelle stratégie met en avant la valo­risation de la recherche, c'est-à-dire l'utilisation de ses résultats par le secteur productif, notamment, le public et le privé. Qui dit stratégie, pourtant, dit mise en œuvre, donc, financement. Avec leur nouvelle stratégie, élaborée 30 ans après...
(RFI 23/05/13)
A Madagascar, les discussions sur les prochaines élections se poursuivent. Convoqués par les militaires, un seul des trois candidats dont la communauté internationale conteste la légitimité s'est présenté. Andry Rajoelina, le président de la transition, semble croire comme beaucoup que le scrutin ne pourra pas avoir lieu dans les temps. Mercredi 22 mai, les discussions se sont poursuivies au cours de la réunion convoquée par les militaires. Ils ont convié la commission électorale ainsi que trois candidats dont la communauté internationale réclame le retrait : Lalao Ravalomanana, Didier Ratsiraka et Andry Rajoelina. Seul ce dernier, président de la transition, s'est présenté. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20130523-andry-rajoelina-organiser-elections-m...
( 23/05/13)
Les services relations avec la presse de l’ambassade américaine à Antananarivo ont diffusé ce mercredi 22 mai 2013, un communiqué relatant la mission du président de la CENIT aux États-Unis. Mme Béatrice Atallah a donc rencontré ce 21 mai, conformément à sa demande, précise ce communiqué, « des représentants du gouvernement des États-Unis au Département d’État. Cette visite a été une opportunité pour Madame Atallah de partager ses points de vue sur les efforts concernant l’organisation des élections à Madagascar. Les représentants américains qui ont rencontré Mme Atallah ont souligné qu’au-delà des préparations techniques, les autorités de fait doivent améliorer le respect des droits fondamentaux de leurs citoyens. Les États-Unis suivront de près l’application de ces questions et les décisions...
(La Gazette de Madagascar 23/05/13)
« A Madagascar, les nuages s'amoncellent sur le processus électoral, selon Radio France Internationale (RFI) ; une présidentielle désormais presque en pointillé, estime le journal camerounais L’Observateur ; Rajoelina, Lalao et Ratsiraka persistent sur leurs candidatures, rapporte le Quotidien du Peuple (Chine)… La candidature surprise de Lalao Ravalomanana, Didier Ratsiraka et Andry Rajoelina fait l’objet de nombreux articles à travers le monde. Sur RFI, les amateurs auront apprécié la chronique pleine d’ironie de Mamane. Et attendant que le ridicule tue, nous avons sélectionné pour nos aimables lecteurs les publications de deux journaux que les Malgaches jugent sérieux. Jeune Afrique : Le trio de l’embrouille Il y a un mois, Madagascar se préparait à voter pour des seconds couteaux. Marc Ravalomanana...
(La Gazette de Madagascar 23/05/13)
A l’heure de tous les dangers, Didier Ratsiraka et Lalao Ravalomanana trouvent encore des prétextes de snober, hier, la rencontre de Carlton. Seul Andry Rajoelina y était présent. Autrement dit, il n’y eut, en réalité, personne face aux militaires, CSC et FFM... En marge de cette réunion, qui aurait dû être annulée, une quinzaine de hauts gradés de l’armée, dont deux ont fait Saint-Cyr et un formé dans un pays de l’Europe de l’Est, ont tenu une sorte de conclave informelle, loin des regards et des oreilles indiscrets. L’endroit, apprend-on, se situe quelque part au Nord-Ouest de la capitale. Dans une villa cossue. L’objet de la rencontre, qui n’aura duré que 2 heures 20 mn, est de trouver une alternative...
( 23/05/13)
Présent sur les lieux des manifestations, Nirhy-Lanto Andriamahazo, cadre du parti AVI, coordonnateur général auprès de la Présidence de la Transition, président fondateur de la plateforme Fivoy qui avait soutenu le candidat Edgard Razafindravahy mais qui l’a ensuite abandonné pour se mettre au service du candidat président de la Transition, Andry Rajoelina, se défend pourtant d’être l’organisateur des manifestations d’Ankorondrano. « Je suis sur la place comme tout citoyen et je ne représente ici que ma personne. Je suis conscient comme tous ces manifestants qui sont issus du peuple, que la souveraineté du pays est mise à mal par la communauté internationale et qu’il faut exprimer sa fierté », déclare-t-il en réponse à la presse. « D’ailleurs, ajoute-t-il, mon père...
( 23/05/13)
Un Centre informatique régional (CIR) des Finances et du Budget au sein de la direction régionale de la Santé du Boeny a été inauguré ce vendredi 17 mai 2013 à Mahajanga. Le ministère de tutelle était représenté par une forte délégation, conduite par son secrétaire général, Mme Vonintsalama Andriambololona. Le directeur général (DG) du Budget, Jean Razafindravonona a expliqué que le CIR des Finances et du Budget Boeny utilise un crédit de 11 milliards d’ariary sur les 222 milliards d’ariary du ministère. Aussi, a-t-il poursuivi, pour une politique de proximité et face aux lourdeurs des services de ce CIR, le ministère procède à sa déconcentration par direction régionale. Cet éclatement allègera les procédures et réduira le délai de traitement des...
( 23/05/13)
La manifestation hostile à la communauté internationale qui s’est tenue ce mercredi 22 mai à Tsaramasay, Ankorondrano, a eu lieu sans qu’aucune autorisation n’ait été sollicitée auprès de la préfecture de police ou de la commune urbaine d’Antananarivo. Et c’est derrière des banderoles dont certaines injuriaient gravement Fatma Samoura, représentante résidente du PNUD, que certains de ces manifestants se sont ensuite rendus à Andraharo, au siège du système des Nations Unies à Madagascar, pour y déposer une lettre. Des actes indignes et diffamatoires ; telles sont les qualifications par le gouvernement Omer Beriziky des manifestations qui se sont produites ce mercredi à Ankorondrano. Devant la gravité des actes dont les conséquences sont insoupçonnables, le gouvernement de transition d’union nationale a...
( 23/05/13)
Le gouvernement de la République fédérale d’Allemagne a annoncé le 21 mai 2013 une subvention de 700.000 euros pour le projet « Miara-miarina » dirigé par Care International Madagascar. Cette subvention est non remboursable, dans le cadre de la coopération allemande pour le développement de Madagascar. « Miara miarina » est un projet de réhabilitation dans le nord-est de Madagascar après le passage du cyclone Bingiza. Il est dirigé par Care International Madagascar, une organisation non gouvernementale implantée à Madagascar depuis 1992, dans le but de combattre la pauvreté dans le pays. La coopération entre Allemagne et Madagascar a débuté en 1962, se focalisant surtout sur les aides financières à travers l’Union européenne et les autres organisations. La coopération allemande...
(Le Pays 23/05/13)
Contrairement aux idées reçues, le continent noir est l’une des régions du monde à la plus forte croissance économique. Il n’y a pas si longtemps, le monde entier pleurait son continent brisé, l’Afrique. « L’Afrique est comme une cicatrice sur la conscience mondiale. » déclarait en 2001 Tony Blair, alors Premier ministre de la Grande-Bretagne. Thème récurrent s’il en est ; guerres civiles, stagnation économique ainsi qu’une importante charge de morbidité ont toujours paru irréversibles, condamnant la région à la pauvreté éternelle. Pourtant, dix ans plus tard, l’Afrique a réussi à sortir la tête de l’eau. Loin du continent dévasté par la misère si souvent dépeint, l’Afrique est aujourd’hui bien vivante avec de plus en plus de centres urbains, un...
( 22/05/13)
Le pays ne souffre pas seulement d’ankylose mais d’une vraie paralysie. Plus aucun appareil de l’État de transition ne fonctionne normalement en raison des problèmes issus de la candidature d’Andry Rajoelina et dans une moindre mesure de celle des deux autres personnalités, Lalao Ravalomanana et Didier Ratsiraka. C’est le désarroi dans la classe politique si l’anarchie est en train de s’installer dans la vie sociale en dépit des actions des forces de maintien de l’ordre. Devant ce constat, le Conseil pour la réconciliation (FFM) présidé par le général Sylvain Rabotoarison, et les responsables des forces de l’ordre, conduits par le ministre des Forces armées, le général Lucien Rakotoarimasy, ont décidé d’organiser une journée de réflexion ce mercredi 22 mai au...
( 22/05/13)
Le Secrétaire Général de l’ONU partage lui aussi les points de vue de la SADC, du CPS de l’Union africaine et de l’UE sur les récents développements du processus électoral malgache. Dans un communiqué en date du 20 mai dernier, le porte-parole du SG de l’ONU condamne la candidature des trois (3) personnalités, en l’occurrence, Lalao Ravalomanana, Andry Rajoelina et Didier Ratsiraka. Le SG de l’ONU estime que la validation de ces candidatures par la Cour électorale spéciale est une violation de l’esprit de la feuille de route. Le porte-parole du Secrétariat des Nations unies précise que l’appui des Nations Unies au processus électoral est conditionné par la totale adhésion de toutes les parties à la feuille de route qui...
(L'Observateur Paalga 22/05/13)
De toute évidence, la crise que traîne la Grande Ile depuis quelques années déjà n’est pas près de trouver sa solution avec cette présidentielle de juillet 2013 qui présentait pourtant tous les signes qu’elle serait la panacée qui guérirait ce grand corps malade. La raison, la candidature des trois candidats-ténors de la présidentielle malgache a été validée, le 3 mai 2013, envers et contre tout, par une Cour électorale spéciale que l’on suspecte d’être aux ordres : le passage de force de la mesure est à la mesure du désordre qu’il est en passe de provoquer ; la candidature du président de la transition, Rajoelina, a été validée bien que frappée de forclusion ; quant à celles des deux autres...
(Le Monde 22/05/13)
Le processus électoral malgache tourne à la tragi-comédie. Le 24 juillet, les électeurs de la Grande Ile sont appelés à se rendre aux urnes pour élire leur président. Cette élection est censée sortir Madagascar d'une crise politique qui dure depuis quatre ans. Or, à quelques semaines du scrutin, la crédibilité de la présidentielle a sérieusement du plomb dans l'aile, ce qui ne manque pas d'inquiéter lorsqu'on se souvient des déchaînements de violence observés dans un passé récent. La cour électorale vient de publier la liste des candidats. Quarante et un prétendants ont été retenus. Ce n'est pas cette pléthore de candidats qui pose problème. Ce qui inquiète pour la stabilité du pays, ce sont les libertés qui ont été prises...
(Boursier 22/05/13)
Au 1er trimestre 2013, Electricité et Eaux de Madagascar réalise un chiffre d'affaires consolidé de 2,38 Millions d'Euros. EEM devrait enregistrer, au cours du second trimestre, le produit de la cession des biens issus d'une SCI dont la liquidation, votée, est en cours. L'exploitation de l'hôtel Victoria Angkor demeure au-delà de la prévision budgétaire, avec un taux de fréquentation satisfaisant. Toutefois, les difficultés rencontrées dans le processus de cession perdurent et ne permettent pas d'escompter raisonnablement une cession de cet actif sur l'exercice. Cet actif demeure une source de profit significative pour le groupe. Les litiges afférents à cet hôtel n'ont pas connu d'évolution depuis la fin du trimestre, l'instance devant la Cour d'Appel de renvoi désignée par la Cour...
( 22/05/13)
Le ministère de la Santé publique a fait un rappel le 20 mai 2013 sur la commercialisation d’appareils thérapeutiques qui n’ont pas passé des tests confirmant leur efficacité à Madagascar ou qui ne bénéficient pas d’une autorisation de mise sur le marché. Des publicités passent en boucle, des évènements commerciaux se succèdent, des magasins en essor prétendent assurer la santé publique. Dernièrement des critiques ont été vus dans les réseaux sociaux. Le ministère a déjà publié une législation en 2011. Selon la Loi 2011/002 du 15 juillet 2011 portant Code de la Santé (Article 152), la publicité des appareils médicaux est interdite en l’absence de preuves sur leurs bienfaits. Selon la loi qui régit la communication audiovisuelle, les médias qui...

Pages