Dimanche 19 Novembre 2017
( 30/07/13)
29 juillet 1958 - 29 juillet 2013. Le parti Mouvement National pour l’Indépendance de Madagascar (Monima) a fêté son 55e anniversaire hier. « 2013 : Année de la restauration de la vérité historique à Madagascar ». Tel est le slogan choisi pour cet évènement qui sera marqué par différentes manifestations jusqu’à la fin d’année. Au cours d’une conférence de presse qu’il a tenue hier, le président du Monima, Monja Roindefo a réitéré que seule l’organisation d’une élection présidentielle libre, transparente et crédible, de concert avec la Communauté internationale, pourra traduire l’expression de la souveraineté du peuple malgache et renouera le pays avec la coopération internationale. Actuellement, le parti se prépare pour cette échéance. Hier, le candidat du Monima a lancé...
( 30/07/13)
Le projet de loi relatif à la restructuration de la CES prévoit des sièges pour les administrateurs civils. Une excellente nouvelle pour Thierry Rakotonarivo qui s’exprime au nom du Synad, malgré sa démission de la présidence de ce syndicat après sa nomination au poste de Secrétaire général du ministère de l’Intérieur. Thierry Rakotonarivo indique que le Synad (Syndicat des Administrateurs civils) accepte humblement les responsabilités qui leur sont conférées au sein de la nouvelle structure de la CES. Cette déclaration survient, alors que le projet de loi n’est pas encore adopté à la Chambre haute et qu’il n’a pas encore obtenu la validation constitutionnelle de la HCC. Thierry Rakotonarivo précise que les administrateurs civils n’ont pas revendiqué ces sièges, mais...
(La Gazette de Madagascar 30/07/13)
Une ineptie de plus lors de cette longue transition : les avantages octroyés aux anciens chefs d’Etat et Présidents. Les Malgaches, qui ont aujourd’hui une idée bien arrêtée sur leurs gouvernants et plus particulièrement sur les chefs d’Etat qui se sont succédé, continuent de s’offusquer et de s’indigner avec cette loi sortie sans tambour ni trompette sur ces fameux avantages. Les anciens Présidents auront droit à deux véhicules neufs changeables tous les sept ans comprenant un véhicule de prestige et un véhicule tout terrain avec en sus 250 litres de carburant mensuel et l’entretien aux frais de l’Etat et donc des contribuables qui ne font qu’un repas, digne de ce nom, par jour. Qu’est-ce que ces « ex » ont...
(L'Express de Madagascar 30/07/13)
Laza Razafiarison a écopé de deux mois d'emprisonnement avec sursis. Une décision qui pourrait compromettre sa candidature à la présidentielle. Une élimination indirecte. Laza Razafiarison et sept de ses partisans ont été condamnés par le tribunal de première instance d'Anosy à deux mois d'emprisonnement avec sursis, hier. À sa sortie de la prison d'Antani­mora, vers 13 heures, le prétendant à la magistrature suprême a déclaré « nous allons interjeter appel et demander pour une relaxe pure et simple afin de ne pas compromettre ma candidature ». « Tout candidat aux fonctions de premier président de la quatrième République doit...n'avoir pas été condamné pour crime ou délit », stipule l'article 5, point 5 de la loi organique 2012-015, relative à l'élection...
(L'Express de Madagascar 30/07/13)
Quatre individus ont plongé à la Réunion, pour trafic de cocaïne et d'héroïne en provenance du Pérou et de l'Afrique du Sud, en passant par Madagascar. Une vaste contrebande perdure depuis 2006. Un trafic de co­caïne et d'héroïne transitant par Madagascar, a éclaté au grand jour. Déférés au parquet du tribunal de Saint-Denis, La Réunion mercredi et jeudi, quatre trafiquants présumés ont été jetés en prison. Ils étaient sept à se faire prendre dans les mailles des filets tendus par les limiers de la section des recherches de la gendarmerie le dimanche 21 juillet. Les prévenus seraient mêlés dans une vaste contrebande d'héroïne et de cocaïne, en provenance du Pérou et d'Afrique du Sud. Ayant plus d'un tour dans leur...
( 30/07/13)
Le verdict est tombé, hier, pour Laza Razafiarison et consorts, ils étaient condamnés à deux mois de prison avec sursis. Avec comme inculpation, attroupement sans autorisation et outrage aux forces de l’ordre. Toutefois, la Défense du candidat de « Avotra ho an’i Tanindrazana » et de ses sept compagnons d’infortune entendent interjeter en appel. Rappelons l’arrestation musclée de Laza Razafiarison le 23 juillet dernier, à Analakely devant la stèle de Ralaimongo. Et que le lendemain même, il a été déféré au Parquet pour être placé sous mandat de dépôt à Antanimora, par la suite. Son procès a eu lieu le 27 juillet. Notons que cette condamnation pourrait avoir des répercussions sur sa candidature. En effet, le texte qui régit l’élection...
( 30/07/13)
Selon le président Béatrice Atallah, la Cenit n’est en aucun cas le blocage aux élections. Elle est en mesure de demander à la Cour électorale spéciale (Ces) de l’autoriser à organiser des élections au mois de décembre malgré le code électoral, et ce pour des raisons de cas de force majeure. Réagissant par rapport à cette pression de la communauté internationale et au problème auquel le pays est confronté, Béatrice Atallah a exprimé son souhait de voir une Cenit vraiment indépendante, financée entièrement par l’Etat. Cela ne l’a toutefois pas empêché de dire que pour l’instant, certains volets sur financement international (Pacem) ne sont pas suspendus. Les matériels nécessaires pour le 2e tour de la présidentielle sont déjà arrivés. En...
( 30/07/13)
Les populations issues des fokontany d’Amboanjobe et de Bezamana se plaignent que leurs plantations de café, de banane et de maïs sont détruites et ils seront dépossédés de leurs rizières. Neuf permis miniers ont été délivrés à un particulier portant un nom malgache pour l’exploitation de l’or dans la commune rurale de Manampatrana, district d’Ikongo, dans la région de Vatovavy Fitovinany, d’après un rapport d’activité 2012 de la direction inter-régionale des Mines à Fianarantsoa. Parmi lesquels, il y a quatre Permis Réservés aux petits exploitants (PRE) pour une superficie de 100 km ² chacun et deux Permis d’Exploitation pour 1 000 km² chacun, avec une durée de 40 ans, ainsi que trois Permis de Recherche pour 10 000 km² chacun...
(L'Express de Madagascar 30/07/13)
La décision de l'Office malgache d'études et de régulation des télécommunications sur le tarif(Omert) flotte des entreprises a généré divers comportements chez ces dernières. Réduction des charges en com­munication. C'est l’une des retombées escomptées par les entreprises par la réduction du nombre de leurs lignes, depuis l'entrée en vigueur de la fixation de la flotte du secteur privé à une heure, depuis le début de ce mois de juin. Cette attitude s'explique par une baisse de trafics au niveau des maisons de téléphonie. «Depuis l'application de cette mesure, des chefs d'entreprises ont pris des précautions. Certaines ont décidé de changer d'opérateur, tandis que d'autres ont réduit le nombre de lignes. Nous constatons une baisse des trafics, cependant nous ne pouvons...
(Xinhua 30/07/13)
ANTANANARIVO -- Le candidat à la prochaine élection présidentielle malgache, Laza Razafiarison, leader du parti Avotra ho an'ny Firenena (sauvetage pour la patrie), arrêté mardi dernier lors d'un rassemblement populaire à Antananarivo, la capitale malgache, a été condamné lundi à deux mois de prison avec sursis. La semaine dernière, M. Razafiarison et ses partisans ont manifesté dans la capitale pour réclamer la tenue des élections et la démission du président de la transition Andry Rajoelina, qu'ils jugent incapable d'organiser les élections. Mardi dernier, le candidat et sept autres personnes ont été arrêtés par les forces de l'ordre pour la tenue d'un rassemblement public sans autorisation, l'atteinte à l'ordre public et l'outrage aux forces de l'ordre. Après son arrestation, le juriste...
( 30/07/13)
A quelques heures de l’échéance du 31 juillet, rien ne dit que les ordres du Gic-M seront respectés dans les temps. La nouvelle Cour électorale spéciale (Ces) est encore en examen au Conseil supérieur de transition (Cst) ce mardi 30 juillet. Les sanctions tomberont-elles ? Quelques têtes pensantes de la mouvance Ravalomanana avaient prédit en son temps que l’affaire Madagascar finira par être prise en main par le Conseil de sécurité de l’Onu et que des Casques bleues finiront par prendre place dans le pays. Mais ce que ces têtes pensantes n’avaient pas prévu ce sont ces sanctions contre Lalao Ravalomanana et consorts car elle s’est portée candidat à la présidentielle à la place de son époux. La mouvance Ravalomanana...
(L'Express de Madagascar 30/07/13)
L’examen du BEPC semblait se dérouler dans le calme, hier. Seul le taux d'absentéisme assez élevé a intrigué certains chefs de centre. Problème de convocation, épidémie ou peur Les candidats qui se sont désistés à la dernière heure à l'examen du BEPC, étaient nombreux, hier. « Cent soixante sept candidats sur deux mille trois cent quatre vingt dix ne sont pas venus à l'épreuve de Malgache », a fait savoir Charles Razafimahefa, proviseur du lycée Jean Joseph Rabearivelo, hier. Ce centre n’est pas le seul à enregis­trer un taux assez élevé de candidats absents. Au centre aux examens du lycée moderne Ampefiloha (LMA), cent cinquante et un candidats ne sont pas non plus venus se présenter à l'examen. Ces deux...
( 30/07/13)
Le 19 juin 2013, un jeune homme a été jugé par le tribunal, coupable de violences, coups et blessures et injure à l’endroit d’une jeune dame. Il a été condamné à une peine de trois (3) mois d’emprisonnement ferme et à payer à la victime la somme de un (1) ariary. Il a porté l’affaire en appel et on attend le verdict. L’affaire aurait pu passer inaperçu si les parties en présence étaient de simples gens. Ce qui n’est pas le cas car le jeune homme en question est ancien ministre de cette transition et fils d’une personnalité connue aussi bien dans le milieu culturel que dans le milieu universitaire et académique, tandis que la jeune femme est un magistrat...
( 29/07/13)
Andry Rajoelina aurait négocié à Dar Es Salaam le report du deadline fixé par le GIC-M. Le deadline fixé par le GIC-M pour la mise en œuvre de son « Plan en sept points » expirera dans 48 heures. L’introduction du « Plan en sept points » du GIC-M précise que les actions figurant aux points 1, 2 et 3 ci-dessous doivent nécessairement être accomplies avant le 31 juillet 2013 ». Au point 1 du plan, le GIC-M veut la promulgation par le président de la Transition d’une Ordonnance pour amender le code électoral en vue de permettre aux candidats à l’élection présidentielle qui le souhaitent de retirer volontairement leur candidature. Cette Ordonnance devrait contenir une disposition permettant à tout...
(RFI 29/07/13)
Le Parlement malgache de Transition se penche cette semaine sur le sort de la CES, la Cour électorale spéciale chargée du contentieux et de la proclamation des résultats définitifs des élections. L’actuelle instance est contestée, depuis qu’elle a validé les candidatures problématiques d’Andry Rajoelina, Lalao Ravalomanana et Didier Ratsiraka. Un projet de loi a été élaboré par le gouvernement. Il prévoit que la Cour électorale spéciale soit totalement recomposée. Exit les actuels juges. Mais la nouvelle Cour ne pourra pas forcément revenir sur la liste des candidats à la prochaine présidentielle. Avec notre correspondante à Antananarivo, Marie Audran. Restaurer la crédibilité de la Cour. Tel est l’objectif de la recomposition dont le Parlement est saisi cette semaine. La nouvelle Cour...
(L'Express de Madagascar 29/07/13)
Aucune date n'est encore prévue pour la rencontre entre FFKM et représentants des anciens et actuel dirigeants. Le moment serait connu vers début Août. Les affaires de l'église d'abord. Lors d'une conférence de presse qu'ils ont tenue vendredi, les quatre chefs spirituels du Conseil des Églises chrétiennes de Madagascar (FFKM) ont déclaré qu'ils allaient organiser une rencontre entre trois représentants de Andry Rajoelina, président de la Transition et les trois anciens Chefs d'État, en l'occurrence Albert Zafy, Didier Ratsiraka et Marc Ravalomanana. Devant la presse vendredi, les leaders spirituels du FFKM n'ont pas défini de date pour cette rencontre. « Nous n’avons pour l'instant fait que notifier les personnes et entités concernées par cette réunion, pour qu'elles puissent s'organiser »,...
(La Gazette de Madagascar 29/07/13)
L’ultimatum lancé par le Groupe international de contact sur Madagascar (GIC – M) contre les trois candidats irréguliers, Andry Rajoelina, Lalao Ravalomanana et Didier Ratsiraka, expirera cette semaine. Toutefois, dans les rangs de ces trois candidats, le mot d’ordre continue d’affirmer le maintien de leur cap respectif… Et ce, malgré l’examen ce jour du projet de loi relatif à la réforme de la Cour électorale Spéciale (CES) par le Congrès de la Transition avant son adoption pour être transféré à la Chambre haute de la Transition… Au niveau du Parlement, on apprend que la mouvance Ravalomanana entend à nouveau faire bloc pour s’opposer à ce projet de loi. Pour les compagnons de l’exilé d’Afrique du Sud, ce projet de loi...
(NewsMada 29/07/13)
Le contexte politique en effervescence. Deux individus soupçonnés de concocter un coup politique ce jour ont été interpellés par les forces de l’ordre. Il s’agit d’un gendarme et d’un policier qui ont déjà été suspendus. Un militaire, supposé être dans le coup n’a pas encore été appréhendé. D’après le colonel Florens Rakotomahanina, commandant de la circonscription de la gendarmerie nationale (CIRGN) pour la région Analamanga, hier lors d’une rencontre avec la presse à Ankadilalana, un ancien gendarme et un ancien policier soupçonnés d'être impliqués dans l'organisation de l'événement «samedi noir» d’aujourd’hui ont été arrêtés. Les deux suspects font actuellement l'objet d'une enquête auprès de la gendarmerie d'Ankadilalana tandis qu’un militaire est également recherché. Les forces de l’ordre seront aux aguets...
(NewsMada 29/07/13)
D’après une source qui veut garder l’anonymat, le compte de gestion de la Jirama est dans le rouge. Si cela persiste, le pire est à craindre. La sonnette d’alarme est tirée. Malgré la hausse effective de 13% de son tarif depuis le mois de juillet 2012, la Jirama reste déficitaire. D’après cette même source, le déficit enregistré avant cette hausse dépasse les 10 milliards d’ariary par mois. Le manque à gagner jusqu’à maintenant se chiffre à plusieurs centaines de milliards d’ariary, a-t-il ajouté. Ainsi, même si à un moment donné cette hausse a permis à la compagnie de respirer un peu, le répit ne fut que de courte durée. La réalité a pris le dessus et l’équilibre a été de...
( 29/07/13)
Le projet de loi relatif à la restructuration de la Cour Electorale Spéciale interdit tout cumul de fonctions aux futurs membres de la Cour. Certains magistrats émettent leur réticence vis-à-vis de cette disposition étant donné que la CES n’est que transitoire car ses membres ne siègent que pendant des moments bien déterminés sur des objets bien précis. Pour ces magistrats qui veulent concourir à la nomination de leurs représentants (6) au sein de la nouvelle Cour Electorale Spéciale, le principe de non cumul de fonctions ne devrait pas être obligatoire. A noter que le projet de loi en question est déjà en cours d’examen au niveau du Congrès de la transition. Il passerait en séance plénière jeudi prochain. Le GIC-M...

Pages