Lundi 29 Mai 2017
(RFI 11/05/17)
Le président malgache Hery Rajaonarimampianina a également réagi à l'élection d'Emmanuel Macron à la présidence de la République française. Il espère que le nouveau président français sera tourné vers le développement du continent et poursuivra les gestes d'apaisement de son prédécesseur en matière de diplomatie mémorielle.
(L'Express de Madagascar 11/05/17)
Du fil à retordre. Inculpés dans le rapt contre rançon du directeur général de la société Caromad, une ligne d’entreprises opérant dans les services industriels, sise à Tanjombato, quatre gradés de la gendarmerie, ayant servi auprès du Commande­ment des Forces Spécialisées (CFS) à Ivato, ont été placés à l’ombre. Traduits devant le parquet d’Antananarivo la semaine passée, ils ont été mis en détention préventive à la maison centrale d’Antanimora. Deux des gradés incarcérés sont des adjudants si le troisième a le grade d’adjudant chef. Les trois prévenus ne sont autres que des gardes du corps de l’opérateur économique français d’origine indienne. Les faits remontent au 4 janvier en début de soirée, lorsque le patron de Caromad allait regagner son foyer...
(La Gazette de Madagascar 11/05/17)
De nombreuses parutions scientifiques et chroniques propres à la Haute joaillerie ne cessent de parler des ressources minérales de Madagascar dans ce secteur, développant par la suite sa notoriété. Mais cette fois-ci, la Grande Ile est citée dans une publication de prestige au même titre que la Birmanie ou le Sri Lanka qui sont réputés dans ce domaine. Cette parution se traduit comme étant une nouvelle étape franchie par le pays car le livre de référence Gemstones offre une opportunité à Madagascar de se marquer à travers le monde. Ce livre n’est autre que celui de Vlad Yavorskyy, un négociant de pierres reconnu internationalement. Un ouvrage qui offre une grande qualité photographique utilisant une technique spécifique de surimpression et propose...
(L'Express de Madagascar 11/05/17)
L’accès à l’eau potable est restreint et crée de nombreuses tensions. Dans la capitale, seuls 24 % des ménages disposent d’un accès privatif à l’eau potable, les 76 % restants ont accès à des fontaines publiques. Faute d’eau potable à Madagascar, un appareil de purification d’eau vient d’être lancé, hier, à la commune rurale de Masindray. Une démonstration sur l’utilisation du purificateur s’ensuit grâce au partenariat de l’Association d’Aide Humanitaire (2AH) avec Sunwaterlife. Le projet s’est fixé comme objectif d’apporter de l’eau potable dans les villages. Trois régions dont SAVA, Atsimo Andrefana et Atsinanana, ont été choisies pour le premier essai. Ces produits traitent et purifient de l’eau douce polluée, quelle que soit sa source (puits, mares, rivières, lacs). «...
(L'Express de Madagascar 11/05/17)
La boxe malga­che remonte petit à petit la pente après des années de silence radio, sans activités, surtout les sorties internationales. La dernière participation en compétition internationale date de 2015, les jeux des îles de la Réunion, où Madagascar la Grande île, rentrait au pays avec des résultats pas très convaincants, plus comme avant. À cause des zizanies entre les dirigeants, les athlètes étaient toujours les victimes, pour ne rappeler que Madagascar n’a plus qualifié de boxeur aux Jeux Olympiques après ceux de Beijing en 2008, presque dix ans passés. La fédération prend actuellement un nouveau souffle et se prépare pour des sorties internationales. Vingt tireurs et tireuses sont depuis ce week-end en regroupement en vue de la participation malgache...
(Madagascar Tribune 10/05/17)
Le Président malgache Hery Rajaonarimampianina, comme tous ses pairs, a félicité le nouveau jeune Président français Emmanuel Macron. A part les habituels langages diplomatiques sur la relation franco-malgache et franco-africaine, le Chef de l’Etat malgache a répondu aux questions sur les îles éparses sur les ondes de RFI. Selon le Président malgache, « le dossier îles éparses est toujours sur la table » cela veut dire « qu’il n’y a lieu de rouvrir le dossier » car il est toujours d’actualité. Cela veut dire aussi qu’il ne va pas s’activer particulièrement pour faire avancer le dossier mais attend le bon vouloir de la France qui n’a pas du tout intérêt...
(Madagascar Tribune 10/05/17)
La journée de l’Europe célébrée habituellement le 9 mai a été marquée par une réception hier à la résidence de l’Europe à Tsarasaotra avec la présence d’une forte délégation gouvernementale conduite par le Premier ministre Olivier Mahafaly. Ce fut une occasion pour l’ambassadeur de l’Union Européenne, Antonio Sanchez-Benedito, de rappeler le partenariat avec Madagascar, et d’affirmer l’engagement de l’Union Europénne dans le pays. Il a indiqué que l’UE est et restera le partenaire loyal, engagé, fiable et solidaire de Madagascar et que dans cette tâche, elle contribuera à déployer tous les moyens à sa disposition, dans le respect, sans imposition ni ingérence, mais sans indifférence.
(RFI 10/05/17)
A Madagascar, le grand sud est régulièrement touché par des vagues intenses de sécheresse. L'alimentation en eau est donc un enjeu crucial pour les populations, souvent livrées à elles-mêmes. En 2006, des chercheurs ont découvert dans un village du sud de l'île l'existence d'une pratique unique à Madagascar : le creusage des troncs de baobabs pour en faire des réservoirs d'eau de pluie. Une doctorante en sciences sociales à l'université d'Antananarivo en a fait l'objet de sa thèse. Pendant quatre ans, elle a étudié les codes et coutumes de ces habitants. Aux environs d'Ampotaka, à 7 h de route au nord-est de Tuléar, ils sont plus de 120 Adansonia Za, les baobabs de Madagascar, fièrement dressés sur le plateau Mahafaly,...
(L'Express de Madagascar 10/05/17)
Rappel. La journée de l’Europe a été marquée par une réception, hier à la résidence de l’Europe, à Tsarasaotra. Un évènement auquel a assisté une forte délégation gouvernementale conduite par Solonandrasana Olivier Mahafaly, Premier ministre. Devant ses convives, Antonio Sanchez-Benedito, ambassadeur de l’Union européenne (UE), a appelé l’État malgache à garder un rythme soutenu dans les réformes et les efforts d’assainissement engagés. Dans son allocution, le diplomate a énuméré « les réussites » internationales de Madagascar de l’année dernière, à savoir les deux sommets internationaux et la Conférence des bailleurs et investisseurs (CBI) à Paris. « Gardons l’élan de Paris, ne retombons pas dans les inerties, ne nous laissons pas traîner par le découragement. Gardons le cap des réformes et...
(L'Express de Madagascar 10/05/17)
En cours. Le projet de motion de censure contre le Gouvernement Solonandrasana Olivier Mahafaly prend petit à petit forme. Avec soixante seize signatures recueillies actuellement, le projet est recevable. En effet, selon l’article 103 de la Constitution, renforcé par la loi organique fixant les règles de fonctionnement de l’Assemblée nationale, qui stipule dans son article 62 que la motion de censure est «recevable si elle est signée par la moitié au moins des membres composant l’Assemblée nationale. Le vote ne peut avoir lieu que quarante-huit heures après le dépôt de la motion.» Toutefois, le projet n’est pas encore déposé, la majorité requise de deux tiers des députés est encore très loin du compte. Certains députés ont déclaré il y a...
(L'Express de Madagascar 10/05/17)
Ainsi soit-il. « Le gouvernement a assuré aux partenaires techniques et financiers (PTF), que les procédures judiciaires sur les affaires de corruption impliquant Johnfrince Bekasy et Claudine Razaimamonjy, arriveront à terme ». C’est ainsi qu’une source avisée résume les échanges entre l’équipe de Solonandrasana Olivier Mahafaly, Premier ministre et les PTF durant la 10e réunion du Groupe de dialogue stratégique (GDS), hier, à Mahazoarivo. Durant près de deux heurs, des membres de l’équipe gouvernementale conduits par le locataire de Mahazoarivo, les responsables des luttes contre la corruption et les partenaires internationaux de Mada­gascar, ont discuté à huis-clos, du « renforcement des organes de lutte contre la corruption, la lutte contre les trafics et la transparence financières du milieu politique »...
(La Gazette de Madagascar 10/05/17)
119 écoles vont être fermées. Le ministre de l’Education nationale l’a une fois encore réaffirmé hier lors d’une visite qu’il a faite au sein de l’école La Sagesse, une des écoles à confession musulmane de la Grande Ile. Le ministre a profité de cette occasion pour offrir 50 tablettes numériques à cet établissement. Un clin d’œil à la communauté musulmane, face au tumulte sur ses décisions de ces derniers temps, soupçonnées d’être islamophobes. Sa subite campagne de fermeture d’écoles, entamée depuis la polémique du collège La Croyance, est en effet mal vue par la communauté musulmane. Surtout que 16 de ces établissements seront définitivement fermés car estimés d’être à tendance coranique. Ce qui signifie qu’ils enseignent le Coran, livre saint...
(L'Express de Madagascar 10/05/17)
Une hausse inhabituelle du prix du riz est constatée à Sambava. Des sacs de riz importé sont en cours d’acheminement. Le kapoaka du riz a atteint les 1 000 ariary, hier, selon les plaintes de quelques habitants de Sambava, joints au téléphone. Du jamais vu !« Un sac de 50 kilos de riz se vend à 200 000 ariary depuis ce matin (ndlr : hier). Pourtant, lundi,c’était à 140 000 ariary, soit à 800 ariary le kapoaka.», témoigne Marino Rajaonina, un habitant de Sambava. Et lui de continuer:« La flambée du prix des produits de première nécessité (PPN) se reproduit à chaque saison de récolte de la vanille. Toutefois, cette fois-ci, c’est insupportable. D’ailleurs, la récolte n’est prévue que pour...
(La Gazette de Madagascar 10/05/17)
J’ai vu dans les journaux que des accidents de noyade se sont produits à Majunga la semaine dernière. Cette dernière qu’on appelle aussi la ville des fleurs se trouve à l’ouest de Madagascar. C’est actuellement la plus belle ville du pays mais qui ne possède que très peu de sites de baignade. Cette ville estivale par excellence possède une plage appelée le village touristique qui se trouve en pleine ville. Et dans ses proches banlieues, il y a le village d’Amborovy caractérisé par l’existence du grand Pavois d’un côté et de la petite plage de l’autre. Majunga est la destination phare des vacanciers malgaches, et pendant la période estivale il y a carrément une ruée de centaines de milliers de...
(L'Express de Madagascar 10/05/17)
Crime de sang contre un chef traditionnel. Arraché à la gendarmerie, l’Ampanjaka (NDLR: Notable issu d’une lignée princière d’une tribu, élevé roi selon les valeurs ancestrales) Philibert Tata, a été lynché à mort par une foule en furie. Le défunt n’est autre que le frère de l’ancien ministre de la Fonction publique et des Lois sociales Tabera Randriamanan­tsoa. L’homicide a été commis dimanche après-midi dans la commune rurale d’Evato. Alors que l’Ampan­jaka, tombé dans les griffes d’une foule punitive a été tué dans des circonstances tragiques, son fils a échappé in extremis à la mort certaine que lui avait réservée le fokonolona. De source auprès de la gendarmerie, celui-ci a réussi à s’enfuir pendant que des villageois déchaînés se sont...
(L'Express de Madagascar 10/05/17)
Problématique. Déjà que les vraies données sur l’état réel des réserves minières sont difficilement accessibles dans le pays, la sécurisation des permis d’exploitation minière est une autre paire de manche. L’accès aux bases de données et le suivi des documents administratifs, allant de l’exploitation à l’exportation sont un réel parcours du combattant. De nombreuses données sont facilement falsifiables, créant, par conséquent, des trafics en tout genre. Toutefois, « il est possible de sécuriser et de produire des données infalsifiables », rassure Alain Nambinin­tsoa, directeur des Études et intégrations auprès de Teknet Group, lors d’une conférence débat sur le secteur extractif. « Nous proposons un système de gestion informatisé ouvert aux évolutions des modes opératoires, une base de données recensant l’ensemble...
(La Gazette de Madagascar 10/05/17)
La liste se rallonge avec ces vindictes populaires présentes dans presque toute l’île. Le plus souvent qualifiée comme conséquence de manque de confiance à la Justice, la vindicte populaire est un fléau à Madagascar. Depuis l’année dernière, on en parle presque à chaque semaine. Cette année n’en est pas de moins et on compte même de plus en plus de morts. C’est le cas d’avant-hier à Ivato Farafangana quand les habitants s’en sont pris à un souverain (Ampanjaka) de la région. Ce souverain, Rafily, est réputé pour être un des brigands de la région d’après le représentant des habitants. Quelques jours après l’exaction de la maison du maire de Vohilengo, la population s’est est pris à cet Ampanjaka, sachant qu’il...
(L'Express de Madagascar 10/05/17)
Abattu par la police, un individu a été ensuite brûlé à Ikalamavony. Il est soupçonné d’avoir été parmi des villageois qui ont tiré sur des policiers. Un fait, deux sons de cloches. Une intervention policière suscite des chahuts à Fanatoha, dans la commune de Solila Ikalamavony. Tombé sous les balles de treize éléments de la Force d’Intervention de la Police (FIP) de la province de Fianarantsoa, un suspect a été brûlé avant-hier, en fin de matinée. «Le défunt a été abattu, Kalachnikov à la main. Ses trois comparses s’en sont emparé pour continuer leur fuite. Alors nous avions engagé une poursuite aux côtés du fokonolona, une cinquantaine de villageois est restée sur les lieux de la fusillade. La famille de...
(L'Express de Madagascar 10/05/17)
Quatre businesswomen épinglées dans un réseau de traite humaine et de migration clandestine vers les pays du Golfe ont été renvoyées derrière les barreaux à Antanimora, hier. Traduites devant le Parquet hier, quatre jeunes femmes ont été placées sous mandat de dépôt à Antanimora, suite à une tentative d’envoi des cinq migrantes malgaches au Koweït. L’une d’entre elles serait la tête pensante de cette traite humaine. Elle avec trois autres femmes ont été interpellées devant le bureau de la police du service passeport, lundi dernier, lorsqu’elles auraient été sur le point de préparer leur laissez-passer. « Elle s’est rendue à l’évidence quand nous l’avons interrogée sur le fait que trois personnes seront envoyées au Koweït», a expliqué une source policière...
(L'Express de Madagascar 10/05/17)
Une opération de séduction. Les opérateurs touristiques poursuivent la promotion de la destination Madagascar sur le plan international. Avec l’Office national du tourisme de Madagascar (ONTM), ils ont organisé un roadshow dans trois villes de Suisse, à savoir Genève, Berne et Lausanne, les 3,4 et 5 mai. « La Suisse est l’un des marchés identifiés donc prioritaires pour le déploiement de la nouvelle stratégie basée sur une approche thématique. Sur ce marché, les thèmes à promouvoir sont la randonnée et trekking, et la faune et flore », indique un responsable auprès de l’ONTM. Ce qui pourrait faciliter le gouvernement à atteindre ses objectifs de faire venir cinq cent mille touristes en 2019. Une ambition qui n’est pas loin du compte...

Pages