Mercredi 18 Octobre 2017
(Madagascar TV 15/09/17)
« Le gouvernement peut procéder à un référendum s’il estime que c’est nécessaire, mais on ne peut pas minimiser l’élection présidentielle », dixit l’ambassadeur des Etats-Unis SEM Robert Yamate en marge de la signature d’une subvention de financement entre l’Agence Américaine pour le Commerce et le Développement (USTDA) et la société Henri Fraise Fils et Cie hier, dans les locaux du ministère de l’Energie, de l’Eau et des Hydrocarbures d’Ampandrianomby. SEM Robert Yamate reconnaît le progrès significatif dans l’instauration d’un climat d’apaisement à Madagascar, avec la mise en place du CFM, mais l’ambassadeur n’a pas manqué de manifester ses préoccupations à propos du contretemps non négligeable qu’un éventuel référendum pourrait occasionner, susceptible d’impacter sur le processus électoral. SEM Robert Yamate...
(Madagascar TV 15/09/17)
Le ministère de la Santé Publique se mobilise pour lutter contre la peste et sa prolifération, à travers des campagnes de sensibilisation de la population. A l’issue de la quatrième réunion du ministère de la Santé d’hier à Ambohidahy, des résolutions sont adoptées par les autorités sanitaires locales, en collaboration avec la communauté, dont le Comité de Santé Local, le Chef Fokontany, les Agents Communautaires et la population. Il en est ainsi de la prise en charge des malades et de la chimioprophylaxie des contacts. Les dispositifs entrepris consistent également à l’envoi des prélèvements d’échantillons à l’Institut Pasteur de Madagascar pour confirmation de diagnostic, ainsi que pour la recherche active des cas. En présence de cas suspect, la désinfection des...
(Madagascar TV 15/09/17)
Mettre fin aux fonctionnaires fantômes est un défi que les autorités locales souhaitent relever depuis des années. Cette fois, avec le soutien des partenaires techniques, va-t-on y arriver ?… La modernisation et la numérisation de l’administration publique restent un maillon essentiel à l’amélioration de la qualité des services publics. Ces nouveaux outils devront servir à améliorer la performance du personnel du ministère en termes de traitement des dossiers et à renforcer la lutte contre les fonctionnaires fantômes. Le ministère de la Fonction publique et de la Réforme de l’administration vient de recevoir un lot de matériel informatique, don de l’Union Européenne, composé de 20 ordinateurs fixes, de 11 imprimantes, de 20 onduleurs et de 3 ordinateurs portables, de kit de...
(Madagascar TV 15/09/17)
Les protagonistes campent sur leur position respective. Les transporteurs récusent l’attribution du service de contre-visite à l’OMAVET. La CUA, pour sa part, persiste et signe à ce sujet. Le bras de fer s’endurcit. Le Fédération des taxis ville, l’Union des Coopératives de Transports Urbains (UCTU) et les transporteurs de marchandises de la Commune Urbaine d’Antananarivo entameront une manifestation ce mardi prochain. Ce mouvement, d’après des responsables de ces trois organisations, est destiné à montrer leur refus de la décision de la Commune Urbaine d’Antananarivo de transférer le service de contre-visite des véhicules de transport à la société OMAVET. Les transporteurs se donneront alors rendez-vous sur le Boulevard de l’Europe et brandiront des pancartes munies de l’inscription « Tsy mila OMAVET...
(Madagascar Tribune 15/09/17)
Une centaine de site dans toute la Grande ile vont bientôt pouvoir bénéficier d’une électrification via les énergies renouvelables, grâce à un partenariat entre l’USTDA, la société américaine Fluidic et la société Henry Fraise Fils&Cie qui a été financé par l’Agence américaine pour le commerce et le développement (USTDA). Selon l’Ambassadeur des Etats Unis à Madagascar, « La subvention de l’USTDA (…) aide à financer une étude technique et économique de minigrides à énergie solaire photovoltaïque avec une technologie intégrée de stockage de batterie sur 100 sites à Madagascar, ainsi qu’un pilote pour démontrer la solution minigrid proposée dans le village de Belobaka . Ce projet est un bon exemple de la façon dont l’USTDA et le gouvernement des États-Unis...
(RFI 14/09/17)
Cinq décès de peste pulmonaire ont été confirmés par le ministère de la Santé, dont un dans la capitale. Ils sont survenus entre le 28 août et le 11 septembre dernier. Dans un communiqué de presse, « le ministère de la Santé publique appelle la population à la vigilance face à prolifération de rats et la pullulation des puces. Il recommande l'assainissement du milieu et la lutte contre les feux de brousse » qui favorise la venue des rats dans les villages. Le premier décès est survenu le 28 août dernier. Un homme, originaire d'Ankazobe, district très exposé à la peste à trois heures de route au nord de la capitale, se rendait en taxi-brousse à Toamasina sur la côte...
(Madagascar TV 14/09/17)
Des décès causés par la peste pulmonaire sont constatés dans la Grande Île et engendrent la psychose chez la population. Cette maladie contagieuse sème la panique actuellement, vu que des cas sont constatés, non seulement à Antananarivo, mais également dans d’autres Régions. La maladie de la peste fait des ravages dans plusieurs localités de la Grande île en cette saison favorable à cette maladie, notamment dans les Régions de l’Est et à Analamanga. Lundi dernier, une patiente hospitalisée dans l’un des centres hospitaliers de la ville d’Antananarivo a succombé des suites de maladie respiratoire, susceptible d’être qualifiée de peste pulmonaire. Le ministère de la Santé publique a recouru aux services de la Direction de la Santé et de l’Hygiène (DSH)...
(Madagascar Tribune 14/09/17)
Les autorités sanitaires peinent à calmer la population et à la dissuader de faire de l’automédication. En vain. C’est le comprimé de Cotrim qui se vend le plus actuellement. La ruée vers le Cotrim a provoqué une pénurie de ce sulfamide et a alimenté le marché noir. La plaquette des comprimés d’une dizaine de Cotrim coûte habituellement 1 000 ariary mais depuis l’annonce de l’apparition de peste pulmonaire la plaquette se vend jusqu’à 5 000 ar sur le marché noir de Toamasina surtout mais aussi dans certains bas quartiers de la capitale. Ce sulfamide est censé prévenir la peste et la psychose créée par la peste pulmonaire qui tue très vite a fait précipiter bon nombre de monde dans les...
(Madagascar Tribune 14/09/17)
C’est lors de sa visite auprès du nouveau ministre des affaires étrangères Henry Rabary Njaka hier que l’Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique à Madagascar Robert Yamate, a tenu à rappeler encore une fois les enjeux de la prochaine élection présidentielle malgache en 2018. Selon ce dernier, ces élections seront un tournant dans la vie politique, économique et social malgache. Un avis partagé par de nombreux politiciens et autres observateurs de la vie publique malgache. L’élection présidentielle de 2018 serait sans aucun doute l’élection de la dernière chance pour Madagascar avant soit un plongeon dans les abysses de la pauvreté et de l’instabilité politique soit un premier pas tourné vers l’espoir d’un meilleur lendemain. Etant donné l’état dans lequel le pays se...
(Madagascar TV 14/09/17)
La conjoncture politique et particulièrement les élections futures divisent les politiciens. Le parti Malagasy Miara-Miainga (MMM) maintient que les élections se tiennent l’année prochaine et non au-delà. “L’élection présidentielle doit se tenir impérativement en 2018″ a lancé Hajo Andrianainarivelo, président du parti Malagasy Miara-Miainga (MMM) à l’occasion d’une conférence de presse organisée au terme de la réunion de son bureau politique hier, au siège du MMM de Nanisana. Ce parti d’opposition a tenu à mettre en garde l’actuel régime contre toute velléité de jouer avec la vie de la Nation en annonçant que le mandat du président de la république doit prendre fin au plus tard le 25 janvier 2019 au risque...
(Madagascar TV 14/09/17)
Le Conseil Fampihavanana Malagasy est enfin opérationnel, s’il avait beaucoup alimenté les conversations depuis plusieurs mois auparavant. Le voile est à présent levé sur ses 33 membres actifs. Les 33 membres du Conseil du Fampihavanana Malagasy ont prêté serment hier à la Cour Suprême d’Anosy. En effet, la loi sur la réconciliation nationale exige une telle procédure avant l’entrée en fonction de ces Conseillers du Fampihavanana Malagasy. Les 33 Conseillers du Fampihavanana Malagasy travailleront pour un mandat de cinq ans. D’après Alphonse Maka, Conseiller du Fampihavanana Malagasy, la première mission qui incombe au CFM serait de faire connaître au grand public les missions et attributions de cette structure. En effet, bon nombre de Malgaches ignorent encore les rôles et tâches...
(Madagascar TV 14/09/17)
La réforme sera dorénavant effective au sein de la JIRAMA. Les abonnés attendent en effet beaucoup de cette réforme. Le remplacement des compteurs, dans un premier temps. Annoncée depuis longtemps, l’arrivée des 8.500 compteurs intelligents est bien réelle. Ceux-ci sont stockés à Ambohimanambola, en attendant leur installation. A titre de rappel, Huawei et ZTE Corporation, toutes deux sociétés chinoises sont concurrentes pour l’obtention du marché, et c’est la ZTE qui a finalement été retenue pour fournir ces compteurs.
(Madagascar Tribune 14/09/17)
Il y a quelques jours de cela, le ministère des Transports avait sorti une note concernant l’utilisation des vitres fumées et des gyrophares dans la Grande ile. Une note contenant une liste exhaustive des personnes autorisées à se doter de ces moyens qui ont été utilisés à tort et à travers depuis un certain temps, notamment depuis la Transition. En effet, nombreux sont ceux qui se sont permis d’outrepasser les règles régissant la circulation, notamment dans la Capitale. Bon nombre des usagers de la route se sont parés de vitres fumées et ne respectent plus les autres usagers, se faisant passer pour des personnalités jouissant de la puissance publique ou du moins abusant de ce statut si tant est que...
(Madagascar TV 14/09/17)
La découverte de produits ou de substances explosives constitue toujours une source d’inquiétude chez les populations. Il y a, en effet, de quoi inquiéter, du fait que ces produits sont généralement associés à des armes à feu et, partant, à la terreur… Les investigations sur la découverte des substances explosives d’une valeur de 260kg à Betroka se poursuivent depuis l’arrestation de 4 civils. Selon nos sources, seules 6 grandes sociétés ont reçu exclusivement l’autorisation d’importer cette substance à Madagascar. Une source proche de cette affaire a confirmé cette information et d’ajouter que la Gendarmerie va demander l’ouverture d’une enquête pour les six grandes sociétés importatrices. Selon une source auprès de la Gendarmerie nationale, ces substances sont utilisées dans la fabrication...
(L'Express de Madagascar 14/09/17)
Un long feuilleton qui s’est terminé par une défaite. La sélection masculine malga­che U12 en lice aux cham­pionnats d’Afrique par équi­pes à Casablanca au Maroc a connu sa première défaite, hier, sur les courts du Moundir Tennis Academy. Elle s’est inclinée dans le double décisif qui n’a pu se terminer mardi à cause de l’obscurité. Aligné en double, Johny Rovanantenaina et Mahefa Anthony Rakotomalala se sont battus contre les géants ghanéens mais ont cédé sur 6/7, 1/6. Un match âprement disputé quand on se réfère au premier set. Johny et Mahefa ont fait douter leurs adversaires et sont même parvenus à mener sur cinq jeux à quatre. Ils ne sont pas arrivés à conclure et ont été alors obligés d’aller chercher le tie-break qu’ils ont perdu 4/7. 
(Madagascar TV 13/09/17)
Les partis d’opposition, notamment ceux susceptibles de présenter des candidats aux élections de 2018, n’ont pas manqué de manifester leurs préoccupations par la déclaration du Président de la République à propos d’une éventuelle refonte de notre Constitution, qualifiée de « caduque » et qui ne correspondrait plus à la conjoncture actuelle. De source auprès du camp TIM, la méfiance est toujours de mise étant donné les enjeux. Le parti de Marc Ravalomanana est persuadé que ses adversaires politiques sont prêts à recourir à toutes les stratégies les plus farfelues pour écarter son candidat de la course...
(RFI 13/09/17)
Huit piliers sont à réformer dans le cadre du Plan national de la réforme du secteur de la sécurité à Madagascar : l'armée, la gendarmerie, la police, la justice, l'administration territoriale, les renseignements, le Parlement et les acteurs non-étatiques. Un chantier colossal pour un pays rongé par la corruption, la pauvreté extrême (92% de la population vit avec moins de 2 dollars par jour) et l'insécurité. Une difficulté de taille va s'imposer dans la mise en place de ce plan de réforme : le coût estimé à près de 900 millions de dollars. Parmi les ambitions de ce plan de réforme : réduire de 75% la corruption sur les axes routiers, réduire de 80% la pédophilie et les trafics de...
(Madagascar Tribune 13/09/17)
Lors de la présentation et de la remise du document concernant la Réforme du Secteur Sécurité (RSS) hier 12 septembre au Centre de conférence d’Ivato, le président de la République a fait savoir qu’une hausse du budget pour la sécurité intérieur sera observée. Ceci afin de lutter contre la prolifération de l’insécurité depuis ces derniers temps. Ainsi, les éléments des forces de l’ordre bénéficieront désormais d’un renforcement de financement, étant donné que la sécurité est devenue très problématique à Madagascar. Hors mis la lutte contre la corruption, celle contre le grand banditisme deviendra donc également l’une des priorités du régime a déclaré le président de la République. Une augmentation de l’effectif des forces de l’ordre est donc prévue, ainsi qu’une...
(Madagascar Tribune 13/09/17)
La direction régionale de la santé à Toamasina confirme l’existence de la peste pulmonaire à Toamasina. La première victime était une personne qui venait d’Ankazobe selon le médecin responsable. Mais le plus grand danger vient du fait qu’il s’agit d’une peste pulmonaire, une forme de peste extrêmement contagieuse et dangereuse. La peste pulmonaire se transmet par des gouttes de salive et les victimes non traitées décèdent dans les 12 heures qui suivent. 200 personnes qui étaient en contact avec les victimes sont déjà soit traitées soit en cours de traitement précise la direction régionale de la santé. Cette dernière évite de préciser le nombre exact des victimes de la peste pulmonaire à Toamasina. N’empêche, cette information crée une psychose des...
(Madagascar TV 13/09/17)
La mise en oeuvre des projets structurants arrive à la phase de réalisation. La première centrale solaire photovoltaïque d’envergure a vu le jour hier. C’est le fruit d’un partenariat public-privé voué à la réussite et à se poursuivre davantage. En effet, la compagnie Green Yellow a été le maître d’œuvre de ce grand projet installé à Ankorondrano, inauguré hier par le Président Hery Rajaonarimampianina. La nouvelle centrale produira ainsi 130 kW d’électricité et suffira à alimenter entièrement la société Jumbo Score. Ce projet est une vitrine de l’initative du régime dans la mise en œuvre de la transition énergétique à Madagascar et à l’usage de l’énergie renouvelable dans le pays. Dans son allocution, le ministre de l’Energie et de l’Eau,...

Pages