Vendredi 19 Janvier 2018
(La Gazette de Madagascar 30/08/13)
Les élections se profilent de nouveau à l’horizon dans la plus spacieuse des îles de l’océan Indien, ravagée par une crise sans précédent depuis 2009. Ce qui ravive l’espoir de certains, observateurs de la vie publique et simples citoyens, quant à la tenue d’élections vouées à la recherche fructueuse de sortie de crise à travers le pays. Sauf qu’une autre frange de la population, et celle-ci n’est pas à négliger en termes de pourcentage, ne croit pas vraiment en la possibilité de tenir ces élections programmées vers la fin de l’année. Et pour cause, le facteur temps n’est visiblement pas prêt de jouer en faveur des entités en charge d’organiser correctement ces élections-là, en particulier la présidentielle qui se jouera...
( 30/08/13)
Selon les dernières statistiques de l’Instat, les offres d’emploi ne correspondent et ne satisfont plus à l’offre ; la demande des jeunes et des nouveaux diplômés qui arrivent sur le marché du travail est telle que depuis 4 ans, cette jeunesse se verse dans l’informel - sans compter ceux qui ont perdu leur emploi en raison de la crise. Depuis 2012, la période de chômage ou de recherche du premier emploi s’est étendue de plusieurs mois voire des années ; les emplois de substitution ou occasionnels ont ainsi crû de manière vertigineuse pour grossir le secteur informel qui atteint un taux assez important dans la population active, selon l’Instat. 52% des jeunes à la recherche d’un emploi exercent aujourd’hui dans...
(La Gazette de Madagascar 30/08/13)
La corruption est-elle toujours anti-économique ? Tel est le thème de la conférence-débat à la Chambre de commerce et d’industrie hier à Antaninarenina, une conférence initiée, organisée et assurée par le Cercle de réflexion des économistes de Madagascar (CREM). Cette rencontre avec le public était une occasion pour ce cercle de sensibiliser les gens, notamment les citoyens d’être conscients des problèmes causés par la corruption. A cette occasion, Hugues Rajaonson, coordinateur national du CREM, a souligné qu’il existe deux formes de corruption dans la Grande île, matérielle et immatérielle. Les enquêtes effectuées par les économistes confirment que tous les secteurs sont touchés par ce virus.En matière de corruption matérielle, elle est grosso modo marquée les financements illicites comme les facilitations...
(L'Express de Madagascar 30/08/13)
Les usagers de la rn 7 ont été alertés par des coups de feu à une vingtaine de kilomètres de la capitale, mercredi. Un présumé kidnappeur aurait tenté de s’enfuir, les forces de l'ordre ont dû l'abattre. Il était 19h45mn, mer­credi sur la RN 7. Des éléments de la gendarmerie nationale étaient en route pour placer des prisonniers  à la maison centrale  de Tsiafahy, après leur déferrement au parquet à Anosy  « À dix kilomètres de l’endroit, l’un des malfrats a pris de force un fusil de lance grenade de bombe lacrymogène d'un gendarme assis à ses côtés. Le kidnappeur a brisé la vitre de la porte de derrière, avec le lance grenade et l'a ouverte pour s'évader » a relaté le chef d'escadron Tahina Ravelo-manana, commandant de compagnie de la gendarmerie de Tana ville, hier.  Selon une autre source auprès des forces de l'ordre, les deux kidnappeurs assis près du gendarme n'auraient pas été menottés durant ce voyage. Dès sa sortie du véhicule de l'état-major mixte opérationnel régional (Emmo-reg), le bandit aurait ainsi pris la fuite pour tenter de s'évanouir dans les villages les plus proches. La course poursuite a com­mencé. Les forces de l'ordre auraient ainsi effectué des tirs de sommation, mais les coups de feu ne semblaient pas dissuader le lascar. C'est ainsi que les forces de l'ordre aurait décidé de l'abattre, pour mettre fin à son évasion. Plan d’évasion À entendre  les forces de l'ordre, ce plan d'évasion aurait été dressé depuis Anosy. « L’attitude des bandits a frappé les gendarmes à Anosy. Ils n'ont pas cessé de transmettre une sorte de code à travers un bip par téléphone portable durant une trentaine de minutes » a souligné le commandant de compagnie de la gendarmerie de Tana ville. Une fois le verdict tombé, les éléments de la gendarmerie ont ainsi amené une partie des bandits à la maison centrale d'Antanimora et une autre à Tsiafahy. En profitant de la tombée de la nuit après la mise en détention d'une partie des bandits à Antanimora, ceux incarcérés à Tsiafahy ont commencé à penser à la manière de s’enfuir. D'autant plus que le second véhicule qui venait de placer des bandits à Antanimora aurait fait seulement un travail d'escorte. Les malfrats n'auraient ainsi qu'à en découdre avec trois gendarmes avant de s'évader. Mais la célérité de l'intervention des forces de l'ordre dans le véhicule d'escorte a mis leur plan en échec. Le présumé kidnappeur abattu, serait l'un des incriminés pour une série de kidnap-pings perpétrés à Tana, Toamasina et Taolagnaro. Vonjy Radasimalala
(RFI 30/08/13)
A Madagascar, le mystère se lève peu à peu autour de la stratégie du président de la Transition Andry Rajoelina, depuis qu’il a été éliminé de la course à la présidentielle. Celui-ci n’a désigné aucun remplaçant comme il était autorisé à le faire, et est toujours resté très vague sur la question du candidat qu’il compte soutenir. Mais tout porte à croire qu’il s’est rangé derrière son ministre des Finances, et l'un de ses proches les plus fidèles, Hery Rajaonarimampianina. Joint par RFI, l'un des candidats éliminés à la présidentielle révèle que lors de son élimination, le bureau d'Andry Rajoelina l'a contacté pour lui demander de désigner le ministre des Finances, Hery Rajaonarimampianina, comme son remplaçant. C'est la première fois...
( 30/08/13)
La Mouvance Zafy ne proposera pas des noms pour la nomination du successeur du ministre de la Fonction Publique Tabera Randriamantsoa. Si la Feuille de route reste la Constitution de la Transition, les membres du gouvernement démissionnaires doivent être remplacés par des personnalités issues de leurs entités d’origine. Autrement dit, c’est la plate-forme politique UDR-C qui va proposer le nom de celui qui prendra la place de Hajo Andrianainarivelo à la tête de la vice-primature chargée du développement et de l’Aménagement du Territoire. Pour le ministre des Affaires Etrangères Pierrot Rajaonarivelo, il sera remplacé par une personnalité issue du MDM. Quant au ministre des Finances et du Budget Hery Rajaonarimampiainina, son successeur ne peut être qu’une personnalité présentée par le...
( 30/08/13)
Le président du Club Développement et Ethique (CDE), Albain Rabemananjara, a apporté ses points de vue concernant les actualités nationales. Il estime que Madagascar a raté une occasion historique lui accordant un règlement des différends politiques du passé qui ont laminé les Républiques successives par le biais du dialogue. La Transition était une chance historique pour faire table rase du passé et de pouvoir reconstruire l’avenir du pays sur la base du dialogue. « C’est dire combien, ce que le pays a vécu il y a des décennies ne doit plus se reproduire, quelles que soient les déceptions et les colères.Mais, faire taire les divergences par la manière négociée n’est pas chose acquise actuellement. La paix est, de ce fait,...
( 30/08/13)
Le sort s’acharne sur le processus électoral. Après les problèmes politiques dans le pays, ce sont désormais les mouvements sociaux en Afrique du Sud qui menacent de compromettre l’impression des bulletins de vote. L’impression des bulletins de vote est confrontée à un contretemps. Les mouvements sociaux en gestation en Afrique du Sud risquent de retarder le début de cette impression. Chaque année à la période actuelle, les salaires et avantages sociaux des employés du pays arc-en-ciel sont revus à la hausse. Cette révision n’a cependant pas été opérée cette année. Malgré les négociations en cours entre les plateformes syndicales et le patronat sud-africain, des menaces de grèves sont proférées. La CENI-T essaye malgré tout de garder son optimisme. Selon les...
( 30/08/13)
Edgard Razafindravahy a déposé sa démission il y a trois mois en tant que président de la délégation Spéciale de la commune urbaine d’Antananarivo. Et comme les ministres candidats qui seront remplacés au sein du gouvernement, on s’impatiente de connaître le nom du nouveau PDS d’Antananarivo, étant donné que le poste est politiquement stratégique dans la mesure où Antananarivo est la capitale de Madagascar. D’après nos sources, le successeur d’Edgard Razafindravahy serait nommé lors du Conseil des Ministres de mercredi prochain. Bien que le ministère de l’Intérieur soit l’autorité habilitée à désigner le futur locataire de l’Hôtel de Ville, le président de la Transition aurait son mot à dire. TGV. Pour Edgard Razafindravahy, c’était hier sa première apparition en public...
(NewsMada 30/08/13)
La mouvance Ravalomanana à la croisée des chemins. En attendant le fruit de la rencontre prévue hier entre l’ancien chef de l’Etat, Marc Ravalomanana, et les ténors de la Sadc, les partisans de cette mouvance ruminent. Il y va de l’avenir de leur plateforme politique au cas où ils n’auraient pas de candidat à la présidentielle à l’issue de cette rencontre. La traversée du désert n’est pas loin. L’ancien président Marc Ravalomanana devait en principe rencontrer les médiateurs de la Communauté de développement des Etats de l’Afrique australe hier comme il l’a laissé entendre samedi dernier. Pour l’instant aucune information officielle ne filtre de cette initiative qui s’avère importante pour l’avenir de la mouvance Ravalomanana. Et pour cause, elle intervient...
(La Gazette de Madagascar 30/08/13)
Les jeunes ces dernières années n’on pas trop le choix quant à leur métier. Les mécanismes de la reproduction sont à l’œuvre au niveau de la catégorie socioprofessionnelle ou du secteur institutionnel. 20% des fils de cadres de plus de 30 ans sont eux-mêmes des cadres, mais la probabilité pour qu’un fils d’ouvrier ou d’employé non qualifié devienne cadre n’est que de 7,4%. Ainsi, 19,6% des fils de manœuvre sont restés dans la catégorie des manœuvres, et seulement 4,8% des fils de cadres sont devenus cadres. Sur ceux ayant un emploi, 44,6% se déclarent satisfaits de leur poste, 56% désirent obtenir un nouvel emploi et pensent même à changer d’entreprise. Seuls, 11,3% comptent sur la promotion interne au sein de...
( 30/08/13)
Le programme Smartfish intervient pour réduire cette perte post-capture et valoriser la production via l’engraissement des crabes. Un manque à gagner énorme pour les acteurs dans la filière crabe ! En moyenne, une perte d’un quart de la production est enregistré en moyenne après la capture de ce produit halieutique. Une grande rencontre des professionnels dans ce secteur est organisée par le programme Smartfish de la Commission de l’Océan Indien à Morondava du 28 au 30 août 2013 dans le dessein de réduire cette perte post-capture du crabe scylla serrata. Notons que ce programme est également mis en œuvre conjointement avec la FAO et financé par l’Union européenne. Potentiel. « Les pertes post-captures sont dues notamment aux conditions de stockage...
( 30/08/13)
L’évolution des trafics dans les transports de passagers et de marchandises a montré une tendance à la baisse. Cette situation touche surtout le transport aérien et le transport par voie ferrée. Les trafics de frets sur les 12 aérodromes gérés par l’ADEMA ont connu une baisse de près de 30%. En effet, les marchandises débarquées dans ces aérodromes ont baissé de 29,7% cette année, par rapport à la période équivalente de l’année dernière. Pour les marchandises embarquées, cette baisse a atteint 29,4%. Sur le réseau national, les trafics de frets ont augmenté, mais c’est sur le réseau régional et long courrier que les activités ont ralenti. Pour le réseau long courrier, la baisse a atteint 44,3% pour les marchandises débarquées...
( 30/08/13)
Une association de jeunes regroupés au sein du collectif de « blogueurs » (internautes) s’insurge contre l’injustice et la pauvreté qui règnent dans le pays actuellement. A eux de faire la remarque que 95% des jeunes constatent que rien ne va plus. Ils sont ainsi pour une descente dans la rue afin que tout un chacun puisse exprimer son ras-le-bol avec la situation qui prévaut dans le pays. Ils tiennent cependant à souligner que cela ne devrait pas être une politique partisane mais plutôt dans le sens de ce qu’ils qualifient de « solution citoyenne ». « Nos politiciens sont immatures, c’est à nous citoyens d’assumer notre responsabilité », ont-ils souligné. Stéphane Pakysse et consorts misent surtout sur Internet pour...
(L'Intelligent d'Abidjan 30/08/13)
Du mardi 1er au vendredi 4 octobre 2013, se tiendront conjointement à l’Université Félix Houphouët-Boigny le premier congrès francophone de la société des laboratoires biomédicaux (ASLM),sigle en Anglais, (ndlr) et le 1er Salon international de la santé et du matériel médical(MEXCI). Soucieux de la réussite de ces évènements, le ministère de la Santé et de la Lutte contre le Sida, a initié une rencontre avec les organisateurs, le jeudi 29 août 2013 au siège du Centre régional d’évaluation en éducation, environnement, santé et d’accréditation des établissements sanitaires en Afrique(Cresac). Eliane Ekra, chef de cabinet de la ministre de la Santé et de la Lutte contre le Sida, a souligné que l’organisation du congrès et du salon est un défi pour...
(Xinhua 30/08/13)
ANTANANARIVO (Xinhua) - Madagascar va reprendre la lutte contre le criquet en septembre, a-t-on appris jeudi auprès du ministère malgache de l'Agriculture. "L'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l' Agriculture (FAO) a donné 160.000 litres de pesticides pour cette campagne", a dit le ministre de l'Agriculture Rolland Ravatomanga. Cette campagne nécessite 500.000 litres d'insecticide, a affirmé M. Ravatomanga. Le budget nécessaire pour la FAO et le ministère malgache de l' Agriculture est évalué à 22 millions de dollars pour la lutte contre l'invasion des criquets à Madagascar, a-t-il dit. L'Etat malagasy a déjà débloqué 2 milliards d'Ariary pour cette lutte et les partenaires de Madagascar ont promis de donner le reste du budget. Pendant cette campagne, le ministère via...
( 29/08/13)
L’envoi d’employés peu qualifiés dans les pays à haut risque continue secrètement malgré la décision prise par le Conseil du gouvernement de suspendre ces migrations. Il a même été révélé que l’envoi de ces employés se fait avec la caution du ministère de la Fonction publique. Le Président de la Transition a donné des consignes strictes afin que les dispositions soient prises pour cesser dans l’immédiat l’envoi d’employés dans les pays arabes. Un coup de balai devrait de ce fait s’opérer au ministère de la Fonction publique, lequel est complice de l’envoi en catimini d’employés vers ces pays à haut risque. La décision de suspendre la migration professionnelle vers ces pays, rappelle-t-on, a été prise au terme d’un atelier organisé...
( 29/08/13)
Il faut 15 jours pour le gouvernement sud-africain pour imprimer le bulletin unique qui sera utilisé à Madagascar pendant les élections prévues se tenir cette année. Du côté de la CENI-T, les préparatifs vont bon train. La maquette du bulletin unique est presque fin prête. La Commission Electorale Nationale Indépendante pour la Transition n’attend que l’accord du gouvernement sud-africain pour l’envoi de ladite maquette. D’après nos sources, des techniciens de la CENI-T feront également le déplacement dans le pays de Nelson Mandela. On a appris hier que la situation politique actuelle en Afrique du Sud retarde l’impression de 9 millions de bulletins nécessaires au 1er tour de la Présidentielle du 25 octobre. RAJAOFERA Eugène
(La Gazette de Madagascar 29/08/13)
C’est la première fois dans l’histoire de Madagascar, que les Malgaches connaissent une si longue crise politique. Ces cinq ans, qui ont précipité le pays dans un véritable Etat de non droit avec la multiplication de l’insécurité dans les campagnes et les grandes villes, les vindictes populaires, l’assassinat par des policiers d’un magistrat, trafics de produits illicites (drogues, bois précieux, métaux précieux…), la corruption, etc. L’année dernière, on se souvient que le général Ranto Rabarisoa a affirmé qu’il est extrêmement nécessaire d’organiser le plus rapidement possible l’élection présidentielle pour rétablir l’Etat de droit. En cette veille de la présidentielle et en pleine campagne préélectorale, tous savent que celui qui héritera du pouvoir aura fort à faire pour rétablir la notion...
( 29/08/13)
Déclaration du porte-parole de Catherine Ashton, le 27 août 2013. Haute Représentante de l’UE, sur les progrès récents accomplis à Madagascar. Le porte-parole de Catherine Ashton, Haute Représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission, a fait ce jour la déclaration suivante : « La Haute Représentante se réjouit des progrès récents accomplis à Madagascar suite à la publication par la Cour Electorale Spéciale de la liste définitive des candidats à l’élection présidentielle et l’adoption par la Commission électorale nationale Indépendante pour la Transition d’un nouveau calendrier électoral permettant de tenir les élections présidentielle et législative cette année. Elle félicite les acteurs malgaches qui ont permis de débloquer le processus électoral,...

Pages