Dimanche 25 Juin 2017
(L'Express de Madagascar 27/06/13)
La communauté internationale et les politiciens de « l'opposition » ont boudé les céré­monies officielles du 26 juin. Un message fort contre le président de la Transition. Le fossé se creuse. Le tourbillon politique n'a pas épargné la célébration de la 53ème année du retour à l'Indépendance de Madagascar. Comme certains d'entre eux l'ont affirmé, la majorité des membres de la communauté internationale et les opposants politiques à Andry Rajoelina, président de la Transition, ont marqué par leur absence les rendez-vous officiels de la journée du 26 juin. « Nous ne prendrons pas part à toutes les cérémonies officielles du 26 juin », avait déclaré Mamy Rakotoarivelo, chef de délégation de la mouvance Ravalomanana, le 24 juin. « La direction...
(La Gazette de Madagascar 27/06/13)
Des rumeurs, des informations non fondées ont fait état, mardi, que la célébration du 26-Juin serait un bide. Qu’à cela ne tienne. Les Malgaches, particulièrement les Tananariviens, ont tenu à célébrer avec dignité la fête nationale. Malgré la crise économique. Des familles entières sont, ainsi, venues nombreuses à Mahamasina pour admirer le défilé militaire. Pourtant, beaucoup de ces gens n’ont rien pris le matin : pas de café, ni de « dité » ni de « mofo gasy »… Mais ils estiment qu’il était de leur devoir d’honorer de leur présence cette parade militaire. Et ce fut aussi le cas lors des feux d’artifice, la veille. Bref, un public, issu des hauts et bas quartiers. C’est, en quelque sorte, l’unité...
(L'Express de Madagascar 27/06/13)
L'État constitue un des plus gros et mauvais clients de la Jirama. Depuis deux années, des sommes d'argent ont été injectées par la direction générale du Trésor pour combler le gap. Considérable. Depuis les deux der­nières an­nées, 361 mil­liards d'ariary auraient été injectés par le Trésor public pour soutenir financièrement la Jirama. Telle a été l'information véhiculée dans le bulletin mensuel « Tahiry » de la direction générale du Trésor pour ce mois de juin. Selon une source proche du sujet, cet appui a surtout été alloué aux paiements des fournisseurs, et que la trésorerie de la Jirama reste précaire. « Les dettes de l'État envers la Jirama s'élèvent à des centaines de milliards d'ariary. Il y eu un calendrier...
( 27/06/13)
Tous les ministres et les parlementaires issus des mouvances Ravalomanana, Ratsiraka et Zafy ont pratiqué la politique des sièges vides. 26 juin 1960 – 26 juin 2013. Le 53e anniversaire de l’Indépendance de Madagascar a été commémoré hier. Une célébration qui s’est déroulée sous le signe de la division. En effet, les différentes manifestations organisées par le régime transitoire dans le cadre de cette commémoration ont été boycottées par les mouvances et formations politiques anti-Rajoelina, mais également, par les représentants du Corps diplomatique et consulaire résidant dans la Grande Ile. Seuls les Chargés d’Affaires des Comores, de l’Iran et de l’Indonésie, ainsi que le Consul honoraire de la Grèce et du Niger ont été présents. L’Île Maurice et la Lybie...
( 27/06/13)
La bonne gestion des ressources publiques permettent de réaliser des constructions d’infrastructures, malgré les contraintes actuelles. « Même dans les zones éloignées comme Tsiafajavona, on peut trouver de bons dirigeants capables de mener à bien l’utilisation des deniers publiques. Cette nouvelle infrastructure en est la preuve », a affirmé le vice-premier ministre en charge du Développement et de l’Aménagement du Territoire, Hajo Andrianainarivelo, lors de l’inauguration du nouveau bureau de la Commune, le 22 juin dernier. La visite à Tsiafajavona était également une occasion pour la Vice-primature de procéder à l’attribution des certificats fonciers. Par ailleurs, le vice-premier ministre a martelé que la seule voie vers le développement est la stabilité assurée par les élections. « Il faut sensibiliser tout...
( 27/06/13)
Interrogé par les journalistes ce mercredi 26 juin à Iavoloha sur la tenue des élections, Andry Rajoelina a réitéré sa position, notamment sur le droit fondamental de tout un chacun d’avoir la liberté de choisir. « L’heure n’est plus aux questions de candidature, je pense qu’il est temps maintenant de se pencher sur les projets de société et les programmes de chaque candidat. Autrement, on se livre à de faux-débats. En effet, nous nous attardons sur des questions de personnalité. Pourquoi ne parle-t-on pas de Madagascar en général et de son avenir au lieu de se focaliser sur une personne ou un candidat ? Je ne cesserai pas de transmettre à tous les Malgaches qu’il nous appartient de défendre cette...
( 27/06/13)
La célébration de la fête nationale malgache à Mahamasina a été boudée par la communauté internationale constate les observateurs. Ce qui est faux fait comprendre la Présidence de la Transition qui a pris soin de diffuser la liste des représentants diplomatiques présents à Mahamasina lors du Grand Défilé militaire ; les ambassades de Maurice et de la Lybie se sont fait représenter aux côtés du Chargé d’Affaire de la République Islamique d’Iran, du Chargé d’Affaire d’Indonésie, du Chargé d’Affaire des Comores. Le Consul général de Thaïlande, le Consul honoraire de Grèce et Chypre et celui du Niger ont aussi fait le déplacement à l’instar du Représentant du Comité international de la Croix rouge. Le communiqué de la Présidence n’a pas...
(Le Pays 27/06/13)
Ça commence à sentir le roussi pour Madagascar. Le pays est économiquement poussif et exsangue, alors que se profile à grands pas la présidentielle, censée mettre fin à cette transition qui n’a que trop duré. Comment réussir l’organisation d’une élection dans ces conditions puisque le tourisme, sur quoi repose essentiellement l’économie malgache, a pris un sérieux coup depuis le coup de force réussi de Andry Rajoelina contre Marc Ravalomanana ? Difficile, à moins de recourir aux partenaires techniques et financiers qui, en règle générale, font montre d’une générosité légendaire en crachant au bassinet. C’est dans ce contexte que s’inscrit l’appel du pied lancé à la communauté internationale par la présidente de la Commission électorale nationale indépendante de la transition malgache...
(AFP 27/06/13)
Johannesburg (AFP) - L'Afrique du Sud se préparait jeudi matin à l'annonce prochaine du décès de son ancien président Nelson Mandela, placé sous assistance respiratoire, alors que le chef de l'Etat Jacob Zuma a annulé un déplacement prévu jeudi au Mozambique. Le président Jacob Zuma a fait annoncer l'annulation de son voyage après avoir rendu visite à son illustre prédécesseur à l'hôpital dans la soirée. Or, ses services avaient pourtant confirmé sa présence à ce sommet régional à plusieurs reprises ces dernières heures. Le héros de la lutte contre l'apartheid était "dans un état toujours critique", selon un communiqué de la présidence. "Le président Zuma a été informé de la situation par les médecins qui font toujours tout leur possible...
(Xinhua 27/06/13)
ANTANANARIVO -- Le président de la transition malgache Andry Rajoelina a insisté mercredi sur l'indépendance de son pays dans la prise de décision, dans un discours prononcé à l'occasion du 53e anniversaire de l'indépendance de Madagascar. Les Malgaches célèbrent mercredi comme chaque année leur fête nationale et le retour de leur indépendance le 26 juin. "Personne ne peut enlever le droit des Malgaches de voter et de choisir la meilleure voie pour sortir le pays de la crise actuelle ", a-t-il indiqué. "Il ne faut plus que les Malgaches supportent les pressions des autres, le défi est que Madagascar ait son indépendance également dans son économie et ne dépendra plus des aides extérieures", a-t- il annoncé. "Pour ce faire, la...
( 27/06/13)
Déjà présent dans les réseaux sociaux, un groupe d’une vingtaine d’individus composé de jeunes et de moins jeunes, hommes et femmes, a décidé de concrétiser leur opinion et leur point de vue sur les affaires nationales ce mercredi 26 juin à Antaninarenina. Il était 11h et ils ont appelé les Malgaches à se réveiller ; rien d’autres à part que ce groupe s’était déjà préparé à l’événement car tous ses membres étaient identifiés par le port de tee-shirt avec inscription « Wake Up Madagascar ». Pour clore leur manifestation, le groupe a chanté l’hymne national. Wake Up Madagascar est un mouvement citoyen spontané, né sur les réseaux sociaux. Crée en mai 2013, ce mouvement se destine à interpeller la conscience...
(AFP 26/06/13)
ANTANANARIVO, 26 juin 2013 (AFP) - La grande majorité des diplomates étrangers en poste à Madagascar ont boycotté mercredi les célébrations de la fête nationale, sur fond de tension avec le pouvoir à propos de l'élection présidentielle reportée sine die. Très peu de diplomates ont répondu à l'invitation des autorités de la Transition malgache, et la majorité des chaises réservées aux membres du corps diplomatique sont restées vides ou ont été occupées par d'autres invités lors du défilé militaire au stade municipal de Mahamasina, a constaté un journaliste de l'AFP. Les cérémonies étaient présidées par l'homme fort du pays Andry Rajoelina, dont la candidature à l'élection présidentielle est l'une des candidatures contestée par la communauté internationale. "Le ministère des Affaires...
(AFP 26/06/13)
ADDIS ABEBA, 26 juin 2013 (AFP) - Le Groupe international de contact sur Madagascar (GIC-M) a prôné mercredi à Addis Abeba des sanctions contre les trois candidats contestés à l'élection présidentielle malgache et leurs proches, qui "minent" le processus électoral, mais n'a toutefois pris aucune décision concrète. La communauté internationale demande depuis deux mois - en vain - le retrait des candidatures d'Andry Rajoelina, au pouvoir depuis qu'il a renversé en 2009 le président Marc Ravalomanana, de l'épouse de ce dernier, Lalao Ravalomanana, et de l'ex-président Didier Ratsiraka, validées début mai par la Cour électorale spéciale (CES) mais non conformes au code électoral. Le Gic-M "encourage la communauté internationale à étudier l'application de sanctions fermes et ciblées contre tous les...
(Jeune Afrique 26/06/13)
Actuellement fixée au 23 août, sans que cette date soit définitive car déjà plusieurs fois reportée, la course à la présidence à Madagascar réserve son lot de suprises ainsi que son lot de candidats. Parmi eux l'ancien Premier ministre, Camille Vital. On ne sait toujours pas quand aura lieu l'élection présidentielle à Madagascar, mais cela n'empêche pas les états-majors des principaux candidats d'être sur le qui-vive. Ainsi Camille Vital, l'ancien Premier ministre, qui fait toujours office d'ambassadeur à Genève (bien qu'il s'y montre peu), ne lésine pas sur les moyens. Dans le quartier d'Andraharo, son QG, un imposant bâtiment de deux étages, qui fut longtemps le siège d'une banque, ne passe pas inaperçu. Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/Article/JA2737p008-009.xml0/
(Le Mauricien 26/06/13)
La première conférence ministérielle de l’IOR-ARC sur l’Économie et les Affaires se tiendra à Maurice les 4 et 5 juillet 2013. La conférence sera précédée d’un dialogue conjoint secteur public–secteur privé sur la facilitation des affaires, et inclura un Business meeting. Les sujets qui seront abordés sont : (a) réaliser le potentiel du secteur des services dans la région IOR-ARC ; (b) améliorer le commerce et l’investissement dans la région IOR-ARC ; (c) créer des liens pour l’agro-business, se pencher sur les questions de sécurité alimentaire et de développement durable et (d) exploiter le potentiel de l’économie océanique. Par ailleurs, le comité ministériel tripartite COMESA-EAC-SADC sur le commerce et l’industrie se réunira à Maurice le mois prochain. Le comité examinera...
(RFI 26/06/13)
Ce 26 juin, Madagascar fête le 53e anniversaire de son indépendance. Ces festivités sont présidées par le président de la transition, Andry Rajoelina. Elles se déroulent dans un contexte de tension politique autour de l’élection présidentielle et sont, d'ores et déjà, boudées par une partie de la communauté internationale. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20130626-fete-nationale-madagascar-politique-p...
(Xinhua 26/06/13)
ANTANANARIVO -- Certains candidats à l'élection présidentielle ont entamé leur campagne électorale malgré la sollicitation de la présidente de la Commission Electorale Nationale indépendante pour la transition (CENIT), Béatrice Atallah, de suspendre leur campagne électorale. Une vingtaine de candidats ont entamé depuis lundi dernier leur campagne électorale en prétextant qu'aucun décret du Premier ministre n'annonce le report de l'élection présidentielle, prévue le 24 juillet. Vendredi dernier, Béatrice Atallah avait appelé à tous les candidats à ne pas procéder à cette campagne. "Le maintien du 24 juillet, date prévue dans le calendrier électoral pour le premier tour de l'élection présidentielle, n'est plus à l'ordre du jour. La présidente de la CENI-T sollicite donc les 41 candidats à suspendre leur campagne électorale...
(Le Pays 26/06/13)
Ça commence à sentir le roussi pour Madagascar. Le pays est économiquement poussif et exsangue, alors que se profile à grands pas la présidentielle, censée mettre fin à cette transition qui n’a que trop duré. Comment réussir l’organisation d’une élection dans ces conditions puisque le tourisme, sur quoi repose essentiellement l’économie malgache, a pris un sérieux coup depuis le coup de force réussi de Andry Rajoelina contre Marc Ravalomanana ? Difficile, à moins de recourir aux partenaires techniques et financiers qui, en règle générale, font montre d’une générosité légendaire en crachant au bassinet. C’est dans ce contexte que s’inscrit l’appel du pied lancé à la communauté internationale par la présidente de la Commission électorale nationale indépendante de la transition malgache...
(AFP 26/06/13)
ROME, 26 juin 2013 (AFP) - Madagascar est confrontée à une invasion "massive et non maîtrisée" de criquets qui pourrait mettre sérieusement en péril sa sécurité alimentaire, a mis en garde mercredi l'organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). "Une campagne de lutte de grande envergure nécessite la mobilisation d'urgence d'un minimum de 22 millions de USD (...). Or, à ce jour, les fonds alloués en réponse aux appels de la FAO sont nettement insuffisants", a ajouté l'organisation spécialisée dans un communiqué. La FAO estime que, d'ici septembre, les deux tiers du pays seront infestés par les acridiens. La sécurité alimentaire et les moyens d'existence de quelque 13 millions d'habitants sont concernés. Cela représente près de 60% de la...
(RFI 26/06/13)
C’est un 26 juin un peu particulier que va vivre aujourd’hui Madagascar. Ce 53e anniversaire de l'indépendance est non seulement boycotté par une partie de l'opposition, mais devrait également être boudé par les représentants de la communauté internationale. Une absence qui augure mal d'une résolution de la crise politique qui secoue la Grande Île. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20130626-madagascar-perspective-elections-inte...

Pages