Lundi 29 Mai 2017
(Le Pays 26/06/13)
Ça commence à sentir le roussi pour Madagascar. Le pays est économiquement poussif et exsangue, alors que se profile à grands pas la présidentielle, censée mettre fin à cette transition qui n’a que trop duré. Comment réussir l’organisation d’une élection dans ces conditions puisque le tourisme, sur quoi repose essentiellement l’économie malgache, a pris un sérieux coup depuis le coup de force réussi de Andry Rajoelina contre Marc Ravalomanana ? Difficile, à moins de recourir aux partenaires techniques et financiers qui, en règle générale, font montre d’une générosité légendaire en crachant au bassinet. C’est dans ce contexte que s’inscrit l’appel du pied lancé à la communauté internationale par la présidente de la Commission électorale nationale indépendante de la transition malgache...
(AFP 26/06/13)
ROME, 26 juin 2013 (AFP) - Madagascar est confrontée à une invasion "massive et non maîtrisée" de criquets qui pourrait mettre sérieusement en péril sa sécurité alimentaire, a mis en garde mercredi l'organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). "Une campagne de lutte de grande envergure nécessite la mobilisation d'urgence d'un minimum de 22 millions de USD (...). Or, à ce jour, les fonds alloués en réponse aux appels de la FAO sont nettement insuffisants", a ajouté l'organisation spécialisée dans un communiqué. La FAO estime que, d'ici septembre, les deux tiers du pays seront infestés par les acridiens. La sécurité alimentaire et les moyens d'existence de quelque 13 millions d'habitants sont concernés. Cela représente près de 60% de la...
(RFI 26/06/13)
C’est un 26 juin un peu particulier que va vivre aujourd’hui Madagascar. Ce 53e anniversaire de l'indépendance est non seulement boycotté par une partie de l'opposition, mais devrait également être boudé par les représentants de la communauté internationale. Une absence qui augure mal d'une résolution de la crise politique qui secoue la Grande Île. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20130626-madagascar-perspective-elections-inte...
(Linfo.re 26/06/13)
18 pays et organisations internationales réunis au sein du Groupe International de Contact sur Madagascar étaient présents à Addis-Abeba hier pour discuter des sanctions à infliger à la Grande île. Les démarches en vue de résoudre la crise qui secoue Madagascar actuellement se heurtent au refus d’Andry Rajoelina, Lalao Ravalomanana et Didier Ratsiraka de retirer leur candidature à la présidentielle. Si la situation bloque dans le pays, c’est notamment à cause du « forcing » de ces derniers, estiment les observateurs, notamment les autres candidats à la course et la communauté internationale qui condamne les trois personnalités à l’inéligibilité. Alors que la France a déjà brandi des sanctions ciblées à l’endroit du trio décrié, les résolutions de cette rencontre en...
(Xinhua 26/06/13)
Certains candidats à l'élection présidentielle ont entamé leur campagne électorale malgré la sollicitation de la présidente de la Commission Electorale Nationale indépendante pour la transition (CENIT), Béatrice Atallah, de suspendre leur campagne électorale. Une vingtaine de candidats ont entamé depuis lundi dernier leur campagne électorale en prétextant qu'aucun décret du Premier ministre n'annonce le report de l'élection présidentielle, prévue le 24 juillet. Vendredi dernier, Béatrice Atallah avait appelé à tous les candidats à ne pas procéder à cette campagne. "Le maintien du 24 juillet, date prévue dans le calendrier électoral pour le premier tour de l'élection présidentielle, n'est plus à l'ordre du jour. La présidente de la CENI-T sollicite donc les 41 candidats à suspendre leur campagne électorale qui devrait...
(Xinhua 26/06/13)
ANTANANARIVO (Xinhua) - Le secteur de l'élevage malgache est en chute, selon les données publiées par le Programme d'appui au développement rural (PADR) du ministère de l'élevage, mardi. Si l'activité d'élevage intéresse près de 71,7% des ménages malgache et 83,8% des ménages agricoles, depuis 2010, le cheptel d' élevage est de moins en moins important et ne suit plus l' accroissement de la population qui est de 2,9%, a-t-on indiqué. Le cheptel porcin a notamment diminué de 50.000 têtes entre 1999 et 2010 (850 000 têtes recensées en 1999). Il en est de même pour le cheptel bovin qui ne représente même plus la moitié de la population alors qu'il était au même nombre que la population durant les années...
(AFP 26/06/13)
Pretoria (AFP) - Les Sud-Africains attendaient avec appréhension mercredi matin des nouvelles de Nelson Mandela, toujours entre la vie et la mort, au lendemain d'une réunion de la famille de l'ancien président qui a prié avec l'archevêque anglican du Cap pour qu'il connaisse une fin de vie "parfaite" et paisible. "Que ta bénédiction repose sur Madiba maintenant et à jamais. Donne lui, nous te prions, une nuit calme et une bonne, une parfaite fin", a dit le révérend Thabo Makgoba, venu soutenir la famille dans l'épreuve à la clinique de Pretoria où Mandela est hospitalisé depuis plus de deux semaines. Le chef de l'église anglicane d'Afrique australe a prié avec Graça Machel, l'épouse de Mandela, et plusieurs de ses proches,...
( 25/06/13)
Le gouvernement de la République française et le gouvernement de la République malgache constatent l’accomplissement de part et d’autre des formalités constitutionnelles requises pour l’entrée en vigueur des accords signés par eux le 2 avril 1960. En conséquence, et à compter de la date de la présente déclaration, la République malgache accède à l’indépendance et assume les droits et prérogatives qui y sont attachés en même temps que les responsabilités qui en découlent. La République française reconnait la République malgache en tant qu’État indépendant et souverain. Elle lui exprime ses vœux de prospérité et sa confiance en son avenir au moment où s’instaurent entre la France et Madagascar les rapports nouveaux fondés sur une pleine égalité. Les deux gouvernements attestent...
(NewsMada 25/06/13)
Le compte à rebours a commencé. Le collectif des candidats, issu d'une réunion au Colbert, se veut être le gardien de la légalité. De ce fait, pour ce groupe, l'élection présidentielle se tiendra, comme prévu, le 24 juillet prochain. Ces candidats ne reculeront donc devant rien et entendent ainsi entamer la campagne électorale, cela malgré les récentes évolutions du report du scrutin. «Aucun décret n'a encore constaté le report des élections», a déclaré le porte-parole du collectif des candidats, Jean Lahiniriko, hier à Andrefan'Ambohijanahary. A lui d'ajouter «nous sommes ainsi en droit de débuter la campagne électorale». Ce qui a été chose faite car certains candidats à l'instar de Laza Razafiarison du parti «Avotra ho an'i firenena» ont débuté leur...
(La Gazette de Madagascar 25/06/13)
Le président de la Transition Andry Rajoelina, dès sa prise de pouvoir en 2009, a sillonné l’île pour obtenir la reconnaissance nationale. Puis, il a presque effectué le tour du monde pour être reconnu par les grands de ce monde… Après la signature de la feuille de route en septembre 2011, Andry Rajoelina est enfin reconnu président de la Transition de Madagascar après avoir œuvré à mettre en place les institutions consensuelles de la Transition… Au stade actuel, le même Andry Rajoelina a soufflé sur le château de carte qu’il a érigé en se portant illégalement candidat à la présidentielle en même temps que Lalao Ravalomanana et Didier Ratsiraka. A moins d’avoir un service protocole habile, les services de la...
(NewsMada 25/06/13)
Annoncée sous le signe de l’austérité, la célébration du 53e anniversaire du retour de l’Indépendance de Madagascar se déroulera finalement à peu près comme chaque année. Et pour cause, lors du traditionnel défilé de Mahamasina, plus de 2 700 éléments de l’Armée, de la Gendarmerie, de la Police nationale, de l’Administration pénitentiaire, des agents forestiers ou encore du corps des sapeurs-pompiers défileront pour l’occasion et ce, sous la houlette du commandant d’ensemble, le général de brigade Samuel Jean Razafimanantsoa. L’actuel président de la Transition, Andry Rajoelina, effectuera également, comme à l’accoutumée depuis le début de la crise, la revue des troupes. L’on s’achemine également vers une absence massive des représentants de la communauté internationale qui, apprend-on, ont bien été conviés...
( 25/06/13)
Décidément, on aura tout vu durant cette crise. En effet, après le nombre excessif des candidats en lice pour l’élection présidentielle, l’évènement qui s’est produit hier du côté d’Andrefan’Ambohijanahary sera également inscrit dans l’histoire. Du jamais-vu. En l’absence de décret officiel se rapportant au report de la date du 24 juillet, les 21 candidats qui se sont regroupés au sein du Collectif des candidats ont donné hier le coup d’envoi de « leur campagne électorale ». Ces candidats qui sont pourtant considérés comme des « adversaires politiques » ont décidé d’entamer ensemble leur propagande. Le mot d’ordre étant d’inciter les électeurs à voter pour le Collectif. On sait pourtant que le Collectif des candidats ne figure pas dans la liste...
(La Gazette de Madagascar 25/06/13)
Il vaut mieux en rire parce que nous n’avons plus de larmes pour en pleurer. Après la quarantaine de candidatures, les candidats hors la loi, le cas de force majeure, la démission ou pas, voilà qu’on nous parle de présidence collégiale. Notre pays sera certainement dans le « Guinness des records » pour des inepties en tous genres. Déjà il y a quatre ans de cela, on a eu du mal à comprendre, après un sommet hors du pays, pourquoi il fallait remettre sur le devant de la scène deux protagonistes qui n’avaient, a priori, pas grand-chose à voir avec la crise. On nous a alors parlé de quatre mouvances alors que, pour la population, il y avait deux personnes,...
(NewsMada 25/06/13)
Selon les mises à jour de l’indice « Net Index » au 18 juin 2013, Madagascar occupe la première place des pays africains, et la 69e au niveau mondial, pour ce qui est de la vitesse Internet avec 8,56 Mbps (mégabits par seconde) de téléchargement moyen, devançant le Rwanda qui occupait cette place au 5 mars 2013. Madagascar est suivie dans le classement africain par la Namibie (7,72 Mbps), le Rwanda (7,03 Mbps), le Cap-Vert (7,02 Mbps), la Libye (6,30 Mbps), la Mauritanie (5,86), le Gabon (5,82 Mbps), l'Éthiopie (5,42 Mbps), le Ghana (5,06 Mbps) et le Zimbabwe (4,67 Mbps). Selon cette liste, la moyenne mobile mondiale était de 13,82 Mbps. Dans la région indianocéanique, la Réunion est 136ème avec...
(L'Express de Madagascar 25/06/13)
La communauté internationale boycotterait la fête de l'Indépendance malgache. Une attitude adoptée également par une partie des politiciens nationaux. Sous de mauvais auspices. Le taux d’absen­téisme des membres de la commu­nauté internationale et d'une partie de la classe politique pourrait s'amplifier, durant la célébration du 53e anniversaire du retour à l'Indépendance de Madagascar. « L'ambassadeur de France (ndlr François Goldblatt) ne sera pas présent aux cérémonies officielles marquant les fêtes de l'Indépendance de Madagascar », a indiqué une source informée. Elle a également laissé entendre que le représentant de l'Union européenne et de la plupart des pays membres de cette organisation régionale déclineront également l’invitation, le 26 juin. « Comme les années précédentes durant cette crise, il n'y aura aucun...
( 25/06/13)
Alors que Béatrice Atallah, président de la CENIT s’acharnait à démontrer que pratiquement le début de la campagne électorale prévue le 24 juin 2013 ne peut être maintenu et que la propagande électorale est donc suspendue, le « collectif des candidats » persiste dans sa stratégie. Il continue de mettre la pression sur les organisateurs de l’élection et sur les dirigeants. Lors d’une réunion ce lundi 24 juin qui s’est déroulée à l’espace Mon Goûter à Andrefan’Ambohijanahary, le « collectif » composé de 21 candidats a procédé au lancement de la campagne de propagande pour le premier tour à la présidentielle, qu’ils réclament se tenir pour la date du 24 juillet. Le « Collectif » a déclaré qu’aucun décret n’a...
( 25/06/13)
Face à l’échec de la solution politique, bon nombre d’observateurs optent actuellement pour une solution militaire. De sources bien informées, certains Officiers supérieurs envisageraient actuellement de prendre leurs responsabilités afin de mettre fin aux souffrances de la population qui subit depuis quatre ans les effets néfastes de la crise. La concrétisation de ce projet aurait été évoqué au cours de la réunion secrète d’éléments des Forces armées qui s’est tenue la semaine dernière, où l’on a vu la présence entre autres, de deux Colonels très connus au niveau de l’Armée, des hauts responsables au sein de l’Etat-major général de l’Armée malgache, ainsi que de six Officiers supérieurs issus de la 18e Promotion de l’Académie militaire. Selon nos sources, les militaires...
(AFP 25/06/13)
JOHANNESBURG, 25 juin 2013 (AFP) - La famille de Nelson Mandela se préparait mardi à l'inévitable tandis que le monde entier se tenait par la pensée ou la prière aux côtés de l'ancien président sud-africain, hospitalisé dans un état critique. Selon le quotidien sud-africain Sowetan, Makaziwe, sa fille aînée, a convoqué le premier cercle des proches à Qunu au Cap oriental (sud) le village d'enfance de Mandela, pour une réunion de famille, et devait prendre le premier avion pour Mthatha, l'aéroport desservant Qunu. La présence de Makaziwe, 59 ans, à Qunu a été confirmée sur place par un correspondant de l'AFP. C'est à Qunu dont il appréciait la paix villageoise, lui rappelant ses parties de pêche enfantines dans les ruisseaux...
(L'Express de Madagascar 25/06/13)
Le front, composé d’une vingtaine de candidats à la Présidentielle, répond à Andry Rajoelina, après le refus de ce dernier de désister. Le ton monte d’un cran. Se montrer et se faire entendre. Le Collectif des candidats, regroupant une vingtaine de personnalités en lice pour la course à la magistrature suprême, projette de suivre Andry Rajoelina, président de la Transition et candidat à la Présidentielle, sur son terrain. « La présidente de la Com­mission électorale nationale indépendante pour la transition (CENIT) [Béatrice Atallah] avait déclaré qu’on ne peut pas encore faire de campagne électorale mais certains en font. C’est pourquoi nous allons également en faire », a indiqué Jean-Eugène Voninahitsy, hier, à Andrefan’Am­bohijanahary. Une vingtaine de candidats, du moins leurs...
(L'Express de Madagascar 25/06/13)
Les achats et ventes d'or pourront désormais se faire dans le cadre de la plate­forme boursière électronique. Même les petits contrats sont acceptés. Faciliter l'accès au marché boursier. Tel est l'objectif de la société Merca­ntile Exchange of Madagascar à travers le lancement de nouveaux contrats dans le secteur aurifère. De petites quantités d'or peuvent, en effet, être mises en vente ou achetées sur la plateforme boursière électronique. « Afin de faciliter l'accès au marché boursier, nous avons lancé des petits contrats d'or. Ces derniers portent sur des quantités de un à huit grammes d'or. Les intéressés ont la possibilité de trader à partir d'un investissement de 10 000 ariary pour le contrat de un gramme, et de 50 000 ariary...

Pages