Samedi 16 Décembre 2017
(Jeune Afrique 28/10/17)
Bien qu’endémique sur la Grande Île, l’épidémie de peste a pris cette année une ampleur inattendue. D’après les autorités, elle a tué au moins 124 personnes depuis la fin du mois d’août. Le point avec André Spiegel, directeur de l’Institut Pasteur de Madagascar. Jeune Afrique : L’épidémie de peste est-elle en régression sur l’île, comme l’affirment les autorités malgaches ? André Spiegel : C’est toujours compliqué de se prononcer. Mais il s’avère que les chiffres sont meilleurs depuis le 20 octobre. On enregistre par exemple moins d’hospitalisations ces derniers jours. Cela n’empêche pas de rester vigilant, car cette épidémie est bien plus importante que les années précédentes. Quelques chiffres : les autorités malgaches évoquent d’ores et déjà plus de 1...
(APA 28/10/17)
APA-Antananarivo (Madagascar) - Tabera Randriamanantsoa, un partisan du professeur Zafy Albert, ancien président de la République de Madagascar décédé le 13 octobre dernier, a révélé vendredi devant la presse que la vente dans des conditions mystérieuses de la résidence du défunt est à l'origine de l'accident vasculaire cérébral (AVC) qui l'a emporté. « Quelques jours avant sa mort, le professeur Zafy Albert a reçu notification de la vente de sa résidence baptisée "Villa Elisabeth’’, sise à Ihany et classée patrimoine national.
(Xinhua 28/10/17)
L'Union africaine (UA) et ZTE, une entreprise chinoise spécialisée dans le secteur de l'information et des télécommunications, ont lancé jeudi un projet de système de surveillance de la santé intelligente au siège de l'UA à Addis-Abeba. Les deux parties avaient signé l'année dernière l'accord sur le projet, pour renforcer la coopération dans le domaine des TIC et de la transformation numérique intelligente, et fournir à la Commission de l'UA un centre de surveillance de la santé intelligente. Le Centre de surveillance de la santé intelligente offre une plate-forme opportune pour contribuer aux efforts de développer une solution de soins de santé durable, a déclaré Albert M. Muchanga, Commissaire à l'Industrie et au Commerce de l'UA, à la cérémonie d'inauguration. Le...
(Xinhua 27/10/17)
"Le nombre de cas et de patients hospitalisés à cause de la peste a diminué depuis la mise en place, au sein de la cellule de crise, d'une commission de surveillance des cas notifiés et des contacts, le 10 octobre", a annoncé jeudi Charlotte N'Diaye, représentante de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS). "L'OMS a félicité le travail fourni par les dirigeants malgaches espérant ainsi dans les semaines à venir une nette tendance à la diminution du nombre de cas notifiés", a-t-elle indiqué dans une interview accordée au quotidien local l'Express. Mme N'Diaye a également dit que la difficulté était la peste pulmonaire du fait qu'elle se transmet par voie respiratoire et se propage très rapidement. "L'OMS avec tous les...
(RFI 27/10/17)
A Madagascar, la refonte du code électoral se fait attendre à un an de l'élection présidentielle de 2018. Contrairement au projet modification de la Constitution, tout le monde s'accorde à dire qu'il faut un nouveau code électoral pour encadrer les élections à venir. Pendant deux mois, organisations de la société civile et partis politiques ont planché sur des recommandations de modification du code électoral. Des recommandations qu'ils ont soumis à un comité interministériel, présidé par le Premier ministre malgache. Renforcement de l'indépendance de la Céni, plafonnement du financement des campagnes électorales ou encore fixation de la date des élections. Telles sont les propositions soumises par la société civile et les partis politiques au comité interministériel. Le Premier ministre, Olivier Mahafaly...
(AFP 26/10/17)
Dans la tradition locale, elles sont une pièce essentielle du culte des ancêtres. Les cérémonies dites de "retournement" des morts battent leur plein à Madagascar, malgré les craintes sanitaires qu'elles suscitent en pleine épidémie de peste. Un samedi ensoleillé dans le village d'Ambohijafy, à quelques encablures de la capitale Antananarivo. Derrière le drapeau national blanc, rouge, vert, la procession défile dans les rues dans une joyeuse ambiance de carnaval, direction le cimetière. Pour les centaines d'habitants de la petite bourgade, c'est l'heure sacrée du "famadihana".
(Agence Ecofin 26/10/17)
Selon la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), si la question du changement climatique n'est pas abordée, il y aura des conséquences désastreuses. « Comme je l'ai déjà dit, si nous ne faisons rien en ce qui concerne le changement climatique maintenant, dans 50 ans, nous serons, grillés et rôtis.», a déclaré Christine Lagarde (photo), lors d'un débat mardi à la Future Investment Initiative de Riyad, en Arabie saoudite. « Des décisions sont nécessaires à ce stade, ce qui implique que probablement dans 50 ans, le pétrole sera une matière première de second rang.», a ajouté Mme Lagarde. Selon la dirigeante, le changement climatique et l'inégalité croissante sont les deux questions clés imminentes. « Si nous n'abordons pas ces...
(RFI 25/10/17)
A Madagascar, un Français d'origine indienne a été libéré lundi 23 octobre après 17 jours de détention. L'homme de 28 ans, entrepreneur et fils d'un opérateur économique, avait été enlevé le soir du 6 octobre à Antananarivo. Très active dans l'économie du pays, la communauté d'origine indienne est régulièrement la cible d'enlèvements contre rançon. C'est le soulagement pour Nahid Meralli Ballou et sa famille. Le jeune homme a été libéré lundi soir vers 19h30, heure locale. « Il est en bonne santé », indique Jean-Michel Frachet le directeur exécutif du Collectif des Français d'origine indienne de Madagascar (CFOIM). Pour l'heure, aucun détail sur les conditions de sa libération n'a filtré. « Nous remercions tous ceux qui nous ont apporté leur...
(RFI 25/10/17)
Le bilan de l'épidémie de peste à Madagascar dépasse désormais le cap des 100 morts. Au total, selon le dernier bilan du ministère de la santé malgache, 124 personnes sont décédées. Un millier de personnes a été infecté par la bactérie. L'épidémie revient tous les ans depuis les années 1980. Mais la peste est particulièrement violente depuis le mois d'août. Hôpitaux, soignants, chercheurs sont mobilisés à Madagascar contre la peste. Mais le bilan s'aggrave chaque semaine. Le docteur Charlotte Ndiaye de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) est sur place. L'épidémie a pris racine dans les zones rurales. C'est qu'il y a « un contexte de pauvreté dans ces zones qui entraîne l’apparition de cette maladie chaque année. Mais cette...
(AFP 24/10/17)
Le bilan de l'épidémie de peste qui frappe Madagascar depuis le mois d'août s'est encore aggravé mardi pour atteindre 124 morts mais les autorités du pays se sont timidement félicitées pour la première fois d'un ralentissement des contaminations. Selon le nouveau bilan publié par le ministère de la Santé, la maladie a déjà infecté 1.133 personnes. Parmi elles, 780 ont été guéries et 219 étaient en cours de traitement. Un total de 63 d'entre elles sont décédées à l'hôpital et 61 autres dans leurs communautés, a ajouté le ministère. Parmi ces victimes figurent un Français, décédé la semaine dernière à Toamasina (est), a confirmé à l'AFP un médecin de l'hôpital local, le Dr. Andriamihaja Rabezanahary. Malgré ce bilan en hausse,...
(Xinhua 24/10/17)
Le président de la Commission de l'Union africaine, Moussa Faki Mahamat, a appelé lundi les pays membres de l'UA à consacrer des ressources financières et humaines pour contribuer à la lutte contre l'épidémie de peste à Madagascar. "Pour mettre fin à la transmission et remporter la bataille contre l'épidémie de peste, qui pourrait avoir des conséquences terribles sur la santé, l'économie et la sécurité, en l'absence de contrôles adéquats, nous devons renforcer notre réponse globale au niveau continental", a déclaré le président dans un communiqué. "Dans un esprit d'entraide entre Africains, et en tenant compte du fait que les maladies ne connaissent pas de frontières, j'appelle tous les pays membres de l'Union africain à fournir des ressources financières et humaines...
(Xinhua 23/10/17)
Le Maroc a décidé d'envoyer une aide médicale d'urgence à la République de Madagascar, suite à l'épidémie de peste pulmonaire que connaît ce pays africain, indique dimanche un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale (MAECI). Ce don médical s'inscrit dans la cadre des relations d'amitié et de solidarité entre le Royaume du Maroc et la République de Madagascar; relations qui ont franchi un nouveau seuil qualitatif suite à la visite du roi Mohammed VI du Maroc dans ce pays en novembre 2016, ajoute la même source. Cette aide est composée de 34 tonnes de médicaments, de dispositifs médicaux et d'équipements de protection conformes aux normes de l'Organisation mondiale de la santé, précise le communiqué, ajoutant...
(AFP 20/10/17)
L'épidémie de peste qui s'est déclarée à Madagascar fin août a fait 94 morts, sur plus de 1.100 cas, a indiqué vendredi l'OMS qui a envoyé 1,3 million de doses d'antibiotiques sur place. "Nous avons rapporté 94 décès", a déclaré le Dr Ibrahima Soce Fall, directeur régional pour les urgences en Afrique à l'Organisation mondiale de la santé (OMS), lors d'un point de presse à Genève. Sur les 1.153 cas de peste signalés, 300 ont été confirmés, a-t-il également dit. Il a également indiqué que l'OMS avait envoyé 1,3 million de doses d'antibiotiques. "C'est assez pour traiter 5.000 patients et protéger 100.000 contacts", a précisé une porte-parole de l'OMS, Fadela Chaïb. Ces antibiotiques ont été distribués dans divers centres de...
(AFP 20/10/17)
Les Comores et Madagascar s'affrontent en match amical le samedi 11 novembre à Saint-Leu-la-Forêt (région parisienne), a-t-on appris vendredi auprès des organisateurs. Les "Cœlacanthes" des Comores ont atteint la 127e place du classement Fifa, leur meilleure position. Ils figurent dans le groupe B des qualifications à la Coupe d'Afrique des nations 2019. Les "Bareas" ("Zébus") de Madagascar (103e) sont 2e du groupe A avec 3 points, comme le Sénégal.
(RFI 19/10/17)
A Madagascar, la peste continue de faire des victimes. Depuis plus de deux mois, 878 cas de peste ont été enregistrés et 80 personnes sont mortes de cette maladie sur l'ensemble de la Grande Ile, selon les derniers chiffres transmis par le ministère malgache de la Santé publique, ce mercredi. La peste est particulièrement virulente cette année et le bilan s'alourdit de jour en jour. Sur les 878 cas de peste enregistrés, environ trois quarts sont des cas de peste pulmonaire. Cette forme est très contagieuse. Elle se transmet d'homme à homme par des gouttelettes de salives.
(APA 19/10/17)
APA-Antananarivo (Madagascar) - La peste qui sévit à Madagascar depuis le mois d’août dernier ne cesse de se propager malgré les efforts déployés par le gouvernement soutenu par la communauté internationale. Les statistiques publiées le 18 octobre dernier par le Bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC) font état de 80 personnes décédées de la peste et 878 cas notifiés. A la demande d’assistance des autorités malgaches afin de structurer un ‘’SAMU Peste’’, la France a dépêché une équipe pour contribuer à la création de ce nouveau service. Constituée de deux médecins et d’une infirmière en anesthésie-réanimation, l’équipe sera placée sous la gestion du ministère de la Santé pour rendre la riposte à l’épidémie la plus efficace...
(AFP 17/10/17)
L'épidémie de peste qui s'est déclarée il y a deux mois à Madagascar continue à se propager, notamment dans sa capitale Antananarivo, et a fait déjà au moins 74 morts, selon un nouveau bilan publié mardi par les autorités locales. Au total 805 cas de la maladie ont été recensés sur le territoire de la Grande île, a ajouté le ministère de la Santé. La peste réapparaît presque chaque année à Madagascar, généralement de septembre à avril. Mais cette année, l'épidémie a débuté dès août et s'est propagée "aux grandes zones urbaines, contrairement aux précédentes épidémies", selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Elle a provoqué un vent de panique parmi la population, malgré les appels au calme du gouvernement...
(RFI 16/10/17)
Un hommage populaire a été rendu dimanche 15 octobre à l'ancien président de la République Albert Zafy. A la tête du pays de 1993 à 1996, il est décédé vendredi à l'âge de 90 ans vendredi. Son cercueil a été acheminé au Palais des Sports de Mahamasinan à Antananarivo. Les Malgaches sont venus rendre hommage au professeur et président. Ils sont venus nombreux rendre un dernier hommage à celui qu'ils surnommaient « l'homme au chapeau de paille ». Dans la grande salle du Palais des Sports, Madame Lalao se souvient des années Zafy. « Le professeur et président Zafy était sympathique.
(RFI 16/10/17)
A Madagascar, le corps de l'ancien président Albert Zafy est arrivé à Madagascar samedi 14 octobre. Agé de 90 ans, l'ancien chef de l'Etat est décédé la veille sur l'île de La Réunion après un accident vasculaire cérébral. Surnommé « l'homme au chapeau de paille », il a été président de la République de 1993 à 1996. Depuis son décès, les drapeaux sont en berne dans tout le pays. Un hommage lui a été rendu dans sa demeure familiale. Famille, amis, anciens collaborateurs, hommes politiques… Tous, sont venus saluer celui qu’ils nomment le « père de la démocratie ». Seramila Beza est un proche de l’ancien chef de l’Etat. Il l’a connu à ses débuts, alors que Albert Zafy était...
(RFI 16/10/17)
A Madagascar, les drapeaux sont en berne après le décès de l'ancien président Albert Zafy vendredi. Agé de 90 ans, Albert Zafy est décédé sur l'île de La Réunion après un AVC. Sa dépouille a été rapatriée samedi 14 octobre à Madagascar. Albert Zafy surnommé « l'homme au chapeau de paille », est élu président de la République en 1993, succèdant à Didier Ratsiraka. Leader de la coalition des Forces Vives dans les années 1990, il avait été à l'origine de manifestations de plusieurs centaines de milliers de Malgaches à Antananarivo, appelant le président Ratsiraka à la démission. Serge Zafimahova est le beau-frère de l'ancien président. Il est aussi le plus proche collaborateur et bras droit d'Albert Zafy pendant et...

Pages