Lundi 29 Mai 2017
(Madagascar Tribune 19/05/17)
Les individus ou entités qui s’insurgent publiquement sur le cas des karana, notamment les kidnappings de karana sont les cibles des attaques tous azimuts sur les réseaux sociaux ces derniers temps. Véronique Vouland Aneini Ambassadeur de France à Madagascar comme l’éditorialiste de Madagascar Tribune, parmi les rares qui se sont prononcés publiquement contre ce fléau qui touche en majorité les karana sont traités de tous les noms à cause de cette prise de position. Pour les plus virulents, les karana ne sont pas les plus à plaindre car ils sont nantis contrairement aux Malgaches qui sont victimes tous les jours et toute l’année de toute forme d’insécurité mais personne ne s’en émeuve quand il s’agit des Malgaches. Les médias pro-régime...
(Madagascar Tribune 19/05/17)
Les données chiffrées officielles émanant du ministère de la Santé pour la dernière saison pesteuse qui sévit du mois de septembre au mois d’avril, ont montré un net recul du nombre de cas avérés de cette maladie moyenâgeuse. Du mois de septembre 2016 au mois d’avril 2017, le ministère de la Santé a relevé 326 cas seulement contre 1 200 cas la période précédente. Le nombre de décès a lui aussi diminué car les morts de cas de peste ne sont plus que 80. Toutefois l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) reconnait qu’il y a recrudescence de cette maladie dans le sud-est de l’île. Sur les 80 décès de la dernière saison pesteuse, 30 sont survenus dans cette partie de...
(La Gazette de Madagascar 19/05/17)
Qu’ils soient issus de milieux défavorisés ou qu’ils souhaitent s’essayer à la délinquance, les enfants sans balises deviennent de plus en plus nombreux dans les rues de la capitale. La plupart d’entre eux, sous la pression violente de leur parents ont tout simplement décidé de mettre fin à leur formation scolaire. Quel avenir attend ces jeunes ? Peut-on tout simplement parler d’avenir les concernant ? Vivre au jour le jour et profiter pleinement de chaque instant de la vie est devenu une véritable conduite de vie de la jeunesse actuelle. Et c’est valable aussi bien pour certains jeunes qui ont accès à une scolarité normale que pour ceux qui n’en ont pas accès. Si pour les premiers, l’influence des réseaux...
(La Gazette de Madagascar 19/05/17)
La végétation et les vastes territoires malgaches attirent les Kenyans. Ils vont ainsi s’installer professionnellement dans la Grande Ile. Leur intérêt pour Madagascar est en effet dans la production de farine et l’exploitation de maïs, très prisé actuellement sur le marché international. Il s’agit plus clairement du groupe Azam, travaillant dans le fraisage de grain dans plusieurs pays d’Afrique. Ils prévoient de s’installer à Majunga, dans la région Boeny, pour y mettre en place une usine. Les représentants du groupe ont ainsi rencontré le ministre de l’Industrie dans la journée d’hier, pour officialiser la mise en place prochaine de cette usine qui fera tourner environ 75 millions de dollars d’investissement. D’un autre côté, de telles initiatives d’exploitation et de création...
(RFI 19/05/17)
Jeudi 18 mai, le coup d'envoi de la 12e Foire internationale de Madagascar a été donné. Jusqu'à dimanche à Antananarivo, plus de 300 entreprises du secteur privé se sont donné rendez-vous pour exposer aux visiteurs leurs savoir-faire et compétences. Cette année, les organisateurs ont choisi de mettre à l'honneur les femmes entrepreneurs. Une partie du hall des expositions leur a été réservé. Leurs stands sont mitoyens, à une extrémité du salon. Pour les situer sur le plan, facile : il suffit de repérer la couleur rose. Décidément, les clichés ont la vie dure. Christiane Razafindrakoto a justement décidé de leur tordre le cou, à ces clichés. Depuis sept ans, elle dirige l'entreprise de BTP qu'elle a créée. « User Mada...
(Madagascar Tribune 18/05/17)
Le ministère de l’Enseignement supérieur et les dirigeants d’associations pédagogiques et les responsables de l’université d’Antananarivo ont trouvé un consensus ce 17 mai 2017. Les représentants des étudiants se sont déclarés à moitié satisfaits car ils attendent la concrétisation et le respect des résolutions prises en commun tout en suspendant les manifestations. Un Comité de suivi des résolutions a été créé. D’après Jean Louis Rakotovao directeur de cabinet du ministre de l’Enseignement supérieur, des solutions immédiates ont été prises au sujet des connexions internet. La société fournisseur sera informée des décisions et la question des droits d’inscription résolue.
(La Gazette de Madagascar 18/05/17)
Il paraît normal et même évident d’avoir un nom, une date de naissance, un domicile et une nationalité. Pourtant, il existe des millions de personnes dépourvues de nationalité. Ce sont les apatrides. D’après la Convention de 1954 relative au statut des apatrides, un apatride est « toute personne qu'aucun État ne considère comme son ressortissant par application de sa législation. » A côté de ce texte fondateur, il existe la Convention de 1961 sur la réduction des cas d’apatridie. Madagascar n’a pas ratifié ces conventions internationales mais la situation est gérée est un bureau des réfugiés et apatrides rattaché au service de l’immigration et de l’émigration du Ministère de l’Intérieur, en application du Décret n° 62-001 du 5 janvier 1962...
(Linfo.re 18/05/17)
Trois jours après le kidnapping d’Yanish Ismaël, le propriétaire du 4X4 utilisé par les ravisseurs aurait pu être identifié. La police malgache vient d’annoncer que l’identité du propriétaire du 4x4 utilisé par les kidnappeurs lors de l’enlèvement d’Yanish Ismaël est désormais connue, rapporte Midi Madagascar. Le nom de la personne en question n’a pourtant pas été dévoilé, tout ce que l’on sait c’est qu’il s’agit d’un Malgache. Ce dernier va aussi être auditionné sans tarder selon les policiers. Aucune plainte n’a été déposée A titre de rappel, Yanish Ismaël qui est fils de Daniel Ismaël, un important opérateur économique à Madagascar, a été kidnappé dimanche 14 mai dernier en fin de matinée à la sortie d’un lieu religieux. La famille...
(Linfo.re 18/05/17)
La vanille et l’argent qu’elle met en jeu entretiennent un climat tendu à Madagascar. Des lynchages, vols et meurtres ont été signalés ces derniers temps. C’est la psychose autour de la vanille à Madagascar. La campagne de récolte est ouverte dans certaines régions de la Grande île depuis lundi 15 mai. A cette occasion, le Premier ministre malgache, Olivier Mahafaly, a prévenu que de lourdes sanctions seront appliquées contre les personnes dont l’implication dans des infractions dans ce domaine est prouvée. Olivier Mahafaly vise, sans les nommer, des "responsables locaux" régulièrement cités dans des affaires liées à la vanille. A Madagascar, les opérateurs économiques comme les exportateurs, collecteurs et planteurs se réjouissent de la déclaration du chef du gouvernement. "Le...
(La Gazette de Madagascar 18/05/17)
On a beau prendre toutes les précautions pour sécuriser les recettes douanières, mais les fraudes douanières existent toujours et manifestement avec la complicité des douaniers. Une société qui a pignon sur rue à Toamasina l'a appris à ses dépens en constatant une supercherie réalisée en son nom. Comme son nom l'indique, la société Fred Import est spécialisée dans l'importation. Au début du mois, sa commande de 4 conteneurs de ciment est à quai au port de Toamasina. Cette cargaison a été achetée auprès de Unimex General Trading, une entreprise franche établie aux Émirats Arabes Unis. Le ciment provient de Pakistan et a été chargé à Port Louis (Maurice) à bord du bateau Jakarta Tower qui va convoyer les 4 conteneurs...
(La Gazette de Madagascar 18/05/17)
Les étudiants en sciences d’Ankatso et de l’école polytechnique de Vontovorona ont décidé d’entamer une grève générale pour une réclamation quant à la hausse à 100% du montant des équipements. Cette somme est à la hauteur de 66 000 ariary pour le moment et la demande consiste à une augmentation allant de 132 000 ariary. A Madagascar, les étudiants demandent à être payés pour étudier tandis que le gouvernement fait face à la famine de la population. Lundi, cette manifestation a déjà porté atteinte à la circulation et aux activités des marchands des alentours qui ont été contraints de suspendre leurs activités à cause des lancements de pierres. Mais aujourd’hui, l’Emmoreg a usé des gaz lacrymogènes afin de pouvoir tempérer...
(RFI 18/05/17)
Chaque année, le Centre de fusion d'information de Singapour, le plus gros centre d'informations maritimes au monde, organise un exercice international de sûreté maritime. L'objectif est de tester les échanges d'informations entre les différents partenaires pour organiser la lutte contre la criminalité maritime et apporter une meilleure réponse en mer. Depuis lundi jusqu'au 18 mai au soir, 27 pays participent à distance à l'exercice. C'est le cas pour Madagascar avec son CRFIM, le Centre régional de fusion d'informations maritimes, lancé il y a tout juste un an. Dans la salle des opérations du Centre régional de fusion d'informations maritimes, les yeux sont rivés sur les écrans. Par chat et visioconférence, des données s'échangent en continu, entre la trentaine de centres...
(La Gazette de Madagascar 18/05/17)
Navré, oui on est navré et désolé du kidnapping survenu dans le quartier d’Ilafy sur la personne de Yanish Ismael, fils du milliardaire Danil Ismael. Cette famille d’origine indienne qui possède la double nationalité française et malgache est arrivée sur nos terres depuis quatre générations déjà. Elle parle couramment notre langue, elle a créé des dizaines de milliers d’emplois à Madagascar, elle a œuvré dans l’humanitaire pour nos concitoyens et ce d’une manière effective à travers l‘association AKAMA qui fait venir des médecins étrangers (généralistes, ophtalmos, chirurgiens…) pour soigner, sinon pour opérer gracieusement nos malades de toutes les régions en trimbalant partout avec eux des médicaments et des matériels chirurgicaux. Dans notre vision du monde malgache, cette famille ne mérite...
(La Gazette de Madagascar 18/05/17)
La nouvelle s'est répandue comme une traînée de poudre en un rien de temps. Un autre ressortissant a été victime de kidnapping alors même que la personne ou la famille a déjà pris la précaution d'avoir un garde du corps. On ne peut que plaindre ses familles qui vivent dans la terreur tous les jours, ces familles qui ont réussi et qui de par leur réussite contribuent au développement du pays et donnent du travail pour les Malgaches, ces familles pourtant qui parce qu'elles ont réussi sont des proies des kidnappeurs, sont victimes de kidnapping. Ces familles vivent dans un État que les dirigeants qualifient, chaque fois qu'ils prennent la parole, "d'Etat de droit!". Ces familles oeuvrent dans le domaine...
(La Gazette de Madagascar 18/05/17)
Si aucune information sur l’état de santé de Claudine Razaimamonjy n’a été communiquée jusqu’à présent, on sait qu’elle est toujours à l’HJRA. Ce renseignement a été fourni par le SMM hier suite à une visite de quelques membres du bureau du syndicat. La visite en question aurait due être effectuée avant-hier, selon une source, sous l’ordre de mission n° 354/17 du Procureur général mais le directeur de l’établissement, le Professeur Olivat Rakoto Alson s’est opposée à cette visite. Est-ce parce que la dame n’était pas sur les lieux et qu’une « EVASAN » était encore nécessaire pour le cinéma dont elle et son équipe jouent ? Mais l’affaire Claudine, comme les journaux l’affirment, ne cessera jamais de semer des doutes...
(Madagascar Tribune 18/05/17)
La région sud-ouest n’est certainement pas la seule qui souffre de la mauvaise répartition des personnels de santé (médecin, infirmier et sage femme). La partie sud-est de l’île a été l’objet de remarque de la part de l’OMS mais le district de Betioky dans le sud-ouest n’est pas mieux loti ou servi. Le district compte 31 centres de santé de base (CSB) toutes catégories confondues. Presque tous les premiers responsables y sont des paramédicaux et le plus souvent, ils sont seuls au poste. Or précise Gisèle Rabemanarivo, médecin chef de l’hôpital principal de Betioky Atsimo, un CSB est en charge d’au moins cinq (5) fokontany et l’hôpital de district ne dispose que d’un médecin généraliste et d’un chirurgien. Elle déplore...
(Madagascar Tribune 18/05/17)
De 2012 à 2016, les défrichements ont diminué plus de 40%, de 3449,87 ha à 1166,58 ha dans six aires protégées de Madagascar. La surveillance aérienne a été un grand appui dans l’organisation des patrouilles et l’application des sanctions dans ces six aires protégés dont les parcs Kirindy-Mite et Tsimanampetsotse, la réserve spéciale d’Andranomena et les nouvelles aires protegées de Amoron’ny Onilahy, Ankodida et Nord Ifotaky. Le programme de surveillance aérienne initié par le Word Wide Foundtion (WWF) en collaboration avec le système d’Aires Protèges de Madagascar (SAPM), Aviation Sans frontières et Madagascar National Parks (MNP), a démarré en 2006 et vise à être un outil de dissuasion pour la déforestation et de sensibilisation auprès des communautés et sociétés demeurant...
(La Gazette de Madagascar 18/05/17)
Le procès relatif à l’accident meurtrier survenu le 29 janvier dernier sur la RN3 à Antetezana Anjozorobe qui devrait se tenir hier a été ajourné pour manque de dossiers et de preuves. La date est ainsi reportée au 13 juin. L’accident a fait au-moins 47 morts et 22 blessés quand le camion qui les transportait au retour d’un mariage a fait une sortie de route plongeant dans une rivière. A noter que le conducteur du camion et le propriétaire du véhicule ont été mis sous mandat de dépôt durant environ trois mois. Le propriétaire du véhicule a été remis en liberté provisoire tandis que le conducteur du camion est toujours sous mandat de dépôt. Il a été inculpé pour homicide...
(La Gazette de Madagascar 18/05/17)
C'est l'effervescence hier à l'aéroport international d'Ivato à la suite de l'annonce de la saisie de 330 tortues à Kuala Lumpur (Malaisie). Appréhendant la foudre qui pourrait surgir d'Iavoloha, chacun prépare sa défense. Aussi près de l'ACM, avons-nous appris que c'est la société Air Cargo Service qui traite le fret d'Air Seychelles. Arrivé au Parif (porte d'entrée sur le tarmac), le fret ainsi préparé ne subit plusieurs aucun contrôle. Reste à savoir si au niveau de Air Cargo Service, il existe un contrôle sous la supervision de la douane ou d'une autre entité. Cependant, rien n'indique officiellement que les caisses contenant les tortues ont été traitées par Air Cargo Service. Une enquête approfondie permettrait de déterminer la responsabilité des uns...
(RFI 17/05/17)
Vols, lynchages, meurtres, la vanille et l'argent qu'elle représente créent la psychose à Madagascar. Lundi 15 mai, à l'occasion de l'ouverture de la campagne de récolte dans certaines zones de l'île, le Premier ministre malgache a prévenu : « De lourdes sanctions seront appliquées contre ceux dont l'appartenance ou la complicité avec ces réseaux sont prouvées ». Dans le viseur du chef de gouvernement, « les responsables locaux » dont l'implication a été plusieurs fois démontrée. Une mise en garde sans précédent qui ravit les différents acteurs de la filière. Exportateurs, collecteurs, planteurs, tous sont unanimes : les déclarations du Premier ministre Olivier Mahafaly démontrent un changement d'attitude au plus haut niveau. Gabriel Sarasin est le représentant de l'ONG NCBA...

Pages