Lundi 24 Juillet 2017
(La Gazette de Madagascar 17/07/17)
Depuis le tout début de la période des revendications du SMM, le gouvernement a fait usage de sa capacité de communication et d’argumentation en affirmant son ouverture au dialogue avec le syndicat. Cette semaine encore, celui-ci a affirmé cette volonté mais ses actes l’incriminent. En effet, le syndicat des magistrats de Madagascar (SMM) a communiqué, hier, que cela fait 13 jours que le syndicat a fait appel à une rencontre avec le gouvernement. L’annonce a aussi souligné le fait qu’aucune date ni lieu ne leur est communiqué jusqu’alors. Le syndicat a ainsi accusé l’annonce d’ouverture à un quelconque dialogue de la part du gouvernement en avançant que celui-ci qualifie la situation comme étant...
(RFI 17/07/17)
Dans la capitale malgache, «60% des ménages vivent dans une seule pièce». Une pièce dont la superficie diminue d’année en année: 26m² en moyenne, en 2010, contre 29m² en 2005. C’est du moins ce qu’il ressort du rapport pays «UN Habitat III», publié en mai 2015, en vue de la conférence mondiale sur l’accès au logement organisée par les Nations unies en octobre dernier. Un document devenu, en l’absence de politique nationale de logement, le cadre de référence pour l’Etat malgache pour définir les grandes orientations. Ces chiffres éloquents interpellent sur les conditions de vie de ces ménages. Qui sont-ils ? Comment vivent-ils ? Quels sont les problèmes que cela pose au quotidien ? Et comment les pouvoirs publics orientent-ils...
(Madagascar Tribune 17/07/17)
Selon la lettre de cadrage du projet de loi de finances 2018, 60% du budget de l’Etat sera consacré au secteur social en 2018. Une grande partie de l’enveloppe sera semble-t-il allouée à la mise en œuvre du Plan Sectoriel de l’Education (Pse). Plus précisément, il s’agira de 14,4% de dépenses de fonctionnement et d’investissement interne du budget général. Le Pse est un plan mis en œuvre par les ministères de l’Éducation nationale (Men), de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique (Mesupres), et de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle (Metfp). Il s’agit surtout de créer un profil de sortie pour tous ceux qui fréquentent les établissements d’enseignements. Afin de répondre aux attentes des parents qui scolarisent leurs...
(Madagascar TV 17/07/17)
Les membres du Syndicat des Magistrats de Madagascar (SMM) poursuivront leur grève. Les Tribunaux implantés dans les six ex-provinces seront toujours bloqués. Depuis cette grève, les gardes à vue sont toujours prolongées, faute de suite judiciaire. La grève est ressentie dans les prisons : pas de jugement et pas de libération de détenus. Bref, le système judiciaire restera paralysé. Entamé depuis le 11 juillet dernier, le mouvement de grève des magistrats est loin d’être terminé. «La rencontre entre la délégation du SMM et le Premier ministre Mahafaly Olivier Solonandrasana n’était pas satisfaisante», selon Tiaray Fanahimanana. En effet, la mise en place d’une commission tripartite ne répond pas aux revendications des magistrats. Le vice-président du SMM qualifie cette proposition d’une manœuvre...
(Madagascar Tribune 17/07/17)
L’annonce a été faite depuis quelques semaines déjà, les nouveaux billets seront mis en circulation à partir d’aujourd’hui. Les impacts que vont avoir ces nouveaux billets et surtout la nouvelle coupure de 20 000 Ariary seront plus que considérable selon de nombreux économistes. A partir d’aujourd’hui, la nouvelle gamme de billets de banque sensée remplacer celle émise du temps de la troisième république et utilisée encore actuellement. Selon un communiqué de la Banque Centrale de Madagascar (Bcm), « Suivant le Décret n° 2017-400 adopté en Conseil du Gouvernement en date du 23 Mai 2017, Banky Foiben’i Madagasikara commencera à émettre une nouvelle gamme de billets de banque ce mois de Juillet. La première émission aura lieu le 17 juillet 2017...
(La Gazette de Madagascar 17/07/17)
Douze directeurs vont être remplacés au niveau de la Jirama. Actuellement, 30 offres ont été reçues pour le concours de recrutement des directeurs au sein de la compagnie. Seulement cinq offres venant des employés de la Jirama ont été reçues jusqu’ici, affirme le directeur général de la Jirama, Olivier Aimé Jaomiary. Il faut noter que les intersyndicales s’opposent à ce que des personnes en dehors de la Jirama participent à ce concours. Pourtant, le directeur général de la compagnie a souligné que des individus en dehors de la Jirama peuvent concourir à ce recrutement. On peut dire que les réclamations des intersyndicales sont vaines. Les responsables font un abus de pouvoir. Ils se fichent des avis des intersyndicales. Où est...
(La Gazette de Madagascar 17/07/17)
Les problèmes récurrents en termes de médiation persistent. Et sur ce, le médiateur de la république a reçu 177 plaintes jusqu’à l’heure actuelle. Ces plaintes viennent des institutions privées, aussi bien des particuliers que du public. Rappelons qu’en cas de problème avec l'administration, le médiateur peut être saisi gratuitement par chaque administré. Son intervention est soumise à plusieurs conditions et à certaines formalités à accomplir par le demandeur. De nos jours, les compétences du médiateur de la république sont au défenseur des droits. Alors, le médiateur joue un rôle important, plus précisément en termes de la médiation institutionnelle. « …les médiateurs veulent établir une transparence, une confiance au sein des administrations. En outre, établir un lien entre la population et...
(La Gazette de Madagascar 17/07/17)
La mise en place de la Haute Cour de Justice dépend de la mise en place effective d’autres institutions dont le Haut Conseil pour la Défense de la Démocratie et de l’État de Droit qui est également en cours. 90. Pour renforcer l’indépendance de l’appareil judiciaire, la Loi relative au Conseil Supérieur de la Magistrature prévoit l’élargissement de sa composition en intégrant des représentants des 6 Cours d’Appel et de la Chancellerie. Par ailleurs, ladite Loi maintient la représentation de la société civile et de l’Université au sein de cette institution. La mise en place de la HCJ contribue considérablement à l’éradication de l’influence politique, ainsi qu’à la lutte contre la corruption, ce qui garantirait la restauration de la confiance...
(Madagascar TV 17/07/17)
Si un groupe de jeunes leaders, composé, entre autres, d’économistes, avait indiqué il y a quelques jours que la circulation du nouveau billet de 20.000 Ar augmentera les risques d’évasion fiscale, d’économie souterraine, voire criminelle, le Service de Renseignements Financiers «Sampandraharaha Malagasy Iadiana amin’ny Famotsiam-Bola» (SAMIFIN) ne le voit pas de cet œil. L’une des missions assignées au Service de Renseignements Financiers (SAMIFIN) est de contrôler la circulation de la monnaie, selon les précisions de son Directeur Général Lamina Boto Tsara Dia. La circulation de la monnaie peut en effet conduire à un blanchiment d’argent, d’évasion fiscale… Le numéro un du SAMIFIN estime que l’émission de nouveaux billets, qu’il s’agisse du billet de 20.000 Ariary ou des autres billets, contribuera...
(RFI 17/07/17)
Alors qu'il était en Corse avec le groupe Alba, le musicien malgache Régis Gizavo est décédé le 16 juillet, à 58 ans Avec son instrument en bandoulière, s'abandonnant à lui les yeux fermés, le lauréat du prix RFI Découvertes en 1990 a fait chanter son accordéon en live pour des artistes comme Cesaria Evora, I Muvrini, Christophe Mae et bien sûr sur ces albums personnels ainsi que les différents projets destinés à mettre à l'honneur son île natale de l'océan indien, que ce soit le Malagasy All Stars ou plus récemment le prometteur trio Toko Tely. Lire la suite sur: http://musique.rfi.fr/artiste/musiques-monde/regis-gizavo
(RFI 17/07/17)
Le 7 mars 2017, le cyclone Enawo s’abattait sur Madagascar, entraînant la mort de 81 personnes et causant des dégâts considérables dans l’île. C’est entre Sambava et Maroantsetra (côte nord-est), là où le cyclone a frappé en premier, que le bilan a été le plus catastrophique : maisons dévastées, cultures ravagées, infrastructures routières détruites. A Antalaha, «capitale mondiale de la vanille», le réveil a été difficile mais cela aurait pu être pire encore, si la population n'avait pas tant été préparée à l’arrivée de cette catastrophe naturelle: deux morts «seulement», mais près de 90% des habitations endommagées. Cent jours après le passage d’Enawo, Eddie Serge Fernand, maire d’Antalaha élu sous l’étiquette du HVM, le parti du président de la République,...
(Madagascar Tribune 15/07/17)
Le syndicat de magistrat de Madagascar (SMM), initiateur de la grève qui paralyse l’appareil judiciaire actuellement est taxé de déstabilisateur par le Premier ministre et le Chef de l’Etat. Ce dernier lors de son rendez-vous hebdomadaire sur youtube « fotoam-bita » a noté que certain syndicat, sous prétexte de lutte, ne fait que déstabiliser le régime. Bien que le président Hery Rajaonarimampianina n’ait pas annoncé le nom du SMM, on peut deviner qu’il parle du syndicat des magistrats d’autant que le Chef du gouvernement a déjà fait pareil. Le SMM de son côté se dit vexé par l’accusation des hauts responsables de l’Etat « nous luttons pour le bien de la population » se défend le vice président Clément Jaona,...
(Madagascar Tribune 15/07/17)
La France s’attend à des élections inclusives qui renforceront l’ancrage du pays dans le camp des démocraties. Véronique Vouland Aneini, ambassadeur de France a rappelé dans son discours à l’occasion de la célébration du 14 juillet à La Résidence de France, que son pays souhaite vivement des élections transparentes ouvertes à tous comme lors des dernières présidentielles françaises. L’ambassadrice appelle à la mise en œuvre d’une démocratie qui fonctionne pour l’intérêt des Malgaches. Véronique Vouland Aneini a encore une fois évoqué le problème de kidnapping qui touche les ressortissants français et étrangers mais aussi des Malgaches. Elle a appelé le gouvernement à déployer davantage d’efforts pour mettre fin à ces cycles d’enlèvement et à porter leurs commanditaires devant la justice...
(La Gazette de Madagascar 15/07/17)
Que l’on veuille ou non, à chaque 14 juillet, les quinquagénaires et plus ont un pincement au cœur. Une date qui résume assez bien le bon temps avant l’indépendance de Madagascar. Que de joie, que de bonheur ! Qu’on ne me jette pas la première pierre pour avoir rappeler ici cet instant, ce moment de la colonisation. Une époque où il y eut du bon et de mauvais. Retenons que le bon. En effet, des politiques proches de l’opposition malgache n’ont cessé critiquer l’aspect néocolonial, généré par la fête nationale française. Alors que le contenu, l’essence du 14 Juillet exprime pourtant une certaine liberté, une certaine révolte et aussi de progrès pour le monde entier. Colonialiste ou non, la France...
(RFI 14/07/17)
A Madagascar, la Céni (Commission électorale nationale indépendante) réclame plus d'indépendance. Elle a remis ses travaux concernant la révision du cadre légal des élections au Premier ministre. Un rapport qu'elle a présenté à la presse. Dans ses recommandations, la Céni demande notamment plus de prérogatives dans l'organisation du processus électoral. La Céni réclame son indépendance sur le plan financier. Actuellement ses moyens viennent du ministère des Finances. Un fonctionnement qu'il faudrait modifier, explique à RFI Hery Rakotomanana, président de la Céni. « On va donc se plier à la procédure du ministère des Finances, une procédure très fastidieuse et qui va rendre difficile les préparatifs électoraux.
(Madagascar TV 14/07/17)
L’accès de toute la population malgache à l’eau potable, à l’assainissement et à l’hygiène est encore loin d’être atteint quoique les autorités compétentes et les partenaires ne ménagent pas leurs peines pour ce faire. Actuellement, 49% de la population malgache n’ont pas encore accès à l’eau potable. Pour l’hygiène, 90% n’ont pas accès à des toilettes adéquates ou pratiquent encore la défection à l’air libre. Garantir l’accès de l’ensemble de la population à l’eau potable et salubre, éradiquer la défécation à l’air libre et s’assurer que la totalité de la population lavent les mains avec du savon, tels sont les défis de l’État malgache.
(Madagascar TV 14/07/17)
Le gouvernement a démontré sa volonté d’avancer vers un dialogue franc et objectif. Toutefois, pour les magistrats, le communiqué y afférent reste flou. Il n’est pas précis quant à la date des négociations. Les magistrats observent une grève générale depuis mardi 11 juillet dernier. Cette grève est suivie à 98%, selon la déclaration du vice-président du Syndicat des Magistrats de Madagascar (SMM) à l’occasion d’un point de presse d’hier au Tribunal de première instance d’Anosy. L’appareil judiciaire est totalement bloqué dans les 5 autres provinces dont Antsiranana, Mahajanga, Toamasina, Fianarantsoa et Toliara. Seuls, quelques juges ont vaqué à leurs occupations quotidiennes. Ce fut le cas du Tribunal de première instance d’Anosy. Au niveau de la Cour suprême, force est de...
(Madagascar TV 14/07/17)
Une quinzaine de maires de la Région Analamanga suivent une formation en montage de projets de développement au CDL d’Anosy. Cette formation est placée sous l’égide des responsables du Fonds de développement local (FDL) sur financement de la Banque mondiale. Elle vise à renforcer la capacité des élus locaux dans le montage de projets de développement pour que la population puisse en bénéficier pleinement. Selon les explications d’un maire, un financement de l’ordre de 15 millions d’Ariary par Commune sera disponible auprès du FDL. C’est la raison d’être de ces séances de formation dispensées par le FDL : que les responsables communaux puissent gérer proprement ces fonds, en élaborant des projets qui seront bénéfiques à la population locale. Le FDL...
(Madagascar TV 14/07/17)
Le Bureau National de Gestion de Risques et de Catastrophes (BNGRC) vient d’agrandir son parc matériel afin de mener à bien ses tâches. Des engins et des véhicules d’une valeur de 28 millions d’USD de la Corée du Sud ont été réceptionnés hier à Toamasina, en présence du Président Hery Rajaonarimampianina, de Pil Woo Kim, Chargé d’Affaires de la Corée du Sud et du Secrétaire Exécutif du BNGRC. 22 pelles hydrauliques, 22 tractopelles, 22 camions-benne, 22 ambulances, 22 véhicules pompiers, avec bras élévateurs, 22 motopompes de grande capacité et 11 postes de commandement et cliniques mobiles ont ainsi été remis à cette occasion. Avec ces engins et équipements, Madagascar pourra mieux gérer et réduire les risques engendrés par les catastrophes...
(Madagascar TV 14/07/17)
Le développement des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) favorise l’avènement de nouvelles formes de relation sociale. Toutefois, cela entraîne également la difficulté de la gestion de la sécurité. La question de cybercriminalité touche actuellement tous les pays du globe. En effet, elle est considérée comme un crime sans frontière. L’engagement de tous les pays est requis pour la combattre. Des responsables du Bureau Indépendant Anti Corruption (BIANCO) et ceux du SAMIFIN ont bénéficié d’une formation en cybercriminalité, hier à Anosy. Cette formation a été dispensée par un expert technique international de la Police judiciaire française, Jean Yves Le Clech. D’après cet expert français, Madagascar n’est pas à l’abri de la cyber-attaque et de la cybercriminalité. Cet...

Pages