| Africatime
Lundi 24 Avril 2017
(Madagascar Tribune 07/04/17)
Scandaleux, du jamais vu. Pour une fois que le Bianco (Bureau indépendant anti-corruption) ose s’en prendre aux gros bonnets, il a toute la haute sphère de l’Etat contre lui, et les citoyens avec lui ! Sans foi, ni loi et toute honte bue, l’Exécutif et une partie des parlementaires se sont dressés contre le Bianco. Tout y passe, intimidations, menaces et pressions en tout genre, règlements de compte, tous les moyens sont bons pour sauver la milliardaire et leurs peaux aussi probablement, sinon ils n’auraient pas fait tout ce tintouin. Conférence de presse en pleine nuit, manifestation devant le Bianco, déclarations intempestives des membres du parti présidentiel HVM sur les plateaux de télévision et sur les ondes des radios. Une...
(Madagascar Tribune 07/04/17)
Spectaculaire ou dégradant, c’est le qualificatif ressenti ou trouvé par le ministre de la Justice pour dénoncer la méthode utilisée dans l’arrestation du conseiller spécial du président de la République, Claudine Razaimamonjy. Le ministre a rameuté la presse vers 22h 30 ce 5 avril pour taper sur la table devant les pratiques des éléments du Bianco à l’égard de l’affaire Claudine Razaimamonjy. Inadmissible et motif de tous les non respect de l’état de droit qui encouragent la vindicte populaire ou justice populaire également sont les comportements de quelques enquêteurs du Bianco à l’endroit de Claudine Razaimamonjy, martèle le ministre de la Justice ; il insiste sur le délai légal de garde à vue non observé par les enquêteurs du Bianco...
(La Gazette de Madagascar 07/04/17)
Claudine Razaimamonjy a été libérée hier au terme de sa garde à vue de 48 heures. Elle n'a pas pour autant regagné son domicile pour la simple et bonne raison qu'elle a été tout de suite de nouveau placée en garde à vue pour une autre affaire, nous indique une source près du Bianco. Sa première période légale de garde à vue expirant aujourd’hui, elle a été remise en liberté. Néanmoins, elle est gardée à vue à nouveau pour un autre dossier. Nous avons bien évidemment procédé à la notification de la fin de sa première garde à vue et immédiatement à la notification de sa deuxième période de garde à vue comme prévue par la Loi en vigueur. "En...
(Madagascar Tribune 07/04/17)
Selon Lucien Randriarimanana, directeur général de l’Administration territoriale au sein du ministère de la Décentralisation, « aucune décision de suspension n’a encore été prise à l’endroit des maires des communes urbaines de Mahajanga, Mokhtar Andriatomanga et de Toamasina, Elysée Ratsiraka. D’ailleurs, aucun dossier de demande de suspension du maire de Toamasina, contrairement à celui de Mahajanga, n’est entre les mains du ministère jusqu’à ce jour », déclare-t-il. Le maire mis en accusation et objet d’une suspension à l’issue d’une délibération du conseil municipal dispose des droits de défense devant le Conseil d’Etat. Pour rappel, ces deux maires sont tous les deux issus du parti Mapar d’Andry Rajoelina. A beaucoup d’égards, les explications de ce haut cadre de la Décentralisation rejoignent...
(La Gazette de Madagascar 07/04/17)
L'APDSM viserait-elle en réalité à défendre les M...a gouailleurs? Partageant la réaction de nombre de nos concitoyens sur le communiqué de cette association sortie subitement du Golfe de Bénin pour s'insurger contre la position des bailleurs sur l'ACD, la présidente du GEM (groupement des entreprises de Madagascar) se pose aussi la question. Au cours d'une interview sur la radio Alliance 92, Noro Andriamamonjiarisoa déplore que dès qu'on parle de bonne gouvernance et de transparence à Madagascar, on en appelle à la souveraineté nationale. Cela veut-il dire "laissez-nous voler sur notre territoire" ou "détourner l'argent du contribuable souverainement" ? Toujours est-il qu'il a des règles claires de respect des marchés publics, de transparence et on doit les respecter, poursuit-elle. Son intervention...
(Madagascar Tribune 07/04/17)
Contrairement à ce qui est véhiculé par certains médias locaux et internationaux, Madagascar Oil n’a pas soumissionné pour fournir du fuel oil aux centrales de la Jirama. L’espoir nourri depuis plusieurs mois des dirigeants de la compagnie pétrolière de devenir l’un des principaux fournisseurs de l’entreprise publique de production et de distribution d’électricité, s’est évanoui dans les termes des nouveaux appels d’offres ouverts nationaux en date du 1er mars 2017. La réception des dossiers de soumission s’est achevée sans la participation de Madagascar Oil, dans la matinée du 30 mars dernier suivie quelques heures après des séances de dépouillement en présence des candidats ou des représentants des compagnies en compétition. Madagascar Oil qui exploite le gisement d’huile lourde de Tsimiroro...
(RFI 06/04/17)
Une proche du président Hery Rajaonarimampianina a été arrêtée par le bureau anti-corruption de Madagascar. Femme d'affaires, aussi connue comme la conseillère spéciale du chef de l'Etat malgache, Claudine Razaimamonjy a été arrêtée lundi soir 3 avril 2017, à Antananarivo, par les services du bureau indépendant anti-corruption, le Bianco. Cette histoire fait beaucoup parler sur les réseaux sociaux et dans les médias malgaches car Claudine Razaimamonjy a aussi été citée dans l'affaire d’Ambohimahamasina, une affaire de détournement de subventions de près de 120 000 euros. Depuis deux jours, elle est gardée à vue dans les bureaux du Bianco. Membre fondateur du HVM, le parti au pouvoir, amie proche du couple présidentiel, Claudine Razaimamonjy semblait intouchable. Il est 16 h, ce...
(RFI 06/04/17)
En difficulté depuis plusieurs années, la compagnie malgache a lancé en avril 2016 un processus de recherche de partenaire stratégique en vue de son redressement. Sept sociétés s'étaient manifestées, notamment Air Mauritius, Kenya Airways et Ethiopian Airlines. C'est finalement la compagnie française qui a été choisie par Air Madagascar. Air Austral a notamment fait savoir qu'elle apportera 37 millions d'euros pour aider au redressement de la compagnie malgache. Le protocole d'accord entre les deux compagnies a été signé mardi 4 avril 2017. Un partenariat gagnant-gagnant pour les deux sociétés. « Un tournant historique », voilà comment le PDG d'Air Austral, Marie-Joseph Malé, qualifie l'accord signé entre les deux entreprises. La compagnie française prendra 49 % du capital d'Air Madagacar, l'Etat...
(L'Express de Madagascar 06/04/17)
Intervention ou pression À 22 heures 30 hier, Charles Andriami­seza, ministre de la Justice, a tenu une conférence de presse à Faravohitra. Devant les journalistes, le garde des Sceaux parle de « détention arbitraire » faite par le Bureau indépendant anti-corruption (BIANCO), sur le cas de Claudine Razai­ma­mojy, opératrice économique, réputée baronne du parti « Hery vaovao ho an’i Madagasikara » (HVM), et proche de la présidence de la République. Une sortie médiatique, de prime abord exceptionnelle du ministre de la Justice, suite, selon ses dires, aux « complaintes des avocats de la personne » sur des faits d’illégalité dans la conduite de la garde à vue, et la manière dont le Bureau d’Ambohibao mène son audition. « Libérez cette...
(AfricaNews 06/04/17)
Jusqu’au lundi 3 avril, Claudine Razaimamonjy était considérée comme une intouchable à Madagascar du fait de sa proximité avec le pouvoir. Ce lundi pourtant, cette femme d’affaires et membre fondateur du parti au pouvoir, HVM, a été arrêtée puis gardée à vue par les services du bureau indépendant anti-corruption de Madagascar, le Bianco, qui dit avoir réceptionné plusieurs plaintes contre cette conseillère spéciale du chef de l‘État malgache. On lui reproche notamment du “favoritisme” à l’endroit de certaines entreprises dans l’attribution de marchés publics. Également amie proche du couple présidentiel, Claudine Razaimamonjy a été arrêtée à la sortie d’un match de basket à Antananarivo. Selon le Bianco, elle avait refusé à plusieurs reprises de répondre à ses convocations. Une arrestation...
(La Gazette de Madagascar 05/04/17)
Savez-vous que l'ACD (advance cargo declaration) a déjà fait l'objet d'un contrat entre le gouvernement malgache et la société ATPMS? C'est une association dénommée APDSM ( association pour la défense de la souveraineté de Madagascar) qui l'annonce dans un communiqué soutenant la mise en place de l'ACD au nom de la souveraineté nationale. Inconnue au bataillon des nationalistes qui se sont manifestés à visage découvert pour les îles éparses, cette obscure association précise que le contrat court depuis 2 ans. Durant toute cette période, l'homme d'affaires béninois Jean Codo aurait dû déjà récoltés près de 50 millions d'euros à travers les redevances de 85 euros par conteneur et 15 euros par véhicule...
(La Gazette de Madagascar 05/04/17)
Le deadline du dépôt de candidature pour le poste de directeur général de la Jirama a expiré le 25 mars dernier. 91 dossiers ont été reçus. Les entités responsables de la sélection de ces dossiers sont actuellement en œuvre et normalement, le nom du nouveau directeur général devrait être connu à partir de cette semaine. A l'issue du processus de sélection mené par un cabinet indépendant, trois candidats au poste de directeur général de la Jirama seront retenus pour être proposés par le Conseil d'administration au Conseil des Ministres qui statuera. Le futur DG de la Jirama devra être capable de développer et maintenir des relations stratégiques avec les principaux acteurs de la société au profit de la compagnie d'eau...
(La Gazette de Madagascar 05/04/17)
Les grandes distributions semblent instaurer une pratique à la caisse : le refus d’un mode particulier de paiement : le chèque. Est-ce la mise en place pérenne d’une pratique illicite, discourtoise et discriminatoire ? Les faits : une grande surface de la grande banlieue d’Antananarivo, dont nous tairons la marque, a refusé à la caisse, dans un premier temps un règlement par chèque en contrepartie du montant des courses. L’argument présenté par la caissière : votre nom ne figure pas dans « le fichier clients ». Vous est-il possible de régler vos achats par un autre mode de paiement, carte bancaire ou numéraire ? Une pratique illicite puisque le chèque est reconnu comme un mode de paiement légal. Un commerçant...
(La Gazette de Madagascar 05/04/17)
L’Institut national de la statistique (INSTAT) ne dispose pas des moyens nécessaires pour s’armer d’un système statistique moderne et conforme aux normes internationales. C’est ainsi que la Banque mondiale lui vient en aide en le dotant de 30 millions de dollars pour renforcer ses capacités. Par la même occasion, il est appelé à produire des statistiques de qualité. Pour l’heure en effet, la Banque parle d’un système statistique obsolète et non conforme aux normes internationales. Pour illustrer ses propos, elle prend l’exemple du Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH). Le dernier en date est de celui de 1993. Un tel recensement devrait pourtant se faire tous les 10 ans. Madagascar est donc en retard de plus deux...
(Madagascar Tribune 05/04/17)
Le général Benjamina Arthur Ratovoson, directeur Territorial du bureau indépendant anti-corruption (Bianco) d’Antananarivo expliquait hier à la presse les raisons de l’arrestation manu-militari de la milliardaire Claudine Razaimamonjy à la sortie d’une compétition de basket-ball à Mahamasina le 03 avril 2017. Elle est soupçonnée de corruption dans plusieurs affaires de marchés publics d’une valeur de plusieurs milliards d’Ariary, selon le Bianco. Plusieurs plaintes la concernant sont enregistrées au Bianco ; elle a été convoquée plusieurs fois mais n’a jamais daigné répondre à ces convocations d’où cette arrestation spectaculaire en ville.
(Linfo.re 05/04/17)
La vidéo d’une enseignante en train d’agresser physiquement une élève crée la polémique, à Madagascar. Cette enseignante malgache a giflé une élève devant ses camarades. Ensuite, elle a demandé à toute la classe de se mettre à genoux. Entre temps, elle n’a pas cessé de les insulter. Cette scène juste hallucinante a été filmée par une personne qui a gardé l’anonymat, depuis son appartement ayant vue sur l’école. Dès la mise en ligne de la vidéo, celle-ci a créé la polémique. Réaction du ministre malgache Ces images n’ont pas laissé indifférent le ministre de l’Education malgache, Paul Rabary. Selon ce dernier : "frapper des élèves est désormais, abusif et concevable," rapporte L’Express de Madagascar. Le ministre a aussi souligné que...
(Agence Ecofin 05/04/17)
Bushveld Minerals’ Lemur Resources a signé avec Sinohydro, un mémorandum d’entente portant sur le codéveloppement d’une centrale à charbon de 60 MW à Madagascar. Le projet inclut également la mise en place d’une ligne de transmission de 200 km de long dans le sud du pays. Selon les termes de l’accord, Sinohydro réalisera à ses frais une étude de faisabilité et élaborera une proposition d’implantation du projet, au cours des 12 mois suivant la signature du mémorandum ; les deux entités coréaliseront par la suite, l’évaluation de l’impact environnemental, la conception, la construction et l’exploitation de la centrale. La mobilisation des fonds nécessaires à la réalisation des projets sera également assurée par les deux associés. La centrale sera alimentée par...
(France TV Info 05/04/17)
5 religieuses vivant dans la communauté installée ont été volées, puis violées par une bande de malfaiteurs qui écume la région d’Antsirabé. 26 suspects ont été interpellés. L’une des victimes, d’origine Allemande, a quitté l’île… L’affaire révélée par l’Express-de-Madagascar fait froid dans le dos. La semaine dernière, une dizaine de malfaiteurs ont fait irruption dans le couvent d’Antsirabé. Après avoir sauvagement frappé un homme au service de la communauté qui voulait s’interposer, les voleurs ont fait main basse sur les objets de valeurs, l’argent et les portables. Avant de quitter les lieux, plusieurs des agresseurs ont violé les cinq sœurs présentes. L’une d’elles, originaire d’Allemagne, a quitté Madagascar à la demande de sa famille. 7 hommes identifiés par les soeurs...
(La Tribune de Diego 05/04/17)
« le problème que rencontrent les agriculteurs ruraux n’est pas la gestion de leurs ressources et leur revenu, leur problème est l’avenir de leurs enfants comme tout parent où qu’il se trouve. S’il y a exode rural, ce n’est pas parce que les ruraux n’arrivent pas à survivre avec ce qu’ils gagnent, mais parce qu’ils aspirent, entre autres, à une meilleure éducation, un meilleur niveau d’enseignement pour leurs enfants » « le problème que rencontrent les agriculteurs ruraux n’est pas la gestion de leurs ressources et leur revenu, leur problème est l’avenir de leurs enfants comme tout parent où qu’il se trouve. S’il y a exode rural, ce n’est pas parce que les ruraux n’arrivent pas à survivre avec ce...
(La Tribune de Diego 05/04/17)
Pour la région de DIANA, la pêche thonière contribue à 35 % de l’apport économique selon les résultats d’étude de l’ l’Observatoire Economique de la Pêche et de l’Aquaculture (OEPA). La pêche en général, contribue de 6 à 7 % du PIB de Madagascar selon le ministre de la pêche et des ressources halieutiques, Gilbert François. Mais même avec ces apports, peu de malagasy sont tentés d’entrer dans ce secteur pourtant prometteur D’après l’allocution du chef de la région DIANA, Tongazara Eddie Jean Aimé, lors de l’ouverture de la campagne thonière du 23 et 24 mars, « les navires malagasy, au environ de sept, peuvent seulement récolter 500 tonnes de thon par an contre plus de 1 000 tonnes par...

Pages