| Africatime
Mercredi 22 Mars 2017
(L'Express de Madagascar 17/03/17)
Avec 25 ans d’expérience, je pourrais dire que la médecine à Madagascar ne peut pas se développer sans l’aide extérieure, telle est l’une des révélations de Soeur Hirama dans son discours, hier, lors de la remise des certificats d’honneur dans la résidence de l’ambassade du Japon à Ivandry. Cette religieuse est l’une des courageuses missionnaires japonaises qui ont oeuvré pour la médecine malgache depuis 25 ans. Elles étaient trois à arriver à Mada­gascar depuis les années 70 dont Soeur Satoko Hirama en tant qu’infirmière en 1992, Soeur Yukie Makino en tant que sage femme depuis 1979 et Soeur Yoshika Endo en 1981. Cette dernière est décédée en 2006. En signe de reconnaissance de leur contribution à Madagascar, des certificats d’honneur...
(AFP 16/03/17)
Le Malgache Ahmad Ahmad a été élu jeudi, à la surprise générale, président de la Confédération africaine de football (CAF) lors d'une élection l'opposant au Camerounais Issa Hayatou, qui dirigeait l'organisation depuis 1988, a constaté un journaliste de l'AFP. A l'annonce des résultats officiels, les poings victorieux se sont levés et une clameur a éclaté dans la salle rassemblant les représentants des fédérations africaines votantes: 34 voix pour M. Ahmad, contre 20 pour M. Hayatou. Relativement méconnu par rapport à son adversaire, M. Ahmad a déjoué la plupart des pronostics...
(RFI 16/03/17)
Ahmad Ahmad a été élu président de la Confédération africaine de football (CAF), ce jeudi 16 mars 2017 à Addis-Abeba. Le Malgache a battu Issa Hayatou par 34 voix contre 20. Le Camerounais était au pouvoir depuis 1988. Sa chute est une énorme surprise dans le monde du football et du sport africain. Coup de tonnerre dans le monde du football ! Issa Hayatou, le dernier des Mohicans de toute une génération de dirigeants, est tombé, ce 16 mars 2017 à Addis-Abeba. Des cris de joie libérateurs ont retenti dans l’auditorium Nelson Mandela de l’Union africaine. « Tout ça veut dire que l’Afrique est prête pour le changement, lance le président de la Fédération ghanéenne Kwesi Nyantakyi. Nous devons embrasser...
(La Tribune 16/03/17)
Le malgache Ahmad Ahmad a été élu, ce jeudi 16 mars, président de la Confédération africaine de Football (CAF) lors de l’Assemblée générale de l’instance dirigeante du football continental qui se tient à Addis Abeba en Ethiopie. Le président de la fédération malgache de football a recueilli 34 voix contre 20 pour le tout puissant Issa Hayatou en poste depuis presque trente ans. Le tout puissant Issa Hayatou, patron incontesté du football africain depuis 1988 est tombé! L'archi favori pour un 8e mandat à la tète de la Confédération africaine de football (CAF) a été battu à plate-couture par le grand outsider Ahmad Ahmad à l'issue du vote qui s'est déroulé ce jeudi 16 mars 2016 à Addis Abeba en...
(APA 16/03/17)
Le Malgache Ahmad Ahmad a battu Issa Hayatou par 34 voix contre 20, lors de l'élection jeudi à Addis Abeba, en Ethiopie, du président de la Confédération africaine de football (CAF) à l’occasion de l’assemblée générale élective de l'instance dirigeante du football africain. Portée par le Conseil des fédérations de l’Afrique australe (COSAFA) regroupant 14 fédérations et soutenue en sourdine par le président de la FIFA, le président de la Fédération malgache de football a réussi à déboulonner Hayatou (70 ans) en place depuis 29 ans et qui briguait un huitième mandat de quatre ans. A 54 ans, Ahmad devient le septième président de la CAF, une institution créée en 1957.
(Jeune Afrique 16/03/17)
Président de la fédération malgache, Ahmad Ahmad a décidé d’être candidat à la présidence de la Confédération Africaine de Football (CAF) face à Issa Hayatou, le 16 mars prochain à Addis Abeba. Sa candidature, il l’assure, n’est pas dirigée contre la personne d’Issa Hayatou, qui préside la CAF depuis 1988. « Je pense qu’il est temps de changer de mode de gouvernance », précise l’insulaire. Ahmad Ahmad, 57 ans, jure même qu’il y a encore huit mois, l’idée de s’ériger en adversaire de l’inamovible Camerounais ne lui avait même pas traversé l’esprit. « Au congrès de la FIFA, en mai dernier à Mexico, quelques personnes étaient venues me parler d’une candidature. Puis au congrès de la CAF, en septembre, alors...
(Madagascar Tribune 16/03/17)
Des représentants de deux entreprises norvégiennes partenaires de l’Eglise luthérienne malgache (FLM) ont été accueillis par le chef de l’Etat, Hery Rajaonarimampianina à Iavoloha ce 15 mars 2017. Ces deux entreprises travaillent déjà dans le pays et sont venues présenter leurs projets de construction d’infrastructures à un coût moindre mais éprouvée, pouvant tenir plusieurs années et résistant aux aléas climatiques. Ces deux entreprises norvégiennes sont respectivement installées à Tombontsoa Antsirabe et à Mahajanga. La première fabrique des matériaux en parpaing pour la construction de murs depuis 2015. Selon le Pasteur Georges Rasamoelina représentant de la FLM, les produits...
(Jeune Afrique 16/03/17)
Le Camerounais Issa Hayatou, en poste depuis près de 30 ans, cède sa place au Malgache Ahmad Ahmad. Celui-ci a été élu mercredi président de la Confédération africaine de football pour un mandat de quatre ans, lors d'une assemblée générale à Addis Abeba. À 57 ans, Ahmad Ahmad, le président de la fédération malgache, a été a été élu président de la CAF avec 14 voix d’avance sur Issa Hayatou, qui dirige l’instance depuis 1988, lors d’un congrès de l’instance à Addis Abeba, jeudi 16 mars. L’unique rival du patron de football depuis plus de trente ans, candidat à un 8e mandat, avait profité de sa présence à Libreville le 13 janvier, à la veille du coup d’envoi de la...
(Madagascar Tribune 16/03/17)
Les autorités malgaches doivent libérer immédiatement et sans conditions Clovis Razafimalala qui est détenu pour des raisons politiques, a déclaré Amnesty International dans une lettre adressée au gouvernement. Clovis Razafimalala est un militant écologiste réputé à Madagascar, et il a dénoncé à de nombreuses reprises le trafic illicite de bois de rose et d’autres essences de bois dans le cadre de son rôle de coordinateur de la coalition Maroantsetra Lampogno, un groupe luttant contre le trafic illicite de ressources naturelles. Il a été arrêté le 16 septembre 2016, le lendemain d’une manifestation à Maroantsetra. La manifestation réclamait l’abandon des charges retenues contre l’ancien maire de la ville. Cela fait aujourd’hui six mois qu’il a été arrêté pour la destruction présumée...
(Agence Ecofin 16/03/17)
A Madagascar, le cyclone tropical Enawo a affecté 30 % des plantations de vanille, d’après les estimations de l’Association nationale des exportateurs de vanille. Parmi les régions les plus touchées par ces dégâts, figure la ville d’Antalaha, l’une des principales zones de production de la gousse, située dans le nord-est de la Grande Ile. «Dans cette région, environ 95 % des cultures ont été détruites », estime Eddie Fernand le maire d’Antalaha. Cette destruction des plantations qui risque de conduire à une récolte désastreuse, en juillet prochain, fait planer le spectre d’une nouvelle flambée des prix de la vanille sur le marché mondial. « Le marché est très volatile et peut s’enflammer à n’importe quel moment », indique Josephine Lochhead,...
(Agence Ecofin 16/03/17)
(Agence Ecofin) - Après 29 années passées à la tête de la Confédération africaine de football (Caf), l’instance faîtière du football sur le continent, le Camerounais Issa Hayatou a échoué, ce 16 mars, dans sa quête d’un 8ème mandat. Il cède la place au président de la fédération malgache de football, Ahmad Ahmad (photo) qui bénéficiait du soutien du Conseil des fédérations d’Afrique de l’Est (Cosafa), ainsi que des faveurs du président de la fédération nigériane de football et, surtout, de l’actuel président de la Fédération internationale de football association (Fifa), Gianni Infantino. Le candidat camerounais, qui présida également aux destinées de la Fifa à titre intérimaire après la démission de Sep Blatter, peut se prévaloir d’un bilan marqué par...
(La Gazette de Madagascar 16/03/17)
Un accord a été bel et bien signé entre Madagascar et la Turquie en matière d’éducation. Conformément à ce que nous avions rapporté lundi (« Diplomatie : de l’argent coûte que coûte »), cet accord a été conclu plus d’un mois après la visite au pays du chef d’Etat turque Recep Erdogan. La raison est simple : l’Etat malgache a mis du temps pour trouver le moyen de répondre positivement aux exigences de la Turquie. Parallèlement aux objectifs économiques consistant à développer les exportations turques, la tournée de M. Erdogan en Afrique avait aussi un objectif politique précis : couper toutes les attaches de son principal adversaire, Fetullah Gulen, qui est accusé d’être à la tête d’un organisation terroriste laquelle...
(La Gazette de Madagascar 16/03/17)
Qui n’a pas encore entendu parler des coups de téléphone dont le seul but est d’assouvir les besoins pervers de détraqués sexuels ? D’une manière générale, on les regroupe sous l’appellation de « téléphones roses. » Contrairement à ce que pourraient croire certains parents et certains dirigeants, le téléphone rose existe bel et bien à Madagascar. D’ailleurs, de nombreuses sociétés emploient des jeunes filles, certes majeures, pour jouer le rôle d’animatrices de sexe. La création de telles sociétés n’est-elle pas soumise à un contrôle strict pour pouvoir exercer de telles activités à caractères pornographiques et donc illicites ? Si les travailleuses acceptent de travailler dans de telles conditions, c’est parce que d’abord, elles n’ont pas vraiment le choix, et ont...
(RFI 15/03/17)
A Madagascar, près d'un mois après l'incendie de cinq villages dans le nord de la Grande Ile, les coupables courent toujours. L'enquête avance trop lentement. C'est en tout cas ce que pense la société civile. Une quarantaine de policiers est accusée par les villageois d'avoir mis le feu à près de 500 habitations. Plusieurs associations se sont emparées de cette affaire. Certaines ont même envoyé leurs propres enquêteurs sur place. Et hier une ancienne juge du Tribunal pénal international s'est exprimée sur ce cas. Le gouvernement veut-il vraiment faire la lumière sur le drame d'Antsakabary ?
(AFP 15/03/17)
Le bilan du passage la semaine dernière du cyclone Enawo sur l'île de Madagascar s'est encore alourdi pour passer à 78 morts et près de 400.000 sinistrés, a annoncé mardi soir le Bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC) malgache. Les vents violents et les inondations provoquées par Enawo ont également fait 250 blessés, 18 disparus et près de 250.000 déplacés, a ajouté le BNGRC dans un communiqué. Les autorités malgaches ont déclaré mardi l'état de "sinistre national". Un précédent décompte publié dimanche par le même BNGRC faisait état de 50 morts...
(Madagascar Tribune 15/03/17)
Le passage du cyclone Enawo, les dégâts qu’il a causés, les déplacements des autorités et l’organisation des secours aux sinistrés ne doivent pas occulter l’affaire Antsakabary ; ce sont les raisons d’une conférence de presse tenue par la plateforme Vovonana Mampiray ce 14 mars à Faravohitra, car en plus d’être une catastrophe, il y eut double crime qui n’est pas encore élucidé : la mort de deux policiers et la série d’incendie de trois ou quatre villages dans des circonstances controversées. Vovonana Mampiray et Emergence Madagascar appellent instamment le gouvernement à fournir un état des lieux exact et officiel des dégâts matériels. Arlette Ramaroson du Vovonana Mampiray et Holijaona Raboanarijaona d’Emergence Madagascar expliquent que les chiffres en leur possession montrent...
(Madagascar Tribune 15/03/17)
Malgré le retrait des plaintes contre Hiary Rapanoelina, la « justice » s’est acharnée sur lui et l’a condamné à 1 an d’emprisonnement ferme. Même pas avec sursis mais ferme. Bon nombre, sinon presque tout le monde ne comprend pas cet acharnement du Tribunal contre cet administrateur d’un groupe sur le réseau social Facebook. Même l’ambassade des Etats-Unis s’exprime sur ce sujet en notant sa « consternation face au verdict d’un an d’emprisonnement annoncé la semaine dernière à l’encontre de Hiary Rapanoelina, condamné et jugé alors que la plainte pour diffamation ainsi que les autres charges ont été retirées. La liberté d’expression est vitale pour une démocratie forte, et nous exhortons le gouvernement à prendre un rôle de leadership dans...
(La Gazette de Madagascar 15/03/17)
Le bilan du cyclone Enawo – encore provisoire pour l’instant – a été lourd, si lourd d’ailleurs que son passage continue encore de faire les choux gras des organes de presse, mais pas qu’eux d’ailleurs. Les dirigeants, représentés par le président Hery Rajaonarimampianina ont tenu personnellement à tirer profit d’une telle situation pour, officiellement montrer sa solidarité aux populations qui ont été victimes de ces récentes intempéries. Alors que le cyclone se faisait de plus en plus menaçant, monsieur le président était bien au chaud, loin de toute menace. Certes, en tant que chef d’une institution, il a le devoir de se tenir à l’abri face à ce genre de situation, mais son attitude laisse perplexe quant à sa sincérité...
(La Gazette de Madagascar 15/03/17)
Moins d’une semaine après le passage du cyclone qui a inondé leurs habitations, les sinistrés se sont vus exiger de rejoindre leurs anciens lieux de vie. Dès dimanche matin, le camp établi à l’ANS Ampefiloha a été vidé. L’aide s’arrête là. Un retour brusque vers leur ancien quotidien pour les sinistrés, dont certains d’entre eux estiment que c’est trop tôt. En effet, l’eau n’est pas encore totalement redescendue dans certains bas quartiers. La zone d’Andavamba en est un exemple. Les familles qui y habitaient espéraient pouvoir squatter dans les camps pour sinistrés encore quelques jours. Les petites cases n’étant pas aux normes architecturales qui leur servent d’habitations ont d’ailleurs été endommagées par le cyclone. Soulignons aussi que ces familles ont...
(L'Express de Madagascar 15/03/17)
«Il faut travailler main dans la main». Cette petite phrase de Datakarran Goburdhun, ambassadeur de Maurice, révèle la volonté du gouvernement Mauricien de raffermir son programme d’investissement à Mada­gascar. Dans la mouture de son discours, hier au Carlton à Anosy, lors de la célébration du 49e anniversaire de l’indépendance de l’île Maurice, et la 25e de son accession au statut de République, l’ambassadeur de l’île Maurice a mis en exergue l’avancement de l’accord-cadre qui trace les domaines de coopération entre Madagascar et l’île Maurice. « La réunion d’une commission mixte entre les deux pays se tiendra prochaine­-ment », a lancé Datakarran Goburdhun, précisant « qu’une délégation mauricienne viendra dans la Grande île dans quelques semaines, pour définir un agenda concret...

Pages