Mercredi 18 Octobre 2017
(Agence Ecofin 03/10/17)
Madagascar affronte actuellement une épidémie de peste. Selon les autorités, la maladie a déjà provoqué 25 décès. Le gouvernement qui travaille actuellement avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à apporter une réponse efficace au problème, a suspendu toutes les réunions et manifestations à Antananarivo, la capitale, en attendant l’évolution de la lutte contre la maladie. Si Madagascar connaît chaque année la peste, depuis plus de 35 ans maintenant, cette fois-ci, la situation se présente sous un jour différent. En effet, «contrairement aux épidémies passées, celle-ci affecte les grandes zones urbaines, ce qui augmente le risque de transmissions», indique l’OMS. Alors qu’Europe 1 parle de rupture de stock de masques "cache-bouche" permettant de filtrer l'air respiré dans les pharmacies d’Antananarivo,...
(RFI 02/10/17)
Depuis deux mois, 24 personnes sont mortes de la peste dans le pays. C'est dans ce contexte que les écoliers malgaches vont faire leur rentrée ce lundi 2 octobre. Malgré la suspension de tous les rassemblements publics à Antananarivo annoncé samedi par le Premier ministre malgache, la rentrée scolaire aura bien lieu a fait savoir le ministère malgache de l'Education nationale. Ce dernier a donné des recommandations aux chefs d'établissements scolaires vu l'épidémie de peste. Une rentrée scolaire qui inquiète certains parents dans la capitale malgache. Pour la plupart des parents, il n'est pas question de faire manquer l'école à leurs enfants mais le doute est là. Lily a des jumelles de 9 ans. « Je n'ai pas vraiment peur...
(BBC 02/10/17)
Seriez-vous prêt à tout affronter pour trouver l'amour? Dans les hautes terres centrales de Madagascar, les hommes de l'ethnie Betsileo luttent contre un zébu à mains nues pour impressionner les jeunes filles. Cette zébumachie traditionnelle malgache s'appelle le Savika. Andry Rafanambinantsoa, 27 ans, est l'un de ses adeptes. "Je fais ça, car j'espère devenir célèbre et peut-être rencontrer quelqu'un, par exemple de nouvelles jeunes filles. Il y a beaucoup d'ambiance aussi," explique-t-il avant de descendre dans l'arène poussiéreuse pieds nus, armé de son seul courage. Un petit verre de rhum avalé quelques minutes avant, lui donne une dose de bravoure supplémentaire pour le combat inégal qui l'attend. Son adversaire : une bête de 180 kilos avec de longues cornes qui...
(AFP 29/09/17)
La justice malgache a prononcé cette semaine des peines exemplaires de travaux forcés à perpétuité contre les auteurs d'un enlèvement d'enfants meurtrier, un fléau dans l'île de l'Océan indien, a-t-on appris jeudi auprès d'une partie au dossier. Mercredi, un tribunal d'Anosy (sud-est) a infligé à une vingtaine de personnes qui avaient participé au rapt de deux adolescents la peine maximale prévue par le code pénal malgache, a indiqué à l'AFP l'avocat de la famille des victimes. "Dix-huit personnes ont été condamnées à une peine de travaux forcés, une à cinq ans et dix-sept autres à perpétuité", a précisé Me Jeannot Rafanomezana. L'affaire, connue sous le prénom des deux victimes Annie et Arnaud, a fait grand bruit à Madagascar il y...
(RFI 29/09/17)
A Madagascar, la grève des magistrats et des greffiers se déroule sous tension. Depuis mercredi, ces derniers ont entamé une grève illimitée dans tout le pays. Les magistrats réclament l'indépendance de la justice et les greffiers une amélioration de leurs conditions de travail. Jeudi, alors qu'ils s'étaient rassemblés devant le palais de justice d'Antananarivo dans le cadre de leur grève, un huissier, accompagné des forces de l'ordre, a été envoyé pour ouvrir le portail du tribunal. Il est 9 h, ce jeudi, quand greffiers et magistrats se rassemblent dans l'enceinte du tribunal d'Antananarivo. Ces derniers expliquent avoir fermé les grilles du palais de justice puisqu’aucune audience n'avait lieu en raison de leur grève. Mais en fin de matinée, un huissier,...
(Xinhua 29/09/17)
ANTANANARIVO, (Xinhua) -- La peste a tué 19 personnes depuis deux mois à Madagascar, a déclaré jeudi le ministre malgache de la Santé publique de Lalatiana Andriamananarivo lors d'un point de presse. "Au total, 104 personnes à Madagascar sont suspectées d'être infectées par la peste bubonique et la peste pulmonaire, dont 19 décès", a ajouté le ministre. "Ces cas ont été identifiés dans 18 des 119 districts à Madagascar du 1er août 2017 au 27 septembre 2017", a-t-il révélé. M. Andriamananarivo a ajouté que les médicaments suffisent à soigner les malades de la peste, de même que le budget de son département pour faire face aux épidémies avec le soutien de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Exhortant la population...
(RFI 29/09/17)
A Madagascar, les magistrats et les greffiers ont entamé une grève illimitée mercredi 27 septembre 2017. Les deux syndicats ont décidé de faire front commun pour se faire entendre par le ministère de la Justice. Depuis quatre mois, c'est la troisième fois qu'ils se mettent en grève pour réclamer plus d'indépendance. À Antananarivo, alors qu'un rassemblement était prévu devant le palais de justice, les syndicats ont finalement été reçus par leur ministère de tutelle. Une rencontre...
(AFP 28/09/17)
Dix-neuf personnes sont décédées depuis deux mois de la peste à Madagascar, où cette maladie est endémique, selon un dernier bilan donné jeudi par le ministère de la Santé. "Nous avons enregistré 104 cas suspects de peste, dont 19 décès dans tout Madagascar", a annoncé le ministre de la Santé, le professeur Mamy Lalatiana Andriamanarivo, à Antananarivo. Le précédent bilan officiel de l'épidémie, communiqué mi-septembre, faisait état de 5 morts. "Cette année, la saison pesteuse a commencé assez tôt et de manière brutale", a souligné le ministre. Elle s'étend généralement d'octobre à mars sur la Grande Ile, où la maladie réapparaît presque chaque année depuis 1980.
(RFI 28/09/17)
A Madagascar, les magistrats et les greffiers ont entamé une grève illimitée mercredi 27 septembre 2017. Les deux syndicats ont décidé de faire front commun pour se faire entendre par le ministère de la Justice. Depuis quatre mois, c'est la troisième fois qu'ils se mettent en grève pour réclamer plus d'indépendance. À Antananarivo, alors qu'un rassemblement était prévu devant le palais de justice, les syndicats ont finalement été reçus par leur ministère de tutelle. Une rencontre qui s'est soldée par un échec. « Stop à l'impunité. Nous voulons un Etat de droit », peut-on lire sur les banderoles suspendues à tous les tribunaux du pays. Les magistrats de Madagascar dénoncent notamment les pressions subies de la part du pouvoir ou...
(Madagascar TV 28/09/17)
Aucun accord n’a été trouvé entre le ministère de la Justice et les Syndicats des Magistrats et des Greffiers. La grève se poursuit donc dans les tribunaux. Lors de la première journée, la grève n’a pas été suivie à 100%. Lors de notre passage au tribunal d’Anosy, certains magistrats et greffiers ont poursuivi leurs activités. «Stop à l’impunité. Nous voulons un Etat de droit». Tel est le message aperçu parmi d’autres, brandi à l’entrée du palais de la Justice. Les leaders des deux syndicats ont été convoqués à une réunion de conciliation au ministère de la Justice à Faravohitra, sous l’égide de la Garde des sceaux, Rasolo Elise...
(Madagascar Tribune 28/09/17)
C’est fait, la première édition du salon Expofinance a été lancée hier 27 septembre 2017 au Carlton Anosy, une grande première pour Madagascar. Le bilan après un jour de salon est plus que positif étant donné le nombre de participants, visiteurs comme stands. Mais surtout grâce à l’annonce faite par le secrétaire général du ministère des Finances sur la promulgation du décret d’application de la loi 2016-056 sur la monnaie électronique et les établissements de monnaie électronique. Le salon Expofinance 2017 pourra donc se targuer d’avoir fait accoucher ce décret d’application qui sans aucun doute aurait tardé comme de nombreux autres décrets d’application si l’évènement n’avait pas eu lieu. Selon Rakotomahefa Tsilavina, Consultant freelance en Project management et non moins...
(Madagascar Tribune 28/09/17)
Le magistrat acquitté ou du moins non inquiété et 15 prévenus condamnés à perpétuité ; ce sont les verdicts prononcés ce mercredi 27 septembre, premier jour de grève générale et illimitée du syndicat des magistrats de Madagascar (SMM) et du syndicat des greffiers. Le magistrat Jackie Rabehaja, parmi les principaux suspects dans l’affaire de kidnapping des jeunes Annie et Arnaud et qui s’est soldé par l’assassinat de la jeune fille, avait sûrement ses raisons pour ne pas se présenter au procès à Anosy durant les trois jours du procès qui s’est achevé hier. Il avait confiance. La preuve : il a été acquitté pour non lieu dans l’affaire. Sur les 75 prévenus dans cette affaire criminelle, 14 sont condamnés à...
(Madagascar TV 28/09/17)
La Banque Mondiale fait partie des partenaires techniques et financiers de Madagascar depuis plusieurs années. Dans ce sens, cet organisme financier international effectue régulièrement des évaluations de ses activités à Madagascar. Le responsable des opérations de la Banque mondiale à Madagascar, Coralie Gevers a affiché sa satisfaction des efforts concédés par le Gouvernement en matière de réforme, notamment suite à la Conférence de Paris en 2016. «La Banque mondiale s’était engagée à investir 1,3 milliard de Dollars à Madagascar sur cinq ans (…). De ces 1,3 milliard, nous avons déjà investi, depuis décembre 2016, près de 250 millions de Dollars dans des programmes d’agriculture...
(Madagascar Tribune 28/09/17)
Les entreprises malgaches qui ont été certifiées ISO 9001 devront se refaire certifier sur la version 2015 de cette norme avant la fin du mois de septembre de l’année prochaine, soit dans un an. L’information a été délivrée lors de la célébration des 20 ans de Via Conseil, un cabinet de certification à Madagascar. Actuellement, selon les chiffres émanant du cabinet, près de 100 entreprises malgaches seraient certifiées ISO 9001, dont 86 dans la version 2008 de la norme et 14 avec la nouvelle version 2015. Alors que l’on compte plus d’un million d’entreprises certifiées dans le monde. Démontrant donc que le norming n’est pas encore parmi les préoccupations majeures des entreprises malgaches. Toutefois, presque toutes les grandes firmes malgaches...
(Madagascar TV 28/09/17)
La peste à Madagascar continue de défrayer la chronique, d’autant plus que la Grande île se trouve actuellement dans la saison pesteuse. De nouveaux cas suspects continuent d’être décelés. Le ministère de la Santé, en collaboration avec diverses entités, concède des efforts pour endiguer autant que possible la propagation de la maladie. Depuis le 1er août dernier jusqu’à hier à 11h, 104 cas supects de peste sont relevés dans tout Madagascar.A ce jour, 13 cas sont confirmés et 39 autres qualifiés de «cas probables», selon les explications apportées par le Dr Harimanitra Andriamanjato, Directeur du Partenariat au sein du ministère de la Santé Publique. La peste se décline en deux natures, bubonique et pulmonaire. La peste pulmonaire est mortelle en...
(Madagascar TV 28/09/17)
Depuis la vulgarisation des réseaux sociaux, tels que Facebook, entre autres, les soucis des internautes n’ont de cesse de surgir. Il y a de quoi. Au vu de la multiplication des piratages de compte sur les réseaux sociaux, l’on se demande dans quels intérêts les pirates de compte agissent-ils… Les actes criminels semblent se multiplier, ces derniers temps, sur les réseaux sociaux et les internautes de Facebook sont de plus en plus nombreux à en être victimes. Le dernier fait en date, un ressortissant malgache, résident de Maurice venait d’être victime de piratage de son compte, ayant été utilisé à des actes terroristes assortis de menaces de mort. Un autre ressortissant malgache est suspecté d’être derrière cette affaire. Celle-ci est...
(Madagascar Tribune 27/09/17)
La prochaine session parlementaire s’approche à grand pas et l’on connait déjà à peu près les sujets qui seront débattus par les deux chambres, surtout au sein de l’Assemblée Nationale. Pour rappel, la Constitution de la IVème République a fixé le début de la deuxième session ordinaire au troisième mardi du mois d’octobre. Etant donné qu’il s’agit de la session budgétaire, la loi de finance pour l’année à venir sera au centre des discussions. Outre cela, les députés auront aussi à débattre sur le projet de révision constitutionnelle que prévoit de mettre en œuvre le régime en place. Un projet qui se concrétise de plus en plus après avoir été annoncé et par le Premier ministre et par le président...
(Madagascar TV 27/09/17)
La révision de la Constitution reste le sujet d’actualité le plus discuté du moment. Les débats vont bon train, les langues se délient et les opinions divergent. Mais fait curieux : les anciens Chefs d’Etat n’ont toujours pas réagi à ces débats nourris. Les acteurs politiques, la société civile, les responsables étatiques… les acteurs de la vie nationale, s’invitent dans le débat sur l’éventualité d’une retouche de la Constitution. Les politiciens se trouvent jusqu’ici divisés sur ce sujet. Les proches du régime, notamment, le HVM et ses alliés, sont favorables à un amendement de cette loi fondamentale. Retouche qui portera sur le statut des Fokontany et sur la démission du Président de la République avant la présidentielle. La majorité veut...
(Madagascar Tribune 27/09/17)
L’association des transporteurs routiers notamment les camionneurs s’insurgent contre la sanction infligée contre le camionneur auteur de l’effondrement du pont de Vohiposa la semaine dernière. Notons que le chauffeur et le propriétaire du camion semi-remorque qui a causé l’effondrement du pont Bailey de Vohiposa sur la RN7 dans la région Haute Matsiatra, sont placés en mandat de dépôt. Les autorités ont estimé qu’ils sont responsables de cet accident dont les conséquences économiques et sociales se chiffrent à plusieurs milliards, ce n’est que pour le remplacement du pont et le blocage des centaines de voitures et de milliers de passagers de part et d’autre de ce pont. Les camionneurs de leur côté, estiment que le camion semi-remorque n’a aucune responsabilité dans...
(Madagascar TV 27/09/17)
Les membres du bureau national du parti Hery Vaovao hoan’i Madagasikara (HVM) ont tenu à se rendre hier dans l’une des plus grandes circonscriptions électorales du pays, le District Atsimondrano. En effet, les membres du bureau, conduits par Rivo Rakotovao président national du parti, se sont ainsi entretenus avec les élus locaux portant les couleurs du HVM, notamment les députés, les sénateurs, les conseillers municipaux et les maires. «C’est une occasion de constater le terrain et de mobiliser notre base», a fait savoir Rivo Rakotovao, au cours d’un entretien avec la presse. Cette descente n’est pas anodine puisqu’elle a été l’occasion de présenter le coach et non moins coordonnateur du HVM de cette même circonscription. En effet, Lantoniaina Rasoloelison sera...

Pages