Lundi 29 Mai 2017
(La Gazette de Madagascar 22/05/17)
Les confrontations ne cessent de marquer l’affaire Claudine Razaimamonjy. D’abord, il y avait la déclaration du Premier Ministre et aussi celle des responsables de l’Hjra. Effectivement, ces deux entités ne supportent pas à ce qu’on touche un seul cheveu de la fausse malade. On a tous pris connaissance du communiqué de l’établissement affirmant que " l'accomplissement d'une mission doit se conformer aux règles de la procédure administrative, et à l'organisation des services de soins. Dorénavant, toute transgression à ses règles ne sera plus tolérée ". Si le syndicat a su tenir tête au chef de gouvernement, les responsables de l’hôpital Ravoahangy ont aussi eu leur part. La réplique du président du syndicat était du moins la plus claire : « Chers...
(RFI 22/05/17)
Le 15 décembre dernier, sur le fil, la veille de la clôture de la session parlementaire annuelle, la réforme du code de la nationalité a été votée au Parlement malgache. Le texte initial, inchangé depuis l’indépendance de l’île en 1960, trainait avec lui quelques articles extrêmement discriminatoires à l’égard des femmes et des enfants. Cette semaine, à l’occasion d’un colloque organisé à Genève par Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés sur les « meilleures pratiques pour la promotion de l’égalité d’accès de la femme à la nationalité », la ministre de la Population et de la protection de la femme, fervente défenseure du projet de loi, a pu livrer son témoignage : « Madagascar a connu une belle...
(RFI 22/05/17)
A Madagascar, les entomologistes ont répertorié 235 espèces de moustiques. Parmi celles-ci, 64 d'entre elles sont vecteurs de maladies, chez l'homme ou bien chez l'animal et parfois chez les deux. A l'occasion d'une conférence donnée samedi 20 mai à l'Institut français de Madagascar, un chercheur spécialisé dans l'étude de cet insecte invasif a éclairé l'assemblée sur les comportements de ces tant redoutés moustiques. Devant l'assistance, le professeur Mickaël Tantely, entomologiste à l'Institut Pasteur de Madagascar, rappelle que le moustique présent sur la Grande Île ne pique pas seulement l'homme. Les animaux domestiques sont aussi la cible de ces bêtes bourdonnantes. La santé humaine dépend donc de la santé animale car si le moustique opportuniste pique un zébu malade, par exemple,...
(Madagascar Tribune 22/05/17)
« Les opérateurs issus des 18 tribus » et évoluant dans l’élevage, le convoyage/transport et le négoce du zébu confirment ; ils vont cesser leurs activités à partir du 25 mai prochain. Le marché de viande de zébu de la capitale en sera la principale victime. Ces opérateurs rejoignent ainsi les positions des membres de la coopérative MadaOmby qui attendent d’autres mesures plus concrètes de la part de la Gendarmerie nationale (voir : Les fournisseurs de zébus se rebellent contre le racket des gendarmes), telle l’identification des postes de contrôle, le tracé d’itinéraires sécurisés et la transparence des taxes et autres frais. En tout cas, Hajanirina Ramaherijaona député de Madagascar élu à Tisroanomandidy confirme lui aussi que les frais occasionnés...
(La Gazette de Madagascar 22/05/17)
Pour échapper au placement en détention préventive, Claudine Razaimamonjy s’est empressée de simuler un malaise. Cette tactique lui a permis de rejoindre l’hôpital HJRA, avant de s’envoler à l’Ile Maurice, avec le double feu vert du Ministre de la Santé et du Ministre de la Justice. Les médecins mauriciens ont estimé que ce malade imaginaire était hors de danger, c’est pourquoi elle est revenue au pays pour reprendre ses soins à l’hôpital HJRA, évitant ainsi la prison. Le problème est que Claudine Razaimamamojy a été aperçue en parfaite santé à Fianarantsoa alors qu’elle était supposée être alitée à Antananarivo dans la chambre 126 de l’hôpital HJRA. Riana Andriamandavy VII, son beau-frère complice, a monté la garde devant cette chambre pour...
(La Gazette de Madagascar 22/05/17)
Ils s’accusent tous des maux qui en réalité pourrissent toutes les institutions et les structures de la République que les simples gens ne savent plus qui croire ? Pour le commun des mortels, ces plaies scandaleuses que tous les observateurs lucides de par le monde qualifient d’ « inacceptable » comme l’avait déploré récemment l’ambassade de France le plus officiellement du monde. Comme Arthur Bourgogne dans le journal Le Monde, d’autres vont même jusqu’à affirmer, malgré ses richesses légendaires qu’à cause d’une paupérisation galopante notre pays est devenu « Madagascar, l’île des oubliés de tous ». Selon cet analyste, le territoire des ancêtres de Ralaimongo, de Dada Monja ces héros d’un patriotisme pur et dur est «laissé à l’abandon par...
(L'Express de Madagascar 22/05/17)
Toujours pas de nom malgache. Le pape François a annoncé, hier matin, lors d’une prière place Saint Pierre, la nomination de cinq nouveaux cardinaux au prochain con­sis­toire prévu le 28 juin. Parmi les nouveaux cardinaux désignés, il n’y a aucun nom malgache. Depuis la disparition subite du cardinal Armand Gaetan Raza­findratandra le 10 janvier 2010, les fidèles catholiques espéraient entendre un nom malgache parmi les mem­bres du collège des cardinaux. La visite du numéro deux du Saint Siège dans le pays, au mois de janvier, a ranimé cet espoir parmi les fidèles malgaches. Les observateurs ont avancé que ce sujet figurerait dans les coulisses de son séjour. Mais la désignation d’un cardinal relève du pouvoir discrétionnaire du souverain Pontife. Jusqu’ici,...
(Agence Ecofin 22/05/17)
La nouvelle loi régissant le secteur électrique malgache sera promulguée au cours de cette année. Le programme de révision du cadre juridique du secteur électrique à Madagascar (PRC-ELEC) devrait, en effet, amorcer la phase de validation des propositions à apporter, au cours du mois de juin 2017. Le nouveau texte viendra remplacer la loi du 20 janvier 1999 qui comporte plusieurs lacunes, selon une étude réalisée par le consortium AIDES-Herisoa Power. Entre autres manques constatés, la lourdeur de la procédure d’octroi des contrats, l’absence de sanction à appliquer aux énergéticiens défaillants et l’inadéquation des seuls contrats d’autorisation et de concession. La future loi intégrera donc des dispositions relatives à l’intégration des ressources d’énergie renouvelable et à l’amélioration de la sécurisation...
(La Gazette de Madagascar 22/05/17)
Les enseignants membres du Syndicat des Enseignants-chercheurs et Chercheurs-enseignants de l’Enseignement Supérieur (SECES) revient à la charge pour la réclamation de leurs indemnités. Une assemblée générale s’est tenue hier à Ankatso en vue des actions à entreprendre vu qu’il n’y a aucune considération vis-à-vis des indemnités qui leur sont dues. Leur réclamation sera pure et simple qu’on leur règle leurs indemnités comme le stipule le décret 2009-1214. Les membres du SECES avaient déjà émis des requêtes concernant l’inclusion de leurs indemnités dans le budget de l’Etat 2017, c’est-à-dire la Loi de Finance Initiale 2017 mais rien n’y fait, affirme Ravelonirina Samy Grégoire, maître de conférence et président de la SECES à Antananarivo. En vue de leurs réclamations dont le paiement...
(La Gazette de Madagascar 22/05/17)
Le député de la 10ème circonscription des Français établis hors de France, Alain Marsaud est actuellement en visite à Madagascar. 2 fois par an, il visite la Grande île pour rencontrer les autorités du pays et surtout ses compatriotes. Cet homme est proche de ces derniers car même s’il est le député de 49 pays qui vont du Moyen Orient vers le Sud de l’Afrique, dont Madagascar, ses visites ont toujours été régulières. Actuellement, il est en campagne électorale pour les élections législatives qui auront lieu les 4 et 18 juin prochain. Lors de sa rencontre avec les journalistes malgaches hier à l’Ibis Ankorondrano, il a énuméré les grandes lignes des sujets chauds du moment, notamment la sécurité de la...
(L'Express de Madagascar 22/05/17)
Une épreuve qui a mal tourné. Les épreuves d’Éducation physique et sportive (EPS) du baccalauréat a viré au drame pour un candidat de Maroantsetra, dans la région Analanjirofo. Il a succombé, après avoir couru sur les mille mètres du terrain de l’école primaire publique d’Ankiaka-Andrefana, vendredi. « Il est décédé à la suite d’un arrêt du cœur, selon la constatation des médecins », rapporte Jean Stephano Jao, chef de la circonscription scolaire (Cisco) de Maroantsetra, joint au téléphone hier. Le jeune homme de 18 ans est élève d’une école privée de Maroantsetra. « Il s’est évanoui, après avoir franchi la ligne d’arrivée. On l’a évacué d’urgence à l’hôpital, mais il y a perdu la vie», poursuit le responsable de l’éducation,...
(La Tribune 22/05/17)
La stabilité économique de l’Afrique de l’Est semble avoir convaincu Volvo Trucks de renforcer sa présence économique dans la région. La filiale camions du constructeur suédois vient en effet d’annoncer la mise en place d’une unité d’assemblage dans la ville kenyane de Mombasa. Une implantation qui rentre dans la cadre d’une association conclue entre la multinationale et NECST Motors, un concessionnaire kenyan qui prévoit également la mise en place de 20 ateliers dans la région. La filiale camions du constructeur automobile suédois Volvo, vient d'annoncer son intention de renforcer sa présence en Afrique de l'Est. Le premier objectif que s'est fixé le management de Volvo Trucks est d'augmenter sa part de marché au Kenya, en Ouganda et en Tanzanie de...
(Madagascar Tribune 20/05/17)
Le Premier ministre Mahafaly Solonandrasana Olivier hausse le ton contre le syndicat des magistrats de Madagascar (SMM) même s’il ne le cite pas nommément mais parle des déstabilisateurs et menace même de sévir. Il cherche apparemment le moyen de faire taire le syndicat des magistrats dirigé par la jeune Fanirisoa Ernaivo. Pour commencer, un membre de ce syndicat, Idealson, qui était en même temps responsable du service juridique de la Présidence a été démis de sa fonction par décret cette semaine. Le SMM pour le moment ne compte pas rendre les armes. Le syndicat vient de publier un communiqué notant que Claudine Razaimamonjy est une prisonnière comme les autres c’est-à-dire qu’elle doit être soumise aux mêmes conditions de détention, hospitalisée...
(La Gazette de Madagascar 20/05/17)
Parfois, les coïncidences arrangent bien les choses. Pour les douaniers et les policiers en tout cas, la saisie de deux valises pleines de tortues, mercredi dernier à Ivato, a été l’occasion par excellence pour montrer qu’ils font correctement leur travail. Mieux, ils agissent de concert. Placés dans deux valises qu’un passager du vol de Kenya Airways à destination de Nairobi voulait prendre, ces tortues ont été démasquées au scanner de la douane grâce à des renseignements de la Police aux frontières. Cette découverte intervient le jour même de la parution d’articles annonçant la saisie d’un demi-kilo d’héroïne à destination du Canada. D’après les informations transmises par les douaniers ou par Air Cargo Service qui traite le fret d’Air France et...
(RFI 20/05/17)
Jusqu'à dimanche 21 mai, la Foire Internationale de Madagascar accueille le grand public et les investisseurs pour venir rencontrer sur leurs stands, les entreprises, start-up ou associations. RFI s'est promené au milieu du dédale des allées et a déniché quelques inventions écolos 100% «vita malgasy» ou «Made in Madagascar». Leur stand invite à la détente, les visiteurs peuvent s'installer sur des barriques de fioul ou des pneus, réhabilités en fauteuils. Chez Green N'Kool, on cultive l'art de la récupération. Mais la petite entreprise sociale a aussi décidé d'innover, en lançant un nouveau produit le mois dernier. « On a voulu essayer de faire des pailles en bambous. Parce qu'en fait, le plastique met beaucoup de temps à se dégrader, explique...
(Madagascar Tribune 19/05/17)
« Nous devons défendre la réputation de notre vanille, celle qui est empreinte de valeur ajoutée, grâce au savoir-faire des femmes qui les préparent à la main. Nous devons assurer cette protection dans un souci de fierté citoyenne et de préservation de notre renommée mondiale », a déclaré Hery Rajaonarimampianina hier lors d’un déplacement à Sambava où il a eu une réunion, avec les opérateurs de la filière vanille de la région Sava. Vol de gousses sur pied, exploitation de la vanille verte. Avec les pratiques qui ont cours actuellement, la qualité et la renommée de la vanille malgache sur le marché mondial sont fortement menacées. Madagascar demeure toujours le premier exportateur mondial de vanille, et ce produit constitue un...
(La Gazette de Madagascar 19/05/17)
Les affrontements entre les étudiants d'Ankatso et les forces de l’ordre se sont poursuivis hier. Il faut noter que les étudiants militent pour la révision à la hausse de leurs équipements. Des solutions à court terme ont été proposées lors de la rencontre entre les étudiants, les responsables de l'Université et les responsables du Ministère de l'Enseignement supérieur qui a eu lieu à Fiadanana dans la matinée. Les différentes revendications s'adressent surtout à l'Université, a souligné le ministère. Aussi, la résolution du problème de connexion sera-t-elle d'abord priorisée. Il a par ailleurs été expliqué que le droit pédagogique est quelque peu onéreux en raison du manque du budget de fonctionnement à l'Université d'Antananarivo. Les forces de l'ordre ont arrêté un...
(Madagascar Tribune 19/05/17)
« Au ministère de la Santé publique, il est très regrettable, flagrant que les établissements hospitaliers sont en train d’être réduits en mouroirs des patients pauvres incapables de se plier aux insinuations ou propositions/enchères des agents de l’Etat dans ces hôpitaux à payer les services publics qui leur sont dus – pour dire la corruption dans les termes communs de « mametraha kely ». Les coûts exorbitants des soins et médicaments sont en sus », soulignent les évêques catholiques de Madagascar qui n’ont pas manqué de condamner une fois de plus, les pratiques clandestines très répandues de l’Interruption volontaire de grossesse (IVG) et auxquelles se livrent des personnels de santé.
(La Gazette de Madagascar 19/05/17)
Le service communication de la présidence de la République de Madagascar est en train de remuer ciel et terre pour trouver de nouvelles façons d’intéresser le public. Quand les discours en public ne font plus leurs preuves et que la population ne se laisse plus berner par les paroles sans suite composées de promesses vides, il est temps de trouver un angle plus « technologique » afin de cibler certaines catégories de personnes, notamment ceux qui peuvent partager le plus vite une information. Sur YouTube, ils ont choisi « Fotoam-bita » comme nom pour la chaîne présidentielle. Des vidéos de 5 minutes y sont publiées à chaque fin de semaine pour une « retrouvaille » entre le président et le...
(La Gazette de Madagascar 19/05/17)
Quitte à s’attirer les ires de ceux qui sont convaincus que les évènements de mai 72 à Madagascar était le fruit d’une lutte populaire, il faut bien reconnaître que la chute du régime de Philibert Tsiranana était le résultat de conjonction de circonstances ourdies par des entités et des acteurs politiques qui voulaient qu’on tourne la page sur une période l’histoire de ce pays afin de finaliser une décolonisation inachevée. La révolte de Monja Jaona et du parti Monima durement réprimée par les forces de l’ordre a servi de prétexte à la société civile pour soutenir les multiples mouvements contestataires qui prônaient l’avènement d’une ère nouvelle à partir d’une coalition constituante. Les choses se sont déroulées autrement. Selon l’équipe de...

Pages