| Africatime
Mercredi 01 Octobre 2014
(Madagascar Tribune 01/10/14)
La promesse présidentielle sur la fin du délestage en 3 mois n’a pas été tenue, c’est un constat. Et le délestage massif de ces derniers temps pourrait coûter cher au régime en place car il peut être considéré comme un signe de défaite. Comme le ministère de l’énergie n’était pas capable de gérer seul la crise de délestage, l’État a confié le problème au ministère d’État chargé des ressources stratégiques et des mines. Laurent Rajaonarivelo, directeur des hydrocarbures aval de ce département ministériel, annonce l’arrivée prochaine de carburants pour approvisionner la Jirama afin qu’elle puisse faire tourner normalement ses centrales thermiques. Comme la rupture de l’approvisionnement de carburants à cause des impayés était avancée par...
(Jeune Afrique 01/10/14)
Dans la course pour le secrétariat génaral de l'OIF, les relations ne sont pas vraiment à la franche cordialité entre la Canadienne Michaëlle Jean et le Mauricien Jean Claude de l'Estrac. Aujourd'hui, ils courent l'un contre l'autre, mais il n'y a pas si longtemps, la Canadienne Michaëlle Jean envisageait de s'allier au Mauricien Jean Claude de l'Estrac, candidat comme elle au secrétariat général de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF), en novembre. En mai dernier, un conseiller de Christian Paradis, le ministre canadien de la Francophonie, avait en effet proposé un "ticket" à l'Estrac : le retrait de sa candidature...
(Linfo.re 01/10/14)
Les coupures de courant, qui sont « courants » dans certaines villes de la Grande île risquent de s’étendre sur tout le pays. Les solutions avancées pour mettre fin aux délestages ne sont pas pérennes. Une réunion entre la Jirama, la compagnie malgache d’eau et d’électricité, le Trésor public et le ministère des Finances et du Budget a abouti par l’adoption d’une hausse du budget alloué à l’achat de carburant pour les centrales thermiques, rapporte aujourd’hui le quotidien L’Express de...
(Madagascar Tribune 01/10/14)
Une fois de plus, les anciens clients de la banque chinoise BICM fermée au mois de mai 2014 adressent un nouvel ultimatum de 48 h à l’État pour être remboursés. Passé ce délai, ils menacent d’entamer d’autres actions s’ils ne sont pas encore payés. Ils n’ont pas encore expliqué de quelle action il s’agirait mais ils vont appeler de nouveau la presse pour la suite si jamais ils ne sont pas remboursés comme promis. Selon l’accord passé avec le liquidateur,...
(Midi Madagasikara 01/10/14)
Le parti au pouvoir ne laisse pas seul le président Hery Rajaonarimampianina face aux attaques de ses adversaires politiques. Pendant que le président de la République Hery Rajaonarimampianina poursuit son périple en province, le parti HVM (Hery Vaovao ho an’i Madagasikara) qui l’a propulsé au pouvoir confirme sa présence dans les bas quartiers de la Capitale. La formation politique dirigée par le ministre d’Etat en charge de l’Infrastructure Rivo Rakotovao ne rate aucune occasion pour réaliser des œuvres sociales en...
(Midi Madagasikara 01/10/14)
« La population du District de Mitsinjo se plaint de la recrudescence des « vaky fasana » ou pillages de tombeaux », rapporte le député élu dans la circonscription Alidy Bin Soufou. Il parle en connaissance de cause car le tombeau de sa famille a été également pillé la semaine dernière. « Bon nombre des restes de nos ancêtres ont disparu », déplore-t-il. Avant de faire savoir qu’« une grande partie des ossements humains a été retrouvée au domicile d’un...
(L'Express de Madagascar 01/10/14)
La Grande île est fixée. Le tirage au sort des éliminatoires des Jeux africains 2015 a donné son verdict. La sélection masculine malgache sera opposée à celle de la Zambie au premier tour. Tandis que l’équipe féminine affrontera celle du Botswana. Chez les hommes, les matchs du premier tour se tiendront les 20, 21 ou 22 février 2015 en Zambie. Deux semaines plus tard, ce sera au tour de Madagascar d’accueillir la deuxième confrontation, les 6, 7 ou 8 mars...
(Linfo.re 30/09/14)
De retour de New York où il a participé au sommet des Nations unies, le président malgache a reconnu des retards dans la réalisation de ses promesses. "Des travaux sont commencés, d’autres le seront", a-t-il tempéré. Face aux critiques qui se font de plus en plus virulentes, le président malgache Hery Rajaonarimampianina ne s’est pas voilé la face, samedi, commente aujourd’hui le quotidien L’Express de Madagascar. Huit mois après son investiture, la grogne monte sur la Grande île, en témoignent les publications dans les réseaux sociaux et dans les médias. Après les remous dans le secteur du transport aérien où les revendications sont restées insatisfaites, l’exécutif malgache peine à trouver des solutions...
(L'Express de Madagascar 30/09/14)
Le divorce pourrait bien être consommé entre Marc Ravalomanana et le régime. L’ancien Président a, par ailleurs, semblé laisser planer le spectre de 2002. Subliminal. « Si je parle c’est parce que j’ai soutenu le régime auparavant, mais plus maintenant », a déclaré Marc Ravalomanana, ancien Président à ses partisans du Margo Behoririka, samedi. Avec une phrase dont il a le secret de la formulation, et à la fin d’une allocution de plus de seize minutes, l’ancien Chef d’Etat a...
(Madagascar Tribune 30/09/14)
La Fondation Mo Ibrahim a publié ce 29 septembre son classement des pays africains en matière de gouvernance, appelé Indice Ibrahim de la gouvernance africaine (IIAG 2014). Ce classement relève l’amélioration du niveau global de gouvernance sur le continent mais souligne certaines tendances préoccupantes. Dans le cas de Madagascar, l’on ne peut que constater la dégringolade. Tous les critères d’appréciations avaient enregistré une chute catastrophique entre 2008-2009 et ce jusqu’en 2012. Entre 2013 et 2013, une très légère reprise est...
(Midi Madagasikara 30/09/14)
L’éventuelle consigne de l’ancien président sur le boycott des Institutions en place risque de ne pas être suivie par certains dirigeants de sa mouvance. Les « déclarations de guerre » faites samedi dernier par l’ancien président Marc Ravalomanana à l’endroit du régime en place ont été froidement accueillies par certains dirigeants de sa mouvance. Une réunion d’urgence a été programmée hier au Bel Air, mais ladite réunion n’a pas eu lieu étant donné que des personnalités membres de la mouvance...
(L'Express de Madagascar 30/09/14)
Probablement pour calmer les humeurs, le Chef de l’État a indiqué qu’il n’a pas encore parlé de cogestion des îles éparses avec François Hollande. Cependant, rien que l’idée que le régime envisage cette option dérange. Tentative ratée Hery Rajaonari­mampianina, président de la Répu­­blique, a indiqué que la teneur du sujet des îles éparses, abordé lors de son entretien avec son homologue français François Hollande a été mal interprété. Selon ses dires, il n’a pas encore été question de cogestion. «...
(NewsMada 30/09/14)
Un moment décisif pour le régime. Acculé de tous parts, l’Exécutif doit prendre une option pour rassurer l’opinion. Avec les multiples interpellations de l’opinion sur la capacité réelle des dirigeants à répondre aux priorités du peuple, les tenants du pouvoir se trouvent dans un contexte où il faudrait choisir entre maintenir le cap quoi qu’il arrive ou procéder à quelques retouches pour donner un nouveau souffle à la vie du pays. Même la classe politique semble avoir des positions différentes...
(Madagascar Tribune 30/09/14)
La relation entre Marc Ravalomanana et son poulain aux Présidentielles de 2013 le Dr Jean Louis Robinson est au stade d’ambiguité, si l’on se refère aux déclarations du fondateur du parti Avana. Les deux personnalités sont, certes, convaincues que la nation malgache est encore vulnérable. Et tous deux sont d’accord pour réagir contre la pauvreté, selon les propos de Jean Louis Robinson. Cependant, 10 mois après les élections présidentielles, ces deux personnalités n’ont jamais entrepris aucune action commune. «Nous avons,...
(Madagascar Tribune 30/09/14)
Le week-end dernier, face au refus déguisé du régime actuel de le faire revenir au pays, l’ancien président Marc Ravalomanana a menacé de rééditer 2002, c’est-à-dire aux yeux de beaucoup provoquer de nouveaux troubles qui iraient conduire à une nouvelle crise. Il est clair que son camp se trouve désormais dans l’opposition, reste à savoir si ses partisans vont officialiser cette position, en s’inscrivant officiellement dans la liste des opposants auprès du ministère de l’Intérieur. Peut-il mobiliser la population pour...
(Midi Madagasikara 30/09/14)
La CENI-T a pris part à l’atelier de renforcement de capacités pour le Forum des Organes de Gestion des Elections (OGE) du COMESA sur l’analyse, la résolution et la médiation des conflits, qui s’est tenu, à Bujumbura, au Burundi, du 22 au 26 septembre dernier. Un forum organisé conjointement par le COMESA, la commission de l’Union Africaine et le Centre Africain pour la Résolution Constructive des Conflits (ACCORD). Cet atelier a pour objectif de renforcer la capacité des OGE du...
(NewsMada 30/09/14)
Un projet d’arrêté relatif à l’organisation et à la gestion de la filière girofle à Madagascar a été validé à l’issue de la rencontre entre le ministre du Commerce, Narson Rafidimanana et les membres du Groupement des exportateurs de girofle de Madagascar (GEGM). Les dispositions du projet d’arrêté tendent à encadrer les différentes étapes de la commercialisation du girofle à Madagascar. L’objectif en est de mettre en place une structure qui puisse ensuite apporter une protection aux exportateurs. Il est...
(Madagascar Tribune 30/09/14)
La peste, cette maladie de Moyen Âge fait encore des ravages dans la Grande Ile. La peste tue encore à Madagascar ; sur les 13 cas de peste avérés enregistrés dans deux communes de la région de Bongolava ces dernières semaines, 7 sont décédés. La peste se transmet beaucoup plus vite qu’Ebola, selon le directeur général de l’Institut pasteur de Madagascar (IPM), Christophe Rogier, et la peste pulmonaire ou bubonique non traitée à temps est mortelle. Mais contrairement à Ebola,...
(Madagascar Tribune 30/09/14)
À Madagascar, la transition de l’usage du carburant fossile vers celle de l’agro-carburant pourrait permettre à l’île d’économiser 75 millions de dollars d’ici six ans. Selon le groupe Énergie, une plate-forme d’experts chargée de formuler des recommandations relatives à la politique énergétique de Madagascar, cette forme de carburant serait la solution idéale si les autorités optaient pour sa vulgarisation. Avec 106 000 hectares dédiés à la production d’agro-carburant à l’horizon 2030, le pays pourrait voir tous ses indicateurs énergétiques changer...
(Midi Madagasikara 30/09/14)
Les choses s’améliorent dans le domaine du dédouanement des marchandises, mais d’autres efforts restent à faire. « Nous avons constaté de très louables efforts en peu de temps, mais des choses restent à améliorer ». C’est l’une des conclusions de Brigit Viohl, Expert de la Banque Mondiale dans le domaine du dédouanement des marchandises, lors de l’atelier de restitution des résultats de l’évaluation du guichet unique électronique Tradenet. Points forts. Initié par l’Alliance Africaine pour le Commerce Electronique et la...

Pages