| Africatime
Jeudi 24 Juillet 2014
(AFP 23/07/14)
Un tribunal d'Antananarivo a refusé mercredi de libérer deux journalistes malgaches accusés de "diffamation publique et délit de presse" après la publication d'une lettre de lecteur accusant trois ministres d'être impliqués dans un trafic de bois de rose, en attendant le verdict vendredi. "Le procès d'aujourd'hui (mercredi) s'est bien déroulé, le verdict sera pour vendredi. (...) Nous, les avocats, nous avons demandé la liberté provisoire pour les deux prévenus, mais le tribunal a rejeté notre demande", a raconté l'avocat des deux journalistes, Vivier Raoelson. Le procès s'est déroulé à huis-clos, après qu'une partie de l'assistance eut hué le représentant des plaignants. Jean-Luc Rahaga et Didier Ramanoelina, respectivement directeur de la publication et rédacteur en chef...
(RFI 23/07/14)
A Madagascar, ce mercredi, doit se tenir le procès des deux journalistes du quotidien Madagascar matin toujours en détention provisoire. Ils sont poursuivis pour diffamation par le ministre d'Etat chargé de l'Aménagement du territoire, Rivo Rakotovao. Dans la capitale, les journalistes malgaches s'inquiètent et le font savoir. Une banderole qui dit « non à l'emprisonnement des journalistes », un cortège qui crie « Rivo Rakotovao n'aime pas la démocratie » : les journalistes malgaches ont défilé mardi jusqu'à la statue pour la liberté de la presse. Ils préviennent : leur mobilisation ira jusqu'au procès ce mercredi. « Nous décidons de...
(Midi Madagasikara 23/07/14)
Bien que l’alliance entre ces deux principaux protagonistes de la crise de 2009 soit presque inconcevable, elle constitue une menace permanente pour le régime en place. La stabilité politique tant souhaitée par les dirigeants actuels pour justifier le fait d’empêcher l’ancien président Marc Ravalomanana de rentrer au pays serait loin d’être acquise. Des foyers de tension surgissent partout. Le régime se contente de jouer le pompier à l’image de ce qui se passe à l’université de Mahajanga. A Vontovorona, les...
(La Nation 23/07/14)
Comme il a été annoncé depuis dimanche dans le Net et tous les médias, Jean Luc Rahaga le Directeur de Publication du journal Madagascar Matin devait obtempérer à une convocation de la Section de Recherches Criminelles d’Antananarivo. Dans la foulée, sûrement concerné par le dossier en question, le Rédacteur en Chef Didier Ramanoelina a été également recherché et ramené sous bonne garde à Fiadanana. Après avoir été auditionnés par les gendarmes, nos deux confrères ont été présentés devant un juge...
(NewsMada 23/07/14)
L’autonomie des collectivités territoriales décentralisées (CTD) ainsi que les communales prévues se dérouler cette année était au centre des discussions durant deux jours au centre de conférences international d’Ivato. Trois propositions ont été présentées lors de cet atelier de concertation nationale sur la décentralisation, et devront passer devant l’Assemblée nationale qui attend toujours la tenue d’une session extraordinaire. « Les résolutions prises après cet atelier seront présentées au conseil du gouvernement dès la semaine prochaine », d’après le secrétaire général...
(Xinhua 23/07/14)
ANTANANARIVO, (Xinhua) -- Le Syndicat des journalistes malgaches (SJM) revendique la libération immédiate des deux journalistes placés sous mandat de dépôt depuis lundi à la suite d'une plainte déposée par le ministre d'Etat chargé des infrastructures, de l'équipement et de l'aménagement du territoire, Rakotovao Rivo, pour diffamation et publication de nouvelles sans preuve. Dans un communiqué publié mardi, le SJM a exprimé ses profondes préoccupations devant les menaces qui pèsent sur la liberté de la presse. "Le SJM attire l'attention...
(La Nation 23/07/14)
La situation dans le pays risque de devenir ingérable, d’un moment à l’autre. L’Etat malgache, qui ne dispose pas de beaucoup moyens, sera très bientôt débordé par les revendications. Les universitaires montent au créneau depuis quelques temps, tandis que les fonctionnaires en général, qui n’ont pas bénéficié d’augmentation de salaire cette année, pourraient aussi relancer les mouvements de revendication. L’Etat malgache n’a pas suffisamment d’argent pour satisfaire tout le monde. Et pour preuve, les fonctionnaires n’ont pas bénéficié de l’habituelle...
(La Gazette de Madagascar 23/07/14)
Procès à fort retentissement ce jour au Palais de Justice d’Anosy, avec la comparution des deux journalistes de Madagascar Matin poursuivis pour « diffamation publique » par le ministre d’Etat Rivo Rakotovao. L’affaire a défrayé la chronique depuis lundi, en raison notamment du placement sous mandat de dépôt (c’est-à-dire de l’incarcération) des deux hommes de presse, une mesure peu courante en démocratie. Il s’agit en tout cas du tout premier procès sur le bois de rose, du moins du tout...
(Midi Madagasikara 23/07/14)
Huit thèmes ont été débattus, lors de la concertation nationale qui s’est tenue, les 21 et 22 juillet au CCI Ivato. Il s’agit, entre autres, des principes structurants de la décentralisation, des conditions de création et de classement des Collectivités Territoriales Décentralisées, de la représentation de l’Etat auprès des CTD et la déconcentration et des élections territoriales. Il en est ressorti également que la politique Générale de l’Etat sur la décentralisation, la délimitation des CTD et la représentation de l’Etat...
(Indian Ocean Times 23/07/14)
Le gouvernement japonais vient d'octroyer 1,3 million de dollars à l'UNICEF* pour la mise en place de projets de nutrition, de santé et d'assainissement de l'eau dans les régions de Menabe, Atsimo Andrefana, Androy et Anosy, situées dans le Sud de Madagascar. Ce sont ainsi plus de 510.000 enfants et près de 123.000 femmes enceintes et quelque 160.000 habitants qui seront visés par ces différents programmes visant à lutter contre la malnutrition chronique. Ces fonds permettront également de former 410...
(Midi Madagasikara 23/07/14)
« Le Club Développement et Ethique (CDE) condamne l’incarcération des deux journalistes du quotidien Madagascar Matin ». C’est ce qu’a déclaré hier le président de cette association Albain Rabemananjara. Le CDE exige ainsi leur libération immédiate. « Cet emprisonnement constitue une menace contre la liberté d’expression et la liberté de presse à Madagascar. C’est un réel danger pour la démocratie naissante dans le pays et pour le développement qu’inspirent les 20 millions de malgaches », a-t-il soutenu. Et d’ajouter que...
(Madagascar Tribune 23/07/14)
Le rédacteur en chef et un journaliste de Madagascar Matin sont emprisonnés pour « diffamation » depuis le 21 juillet après avoir publié un courrier de lecteur, ceci quelques semaines après une déclaration inquiétante de la présidence sur la liberté de la presse. Jean-Luc Rahaga, directeur de la publication et rédacteur en chef du quotidien Madagascar Matin, ainsi que Solo Rabefiringa alias Didier Ramanoelina, de son vrai nom Didier Randriambinintsoa, journaliste dans le même quotidien, sont en détention provisoire à...
(Madagascar Tribune 23/07/14)
Les étudiants de 4e année de la Faculté des Lettres à Ankatso étoffent eux aussi les grévistes. Ils évoquent comme motif principal le fait que le Conseil scientifique aurait décidé de faire de l’année 2013-2014, une période transitoire et donc ils auraient une année blanche. Ils regrettent qu’ils doivent donc attendre l’année universitaire prochaine pour continuer leurs études. Un représentant de ces étudiants note qu’à la prochaine rentrée, 2014-2015, trois promotions vont ainsi se présenter à l’inscription administrative et pédagogique...
(La Gazette de Madagascar 23/07/14)
Mettre deux journalistes sous mandat de dépôt pour de la diffamation, alors qu’on sait que les prisons malagasy ne font aucune distinction entre les prisonniers et les détenus non encore condamnés ! Il n’y a pas longtemps encore, la prison d’Antanimora où sont détenus les deux journalistes a fait l’objet d’une dératisation dont le résultat est la mise à mort de plusieurs milliers de rats. Coffrer des journalistes pour un délit d’opinion est donc plus que jamais digne d’un régime...
(Madagate 23/07/14)
En fait, l’article incriminé est paru dans ce quotidien, le samedi 12 juillet 2014, dans la rubrique « Courrier des lecteurs » sous le titre « Les Messieurs du Bois de Rose ». Son auteur, qui n’est pas journaliste, a signé sous le nom de Mirado Rasolofomanana, sociologue. Il n’est donc pas journalistes mais a usé de sa liberté d’expression. Plusieurs personnalités sont citées dans cet article mais il n’y avait vraiment pas de quoi faire un plat. Par ailleurs,...
(Midi Madagasikara 23/07/14)
L’établissement des zones franches a considérablement augmenté l’emploi formel, particulièrement dans le textile et l’habillement, a indiqué Eva Razafimandimby, directeur exécutif du GERP (Groupement des entreprises franches professionnelles), lors de son intervention à l’atelier international organisé en Ethiopie, pour les pays bénéficiaires de l’AGOA. En effet, cette représentante malgache a avancé les fortes potentialités de la Grande-île, dans le secteur textile et habillement, ainsi que la production de coton dans les régions Atsimo-Andrefana et Sofia. Rappelons qu’entre 2001 et 2009,...
(Xinhua 23/07/14)
ANTANANARIVO, (Xinhua) -- Les Etats généraux de l' emploi et de la formation se tiendront du 28 au 30 juillet prochain à Antananarivo, la capitale malgache, afin de mettre en place un plan d'action national de l'emploi et de la formation ( PANEF 2015-2019), a indiqué mardi le ministère malgache de l'Emploi, de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle malgache. Selon les chiffres de 2012, 80% des Malgaches sont sous- employés et 50% des jeunes au chômage, une écrasante...
(Agence Ecofin 23/07/14)
En principe c’est ce mercredi 23 juillet 2014 que s’ouvre le procès des deux journalistes du quotidien privé Madagascar Matin. Il s’agit du directeur de la publication, Jean Luc Rahaga (photo à gauche), et du rédacteur-en-chef, Didier Ramanoelina (photo à droite). Le 21 juillet 2014, tous les deux étaient convoqués à 8h du matin à la Brigade des recherches criminelles à Fiadanana, une commune de Madagascar. Ils ont été déférés au parquet dans l'après-midi. Le site web Moov.mg rapporte que...
(Midi Madagasikara 23/07/14)
Tout semble réuni pour les organisations des producteurs d’arachide dans la région d’Androy pour atteindre l’objectif de vente de 1 500 tonnes pour cette année. Ils sont au nombre de 3 086 actuellement et ont pu améliorer leurs revenus agricoles grâce aux appuis du projet Aropa, financé par le Fida et sous la tutelle du ministère de l’Agriculture et du développement rural. Quinze communes réparties dans le district d’Ambovombe et de Bekily sont concernées par le projet, et ce, depuis...
(Madagascar TV 23/07/14)
La série continue et nous ramène quelques années auparavant quand des journalistes furent arrêtés, présentés devant le Parquet et placés sous MD. Hier, ce fut le tour de deux journalistes du quotidien Madagascar Matin… Didier Ramanoelina, Directeur de Publication du journal Madagascar Matin, et Jean Luc Rahaga, son Rédacteur en Chef, ont été placés sous mandat de dépôt, hier, après des heures d’enquêtes auprès de la section de recherche criminelle à Fiadanana. Les deux journalistes ont été accusés de diffamation...

Pages