| Africatime
Mardi 21 Octobre 2014
(RFI 21/10/14)
L’Assemblée nationale malgache se réunit en session ordinaire à partir de ce mardi 21 octobre. L'évènement s’annonce tendu pour le gouvernement, car la majorité présidentielle se morcelle. Les députés de la mouvance Ravalomanana ont annoncé qu’ils basculaient dans l’opposition et le mécontentement s’amplifie dans les rangs du groupe parlementaire présidentiel. Le gouvernement fait face à plusieurs fronts en même temps. Le pouvoir est de nouveau en situation délicate face à l’Assemblée nationale car, la majorité présidentielle se fissure avec le départ des députés pro-Ravalomanana. Après le placement en résidence surveillée de leur leader, Marc Ravalomanana...
(Midi Madagasikara 21/10/14)
Le calme après la tempête. Lalao Ravalomanana a baissé le ton après son appel à la révolte qu’elle a lancé depuis Antsiranana vendredi dernier. Devant la presse hier à Faravohitra, l’ancienne Première dame a fait parler le cœur d’une mère de famille et non d’une épouse d’un ancien chef d’Etat. « Il est temps de procéder au rapprochement, au dialogue et au respect mutuel entre les Malgaches. », s’est-elle adressée à l’endroit du pouvoir, des églises et de la communauté internationale. Lalao Ravalomanana demande à tout un chacun à faire primer l’intérêt national. « La pauvreté doit être l’unique ennemi...
(La Nation 21/10/14)
La seconde session ordinaire de l’Assemblée nationale va s’ouvrir aujourd’hui. Une rentrée parlementaire qui s’annonce chaude étant donné les évènements qui se sont déroulés ces derniers temps. Le départ des députés membres du groupe parlementaire augure une démarche méchante contre le régime en place. Le parti HVM ne parvient pas à trouver l’équilibre pour diriger le pays. Au sein de l’exécutif, le parti est discrédité par le manque flagrant d’efficacité de ses ministres et Premier ministre qui sont majoritaires au...
(L'Express de Madagascar 21/10/14)
Depuis son retour, Ravalomanana a sécoué le microcosme politique. Si beaucoup d’observateurs pensent qu’une nouvelle crise pointe son nez, le Premier ministre Roger Kolo voit les choses autrement. Il trouve que cette situation de bouillonnement n’est qu’apparente et résulte d’une onde de choc de cette arrivée surprise. Il voit même à travers ce retour de Ravalamonana une vraie chance pour la paix et la réconciliation. • Monsieur le Premier ministre, l’arrivée de Ravalo­manana constitue un autre problème dans une situation...
(La Gazette de Madagascar 21/10/14)
La prochaine session parlementaire censée être budgétaire risque fort de ne l’être que par le nom. En effet, les troubles politiques ne cessent de s’amplifier. Au lieu d’évoquer la session budgétaire, des parlementaires parlent plus d’autres projets de loi comme celui sur la fragmentation d’Antananarivo en 6 communes. Comme pour la loi des finances rectificative 2014 dont le vote a été effectué en deux temps trois mouvements et sans aucun amendement, le projet de loi de finances 2015 pourrait connaître...
(NewsMada 21/10/14)
Une fois encore, le régime fait face à son incompétence. En effet, il est connu que la réconciliation nationale devrait être opérée dans le cadre du processus de sortie de crise. D’ailleurs, le président de la République en a fait sa priorité, comme il l’a annoncé lors de son investiture. Mais jusqu’à maintenant, les tenants du pouvoir arrivent encore à esquiver la question alors que c’est une obligation, faute de quoi la feuille de route ne sera jamais appliquée dans...
(L'Express de Madagascar 21/10/14)
Le maire par intérim de la commune rurale d’Anka­raobato, dans l’Atsimon­drano, ainsi que son trésorier ont été placés hier sous-mandat de dépôt à la prison centrale d’Antanimora. Ils sont accusés de détournement de deniers publics d’un montant total de 15 millions d’ariary, d’abus de fonctions, faux en écriture publique et usage de faux. Au total, neuf personnes ont fait l’objet d’arrestation et de présentation à la chaine pénale anti-corruption, hier à la suite des investigations menées par le Bianco. Les...
(Madagascar Tribune 21/10/14)
Jamais deux sans trois, et voilà que le spectre de la motion de censure menace encore l’exécutif en ce début de session ordinaire de l’assemblée nationale qui va s’ouvrir officiellement ce 21 octobre 2014 dans l’après midi. Le groupe MAPAR (Miaraka amin’ny prezida Andry Rajoelina), galvanisé par les derniers déboires de l’exécutif, ne se gêne pas pour remettre en cause l’efficacité de l’exécutif. Ndalana Hasina, député élu sous la couleur de MAPAR, annonce que la collecte de signature des députés...
(L'Express de Madagascar 21/10/14)
Trois jours après avoir ouvertement déclaré la guerre au régime Rajaonarimampianina, Lalao Ravalomanana appelle désormais au dialogue et à la fraternité. A la grande surprise. Lalao Ravalomanana a fait une nouvelle déclaration hier, dans sa résidence familiale de Faravohitra. Le déclencheur de cette surprise n’est pas son intervention, mais plutôt le contenu des propos de l’ancienne première dame. « L’évangile indique que vous devriez vous aimer comme des frères, pardonnez et ayez de l’humilité », a-t-elle choisi pour ouvrir son...
(Midi Madagasikara 21/10/14)
L’atelier marquant le lancement officiel de la mise en place de la sécurité durable à Madagascar a débuté hier et ne se terminera que le 22 octobre 2014 à Ambositra. Un évènement organisé à l’initiative de la Primature, au niveau du cabinet civil et du cabinet militaire. Une nouvelle philosophie pour l’éradication du phénomène « dahalo » est initiée par le chef du gouvernement qui est le premier responsable de la sécurité. Selon l’article 65 paragraphe 9 de la Constitution,...
(La Gazette de Madagascar 21/10/14)
Sur environ 215 familles connues des plantes à fleurs de Madagascar, la famille des caféiers ou Rubiaceae est parmi les 4 grandes familles de la flore avec 92 genres dont 25% endémiques et 930 espèces dont 631 publiées, d’après les statistiques du Missouri botanical garden (MBG). Cette richesse floristique devrait aider le pays à promouvoir la caféiculture non seulement pour le marché national où la consommation est encouragée par l’Organisation internationale du café (ICO) mais également pour l’exportation. Il faut...
(La Nation 21/10/14)
La réconciliation nationale semble être sur la bonne voie. L’appel au calme lancé par Lalao Ravalomanana tend sur la relance du processus. Le Conseil œcuménique des Eglises chrétiennes (FFKM), lui, est déjà prêt pour reprendre en charge les commandes. Les chefs d’Eglises se réunissent dans cette optique. Les chefs d’Eglise au sein du Conseil œcuménique des Eglises chrétiennes (FFKM) se réunissent dans le cadre du processus de réconciliation nationale. Une réunion qui s’est tenue dans le cadre de l’urgence pour...
(Midi Madagasikara 21/10/14)
La formalisation du secteur informel est la meilleure solution pour mieux remplir les caisses de l’Etat. Avec seulement 10 % du PIB, Madagascar dispose du taux de pression fiscale, l’un des plus faibles en Afrique. Une situation catastrophique due essentiellement au fait que le secteur informel domine très largement l’économie du pays. Jusqu’à maintenant, l’activité informelle représente 70 % des flux financiers dans le pays. Un secteur qui échappe évidemment au fisc, qui est obligé à se contenter des 30...
(L'Express de Madagascar 21/10/14)
Trois ravisseurs de métier ont infiltré la famille de deux opérateurs indiens pour commettre des rapts contre eux. Les kidnappeurs cherchent du travail en faisant des insertions dans les journaux pour parvenir à leurs fins. La fin a sonné pour trois kidnappeurs de métier. Mer­credi, le trio criminel s’est fait coincer après avoir tenté d’enlever un opérateur indien à Tsaralalàna, dérobé sa Citroën C3, puis essayé de kidnapper une gamine de trois ans. Un jeune caïd, alias Rasta tire les...
(L'Express de Madagascar 21/10/14)
Mauvais acte et double honte pour un officier de police suspendu de sa fonction. Fils d’un haut gradé et ancien ayant voix au chapitre auprès du ministère de la Sécurité, le quidam est tombé dans les mailles des filets tendus par le service central des affaires criminelles, le dimanche 12 octobre aux 67 ha, après trois ans de cavale. Trois actes de banditisme sont mis sur le compte de sa bande, dont le rapt d’Owne Alek Mahommed Rafik à Ambohijafy...
(AFP 20/10/14)
Une manifestation de soutien à Marc Ravalomanana, l'ancien président malgache, placé en résidence surveillée, a été dispersée samedi par la police au prix de quelques heurts et d'au moins un blessé et trois arrestations. Malgré l'interdiction de la manifestation par les autorités, de deux à trois cents personnes, selon des estimations de l'AFP, se sont rassemblées à Antananarivo dans la matinée. Lorsqu'ils ont tenté de bloquer la circulation, la police est intervenue en faisant usage de gaz lacrymogènes. Des manifestants ont enflammé des cartons et lancé des pierres sur des véhicules de police.
(RFI 20/10/14)
A Madagascar, une semaine après le retour d’exil de l’ancien président Marc Ravalomanana, toutes les parties appellent à la réconciliation nationale. Mais comment la mettre en œuvre ? Samedi 18 octobre, une manifestation de soutien à l’ancien chef de l’Etat a été dispersée par les forces de l’ordre. Les manifestants demandaient la libération de Marc Ravalomanana, qui est toujours en résidence surveillée. La présidence de la République malgache a ensuite affirmé, par la voix de son directeur de cabinet, que...
(Madagascar Tribune 20/10/14)
« Ce ne sont que des remous passagers, ponctuels », estime le Premier ministre qui commente l’actualité. « C’est en quelque sorte une manière de redistribuer les cartes avant la session parlementaire ; mais vous verrez que tout rentrera dans l’ordre. La Plateforme pour la majorité parlementaire (PMP) se reconstituera », continue-t-il. Pour preuve en effet, le groupe du député Siteny Andrianasoloniaiko a quitté le Hery Vaovao-n’i Madagasikara (HVM) mais il confirme qu’il soutient le régime du président Hery Rajaonarimampianina...
(RFI 20/10/14)
A Antananarivo, une manifestation de soutien pour l’ancien président Marc Ravalomanana a été dispersée par les forces de l’ordre, samedi 18 octobre. Le rassemblement n’était pas autorisé et le dispositif de sécurité était important, mais cela n’a pas empêché plusieurs centaines de personnes de se retrouver dans la capitale malgache. Elles ont été dispersées avec des gaz lacrymogènes. Trois personnes ont été arrêtées et il y a eu au moins un blessé. Ils étaient une centaine de partisans, rassemblés sur...
(Agence Ecofin 20/10/14)
Lalao Ravalomanana, épouse de Marc Ravalomanana, a repris l’ancienne référence biblique de son mari pour appeler les Malgaches à « libérer » le pays. « Levez vous et n'ayez pas peur. Que Dieu soit avec nous! » a-t-elle déclaré sur une radio privée. Marc Ravalomanana a mis fin cette semaine à un exil de 5 ans. Personne ne s’attendait à son retour. Quelques heures après son arrivée, les forces de l’ordre sont intervenues à son domicile et l’ont conduit dans...

Pages