| Africatime
Vendredi 31 Juillet 2015
(BBC 31/07/15)
Après avoir été dirigées pendant quatre ans par des maires en fin de mandat ou par des délégations spéciales désignées par le gouvernement, les 1695 communes malgaches devraient enfin avoir des nouveaux maires et conseillers. Ces élections locales permettront au président Hery Rajaonarimampianina de mesurer sa force réelle sur l'échiquier politique local après avoir fait face à une motion de déchéance. Mais ce ne sera pas facile surtout dans la capitale. Quasiment tous les regards sont braqués vers Antananarivo où s'affrontent neuf candidats. Mais deux femmes en particulier se dégagent comme favorites.
(Madagate 31/07/15)
Jour J-1 pour les habitants d’Antananarivo qui iront aux urnes, le 31 juillet 2015 -déclaré jour férié mais payé-, afin d’élire le nouveau Maire de cette Capitale de Madagascar. La propagande s’est achevée ce matin à 6h. La CUA (Commune urbaine d'Antananarivo) est divisée en six arrondissements comprenant 192 «Fokontany» (quartiers) dans lesquels seront répartis 612 bureaux de vote pour un total de 631.319 électeurs inscrits. Mais avec les manigances du régime actuel, tous ces chiffres risquent d'être "élastiques"... Ils sont neuf candidats en lice : deux politiciens, deux femmes d’affaires, un pasteur, deux présidents d’association culturelle, une ancienne Première dame et une journaliste. Durant les 15 jours de propagande, les électeurs ont un peu appris à les connaître. Fait...
(L'Express de Madagascar 31/07/15)
Quatre cent policiers en tenue civile infiltrés. Depuis que le coup d’envoi des propagandes des élections communales a été donnée, ces éléments tiennent à l’oeil les candidats et surveillent de près leurs campagnes. «Ces éléments opèrent sous la houlette de la direction des renseignements généraux. Ils sont regroupés dans les démembrements autres que ceux des structures opératives, à l’instar de celui de la surveillance du territoire», a expliqué l’inspecteur général de police Blaise Richard Randimbisoa, ministre de la Sécurité publique, lorsqu’il a été interrogé sur ce dispositif,l hier. Les candidats en lice dans la course à la magistrature de la ville d’Antananarivo Renivohitra sont sous le feu des projecteurs.
(République du Togo 31/07/15)
Africa50, la nouvelle plate-forme innovante d’investissement dans les infrastructures soutenue par la Banque africaine de développement a tenu son Assemblée générale constitutive mercredi à Casablanca en présence du ministre togolais de l’Economie, des Finances et de la Planification. Vingt pays africains, membres de la BAD, ont souscrit pour un montant total initial de 830 millions de dollars en capital. Les fondateurs sont le Togo, le Bénin, le Cameroun, la République du Congo, Djibouti, l’Égypte, le Gabon, le Ghana, la Côte-d'Ivoire,...
(RFI 30/07/15)
La campagne électorale pour les municipales malgaches a pris fin ce jeudi matin à 6 heures. Depuis quinze jours, les candidats ont enchaîné les meetings et multiplié les déplacements à la rencontre de la population, avec souvent une débauche de moyens et de cadeaux pour séduire un maximum d’électeurs. Mais peu de candidats ont exposé un réel programme de fond. Pour attirer la foule d’électeurs et les convaincre de voter pour eux, les candidats misent plus souvent sur des concerts gratuits, des distributions de riz, de tee-shirts et de cadeaux en tout genre, que sur un réel programme. Une situation que déplore Jean Victor Nirina Rasolonjatovo, secrétaire exécutif...
(La Gazette de Madagascar 30/07/15)
Après-demain, vendredi, aura lieu le premier scrutin pris en charge (administrativement) par le régime Rajaonarimampianina. Comme l’actuel parti de gouvernement, le HVM, a déjà affiché ses prétentions qui sont de s’adjuger 1 000 sièges sur les 1 600 mis en jeu (affirmation de Jaobarison Randrianarivony, conseiller spécial de Hery Rajaonarimampianina et membre du comité dirigeant du HVM), les craintes montent de plus en plus. Tous les soupçons se portent sur ce parti qui veut s’étendre de façon tentaculaire, noyauter l’administration...
(L'Express de Madagascar 30/07/15)
Ambiance tendue. Demain sera le jour J pour les élections communales. La date du scrutin a été maintenue contre vents et marées, malgré les péripéties politiques et les problèmes financiers rencontrés dans les préparatifs. Le vote n’est, toutefois, pas épargné par les controverses. Les suspicions de fraude pèsent sur le scrutin. Bulletins pré-cochés, achat de voix, procès-verbaux pré-remplis, sont des motifs de crainte, martelés ces derniers jours. Ni l’intervention de Joseph Mfouatie, représentants résident adjoint du Programme des Nations unies...
(La Gazette de Madagascar 30/07/15)
A deux jours de la date fatidique, l’ancien président de la Transition Andry Rajoelina et le président national de l’association Zanak’Avaratra, Papa Soulé ont débarqué dans la capitale du Nord hier (mardi) pour soutenir leurs candidats respectifs, Djavojozara Jean Luc et Nourdine. Il s’agit d’un rapport de force décisif et chaque formation a déployé sans ménagement ses efforts pour séduire le maximum d’électeurs. Le rapport de force était impressionnant. L’ancien homme fort de la Transition encore une fois comme partout...
(Afrique 7 30/07/15)
Les candidats ont jusqu’au jeudi 30 juillet pour faire campagne en prévision des élections municipales prévues le vendredi 31 juillet à Madagascar. Prévues par la feuille de route de sortie de crise, ce scrutin communal a un enjeu national : mesurer l’influence des forces politiques dans le pays et préparer les sénatoriales. La campagne électorale entre dans sa dernière phase à Madagascar. Vendredi prochain, les Malgaches sont appelés à élire leurs maires et conseillers municipaux dans les quelque 1.600 communes du pays. Partout, les responsables politiques multiplient les déplacements pour aller soutenir les candidats de leur parti.
(Madagascar Tribune 30/07/15)
En guise de faradoboka de la campagne électorale, un grand débat entre les candidats maires d’Antananarivo ville a eu lieu hier soir 29 juillet 2015 dans le local de la CENI-T (Commission électorale indépendante) et a été retransmis en direct sur les chaînes TVPlus et KoloTV. Il s’agit du second débat de ce genre. Le premier, organisé par la fondation allemande FES, a eu lieu au Carlton. Pour les deux débats, la candidate Lalao Ravalomanana était absente. On peut trouver...
(L'Express de Madagascar 30/07/15)
Opportunistes ». Un terme qui, au regard de certains observateurs politiques, pourrait qualifier le comportement des politiciens à Madagascar et de la pratique politique qui est de mise dans l’arène politique depuis plusieurs années. À l’exemple des communales, les élections sont vues par les écuries politiques ou les personnalités pour se renforcer et évidemment servir de tremplin pour briguer le pouvoir. Pour y parvenir, cependant, l’adhésion de la population par son vote est nécessaire. Et, visiblement, la pré-campagne et la...
(AFP 29/07/15)
Les Malgaches votent vendredi pour les municipales, un test pour le président Hery Rajaonarimampianina, contesté depuis des mois et menacé de voir ses adversaires emporter la mairie de la capitale Antananarivo. Quelque 1.695 communes sont appelées à élire leurs maires et conseillers municipaux, avec des duels ou triangulaires très attendus, notamment à Fianarantsoa (centre). Mais le véritable enjeu se concentre à Antananarivo dont la mairie sert depuis des années de tremplin présidentiel et où la compétition présente un avant-goût d'élection...
(RFI 29/07/15)
Les élections communales ont lieu vendredi 31 juillet, dans deux jours. Sur les 7 320 candidats aux mairies de Madagascar, seulement 6 % sont des femmes (443). La représentativité des femmes en politique doit donc encore être améliorée. De plus, seulement la moitié des femmes en âge de voter sont inscrites sur les listes. Pour améliorer la situation, le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) tente de sensibiliser la population. Seulement 6 % des candidats aux élections communales...
(La Gazette de Madagascar 29/07/15)
Les délestages sont de retour et vont augmenter surtout à Tanà où il y a un gap de 18 MW. D’ici 2 semaines, la durée des délestages va augmenter si l’Etat ne trouve pas des solutions. En attendant, les dettes de la Jirama sont estimées à 300 milliards Ar. Le chiffre est de l’intersyndical de la Jirama qui a rencontré la presse hier à Mandroseza. Il suscite des questions sur les méga-subventions allouées par l’Etat pour l’achat de carburant pour...
(Madagate 29/07/15)
Au temps du Parti social démocrate (Psd) du président Philibert Tsiranana, personne n’aurait été au courant de rien. Mais les Malgaches de 2015 ont surmonté, depuis longtemps, leur peur et avec l’information en temps réel doublé des nouvelles technologies du même domaine, plus rien ne peut être caché (longtemps). Ainsi, ci-dessus un faux bulletin unique précoché distribué dans la commune d’Ampasimanjeva, district de Manakara, région Fitovavy Fito Vinany. Il a été distribué à la suite du passage des ministres Beboarimisa...
(Madagascar Tribune 29/07/15)
Est-ce qu’il y a vraiment de risque de fraude massive de la part du parti au pouvoir ou ce sont les adversaires qui cherchent à créer une véritable psychose au sein des électeurs ? En tout cas, les adversaires du parti au pouvoir ainsi que certains membres de la société civile, dénoncent une tentative de fraude à grande échelle de la part du HVM. Ainsi, l’opposition regroupée au sein de l’Armada a organisé in-extremis des formations un peu partout pour...
(L'Express de Madagascar 29/07/15)
Ferme. Jonas Mfouatie, représentant résident adjoint du Pro­gramme des Nations-Unies pour le développement (PNUD), à Madagascar n’y est pas allé par quatre chemins. Devant la presse, hier à Toamasina, le diplomate affirme qu’« il n’y a pas de bulletins pré-cochés ». Une réponse aux diverses suspicions et affirmations de ces derniers jours, selon lesquelles, des bulletins pré-cochés, en faveur de tel ou tel candidat, seraient en circulation. « Il est improbable qu’il puisse y avoir de bulletins pré-cochés. (…) les...
(Autre média 29/07/15)
La grève des enseignants chercheurs et des chercheurs enseignants membres de la Seces se poursuit. Ils déclarent que les manifestations des étudiants dans l’enceinte et en dehors du campus universitaire n’ont rien d’une manipulation de leur part. Selon le leader du Seces d’Antananarivo, les enseignants sont déterminés dans leurs revendications. Il ajoute même que si leurs revendications ne sont pas satisfaites, il y aura un sérieux impact au niveau des examens de baccalauréat ainsi que du concours d’entrée à l’université...
(Madagascar Tribune 29/07/15)
Annonce étonnante de la part du ministre de la Santé publique, Mamy Lalatiana Andriamanarivo, qui note que la diminution de plus de 53 milliards d’ariary du budget du ministère de la Santé selon la loi des finances rectificative 2015, n’aurait pas de conséquences sur les programmes de ce ministère, grâce aux appuis des partenaires techniques et financiers. Tant mieux pour lui ! Malheureusement le public n’a pas toujours la même conception que les tenants du pouvoir. Pour ceux qui n’ont...
(L'Express de Madagascar 29/07/15)
Des exploitations forestières illicites font rage dans le district de Belo-sur-Tsiribihina. Trois opérateurs, dont le plus redoutable est un général à la retraite, sont cloués au pilori. Depuis quelques années, ces derniers ne cessent de faire des ravages dans l’aire protégée de Menabe Atimena selon les informations communiquées. Pas plus tard que mercredi, la Direction Régionale de l’Environnement Forêt (DREF) a mis la main sur une importante quantité de madriers, en travaillant de concert avec l’organisation non gouvernementale Fanamby, gestionnaire...

Pages