| Africatime
Jeudi 23 Mars 2017
(L'Express de Madagascar 23/03/17)
La Foire internationale de Madagascar (FIM) se tiendra du 18 au 21 mai prochain, comme à l’accoutumée au parc d’expositions Forello Expo. Si l’année dernière, l’honneur était donné à l’île Maurice et ses opérateurs, l’octroi du pavillon pour cette année sera destiné à la France. Rien d’étonnant dans ce choix dans la mesure où la foire est soutenue depuis ses débuts par de nombreuses institutions françaises. D’autant plus que, rappelons-le, la foire a même été labellisée UBIFRANCE dès sa deuxième édition en 2006, avec un pavillon spécialement dédié à la France, repris cette année. Ainsi, sur les quelques 12.000 m² d’espace d’exposition, une bonne partie sera essentiellement dédiée aux opérateurs français, désireux de s’implanter ou...
(RFI 22/03/17)
Le cyclone Enawo qui a ravagé, la semaine dernière, l’île de Madagascar, tuant 78 personnes, pourrait avoir un impact sérieux sur la culture de la vanille, dont Madagascar est le premier producteur mondial. Jusqu’à 30% de la récolte de vanille serait endommagée ou détruite, par la pire tempête, qu’ait eu à affronter Madagascar, ces treize dernières années. Le cyclone s’est déchaîné sur l'île, au pire moment, pour la culture de la vanille. Le commerce mondial de cette épice qui pèse, aujourd’hui, un milliard trois cents millions de dollars par an, est déjà à flux tendu. Les prix sont à un niveau record, en raison d’approvisionnements mondiaux, très serrés. L’an dernier, le prix de la vanille de Madagascar, a doublé, pour...
(Agence Ecofin 21/03/17)
Dans un compte-rendu adressé au rapporteur spécial des Nations unies sur l'environnement et les droits de l'homme, la semaine dernière, le Centre de recherches et de publications sur les relations entre le tiers-monde et l'Europe (CETIM) dénonce les expropriations abusives dont sont victimes les propriétaires du foncier rural malgache. Des expropriations réalisées au profit des multinationales minières et des trafiquants de bois précieux. « De nombreux paysans sont déplacés ou expulsés de leurs terres au mépris de la loi foncière...
(La Gazette de Madagascar 21/03/17)
Après les français, les mauriciens, les indopakistanais et les chinois, voici que les japonais se mettent à mépriser les droits fonciers des malgaches. En effet, un malgache prévoit d’ériger une villa sur un terrain qui lui appartient. Pourtant, des japonais, voisins de ce malgache, veulent s’opposer à sa construction sous prétexte que cela dérange leur vue et leur petit confort. Et puis quoi encore ? Le malgache, qui en a vu d’autres, n’est pas disposé à se laisser faire. Homme...
(La Gazette de Madagascar 21/03/17)
Depuis quelques jours, les services internet de l’opérateur Telma laissent à désirer. Ce qui montre que les responsables de cet opérateur tiennent des paroles en l’air. Rappelons qu’une fois les réparations de la fibre optique terminée, Patrick Pisal Hamida, administrateur directeur général de Telma avait déclaré que la connexion Telma sera au meilleur de ses formes. Il a même tenu des promesses que les responsables au sein de Telma feront en sorte que le mois de mars sera le mois...
(RFI 20/03/17)
Mettre un terme aux pillages de la biodiversité à Madagascar, c'est la demande du Centre de recherches et de publications sur les relations entre le tiers-monde et l'Europe (CETIM) au gouvernement malgache. Dans un compte-rendu adressé au rapporteur spécial des Nations unies sur l'environnement et les droits de l'homme la semaine dernière, l'organisation dénonce le pillage des ressources naturelles dans la Grande Ile, notamment par les concessions minières et les trafiquants de bois précieux. Des pratiques que les autorités malgaches doivent refuser une bonne fois pour toutes...
(Jeune Afrique 18/03/17)
Le cyclone Enawo qui a ravagé l'Afrique de l'Est la semaine dernière aurait endommagé ou détruit jusqu'à 30% de la récolte de vanille à Madagascar, le premier producteur au monde, selon la compagnie Aust & Hachmann. À Madagascar, le cyclone Enawo, qui a tué 78 personnes la semaine dernière, pourrait désormais avoir un impact sur la production de vanille, dont le pays est le principal exportateur. Jusqu’à un tiers des plants aurait ainsi été endommagé par la pire tempête qu’ait...
(La Gazette de Madagascar 17/03/17)
Air Austral a été choisi par le conseil d'administration d'Air Madagascar pour la reprise des 49% de la compagnie nationale. "La décision de recommander à l’Etat Malagasy la désignation de la compagnie Air Austral en tant que soumissionnaire préféré (preferred bidder)" a été prise lundi dernier, indiqué un communiqué d'Air Madagascar. Air Austral était en concurrence avec Ethiopian Airlines dont les plans de développement étaient évalués par les cabinets IOS Partners et TroyAvi. Sur la base des conclusions de ces...
(Jeune Afrique 17/03/17)
Jeune Afrique Business+ décrypte comment l'offre de partenariat faite par la compagnie française à Air Madagascar s'est imposée face à celle du leader panafricain. C’est finalement la compagnie française Air Austral qui deviendra le partenaire stratégique d’Air Madagascar en prenant 49% de son capital, jusqu’ici aux mains de l’État malgache. Ce choix a été arrêté le mercredi 15 mars par la compagnie malgache, à l’issue du processus de sélection mené depuis octobre dernier par les cabinets IOS Partners et Troyavi,...
(L'Express de Madagascar 17/03/17)
Le Conseil d’administration de la compagnie Air Madagascar a tranché. Il a préféré l’offre soumise par Air Austral à celle d’Ethiopian Airlines. Il a ainsi recommandé à l’État la compagnie réunionnaise comme partenaire stratégique de la compagnie aérienne malgache. D’après le communiqué transmis à la presse hier, le conseil a « invité Air Austral à finaliser avec l’État malgache les négociations en vue de la signature au 31 mars d’un protocole d’accord et au 31 mai d’un contrat de partenariat...
(L'Express de Madagascar 17/03/17)
L’accès aux marchés internationaux est toujours un véritable casse-tête pour les entrepreneurs, surtout les petits. Nombreux d’entre-eux rêvent de voir leurs produits sur les rayons des boutiques à l’étranger. Mais comment fait-on pour y parvenir La réponse serait sans doute avec l’international trade board of Madagascar (ITBM). Cette structure de promotion des exportations à Madagascar avait organisé une formation des entreprises sur la technique de l’exportation. « À travers cette formation, les dirigeants de petites et moyennes entreprises peuvent renforcer...
(Madagascar Tribune 16/03/17)
Des représentants de deux entreprises norvégiennes partenaires de l’Eglise luthérienne malgache (FLM) ont été accueillis par le chef de l’Etat, Hery Rajaonarimampianina à Iavoloha ce 15 mars 2017. Ces deux entreprises travaillent déjà dans le pays et sont venues présenter leurs projets de construction d’infrastructures à un coût moindre mais éprouvée, pouvant tenir plusieurs années et résistant aux aléas climatiques. Ces deux entreprises norvégiennes sont respectivement installées à Tombontsoa Antsirabe et à Mahajanga. La première fabrique des matériaux en parpaing pour la construction de murs depuis 2015. Selon le Pasteur Georges Rasamoelina représentant de la FLM, les produits...
(Agence Ecofin 16/03/17)
A Madagascar, le cyclone tropical Enawo a affecté 30 % des plantations de vanille, d’après les estimations de l’Association nationale des exportateurs de vanille. Parmi les régions les plus touchées par ces dégâts, figure la ville d’Antalaha, l’une des principales zones de production de la gousse, située dans le nord-est de la Grande Ile. «Dans cette région, environ 95 % des cultures ont été détruites », estime Eddie Fernand le maire d’Antalaha. Cette destruction des plantations qui risque de conduire...
(La Gazette de Madagascar 13/03/17)
Pour assurer son développement, Madagascar a cruellement besoin d’investissements étrangers massifs. Les besoins sont énormes. Faut-il privilégier le circuit officiel des bailleurs institutionnels, comme le FMI et la Banque Mondiale, ou faut-il se tourner vers des financements parallèles proposés par des conglomérats asiatiques ? Le dilemme déjà débattu il y a 30 ans, 20 ans et 10 ans, se pose avec la même acuité aujourd’hui. Madagascar voudrait les avantages des uns, sans les inconvénients des autres mais ça ne marche...
(Financial Afrik 11/03/17)
Dans le cadre de son plan de développement, BNI MADAGASCAR lance un Placement privé sous forme d’obligation sécurisée de 30 Milliards de MGA, à échéance Mai 2020. Ce Placement constituera une source complémentaire de financement pour la banque, ceci afin d’apporter un soutien encore plus actif au secteur privé, notamment aux PME et PMI de Madagascar. L’investisseur qui souscrira à ce Placement de BNI MADAGASCAR, sera rémunéré à hauteur de 8.5% chaque année, et l’intégralité de son investissement lui sera restitué à l’échéance. Pendant toute sa durée, le placement sera sécurisé à hauteur de 105% par un portefeuille d’actifs de premier ordre.
(Madagascar Tribune 07/03/17)
Le nombre de touristes qui ont choisi la destination Madagascar a été de 293 185 en 2016 ; il a cru de 20% en 2016 par rapport à l’année précédente se félicite le ministre Roland Ratsiraka, en charge du Tourisme. Mais cet effectif est encore en-deçà des 375 000 touristes enregistrés en 2008. Quoi qu’il en soit, la hausse de 20% est due aux deux grands sommets internationaux organisés dans la capitale mais également aux activités de promotion de la...
(L'Express de Madagascar 07/03/17)
Les négociations franco-malgaches ouvertes en vue de jeter les bases de nouveaux rapports de coopération entre Madagascar et la France, aboutissent notamment à un résultat non souhaité certes, mais envisagé. « Contraint de sauvegarder à tout prix sa souveraineté nationale, Madagascar quitte la zone Franc et s’apprête avec fermeté à faire face à toutes les conséquences que pourrait entraîner un tel geste. » Cette « courageuse » décision, le général de division Gabriel Ramanantsoa, chef du gouvernement transitoire le laisse...
(Madagascar Tribune 04/03/17)
Le ministère en charge des projets présidentiels en matière d’aménagement et infrastructure a lancé ce 3 mars 2017, les premiers travaux de construction de la gare routière d’Andohatapenaka. Toutes les procédures ont été respectés selon le directeur général des infrastructures au sein du ministère d’Etat et il n’y eut aucune opposition de la part de la Mairie de la capitale d’une part et d’autre part, les propriétaires des parcelles de terrain concernées ont été indemnisés pour expropriation. En d’autres termes...
(La Gazette de Madagascar 03/03/17)
Après avoir été suspendue en début de février, la hausse des prix de carburant a repris un mois plus tard. La nuit du 28 février au 01 mars 2017 a vu une augmentation des prix à la pompe. 80 Ar de plus sont enregistrés, sauf pour le pétrole lampant. D’après les explications fournies par le ministère de l’Energie et des Hydrocarbures, « ces prix maxima découlent de la concertation entre le gouvernement et les pétroliers, qui a permis de reporter...
(RFI 02/03/17)
A Madagascar, le salaire minimum a été revalorisé. Le gouvernement a adopté mardi 28 février un décret en ce sens : une hausse de 8% sera appliquée dès ce mois de février sur le salaire minimum dans les entreprises privées. De 144 000 ariary par mois, le SMIG (salaire minimum interprofessionnel garanti) passe à 155 000, soit de 43 euros à 47 euros. Une augmentation censée permettre aux travailleurs les moins rémunérés de rattraper la hausse des prix. Onze mille ariary, soit 3,30 euros en plus par mois pour les salaires les plus bas. C'est ce qu'impose le décret du gouvernement aux entreprises privées.

Pages