Madagascar: le président déclare les conditions pour une émergence harmonieuse réunies | Africatime
Lundi 16 Janvier 2017

Madagascar: le président déclare les conditions pour une émergence harmonieuse réunies

Madagascar: le président déclare les conditions pour une émergence harmonieuse réunies
(Xinhua 07/01/17)

ANTANANARIVO, (Xinhua) -- Le président malgache Hery Rajaonarimampianina a indiqué, lors de son discours vendredi à la présentation des voeux du Nouvel an, que les conditions de réussir une émergence harmonieuse de Madagascar sont réunies.

"De toute son histoire, Madagascar n'a jamais rempli les pleines de conditions pour une efficace émergence qu'aujourd'hui", a déclaré le président malgache devant ses 1400 invités au palais d'Etat d'Iavoloha, y compris les chefs d'institutions au pays, les représentants du gouvernement, du corps diplomatique, et de l'armée.

"Madagascar a retrouvé la plénitude de son espace dans le concert des Nations (...) Le rétablissement des relations avec les partenaires techniques et financiers a abouti à la conférence des bailleurs et des investisseurs de Paris", a déclaré le chef d'Etat malgache.

"Madagascar possède les moyens maintenant pour concrétiser une émergence harmonieuse", a déclaré le président à propos des dix milliards de dollars promis par les bailleurs de fonds dont 3,4 milliards de dollars d'investissements sont annoncés par le secteur privé en décembre 2016.

Présentant en partie les perspectives de cette année dans les actions du gouvernement, M. Rajaonarimampianina a révélé que "l'année 2016 a été une année charnière, qui a placé cette année 2017 sous de meilleurs auspices".

La perception des bailleurs de fonds internationaux a changé, elle tient désormais compte des véritables potentiels que recèle Madagascar, a-t-il fait savoir dans son discours.

"Néanmoins, ces conditions pour une émergence harmonieuse sollicitent des décisions et des mesures y compris l'application de la vérité des prix à la pompe", a souligné le président Malgache.

"Le fonds monétaire international (FMI), la Banque africaine de développement (BAD), l'Union européenne (UE), vont également appuyer Madagascar à la mise en place des Zones économiques spéciales (ZES) à Fort Dauphin (à environ 1200 km d'Antananarivo, la capitale Malgache) et dans le Nord du pays", a-t-il révélé.

"Les ZES créeront directement des emplois pour les familles notamment des sources de revenus pour les jeunes, amélioreront le produit intérieur brut et la vie de chacun, mais génèreront également des revenues pour l'Etat", a poursuivi M. Rajaonarimampianina.

"2017 sera une année de montée en puissance des réformes pour les ajustements nécessaires afin d'absorber les financements avancés et pour une meilleure qualité de sa mise en oeuvre", a promis le président malgache sur la gouvernance et la gestion notamment des finances publiques.

Concernant l'énergie, il a particulièrement mis l'accent sur la recherche de solution pour le délestage pénalisant tous les secteurs au pays. Il a promis l'installation d'autres nouveaux barrages hydrauliques ainsi que d'autres infrastructures aux sources d'énergie solaire.

Le Chef d'Etat malgache a soutenu que des mesures strictes seront prises concernant les subventions du FMI.

Ces subventions sont à hauteur de 300 milliards Ariary chaque année pour la société d'Etat, versées à la Jirama, mais qui ne fournit de l'électricité que pour 14% des 24 millions de Malgaches, s'est il plaint.

Dans son discours de présentation de voeux du Nouvel An, le président Hery Rajaonarimampianina de Madagascar a annoncé vendredi une augmentation de 7% des salaires des fonctionnaires pour 2017.

Commentaires facebook