Transport aérien: Inter’Iles Air interdit de vol à Madagascar | Africatime
Samedi 29 Avril 2017

Transport aérien: Inter’Iles Air interdit de vol à Madagascar

Transport aérien: Inter’Iles Air interdit de vol à Madagascar
(L'Express de Madagascar 19/04/17)
L’aviation civile malgache a suspendu les vols de la compagnie Inter’Iles Air à destination de Madagascar. La compagnie s’insurge face à cette décision.

La coupe est amère pour la compagnie Inter’Iles Air. L’aviation civile de Madagascar a décidé de suspendre tous les vols de cette compagnie comorienne à destination de Madagascar. La raison évoquée est une question de sureté. « En raison de non-conformités détectées en termes de sûreté d’exploitation, la compagnie Inter’Iles Air a été suspendue depuis deux semaines », a expliqué une source auprès de l’Aviation civile malgache.

Devant cette situation, la défense de la compagnie était montée au créneau jeudi pour dénoncer ce qu’elle appelle « un abus de pouvoir des autorités malgaches ». « Depuis l’arrivée de l’appareil A 320 les autorités de l’aviation civile malgache ont commencé à chercher à lui poser problème en réclamant des documents qui sont du ressort des Comores. La société est victime d’abus de pouvoir. Il y a ingérence excessive et injuste et de la puissance publique qui impose à la compagnie Inter’Ile Air des documents injustifiés », a déclaré Said Larifou, avocat de la compagnie.

Exigence justifiée

Cette déclaration de Inter’Iles Air a eu des échos jusqu’aux Comores. « Il est tout à fait normal et rationnel que l’aviation civile malgache protège son espace aérien et sa souveraineté. Il est tout à fait normal qu’elle questionne n’importe quelle compagnie aérienne ou demande des informations complémentaires. L’article 1 de la convention de Chicago stipule que les États sont souverains de leur espace aérien. L’ACM peut exiger le respect des exigences de son règlement, différent du nôtre », réplique pour sa part l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie des Comores.

La décision de l’aviation civile malgache a été mise à exécution le samedi 8 avril. Malgré cela, l’aviation civile annonce qu’elle a pris une décision exceptionnelle pour évacuer les passagers en souffrance. « Une autorisation spéciale a été néanmoins octroyée à la compagnie afin qu’elle puisse évacuer les passagers en souffrance. Des dispositions ont été prises
afin de garantir la sûreté opérationnelle de ce vol », a fait savoir notre source auprès de l’ACM.

Lova Rafidiarisoa

Commentaires facebook