Mardi 12 Décembre 2017

Santé mère – enfant : baisse du taux d’allaitement exclusif

Santé mère – enfant : baisse du taux d’allaitement exclusif
(Madagascar TV 10/08/17)

Actuellement, seules 41% des femmes pratiquent l’allaitement maternel exclusif durant les six premiers mois du bébé, si ce taux était plus élevé auparavant. «C’est principalement en ville qu’une baisse est constatée», a déclaré le Pr Mamy Lalatiana Andriamanarivo, ministre de la Santé Publique. Inversement, une augmentation du taux de malnutrition chronique est notée.
Une intensification des sensibilisations à l’allaitement maternel exclusif est ainsi requise. Ce n’est qu’à partir du 6ème mois que l’allaitement doit être couplé avec d’autres aliments, jusqu’à ce que l’enfant atteigne l’âge de deux ans. L’allaitement contribue au développement psychomoteur du bébé. Non seulement il nourrit, mais il protège également le bébé.

Allaiter a des bienfaits pour la maman et le bébé. Les apports du lait maternel fournissent au bébé ce dont il a besoin pour se développer et renforcer ses défenses. Mais au-delà, l’échange lors de la tétée est un moment privilégié pour la mère et l’enfant.
Toto Raharimalala Lydia, ministre de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, pour sa part, a indiqué qu’un coin d’allaitement a été aménagé au sein de son département pour permettre aux mères d’allaiter leur enfant en bas âge. Il devrait en être de même au niveau des ministères et des entreprises du secteur privé, tel qu’il est prévu par la loi.
Diverses manifestations ont lieu dans le cadre de la célébration de la semaine de l’allaitement exclusif, qui a débuté lundi dernier et se poursuivra jusqu’à vendredi prochain.

C.R

Commentaires facebook